le nucléaire indien

Modérateurs : Rod, Modérateurs

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 60003
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: le nucléaire indien

Message par energy_isere » 09 sept. 2008, 14:45

et c'est pas en Australie que l' Inde pourra se fournir à court terme, car l' avis de l' Australie est :
Australia: no uranium sales to India, despite end of supply ban

1 day ago

SYDNEY (AFP) — Australia will not sell uranium to India unless it signs a key non-proliferation pact, despite a decision by nuclear supplier nations to end a ban on trading with New Delhi, a minister said Monday.

Australia's government pledged it would scrap a landmark deal, negotiated by the former conservative administration before it lost power last November, to sell uranium to India for its nuclear energy programme.

"(The government) shouldn't be changing its policy to not supply to countries that are not signatories to the Non-Proliferation Treaty," said Australian Trade Minister Simon Crean. "India understands that."

The comments came after the United States, which has signed a nuclear technology sharing deal with India, on Saturday persuaded supplier nations to lift a 34-year-old embargo on nuclear trade with India.

The Nuclear Suppliers Group (NSG), which controls the export and sale of nuclear technology, reached consensus in Vienna on a one-off waiver of its rules for India, which refuses to sign the Non-Proliferation Treaty (NPT).

Australia has the world's largest reserves of uranium, which is used as nuclear fuel, but has no nuclear power industry and only operates three yellowcake mines.

But Crean said that while Australia welcomed the safeguards and commitment India has agreed to regarding its civilian nuclear programme, it was in its best interests not to sell yellowcake to a nation that has not signed the NPT.

"I think that we should be using our strength as a supplier of uranium to really ensure that the appropriate safeguard measures are in place," he said.

"(India) hasn't asked for supplies of uranium from us. They've sought our support as a member of the Nuclear Suppliers Group but they haven't sought supplies of uranium from us. If they do, they know what our policy is."

Washington wanted a special waiver of the NSG on nuclear trading with India so it can share civilian nuclear technology with New Delhi.

Critics say the deal undermines international non-proliferation efforts and accuse the nuclear powers of pursuing commercial and political gains.
http://afp.google.com/article/ALeqM5hwd ... 9ZAwrPp9uQ

Jägermeifter
Condensat
Condensat
Messages : 750
Inscription : 26 juin 2005, 19:10

Re: le nucléaire indien

Message par Jägermeifter » 01 oct. 2008, 09:46

Le Monde - 1er octobre 2008 - Propos recueillis par Hervé Kempf

ENTRETIEN AVEC SUDHA MAHALINGAM, MEMBRE DU CONSEIL
INDIEN DE RÉGULATION DU PÉTROLE ET DU GAZ NATUREL

" L'Inde pourrait être étranglée par le manque
de ressources énergétiques à prix acceptable "


Quelle est la situation énergétique de l'Inde ?

L'Inde importe 76 % de son énergie. Et comme la découverte de nouvelles ressources domestiques ne suit pas l'évolution de la consommation, ce taux devrait passer à 90 % dans les quinze prochaines années. C'est une très sérieuse cause d'inquiétude. Le pays est très dépendant pour son pétrole et son gaz, mais nous allons aussi commencer à importer du charbon. La qualité de notre charbon est mauvaise : il contient 40 % de cendres, il doit donc être lavé, ce qui signifie qu'il requiert beaucoup d'eau. Il pose aussi un énorme problème de transport, parce que les mines ne se trouvent pas dans les régions de consommation, et le transport est gêné par la congestion générale du réseau ferré. De plus, sa qualité énergétique est faible. Plusieurs centrales électriques importent maintenant du charbon d'Australie, d'Indonésie et d'Afrique du Sud.

L'énergie nucléaire pourrait-elle être la solution ?

Le nucléaire représente 2,6 % de notre production électrique. Nous avons développé notre propre filière, mais nous n'avons pas les installations permettant de fabriquer les équipements en série. On pourra augmenter notre capacité nucléaire mais pas énormément. Sur une base de 4 000 mégawatts (MW), vous pouvez aller rapidement à 10 000 MW, mais pas à 25 000 ou 40 000 MW. Quant à importer des réacteurs, qui coûtent au moins 2 à 3 milliards de dollars chacun, c'est trop cher, nous ne pouvons pas nous le permettre.

Et les énergies renouvelables ?

Pour ce qui est du vent, nous produisons déjà 4 000 MW, on peut aller à 7 000 ou 8 000 MW. Le principal problème avec l'énergie éolienne, jusqu'à présent, est la disponibilité des terrains. Nous sommes un pays densément peuplé, et nous avons besoin du sol pour l'agriculture. Le deuxième aspect est que l'énergie éolienne a crû rapidement parce que nous lui avons donné d'énormes incitations à l'investissement, ce qui l'a rendu très attractive pour de nombreux entrepreneurs. Mais la production ne suit pas. Aussi nous faisons évoluer le système pour inciter à la production. Le vent a le potentiel d'aller à 45 000 MW, mais c'est un potentiel, cela n'ira pas jusque-là. L'électricité photovoltaïque est chère : elle revient environ à 0,35 dollar par kilowattheure ; il faudrait qu'elle descende à 0,08 ou 0,09 cent.

Quelle conséquence cette situation pourrait-elle avoir ?

L'Inde pourrait être étranglée par le manque de ressources énergétiques en quantités suffisantes et à un prix acceptable. Une croissance de 9 % ne peut pas durer si l'on n'a pas accès à l'énergie. Quand les compagnies vont commencer à augmenter leur prix, cela fera mal. La croissance pourrait ralentir à 5-6 %.

Comment évolue la consommation d'énergie ?

La classe moyenne, malheureusement, n'est pas consciente du problème. Les coupures d'électricité sont pourtant fréquentes dans le pays. Quand ils le peuvent, les gens achètent des générateurs diesel, ce qui est extrêmement polluant. Mais ils ne pensent pas à réduire leur consommation. En Inde, il y a vingt ans, le séchage des habits dehors n'était pas un problème. Maintenant on a des sécheurs à la maison. On change de mode de vie. Une nouvelle génération a grandi. Elle regarde la télévision et, par les films et feuilletons anglais ou américains, elle découvre le mode de vie occidental qu'elle adopte parce qu'elle pense que c'est " LE " mode de vie. En fait, nous n'avons pas besoin d'imiter l'Occident, mais d'avoir un mode de vie moins consommateur d'énergie.

Comment y parvenir ?

Je ne pense pas que la classe moyenne changera d'elle-même. Elle ne veut pas entendre parler de restriction. Mais si les images qui viennent de l'extérieur se modifient, si les gens voient que le reste du monde est plus sobre, cela les fera changer. Les télévisions par satellite jouent de ce point de vue un rôle énorme. L'Ouest a sa part de responsabilité. Mais une grande partie du pays reste très pauvre, et n'a pas goûté à tous les délices qu'apprécie la classe moyenne. La sobriété fait partie de notre culture, il nous est possible d'y retourner. On devrait réduire notre consommation matérielle. L'humanité dans son ensemble doit utiliser moins de ressources, moins de matières premières.

Avatar de l’utilisateur
GillesH38
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 13984
Inscription : 10 sept. 2005, 17:07
Localisation : Berceau de la Houille Blanche !
Contact :

Re: le nucléaire indien

Message par GillesH38 » 01 oct. 2008, 10:45

eh ben, si 20 000 MW c'est deja trop et trop cher pour eux, c'est pas en Inde qu'on va avoir nos milliers de surgénérateurs au thorium !

un autre candidat, quelque part ? :roll:
- Je suis Charlie - "I do not see any harm in people making money if it leads to a lower carbon society " R.K. Pachauri, président du GIEC, interview du 6 mai 2008 à Emirates Business.

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 60003
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: le nucléaire indien

Message par energy_isere » 02 févr. 2009, 20:20

Nucléaire : l'Inde a signé un accord d'inspections avec l'AIEA

LEMONDE.FR | 02.02.09

L'Agence Internationale de l'énergie atomique annonce que l'Inde a signé un accord de garanties prévoyant l'inspection de ses installations nucléaires, une étape dans la levée d'un embargo vieux de trente quatre ans sur le commerce de matériaux nucléaires avec New Delhi.

Jusqu'à présent, l'Inde autorisait l'accès des inspecteurs de l'AIEA à six réacteurs nucléaires, selon des accords conclus entre 1971 et 1994. New Delhi s'est engagé désormais à faire inspecter régulièrement 14 de ses 22 réacteurs civils déclarés d'ici à 2014. Cet accord, qui doit permettre de vérifier que l'Inde ne cherche pas à se doter secrètement d'armes atomiques, était une condition préalable à un accord entre New Delhi et Washington qui permettra à l'Inde d'acheter des matériaux nucléaires dans le monde même sans avoir signé le traité de non-prolifération nucléaire (TNP).

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 60003
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: le nucléaire indien

Message par energy_isere » 02 févr. 2009, 20:24

et aussi :

il s' agit bien d' un surgénerateur de 500 megaWatts ?

et la France a fourni le sodium !
India's first fast breeder reactor to be ready next year

Chennai (IANS): After over two decades of work, India's first nuclear reactor that will breed more fuel than it consumes will be ready next year, say senior officials at the Kalpakkam nuclear complex 80 km from here.

The heavily-guarded complex is a hive of activity now as the 4,000-odd experts who are designing and building the 500-MW prototype fast breeder reactor (PFBR) can finally foresee when it will be ready.

A breeder reactor is one that breeds more material for a nuclear fission reaction than it consumes, so that the reaction - that ultimately produces electricity - can continue.

If all goes well, the Rs.35 billion (Rs.3,500 crore/$700 million) project promoted by Bharatiya Nabhikiya Vidyut Nigam Ltd (Bhavini) will become the crowning glory for the experts past and present at the Indira Gandhi Centre for Atomic Research (IGCAR) at the complex that already houses four nuclear power reactors.

"The project is interestingly poised. Civil construction is nearing completion. Most of the reactor components are at the site and deliveries of other equipment are expected soon," IGCAR Director Baldev Raj told IANS.

Measured in terms of physical progress - including component manufacturing - around 40 percent of the project work is complete with an average increase of around 2.5 percent every month.

Officials are hopeful of getting the necessary clearances from the Atomic Energy Regulatory Board (AERB) this month to erect the main vessel and other equipments.

Last June, the huge safety vessel (200 tonnes, 13 metres in diameter and 13 metres in depth) was lowered into the reactor vault.

"Normally safety clearances are in a sequence; first for the site followed by clearances for concrete pour, erection of major equipments and reactor commissioning," IGCAR's reactor engineering group director S.C. Chetal told IANS.

As the project itself is first of its kind in India clearance for lowering of the safety vessel was obtained first.

Bhavini's project director Prabhat Kumar, who literally oversees the project's progress through the glass wall opposite his seat, told IANS: "Around Rs.1400 crore (Rs.14 billion) has been spent till date. This year we have exceeded even the revised estimates of Rs.725 crore (Rs.7.25 billion)."

Orders have been placed for equipments worth around Rs.32.50 billion (Rs.3,250 crore) and purchase orders worth Rs.2.5 billion (Rs.250 crore) will be soon issued.

Reeling off the equipment that has been received - safety vessel, main vessel, thermal insulation, thermal baffle, five sodium pumps, four argon buffer tanks, grid plate and others - Kumar listed the items to be received, such as inner vessel, roof slabs for the reactor building, compressed air system and nitrogen supply system.

Around 175 tonnes of solid sodium in 98 tankers have been imported from France and out of that 75 tonnes have been transferred to the sodium tanks.

"Next fiscal we will get two steam generators, heat exchangers, sodium pumps, similar panels," he added.

Civil works to house power generation equipment like turbine generator and facilities like sea water pump house, sea water intake and others have started and by this March switchyard, auxiliary power and outfall structures will be ready.

Confident that the reactor would start generating power some time in 2010, Kumar added a rider: "There may be some surprises as the project is the first of its kind in many ways".

He added: "Each and every weld point in reactor equipment has to be inspected and safety certified. It is dangerous to ease fabrication and welding processes."

The officials, however, fall silent when asked about rise in project cost due to rising prices of steel, cement and other raw material. "The Bhavini board has to consider the revised cost estimates first," is all they say.
http://www.hindu.com/thehindu/holnus/00 ... 011341.htm

Avatar de l’utilisateur
SuperCarotte
Condensat
Condensat
Messages : 590
Inscription : 21 oct. 2006, 18:03
Localisation : Aquae Sextiae

Re: le nucléaire indien

Message par SuperCarotte » 03 févr. 2009, 09:53

C'est un surgénerateur U238/Pu alors ?
Il me semble que l'Inde possede de vaste gisements de thorium, ce ne serait pas plus logique pour eux de s'orienter vers une filiere Thorium/U233 ?
La folie, c’est se comporter de la même manière et s’attendre à un résultat différent. [Albert Einstein]

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 60003
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: le nucléaire indien

Message par energy_isere » 03 févr. 2009, 12:09

Le thorium, peut étre, mais pas tous les oeufs dans le meme panier :
Areva : pourrait vendre 2 réacteurs EPR en Inde.

Cercle Finance le 03/02/2009

Areva serait sur le point de signer un protocole d'accord avec l'indien NPCI portant sur la construction de deux réacteurs nucléaires de nouvelle génération de type EPR, indique le quotidien La Tribune.

Ainsi, si les discussions sont concluantes, le géant du nucléaire pourrait signer un contrat ' au mieux à la fin de 2009 ' ajoute le journal économique. La construction du réacteurs pourrait quant à lui être terminée en 2016.

Avatar de l’utilisateur
Le Chat
Kérogène
Kérogène
Messages : 44
Inscription : 10 oct. 2007, 13:04
Localisation : Lyon

Re: le nucléaire indien

Message par Le Chat » 03 févr. 2009, 13:49

L'EPR c'est de l'électricité concrètement à disposition d'ici quelques années.

Sinon l'article parle bien d'un surgénérateur U238/Pu239 type SuperPhenix (refroidissement avec du Sodium liquide).
On verra bien ce qu'ils arriveront à faire vu les antécédents en France et au Japon (fuites du circuit de refroidissement sur SuperPhenix et Monju : le sodium liquide est inflammable au contact de l'eau ou de l'air, pas une mince affaire donc).

Quant au cycle Th 232/ U233, cela reste de la pure théorie pour l'instant, personne n'a jamais construit de réacteur avec ce cycle d'autant que je puisse me souvenir. Si je me rappelle bien de mes cours de fac, c'est en partie dû à un déchet qui génère un rayonnement gamma surpuissant qui ne pourrait pas être arrêté par les installations utilisés sur le cycle U actuel (vitres de verre plombé de plusieurs mètres d'épaisseur pourtant).
Pour ceux que ça intéresse, j'ai retrouvé le détail ici : http://nucleaire.cea.fr/fr/nucleaire_fu ... _voies.htm

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 60003
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: le nucléaire indien

Message par energy_isere » 24 mars 2009, 20:51

La Russie va commencer la livraison de combustible nucléaire (civil) à l' Inde. Contrat de 700 millions de $.
Et il rapellé la construction de 2 centrales nuke de 1000 MegaWatt chacune, de technologie Russe.
Russia to start N-fuel delivery to India under USD 700m deal

Moscow, Mar 23 (PTI)

Russia is to shortly commence the delivery of nuclear fuel to India under a USD 700 million deal reached with the Department of Atomic Energy.
A long-term contract was inked last month by the DAE and Russia's TVEL Corporation, one of the world's largest nuclear fuel suppliers.

A delegation of Hyderabad-based Nuclear Fuel Complex (NFC) today cleared the shipment of the first batch of 30 metric tonnes of uranium dioxide pellets to India, which would be used to fuel the Indian and Western-designed nuclear power plants in country.

According to 'Atomenergoprom' -- the mother organisation of TVEL Corporation, the protocols for the shipment of first batch were signed after the Indian experts had inspected it at the Machine-Building Plant in nearby town of Electrostal.

TVEL would also ensure life-cycle supply of fuel for the light-water VVER reactors of the Kudankulam nuclear power plant in Tamil Nadu.

Russia is currently completing the assembly of first two VVER-1000 reactors with total 2,000 megawatt capacity at Kudankulam. Under a deal inked in December 2008 during President Dmitry Medvedev's maiden India visit, it will also build four more reactors to meet the growing requirements of the energy-hungry Indian economy. PTI
http://www.ptinews.com/pti%5Cptisite.ns ... enDocument

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 60003
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: le nucléaire indien

Message par energy_isere » 25 mars 2009, 12:49

Nouvelle avancée dans le programme nucléaire indien

(src : GEH)

GE Hitachi Nuclear a signé deux accords en vue de la construction d'une centrale nucléaire avancée à eau bouillante en Inde.
Mardi, deux contrats ont été signés, d'une part entre GEH et la Nuclear Power Corporation of India (NPCIL), qui exploite 17 réacteurs indiens, et d'autre part entre GEH et la Bharat Heavy Electricals Limited (BHEL), fabricant et fournisseur d'équipements et de composants.

Ces deux compagnies publiques participent à la relance du nucléaire indien, programme qui prévoit de passer de 4,1 GW aujourd'hui à 60 GW de capacités de production en 2032.

Les accords portent sur la gestion des équipements et des ressources nécessaires à la construction d'une potentielle nouvelle centrale avancée à eau bouillante (ABWR), comprenant plusieurs réacteurs.

General Electric précise que la technologie ABWR est la première application commerciale de réacteurs de troisième génération. Actuellement, 4 réacteurs ABWR de 1350 MW unitaires sont en cours de construction, qui iront s'ajouter aux deux premiers mis en service en 1996 et 1997.

Enerzine

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 60003
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: le nucléaire indien

Message par energy_isere » 02 avr. 2009, 13:10

La France (AREVA) livre 60 tonnes de concentrés d' Uranium à l' Inde.
C' est la premiére livraison d' un contrat portant sur 300 tonnes.
Tout ca avec l' agrément de l' IAEA.
La transformation en combustible utilisable (dans les "crayons") par les centrales locales est fait en Inde par NFC.
France Ships 60 Tons Of Uranium Fuel To India


4/1/2009 (RTTNews)

France has shipped the first consignment of 60 tons of uranium ore concentrate to India, the first by that country since New Delhi got a special waiver from the 45-nation Nuclear Suppliers Group (NSG) last year, reports say.

The uranium ore, which arrived at the Nuclear Fuel Complex (NFC) in Hyderabad,capital of the south-central Indian state of Andhra Pradesh, will be processed and used to produce power in safeguarded pressurized heavy water reactors (PHWRs).

India and France entered into bilateral co-operation for supplying reactors and fuel following the wrapping-up of the Indo-U.S. nuclear deal, signing of the 123-agreement with the International Atomic Energy Agency (IAEA) and clearance by NSG to enable New Delhi to resume nuclear commerce with the rest of the world.

The Indian Department of Atomic Energy (DAE) entered into a contract February with French Nuclear supplier AREVA NC for the supply of 300 tons of uranium ore concentrate; of them, 60 tons were shipped as the first consignment and received by the NFC.

The fuel will be processed in the designated fuel plants at the NFC by converting uranium ore concentrate into nuclear- grade uranium dioxide powder and compacted into cylindrical pellets. The pellets will then be stacked and encapsulated in thin walled tubes of zirconium alloy, which will be sealed by resistance-welding using end-plugs, a technology which has been innovated in India.


http://www.rttnews.com/ArticleView.aspx ... 639&SMap=1

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 60003
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: le nucléaire indien

Message par energy_isere » 19 août 2009, 18:04

Anil Kakodkar : L'Inde pourrait tirer la moitié de son électricité du nucléaire

L'Inde pourrait tirer 50% de son électricité de l'énergie nucléaire d'ici 2050, estime le président de la Commission à l'énergie atomique indien dans une interview publiée mercredi.

"La part de l'énergie nucléaire d'ici 2050 pourrait représenter environ 50% -600 à 700 gigawatts- si nous mettons toute notre énergie à développer nos capacités nationales" déclare Anil Kakodkar dans le magazine Asian Nuclear Energy.

Jusqu'à présent l'Inde, qui produit aujourd'hui moins de 3% de son électricité à partir du nucléaire, prévoyait d'atteindre une part d'environ 25% d'ici 2050. Selon M. Kakodkar, néanmoins, l'objectif des 25% pourrait être atteint dès 2020.

Actuellement, 70% des besoins en énergie de Inde, peuplée de 1,2 milliard d'habitants, reposent sur les importations de pétrole.

La semaine dernière, M. Kakodkar a repoussé une proposition avancée dans un rapport du ministère des Finances indien visant à permettre des investissements étrangers directs dans le domaine nucléaire.

La loi sur l'énergie atomique indienne "exige que la production d'énergie nucléaire relève d'une entreprise d'Etat dans laquelle au moins 51% des actions sont détenues par le gouvernement central", souligne M. Kadodkar.

Mais le secteur privé pourra jouer un rôle dans la fabrication des équipements et dans d'autres activités de la chaîne d'approvisionnement, y compris la construction, a-t-il ajouté.

Selon M. Kakodkar, la vente à l'Inde de technologies nucléaires, d'équipements et de combustible dans la foulée de l'accord sur le nucléaire civil conclu avec les Etats-Unis devrait accroître fortement les capacités nucléraires indiennes.

L'Inde dispose actuellement de 17 réacteurs nucléaires en activité et prévoit une hausse de ses capacités de production de 4.120 mégawatts à 10.000 mégawatts d'ici 2012.

M. Kakodkar précise que des discussions sont en cours avec des groupes nucléaires en provenance de France, de Russie et des Etats-Unis pour la construction de 6 à 8 réacteurs.

L'Inde et les Etats-Unis sont liés depuis octobre 2008 par un accord politique de coopération dans le nucléaire civil. En juillet dernier, les deux pays sont convenus de deux sites en Inde pour implanter des centrales nucléaires civiles américaines.

Début juillet, le groupe français Areva a déposé une offre auprès de l'électricien indien NPCIL pour l'étude et la réalisation de deux centrales nucléaires de 3e génération EPR. Cette offre française faisait suite à la signature d'un protocole d'accord signé en février à New Delhi pour la fourniture à l'Inde de deux à six réacteurs EPR.
Hum, pour faire 600 à 700 gigawatts de nuke l leur faudrait quelque 430 EPR de 1.6 GigaWatt.
Ca ferait un parc nuke aussi grand que la parc mondial actuel !
Il a pas peur de ses propos le pére Kakodkar. :-k

http://www.boursorama.com/infos/actuali ... 063d1289a6

Avatar de l’utilisateur
Alturiak
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 1595
Inscription : 24 mai 2008, 21:28
Localisation : Paris

Re: le nucléaire indien

Message par Alturiak » 19 août 2009, 19:47

Il est donc également prévu une augmentation de 50 à 75% de la production d'électricité (pour 2050). Je ne sais pas trop dans quelle mesure c'est réaliste...

Avatar de l’utilisateur
Glycogène
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 2361
Inscription : 05 oct. 2005, 00:06
Localisation : Grenoble

Re: le nucléaire indien

Message par Glycogène » 19 août 2009, 22:24

Pour la demande indienne, c'est réaliste. Pour l'offre, euh ben à voir selon l'offre de combustible... Du point de vue construction des centrales, c'est réaliste physiquement (les 450 réacteurs actuels ont été construit en 40 ans environ, donc d'ici 2050 ça peut le faire), mais économiquement je suis beaucoup moins sûr, et écologiquement c'est discutable (problème de nb de site disposant d'assez d'eau de refroidissement (c'est pas si grand que ça l'Inde...), mais même problème avec du charbon).

Avatar de l’utilisateur
paradigme
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 1352
Inscription : 23 mai 2006, 22:56

Le nucléaire indien mais sans eau

Message par paradigme » 19 août 2009, 23:27

Les technocrates et les politiciens ont la vue courte, grosse chaleur sur l'Inde en ce moment avec quoi on refroidit le coeur ? avec l'eau du robinet ?!?

http://www.lemonde.fr/archives/article/ ... 501_0.html

L'Inde est confrontée à une sécheresse historique

Le premier ministre indien, Manmohan Singh, a convoqué, lundi 17 août, l'ensemble des chefs de gouvernement régionaux pour une réunion de crise sur la sécheresse qui frappe le pays. Le département météorologique indien a indiqué, le 13 août, que les précipitations, étaient inférieures de 29 % à la normale saisonnière.

Répondre