Le stockage des déchets nucléaire en France.

Modérateurs : Rod, Modérateurs

Avatar de l’utilisateur
Remundo
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 8748
Inscription : 16 févr. 2008, 19:26
Localisation : Clermont Ferrand
Contact :

Re: Le stockage des déchets nucléaire en France.

Message par Remundo » 05 nov. 2009, 12:15

energy_isere a écrit :et pour Remundo, la lixiviation n' est pas étudiée dans cette thése , car c' est tout simplement pas dans le sujet de la thése qui est :
EFFETS D’IRRADIATIONS SUR LA STRUCTURE DE VERRES
BOROSILICATES - COMPORTEMENT A LONG TERME DES MATRICES
VITREUSES DE STOCKAGE DES DECHETS NUCLEAIRES
Oui tout à fait, la thèse présente les verres sous cet angle. J'ai par ailleurs trouvé la conclusion très prudente et assez pauvre en information.

Disons comme je le disais, "qu'on limite la casse" avec la vitrification.

Avatar de l’utilisateur
krolik
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 2873
Inscription : 31 janv. 2009, 17:55
Localisation : Beaugency
Contact :

Re: Le stockage des déchets nucléaire en France.

Message par krolik » 05 nov. 2009, 12:44

Remundo a écrit : L'idée que je veux développer est triviale : si on ne veut pas salir, le mieux est de ne pas faire de saleté : lorsque les saletés sont des déchets nucléaires HAVL, cette évidence prend tout son relief.
La seule énergie qui ne pollue pas, c'est celle que l'on ne consomme pas..
Ca c'est sûr.

Maintenant Berthier a publié sur le thème un post intéressant présentant le pb sous un autre angle...

@+

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59059
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Le stockage des déchets nucléaire en France.

Message par energy_isere » 05 nov. 2009, 12:52

krolik a écrit :.....
Maintenant Berthier a publié sur le thème un post intéressant présentant le pb sous un autre angle...
merci de mettre le lien vers le post.

Avatar de l’utilisateur
Remundo
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 8748
Inscription : 16 févr. 2008, 19:26
Localisation : Clermont Ferrand
Contact :

Re: Le stockage des déchets nucléaire en France.

Message par Remundo » 05 nov. 2009, 13:41

krolik a écrit :
Remundo a écrit : L'idée que je veux développer est triviale : si on ne veut pas salir, le mieux est de ne pas faire de saleté : lorsque les saletés sont des déchets nucléaires HAVL, cette évidence prend tout son relief.
La seule énergie qui ne pollue pas, c'est celle que l'on ne consomme pas..
Ca c'est sûr.

Maintenant Berthier a publié sur le thème un post intéressant présentant le pb sous un autre angle...

@+
Héhé :D ai-je dit ça ? Il existe d'autres énergies que l'on peut consommer et qui ne polluent pas : les renouvelables (si l'on me fait grâce de l'énergie grise des installations...).

Parmi celles-ci, deux proviennent de l'atome : le solaire et la géothermie.

Avatar de l’utilisateur
krolik
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 2873
Inscription : 31 janv. 2009, 17:55
Localisation : Beaugency
Contact :

Re: Le stockage des déchets nucléaire en France.

Message par krolik » 05 nov. 2009, 14:10

energy_isere a écrit :
krolik a écrit :.....
Maintenant Berthier a publié sur le thème un post intéressant présentant le pb sous un autre angle...
merci de mettre le lien vers le post.
Voila :
http://forums.oleocene.org/viewtopic.ph ... 67#p257067

@+

géant
Kérogène
Kérogène
Messages : 9
Inscription : 31 oct. 2009, 19:15

Re: Le stockage des déchets nucléaire en France.

Message par géant » 06 nov. 2009, 12:25

Deux incidents renforcent ma méfiance face a cette énergie. Par conséquent, le stockage n'est pas la solution mais l'arrêt de cette production pour des énergies " vertes"

Greenpeace : http://energie-climat.greenpeace.fr/la- ... e#comments
Incidents en série, critiques officielles : la faillite de la filière nucléaire est indéniable

Le nucléaire est une filière en faillite. C’est la conclusion implacable d’un mois d’incidents, de révélations et de rapports officiels. Jamais en l’espace de quelques semaines, tant d’éléments ont prouvé que le nucléaire était une industrie dangereuse, inutile, sans avenir et coûteuse. Ce que Greenpeace répète depuis quarante ans est repris mot pour mot par des institutions officielles.

Que s’est-il passé en un mois ?
Le 6 octobre, Greenpeace publie un rapport commandité à un laboratoire indépendant qui prouve que le Centre de stockage de déchets nucléaires de la Manche est géré de façon catastrophique. Une semaine plus tard, la diffusion sur Arte d’un documentaire sur cette question des déchets nucléaires lance un vaste débat public et permet de révéler ce que Greenpeace a toujours dit. L’industrie nucléaire française exporte, notamment en Russie, des dizaines de milliers de tonnes de déchets nucléaires sans se soucier de ce qu’ils y deviennent.

Le lendemain, 14 octobre, l’Autorité de Sûreté Nucléaire française demande l’arrêt d’opérations de démantèlement d’une usine de fabrication de Mox (un combustible nucléaire). Areva et le Commissariat à l’Energie Atomique ont perdu plusieurs dizaines de kilos de plutonium sur le site en question, à Cadarache ! L’ASN parle d’ « un risque grave et imminent ». Greenpeace dénonce alors l’une des situations les plus graves et les plus critiques que l’on ait pu rencontrer dans une installation nucléaire depuis longtemps.

Le 2 novembre, on apprend qu’un tiers des réacteurs nucléaires est à l’arrêt pour des opérations de maintenance et qu’au moins cinq le sont pour des incidents sérieux. Sachant que l’électricité est fournie à 80% en France par le nucléaire, cela signifie que cet hiver notre pays devra importer de l’électricité et faire face à des coupures de courant selon RTE (le distributeur de l’électricité en France).

Pire encore, toujours le 2 novembre, c’est le nouveau réacteur EPR qui se retrouve sur la sellette. L’Autorité de Sûreté Nucléaire et ses consœurs britannique et finlandaise émettent des réserves sur les systèmes de sûreté du réacteur. Les trois autorités de sûreté ne demandent rien moins que « d’améliorer la conception initiale de l’EPR » ! Areva doit revoir sa copie depuis le début. Ce que nous avions souligné dès 2007 dans un rapport indépendant devient vérité officielle. Pour mémoire, deux EPR sont actuellement en construction dans le Cotentin et en Finlande (chantiers qui cumulent malfaçons, retards et surcoûts pharaoniques). Un troisième est en projet à Penly, près de Dieppe.

Deux jours après cette annonce, le 4 novembre, l’Autorité de Sûreté Nucléaire française informe qu’un travailleur a été irradié sur le site nucléaire de Flamanville. Selon l’ASN, « cette irradiation accidentelle est due au non-respect de procédures essentielles pour la radioprotection ». Et deux jours plus tard, le 6 novembre, c’est sur le site du Tricastin qu’un nouvel incident a lieu lors du déchargement de barres d’uranium.

Quelle conclusion tirer de cette série d’événements ?
A la lumière de cette série d’événements, une seule conclusion s’impose. A toutes ses étapes, la filière nucléaire a fait la preuve de sa faillite et de sa dangerosité pour l’homme et son environnement :
1/ la conception des futurs réacteurs est à revoir
2/ notre réseau actuel de réacteurs n’est pas capable de nous fournir de l’électricité en quantité suffisante
3/ la gestion des déchets nucléaires relève d’une inconscience criminelle.
Comment dans ces conditions est-il encore possible de défendre la filière nucléaire ?
Et du figaro : http://www.lefigaro.fr/societes/2009/11 ... rader-.php
"Le taux d'utilisation des cinquante-huit réacteurs ne cesse de se dégrader"c'est ce que révèlent autre le figaro : . Les déboires de l'EPR ne sont pas le seul souci d'EDF. Le groupe est confronté à un autre problème tout aussi préoccupant : ses 19 centrales nucléaires sont loin de tourner à plein régime. Sur les 58 réacteurs actuellement en service, 18 sont à l'arrêt. Ils devront donc importer massivement de l'électricité en cas d'hiver rigoureux. Malgré l?investissement de 1.5 milliards d'euros pour l'entretien de son parc. Cela n'empêche pas EDF de voir son taux de disponibilité des centrales nucléaires s'être sensiblement dégradé
C?est donc, face a cette logique de tout nucléaire, malgré une communication qui se veut « verte », un coût important environnementale et économique. Cet argent aurait pu servir pour développer les énergies renouvelables

Avatar de l’utilisateur
krolik
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 2873
Inscription : 31 janv. 2009, 17:55
Localisation : Beaugency
Contact :

Re: Le stockage des déchets nucléaire en France.

Message par krolik » 06 nov. 2009, 16:59

Et pendant ce temps là combien de morts dans les mines de charbon ?
Les impédiments d'une industrie...
@+

Avatar de l’utilisateur
Remundo
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 8748
Inscription : 16 févr. 2008, 19:26
Localisation : Clermont Ferrand
Contact :

Re: Le stockage des déchets nucléaire en France.

Message par Remundo » 06 nov. 2009, 17:08

géant a écrit :C?est donc, face a cette logique de tout nucléaire, malgré une communication qui se veut « verte », un coût important environnementale et économique. Cet argent aurait pu servir pour développer les énergies renouvelables
ça c'est très vrai.

On voit d'ailleurs la différence entre l'Allemagne et la France de ce point de vue... Allemagne où les investissements en EnR sont massifs alors qu'en France, on réfléchit "à autre chose"...

Avatar de l’utilisateur
Remundo
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 8748
Inscription : 16 févr. 2008, 19:26
Localisation : Clermont Ferrand
Contact :

Re: Le stockage des déchets nucléaire en France.

Message par Remundo » 06 nov. 2009, 17:13

krolik a écrit :Et pendant ce temps là combien de morts dans les mines de charbon ?
Les impédiments d'une industrie...
@+
Oui, tout à fait Krolik, on peut circuler, il y'a rien à voir. Perso, je ne m'en fais pas parce que tout est bien maîtrisé. :mrgreen:

Je me disais, puisque sur la route il y a 8000 morts/an et qu'en France à tout casser, on ne dénombre au maxi que 1 mort/an (même moins selon toi sûrement) par irradiation, logiquement, il est justifié de multiplier à par 8000 le parc électronucléaire. :-k

jml34
Brut lourd
Brut lourd
Messages : 324
Inscription : 16 déc. 2007, 22:53

Re: Le stockage des déchets nucléaire en France.

Message par jml34 » 06 nov. 2009, 17:58

Remundo, tu devrais comprendre que lire des arguments aussi faibles face à krolik renforce sa position pour le lectorat.
On dirait que tu ne comprends pas qu'aucune industrie est 0 accidents. Par exemple ça doit bien arriver qu'un monteur d'éolienne se tue au travail. Après tu peux évaluer en nombre de morts par kWh produits par exemple. Intégrer ou non les morts lors du transport routier généré par l'industrie, etc. Ne pas oublier de dire si un ouvrier russe mort dans une mine de charbon vaut plus ou moins qu'un ouvrier français irradié.
Évidemment pour le nucléaire y'a l'incertitude sur les déchets, à analyser à part.
Ton paragraphe final sur le x8000 peut être vu comme un manque de respect à son interlocuteur (l'assimiler à un fou prêt à tout). C'est une chute de niveau d'argumentation. As-tu vu que krolik ne fait jamais ça ? (l'un des rares sur le forum s'il continue ça sera mon idole :lol:)
... peut-être tu devrais te concentrer sur la question des déchets où tu m'as l'air un peu mieux parti ;)

Avatar de l’utilisateur
Jaguar75
Condensat
Condensat
Messages : 770
Inscription : 02 août 2007, 19:23
Localisation : Paris

Re: Le stockage des déchets nucléaire en France.

Message par Jaguar75 » 06 nov. 2009, 18:07

géant a écrit :Deux incidents renforcent ma méfiance face a cette énergie. Par conséquent, le stockage n'est pas la solution mais l'arrêt de cette production pour des énergies " vertes"

Certes...mais lesquelles et pour quel potentiel? Il s'en faut ajourd'hui de quelques ordres de grandeur que les EnR puissent prendre la relève du nuc' au débotté. Vous êtes prêt, personnellement, à vous passer de courant?
Live & let live!

Image Gardarem lou V12 !

Avatar de l’utilisateur
krolik
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 2873
Inscription : 31 janv. 2009, 17:55
Localisation : Beaugency
Contact :

Re: Le stockage des déchets nucléaire en France.

Message par krolik » 06 nov. 2009, 21:09

Remundo a écrit : On voit d'ailleurs la différence entre l'Allemagne et la France de ce point de vue... Allemagne où les investissements en EnR sont massifs alors qu'en France, on réfléchit "à autre chose"...
Oui bien sûr, la grande Allemagne des Herr Doktors.
L'Allemagne des Planck, Otto Hahn, Heisenberg, Schrödinger....
L'Allemagne qui gratte sur les énergies vertes depuis 20 ans maintenant.
L'Allemagne qui se constuit un supergazoduc immergé dans la Baltique pour être en prise directe avec le gaz nourricier. L'Allemagne qui se contruit des centrales au charbon et développe l'exploitation du lignite..
Mais où sont donc passés les Herr Doktors ?

@+

Avatar de l’utilisateur
Remundo
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 8748
Inscription : 16 févr. 2008, 19:26
Localisation : Clermont Ferrand
Contact :

Re: Le stockage des déchets nucléaire en France.

Message par Remundo » 07 nov. 2009, 14:43

Salut Krolik,

c'est parfaitement vrai, l'Allemagne est asphixiée à cause d'un mix électrique très carboné et dépendant. A chaque fois que Vladimir tousse, Angela éternue.

Historiquement, l'Allemagne a été contrainte à ces choix, par la guerre (qui l'a considérablement ralentie pour la recherche nucléaire), et par son sous-sol riche en charbon (Ruhr notamment).

C'est précisément pour cela qu'elle fait tant d'efforts sur les EnR.

L'Allemagne a toujours été très méfiante vis à vis du nucléaire civil, pourtant les "Herr Doktors" ne sont pas connus pour être les plus idiots d'Europe : la plupart des pères de l'énergie nucléaire sont Allemands.

Avatar de l’utilisateur
krolik
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 2873
Inscription : 31 janv. 2009, 17:55
Localisation : Beaugency
Contact :

Re: Le stockage des déchets nucléaire en France.

Message par krolik » 07 nov. 2009, 14:56

Remundo a écrit :Salut Krolik,

c'est parfaitement vrai, l'Allemagne est asphixiée à cause d'un mix électrique très carboné et dépendant. A chaque fois que Vladimir tousse, Angela éternue.

Historiquement, l'Allemagne a été contrainte à ces choix, par la guerre (qui l'a considérablement ralentie pour la recherche nucléaire), et par son sous-sol riche en charbon (Ruhr notamment).

C'est précisément pour cela qu'elle fait tant d'efforts sur les EnR.

L'Allemagne a toujours été très méfiante vis à vis du nucléaire civil, pourtant les "Herr Doktors" ne sont pas connus pour être les plus idiots d'Europe : la plupart des pères de l'énergie nucléaire sont Allemands.
Et bien pour une fois nous sommes d'accord.
Le tout est de savoir, si nous Français pourrions faire mieux que les Herr Doktors allemands qui s'échinent depuis 20 ans sur le développement des EnR ???
Qui mettent de l'instabilité dans le réseau électriqus européen, et qui en conclusion se précipitent sur le gaz russe...

Collaboration possible franco-polonaise : monter une usine d'essence synthétique en Pologne pour de l'essence avec le charbon polonais, 10Mt annuel. Le tout avec une variante améliorée du procédé Fisher Tropsch que la France avait monté en Afrique du Sud pour Sasol 2 vers 1977. Ca c'est de la technologie allemande à la base!!!
@+

Avatar de l’utilisateur
Remundo
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 8748
Inscription : 16 févr. 2008, 19:26
Localisation : Clermont Ferrand
Contact :

Re: Le stockage des déchets nucléaire en France.

Message par Remundo » 07 nov. 2009, 17:15

J'aime bien Fischer Tropsch, mais sur du Syngaz issu de thermolyse/gazéification de biomasse.

ça doit venir de mon côté écolo. :-P

Parce que du Coal to Liquid quel qu'il soit, c'est de l'effet de serre pire que de brûler le charbon directement dans une centrale thermique.

L'Allemagne et la France ne manquent pas de biomasse...

Répondre