Le stockage des déchets nucléaire en France.

Modérateurs : Rod, Modérateurs

Avatar de l’utilisateur
SuperCarotte
Condensat
Condensat
Messages : 590
Inscription : 21 oct. 2006, 18:03
Localisation : Aquae Sextiae

[Nucléaire] Nucléaire et sécurité, j'ai comme un doute.

Message par SuperCarotte » 13 nov. 2009, 11:57

Travaux critiqués au centre de stockage de déchets nucléaires de la Manche
Le plus ancien centre de stockage de déchets nucléaires de France, le CSM de la Manche, fait face à des affaissements de terrain qui sont en cours de réparation mais que certains experts jugent alarmants, d'autant que le site fermé depuis quinze ans contient du plutonium hautement radioactif.

"Le sol s'est affaissé d'un coup de 30 cm en 1999 puis de 20 cm en dix ans sur une surface équivalente à une cage de football, à comparer à la surface du centre, soit 12 terrains de foot", résume Jean-Pierre Vervialle, directeur du CSM, à l'Agence nationale pour la gestion des déchets radioactifs (ANDRA).

Il a fallu attendre que le sol "se stabilise" avant d'entamer début octobre des travaux qui ont consisté à combler avec des gravillons les cavités souterraines à l'origine du tassement, selon le directeur du centre.
L'Andra s'attend à d'autres "tassements" du même type et prévoit d'y remédier par des travaux similaires.

Cette stratégie fait bondir Christian Kernaonet, l'ancien ingénieur sécurité arrivé dans les années 70 au centre. "C'est mettre un emplâtre sur une jambe de bois", estime le retraité qui prédit des effondrements "de 1 à 2 mètres de haut sur 80 à 100 mètres de long".

Pour cet ancien du commissariat à l'énergie atomique (CEA), la couverture ne tiendra pas dans ces conditions et la nappe phréatique sera contaminée pour des millénaires à la première pluie. Selon lui, "il faudrait alors interdire au public une zone de 500 à 1.000 ha".

D'après lui, la solution est de ressortir tous les déchets de la tranche 1 et de les reconditionner. Ce qui, pour l'Andra, n'est pas envisageable en raison du mauvais état des fûts.
L'Association pour le contrôle de la radioactivité de l'Ouest (ACRO), qui siège au Haut comité pour la transparence sur la sécurité nucléaire (HCTISC) va plus loin: selon elle, le centre fuit déjà.

David Boilley, le président de l'ACRO, a relevé dans une rivière proche des quantités de tritium (hydrogène actif) qu'il juge "anormales" - contrairement à l'Andra- même si l'eau reste potable.

Pour ce professeur de physique nucléaire à l'université de Caen, la présence de cette matière très mobile annonce l'arrivée d'éléments plus lents mais plus dangereux, comme il le dit dans une étude commandée par Greenpeace.
La folie, c’est se comporter de la même manière et s’attendre à un résultat différent. [Albert Einstein]

ni chaud ni froid
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 1717
Inscription : 03 mai 2007, 20:42

Re: Le stockage des déchets nucléaire en France.

Message par ni chaud ni froid » 13 nov. 2009, 16:00

ca, si cest vérifié, ca peut faire sacrément désordre...non ?

Avatar de l’utilisateur
Remundo
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 8748
Inscription : 16 févr. 2008, 19:26
Localisation : Clermont Ferrand
Contact :

Re: Le stockage des déchets nucléaire en France.

Message par Remundo » 13 nov. 2009, 19:31

Et voilà :mrgreen:

Avatar de l’utilisateur
Alain75
Condensat
Condensat
Messages : 611
Inscription : 10 avr. 2006, 12:54

Re: Le stockage des déchets nucléaire en France.

Message par Alain75 » 13 nov. 2009, 19:45

Remundo a écrit :Et voilà :mrgreen:
Remundo, les smileys d'ascendance morale c'est trés bien (parfois), mais quid des additions ?

Avatar de l’utilisateur
Remundo
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 8748
Inscription : 16 févr. 2008, 19:26
Localisation : Clermont Ferrand
Contact :

Re: Le stockage des déchets nucléaire en France.

Message par Remundo » 13 nov. 2009, 20:01

Salut Alain,

Je n'ai pas compris ta question. :?

Je voulais dire " ce qui devait arriver est arrivé". C'est le début car des surprises, il y en aura, et ce sera sûrement les 20 ou 100 prochaines générations qui auront l'immense honneur d'en être victimes. =D>

Avatar de l’utilisateur
krolik
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 2873
Inscription : 31 janv. 2009, 17:55
Localisation : Beaugency
Contact :

Re: Le stockage des déchets nucléaire en France.

Message par krolik » 13 nov. 2009, 20:38

Oh qu'il y ait des effondrements au CSM ce n'est pas étonannt dans le mesure où les colis avaient des dimensions diverses et variées.

Maintenant vous pouvez toujours jouer sur la frousse du Pu. Mais le Pu s'il n'est pas en aérosol... ça équivaut à un autre métal lourd, arsenic..
Et des déchets "arsenic" en France , avec durée de vie infinie, il y en a beaucoup.

@+

ni chaud ni froid
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 1717
Inscription : 03 mai 2007, 20:42

Re: Le stockage des déchets nucléaire en France.

Message par ni chaud ni froid » 16 nov. 2009, 20:10

La question posée, plus que celle des aérosols(!), c 'est bien celle de la contamination des nappes, non ?

Dans un nappe naturellement contaminée, l'arsenic fait certes bcp de dégats, les bengladis en parleront certainement mieux que nous, car ils sont très touchés par ce phénomène...mais, de mémoire, des procédés "simples" existent pour potabiliser la flotte (faudrait que je resorte la publication...). Je doute que la meme chose soit possible avec les "déchets" dont on parle.

D'autre part, d'après ce que j'ai pu en comprendre, il n'y a pas que du Pu dans ces futs...non ?

Avatar de l’utilisateur
Remundo
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 8748
Inscription : 16 févr. 2008, 19:26
Localisation : Clermont Ferrand
Contact :

Re: Le stockage des déchets nucléaire en France.

Message par Remundo » 16 nov. 2009, 22:44

C'est une bonne petite soupe. Effectivement, la décontamination radioactive n'est pas évidente car elle produit et induit souvent une multitude de radionucléides.

Avatar de l’utilisateur
krolik
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 2873
Inscription : 31 janv. 2009, 17:55
Localisation : Beaugency
Contact :

Re: Le stockage des déchets nucléaire en France.

Message par krolik » 17 nov. 2009, 00:24

La décontamination ne poduit pas de radionuclides, elle ne fait qu'enlever ceux qui sont là.

En ce qui concerne la décontamiation de l'eau, je vous signale que cela se fait bien.
Vous avez du voir les piscines de La Hague.
Les combustibles fuyards sont rapidement identifiés au niveau de la centrale et mis dans des "carquois" emballages spéciaux. le nombre des combustibles usés fuyard diminue régulièrement par amélioration de la qualité. Par contre les autres combustibles ont pu être contaminés et vont polluer les piscines.
Dans ces piscines il y a deux types de système sur les bords.
- des pompes de circulation avec échangeurs de chaleur pour le refroidissement permanent des piscines. ces équipement s'appellent des "nymphéas thermique".
- des pompes de circulation qui renouvellent l'eau dans des résines échangeuses d'ions pour éliminer la contamination latente de l'eau de la piscine. Ces équipements sont dite des "nymphéas ioniques".
En fait on pourrait se baigner dans ses piscines à condition de rester en surface..sinon...grillés sur place.
Et sur l'eau de ces piscines il y toujours une "annexe" gonflable qui permettrait d'aller récupérer quelqu'un qui serait tombé à l'eau.

@+

Avatar de l’utilisateur
Remundo
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 8748
Inscription : 16 févr. 2008, 19:26
Localisation : Clermont Ferrand
Contact :

Re: Le stockage des déchets nucléaire en France.

Message par Remundo » 17 nov. 2009, 14:33

krolik a écrit :La décontamination ne poduit pas de radionuclides, elle ne fait qu'enlever ceux qui sont là.
Oui, souvent en "activant" les appareils d'épuration qui deviennent à leur tour (mais plus faiblement) radioactifs, avec des types de noyaux rayonnants non présents au départ. Et ainsi de suite.

Avatar de l’utilisateur
krolik
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 2873
Inscription : 31 janv. 2009, 17:55
Localisation : Beaugency
Contact :

Re: Le stockage des déchets nucléaire en France.

Message par krolik » 17 nov. 2009, 14:41

Remundo a écrit :
krolik a écrit :La décontamination ne poduit pas de radionuclides, elle ne fait qu'enlever ceux qui sont là.
Oui, souvent en "activant" les appareils d'épuration qui deviennent à leur tour (mais plus faiblement) radioactifs, avec des types de noyaux rayonnants non présents au départ. Et ainsi de suite.
Non, les activations ne se produisent que sous l'action des neutrons dans le réacteur. En dehors du réacteur, les neutrons c'est fini.
On estime un max de 300 personnes potentiellement soumises à des neutrons dans le mode de par leur activité professionnelle.

@+

Avatar de l’utilisateur
Remundo
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 8748
Inscription : 16 févr. 2008, 19:26
Localisation : Clermont Ferrand
Contact :

Re: Le stockage des déchets nucléaire en France.

Message par Remundo » 17 nov. 2009, 15:07

Salut Krolik,

il n'y a pas que les neutrons de fissions qui "activent" la matière.

Il y a des activations par particule alpha, certaines techniques de mesure utilisent d'ailleurs cette méthode pour détecter le phosphore, potassium...)

Et les radioactivités beta+ (positrons) sont capables d'émettre un photon gamma si le positron s'annihile avec un autre électron rencontré dans la matière.

Les noyaux adorent se secouer mutuellement d'une manière ou d'une autre. Quand on commence à les brusquer, on connait le début, mais pas la fin. :?

Avatar de l’utilisateur
krolik
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 2873
Inscription : 31 janv. 2009, 17:55
Localisation : Beaugency
Contact :

Re: Le stockage des déchets nucléaire en France.

Message par krolik » 17 nov. 2009, 15:45

Les réactions alpha-n du style plutonium béryllium sont plutôt pour des activités militaires qui ne courent pas les rues.
@+

Avatar de l’utilisateur
Remundo
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 8748
Inscription : 16 févr. 2008, 19:26
Localisation : Clermont Ferrand
Contact :

Re: Le stockage des déchets nucléaire en France.

Message par Remundo » 17 nov. 2009, 16:39

Salut Krolik,

ça ne va pas chercher si loin. Les biologistes utilisent une activation par particule alpha des éléments suivants, par exemple dans des plantes... :
SYRM.JPG
Ensuite, ils observe la desexcitation par spectrométrie gamma et en déduisent les concentrations des éléments recherchés.
http://www.cyric.tohoku.ac.jp/english/r ... /89c01.pdf

Tout ça pour dire qu'il n'y pas que les neutrons.

Cela dit, vous l'avez dit, les gamma et alpha sont très bons pour la santé. Ici, il ne manque que les "beta", si je puis dire. :-D
Vous ne pouvez pas consulter les pièces jointes insérées à ce message.

Avatar de l’utilisateur
krolik
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 2873
Inscription : 31 janv. 2009, 17:55
Localisation : Beaugency
Contact :

Re: Le stockage des déchets nucléaire en France.

Message par krolik » 18 nov. 2009, 14:08

Oui, mais tout cela c'est de la recherche de labos, ce ne sont pas des trucs abondants et puissants.

@+

Répondre