La filiére thorium.

Modérateurs : Rod, Modérateurs

Avatar de l’utilisateur
Glycogène
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 2349
Inscription : 05 oct. 2005, 00:06
Localisation : Grenoble

Re: Surgénérateurs filiére thorium.

Message par Glycogène » 25 mai 2013, 17:15

Remundo a écrit :U233 fissile, issu de Th233 est utilisable dans une arme atomique
Just do it...
Si ton U233 enrichi au maximum, émet trop de gamma pour garantir la fiabilité de l'électronique du vecteur et de l'ogive, à cause de U232 qui le pollue, tu pourras faire un essai nucléaire au sol à base de U233, mais c'est tout.
En plus je ne te parle pas du stockage et de l'entretient de ces ogives qui rayonnent des gamma, à côté de ça les éventuelles fuites de tritium des ogives actuelles c'est peanuts.
L'intérêt est qu'au moins, le risque qu'une ogive nucléaire ennemi de ce type nous pète au-dessus de la sur la tête serait beaucoup plus faible, on aurait peut être dû se lancer dans cette direction quand même :D (enfin surtout nos ennemis).

Avatar de l’utilisateur
Remundo
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 8346
Inscription : 16 févr. 2008, 19:26
Localisation : Clermont Ferrand
Contact :

Re: Surgénérateurs filiére thorium.

Message par Remundo » 25 mai 2013, 19:04

ce n'est pas "mon" Uranium 233... Je n'étais même pas né que les américains avaient même déjà utilisé l'Uranium 233 en combinaison avec du Pu239 depuis belle-lurette sur une bombe atomique à fission.

Lien anglais sur U233

La communauté scientifique honnête ne doute pas que U233 peut être utilisé en bombe atomique. Par contre, U235 est plus "stable".

Le problème des armes atomiques avec U233, c'est l'U232 résiduel qui se forme à partir de l'irradiation du Thorium 232. C'est ce U232 qui décroît en émettant des gamma et diverses particules, pas le U233.

Mais un U233 bien purifié se comporterait à peu près comme de l'U235 du point de vue d'une bombe atomique. Juste peut-être que les masses critiques seraient différentes, mais c'est anecdotique.

Avatar de l’utilisateur
Herv12
Condensat
Condensat
Messages : 659
Inscription : 03 oct. 2011, 09:13
Localisation : Aveyron (12)

Re: Surgénérateurs filiére thorium.

Message par Herv12 » 25 mai 2013, 22:45

Toute la difficulté est d'obtenir ce U233 purifié du U232.

Pour la filière Thorium a sels fondus, ce que j'avais compris, c'est que le retraitement du combustible se fait "tout seul" dans le réacteur. Pas besoin de décharger les barres de combustibles et des usines de retraitement nécessaires à la techno des RNR au plutonium.
Du coup on pourrait espérer des taux de charges assez exceptionnels et des coûts de fonctionnement très faibles. Bon après il y a pas mal de subtilités techniques à régler. Dans l'hypothèse ou cette filière émergerait, c'est pas pour demain.
Pour sauver les arbres, mangez les castors.

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 57684
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Surgénérateurs filiére thorium.

Message par energy_isere » 22 oct. 2013, 14:37

Les technos utilisant le thorium pour la production d'énergie en débat

Le CERN de Genève vient d'annoncer la tenue prochaine de la conférence ThEC13 (Thorium Energy Conference), dont l'objectif est de passer en revue les solutions scientifiques et techniques apportées par le thorium comme technologies nucléaires alternatives pour la production d'énergie et la destruction des déchets nucléaires.

.................
La Chine et l'Inde soutiennent activement plusieurs projets en ce sens, en y consacrant d'importantes ressources, et les États-Unis, la Russie, l'Europe, le Japon, la Corée du sud et la Norvège s'intéressent également à cette technologie. La conférence ThEC13 rassemblera des scientifiques de 32 pays, parmi lesquels les principaux acteurs, pour discuter de la situation en la matière et définir un projet commun dans un esprit de coopération internationale.

"Le thorium offre une voie vers une énergie nucléaire sure et 'propre', a souligné Jean-Pierre Revol, président de l'iThEC. La présence attendue de nombreux éminents scientifiques à la conférence ThEC13 montre clairement qu'une véritable coopération internationale se met en place, annonçant une nouvelle ère de l'énergie nucléaire, avec de réels effets bénéfiques pour la planète."

Au cours des années 1990, le CERN a été parmi les premiers à s'engager dans la voie de la recherche sur les technologies du thorium en mettant en place, sous l'impulsion du prix Nobel Carlo Rubbia, des expériences permettant d'évaluer la conception de base d'un réacteur au thorium commandé par un accélérateur de protons.

** La conférence ThEC13 est organisée par le Comité international pour l'énergie du thorium (iThEC, international Thorium Energy Committee), qui a son siège à Genève, et l'Organisation internationale pour l'énergie du thorium (IThEO, International Thorium Energy Organization), qui a son siège à Stockholm.
http://www.enerzine.com/2/16419+les-tec ... ebat+.html

alga
Condensat
Condensat
Messages : 563
Inscription : 10 sept. 2010, 01:07

Re: Surgénérateurs filiére thorium.

Message par alga » 22 oct. 2013, 20:47

Le prochain surgénérateur Astrid fonctionnera-t-il au thorium ?

ABC
Gaz naturel
Gaz naturel
Messages : 975
Inscription : 15 mars 2007, 15:45
Contact :

Re: Surgénérateurs filiére thorium.

Message par ABC » 22 oct. 2013, 21:00

Remundo a écrit :
L’atome vert : le thorium
Déjà, ça démarre mal...
les déchets du 232Th ne sont dangereux que quelques siècles, contre des centaines de milliers d'années pour ceux de l'uranium [4].
ça c'est faux. Le thorium 232 devient de l'Uranium 233 fissile, lequel génére des produits de fissions très comparables à ceux de U235.
Tu as des données précises sur les produits de fissions de U233 et de l'U235?

alga
Condensat
Condensat
Messages : 563
Inscription : 10 sept. 2010, 01:07

Re: Surgénérateurs filiére thorium.

Message par alga » 22 oct. 2013, 23:38

Avec les centrales nucléaires classiques et plus encore avec les surgénérateurs à sodium comme ASTRID certains parlent de "risque technologique non maîtrisable".

Pensez-vous que ce risque s'appliquerait également à un surgénérateur au thorium ?

Avatar de l’utilisateur
Remundo
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 8346
Inscription : 16 févr. 2008, 19:26
Localisation : Clermont Ferrand
Contact :

Re: Surgénérateurs filiére thorium.

Message par Remundo » 22 oct. 2013, 23:54

ABC a écrit :Tu as des données précises sur les produits de fissions de U233 et de l'U235?
http://www.fissionnucleaire.toile-libre ... tie13.html
Pour un même nucléide initial, les possibilités de produits de fission sont extrêmement nombreuses. Pour l’uranium 235, l’uranium 233 et le plutonium 239, la plus grande probabilité est d’obtenir un noyau voisin de 90 nucléons et un autre voisin de 140 nucléons. L’image à gauche donne la répartition statistique des noyaux formés après fission de l’uranium 235 provoqué par neutron.

ABC
Gaz naturel
Gaz naturel
Messages : 975
Inscription : 15 mars 2007, 15:45
Contact :

Re: Surgénérateurs filiére thorium.

Message par ABC » 23 oct. 2013, 06:20

Remundo a écrit :
ABC a écrit :Tu as des données précises sur les produits de fissions de U233 et de l'U235?
http://www.fissionnucleaire.toile-libre ... tie13.html
Pour un même nucléide initial, les possibilités de produits de fission sont extrêmement nombreuses. Pour l’uranium 235, l’uranium 233 et le plutonium 239, la plus grande probabilité est d’obtenir un noyau voisin de 90 nucléons et un autre voisin de 140 nucléons. L’image à gauche donne la répartition statistique des noyaux formés après fission de l’uranium 235 provoqué par neutron.
Merci, j'avais déjà trouvé ce lien.

En fait, ton intervention m'étonnait car j'ai beaucoup entendu l'affirmation selon laquelle le thorium produisait moins de déchets, en particulier sur des sources crédibles.

J'ai peut-être trouvé une réponse à cet endroit. Je cite un extrait:
Par ailleurs, l'option REP génère des quantités très importantes de plutonium et de déchets radioactifs : les actinides mineurs (américium, curium et neptunium) très difficiles à recycler.
Ces actinides mineurs ne sont pas des produits de fission(ce sont des éléments de numéro atomique > à celui de l'uranium) et c'est bien peut-être là que se situe la différence entre les réacteurs au thorium et les réacteurs classiques.

Avatar de l’utilisateur
Remundo
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 8346
Inscription : 16 févr. 2008, 19:26
Localisation : Clermont Ferrand
Contact :

Re: Surgénérateurs filiére thorium.

Message par Remundo » 23 oct. 2013, 10:03

la neutronique des REP est adapté à U235.

Si l'on met du Thorium 232, il y a en effet des actinides qui sont générés, non fissiles. Ce ne sont pas des produits de fission, ils captent les neutrons pour rien (donc ils tendent à étouffer le réacteur).

Mais ce sont quand même des déchets, qui ont souvent besoin de se désexciter/décroître par émission de photons gamma ou de transmuter par diverses radioactivités (beta+, beta-, alpha)...

Ne jamais croire quelqu'un qui affirme qu'une quelconque fission nucléaire est "plus propre" qu'une autre, un peu moins dégueulasse est le terme adéquat, surtout que passer par U233 au lieu de U235 via Th232, c'est du point de vue des produits de fission extrêmement proche.

@+

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 57684
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Surgénérateurs filiére thorium.

Message par energy_isere » 23 oct. 2013, 11:50

alga a écrit :Le prochain surgénérateur Astrid fonctionnera-t-il au thorium ?
La réponse est non. Pas au Thorium.

ASTRID (réacteur) dans Wikipedia

alga
Condensat
Condensat
Messages : 563
Inscription : 10 sept. 2010, 01:07

Re: Surgénérateurs filiére thorium.

Message par alga » 23 oct. 2013, 20:05

Finalement pour résumer en 2013, il n'y a aucune centrale fonctionnant au thorium (à sels fondus ou pas), ni même de démonstrateur industriel, mais la filière semble pleine de promesses. :-k

ABC
Gaz naturel
Gaz naturel
Messages : 975
Inscription : 15 mars 2007, 15:45
Contact :

Re: Surgénérateurs filiére thorium.

Message par ABC » 24 oct. 2013, 12:42

Remundo a écrit :la neutronique des REP est adapté à U235.

Si l'on met du Thorium 232, il y a en effet des actinides qui sont générés, non fissiles. Ce ne sont pas des produits de fission, ils captent les neutrons pour rien (donc ils tendent à étouffer le réacteur).
Non, le lien que j'avais indiqué parlait d'actinides formés par des réacteurs classiques à U235, sans doute formés à partir d'U238(en tout cas pour le plutonium). Je me demandais si la différence qu'on lit partout à propos du Thorium n'était pas elle liée au fait qu'il en produit moins.


Remundo a écrit :Ne jamais croire quelqu'un qui affirme qu'une quelconque fission nucléaire est "plus propre" qu'une autre, un peu moins dégueulasse est le terme adéquat, surtout que passer par U233 au lieu de U235 via Th232, c'est du point de vue des produits de fission extrêmement proche.
Cela, c'est juste la question du verre à moitié vide ou à moitié plein.

alga
Condensat
Condensat
Messages : 563
Inscription : 10 sept. 2010, 01:07

Re: Surgénérateurs filiére thorium.

Message par alga » 24 oct. 2013, 13:35

Une petite vidéo apparemment non postée précédemment:

Le thorium et le nucléaire du futur

http://www.youtube.com/watch?v=M4MgLixMrz8

J'ai pas eu le temps de la voir en entier mais les premières explications insistent sur le caractère futuriste des projets de recherche sur les centrales au thorium a sels fondu.

La notion même de "nucléaire du futur" serait propre aux différents laboratoires qui l'étudient...

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 57684
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Surgénérateurs filiére thorium.

Message par energy_isere » 03 janv. 2014, 12:37

Solvay et Areva s'associent pour valoriser le thorium

enerzine le 03 Janv 2014

Solvay et Areva ont annoncé avoir conclu un accord destiné à valoriser le thorium, un élément présent de façon abondante dans la croûte terrestre en association avec des terres rares ou de l'uranium.

L'accord vise à définir les conditions pour assurer une gestion responsable du thorium. Il inclut le déploiement d'un programme de R&D pour étudier, entre autres, son exploitation comme combustible potentiel de centrales nucléaires, en complément des combustibles utilisant l'uranium et le plutonium.

Solvay et Areva possèdent des stocks de thorium en France au travers de l'extraction des terres rares pour Solvay et de l'extraction de l'uranium pour Areva.

"Nous nous réjouissons vivement de ce partenariat qui s'inscrit parfaitement dans notre politique de développement durable. Il nous permettra à terme de proposer des options complémentaires dans le domaine du cycle nucléaire" a déclaré Olivier Wantz, Directeur Général Adjoint du groupe Areva, en charge du business group Mines.

"Cet accord souligne notre engagement visant à assurer une gestion durable des ressources naturelles. Il devrait permettre de mieux valoriser cet élément et mener à de nouvelles opportunités de collaboration", a ajouté Xavier Houzard, Directeur de la Réhabilitation Environnementale de Solvay, en charge du développement du Thorium.
http://www.enerzine.com/2/16732+solvay- ... rium+.html

Répondre