La gazéification du charbon

Modérateurs : Rod, Modérateurs

Avatar de l’utilisateur
Tiennel
Modérateur
Modérateur
Messages : 5020
Inscription : 12 mars 2005, 00:37

Message par Tiennel » 07 janv. 2006, 11:01

Un article d'EnergyBulletin.net repris par the Oil Drum :
This summer, students from Norwegian University of Science and Technology analyzed data from 600 wells drilled on the Norwegian Shelf of the North Sea. They calculated that there are 3000 billion tons of coal off the Norwegian coast. Most of the reserves are located at Haltenbanken. This compares to today's proven and recoverable world reserves of 900 billion tons of coal.
Des étudiants norvégiens, après analyse de données recueillies dans 600 puits de la partie norvégienne de la Mer du Nord, ont calculé qu'il y avait 3000 milliards de tonnes de charbon au large de la côte norvégienne, à comparer aux 900 milliards de tonnes de réserves mondiales prouvées
On en a pour des sièces d'esclavaaaaaaaage (au charbon)...
Méfiez-vous des biais cognitifs

Avatar de l’utilisateur
mahiahi
Modérateur
Modérateur
Messages : 5641
Inscription : 14 sept. 2004, 14:01
Localisation : Yvelines

Message par mahiahi » 07 janv. 2006, 11:11

Du charbon sous le fond de la mer?
Ca s'exploite déjà ce type de gisement?
Ne sois pas charlot!

Dieu se rit des hommes qui déplorent les effets dont ils chérissent les causes (Bossuet)

Ce que nous n'avions pas anticipé, c'est que cette crise allait durer plus longtemps que prévu (François Hollande)

epe
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 1467
Inscription : 22 juin 2005, 16:33
Localisation : 15' de Lille, de l'autre côté de la frontière

Message par epe » 07 janv. 2006, 11:31

A part la gazéification souterraine je ne vois pas comment l'exploiter.

Plus généralement je me pose des questions quant à la faisabilité (technique, humaine [déjà que pour l'off-shore ils ont du mal à trouver des candidats] et économique) d'exploitation des matières premières en régions polaires. C'est un peu comme dire qu'il y a plein d'uranium au coeur de la terre (c'est à cause de la désintégration radioactive qu'elle est chaude si je ne me trompe) et qu'il n'y a qu'à a aller le chercher! 8-)
-Il vaut mieux pomper même s'il ne se passe rien que de risquer qu'il se passe quelque chose de pire en ne pompant pas.
Les Shadoks

Avatar de l’utilisateur
Tiennel
Modérateur
Modérateur
Messages : 5020
Inscription : 12 mars 2005, 00:37

Message par Tiennel » 21 janv. 2006, 13:48

mahiahi a écrit :Du charbon sous le fond de la mer?
Ca s'exploite déjà ce type de gisement?
Il suffit d'y mettre le prix : on creuse des tunnels depuis la terre ferme pour atteindre la veine située sous le fond de la mer. En Normandie, par exemple, la mine de fer de Diélette utilisait cette technique.

L'article ci-dessus est également très intéressant, moins par ses révélations que par le fait qu'il expose le problème du gaz, ce qui est encore assez mal traité par les médias grand public au-delà du chantage de Gazprom. Il évoque notamment le pic gazier américain, mais avec une tonalité très réservée sur les conséquences. Et il aurait pu rappeler que l'Iran est la plus importante réserve gazière après la Russie...
Méfiez-vous des biais cognitifs

Avatar de l’utilisateur
Tiennel
Modérateur
Modérateur
Messages : 5020
Inscription : 12 mars 2005, 00:37

La gazéification du charbon

Message par Tiennel » 14 juin 2007, 15:25

C'est une méthode - qui reste encore à éprouver - pour exploiter les ressources charbonnières aujourd'hui non accessibles par l'exploitation minière traditionnelle.

Cela consiste en gros à injecter des gaz chauds dans une veine de charbon pour récupérer des gaz combustibles (méthane, syngas ou gaz de ville). Le CO2 émis par ces gaz combustibles peut être réinjecté dans la veine pour stockage définitif.

Une étude qui regarde les choses assez sérieusement : Coal of the Future

Ce fil n'est pas là pour dire "j'y crois pas, ça ne marcherai jamais !" mais simplement pour suivre le développement effectif de cette filière. Aujourd'hui, il reste clairement des percées technologiques à effectuer. Cela dit, les investissements semblent du même type que ceux de l'industrie gazière et pétrolière terrestre (forages) et permettent d'accéder à des ressources aujourd'hui inaccessibles tant du point de vue du coût d'extraction que des conséquences environnementales - en étant en plus d'emblée compatible avec le CCS.
Méfiez-vous des biais cognitifs

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59689
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: La gazéification du charbon

Message par energy_isere » 20 juin 2007, 12:36

Produire du gaz naturel par des gisements de charbon

La production de gaz naturel à partir de charbon est une technique récente.

Elle intéresse de plus en plus de pays aujourd'hui, dont l'Inde, qui vient d'accorder un contrat d'exploitation à une entreprise indienne cotée à la bourse de Londres sur l'Alternative Investment Market (AIM), la Great Eastern Energy Corporation Ltd. Cette production aura lieu dans l'Etat du West Bengal, dans les gisements de charbon de Raniganj.

La technique permet de récupérer le gaz naturel présent dans les pores du charbon. Très utilisée aux Etats-Unis, elle permet de récupérer un méthane de bonne qualité et ce sera la première fois qu'elle sera utilisée en Inde. Dans un premier temps, la GEECL va donc porter le nombre de ses puits au niveau du gisement de 23 à 100, avant de construire une installation de récupération et de traitement du gaz, pour un montant total de $150 millions (113 millions d'euros).

L'entreprise espère pouvoir produire sur ce site 1 million de mètres cubes de gaz par jour. L'autorisation qui a été donnée le 1er mars par l'India's Directorate General of Hydrocarbons était attendue de longue date puisque le projet a été initié en décembre 2005.

Enerzine

Avatar de l’utilisateur
Tiennel
Modérateur
Modérateur
Messages : 5020
Inscription : 12 mars 2005, 00:37

Message par Tiennel » 08 sept. 2007, 19:04

bulletins-electroniques.com a écrit :Un nouveau procédé vient d'être développé par une équipe de scientifiques de l'Académie des Sciences de Chine (CAS) et d'industriels pour extraire le gaz naturel de charbon (GNC). Egalement appelé méthane de houille, il s'agit d'un gaz naturellement contenu dans le charbon et ordinairement brûlé ou rejeté dans l'atmosphère lors de son extraction. Le développement de l'exploitation de GNC est en plein développement en particulier aux Etats-Unis, et la Chine s'y intéresse de plus en plus car ses réserves sont très importantes, contrairement aux gisements européens. Son exploitation industrielle permettrait un plus grand rendement énergétique de l'exploitation du charbon et un réduction des émissions de gaz à effet de serre.

Le dispositif, expérimenté sur deux sites, permet d' "aspirer" le gaz contenu dans les gisements, puis le geler et obtenir du méthane pur en le séparant de l'oxygène et du nitrogène, grâce a des températures d'évaporation différentes pour ces trois gaz.

L'utilisation de cette technique sur le gisement de Yangquan, dans la province du Shanxi très riche en charbon, a permit d'obtenir du méthane pur à 99% d'après Zhang Wu, concepteur et chef du projet, alors que le nitrogène a servi au refroidissement du système et que l'oxygène a été libéré dans l'atmosphère. Les différents partenaires de ce projet projettent de construire une usine produisant 20000 tonnes de méthane liquide par an.

BE Chine numéro 43 (7/09/2007) - Ambassade de France en Chine / ADIT - http://www.bulletins-electroniques.com/ ... /50850.htm
http://www.bulletins-electroniques.com/ ... /50850.htm
Méfiez-vous des biais cognitifs

Avatar de l’utilisateur
bastien300
Charbon
Charbon
Messages : 219
Inscription : 07 juin 2006, 21:27
Localisation : Suisse

Message par bastien300 » 09 sept. 2007, 12:26

Idée intéressante : j'extrais, je brûle, et je renvois les déchets gazeux d'où ils viennent !

Peut-être aussi que cela ralentira un peu le pic gazier :-D
Alors pas de doute, côté fringues, sans pétrole, difficile d’avoir le style !

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59689
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re:

Message par energy_isere » 05 nov. 2009, 12:36

Chine : Air Liquide investit 60 M EUR pour la gazéification du charbon

AFP le 05/11/2009

Le fabricant français de gaz industriels Air Liquide va investir environ 60 millions d'euros en Chine pour construire une nouvelle unité de production d'oxygène et d'azote qui seront utilisés pour la gazéification du charbon, selon un communiqué publié jeudi.

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59689
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Re:

Message par energy_isere » 15 déc. 2009, 12:58

De l'électricité à partir du charbon sans l'extraire

Le gouvernement de l’Alberta indique vouloir financer à hauteur de 271 millions de dollars un projet de gazéification à Calgary impliquant un forage en profondeur dont l'objectif est de produire de l'électricité à partir du charbon, sans jamais l’extraire.
Le problème demeure que la technologie de gazéification souterraine du charbon n'en est encore qu'à ses balbutiements.

Les tentatives précédentes ont permis d’atteindre des couches de charbon à une profondeur de 1.000 mètres sous terre, et de convertir le charbon en gaz. La gazéification du charbon consiste, avec un apport d’oxygène, à transformer le charbon en gaz composé de monoxyde de carbone et d’hydrogène, appelé gaz de synthèse ou « syngas ». Le projet "SynFuels" de Swan Hills se propose lui d'arriver jusqu'à 1.400 mètres, pour un coût total estimé à 1,5 milliards de dollars !

...........
http://www.enerzine.com/41/8868+de-lele ... aire+.html

Répondre