Le photovoltaique au Japon

Modérateurs : Rod, Modérateurs

Avatar de l’utilisateur
mobar
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 11878
Inscription : 02 mai 2006, 12:10
Localisation : Essonne

Re: Le photovoltaique au Japon

Message par mobar » 24 sept. 2013, 16:19

Herv12 a écrit :Ne faites pas semblant de ne pas comprendre Mr Remundo!

Si le probleme est bien là! Quand vous gagnez 1000 et que vous dépensez 100 pour l'elec, il vous reste 900 pour votre bouffe, loyers...
Si vous payez 2x plus cher votre elec, il vous reste plus que 800. Pas d'impact pour l'économie du pays certes, mais impact sur votre pouvoir d'achat!

Toute la question est de savoir si les japonais sont ok pour perdre de leur pouvoir d'achat. Pour les Francais, un sondage avait été fait au lendemain de fukushima: http://www.lexpress.fr/actualite/econom ... 82248.html

Si les Francais sont partagés sur la sortie du nuke, il est clair qu'ils ne veulent pas financer le passage aux ENRs. A 3X, plus grand monde et à 5X (ce qui serait l'ordre de grandeur d'un mix proche du 100% ENR) même les écolos jettent l’éponge.

Donc la "transition" doit se faire a cout constant pour être acceptée, ce qui réduit certaines marges de manœuvre et modifie les priorités.

A+
A cout constant, c'est pas un problème il suffit de consommer moins et de supprimer les gaspillages des ménages, comme le fait l'industrie depuis 30 ans.

Il faut aussi combattre les encouragements à consommer de l'énergie à haute valeur pour des usages qui se satisferaient d'une énergie dégradée ou de pas d'énergie du tout.

Reste à diminuer notre consommation d'un facteur 3 à 5, les africains savent faire, il suffit de leur demander
"C'est quand il n'y a plus d'espoir qu'il ne faut désespérer de rien" Sénèque
https://youtu.be/0pK01iKwb1U

Avatar de l’utilisateur
Remundo
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 9343
Inscription : 16 févr. 2008, 19:26
Localisation : Clermont Ferrand
Contact :

Re: Le photovoltaique au Japon

Message par Remundo » 25 sept. 2013, 19:53

oui surtout que Hervé parle d'un coût X5

Il y va un peu fort, toutes les filières EnR sont maintenant rentables à partir de 20 ct€/kWh à condition de faire des très grandes installations.

En Allemagne, le coût de l'électricité est déjà de 24 cts€/kWh, l'Allemagne n'est pas en faillite pour cela et consomme beaucoup d'électricité...

Avatar de l’utilisateur
Herv12
Condensat
Condensat
Messages : 659
Inscription : 03 oct. 2011, 09:13
Localisation : Aveyron (12)

Re: Le photovoltaique au Japon

Message par Herv12 » 25 sept. 2013, 20:32

Qui parle de faillite? Mais en allemagne le pouvoir d'achat des menages est baissé d'autant ( pour 15% de leur mix en ENR seulement, il faut le rappeler).

J'ai indiqueé X5 pour un Mix largement ENR. Pour moi, ce chiffre (à la louche il est vrai) est toujours d'actualité.
Ce cout englobe le cout des ENR, mais aussi les externalités qu'on oublie en général: surcout lié à l'énergie non utilisée lors des excès de production, transport, stockage, backup ultimes et leurs combustibles. Il inclue la construction des infrastructures et leur entretien qui sont nécessaires pour approcher 100%.

Concernant les économies d’énergies, cette option est aussi valable sans ENR et permet de majorer son pouvoir d'achat, bien que l’énergie bon marché ait il est vrai tendance a les rendre moins compétitives.
Pour sauver les arbres, mangez les castors.

Avatar de l’utilisateur
Remundo
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 9343
Inscription : 16 févr. 2008, 19:26
Localisation : Clermont Ferrand
Contact :

Re: Le photovoltaique au Japon

Message par Remundo » 26 sept. 2013, 11:12

Et les externalités du nucléaire / fossiles CO2 ? :roll:

Avatar de l’utilisateur
mobar
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 11878
Inscription : 02 mai 2006, 12:10
Localisation : Essonne

Re: Le photovoltaique au Japon

Message par mobar » 26 sept. 2013, 18:22

Herv12 a écrit :Qui parle de faillite? Mais en allemagne le pouvoir d'achat des menages est baissé d'autant ( pour 15% de leur mix en ENR seulement, il faut le rappeler).
Le pouvoir d'achat du Teutons (et celui du Gaulois) c'est d'abord du pouvoir de gaspiller des ressources rares pour des usages sans aucun bonheur ajouté

Tout ramener au pouvoir d'achat (comme parler de croissance), n'a aucun sens dans une société en crise, il va falloir voir à changer de registre si on veut revenir dans un monde vivable.

L'occidental moyen consomme 5 fois plus que l'asiatique moyen et 10 fois plus que l'africain moyen, pour quel bénéfice?

ça ne sert à rien d'être 7 milliards sur la planète et de vouloir vivre 100 ans si c'est pour vivre de plus en plus mal.
"C'est quand il n'y a plus d'espoir qu'il ne faut désespérer de rien" Sénèque
https://youtu.be/0pK01iKwb1U

Avatar de l’utilisateur
Herv12
Condensat
Condensat
Messages : 659
Inscription : 03 oct. 2011, 09:13
Localisation : Aveyron (12)

Re: Le photovoltaique au Japon

Message par Herv12 » 26 sept. 2013, 19:07

@ Mobar
Si on se base sur la direction des flux migratoires, il n'est pas certain que leur mode de vie soit celui le plus attrayant, dumoins pour la majorité. Cela dit , le notre a quelques dérives, je vous l'accorde.

D'autre part, le mode de vie africain n'est pas forcément transposable partout. Si vous voulez vivre en Finlande avec la même conso énergétique qu'un habitant de la brousse équatorienne, je crains que vous ne passiez pas l'hiver.

@ Remundo
Ces externalités dont vous parlez sont soit gratuites soit pas très couteuses.
- Le Nuke n'en fait quasiment pas hors accident, le reste est déjà convenablement pris en charge.
- Le Co2, So2, Nox ... dégagée par les combustion est quasi gratos pour le moment, mais le monde entier "en profite".

Au japon il est certain que les externalités du nuke vont se payer au prix fort, et même probablement majoré. Toutefois, j'attends de voir dans 10 ans pour voir ce que ça va donner.
Pour sauver les arbres, mangez les castors.

Avatar de l’utilisateur
mobar
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 11878
Inscription : 02 mai 2006, 12:10
Localisation : Essonne

Re: Le photovoltaique au Japon

Message par mobar » 27 sept. 2013, 11:45

Herv12 a écrit :@ Mobar
Si on se base sur la direction des flux migratoires, il n'est pas certain que leur mode de vie soit celui le plus attrayant, dumoins pour la majorité. Cela dit , le notre a quelques dérives, je vous l'accorde.

D'autre part, le mode de vie africain n'est pas forcément transposable partout. Si vous voulez vivre en Finlande avec la même conso énergétique qu'un habitant de la brousse équatorienne, je crains que vous ne passiez pas l'hiver.
Les flux migratoires sont le résultat de facteurs multiples, ils ne sont encouragés ni par les pays hotes en crise ni par les pays qui voient leur meilleurs éléments s'expatrier chez leurs concurrents, mais plutot par des manoeuvres visant à maximiser les profits sur certaines zones aprés avoir créé artificiellement de la misère sur d'autres.

Tout ça au nom de la liberté d'entreprendre, de la réduction les couts du travail, de la compétitivité, de la maximisation des profits d'une oligarchie financière internationale plus préoccupée de consolider son pouvoir que d'améliorer les condition de vie de ses semblables.

Que chacun fasse le ménage devant sa porte, arrête de consommer des trucs débiles et de justifier un système devenu complétement fou et les problèmes disparatrons

Les catastrophes comme celle du Japon qui obligent à changer brusquement de mode de production d'énergie et de se passer du jour au lendemain du nuke ont cela de npositif c'est qu'elle permettent de prendre conscience que le nucléaire n'est pas vital, ni même nécessaire. On peut s'en passer sans périr dans d'atroces souffrances

un bien pour un mal
"C'est quand il n'y a plus d'espoir qu'il ne faut désespérer de rien" Sénèque
https://youtu.be/0pK01iKwb1U

Avatar de l’utilisateur
Remundo
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 9343
Inscription : 16 févr. 2008, 19:26
Localisation : Clermont Ferrand
Contact :

Re: Le photovoltaique au Japon

Message par Remundo » 27 sept. 2013, 15:26

Herv12 a écrit :@ Remundo
Ces externalités dont vous parlez sont soit gratuites soit pas très couteuses.
- Le Nuke n'en fait quasiment pas hors accident, le reste est déjà convenablement pris en charge.
- Le Co2, So2, Nox ... dégagée par les combustion est quasi gratos pour le moment, mais le monde entier "en profite".

Au japon il est certain que les externalités du nuke vont se payer au prix fort, et même probablement majoré. Toutefois, j'attends de voir dans 10 ans pour voir ce que ça va donner.
Ah bon, très bien, pas cher le R.C., pas cher Tcherno, Fuku et les déchets.

Pourvu qu'on vous achète vos kWh hydrauliques et qu'on dise du bien de l'atome, les prix relatifs sont bien sympathiques pour vous ;-)

Avatar de l’utilisateur
Herv12
Condensat
Condensat
Messages : 659
Inscription : 03 oct. 2011, 09:13
Localisation : Aveyron (12)

Re: Le photovoltaique au Japon

Message par Herv12 » 27 sept. 2013, 18:58

Qu'on soit clair Remundo,

Si on arrête toute les centrales Nuke demain en France, j'en serais le premier Ravi, car je vais faire d'excellentes affaires privées. Et en prime il est probable que l'hydrau. ne sera plus persécutée par l’administration & Escrolos comme elle l'est aujourd'hui.

Mais j'ai aussi des amis qui achètent leur énergie. Et mes petites affaires ne sont pas forcément les leurs.
Dans le contexte économique actuel, avec en fond la montée en puissance des émergeant (qui vont consommer du pétrole), je vois difficilement des issues crédibles à la situation actuelle. Et c'est pas les écolos bobo, pour qui c'est open bar sur les dépenses, (surtout quand ils font financer aux autres leurs grigris peint en vert, mais souvent très noir a l'intérieur) qui vont emmener la solution.

Pour moi, compte tenu de la situation économique du pays, hors révolution techno dans le domaine du stockage, il parait évident que la voie des ENR ne peut au mieux qu'assurer partie de la réponse, l'autre étant le Gaz/Charbon.

L’Allemagne part dans cette voie, très bien elle dispose des deux. Ils se payent le luxe d'avoir un Kwh elec 2x plus cher qu'avant sans grande inflexion sur la pollution émise, chouette.

Nous pour le charbon ça va être dur, quant au gaz, vous savez ou il se trouve (et encore dans la mesure ou il sera possible de l'extraire, ce qui n'est pas gagné par avance)
Et la plupart des ENR sont incompatibles avec le Nuke, sauf 5%du mix en solaire.

Donc de toute façon, entre nucléaire ou gaz de schistes il faudra choisir, et même on se payera très probablement les 2 en plus des économies d’énergie nécessaires de toute façon.

Si on fait les choses rationnellement,on pourra probablement s'en sortir, sinon, on prend le mur, et la ça va faire mal (et ça commence déjà a faire mal mais c'est qu'un début).

Et pour finir entre Gaz de schistes et Nuke, j'ai choisi le 2e, ça dégrade moins la nature et la méthode de stockage des déchets est assez convaincante. Le gros point noir c'est le risque. Du coup je comprends que certains préfèrent le gaz.

Quand aux japonnais, a moins de succès dans les hydrates de méthane, sinon ils redémarreront leurs centrales. Les 2/3 de leurs réacteurs très exposés au séisme / tsunami ont très bien résisté. Ils faudra qu'ils soient plus prudents et plus efficaces dans la gestion des crises.
A+
Pour sauver les arbres, mangez les castors.

Avatar de l’utilisateur
Remundo
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 9343
Inscription : 16 févr. 2008, 19:26
Localisation : Clermont Ferrand
Contact :

Re: Le photovoltaique au Japon

Message par Remundo » 28 sept. 2013, 18:06

je serais un peu d'accord pour une fois,

Mais quand je lis que le R.C. et le nucléaire ont des "externalités gratuites", ça m'effraie un peu...

En réalité, l'énergie la moins chère quand on intègre les externalités, c'est l'EnR. Et le stockage serait gérable avec des supergrid répartis sur plusieurs fuseaux horaires.

Et cher Hervé, parmi les EnR, l'hydraulique est la moins chère. Donc turbinez bien. 8-)

Avatar de l’utilisateur
Herv12
Condensat
Condensat
Messages : 659
Inscription : 03 oct. 2011, 09:13
Localisation : Aveyron (12)

Re: Le photovoltaique au Japon

Message par Herv12 » 28 sept. 2013, 22:18

Entre gens raisonnables

Oui, je suis d'accord aussi, sauf que les externalités du CO2 et éventuellement du nuke se paieront aprés (et encore c'est pas sur!), un peu comme un crédit.

Et les crédits ont la cote actuellement!
Même quand vous gérez sainement vos affaires, nos charmants élus vous endettent à votre insu.

Pour l’énergie c'est peut être un peu pareil! Fusse t il qu'il y ait une solution ENR globale soit pérenne sur ce plan. Pour moi, c'est loin d'être gagné. Idem pour l’évolution des comportements.

La supergrid planétaire, oui techniquement, mais est ce réaliste économiquement? Dans ce cas le solaire PV pourra peser. L'issue la plus intéressante finalement, serait un super accu (disons au moins 1000X mieux que les actuels). Avec ça même plus besoin de réseau!
Faut l'inventer!

Sinon oui l'Hydrau c'est la moins chère(meme pour beaucoup de petites installations, du moins avant les contraintes administratives, parce que après finalement, vous finissez par conclure qu'il ne reste que l'uranium ou le charbon ...).
Mais de toute façon, dans notre pays, l'hydrau n'a pas malheureusement la capacité de tout résoudre. On doit avoir le cinquième de ce qu'il faudrait pour backuper l'éolien et le PV, Mix 100% ENR, LE RÊVE NON? ;)
A+
Pour sauver les arbres, mangez les castors.

Avatar de l’utilisateur
Remundo
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 9343
Inscription : 16 févr. 2008, 19:26
Localisation : Clermont Ferrand
Contact :

Re: Le photovoltaique au Japon

Message par Remundo » 28 sept. 2013, 23:27

Salut Hervé,

si vous faites un supergrid sur le tour de la Terre, plus besoin de super accus. Puis il y a des solutions simples de stockage : faire chauffer du sable à 900°C par exemple... enfin bref on est HS.

J'avais un projet hydrau que j'ai gelé, il était petit (150 kW max) mais pas mal et techniquement bien ficelé... Mais c'est trop le bazar règlementaire. Pas loin de mon projet, un gars avait autorisation préfectorale + 60 k€ d'études et de travaux engagés. IL s'est fait bloqué au TA de Clermont Ferrand par les pêcheurs, tout est arrêté depuis des années... IL doit encore être en train de plaider...

Y'aurait des tas de choses à faire en petite hydraulique, aussi bien sur les petits débits/fort dénivelé de montagne que les gros débits/faible dénivelé de plaine, mais rien ne bouge... 8-[

Maintenant c'est sûr, l'hydraulique petite ou grande n'est pas suffisante à elle seule, mais pourquoi ne pas exploiter le maximum ? TOutes les solutions existent maintenant pour permettre la migration des poissons. C'est vrai qu'à une époque, certains barrages étaient un peu "brutaux"...

En tout cas, pour le nucléaire, ma position est :
1) de finir d'amortir nos centrales
2) de développer quelques surgénérateurs / R&D sur les neutrons rapides afin de transmuter les HAVL en déchets à vie courte. Il faudrait trouver une méthode sûre pour faire ça. Mais c'est pas gagné...
3) de changer son fusil d'épaule sur un Mix à dominante EnR, plutôt décentralisé.

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 62256
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Le photovoltaique au Japon

Message par energy_isere » 10 nov. 2013, 13:56

suite de ce post du 31 Juillet 2012. viewtopic.php?p=324598#p324598

La centrale solaire PV de 70 MW de Kagoshima a été inaugurée la semaine derniére.

C 'est la plus grosse du Japon.
Cout de 270 millions de $. Montée par Kyocera.
Japan’s biggest solar energy plant starts generating power

04/11/2013 Evwind.es

Japan’s biggest solar power plant opened in the southwestern Japanese prefecture of Kagoshima on Monday.

The photovoltaic plant is a major new attempt to develop the country’s renewable energy resources amid lingering public concern over the impact of the 2011 Fukushima nuclear power plant disaster.

The facility, the Kagoshima Nanatsujima Mega Solar Power Plant designed by Japanese electronics giant Kyocera Corporation, was built in the center of an industrial zone in southern Kagoshima City, one of the few areas in Japan where the number of clear sky days stays at around 40 days.

According to Kyocera, the 70-megawatt solar power plant facing Sakurajima Volcano, the city’s landmark across the bay, covers an area of approximately 1.27 million square meters. It is equipped with 290,000 solar panels to supply power for about 22,000 local households, making it the biggest solar generation plant in Japan. Kyocera had been building the solar park since September of last year, spending around 27 billion yen (around 270 million U.S. dollars).

On Monday afternoon, more than 120 people including representatives from local governments, financial institutions and Kyocera engineering teams attended an inauguration ceremony held at the plant site.

Presiding over the official event’s opening was Nobuo Kitamura, the president of Kagoshima Mega Solar Power Corporation, the plant ‘s operator. He promised that the power company’s staff would work with local residents to make full use of the renewable energy generated, hoping that the engineering team will offer an “answer” to solve Japan’s energy problem and pass on a “cleaner Earth” to the next generation.

“We would like to contribute to new development and improvement for human societies through a new type of energy production from Kagoshima, the place where many courageous samurai challenged the ancient political and social regime in the 1860s to reform the country,” the president said.

Following the speech, Kagoshima Governor Yuichiro Ito expressed hope that the new plant will become a pioneering Japanese facility to create a low-carbon society in the near future and protect the global environment. He also stated that a joint understanding and action by the plant operator, local industries, local government and local residents will ensure further promotion of renewable energy resource usage.

After the ceremony, a 51-year-old chief engineer told Xinhua that since the power plant is located near the active volcano, his team has been forced to take a series measures on solar panels to minimize the impact of ash fall from the mountain which is repeatedly erupting.

He said, “Our team has carefully worked out the best angle for the solar panels over the past months and we would like to further keep a record on the unique situation by the volcanic mountain, also causes darkness due to the ash released.”

A 39-year-old city official also pointed out that it is quite natural for many regular citizens to want the introduction of new energy resources after the country’s 2011 nuclear crisis.

“In addition to solar, Kagoshima City and surrounding areas, with their major volcanos and islands, have many possible energy resources wherever you are, such as geothermal power, wind power and tidal current power, and we must promote their use as tools to revitalize the country and local economy,” the official added.

According to the power company, the generated electricity will be supplied to the local grid to sell in accordance with the country’s feed-in tariff (FIT) scheme for renewable energy.
http://www.evwind.es/2013/11/04/japans- ... ower/37278

Espérons que ces panneaux ne vont pas étres recouverts de cendre à la prochaine éruption du volcan Sakurajima ......qui est juste en face.

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 62256
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Le photovoltaique au Japon

Message par energy_isere » 12 févr. 2014, 13:37

Un méga-projet solaire de 250 MW au Japon d'ici 2018

12 fev 2014 enerzine

Le autorités de la préfecture d'Okayama (sud-ouest) au japon ont annoncé le 31 janvier dernier avoir donné leur autorisation pour construire une méga-centrale solaire qui sera située dans la ville de Setouchi.

Selon le plan élaboré par la société en charge du projet basée à Tokyo, les installations solaires seront développées dans une zone d'environ 260 hectares dans un champ de sel d'une superficie de 500 hectares. La construction débutera dans les 30 jours suivant l'octroi du permis délivré par la préfecture pour un achèvement complet prévu en septembre 2018.

Faisant écho à la catastrophe de Fukushima en 2011, et pour diversifier son mode de production électrique, le gouvernement japonais a décidé en septembre 2012 de lancer un projet de centrale solaire d'une puissance de 250 MW.

Afin de dynamiser la future localité, faire la promotion d'évènements culturels et préserver l'environnement naturel, il a été prévu d'implanter diverses installations comme des centres de données, un parc aquatique et d'autres complexes.
http://www.enerzine.com/1/16916+un-mega ... 2018+.html

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 62256
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Le photovoltaique au Japon

Message par energy_isere » 03 oct. 2014, 15:06

Le fabricant de systèmes photovoltaïques Kyocera annonce la construction de "la plus grande centrale solaire flottante au monde", avec la collaboration du français Ciel et Terre.

03 oct 2014

Les travaux vont débuter en ce mois de septembre pour une mise en exploitation en avril 2015, indique la firme japonaise dans un communiqué.

Les panneaux seront installés sur deux étendues d'eau situées dans la ville de Kato, dans la préfecture de Hyogo, pour une capacité totale de 2,9 mégawatts répartis entre un système d'une puissance de 1,7 MW - soit "le plus important de la planète" - et un autre de 1,2 MW.

L'objectif est de générer environ 3.300 mégawatts-heure par an, soit l'électricité nécessaire pour alimenter quelque 920 foyers, selon la même source. La construction de centrales solaires flottantes vise à répondre au manque de terrains compatibles, un problème qui restreint les possibilités d'installations de grande taille dans l'archipel.

A l'inverse, "les plans d'eau du pays sont abondants", souligne Kyocera qui espère atteindre une puissance installée de 60 MW d'ici à mars 2015, soit une bonne trentaine de sites flottants.

Supports de dalles développés par le français Ciel et Terre

Le groupe a créé en 2012 une co-entreprise avec Century Tokyo Leasing pour construire et exploiter des centrales solaires au Japon, dans le cadre des subventions publiques accordées pour doper cette énergie. Depuis le lancement de cette initiative, il a construit 28 parcs solaires de divers types, dont 11 déjà en activité.

Pour les centrales flottantes, Kyocera utilise les supports de dalles développés par Ciel et Terre, qui se présente comme le pionnier du secteur en France.

La société française a breveté la solution Hydrelio "qui permet l'usage durable et écologique d'étendues d'eau inemployées, comme les plans d'eau industriels, afin d'exploiter l'énergie radiative du soleil", explique-t-elle sur son site internet.

Promotion des ENR depuis Fukushima

Depuis l'accident nucléaire de Fukushima en mars 2011, qui a entraîné l'arrêt de l'ensemble des réacteurs du pays (auparavant plus du quart de l'électricité), le Japon cherche à promouvoir les énergies renouvelables, tout en considérant toujours nécessaire de relancer des réacteurs atomiques.

En excluant l'hydraulique, ces énergies ne représentent cependant qu'une portion congrue du total: 4,7% de l'électricité produite, loin derrière la Grande-Bretagne (10,4%) ou l'Allemagne (20,1%), selon les chiffres de l'Agence internationale de l'énergie (AIE).`


Source : batirama.com / AFP
http://www.batirama.com/article/9413-la ... japon.html

Répondre