Tour solaire (a effet cheminée)

Modérateurs : Rod, Modérateurs

Avatar de l’utilisateur
guino
Condensat
Condensat
Messages : 564
Inscription : 30 août 2005, 12:40
Localisation : 13 Marseille
Contact :

Tour solaire (a effet cheminée)

Message par guino » 28 déc. 2005, 11:15

Vous avez sans doute entendu parlé des projets de tours solaires ( prototype espagnol démonté, et projet pharaonique australien)
http://www.techno-science.net/?onglet=news&news=937
Image


Ca me fait un peu peur, cette tour de 1km de haut, toute fine, doit pas très bien tenir face à une descendante de Katrina...

Et je me suis dit : au lieu de faire une tour verticale, pourquoi ne pas utiliser une montagne comme support, et faire grimper un tube le long : certes, on doit aire un tube plus long, mais les contraintes mécaniques sont bien moindres.

Ok, y aura un impact visuel, mais si ça permet de faire tourner les clims des maisons de retraite....
mai 2010. je passais de moins en moins, j'ai acheté mon terrain, commencé à le travailler. L'ambiance sur oléocène se dégrade d'une façon alarmante, peu réjouissant quant à la capacité de l'humanité à réagir à des crises.Je ne me sens plus à ma place ici.

marchenchuches
Kérogène
Kérogène
Messages : 20
Inscription : 09 sept. 2005, 13:37

Re: Tour solaire et montagne

Message par marchenchuches » 28 déc. 2005, 15:39

Ce procédé "nouveau" a été évoque par Louis Bernard lors du colloque CNRS du mois de juin 1958 à Montlouis.

Energie "nouvelle", quand tu nous fait languir.......[/quote]

marcel
Goudron
Goudron
Messages : 166
Inscription : 18 avr. 2005, 23:36
Localisation : 84

Message par marcel » 28 déc. 2005, 22:41

Oui guino , je ne suis posé la même question récemment car je suis de près le projet australien depuis plusieurs mois.
Encore faut-il trouver une montagne assez raide, dans une région bien ensoleillée, avec une zone dégagée et bien éclairée (ni à l'est ni à l'ouest du mont) au pied.
L'idée serait peut-être valable mais les sites éligibles probablement plus rares.
Faut voir aussi l'impact microclimatique et environnemental.
Le diable est optimiste s'il pense pouvoir rendre les hommes pires qu'ils ne sont.
Karl Kraus

Avatar de l’utilisateur
guino
Condensat
Condensat
Messages : 564
Inscription : 30 août 2005, 12:40
Localisation : 13 Marseille
Contact :

Message par guino » 29 déc. 2005, 08:57

Je pensais par exemple au Mont Ventoux...
mai 2010. je passais de moins en moins, j'ai acheté mon terrain, commencé à le travailler. L'ambiance sur oléocène se dégrade d'une façon alarmante, peu réjouissant quant à la capacité de l'humanité à réagir à des crises.Je ne me sens plus à ma place ici.

epe
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 1471
Inscription : 22 juin 2005, 16:33
Localisation : 15' de Lille, de l'autre côté de la frontière

Message par epe » 29 déc. 2005, 09:44

Ce genre de projet me semble intéressant mais je l'imagine plutôt réservé à des zones désertiques et très ensoleillées. Pour un pays comme la France il y a probablement plus de potentiel dans la géothermie, par exemple dans le massif central, situé sur une zone chaude (je n'emploie pas le terme "point chaud" parce que la théorie d'un point chaud de type Haiwaï sous les volcans d'Auvergne est controversée parmi les volcanologues mais c'est chaud là dessous, encore maintenant! :) )
-Il vaut mieux pomper même s'il ne se passe rien que de risquer qu'il se passe quelque chose de pire en ne pompant pas.
Les Shadoks

Avatar de l’utilisateur
guino
Condensat
Condensat
Messages : 564
Inscription : 30 août 2005, 12:40
Localisation : 13 Marseille
Contact :

Message par guino » 29 déc. 2005, 09:55

Ca ne sert pas à grand chose de faire de l'électricité dans le desert...Vaut mieux produire près des populations...
Si ça a marché en Espagne, y a pas de raison ( bon, un peu expéditif...) que ça ne marche pas dans le sud de la France...

Je crois qu'il faut réfléchir par site, et pas par zone géographique : ne pas essayer d'appliquer la même recette à tout un pays ou une région, et ne pas refuser une solution parce que globalement, ça nemarche pas dans le coin, si localement, on a des conditions très différentes...

Un maximum de diversité...organisée au niveau européen mar exemple, ce qui permet quand même des économies d'échelle
mai 2010. je passais de moins en moins, j'ai acheté mon terrain, commencé à le travailler. L'ambiance sur oléocène se dégrade d'une façon alarmante, peu réjouissant quant à la capacité de l'humanité à réagir à des crises.Je ne me sens plus à ma place ici.

marcel
Goudron
Goudron
Messages : 166
Inscription : 18 avr. 2005, 23:36
Localisation : 84

Message par marcel » 29 déc. 2005, 10:36

Le problème du Mont-Ventoux, que j'ai face à moi, c'est que le versant sud est peu pentu car il descend vers les monts de Vaucluse situés eux mêmes autour de 1000 m .
Je verrais mieux la partie sud du plateau d'Albion que les Militaires ont déserté. La zone de Lagarde d'Apt présente un versant sud bien dégagé avec un dénivellé de l'ordre de 900 m .
OU Peut-être la sainte-victoire... mais attention les sites sont protégés.

Etude d'impact nécessaire.
Le diable est optimiste s'il pense pouvoir rendre les hommes pires qu'ils ne sont.
Karl Kraus

Avatar de l’utilisateur
thorgal
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 1955
Inscription : 05 nov. 2005, 17:55
Localisation : Copenhague

Message par thorgal » 29 déc. 2005, 11:06

J'imagine que le principe de ce design est de maximiser la surface absorbante et d'avoir une incidence quasi verticale. Le probleme, encore une fois, est le transport de l'energie (je peux me tromper mais tant qu'on utilisera les lignes de transports standard, on n'evitera pas les pertes en cours de route, a moins que les superconducteurs a hautes temperatures aient connu un progres fulgurant ces dernieres annees ...). Tant qu'a faire du solaire, je serais plutot d'avis d'equiper tous les batiments d'habitation beneficiant d'un ensoleillement significatif. L'energie conventionnelle pourrait etre utilisee en cas de deficience de l'energie solaire, ca permettrait d'une part plus d'independance (la centralisation energetique est a eviter) et d'autre part allegerait la grille conventionelle.

Avatar de l’utilisateur
guino
Condensat
Condensat
Messages : 564
Inscription : 30 août 2005, 12:40
Localisation : 13 Marseille
Contact :

Message par guino » 29 déc. 2005, 13:37

Comme dit plus haut, je pense qu'il faut essayer toutes les solutions, et les appliquer partout ou c'est faisable et utile... Du solaire thermique, du photovoltaique, de la biomasse, des eoliennes, des productions à l'échelle du particulier, de lotissements, d'immeubles, de communes, de pays... Faut viser toutes les echelles et tous les moyens...

(ensuite, mon idée est peut être pourrie...)
mai 2010. je passais de moins en moins, j'ai acheté mon terrain, commencé à le travailler. L'ambiance sur oléocène se dégrade d'une façon alarmante, peu réjouissant quant à la capacité de l'humanité à réagir à des crises.Je ne me sens plus à ma place ici.

YahourtNature
Kérogène
Kérogène
Messages : 32
Inscription : 28 déc. 2005, 06:28

Message par YahourtNature » 03 janv. 2006, 01:22

Image

Les tours solaires n'ont qu'un gros défaut pour être accessibles à plus de pays : elles doivent être gigantesques pour que ce soit intéressant.
Donc des quantités astronomiques de béton (fort "producteur" de co2, mais co2 qui pourrait être "compensé" en quelques années de fonctionnement) et des km² de panneaux de verre...

Un autre type de tour solaire est aussi à l'étude, qui ferait l'économie des panneaux de verres mais qui devrait être proche des côtes.
Il s'agit de vaporiser de l'eau au sommet de la tour qui va refroidir l'air en altitude (au lieu d'avoir de l'air chauffé à la base d'une tour "normale"). Une partie de l'énergie produite est utilisée pour pomper l'eau de la mer, la déssaliniser et l'envoyer en haut....

pascal HA PHAM
Kérogène
Kérogène
Messages : 61
Inscription : 13 janv. 2006, 05:50

pourquoi pas utilisér les dénivelés des région montagneuse?

Message par pascal HA PHAM » 22 mars 2006, 14:56

:roll:
bonjour,

Concernant ce type d'exploitation de flux d'air issus d'un différentiels de température entre un "haut froid" et un "bas chaud" je viens de lire un des derniers "moniteur"....le N° 5331 du 27/01/2006.
En page 67 on lit que la société "OTH" a récement déposé un brevêt internationnal la dessus....!
Sont cités dans l'article sébastien Duprat "concepteur du projet" et Raphaël Menard directeur D'Elioth.
Des sites montagneux à fort dénivelés et de régions du sud sont évoquées....mais la mise en oeuvre au pieds des tubulures semble non négligeable....de l'idée à travailler/approfondir....pour ne pas dire "le projet demande à prendre un peu plus de hauteur" ;)

C'est une info que je "chope" au passage, je n'en connaîs pas plus que ce que l'article raconte.

bien cordialement
SAUVER SON REVE, INVENTER SON HISTOIRE...VIVRE

Avatar de l’utilisateur
Glycogène
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 2325
Inscription : 05 oct. 2005, 00:06
Localisation : Grenoble

Message par Glycogène » 22 mars 2006, 18:17

YahourtNature a écrit :Un autre type de tour solaire est aussi à l'étude, qui ferait l'économie des panneaux de verres mais qui devrait être proche des côtes.
Il s'agit de vaporiser de l'eau au sommet de la tour qui va refroidir l'air en altitude (au lieu d'avoir de l'air chauffé à la base d'une tour "normale"). Une partie de l'énergie produite est utilisée pour pomper l'eau de la mer, la déssaliniser et l'envoyer en haut....
Tient, ça m'avait échappé.
Il intervient où le soleil dans le système ?
Car s'il n'intervient pas, c'est un concept de machine perpétuelle... qui ne restera perpétuellement qu'un concept :D

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 54585
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Message par energy_isere » 13 avr. 2006, 19:39

du nouveau dans les tours solaire :

http://www.enerzine.com/1/256+projet-de ... agne+.html


Projet de tour solaire de 750 mètres en Espagne

Un projet pionner en Europe prévoit l'installation d'une tour solaire de 750 mètres, dans la localité de Fuente el Fresno. Cette technologie productrice d'énergie repose sur la circulation d'air chaud. La tour, la plus haute de ce genre en Europe, s'élancera au centre d'une structure en verre d'une superficie de 350 hectares, agissant comme un collecteur solaire. L'air chauffé au niveau de ce collecteur sera transféré à l'intérieur de la tour où il actionnera des turbines connectées à des générateurs produisant de l'électricité.

Selon les estimations, la puissance générée par cette installation atteindra 40 MW et couvrira la demande en électricité de 120 000 personnes. Elle fournira l'équivalent en énergie de 140 000 barils de pétrole et évitera l'émission dans l'atmosphère de 78 000 tonnes de dioxyde de carbone. Le champ-collecteur pourra également être utilisé en tant que serre. Une surface de 250 hectares sera destinée à la culture de fruits et de légumes.

Des systèmes de télécommunication et de surveillance contre les incendies seront montés au sommet de la tour. Un mirador et un accès au public sont également prévus et convertiront cet édifice en un lieu touristique.

Le budget initial de ce projet s'élève à 240 millions d'euros. La construction de la tour débutera en 2007 et durera trois ans. 500 emplois directs devraient être créés. Les entreprises espagnoles Campo 3 et Imasa en collaboration avec la compagnie allemande Schlaich Bergermann se chargeront des travaux. Ces groupes assureront ensuite l'exploitation du site en coopération avec l'Université de Castille la Mancha et du Ministère de l'Aménagement.

Cette technologie solaire a déjà fait ses preuves en Espagne en 1982, où une tour de 195 mètres avait été édifiée à Manzanares (Madrid). Elle possédait un champ collecteur d'un diamètre égale à 240 mètres et était capable de fournir une puissance de 50 kW.
Par ailleurs une tour similaire est également en phase de construction en Australie. Elle présente une hauteur de 1 000 mètres et la capacité de générer jusqu'à 200 MW.
(src : BE - Ambassade de France)
Au sujet d'une tour en construction en Australie d'une hauteur de 1000 m (voir aussi post plus haut) vous avez confirmation ?
Pour moi ce n'était encore qu'un projet. :-o

marcel
Goudron
Goudron
Messages : 166
Inscription : 18 avr. 2005, 23:36
Localisation : 84

Message par marcel » 13 avr. 2006, 21:12

Bonjour energy isere,
Il semble que l'affaire suive son cours, des contrats sont signés, mais on attend toujours la pose de la première pierre.
Le site de l'exploitant : http://www.enviromission.com.au/

Parfois on s'impatiente, mais le temps est relatif et celui des discussions sur forums n'est pas celui des batisseurs...
Le diable est optimiste s'il pense pouvoir rendre les hommes pires qu'ils ne sont.
Karl Kraus

YahourtNature
Kérogène
Kérogène
Messages : 32
Inscription : 28 déc. 2005, 06:28

Message par YahourtNature » 14 avr. 2006, 10:18

Il intervient où le soleil dans le système ?
Car s'il n'intervient pas, c'est un concept de machine perpétuelle... qui ne restera perpétuellement qu'un concept :D
Ben le soleil chauffe toujours l'air au niveau du sol, mais la serre n'est plus nécessaire, vu que le potentiel de t° est créé en refroidissant l'air au sommet de la tour...
C'est un projet sérieux mais probablement moins efficace que la tour avec collecteur... mais on fait l'économie des centaines d'hectares de coûteuses serres.

Répondre