Les projets de parcs solaires photovoltaïques en France

Modérateurs : Rod, Modérateurs

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 70488
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Les projets de parcs solaires photovoltaïques en France

Message par energy_isere » 11 févr. 2020, 18:07

Le ministère des Armées désigne un lauréat pour une grande ferme solaire sur la base de Creil

AFP parue le 11 févr. 2020

Le ministère des Armées a attribué mardi à l'opérateur français Photosol le développement sur la base de Creil (Oise) d'une importante ferme photovoltaïque, qui sera l'une des plus importante en France et en Europe.

"Ce sera l'une des plus importante fermes photovoltaïques de France et d'Europe qui sera créée ici sur cette emprise et qui va permettre de fabriquer l'équivalent de la consommation d'électricité de 180 000 personnes", a indiqué à des journalistes la secrétaire d'Etat aux Armées, Geneviève Darrieussecq.

La mise en service de la ferme solaire, qui doit rapporter à l'État près de 70 millions d'euros de redevances sur trente ans, est visée à la fin de l'année 2022. "C'est aussi un projet très important de par sa localisation: ce sera très clairement l'un des centrales les plus grandes à cette latitude puisqu'on est très au nord de la France", a indiqué David Guinard, directeur général de Photosol, interrogé par l'AFP. "On est arrivés à des coûts de production de l'électricité solaire aujourd'hui qui nous permettent même d'avoir un ensoleillement un peu plus faible et de faire quelque chose de rentable", souligne-t-il.

La base de Creil, au nord de Paris, abrite des activités de la Direction du renseignement militaire (DRM) et de soutien aux opérations aériennes, mais aucun avion n'y est basé depuis 2016 et l'ancienne piste et ses alentours seront occupés par les panneaux photovoltaïques.

Le projet de 130 millions d'euros s'étend sur un total de 253 hectares, dont 180 ha qui seront recouverts de panneaux pour une puissance installée de 246 mégawatts-crête (MWc). "Dans trois ans la centrale sera a minima dans les cinq plus grosses en France et sans doute dans les dix plus grosses d'Europe : c'est un projet extrêmement important", remarque David Guinard. Aujourd'hui, la plus grande centrale solaire photovoltaïque de France, celle de Cestas (Gironde), représente une puissance installée de 300 MWc.

Premier propriétaire foncier de l'État, le ministère des Armées s'est engagé à mettre à disposition d'ici à fin 2022 quelque 2 000 hectares de terrains pour y développer des projets de production d'électricité d'origine photovoltaïque, dans le cadre du plan interministériel baptisé "Place au soleil". Cette mise à disposition est saluée par la profession : "une des difficultés auxquelles on est confronté quand on développe du solaire, c'est le foncier", souligne David Guinard.
https://www.connaissancedesenergies.org ... eil-200211

Rapport cout / puissance exceptionnel. aussi bas que 528 € par KWc installé ! et bien dense avec 0.972 MW à l' hectare. Un peu plus au Sud on aurait le MW à l' hectare.

image de synthèse :

Image
https://www.pv-magazine.com/2020/02/12/ ... lar-plant/

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 70488
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Les projets de parcs solaires photovoltaïques en France

Message par energy_isere » 04 mars 2020, 08:51

Projet d'un parc solaire PV flottant de 30 MW dans la Drôme.
Sur 2 étangs d'ancienne graviere utilisée par Lafarge.

Another 30 MW of floating solar ready in France
The commune of Châteauneuf-du-Rhône, in the French department of Drôme, has signaled its approval of a floating PV project submitted by the Compagnie Nationale du Rhône which still requires a permit from the planning authorities.

MARCH 3, 2020 CATHERINE ROLLET

......
The new project proposal is under review by the authorities with the town of Châteauneuf-du-Rhône issuing a favorable opinion and CNR is now awaiting a building permit. “We hope to be able to start the construction during 2021,” said Dalisson.

The proposed Châteauneuf-du-Rhône plant would be installed on two bodies of water at a former gravel pit operated by concrete and construction company Lafarge. The nature of the location ensures the project would have little impact on the landscape or biodiversity, according to Dalisson.
........
https://www.pv-magazine.com/2020/03/03/ ... in-france/

Avatar de l’utilisateur
mobar
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 13209
Inscription : 02 mai 2006, 12:10
Localisation : PR des Vosges du Nord

Re: Les projets de parcs solaires photovoltaïques en France

Message par mobar » 04 mars 2020, 09:24

Probablement un investissement de 30 M€ qui produira 35 GWh/an d'électricité à moins de 80 €/MWh
Les recettes d'électricité devraient payer l'investissement en moins de 15 ans et permettre de générer du cach pendant 10 à 15 ans supplémentaires

Un peu moins rémunérateur qu'une centrale au sol classique qui aurait couté 15 M€, mais sans artificialisation de sols agricoles!
"C'est quand il n'y a plus d'espoir qu'il ne faut désespérer de rien" Sénèque
https://youtu.be/0pK01iKwb1U

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 70488
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Les projets de parcs solaires photovoltaïques en France

Message par energy_isere » 04 avr. 2020, 09:17

Sun’Agri, Engie, Total... L’agrivoltaïsme progresse en France, y compris chez les géants de l'énergie

SIMON CHODORGE E Usine Nouvelle 03/04/2020

VIDÉO Le gouvernement a désigné le 1er avril une salve de 288 projets dans les énergies renouvelables. C'est également l'un des premiers appel d'offres pour l'agrivoltaïsme, une filière qui intéresse de plus en plus de gros acteurs de l'énergie comme Total..

Image
Sun'Agri exploite notamment la centrale agrivoltaïque de Tresserre (Pyrénées-Orientales) sur 4,5 hectares

Dans un contexte difficile, le secteur des énergies renouvelables peut se targuer d'une bonne nouvelle. Mercredi 1er avril, le gouvernement a désigné des dizaines et des dizaines de projets lauréats dans l’éolien terrestre et le photovoltaïque. Si elle représente une fraction de ces futurs chantiers, la filière agrivoltaïsme gagne en puissance.

Au total, 288 projets lauréats ont été désignés dans le cadre de plusieurs appels d’offres.

Par ailleurs, Elisabeth Borne a désigné 288 projets lauréats pour l’énergie éolienne et photovoltaïque dans le cadre de plusieurs appels d’offres. Ces futures installations représenteront plus de 1 700 MW de capacités installées.

Ces marchés contenaient notamment un appel d’offres “solaire innovant”, l’un des premiers du genre, à hauteur de 104 MW. Très observés ces derniers temps, les parcs “agrivoltaïques” appartiennent à cette catégorie et représentent une capacité de 40 MW. Un volume certes marginal mais qui tend à croître. Lors de la première période de l’appel d’offres, en février 2018, seuls 15 MW avaient été sélectionnés.

Sun’Agri, grand gagnant de l’appel d’offres solaire innovant

Le grand gagnant de cet appel d’offres est Sun’Agri, une antenne de l’entreprise française Sun’R spécialisée dans l’énergie solaire. “Sun'Agri est lauréat de 75 % des projets de la famille agrivoltaïque de l’appel d’offres innovation”, a annoncé la société.

Sur l’ensemble des 104 MW de projets innovants, l’entreprise se classe également première avec 44 MW de projets. Une performance qui la classe loin devant Engie, en deuxième position dans cet appel d’offres avec 18 MW attribués.

Sun’Agri a ainsi salué “une belle victoire pour notre technologie qui allie adaptation de l’agriculture aux changements climatiques et transition écologique”. L’entreprise exploite notamment la centrale agrivoltaïque de Tresserre (Pyrénées-Orientales) sur 4,5 hectares. Sur place, des panneaux photovoltaïques placés au-dessus des cultures bougent automatiquement afin d’optimiser la croissance des vignes (voir vidéo ci-dessous).

Total veut grandir dans l’agrivoltaïsme

Des entreprises plus importantes s’intéressent à ces technologies. Lundi 30 mars, juste avant les résultats des appels d’offres, Total a annoncé un accord avec l’entreprise allemande Next2Sun via sa filiale Total Quadan. Les deux sociétés vont déployer une “technologie de montage vertical de panneaux photovoltaïques bifaciaux”, principalement dédiés à l’agrivoltaïsme.

“La technologie permet de considérablement réduire le taux d’occupation au sol des installations photovoltaïques, réduisant ainsi la concurrence entre les usages”, fait valoir Total. Un argument de poids alors que le gouvernement dénonçait encore en février le “développement anarchique” d’autres installations : les éoliennes terrestres. L’agrivoltaïsme “aide à protéger les cultures du vent ou d’une exposition excessive au soleil tout en faisant bénéficier l’exploitant d’une diversification de revenus. De plus, cette technologie offre un maximum de rendement aux heures de forte consommation (à l’aube et au crépuscule), là où les centrales photovoltaïques fixes sont moins productives”, insiste Total.

Début mars, le groupe pétrolier avait déjà annoncé une association avec la coopérative agricole français InVivo pour développer l’agrivoltaïque dans les exploitations. D’ici à 2025, Total espère déployer 500 MW d’installations agrivoltaïques sur un portefeuille global de 25 GW dans les énergies renouvelables.

Plusieurs mesures de soutien pour les EnR

“La crise sanitaire que nous traversons ne doit en aucune façon nous faire renoncer aux objectifs ambitieux en termes de développement des énergies renouvelables de la programmation pluriannuelle de l’énergie”, a encouragé la ministre de la Transition écologique et solidaire, Élisabeth Borne.

Pour soutenir les entreprises du secteur, le gouvernement a annoncé plusieurs mesures : décalage des périodes d’appels d’offres, délais additionnels pour la mise en service des installations d’énergie renouvelable et surtout maintien pendant trois mois des tarifs d’achat de l’électricité pour les petits projets de solaire photovoltaïque en toiture, qui devaient baisser au 1er avril.
https://www.usinenouvelle.com/article/s ... ie.N949946

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 70488
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Les projets de parcs solaires photovoltaïques en France

Message par energy_isere » 04 avr. 2020, 10:00

Au sujet de la “technologie de montage vertical de panneaux photovoltaïques bifaciaux” dont il est question au dessus, et que je ne connaissais pas encore :
Total s’allie à Next2Sun pour développer des panneaux solaires bifaces verticales à des fins agrivoltaïques

Agence Ecofin 03 Avril 2020

L’énergéticien français Total s’est associé à l’allemand Next2Sun pour déployer la Next2Sun solution sur le marché français dans son ensemble, exception faite de la région de l’Alsace. Cette solution consiste en la construction de centrales photovoltaïques constituées de panneaux bifaces installés à la verticale.

Image

Cette disposition particulière permet aux panneaux de profiter des radiations solaires des deux côtés, mais également tout au long du jour. Elle offre également une protection contre les effets du vent tout en occupant peu d’espace au sol, rendant ainsi possible l’intégration d’autres structures sur le même site. Total pense d’ailleurs que cette solution est idéale pour une application "agrivoltaïque", c’est-à-dire une culture étagée associant la production d’électricité photovoltaïque et la production agricole sur une même surface.

« Total Quadran est convaincue que cette technologie innovante apportera une contribution essentielle à la gestion des terres agricoles en réduisant la compétition pour l’utilisation des espaces. Notre partenariat entre dans le cadre de notre objectif de collaborer avec les acteurs du secteur agricole afin de déployer 500 MW d’installations agrivoltaïques d’ici 2025 », a affirmé Thierry Muller, le directeur général de Total Quadran.
https://www.agenceecofin.com/solaire/31 ... voltaiques

sur le site de Next2Sun https://www.renewablepress.com/companie ... t2sun-gmbh


Image
Projektleiter Daniel Kögler vor einem bifacialen, senkrecht aufgeständerten Solarmodul der Firma Next2Sun der Photovoltaikanlage, die derzeit auf Aasener Gemarkung entsteht. Foto: Winkelmann-Klingsporn Foto: Schwarzwälder Bote

source https://www.schwarzwaelder-bote.de/inha ... d78e5.html

Image
© Next2Sun

Next2Sun propose une solution originale de rangées de panneaux verticaux et bifaciaux espacées de 10 mètres. La solution réduit l’emprise au sol des panneaux, coupe le vent, procure un peu d’ombre mais elle est aussi et surtout basée sur un raisonnement économique : les modules produisent moins dans la journée mais plus lorsque les rayons sont rasants, c’est-à-dire aux heures de plus forte consommation, comme le suggère ce schéma de Next2Sun :

Image

Basée à Merzig dans la Sarre, où elle compte 6 MW en production, Next2Sun est intéressée par l’accès au marché français que convoite Total-Quadran.
https://www.greenunivers.com/2020/03/to ... me-230178/

Ces panneaux pourrons donc additionner de l'energie solaire PV en debut de matinée et en soirée.

Et dans la pente ça marche aussi :

Image

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 70488
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Les projets de parcs solaires photovoltaïques en France

Message par energy_isere » 22 avr. 2020, 09:46

Total remporte plus de 135 MW lors du dernier appel d'offres solaire de la CRE

22/04/2020

Total, via sa filiale à 100%, Total Quadran dédiée au développement et à la production d'énergie renouvelable en France, a remporté 131 mégawatts-crête (MWc) de projets solaires, soit 20% des volumes attribués, lors de la septième période de l'appel d'offres CRE 4 au sol ainsi que 5,6 MWc de solaire dans les DOM-TOM ( ZNI).
Plus de la moitié des capacités remportées font partie du programme de Total de solarisation de ses sites industriels et de revalorisation de friches industrielles, dont notamment la future plus grande centrale solaire au sol de Total en France et la plus grande centrale photovoltaïque d'Ile-de-France. Les projets de Lavéra (3 MWc) dans les Bouches-du-Rhône, Serpaize (5 MWc) en Isère et Brignoud (4 MWc) en Isère, situés sur d'anciennes friches industrielles, sont également lauréats de l'appel d'offres CRE 4.7.
https://www.boursedirect.fr/fr/actualit ... 2609cedb36

Pour Brignoud qui est a 20 km de chez moi l'enquéte publique a été menée à l' automne dernier :
1. Objet de l’enquête
L’enquête concerne la mise en place d’un parc photovoltaïque d’une
puissance de 4,54 MWc (Mégawatt crête) dans le cadre du développement d’énergie
renouvelable
L’emplacement de celle-ci se trouve sur une ancienne friche industrielle appartenant
à une filiale du groupe TOTAL, la société RETIA.
Celle-ci a été récemment réhabilitée et située à une vingtaine de km au NE de
Grenoble occupant une superficie de 5,5 ha.
L’énergie produite par celle-ci est ensuite réinjectée dans le réseau public d’électricité
Compte tenu de la surface importante de l’implantation de cet ouvrage, l’accord d’un
permis de construire est soumis à une évaluation environnementale selon les articles
L123 1 à 19 du code de l’environnement. C’est l’objet de la présente enquête
http://www.isere.gouv.fr/content/downlo ... IGNOUD.pdf

Il ya eu la des batiments RETIA démolis il y a quelques années

Image

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 70488
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Les projets de parcs solaires photovoltaïques en France

Message par energy_isere » 21 mai 2020, 16:10

176 MW de solaire PV ajoutés en France au 1er trimestre. Chiffre pas terrible à cause de Covid-19.
France added 176 MW of solar in first three months of the year
Quarterly new additions were 15% lower than in the October-to-December window. The France Territoire Solaire thinktank said the lower volumes could be explained by the initial impact of the coronavirus crisis.

MAY 20, 2020 CATHERINE ROLLET

France added 176 MW of new solar on the mainland in the first three months of the year, according to the 34th edition of the Observatory of photovoltaic solar energy report published by thinktank France Territoire Solaire.

A quarter marked by the arrival of the Covid-19 coronavirus in the nation saw the new-solar generation capacity figure fall from the previous three-month window, when 205 MW had been connected.

“With 176 MW connected, this first quarter of 2020 shows a second consecutive decrease in volumes after an already disappointing fourth quarter of 2019,” said Antoine Huard, president of France Territoire Solaire. “The promising trend that we were able to detect in the second and third quarters of 2019 has, therefore, not been confirmed.”

The Covid effect

With the public health crisis interrupting the supply of solar power equipment at the start of the year and a Covid-19 shutdown closing PV sites from mid-March, Huard cited the extraordinary situation as the chief explanation for the quarterly slump.

The thinktank noted growth in the volume of medium-sized rooftop arrays – with generation capacities of 9-100 kW – and of larger, 250 kW-1 MW roof systems, with returns of 66 MW and 6 MW, respectively. “The medium-size rooftop segment is returning to growth compared to the previous quarter and shows a very high level of new connections,” stated France Territoire Solaire.

However, sub-9 kW residential installations, 100-250 kW commercial rooftops and PV projects with more than 1 MW of capacity all suffered reductions in volume, quarter on quarter, according to the thinktank, with roll-out of 23 MW, 15 MW and 63 MW, respectively.

Big solar

The large scale solar segment in particular, said France Territoire Solaire, was “marked by a sharp decline, which can be due to the cessation of Asian production of certain components such as modules and inverters, due to the health crisis.”

Growth was flat for self-consumption systems, with almost 6,500 added from January to the end of March although the total power capacity of such systems connected has fallen slightly on the previous two quarters. France reached 71,261 self-consumption installations during the first quarter for total capacity of 283 MW. Around 80% of those arrays had a generation capacity of 1-6 kW and some 96% of self-consumption systems operate under net-metering rules.

Solar accounted for just 1.2% of French electricity consumption at the end of February, according to the France Territoire Solaire report.
https://www.pv-magazine.com/2020/05/20/ ... -the-year/

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 70488
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Les projets de parcs solaires photovoltaïques en France

Message par energy_isere » 29 mai 2020, 00:56

Deux projets de parcs photovoltaïques flottants en Occitanie pour Akuo

MARINA ANGEL Usine Nouvelle 28/05/2020

Le producteur d'énergies renouvelables Akuo accélère ses investissements en Occitanie avec deux projets de parcs photovoltaïques flottants en Haute-Garonne et dans l'Aude. Plus de 20 millions d'euros d'investissements prévus. Coup d'envoi des chantiers en fin d'année 2020.

Image
Photo-montage du futur parc photovoltaïque flottant d’Akuo prévu sur le site d’une ancienne carrière à Cintegabelle, en Haute-Garonne.

Le groupe Akuo, producteur français indépendant d'énergies renouvelables, dont le siège est à Paris, prépare la mise en chantier de deux nouveaux parcs photovoltaïques flottants, en Occitanie, l'un sur la commune de Cintegabelle, en Haute-Garonne, et l'autre à Raissac-d'Aude, dans le département de l'Aude. Les deux projets, pour lesquels les demandes de permis de construire ont été déposées en 2018 et les autorisations acquises en mai 2019, seront réalisés selon le même calendrier.

Les deux chantiers, pour un investissement global de plus de 20 millions d'euros, seront engagés dans le courant du quatrième trimestre 2020, pour des mises en services attendues pour le début de l'année 2022. Le groupe enregistre les premiers résultats de plusieurs années d'études et de démarches administratives. Ces deux projets ouvrent la voie à une accélération des investissements d'Akuo en Occitanie.

Accélération sur le photovoltaïque flottant

Ils s'inscrivent aussi dans la stratégie de développement du groupe en direction du photovoltaïque flottant. "Cette technologie du solaire flottant nécessite des coûts plus élevés que le solaire au sol, mais offre des avantages certains, notamment en matière d'utilisation de surfaces non utilisées avec la valorisation de sites tels que d'anciennes gravières", explique Baptiste Balique, responsable régional du développement pour le Sud-Ouest chez Akuo. Un nouvel axe de développement pour le groupe parisien qui a inauguré son premier parc flottant en octobre 2019 à Piolenc, dans le Vaucluse : 17 hectares de panneaux installés à la surface d'un lac de 45 hectares, pour une puissance de 17 MWc (mégawatt-crête). "C'est la même technologie que nous allons utiliser à Cintegabelle et à Raissac-d'-Aude", précise Baptiste Balique.

A Cintegabelle, le parc solaire verra le jour sur le site d'une ancienne carrière exploitée initialement par Cemex. Le projet porte sur une puissance de 7 MWc, pour un investissement de 6 à 8 millions d'euros. A Raissac-d'Aude, il s'agit d'aménager plusieurs îlots sur un ensemble de petits lacs sur un site de 65 hectares exploités initialement par Eiffage. L'installation devrait avoisiner les 18 MWc, pour un investissement estimé entre 15 et 18 millions d'euros. Le chiffrage de chacune de ces deux opérations devrait être précisé dans les prochaines semaines.

Plus de 200 MWc en développement en Occitanie

"Ces deux chantiers sont des concrétisations directes d'un long travail de prospection, d'études et de négociations, engagé depuis près d'une dizaine d'années en Occitanie", souligne Baptiste Balique. Le groupe parisien, qui a ouvert fin 2018 un bureau régional à Toulouse pour accompagner l'accélération de son développement dans le sud-ouest de la France, totalise 40 MWc déjà en service en Occitanie. Dernière inauguration en date : le parc photovoltaïque au sol de 10,5 MWc installé sur la commune de Lherm (Haute-Garonne), mis en service en février 2020. Ce projet a été combiné à une valorisation agricole des terrains concernés, en partenariat avec un éleveur de moutons et un producteur de lavande. "Outre la conduite des deux nouveaux chantiers de Cintegabelle et de Raissac-d'Aude, nous avons actuellement en portefeuille sur l'Occitanie pas moins de 200 MWc en développement sur des projets déjà bien avancés, dont 50 % sur du photovoltaïque flottant", insiste Baptiste Balique.

Positionné à la fois sur le photovoltaïque, l'éolien, l'hydroélectricité et la biomasse, le groupe Akuo disposait à fin 2019 d’une capacité totale de 1 182 MW d’actifs en exploitation et en construction, dont plus de 60 % à l’international. Créé en 2007, Akuo emploie 350 salariés et a réalisé en 2019 un chiffre d'affaires de 261 millions d'euros, en progression de 23 % sur 2018.
https://www.usinenouvelle.com/article/d ... uo.N969546

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 70488
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Les projets de parcs solaires photovoltaïques en France

Message par energy_isere » 14 juin 2020, 00:22

Le parc photovoltaïque français installé a atteint 10,1 GW à la fin mars

C.P., le 29/05/2020

La puissance du parc photovoltaïque français a atteint 10,1 GW à la fin mars 2020, selon les statistiques du ministère de la Transition écologique. Quelque 182 MW de capacités supplémentaires ont été installés durant le premier trimestre, essentiellement dans le Sud de l'Hexagone.

Pas de nuages à l'horizon pour l'énergie solaire française : à la fin mars 2020, la puissance du parc photovoltaïque a atteint 10,1 GW, dont 9,5 GW en France continentale, d'après les statistiques du ministère de la Transition écologique. Le secteur a bénéficié de l'installation de 182 MW de capacités supplémentaires au cours du premier trimestre de l'année, contre 170 MW à la même période un an plus tôt. Sur le plan de la production d'électricité, 2,3 TWh d'origine solaire ont été générés durant les trois premiers mois de 2020, soit une progression de 3% par rapport au premier trimestre 2019 ; une hausse qui demeure toutefois faible car le début d'année 2019 avait été marqué par un ensoleillement particulièrement favorable.
https://www.batiactu.com/edito/energie- ... -59634.php

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 70488
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Les projets de parcs solaires photovoltaïques en France

Message par energy_isere » 16 juil. 2020, 20:54

Générale du solaire multiplie les chantiers en Occitanie

MARINA ANGEL Usine Nouvelle le 16/07/2020

Spécialisé dans la construction et l'exploitation de centrales photovoltaïques, le groupe Générale du solaire met un coup d'accélérateur sur ses projets d'investissements en Occitanie. Quatre raccordements de centrales au sol prévus en 2020 sur la région et un nouveau chantier majeur dans le Lot. Soit un investissement total de 32,7 millions d'euros.

Le groupe Générale du solaire, producteur français indépendant d'énergies renouvelables, dont le siège est à Paris, conduit de front quatre nouveaux chantiers de centrales photovoltaïques au sol en Occitanie, dont les raccordements au réseau sont tous prévus pour fin 2020. Au programme : deux chantiers dans le Tarn, à Réalmont (2,5 millions d'euros pour 2,8 MWc prévus), où le raccordement devrait intervenir dans le courant du mois d'août et à Combefa (2,6 millions d'euros pour 3,3 MWc) et deux chantiers dans la Haute-Garonne, à Blajan (12 millions d'euros pour 13 MWc) et à Boulogne-sur-Gesse (2,6 millions d'euros pour 3,3 MWc). Soit une enveloppe globale de 19,7 millions d'euros pour une puissance installée totale de 21 MWc.

Retardés de quelques semaines pour cause de confinement lié à la crise sanitaire du Covid-19, tous ces chantiers ont repris.


Un chantier de 13 millions d'euros dans le Lot

Dans la foulée, un autre projet majeur a été engagé à Loubressac, dans le Lot, dont le raccordement est prévu dans le courant de l'année 2021. Cette opération est évaluée à elle seule à 13 millions d'euros d'investissement pour une centrale au sol d'une puissance de 18,5 MWc. "Les travaux de terrassements sont finis et les structures porteuses installées. Le chantier de la centrale proprement dite sera bouclé au dernier trimestre 2020, mais l'opération nécessite aussi l'aménagement d'une infrastructure dédiée de plus de 10 km pour assurer un raccordement au réseau électrique, avec des travaux échelonnés jusqu'au début de l'année prochaine", précise Régis Deberle, directeur des activités françaises du groupe. L'électricité produite par cette nouvelle centrale lotoise sera réservée aux entreprises et aux collectivités du territoire, dans le cadre d'un nouveau partenariat signé avec la société Volterres (filiale du groupe lyonnais Sun'R), dont les services permettent une traçabilité de l'électricité, via un outil innovant basé sur la technologie blockchain.

Une accélération sur les parcs au sol

Initialement positionnée dans l’intégration de projets en toiture, la société a pris le virage des projets au sol, avec une accélération de ses réalisations en France, principalement dans la moitié Sud de la France, mais aussi à l'international. "En France, pour le développement de nos centrales au sol, nous privilégions les terrains déjà "artificialisés" et sans conflit d’usage avec les activités agricoles. Ce sont pour l'essentiel d’anciennes décharges, d'anciens sites militaires, d'anciennes carrières ou friches industrielles", souligne Régis Deberle. Pour accompagner sa stratégie de développement, la société vient de concrétiser une levée de fonds avec l'entrée à son capital, en mai 2020, de Bpifrance (via France Investissement Energie Environnement) et de la société d’investissement Irdi Soridec Gestion, un acteur financier important en Occitanie, où le groupe parisien compte l'essentiel de ses équipes opérationnelles, dans ses bureaux de Vendargues, près de Montpellier, dans l’Hérault.

Créé en 2008, le groupe Générale du Solaire a développé depuis sa création plus de 250 centrales solaires représentant une puissance totale de plus de 200 MWc, dont la moitié est aujourd'hui exploitée en propre. La société emploie 65 salariés, répartis entre Paris, Vendargues et un pôle de maintenance à Bordeaux (Gironde) et a réalisé un chiffre d'affaires de 60 millions d'euros en 2019, contre 40 millions d'euros en 2018. Pour 2020, compte tenu du décalage de plusieurs semaines dans la conduite des chantiers, le groupe prévoit de réaliser un chiffre d'affaires à peine au-dessus de celui de 2019, au lieu des + 25 % initialement prévus.
https://www.usinenouvelle.com/article/g ... ie.N986314

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 70488
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Les projets de parcs solaires photovoltaïques en France

Message par energy_isere » 18 juil. 2020, 00:21

Générale du Solaire implante une centrale photovoltaïque en Creuse et mise sur la blockchain

CORINNE MÉRIGAUD Usine Nouvelle 17/07/2020

Le groupe français indépendant Générale du Solaire est en cours d'implantation d'une centrale solaire sur le site de l’aéroport de Montluçon-Guéret (Creuse), un investissement chiffré à 12 millions d’euros. Le projet a fait appel au financement participatif local.

Développée par le groupe Générale du Solaire basé à Paris, la centrale solaire de Ker Lépaud, est en cours de construction à Lépaud (Creuse) sur le site de l'aéroport de Montluçon-Guéret, un investissement de 12 millions d’euros. Initié en 2010 suite à un appel d'offres du Syndicat mixte de l'aérodrome de Montluçon-Guéret, ce projet a pour objectif d’installer une centrale solaire d'envergure afin de permettre à cet aéroport de poursuivre ses activités.

Les travaux démarrés en août 2019 avaient été stoppés en raison de la crise sanitaire. La fin du chantier est prévue pour cet hiver et la mise en service en 2021. Compte tenu de son emplacement, le projet a été mené en respectant quelques particularités, comme la réalisation d’études de compatibilité avec l’antenne VHF de la tour de contrôle par l’Ecole Nationale de l’Aviation Civile de même que des études d’éblouissement, Générale du Solaire optant pour des panneaux équipés d’un verre anti-éblouissement.

Dotée d'une puissance de 15 MWc, la centrale de Ker Lépaud qui s’étendra sur 17,9 ha produira environ 18 060 MWh par an, soit l’équivalent de la consommation annuelle électrique de 6 020 foyers. Elle évitera l’émission de 1 155 tonnes d'équivalent CO2 en moyenne par an. Générale du Solaire a fait appel au financement participatif local, collectant 450 000 euros auprès de 158 acquéreurs, dépassant ainsi son objectif initial de 400 000 euros.

Une technologie pour tracer l’énergie renouvelable consommée

Positionnée au départ sur des centrales en toiture, l'entreprise, qui se positionne dans l'ingénierie et construction de centrales photovoltaïques tout en étant producteur d'électricité indépendant, développe désormais des projets au sol. Ses réalisations se sont accélérées dans l’Hexagone, particulièrement dans la moitié sud du pays, de même qu’à l'international. Elle privilégie les projets sur des sites artificialisés ou pollués, souvent incompatibles pour à la construction de logements ou bureaux, ce qui permet de valoriser des terrains.

En outre, l'électricité produite par cette centrale sera accessible aux entreprises et collectivités du territoire, suite au nouveau partenariat avec la société Volterres, filiale du groupe lyonnais Sun'R. Celle-ci garantit la traçabilité de l'électricité grâce à un outil innovant basé sur la technologie blockchain. "Face aux défis du réchauffement climatique, l’énergie solaire photovoltaïque est une solution incontournable pour assurer la transition énergétique, explique Regis Deberle, directeur des activités France de Générale du Solaire. Notre groupe est pleinement engagé pour la réussite de cette transition tout en privilégiant un ancrage territorial. L’un des atouts essentiels de l’énergie solaire réside dans sa capacité à fournir de l’électricité au plus proche des zones de consommation. Dans cet esprit, nous avons choisi la technologie Volterres pour notre centrale solaire de Ker Lépaud afin de permettre aux collectivités et entreprises du territoires de bénéficier du service de traçabilité."

Les clients qui souscriront à un contrat de fourniture d’électricité chez Volterres bénéficieront d’une partie de la production et pourront quantifier, en temps réel, la part d’énergie renouvelable dans leur consommation électrique. "En mettant notre technologie au service de ce projet, nous avons à cœur d’encourager la production d’une énergie verte de proximité qui permettrait de soutenir pleinement les dynamiques socio-économiques locales, ajoute Alexis Bouanani, directeur de Volterres. Ainsi les entreprises et collectivités sont en mesure d’accélérer la transition énergétique de leurs propres territoires. "

Créé en 2008 par Daniel Bour, le groupe Générale du Solaire a réalisé plus de 250 centrales solaires soit une puissance supérieure à 200 MWc. Il compte 65 salariés pour un chiffre d'affaires de 60 millions en 2019, contre 40 millions en 2018.
https://www.usinenouvelle.com/editorial ... in.N986899

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 70488
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Les projets de parcs solaires photovoltaïques en France

Message par energy_isere » 23 sept. 2020, 23:02

Urbasolar retenu pour concrétiser cinq projets photovoltaïques dans les Hautes-Pyrénées

MARINA ANGEL le 23/09/2020

Le Syndicat départemental d’énergie des Hautes-Pyrénées (SDE65) vient de signer un accord de partenariat avec Urbasolar pour la réalisation de cinq projets photovoltaïques pour une puissance totale de 22,7 MWc. Un investissement global de 22 millions d'euros.
https://www.usinenouvelle.com/article/l ... s.N1008374

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 70488
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Les projets de parcs solaires photovoltaïques en France

Message par energy_isere » 08 oct. 2020, 20:45

Pourquoi Ze Energy ajoute des batteries au parc solaire de Senillé-Saint-Sauveur

AURÉLIE BARBAUX Usine Nouvelle 08/10/2020

Ze Energy a inauguré le 8 octobre une batterie de stockage de 2,5 mégawattheures sur le parc photovoltaïque de Sorégies à Senillé-Saint-Sauveur (Vienne). Une première en métropole qui mérite explication.

RTE le répète pourtant à qui veut l’entendre. Le réseau électrique français peut absorber au moins 30% d’énergies renouvelables sans solutions de stockage supplémentaires. On n’en est encore qu’à peine à 20 %, en comptant les 11 % d’hydroélectrique qui se régule et parfois même se stocke dans les stations de transfert d’énergie par pompage ou STEP. La France métropolitaine est loin des 40 % de l’Allemagne, qui cherche des solutions de stockage jusque chez ses voisins du nord de l’Europe. Ou des pays comme le Mexique, dont les réseaux électriques ne supportent que mal l’afflux d’énergies renouvelables intermittentes.

Anticiper les besoins

Du coup, on se demande pourquoi un nouvel entrant dans le domaine des énergies renouvelables, ZE Energie, annonce en fanfare vouloir faire du solaire avec stockage par batterie en France métropolitaine. La start-up, créée il y a un an par des anciens de Solairedirect, racheté par Engie en 2015, a inauguré le 8 octobre une unité de stockage de 2,5 MWh sur le parc photovoltaïque de l’opérateur Sorégies à Senillé-Saint-Sauveur (Vienne). Ce projet d’environ un million d’euros est subventionné "pour un petit quart" par la région Nouvelle Aquitaine, précise Mathieu Lassagne, président de Ze Energy.

Participer à la flexibilité du réseau

Si le solaire avec stockage par batterie est plus courant Outremer avec notamment des appels d’offres dédiés de la Commission de régulation de l’énergie (CRE), ce sera une première en métropole. ZE Energy est en effet le premier opérateur à répondre avec du stockage couplé à une installation photovoltaïque à un appel d’offres de capacités, que lance RTE régulièrement pour s’assurer des ressources de flexibilité du réseau à la demande, en production pilotable à distance, en effacement chez les industriels et en stockage. Au dernier appel d’offres de ce type, Total raflait la mise. La major va installer en France 103 MWh de stockage par batteries Saft. La première unité de 25 MWh sera installée à Dunkerque fin 2020. Ze Energy était lui le seul lauréat.

Surfer sur les prix de marché

À Senillé-Saint-Sauveur, la rémunération pour capacité par RTE financera environ 20 % de l’installation, explique Mathieu Lassagne. Grâce à son service de trading intégré, la start-up valorisera aussi ce site de stockage, en modulant l’envoi de la production du parc solaire sur le réseau, en fonction de la demande et des prix de marché. La jeune pousse parisienne de huit personnes créée en juin 2019 compte bien dupliquer ce modèle en construisant de nouvelles centrales solaires avec stockage sur batterie. "30 MWh de photovoltaïque qui vont être construits l’année prochaine", annonce le président de la start-up. Pour les financer, Ze Energy vient de lever 5 millions d’euros.
https://www.usinenouvelle.com/article/p ... r.N1014204

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 70488
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Les projets de parcs solaires photovoltaïques en France

Message par energy_isere » 22 oct. 2020, 22:03

Disneyland Paris va se doter d'une centrale solaire grande comme 24 terrains de football

AFP parue le 22 oct. 2020

Disneyland Paris a annoncé jeudi avoir entamé la construction d'une centrale solaire grande comme 24 terrains de football au-dessus du parking, dont la capacité de production représentera à terme 17% des besoins en électricité du site.

Le projet déploiera ainsi au-dessus de 17 hectares de places de stationnement des ombrières photovoltaïques, sortes d'auvents recouverts de 67 500 panneaux solaires, qui abriteront du même coup les visiteurs des intempéries ou du soleil, a détaillé Disneyland Paris, dans un communiqué publié à l'occasion de la Journée mondiale de l'Énergie.

Cette structure, construite en partenariat et coinvestissement avec le leader français du solaire photovoltaïque Urbasolar, "permet à la fois d'optimiser l'espace et d'améliorer le confort des visiteurs", a souligné auprès de l'AFP Damien Audric, directeur de l'aménagement de Disneyland Paris, première destination touristique privée en Europe. "Cette centrale contribuera à la réduction des émissions gaz à effet de serre (GES) à hauteur d'environ 750 tonnes de CO2 par an au sein du territoire local de Val d'Europe en Seine et Marne ou le parc est implanté", a-t-il précisé.

Les 31 GWh d'électricité qui devraient être annuellement produits à terme correspondent "à l'équivalent de la consommation électrique annuelle d'une ville de 14 500 habitants", a-t-il expliqué. Selon Urbasolar, qui assurera la gestion et l'exploitation de cette centrale, il s'agira d'une des plus grandes à ombrières photovoltaïque en Europe.

"L'innovation et la préservation de l'environnement font partie de l'héritage transmis par Walt Disney et ce projet ambitieux qui fait appel à l'énergie solaire illustre l'engagement de Disneyland Paris sur le sujet", a déclaré Natacha Rafalski, présidente de Disneyland Paris, citée dans le communiqué.

La construction a débuté en juillet à Disneyland Paris et "comme c'est un défi de construire tout en permettant l'usage du parking, c'est un chantier qui va se déplacer en plusieurs étapes" jusqu'en 2023, "avec une première partie opérationnelle dès le printemps 2021", a souligné Damien Audric. "Clin d'oeil" à la magie Disney, a-t-il ajouté, "une tête de Mickey, illuminée par des leds sera visible la nuit depuis le ciel, ou à bord du ballon installé dans Disney Village".

Ce projet s'inscrit dans la stratégie environnementale conduite ces dernières années par Disneyland Paris, a-t-il rappelé, et qui s'est traduite par une série de mesures allant de la suppression des pailles et plastiques mono-usage à la création d'une station d'épuration ou d'une centrale géothermique qui produit environ 20 GWh.
https://www.connaissancedesenergies.org ... oot-201022

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 70488
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Les projets de parcs solaires photovoltaïques en France

Message par energy_isere » 23 oct. 2020, 08:00

Suite du post au dessus.

Image

Vue d'artiste des panneaux solaires installés au-dessus du parking. © Disney 2020.

Source https://news.google.com/articles/CAIiEB ... id=FR%3Afr

Répondre