Les cellules solaires organiques

Modérateurs : Rod, Modérateurs

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 60123
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Les cellules solaires organiques

Message par energy_isere » 21 nov. 2014, 14:02

La clé pour créer des cellules solaires organiques performantes

21 Nov 2014

Des chercheurs de l'Université de l'État de Caroline du Nord et de l'Université des Sciences et Technologies de Hong Kong ont trouvé que l'agrégation à température contrôlée d'une nouvelle famille de polymères semi-conducteurs était la clé pour créer des cellules solaires organiques hautement efficaces pouvant être produites en masse et à moindre coût.

..........
http://www.enerzine.com/1/17850+la-cle- ... ntes+.html

C'est à l' état de recherche. Avec des fullerènes.

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 60123
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Les cellules solaires organiques

Message par energy_isere » 14 mars 2015, 13:34

suite de ce post du 15 juin 2010 viewtopic.php?p=274845#p274845
Armor veut lancer ses films photovoltaïques souples dès la fin 2015

CORRESPONDANT À NANTES EMMANUEL GUIMARD - LES ECHOS | LE 01/12/2014

A l'occasion du Salon Pollutec, qui s'ouvre demain à Lyon, Armor lève un verrou technologique pour produire une nouvelle génération de films photovoltaïques organiques. Ces membranes souples seront placées partout où la lumière peut être captée : stores, revêtements muraux, Abribus, lampadaires... Pour y parvenir, le groupe nantais vient de passer un accord technologique avec le californien Cambrios.

L'enjeu est de remplacer l'électrode transparente à base d'indium tin oxide (ITO) qui compose ces films. « Tout le monde essaie de le remplacer, mais, pour l'instant, personne n'y arrive », explique Hubert de Boisredon, PDG d'Armor. « C'est une matière qui ne permet pas la flexibilité que nous cherchons, elle est chère, issue des terres rares et risque d'être épuisée vers 2030. » Qui plus est, l'ITO « nécessite des investissements colossaux pour être utilisé à l'échelle industrielle ».

Expert de l'enduction des couches en polymère

D'où l'option de Cambrios, qui développe des nanofils d'argent sous la marque ClearOhm. Armor estime que ce matériau, qui s'intègre dans son process, permettra de réduire de 20 à 30 % le prix de revient du film, par rapport à une solution ITO. Spécialiste des rouleaux encrés pour l'impression par transfert thermique, le groupe nantais est un expert de l'enduction des couches minces en polymère, ce qui explique sa diversification dans les films solaires. Mais il lui faudra sophistiquer ces technologies et surmonter d'autres étapes techniques.

Exigeant, Hubert de Boisredon vise un rendement de 40 watts par mètre carré et un produit d'une durée de vie d'au moins cinq ans. Il table sur une commercialisation dès la fin 2015 et sur un chiffre d'affaires de 50 à 100 millions d'euros à terme. Une cinquantaine d'accords, confidentiels, sont déjà passés avec des industriels.
http://www.lesechos.fr/01/12/2014/LesEc ... n-2015.htm

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 60123
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Les cellules solaires organiques

Message par energy_isere » 03 juin 2015, 12:46

Une équipe de scientifiques Japonais à réussi à passer la barre de 10% d' efficacité pour une cellule PV polymére.
Polymer solar cell passes 10 percent efficiency threshold

By Paul Buckley // May. 25, 2015

A team of scientists from Japan's RIKEN Center for Emergent Matter Science has achieved efficiency of 10 percent with polymer solar cells to bring the class of solar cells a step closer to the threshold of commercial viability.

Polymer-based solar cells offer a number of potential advantages. The cells are made of polymers that are inexpensive and flexible, and can be deposited on glass or plastic substrates, allowing the construction of large-scale structures. They are cheaper to manufacture, and more environmentally-friendly, than their silicon counterparts. Unfortunately, polymer soare cells have a lower power efficiency due to their structure and also tend to degrade more quickly.

In the research published in Nature Photonics, a collaboration including Itaru Osaka and Kazuo Takimiya of the RIKEN Center for Emergent Matter Science managed to
create a type of polymer solar cell called a bulk-heterojunction solar cell - where the electron donor and acceptor layers are mixed together - with a power conversion efficiency of 10%, close to what will allow these materials to be commercially viable.
................
http://www.smart2zero.com/en/polymer-so ... 74&vID=209

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 60123
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Les cellules solaires organiques

Message par energy_isere » 04 juin 2015, 11:13

Des colorants moléculaires pour fabriquer des panneaux solaires

04 Juin 2015 enerzine

De nouvelles molécules ont été synthétisées pour des applications photovoltaïques. Elles permettent la fabrication de cellules solaires efficaces et stables ou de modules de grande surface semi-transparents et colorés pouvant être déployés dans le bâtiment.
.............


la suite : http://www.enerzine.com/1/18462+des-col ... ires+.html

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 60123
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Les cellules solaires organiques

Message par energy_isere » 11 févr. 2016, 09:31

Cellules photovoltaïques organiques : record de rendement pour Heliatek

11 fev 2016 enerzine

Les équipes de R&D d'Heliatek ont annoncé avoir atteint un nouveau record de rendement de conversion pour une cellule photovoltaïque organique à multi-jonctions, établissant un nouveau record mondial pour la conversion directe de la lumière solaire en électricité à l'aide de cellules photovoltaïques organiques.

La mesure de 13,2 % a été indépendamment confirmée par Fraunhofer CSP.

Grâce à l'excellent comportement dans des conditions de lumière faible et de température élevée du semi-conducteur organique, la génération d'électricité des cellules récemment développées atteint la production des cellules solaires traditionnelles avec un rendement de 16 à 17 % quand tous deux sont utilisés en conditions réelles.

Ces nouveaux résultats confirment la position de leader mondial de la technologie d'Heliatek comme le montrent ses progrès continus, passant de 3 % à 13 % de rendement au cours des 10 dernières années. La société poursuit également sa feuille de route visant à atteindre un rendement de 15 % des cellules solaires organiques. Ces résultats confirment l'approche technologique unique d'Heliatek consistant à utiliser la déposition sous vide de petites molécules sur des films plastiques.

« Nous sommes très fiers de ce nouveau record du monde. Ce succès repose sur notre recherche chimique de nouveaux matériaux absorbants organiques. L'étroite collaboration entre nos équipes de R&D des secteurs physique et chimique est essentielle dans cette réussite, qui mène à une association optimale des propriétés de ce nouveau modèle de cellules solaires » a déclaré le Dr Martin Pfeiffer, directeur technique d'Heliatek.

« Je suis ravi de ce dernier résultat », a ajouté Thibaud Le Séguillon, PDG d'Heliatek. « Il valide notre choix d'internaliser notre R&D, à la fois en développant de nouvelles molécules absorbantes et en optimisant l'architecture de nos dispositifs. Cela servira de repère pour le rendement dans notre ligne de production à haut volume. Avec notre HeliaFilm®, nous mettons clairement en œuvre notre stratégie visant à fournir une production d'électricité décarbonisée et décentralisée directement sur les bâtiments du monde entier. »

La cellule record est une cellule à multi-jonctions combinant trois éléments d'absorption différents. Chacun d'entre eux est destiné à convertir efficacement la lumière verte, rouge ou proche infrarouge de la plage de longueur d'onde située entre 450 et 950 nm en électricité. Ces molécules d'absorption ont été développées et sont brevetées par Heliatek.

Ce nouveau rendement record a été mesuré à une illumination simulée AM 1.5 et a été confirmé par Fraunhofer - Center für Silizium-Photovoltaik - CSP à Halle, un centre renommé de vérification indépendante des résultats de performance des cellules solaires dans des conditions de test standard.
http://www.enerzine.com/1/19072+cellule ... atek+.html

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 60123
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Les cellules solaires organiques

Message par energy_isere » 11 févr. 2016, 09:31

Cellules photovoltaïques organiques : record de rendement pour Heliatek

11 fev 2016 enerzine

Les équipes de R&D d'Heliatek ont annoncé avoir atteint un nouveau record de rendement de conversion pour une cellule photovoltaïque organique à multi-jonctions, établissant un nouveau record mondial pour la conversion directe de la lumière solaire en électricité à l'aide de cellules photovoltaïques organiques.

La mesure de 13,2 % a été indépendamment confirmée par Fraunhofer CSP.

Grâce à l'excellent comportement dans des conditions de lumière faible et de température élevée du semi-conducteur organique, la génération d'électricité des cellules récemment développées atteint la production des cellules solaires traditionnelles avec un rendement de 16 à 17 % quand tous deux sont utilisés en conditions réelles.

Ces nouveaux résultats confirment la position de leader mondial de la technologie d'Heliatek comme le montrent ses progrès continus, passant de 3 % à 13 % de rendement au cours des 10 dernières années. La société poursuit également sa feuille de route visant à atteindre un rendement de 15 % des cellules solaires organiques. Ces résultats confirment l'approche technologique unique d'Heliatek consistant à utiliser la déposition sous vide de petites molécules sur des films plastiques.

« Nous sommes très fiers de ce nouveau record du monde. Ce succès repose sur notre recherche chimique de nouveaux matériaux absorbants organiques. L'étroite collaboration entre nos équipes de R&D des secteurs physique et chimique est essentielle dans cette réussite, qui mène à une association optimale des propriétés de ce nouveau modèle de cellules solaires » a déclaré le Dr Martin Pfeiffer, directeur technique d'Heliatek.

« Je suis ravi de ce dernier résultat », a ajouté Thibaud Le Séguillon, PDG d'Heliatek. « Il valide notre choix d'internaliser notre R&D, à la fois en développant de nouvelles molécules absorbantes et en optimisant l'architecture de nos dispositifs. Cela servira de repère pour le rendement dans notre ligne de production à haut volume. Avec notre HeliaFilm®, nous mettons clairement en œuvre notre stratégie visant à fournir une production d'électricité décarbonisée et décentralisée directement sur les bâtiments du monde entier. »

La cellule record est une cellule à multi-jonctions combinant trois éléments d'absorption différents. Chacun d'entre eux est destiné à convertir efficacement la lumière verte, rouge ou proche infrarouge de la plage de longueur d'onde située entre 450 et 950 nm en électricité. Ces molécules d'absorption ont été développées et sont brevetées par Heliatek.

Ce nouveau rendement record a été mesuré à une illumination simulée AM 1.5 et a été confirmé par Fraunhofer - Center für Silizium-Photovoltaik - CSP à Halle, un centre renommé de vérification indépendante des résultats de performance des cellules solaires dans des conditions de test standard.
http://www.enerzine.com/1/19072+cellule ... atek+.html

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 60123
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Les cellules solaires organiques

Message par energy_isere » 28 sept. 2016, 13:55

Encore des news de Heliatek (voir au dessus)

Heliatek léve 80 millions d'€ pour construire une usine de fabrication de film solaire organique en Roll to Roll de 1.2 m de large, de capacité de 1 millions de m2 par an.
A noter que ENGIE et BNP font partie des financeurs.
Heliatek raises €80m for high volume roll-to-roll solar film production

September 21, 2016 By Nick Flaherty

Organic photovoltaic solar film developer Heliatek has raised €80 million ($88 m) to build a high volume roll-to-roll manufacturing line at its facility in Dresden, Germany.

Heliatek plans to install a new 1.2m wide manufacturing roll-to-roll facility on its site in Dresden over the next 18 months. This will create a manufacturing capacity of one million m² a year of solar film when fully ramped up, using the more eifficent roll-to-rroll approach. The company will continue its worldwide roll out of its HeliaFilm panel-based products to the building material and the automotive industry in parallel, creating over 50 new high-tech jobs in Saxony. It currently employs 85 staff in Dresden and Ulm.

The financing, a series D round, consists €42 million in equity, €20 million in debt and about €18 million in subsidies. Heliatek is the first company to begin commercialization of large area OPV solar film and holds the world record for efficiency of such films at 13.2%. Its business model is to supply the custom-designed HeliaFilm to partners in industries such as building and construction materials, automotive and light architectural structures.

"We are very excited to have successfully completed this financing round. This allows us to strengthen our world leadership in organic solar film and to accelerate our expansion. We will continue to lead the way in enabling distributed energy generation on industrial and commercial buildings," said Thibaud Le Séguillon, Heliatek CEO. "We will follow our strategy by expanding the BIOPV - Building Integrated Organic Photovoltaic - market through supplying large quantities of our HeliaFilms to our customers in the building and construction material field."

The round was led by innogy SE, one of the leading European energy companies. New investors also include ENGIE, BNP Paribas and CEE Group, an investment company of Lampe Equity Management specializing in renewable energy. The existing investors, AQTON, BASF, eCAPITAL, HTGF, Innogy Venture Capital, TUDAG and Wellington Partners, also participated in this round.

The European Investment Bank, under the "InnovFin - EU Finance for Innovators" program, also granted a €20 million loan to Heliatek. This program is a joint initiative launched by the European Investment Bank in cooperation with the European Commission under Horizon 2020. "The EIB is committed to support innovation in Europe. Loans to innovative midcaps like Heliatek are key to drive Europe's knowledge economy," said EIB Vice President Ambroise Fayolle, who is responsible for EIB's business in Germany.
The company has also applied for the newly developed "KETs Pilot Lines project" technology and innovation funding scheme offered by the State of Saxony and financed by the European Regional Development Fund (ERDF). Grants up to €18 million over the duration of the project can be expected.
http://www.power-eetimes.com/news/helia ... production

et dans ce second article http://www.power-eetimes.com/news/power ... iatek-roll
on apprend que leur ligne industrielle en Roll to Roll précédente était en 30 cm de large.
The money will fund a completely new 1.2m wide roll-to-roll system, adding to the 30cm line that has been running since 2012 producing the 250nm thick flexible photovoltaic HeliaFilm.
et donc le film sera plus simple à installer :
The move to 1.2m wide will make installation on glass windows, concrete walls and roofing much simpler and more cost effective. “The building elements we are targeting such as glass and precast concrete are 1.2m or larger so it will be less labour intensive for customers to install the film. It will be one film with one connector rather than four films with four connectors so the savings will be significant,” he said.

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 60123
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Les cellules solaires organiques

Message par energy_isere » 20 nov. 2017, 17:55

Les films solaires organiques d'Heliatek adoptés par Engie à la Rochelle

Aurélie Barbaux usine Nouvelle le 20/11/2017

Engie a inauguré le 15 novembre la plus grande installation de films photovoltaïques organiques sur le toit du collège Mendès-France à la Rochelle. Un démonstrateur de la technologie de la société allemande Heliatek qui permettra de rendre des bâtiments, existants ou neufs, à énergie positive.

Image
Il n'a fallu que trois jours pour couvrir le toit du Collège Pierre Mendes France à La Rochelle (14) de 530 m2 de films photovoltaiques organiques.

Le film photovoltaïque organique d’Heliatek n'a pas vocation à remplacer les panneaux solaires classiques. Beaucoup plus cher et présentant actuellement un rendement limité à 10 %, ce film souple a d’autres qualités. Il peut s’installer sur les toits et façades de bâtiments, neufs ou existants, sans en modifier la structure et l’architecture. Ce film peut aussi s’intégrer à des matériaux de construction comme le béton, l’acier, le verre… Un atout sérieux dans la course à l’efficacité énergétique des bâtiments. Engie l’a bien compris.

L’énergéticien français est entré à hauteur de 6,6 % au capital de la pépite technologique allemande, née en 2006 à Dresde de l’essaimage de deux laboratoires des universités de Dresde et d’Ulm, en Allemagne. Il n’est pas le seul, BNP Paris, BASF, Innogy, des fonds d’investissement et des "family offices" comme celui de la famille Quandt (47 % de BMW), ont investi, notamment lors du dernier tour de table, en 2016, la somme de 82 millions d’euros. "C’est la plus grosse levée de fonds en Europe pour une clean tech", se félicite Thibaud Le Séguillon, le directeur général d’Heliatek.

Première mondiale

Mais Engie n’a pas fait que miser pour voir. Lors d’un appel à projets du Conseil départemental de Charente-Maritime, il a décidé d’investir dans un démonstrateur de cette technologie sur le toit du collège Mendès-France. "On ne pouvait pas y installer de panneaux photovoltaïques classiques sans modifier la structure de la charpente, explique Damien Térouanne, directeur Engie entreprises & collectivités. Là, en trois jours, on a pu, sans modification, couvrir le toit de 530 m² de films solaires, qui produiront 23,8 MWh, soit 15 à 20 % des besoins en électricité du collège." Une première mondiale. Le démonstrateur de La Rochelle est en effet la plus grande installation de films photovoltaïques organiques à ce jour. Même Heliatek, qui a déjà installé ses panneaux sur le laboratoire de recherche d’Engie en Belgique et un bâtiment à Singapour n’avait jamais développé un aussi grand projet. Ses concurrents, qui développent des films comparables, mais avec une autre technologie, non plus.

Notre technologie est protégée à ce jour par 244 brevets. Dans notre laboratoire de chimique organique de l’atome de carbone, nous développons des molécules, des nanomatériaux, qui transforment la lumière en électricité. Pour les déposer sur des films, nous déposons nos petites molécules par évaporation sous vide, alors que nos concurrents utilisent de grandes molécules et un procédé d’impression. Cette méthode est plus simple en apparence, mais elle plus difficile à maîtriser industriellement et les performances sont moins bonnes", explique directeur général d’Heliatek. Et pas question pour lui de laisser quiconque copier le process industriel. "Nous avons sept fournisseurs indépendants et réalisons l’intégration nous-mêmes, avec nos ingénieurs"

Démonstrateur industriel

La production est réalisée à Dresde. L’outil de production actuel permet de produire un millier de mètres carrés de films par an. Grâce à sa dernière levée de fonds, Heliatek investit dans une usine qui pourra produire 1 million de m2 par an. L’ouverture est prévue pour début 2019. "Au lieu de déposer nos nanomatériaux sur des bobines de film de 32 cm, ils seront déposés sur des bobines de 1,2 m", précise Stéphane Le Séguillon. De quoi fournir ses nouveaux partenaires industriels, comme LafargeHocim, qui a développé un système unique de façade productrice d’électricité photovoltaïque associant son bardage composé de Ductal et le film solaire flexible et ultraléger HeliaFilm d’Heliatek. Heliatek a signé d'autres partenariats comme avec le fabricant japonais de verre Asahi Glass (ou AGC) et Kingspan qui produit des panneaux isolants. L’entreprise, qui compte plus d’une centaine de collaborateurs, dont 32 en R&D, affiche de grandes ambitions. "Nous voulons être comme 3M ou Saint Gobain et réaliser des milliards d’euros de chiffre d’affaires, prévient le DG d’Heliatek. Le marché des façades et toits de bâtiments est immense. Et nous arrivons avec la bonne technologie au bon moment". Celui où l’efficacité énergétique est au cœur des politiques publiques comme un des leviers majeurs pour limiter le réchauffement climatique. Et c’est pourquoi Engie a investi dans le démonstrateur de La Rochelle. "L’expérimentation préfigure le développement industriel de cette technologie", résume Damien Térouanne pour Engie. L’avenir le dira.
https://www.usinenouvelle.com/article/l ... le.N615868

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 60123
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Les cellules solaires organiques

Message par energy_isere » 09 mai 2019, 09:00

En rapport avec le post au dessus d'il y a 1 an et demi, une courte vidéo sur les film organiques PV de Heliatek
https://youtu.be/nCtaYjxANAc

Le site de Heliatek en anglais (boîte Allemande)
https://www.heliatek.com/en/
Heliatek raises an additional €15 million
12.10.2017

New and existing investors increase financial resources to accelerate development and speed up worldwide market entry

Dresden, Germany – 12th October 2017 – Heliatek, a world leader in organic photovoltaic and a manufacturer of solar films, announced today that it has raised €15 million from new and existing investors. A strong interest among potential investors lead to an extension of the last round of financing. It will enable Heliatek to accelerate its development and speed up its worldwide market entry. The company supplies HeliaFilm® to partners in the building and construction materials industry for application directly on facades and roofs of industrial and commercial buildings. These solar films generate green, delocalized, decarbonized electricity.

An Asian Family office, based in Hong-Kong, and a German Family Holding participated in this round alongside existing shareholders that include innogy SE, Engie, BASF, BNP-Paribas, AQTON, eCapital, Innogy Venture Capital and Wellington Partners. The Asian Family office has extensive experience in China where it holds an interest in a large Xiamen-based manufacturing company in the touch solution area. The German Family Holding brings a deep first-hand knowledge and understanding of the construction and material industry.

“We are very happy to welcome these two new key investors. Our first Asian investor will help us refine and execute our strategy in that important region for our future,” stated Thibaud Le Séguillon, Heliatek’s CEO. “The decision of the German Family Holding to invest is one more validation of our business model. We will follow our strategy by expanding the BIOPV-market (Building Integrated Organic PhotoVoltaic) through supplying large quantities of our HeliaFilms® to our customers in the building and construction material field.”

Heliatek is in the middle of sourcing and installing its new manufacturing roll-to-roll facility on its site in Dresden. It will offer a capacity of one million square metres per annum of solar films when fully ramped up.
https://www.heliatek.com/en/press/press ... 15-million

Répondre