Eolienne à axe vertical

Modérateurs : Rod, Modérateurs

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 53727
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Eolienne à axe vertical

Message par energy_isere » 01 août 2014, 17:19

L’éolienne flottante à axe vertical Vertiwind en test à Fos

le 31/07/2014 lemarin.fr

Le projet de développement d’une éolienne flottante de 2 MW à axe vertical, porté par la start-up lilloise Nénuphar, associée avec EDF Énergies nouvelles (EDF EN) et Technip, vient de franchir une nouvelle étape avec le début des essais d’un prototype à terre, installé à Fos-sur-Mer.

Il ne s’agit toutefois que du premier tiers de l’éolienne, dont les pales et le mât vont être agrandis au fur et à mesure des tests. Viendra ensuite le temps des essais en mer, sur le site Mistral de France énergies marines au large de Port-Saint-Louis-du Rhône, où l’installation de l’éolienne Vertiwind est programmée pour fin 2016.

La société Nénuphar, au capital de laquelle est entré, en avril, Areva, associé au fonds Écotechnologies (BPIfrance), doit ensuite construire avec EDF EN et Technip, une ferme pilote de 13 éoliennes au large de Fos-sur-Mer dans le cadre du projet Vertimed.

Image
http://www.lemarin.fr/system/html/BJLFa ... b3d9a7.jpg
http://www.lemarin.fr/articles/detail/i ... a-fos.html

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 53727
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Eolienne à axe vertical

Message par energy_isere » 12 févr. 2015, 20:40

Des éoliennes flottantes à axe vertical en test à Fos

23 janvier 2015 econostrum.info

La société lilloise Nénuphar, spécialisée dans la conception d’éoliennes offshore, a présenté le 23 janvier 2015 aux spécialistes de la filière son prototype d’éolienne à axe vertical (Vertiwind). Installée depuis septembre 2013, cette éolienne sera testée jusqu’à la fin de l’année sur la Darse 1 de Fos (Bouches-du-Rhône).

D'après les responsables de Nénuphar, ce type d’éolienne réduit les coûts de positionnement de 30% par rapport aux éoliennes à axe horizontal, pour un rendement similaire.

En 2016, la société prévoit d’effectuer des tests en mer avant d’installer en 2018 une ferme prototype de 13 éoliennes de 2,6 MW chacune. Baptisée « Provence Grand Large », la ferme sera installée à une quinzaine de kilomètres des côtes de Port Saint-Louis du Rhône et exploitée par EDF Énergies Nouvelles.

Image
Protoype de l' éolienne à axe vertical de Nénuphar

Fondée en 2006, Nénuphar emploie 35 personnes à Lille, Aix-en-Provence et Fos. Areva et BPI ont rejoint le capital de l’entreprise à hauteur de 11% en 2014 avec une possibilité d’augmentation cette année.
http://www.econostrum.info/Des-eolienne ... 19672.html

Avatar de l’utilisateur
Glycogène
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 2306
Inscription : 05 oct. 2005, 00:06
Localisation : Grenoble

Re: Eolienne à axe vertical

Message par Glycogène » 16 févr. 2015, 11:16

J'ai du mal à croire que ce genre d'éolienne puisse extraire 2,6MW !
Trop bas et pas assez de surface.
Ce n'est pas parce que le générateur est dimensionné pour 2,6MW maxi qu'il fournira 2,6MW par vent normal.

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 53727
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Eolienne à axe vertical

Message par energy_isere » 16 févr. 2015, 12:41

Glycogène a écrit :J'ai du mal à croire que ce genre d'éolienne puisse extraire 2,6MW !
Trop bas et pas assez de surface.
Ce n'est pas parce que le générateur est dimensionné pour 2,6MW maxi qu'il fournira 2,6MW par vent normal.
il est écrit plus haut
Il ne s’agit toutefois que du premier tiers de l’éolienne, dont les pales et le mât vont être agrandis au fur et à mesure des tests.

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 53727
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Eolienne à axe vertical

Message par energy_isere » 28 févr. 2015, 20:49

Installation de 2 petites éoliennes à axe vertical dans ........ la tour Eifffel !
es turbines ont pris place à 122 mètres du sol, au deuxième niveau de l’édifice. Un emplacement étudié pour permettre une meilleure prise du vent et ainsi maximiser leur rendement. Ces éoliennes VisionAIR5 verticales sont capables de brasser le vent qui vient de n’importe quelle direction. Le rendement est conséquent puisse qu’elles peuvent produire près de 10 000 kWh par an, ce qui serait suffisant pour alimenter tout le premier étage de la tour.

Bien sûr, l’entreprise ne pouvait pas simplement installer ce matériel, elle a dû répondre à des exigences particulières du fait de l’emplacement inédit de ces turbines. En effet, les éoliennes ne sont ni visibles ni audibles. Avec plus de 7 millions de visiteurs depuis sa création, le monument ne peut être dérangé par des nuisances sonores ou même par l’apparition de deux éoliennes dans ce paysage de carte postale. Ainsi les pales ont un mouvement particulier qui ne fait pas de bruit. De plus la couleur des éoliennes a été spécialement choisie pour coller parfaitement au décor de la tour. Ces deux éoliennes sont donc à la fois utiles et imperceptibles.
http://soocurious.com/fr/tour-eiffel-eo ... -monument/

Image
le 26/02/2015

"C'est assez symbolique", reconnaît-on à la Société d'exploitation la Tour Eiffel. Mais elles marquent l'"engagement de la Tour en matière de développement durable". Les deux éoliennes à axe vertical se fondent dans la structure de la "demoiselle de fer", avec leur couleur entre gris et taupe. L'initiative s'ajoute à d'autres efforts écolos du monument payant le plus visité au monde : éclairages en totalité de type Led, panneaux solaires sur un de ses pavillons, récupération des eaux pluviales, pompes à chaleur, électricité fournie par l'entreprise grenobloise GEG, "pour alimenter le monument en énergie 100% renouvelable", ajoute-t-on à la SETE.

La consommation électrique annuelle de la Tour est de 6.7 GWh, soit celle d'une ville d'environ 3.000 habitants.
La Tour a reçu 7.0976.302 visiteurs en 2014.
http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2015/ ... eiffel.php

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 53727
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Eolienne à axe vertical

Message par energy_isere » 11 mars 2016, 18:14

Nénuphar, un vent de nouveauté dans les éoliennes

Par G.N., le 14/01/2016 batiactu.com

VIDEO. Prendre le vent marin de façon optimale et le transformer en énergie est un défi que tente de relever l'éolienne flottante Nénuphar. Véritable bijou d'ingénierie présenté à François Hollande, elle a reçu un prix de l'innovation lors du concours French Tech à la COP21. Zoom.

La technologie de l'éolien flottant est en plein essor. Aux côtés de Winflo et Ideol Oceagen, deux initiatives industrielles françaises, une autre société est en train d'éclore : Nénuphar. Créée en 2006, la start up a développé une machine à axe vertical dont un premier prototype, d'une puissance de 35 kW a été installé à terre, en 2011, à Ferques (Pas-de-Calais). Cette première éolienne de 6 mètres de haut permet de valider le concept.

Trois ans plus tard, grâce au soutien financier de plusieurs investisseurs dont Areva, la BPI ou IDInvest Partners, la société parvient à monter un second prototype, de 600 kW, à Fos-sur-Mer (Bouches-du-Rhône). Cette fois, les dimensions sont tout autres : 40 mètres de haut pour 50 mètres de diamètre. Il s'agit tout simplement de la plus grande éolienne à axe vertical du monde. Installée à terre, elle est instrumentée afin de générer un important retour d'expérience. Au mois de juin 2015, le profil des pales, initialement inclinées et en vrille, est remplacée par des pales droites et verticales. La société explique : "Ces pales sont plus légères et plus simples à fabriquer, ce qui permet de réduire considérablement les coûts de l'éolienne et donc le prix de l'énergie".


Une petite merveille de technologie


Mais les développements ne s'arrêtent pas là : en mars 2016, une nouvelle architecture sera testée sur la machine. Les trois pales droites ne seront plus que deux. "Cette architecture s'est révélée plus avantageuse pour une application offshore puisqu'elle permet, entre autres, de mettre les pales en position drapeau, position qui limite l'effort exercé par le vent sur l'éolienne et protège ainsi la machine en cas de vent extrême, sans avoir à sur-dimensionner le flotteur", annonce Nénuphar. L'évolution permettra également de faire varier le "pitch", le calage variable des pales. De quoi optimiser la production énergétique et réduire encore la prise au vent lors des tempêtes.

Car le but ultime est de déployer ce type de machine en mer, sur des flotteurs ancrés au large, là où les fonds sont trop importants pour installer des éoliennes offshore à axe horizontal. L'entreprise estime que la technologie reposant sur l'axe vertical surpasse les performances des machines classiques. Non seulement la prise au vent dans toutes les directions est plus simple, contrairement à une turbine horizontale qui doit s'orienter face à lui, mais en plus l'éolienne Nénuphar est moins sensible à la gîte, donc moins susceptible de se renverser.


Un avenir plein de promesses


Poussant le concept encore plus loin, les ingénieurs de la start up française - qui emploie désormais près de 50 personnes - imaginent un concept où deux éoliennes contrarotatives (qui tournent en sens inverse) sont couplées sur un seul flotteur. Nommé "Twinfloat", il développera plus de 5 MW de puissance. Le doublement de la surface d'air balayée et la création d'un flux forcé entre les deux axes, permettraient d'augmenter largement le rendement de conversion (ou coefficient de puissance). Ce dernier, qui s'élève à 43-35 % pour les machines classiques, dépasse les 50 % sur les éoliennes à axe vertical et pourrait atteindre les 65 % sur "Twinfloat". De plus, ces machines flottantes permettent de densifier les fermes, en installant plus de turbines sur une même superficie, car leur sillage dans l'atmosphère est moins perturbant que celui des éoliennes classiques.

La prochaine étape consistera à déployer une machine en mer, pour pouvoir proposer commercialement les Twinfloat à l'horizon de 2021. Rappelons que la France a déjà identifié quatre zones propices au développement de l'éolien flottant, trois en Méditerranée et une en Bretagne. Un appel à projet a été lancé au mois d'août 2015 ; il sera clos le 4 avril prochain. Selon les professionnels de la filière, la France pourrait disposer de 6 GW d'éolien flottant à la fin de la prochaine décennie. Un long chemin reste à parcourir.
http://www.batiactu.com/edito/nenuphar- ... -43282.php
Vous ne pouvez pas consulter les pièces jointes insérées à ce message.

Répondre