les hydroliennes

Barrages, marées, etc.

Modérateurs : Rod, Modérateurs

energy_isere a supprimé le message publié par energy_isere le 16 oct. 2018, 23:11.
Afficher le message.

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58655
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: les hydroliennes

Message par energy_isere » 16 oct. 2018, 23:11

Hydrolien : la turbine Sabella D10 remise à l’eau à Ouessant

Publié le 16/10/2018

La turbine du démonstrateur hydrolien Sabella D10 a été remise à l’eau dans le passage du Fromveur le matin du mardi 16 octobre à partir du Far Superior, navire supply de la compagnie norvégienne Solstad offshore.

La tête du démonstrateur a ainsi retrouvé son embase, posée à plus de 50 mètres de profondeur à l’est de l’île d’Ouessant depuis juin 2015. La turbine avait été relevée en juillet 2016, cela faisait donc plus de deux ans qu’elle était en maintenance et travaux électriques à Brest.

La bretelle de câble a été déposée à la mi-journée, il restait « encore à faire le raccordement au câble d’export et les tests électriques », a précisé Jean-François Daviau, président de la SAS basée à Quimper.

La turbine a été embarquée sur le Far Superior en fin de journée le samedi 13 octobre depuis le site de la réparation navale Damen shiprepair. Elle devrait rester deux à trois ans dans le passage du Fromveur.

L’ensemble embase et turbine mesure 17 mètres de haut et pèse 450 tonnes au total. À ce stade, l’hydrolienne a une puissance maximale de 1 MW.

Image
http://www.lemarin.fr/secteurs-activite ... u-ouessant

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58655
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: les hydroliennes

Message par energy_isere » 30 oct. 2018, 21:00

La Normandie investit dans un projet hydrolien au Raz Blanchard

Aurélie Barbaux Usine Nouvelle le 30/10/2018

Naval Group a jeté l’éponge. Qu‘à cela ne tienne. L’écossais Simec Atlantis et la région Normandie créent la co-entreprise Normandie Hydrolienne pour exploiter le potentiel de 2GW d’énergie marémotrice du Raz Blanchard.

Image
Normandie Hydrolienne devrait utiliser des turbine AR2000 de Tidal Atlantis qui seraient produites en France

La défection de Naval Group de l’hydrolien en mer a laissé le champ libre. L’écossais Atlantis, qui exploite la seul ferme marémotrice marine en production en l’Ecosse, entend ne pas laisser la place vacante. Et il est bien décidé à exploiter le gisement de 2 gigawatts d’énergie marémotrice de la zone du Raz Blanchard, au large du Cotentin.

La région Normandie, très en colère après la décision de Naval Energies (filiale de Naval Group) d’abandonner l’hydrolien et de fermer son usine flambant neuve d’assemblage d’hydroliennes à Cherbourg cet été, a donc décidé de miser sur l’Ecossais. L'Agence de Développement de Normandie (AD Normandie), l'agence régionale de développement économique de Normandie et le fonds régional d'investissement Normandie Participations vont investir dans une coentreprise avec Simec Atlantis Energies, qui en restera majoritaire, en vue de développer un grand projet à Raz Blanchard.

"Il est temps pour la Normandie de devenir pionnière dans la recherche d'une exploitation économique de cette source d'énergie abondante […]. SIMEC Atlantis a une expérience inégalée dans la réalisation de projets d'énergie marémotrice et nous sommes impatients de mettre à profit leur expérience pour apporter des investissements, la collaboration et la création d'emplois dans la région", explique Hervé Morin, président de la Région Normandie, dans le communiqué d'Atlantis publié mardi 30 octobre.

Une coentreprise avec Simec Atlantis

Le but de la coentreprise est d'exploiter à terme jusqu'à 2GW d'électricité à partir du cours d'Aurigny, le détroit de huit milles qui s'étend entre Aurigny et La Hague, en France, ainsi que plus de 1GW de ressources provenant de concessions adjacentes sous le contrôle de l'île anglo-normande des États d'Aurigny.

En avril dernier, l’Ecossais avait déjà communiqué sur son plan de développement d'un site d'installation marémotrice au Raz Blanchard de 1 GW d'énergie d'ici 2025 qu’il avait proposé au gouvernement français. L’enjeu étant à ce moment-là de s’assurer que des appels d’offres hydroliens marins commerciaux figureraient dans le prochain décret de programmation pluriannuel de l’énergie. La défection de Naval Group cet été indiquait que cela ne serait pas le cas. La prochaine PPE devrait, au mieux, acter le développement de projets pilotes.

Concurrentiel de l'éolien offshore

Depuis, Atlantis n'abandonne pourtant pas l’affaire et Normandie Hydrolienne va travailler avec l'ADEME pour obtenir toutes les autorisations nécessaires à la réalisation de son projet. Mais la coentreprise doit d’abord déterminer s'il est possible de produire à un prix inférieur au tarif actuel de 150 €/MWh de l'énergie éolienne offshore des projets qui doivent être livrés entre 2021 et 2023.

Elle veut aussi construire un site démonstrateur utilisant des turbines de Tidal à axe horizontal AR2000 de 2MW qui seront construites en France, promet Atlantis. L’objectif étant de disposer d'un réseau complet de plusieurs centaines de mégawatts en ligne d'ici 2024.

"Notre étude de faisabilité technico-économique prévoit la livraison d'une capacité opérationnelle initiale de 1GW d'ici 2025, qui pourrait être rapidement portée à 2GW d'ici 2027, à un coût de l'énergie nivelé (LCOE) concurrentiel par rapport aux parcs éoliens offshore actuellement en construction en France", précise Tim Cornelius, PDG d'Atlantis, cité dans le communiqué. Pour les PME françaises - comme Sabella, Hydroquest ou Guinard Energies - qui croient toujours à l’hydrolien français, c’est plutôt une bonne nouvelle.
https://www.usinenouvelle.com/article/l ... rd.N762719

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58655
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: les hydroliennes

Message par energy_isere » 19 févr. 2019, 21:56

Une nouvelle hydrolienne flottante en test à l’Emec

Publié le 19/02/2019 lemarin.fr

Le développement de l’hydrolien se poursuit en Europe. La société espagnole Magallanes renovables a installé, le 16 février, un prototype à l’échelle 1 d’une hydrolienne flottante sur le site d’essais de l’Emec, dans les Orcades.

Image
L’hydrolienne flottante a été construite dans le port de Vigo puis remorquée dans les Orcades. (Photo : Magallanes renovables)
https://www.lemarin.fr/secteurs-activit ... test-lemec

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58655
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: les hydroliennes

Message par energy_isere » 11 avr. 2019, 23:43

L’hydrolienne Sabella D10 ressortie du Fromveur

Publié le 11/04/2019 lemarin.fr

Remise à l'eau le 16 octobre, la turbine de l'hydrolienne Sabella D10 a été ressortie du passage du Fromveur le jeudi 11 avril par les équipes de la société finistérienne, grâce aux moyens de l'Olympic Zeus.

Image

La turbine était dans l’eau depuis le 16 octobre, et devait y rester deux ans à l’origine. (Photo : Sabella)
https://www.lemarin.fr/secteurs-activit ... u-fromveur

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58655
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: les hydroliennes

Message par energy_isere » 13 avr. 2019, 00:33

L'hydrolienne Sabella relevée au large d'Ouessant pour une opération de maintenance

AFP parue le 12 avr. 2019

L'hydrolienne de la PME bretonne Sabella, immergée en octobre au large d'Ouessant pour produire de l'électricité pour l'île grâce au courant marin, a été relevée "pour une courte opération de maintenance" à la suite d'un défaut, indique l'entreprise dans un communiqué.

La machine, qui ne devait en principe pas être relevée avant une période de trois ans, a été extraite de son embase dans la nuit de mercredi à jeudi. "Après un fonctionnement très satisfaisant de l'hydrolienne (...) un défaut a été détecté dans le système de refroidissement de la nacelle", indique Sabella, précisant que ce défaut n'empêchait pas le fonctionnement de la machine, "mais limitait ses conditions d'utilisation". Elle devrait être immergée à nouveau en juillet après un "check-up complet", a précisé à l'AFP Jean-Christophe Allo, de Sabella.

L'immersion de cette hydrolienne de 10 mètres de diamètre et d'une puissance de 1MW avait été réalisée mi-octobre dans le puissant courant du Fromveur, au large d'Ouessant, où elle reposait par 55 mètres de fond. De la taille d'un immeuble de cinq étages et d'un poids équivalant à une dizaine de poids-lourds chargés, soit 400 tonnes, cette hydrolienne industrielle de fabrication 100% française doit fournir à terme environ 10% des besoins en électricité de l'île.

Lors de sa première immersion pour une phase de test, entre juin 2015 et juillet 2016, une première nationale, la machine avait fourni environ 5% des besoins en électricité d'Ouessant.

Sabella prévoit à l'horizon 2021, toujours au large d'Ouessant, l'immersion de deux nouvelles machines, d'un mégawatt également mais de 12 mètres de diamètre (D12), afin de couvrir entre 35 et 40% des besoins en électricité de l'île, habitée à l'année par quelque 800 personnes.
https://www.connaissancedesenergies.org ... ant-190412

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58655
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: les hydroliennes

Message par energy_isere » 24 avr. 2019, 19:28

CMN et Hydroquest installent leur hydrolienne sur le site de Paimpol-Bréhat

Publié le 24/04/2019 lemarin.fr

Le Norman Vision de la compagnie Ocean installer a embarqué, le mercredi 24 avril à Cherbourg, la fondation du prototype d’hydrolienne marine de 1 MW développée par Hydroquest et CMN.

Image

La turbine du prototype d'hydrolienne marine d'Hydroquest et CMN part pour le site d'essai de Paimpol-Bréhat, où elle restera immergée pendant un an et demi. (Photo : Jean Lavalley)
https://www.lemarin.fr/secteurs-activit ... ur-le-site

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58655
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: les hydroliennes

Message par energy_isere » 15 juil. 2019, 21:25

Expérimentation d'une nouvelle hydrolienne Hydroquest au large de Bréhat

AFP, publié le lundi 15 juillet 2019 à 16h59

Une hydrolienne d'un mégawatt (MW), qui produit de l'électricité grâce aux courants marins au large de l'île de Bréhat (Côtes d'Armor), a été raccordée au réseau électrique dans le cadre d'une expérimentation, ont annoncé lundi ses concepteurs dans un communiqué de presse.

Dénommée "HydroQuest Ocean", cette hydrolienne "devient ainsi la première hydrolienne marine de cette puissance (1 MW) à être raccordée au réseau électrique national", soulignent le fabricant isérois d'hydroliennes HydroQuest et son partenaire Constructions Mécaniques de Normandie (CMN).

Mesurant 25 m de large et 11 m de haut, elle a été immergée fin avril 2019 pour une durée d'un an sur le site d'essais développé par EDF au large de l'île de Bréhat. "La turbine injecte de l'électricité sur le réseau avec succès depuis la mi-juin, avec des performances conformes aux prévisions", assurent les deux sociétés.

HydroQuest et CMN disent travailler "à une réduction rapide des coûts" pour faire "de l'hydrolien marin une source d'énergie performante, au service de la transition énergétique".

L'hydrolien a, selon eux, "une production hautement prédictible et un fort gisement de 10 GW (gigawatts) en Europe, dont 3 GW en France".

En 2017, Naval Energies, filiale de l'ex-DCNS, avait sorti de l'eau deux hydroliennes immergées en 2016 au large de Bréhat, en raison d'un "défaut de qualité" lié à de la "corrosion", puis avait renoncé à les remettre à l'eau.

En juillet 2018, Naval Energies a annoncé l'arrêt de ses investissements dans le secteur, faute de soutien public, l'Etat estimant cette technologie encore trop chère.
https://actu.orange.fr/societe/environn ... hd5y3.html

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58655
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: les hydroliennes

Message par energy_isere » 16 juil. 2019, 19:19

Image
Avec ses 25 mètres de large pour 11 mètres de haut, l'hydrolienne mise en service en juin offre une puissance de 1 MW.

article : https://www.industrie-techno.com/articl ... ical.56695
Dans son communiqué, Hydroquest énumère les atouts de son hydrolienne marine. Elle utilise notamment une technologie à deux axes verticaux, au dessus desquels se situent les deux génératrices à aimants permanents et entrainement direct. Son fonctionnement bidirectionnel lui permet de fonctionner quel que soit le sens de la marée, tout en restant immobile. Sa déclinaison en un ou deux étages lui permet de s’adapter aux profondeurs des gisements marins mondiaux. Sa structure tout métal offre une bonne résistance aux contraintes marines et une réduction des opérations de maintenance. Enfin, Hydroquest se targue d’un effet de sillage réduit qui permet d’augmenter le nombre d'hydroliennes sur un même site, donc la densité énergétique du site (en MW/km²).

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58655
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: les hydroliennes

Message par energy_isere » 09 sept. 2019, 19:56

Hydrolien : Simec atlantis noue un accord pour l’île d’Aurigny

Publié le 09/09/2019 lemarin.fr

Simec atlantis energy a annoncé, le 6 septembre, avoir signé un accord pour fournir de l’électricité d’origine hydrolienne à l’île anglo-normande d’Aurigny à partir de turbines installées dans le raz Blanchard.

Image
https://lemarin.ouest-france.fr/secteur ... e-daurigny

Répondre