Centrale houlomotrice

Barrages, marées, etc.

Modérateurs : Rod, Modérateurs

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58654
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re:

Message par energy_isere » 11 mars 2009, 19:21

L’énergie des vagues : Leviathan dompté

L’éolien, le solaire, on a tous vu au moins une fois dans sa vie une éolienne ou un panneau solaire. Mais l’énergie de la mer, plus stable, moins connu, n’en est pas moins spectaculaire. 1ere partie de notre bilan des énergies marines 2008 : l’énergie des vagues.

Si les chiffres sont encore minimes et que l’on parle plus du solaire et de l’éolien, les énergies marines sont depuis la première ferme connectée au réseau en 2004 (en Ecosse), une énergie renouvelable en pleine expansion. Et plutôt impressionnante au vu des schémas explicatifs. L’homme arrive enfin à dompter la force des Océans, et ce par plusieurs procédés.

1. Energie des vagues
Que dire ? Plus prévisible qu’un vent ou qu’une éclaircie, moins visible qu’une éolienne, et avec une capacité au niveau mondiale estimée entre 8 000 et 80 000 TWh/an, les vagues sont une ressource de choix. Le débat sur le type d’appareil à utiliser n’est pas encore tranché, et les difficultés sont aussi nombreuses : durabilité en cas de tempêtes, problème de la régularité d’un flux électrique issu d’une source irrégulière, et connexion au réseau.

Les équipements :

« Ocean Harvester ». Une bouée, des vagues, un mécanisme vertical transformé en mécanisme de rotation. Le + : le système de « contrepoids » qui permet d’équilibrer la charge sur le générateur, créant un niveau moyen entre grandes vagues et petites vagues. Simple de fabrication, il est également très résistant.

- Le « Pelamis Wave Energy Converter » (ci-dessus), un tube à coudes, qui, parcouru par les vagues de surfaces, génère de l’électricité. C’est le premier outil commercialisé à grande échelle et connecté au réseau, en Ecosse. Aujourd’hui, c’est au Portugal que l’on trouve la première « ferme de vagues », depuis septembre 2008, pour une puissance de 2,25 MW (1 500 foyers fournis).


AquaBuOY, ci-dessus, sur le principe de la bouée, fait un joli carton aux Etats-Unis, où un accord de principe a donné le feu vert à un champ de 100MW en Californie du Nord. Selon l’EPRI, les vagues de la côte Ouest pourraient fournir 12% de l’électricité US… à très long terme évidemment.


OceanLinx, ci-dessus, basé en Australie, a passé avec succès sa phase de test et devrait être en mesure de fournir une trentaine de KW après installation d’une vingtaine d’unités.
voir avec les photos dans http://www.agoravox.fr/article.php3?id_article=52848

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58654
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Re:

Message par energy_isere » 18 mars 2009, 19:58

Expérimentés au Portugal, les Pelamis subissent une série de revers d'ordre techniques et financiers. Ils ont été sortis de l'eau pour une durée indéterminée.

Les Pelamis sont des machines semi-immergées. Grâce à leur structure articulée qui leur donne l'allure de serpents de mer, ils épousent le mouvement des vagues et produisent du courant électrique.

En juillet dernier, une première machine flottante avait été remorquée depuis la Grande-Bretagne jusqu'au nord du Portugal, pour y être fixée et raccordée au réseau électrique. Deux autres Pelamis l'ont rejointe en septembre. Chacune de ces machines dispose d'une capacité de production de 750 kW.

Cette première phase du projet, qui représente un investissement de 9 millions d'euros, devait être étendue à 28 unités. Soit une capacité de production de 21 MW. En septembre, Energias de Portugal (EDP) annonçait ainsi "la première exploitation commerciale de l'énergie des vagues."

Mais c'était sans compter sur les avaries techniques dont ont été victimes les Pelamis.

A la mi-novembre, les trois machines ont été déconnectées et remorquées à terre, dans le port de Leixoes. La raison : des fuites au niveau des flotteurs. Un problème rapidement résolu, mais qui en annonçait d'autres.

Entretemps, la situation financière a mis en difficulté le groupe d'investissement australien Babcock & Brown, placé en liquidation judiciaire. "Tous nos biens sont à vendre, nous ne pouvons plus mettre davantage d'argent dans le projet" a annoncé la société. Babcock & Brown détient 35% du projet.

En attendant que la situation se rétablisse, les Pelamis restent à terre, sans date de remise à l'eau.

Enerzine

Avatar de l’utilisateur
GillesH38
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 13352
Inscription : 10 sept. 2005, 17:07
Localisation : Berceau de la Houille Blanche !
Contact :

Re: Centrale houlomotrice

Message par GillesH38 » 18 mars 2009, 20:04

y a qu'une semaine entre tes deux posts, Energy? :shock:
- Je suis Charlie - "I do not see any harm in people making money if it leads to a lower carbon society " R.K. Pachauri, président du GIEC, interview du 6 mai 2008 à Emirates Business.

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58654
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Centrale houlomotrice

Message par energy_isere » 19 nov. 2009, 17:11

Prochaine mise en service de l'Oyster d'Aquamarine

(src : SDI)

Le premier centre d'essai européen des installations de production d'électricité d'origine marine (European Marine Energy Centre), basé dans l’archipel des Orcades, va recevoir du gouvernement écossais un financement de 2,5 millions de Livres (2,8 millions d’euros).
A l'occasion d’une conférence sur l’énergie organisée par Scottish Development International à Francfort, le Premier Ministre a declaré que "cet investissement dans l'European Marine Energy Centre (EMEC) renforcera les capacités de recherche de pointe du centre et consolidera la position de l'Ecosse comme leader mondial dans le développement d’une énergie propre et verte issue de matières premières marines renouvelables."

Cette aide financière du gouvernement écossais entend capitaliser sur le potentiel qu'offrent les énergies renouvelables en Ecosse et sur la volonté de l'Ecosse de devenir un producteur majeur d'énergie propre en Europe.

Selon le Premier Ministre écossais, Alex Salmond : "Le gouvernement écossais est résolu à tirer profit du potentiel de son pays et à développer l'industrie de l’énergie en Ecosse. Plus tard cette semaine, je mettrai en service le prototype ‘Oyster’ d’Aquamarine, qui doit être testé à l’European Marine Energy Centre, première centrale hydroélectrique de grande dimension située à proximité des côtes. Les énergies marines renouvelables apporteront une contribution significative à la future production d’énergie d’Ecosse, et sont susceptibles de créer 12.500 emplois en Ecosse d'ici à 2020. Elles auront un impact qui transformera l’économie et constituent une plate-forme de croissance durable."

Avec les vents, les vagues et les marées parmi les meilleurs du monde, la région offre un environnement idéal pour le développement et le déploiement des technologies des énergies renouvelables.

L'Archipel des Orcades :

Les Orcades (Orkney Islands en anglais) sont un archipel situés au nord de l'Écosse. Cet archipel compte 67 îles légèrement vallonnées, dont 16 seulement sont habitées. Les quelques 20 000 orcadiens vivent pour la plupart sur l'île principale, Mainland, dans les villes de Kirkwall et Stromness
http://www.enerzine.com/7/8713+prochain ... rine+.html

L' Oyster était décrit dans la bréve de fevrier 2009 : http://www.enerzine.com/7/6968+l-oyster ... hore+.html

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58654
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Centrale houlomotrice

Message par energy_isere » 05 janv. 2010, 12:24

Un autre projet houlomoteur Pelamis en Ecosse

(src : PWP - Wattenfall)

Le développeur du Pelamis - Pelamis Wave Power (PWP) - a signé un accord de coopération avec le géant suédois de l'énergie Vattenfall en vue d'élaborer un projet d'énergie houlomotrice de 60 millions de livres en Ecosse.
Le nouveau projet baptisé "Aegir" sera situé au large de la côte ouest des Iles Shetland et sera pourvu de 25 générateurs Pelamis P2 prévus pour fournir une puissance cumulée de 20 MW, soit l'équivalent de la fourniture d'électricité pour 9.000 ménages.

"Nous sommes ravis de travailler avec Vattenfall sur ce projet révolutionnaire qui nous l'espérons, sera le premier d'une longue série intégrant notre machine Pelamis P2" a déclaré Neels Kriek, le nouveau directeur de PWP.

De son côté, Vattenfall confirme que le système Pelamis sera conçu sur des "tubes flottants de 150 à 180 mètres de long" qui se mouvront au gré des vagues.

Par ailleurs, si le permis de raccordement est accordé et si le câble sous-marin reliant les Shetland à l'Ecosse est délivré dans le temps imparti, alors Vattenfall espère une mise en service du système dès 2014.

Rappelons pour finir que l'Ecosse a pour objectif de réduire d'environ 42% ses émissions de gaz d'ici à 2020, alors que l'Europe s'est engagé à un taux de 20%.
avec les photos : http://www.enerzine.com/7/8957+un-autre ... osse+.html

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58654
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Centrale houlomotrice

Message par energy_isere » 06 mai 2010, 13:05

Poséidon : un prototype de parc hydro-éolien flottant
http://www.enerzine.com/7/9643+poseidon ... tant+.html

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58654
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Centrale houlomotrice

Message par energy_isere » 25 mai 2010, 18:55

Houlomoteur : Aquamarine Power dévoile l'Oyster 2

La société Aquamarine Power a dévoilé la semaine dernière son nouveau prototype houlomoteur - Oyster II - qui sera construit en Écosse dès cet été.
Le nouveau dispositif d'une dimension de 26 par 16 mètres, devrait délivrer une puissance de 800 kw, soit 250 % de plus que l'original : l'Oyster I. Ce dernier avait été déployé avec succès au Centre européen d'énergie marine (EMEC) dans les Orcades, l'été dernier.
............
http://www.enerzine.com/7/9743+houlomot ... er-2+.html

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58654
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Centrale houlomotrice

Message par energy_isere » 05 déc. 2011, 20:48

Le bioWAVE prêt à être déployé à proximité de Port Fairy

BioPower Systems (BPS), une société australienne spécialisée dans la récupération de l'énergie des océans, a annoncé avoir reçu un soutien financier supplémentaire de la part du ministre de l'Énergie et des Ressources de la province Victoria, dans le cadre du Programme pilote pour l'énergie durable (Sustainable Energy Pilot Demonstration Program).
Ce nouvel apport de 5 millions de dollars servira principalement à la mise à l'eau du démonstrateur bioWAVE d'une capacité de 250 kW.

Image

..........
lire l' article : http://www.enerzine.com/7/13089+le-biow ... airy+.html

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58654
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Centrale houlomotrice

Message par energy_isere » 17 janv. 2012, 18:57

Alstom surfe sur la vague des énergies marines

16 Janv 20112 Usine Nouvelle

Le groupe français Alstom s'associe avec le producteur écossais d'énergie marine SSE Renewables pour développer une centrale électrique exploitant l'énergie des vagues. L'occasion de tester à grande échelle la technologie d'AWS Ocean Energy, filiale à 40% du français.

Alstom va tirer de l'électricité de la houle écossaise. Son association, annoncée ce 17 janvier avec le producteur écossais d'énergie marine, SSE Renewables, se fait par le biais d'une société commune en charge de développer le projet Costa Head. Situé au nord de l'île écossaise de Mainland, Costa Head ambitionne d'installer une capacité de production d'électricité de 200 mégawatts (MW) à partir de l'énergie des vagues à l'horizon 2020.

Les convertisseurs d'énergie qui équiperont le site sont développés par la start-up écossaise AWS Ocean Energy, dont Alstom a racheté 40% en juin dernier. Ce n'était pas la première incursion du français dans les énergies marines. En 2009, le français avait acquis auprès de la société canadienne Clean Current Power Systems la licence d'exploitation d'une hydrolienne de 1 MW, pour exploiter les courants de marée.

Ses ambitions portent aussi sur l'éolien offshore : Alstom s'est porté candidat avec EDF EN pour deux sites de l'appel d'offres français qui s'est terminé la semaine dernière.

L'exploitation de l'énergie des vagues reste moins avancée que celle du vent ou des courants. Mais elle est prometteuse. Selon Alstom, l'énergie des vagues constitue à l'échelle mondiale un gisement potentiel de 200 à 300 gigawatts de production d'électricité. Des dizaines de pilotes et autres prototypes sont à l'œuvre dans les mers du monde. A la Réunion, notamment, avec DCNS.

Une sous-station offshore

Les technologies foisonnent : du « serpent de mer » de Pelamis Wave Power dont les vagues font osciller ses 150 mètres en surface à "l'huître" baillant au gré de la houle d'Aquamarine Power, en passant par les bouées immergées du système Ceto développé par l'australien Carnegie Wave Energy. Fiabilité, facilité de maintenance et coût du kilowattheure produit seront scrutés à la loupe.

La technologie d'AWS Ocean Energy repose sur des cellules de 16 mètres de largeur et de 9 mètres de profondeur dans lesquelles une membrane flexible compresse de l'air sous l'impulsion des vagues. Des turbines embarquées convertissent cette énergie pneumatique en électricité.

L'assemblage de 12 cellules de ce type autour d'une structure circulaire d'environ 60 mètres de diamètre former un convertisseur de 2,5 MW de capacité. La centrale houlomotrice de Costa Head réunira des dizaines de convertisseurs mouillés à des profondeurs de 65 à 150 mètres et reliés à une sous-station offshore via une ligne à haute-tension.

AWS a testé un prototype de convertisseur à l'échelle 1/9e dans le Loch Ness en 2010 et lancera un prototype à grande échelle en 2014 au Centre européen de l'énergie marine, situé dans l'île voisine d'Orkney. Suivront, selon Alstom, l'installation sur le site de Costa Head d'une capacité de production de 10 MW en 2016, puis un déploiement de grande ampleur pour atteindre 200 MW à l'horizon 2020… pour peu que la technologie s'impose face à ses concurrentes.
http://www.usinenouvelle.com/article/al ... es.N166720

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58654
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Centrale houlomotrice

Message par energy_isere » 27 mars 2012, 20:34

ECOSSE – Vattenfall avance dans l’énergie houlomotrice

enviro2b 26 Mars 2012

Vattenfall annonce poursuivre la mise au point de l'énergie houlomotrice en investissant dans un nouveau projet au large des îles Orcades en Écosse. Il s'agira du second site mis en place par Vattenfall après le projet lancé, l'an dernier, au large des îles Shetland.

Le projet vise à bâtir un parc composé de 11 convertisseurs d'énergie houlomotrice de type Pelamis, d'une capacité totale de 10 MW. Cette puissance est suffisante pour alimenter en électricité près de 8 500 foyers, à condition bien sûr de pouvoir bénéficier d'un raccordement suffisant au réseau contiental, précise le 5e producteur d’électricité en Europe et le leader en matière de production de chaleur.

Vattenfall et l'European Marine Energy Centre (EMEC), un leader de la recherche sur les énergies marines en Écosse, implanté dans les Orcades, ont signé un accord portant sur un nouveau site d'essai. Il s'agira d'installer, en 2014, la dernière génération du prototype Pelamis. Vattenfall souhaite ainsi contribuer au développement du secteur de l'énergie houlomotrice en Europe.
http://www.enviro2b.com/2012/03/26/ecos ... lomotrice/

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58654
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Centrale houlomotrice

Message par energy_isere » 13 juil. 2012, 19:30

Une hydrolienne à débattement exploitant l'énergie de la houle est testée au Portugal :

Image
En partenariat avec la Direction des chantiers navals systèmes (DCNS), Fortum teste en ce moment sur les cotes du Portugal la deuxième génération d'un prototype qu'il a baptisé «waveroller». Ce module de 10 mètres de long et de large est censé pour l'heure produire 300kwatt grâce aux vagues formée par les mouvements de la houle. «À la base, explique Philippe Stohr, cette idée est venue d'un plongeur professionnel finlandais qui, lors d'une recherche d'épave et en voyant une porte battre au fond des mers, s'est demandé quelle énergie on pourrait en tirer. Aujourd'hui, on développe la troisième génération qui devrait être à même de produire l'équivalent de 1,5 à 2 MWatt soit la production d'une éolienne.»

Sachant qu'une éolienne produit de l'énergie à raison de 2000 à 2500heures/an, le waveroller permettrait d'atteindre une moyenne de 4000heures annuelles.»

Dans un futur proche, on peut aisément imaginer des parcs constitués d'une vingtaine de waveroller chacun, disposés à une quinzaine de mètres sous le niveau de la mer, en lieu et place d'éoliennes offshore souvent accusées de défigurer le paysage océanique des cotes françaises. On s'inscrirait alors totalement dans la logique des filières vertes du futur.

J.Rivet
Source: http://www.ladepeche.fr/article/2012/07 ... oller.html

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58654
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Centrale houlomotrice

Message par energy_isere » 28 sept. 2012, 18:58

Houlomoteur : DCNS et Fortum étudient le site de la baie d'Audierne

28/09/2012 meretmarine

Le groupe DCNS et l’énergéticien finlandais Fortum, associés depuis octobre 2011, ont lancé une étude de faisabilité pour l’installation d'un démonstrateur de ferme de récupération de l’énergie houlomotrice sur la façade atlantique. Le site de la baie d’Audierne (entre la pointe du Raz et la pointe de Penmarc’h) a retenu l’attention des industriels. « DCNS et Fortum poursuivent les études techniques et environnementales et entament les échanges avec les parties prenantes, notamment les usagers de la mer. Le secteur de la Baie d'Audierne est intéressant et fait l'objet de premières études de sites en vue d'accueillir une ferme pilote d'environ trois machines, mais la zone d'implantation n'est pas déterminée à ce jour »,précise-t-on chez DCNS.

La technologie qui sera utilisée, le Waveroller, a été développée par Fortum sur une ferme au Portugal. Le principe est simple. Il repose sur un battant, comparable à une porte, qui repose sur le fond de la mer. Le mouvement de va-et-vient que lui imprime la houle crée de l'énergie, récupérée par des engins hydrauliques pour être transformée en électricité. Le site de la future ferme expérimentale aura une puissance de 1.5 MW.

Image
http://www.meretmarine.com/fr/content/h ... -daudierne

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58654
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Centrale houlomotrice

Message par energy_isere » 16 févr. 2014, 12:58

Le tazu Lockheed Martin et l' Australien Victorian Wave Partners projettent de construire la plus grande installation d' energie de vagues : 62.5 MW.
Lockheed Martin and Victorian Wave Partners sign contract to start development of world’s largest wave energy project

14/02/2014 Evwind

To advance the availability of alternative energy solutions, Lockheed Martin [NYSE: LMT] announced today that it has signed a contract with Victorian Wave Partners Ltd. to begin developing the world’s largest wave energy project announced to date.

This is a significant step toward making ocean energy commercially available.

The 62.5-megawatt peak power wave energy generation project will be built off the coast of Victoria, Australia, using the PowerBuoy® wave energy converter technology of Ocean Power Technologies (OPT). The project is scheduled to be built up in three stages, with the first stage producing approximately 2.5-megawatt peak power. Once completed, the project is expected to produce enough energy to meet the needs of 10,000 homes. As this project also contributes to Australia’s goal of 20 percent renewable energy by 2020, it has received significant grant support from ARENA (Australian Renewable Energy Agency).

..................

Image
http://www.evwind.es/2014/02/14/lockhee ... ject/43195

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58654
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Centrale houlomotrice

Message par energy_isere » 18 juin 2014, 21:23

Énergie des vagues : les prototypes de Pelamis ont produit pendant 10 000 heures

le 17/06/2014 lemarin.fr

Image
Pelamis teste une nouvelle génération sur le site de Billia Croo de l’Emec, dédié à l’énergie des vagues. (Document Pelamis Wave Power

Les deux prototypes P2 du système d’énergie des vagues Pelamis viennent de dépasser les 10 000 heures d’exploitation au site d’essais Emec, aux Orcades.

L’European Marine Energy Centre (Emec), où sont aussi testées les hydroliennes d’Alstom ou d’OpenHydro, a un site dédié aux énergies des vagues et de la houle, à Billia Croo.

C’est là que sont déployées deux machines Pelamis P2, dont une appartenant à Scottish Power Renewables, filiale du groupe espagnol Iberdrola.

C’est la seconde génération de ce système consistant en un long serpent de plusieurs cylindres reliés par des articulations, dont les oscillations, en déplaçant un fluide à haute pression, fournissent de l'électricité.

Une première génération avait été testée à l’Emec en 2004, puis déployée en mer au Portugal, notamment, avec des résultats plus que mitigés.

Lors de leurs essais, les P2 ont été soumis à des vagues allant jusqu’à 5 mètres de creux en moyenne, ou 10 mètres en pointe. Ils ont atteint les 10 000 heures de fonctionnement cumulées le 3 juin. Toujours forts en communication, les responsables de Pelamis ont veillé à le faire lors d’une journée de l’énergie marine (Ocean Energy Day) organisée à l’Emec, avec des représentants de l’Union européenne.
http://www.lemarin.fr/articles/detail/i ... eures.html

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58654
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Centrale houlomotrice

Message par energy_isere » 25 nov. 2014, 21:23

suite du post au dessus.
Le projet d’énergie des vagues Pelamis en panne de financement

le 24/11/2014 lemarin.fr

Les administrateurs de la société britannique Pelamis Wave Power Limited ont annoncé le vendredi 21 novembre qu’ils "n’avaient pu obtenir les fonds supplémentaires nécessaires pour la poursuite du développement de leur technologie, leader sur le marché de de l’énergie des vagues".

En conséquence, la société a été placée sous la direction du cabinet KPMG, qui doit "évaluer les options pour assurer l’avenir de l’entreprise et des employés". Blair Nimmo et Gary Fraser, de KPMG ont été nommés administrateurs conjoints de Pelamis Wave Power.

Le concept de Pelamis, qui se présente comme une sorte de serpent de mer, est un des plus anciens pour l’utilisation de l’énergie des vagues. Initié dès 1998, il avait mené à des premières expérimentations aux Orcades, sur le site de l’European Marine Energy Centre (Emec), en 2004. Mais l’expérimentation à grande échelle menée au Portugal en 2008 avait échoué, les trois prototypes ayant été disloqués par des tempêtes.

Un audit récent de la société a rappelé qu’elle cumule plus de 350 années-homme d’expérience dans l’équipe et que ses différents prototypes ont totalisé quelque 15 000 heures de données.
http://www.lemarin.fr/articles/detail/i ... ement.html

Répondre