La géothermie profonde

Modérateurs : Rod, Modérateurs

Avatar de l’utilisateur
AJH
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 1571
Inscription : 28 juil. 2005, 07:20
Contact :

La géothermie profonde

Message par AJH » 31 mai 2006, 17:24

Bonjour
J'ai rien vu dans les deux premières pages de titres de cette catégorie "énergie"
J'ouvre donc ce nouveau fil en copiant un message de "SOS Planète"


La géothermie profonde : peut-être le remède miracle à la crise de l’énergie et au réchauffement climatique ! Mais il faut faire vite…


Presque personne n’en a entendu parler et pourtant elle pourrait régler la crise de l’énergie et sauver la planète du réchauffement climatique : il s’agit de la géothermie profonde.

Pour faire court, cela consiste à forer deux puits parallèles de 5 kilomètres de profondeur dans la roche granitique. En effet, lorsqu’on s’enfonce dans les entrailles de la Terre, on se rapproche du magma en fusion et la température monte de 3O degrés centigrades tous les kilomètres. A 5 kilomètres la roche est donc à 165 °c environ, de quoi réchauffer l’eau qu’on injecte dans un puits et la faire ressortir dans l’autre sous forme de vapeur brûlante. Facile ensuite d’alimenter une turbine et de produire de l’électricité. Une énergie renouvelable, inépuisable et non polluante qui pourrait remplacer à terme toutes les énergies fossiles (le pétrole et le gaz qui vont manquer d’ici 2050 et le charbon dont les réserves sont estimées à 300 ans) et freiner l’augmentation de la température de notre planète.

C'était si simple. L'énergie était sous nos pieds. Pourquoi n'y avons-nous pas songé plus tôt?

L’expérience a déjà été tentée avec succès dans plusieurs pays et même en Alsace à Soultz-sous-Forêts. Bien sûr la technologie de forage est complexe et le prix de revient du kilowatt/heure encore dissuasif : le double de l’énergie nucléaire. Mais si l’on intensifie les recherches le coût de production devrait chuter considérablement. Les états et les industriels doivent impérativement investir et créer partout dans le monde des centrales de géothermie profonde. L’enjeu est de taille. Il s’agit ni plus ni moins que de notre survie et de celle de toutes les espèces qui nous accompagnent dans le voyage de la vie.

Nous pensons à Terre sacrée qu’il faut d’urgence faire circuler l’information salutaire concernant cette technologie renouvelable. Faire pression sur les politiques pour qu’ils donnent des moyens financiers aux scientifiques et que la recherche avance rapidement. Car bien sûr il faut faire vite, ne pas attendre qu’il n’y ait plus de pétrole et que les températures grimpent entraînant des catastrophes et la disparition de millions d’espèces vivantes.

Tout n’est peut-être donc pas perdu, pour peu que l’humanité prenne dans l’urgence les mesures intelligentes qui s’imposent. Le solaire, l’éolien, la géothermie profonde… pour l’électricité et pour les transports la pile à hydrogène qui va elle-aussi s’améliorer et devenir rentable.

Dans ce combat pour la vie, chacun peut avoir sa place et influencer l’avenir. Il suffit parfois de prendre la plume, de faire circuler la bonne nouvelle et d’alerter les bonnes personnes.

M. W.

Tout savoir sur la géothermie profonde (fichiers PDF):

http://www.brgm.fr/Fichiers/ficheScientifique/num6.pdf http://www.brgm.fr/Fichiers/Georama/georama12.pdf
http://www.soultz.net/fr/rapports/fete_science2003.pdf

Site à visiter : http://terresacree.org/geothermieprofonde.htm
Vous voulez les misérables secourus, moi je veux la misère supprimée ( Victor Hugo )
Sociétal et Dette et monnaie
Signez la pétition " POUR QUE L'ARGENT NOUS SERVE, AU LIEU DE NOUS ASSERVIR ! "

Avatar de l’utilisateur
toto
Condensat
Condensat
Messages : 752
Inscription : 18 févr. 2006, 17:51
Localisation : Oisans

Message par toto » 31 mai 2006, 18:17

Dans une conférence sur le forum "conférences", un gars explique bien que pomper la chaleur de la terre va la refroidir. Dans ce cas là, la géothermie n'est pas une énergie inépuisable.
Je n'ai pas vérifié le bien fondé de ses dires.
Dernière modification par toto le 31 mai 2006, 18:21, modifié 1 fois.
Un coup de spleen? Oléocène et ça repart! (des fois)

Avatar de l’utilisateur
greenchris
Gaz naturel
Gaz naturel
Messages : 1233
Inscription : 02 août 2005, 12:00
Localisation : 91 Essonne
Contact :

Message par greenchris » 31 mai 2006, 18:21

toto a écrit :Dans une conférence sur le fil "conférences", un gars explique bien que pomper la chaleur de la terre va la refroidir. Dans ce cas là, la géothermie n'est pas une énergie inépuisable.
Je n'ai pas vérifié le bien fondé de ses dires.
Oui, cela dépend des sources, mais à priori, il suffirait d'aller creuser un peu plus loin pour retouver un autre point chaud, pendant ce temps là le précédent se sera réchauffé à nouveau.

Ou alors, pour éviter le refroidissement, il suffit de ne pas débiter plus que le sol ne peux fournir, tout simplement.

Ce site très didactique présente tout ça très bien.

http://www.geothermie-perspectives.fr/

TOujours est-il qu'il s'agit effectivement d'une technique relativement simple qui a été assassinée par des années de pétrole à 10$.

On pourrait sans aucun problème doubler, tripler voire plus la production de chauffage en région parisienne par exemple.

Le conseil régional a lancé un plan dans cette direction, mais comme d'habitude, on s'y prend un peu tard, car les investissement et les études sont lourdes et doivent donc être étalés dans le temps. De plus l'augmentation est faible (seulement 30 000 logements)
http://fr.news.yahoo.com/060522/226/4zlb7.html
Le charbon et le gaz prendront sa place (temporairement).
Dans l'ordre, Sobriété, Efficacité et enfin Renouvelables (negawatt).
Attention aux utopies techniques (Global Chance)

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 62033
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Message par energy_isere » 01 juin 2006, 01:25

il y a le wikipedia en Francais qui donne :
En Guadeloupe, la seule référence française en matière de géothermie haute température se situe à Bouillante, non loin du volcan guadeloupéen de la Soufrière. Il a été réalisé en 1984 un premier forage d'une profondeur de 300 m sur la base duquel l'installation d'une centrale de 5 MW a été décidée. Très proches de ce site, trois nouveaux puits de production plus profonds (1 km en moyenne) ont été mis en service en 2001 et une centrale, construite en 2003 (Bouillante 2), a permis de mettre en production, à fin 2004, 11 MW supplémentaires. Ce nouvel apport d'énergie couvre environ 10% des besoins annuels en électricité de l'île.

En France métropolitaine, on fore actuellement à grande profondeur (de l'ordre de 5 000 m à Soultz-sous-Forêts [2] ) dans des « roches chaudes sèches » où de l'eau est injectée ; on crée ainsi un échangeur thermique.
source Wikipédia : http://fr.wikipedia.org/wiki/G%C3%A9othermie

Avatar de l’utilisateur
hyperion
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 1770
Inscription : 18 juin 2005, 19:36
Localisation : herault

Message par hyperion » 01 juin 2006, 22:16

les fake med,des tartuffes en moins atttachant car chassent en meute , mentent : ex :homeo
un esprit scientifique comprend que tous les jugements de valeur viennent de l'extérieur.rien ne lui appartient.voir la différence rien d'autre que voir

Avatar de l’utilisateur
phyvette
Modérateur
Modérateur
Messages : 7830
Inscription : 19 janv. 2006, 03:34

Message par phyvette » 02 nov. 2006, 19:58

Il y a trois types de géothermie:

-La géothermie naturelle profonde en roche chaude et sèche (2000m).
-La géothermie naturelle avec doublet de forage -exhaure et réinjection- dans la nappe aquifère (1000 à 2000m).
-La géothermie artificielle, par réchauffage d'une nappe captive en été, le surplus de chaleur est alors stocké pour une utilisation ultérieur , l'hiver (200 à 500m ).

La géothermie naturelle tire parti de de la chaleur dégagée par la désintégration radioactive naturelle de certaines roches. Dans les profondeurs du sous-sol , cette chaleur n'est pas évacuée, mais stockée dans la roche ou la nappe aquifère.

La géothermie se décompose en 2 grande familles:
L'une exploite la chaleur directement, de 30° à 150° ou par une pompe a chaleur . Présente dans de nombreux pays , fournit a l'échelon mondial 4 Mtep utilisée principalement pour le chauffage.
L'autre plus chaude produit de l'électricité , a hauteur de 0,3% dans le monde , principalement aux USA et aux Philippines ou elle représente 20% de la puissance électrique installée. En Europe , l'Italie est le seul pays disposant d'une réelle capacité de production avec 790 MW installés. Le coût varie de 4 à 9 Cts d'€ par kWh produit.

Phyvette

Avatar de l’utilisateur
mahiahi
Modérateur
Modérateur
Messages : 5641
Inscription : 14 sept. 2004, 14:01
Localisation : Yvelines

Message par mahiahi » 02 nov. 2006, 20:01

L'électricité géothermique concerne également l'Islande
Ne sois pas charlot!

Dieu se rit des hommes qui déplorent les effets dont ils chérissent les causes (Bossuet)

Ce que nous n'avions pas anticipé, c'est que cette crise allait durer plus longtemps que prévu (François Hollande)

Avatar de l’utilisateur
phyvette
Modérateur
Modérateur
Messages : 7830
Inscription : 19 janv. 2006, 03:34

Message par phyvette » 02 nov. 2006, 20:08

Effectivement selon wiki en Islande, il existe trois centrales électriques importantes qui fournissent environ 17% (2004) de la production d'électricité du pays.

Phyvette

Avatar de l’utilisateur
GillesH38
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 14427
Inscription : 10 sept. 2005, 17:07
Localisation : Berceau de la Houille Blanche !
Contact :

Message par GillesH38 » 02 nov. 2006, 20:59

voir le fil sur l'Islande, et mes commentaires sur sa consommation pétrolière ;)
"Ce ne sont plus les faits contrôlés, les choses examinées avec soin qui forment la conviction ; c'est la conviction souveraine, irrésistible, qui déforme les faits et les choses." Joseph Reinach, à propos de l'affaire Dreyfus.

Krom
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 2297
Inscription : 19 juin 2006, 17:51
Localisation : Lausanne, Rock City

Message par Krom » 02 nov. 2006, 22:32

le prix de revient du kilowatt/heure encore dissuasif : le double de l’énergie nucléaire.
Moi ça ne me dissuade pas tellement ça.

Faudrait plutôt parler des inconvénients du genre la roche qui bouge et qui nique le forage tout beau.

Avatar de l’utilisateur
phyvette
Modérateur
Modérateur
Messages : 7830
Inscription : 19 janv. 2006, 03:34

Message par phyvette » 02 nov. 2006, 23:07

Krom a écrit :
Faudrait plutôt parler des inconvénients du genre la roche qui bouge et qui nique le forage tout beau.
La maison de la radio, fut la première opération d'envergure de géothermie en Île-de-France réalisée en 1963. J'ai pas entendu dire que ça avait bougé d'un iota.

Phyvette

Krom
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 2297
Inscription : 19 juin 2006, 17:51
Localisation : Lausanne, Rock City

Message par Krom » 03 nov. 2006, 19:01

Alors c'est impeccable ça. Il faut vite s'y mettre.

(Il y a un projet du genre en Valais, aux bains de Lavey. C'est un petit projet, à l'échelle d'un millier de ménage.)

th
Condensat
Condensat
Messages : 683
Inscription : 18 sept. 2005, 22:54
Localisation : Toulouse

Message par th » 07 nov. 2006, 22:39

J'ai trouvé un post interessant sur le sujet sur fse :
Il y a eu pas mal de discussions sur ce sujet dans le passé sur
fr.sci.geosciences, tu peux aller regarder les archives pour avoir
quelques idées.

Le problème c'est qu'on ne peut pas, en pratique, aller creuser jusqu'au
manteau de manière intéressante. On ne sait pas vraiment forer au delà
de quelques kilomètres (le record est à 12, mais c'est un record) et
dans la plupart des régions, le gradient géothermique est de l'ordre de
30 degré/km
. Donc à 5 km (une profondeur relativement raisonnable
industriellement parlant), on est à 150 degrés, c'est pas un gradient
énorme-énorme si on parle d'y injecter de l'eau et de la récupérer. Il
n'y a guère que dans les régions où le gradient est globalement plus
fort (genre Islande ou fossé d'Alsace) que ça devient vraiment faisable.

Il faut aussi tenir compte du fait que forer un trou c'est bien, mais
après comment on récupère la chaleur ? Si il n'y a pas de circulation
d'eau naturelle dans le puits, on peut en injecter, mais il faut dans ce
cas forer un 2ème puits pour la récupérer, et espérer premièrement que
l'eau aura la bonne idée de circuler comme on veut entre les puits et
deuxièmement, que la roche traversée ne va pas se refroidir trop vite
(et ces deux points sont clairement contradictoires !).

Et puis globalement et comme tout phénomène géologique, on contrôle mal et du coup,
c'est forcément plus dur à mettre en place au niveau
industriel -- ce qui ne veut pas dire que c'est impossible, mais... plus
dur, quoi.

À mon avis et compte-tenu de tout ça, la géothermie n'est guère
intéressante que dans quelques régions particulières, et ne le sera sans
doute jamais partout.

"the greatest shortcoming of the human race is our inability to understand the exponential function"- Bartlett.

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 62033
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Message par energy_isere » 16 janv. 2007, 19:12

un projet de géothermie profonde en Allemagne :
2007 : une année géothermique pour l'Allemagne

Matthias Michael, directeur de l'entreprise allemande Green Energy spécialisée en géothermie, pense que 2007 est l'année décisive pour la géothermie en Allemagne.

Dans les prochains mois, Green Energy devrait construire sa première centrale géothermique près de Karlsruhe, suivie rapidement d'une dizaine d'autres en Allemagne. Si l'exploitation de la géothermie est jusqu'alors essentiellement destinée au chauffage domestique, Green Energy a pour objectif explicite de produire de l'électricité. Dès fin 2008, la centrale devrait alimenter le réseau électrique avec une puissance de 8MW, et ce 8 000 heures par an.

Contrairement à la production d'énergie éolienne ou solaire qui dépend des conditions météorologiques, "la géothermie est une source d'énergie alternative qui se prête bien à la fourniture d'électricité de base et qui pourrait même remplacer des centrales à charbon", note M. Michael.

Plusieurs gros projets similaires sont menés actuellement en Allemagne. A Unterhaching près de Munich, une des premières grosses centrales géothermiques, qui a nécessité un forage de 3000m de profondeur et dont la mise en service est prévue pour 2007, devrait couvrir les besoins thermiques et électriques de respectivement 4000 et 2000 foyers. Cette prestation nécessite un débit d'extraction de 150 litres d'eau par seconde et une température constante en surface de 122 degrés. Toutefois, rares sont les régions allemandes où l'on peut trouver, comme sur le futur site de Green Energy, les conditions géologiques favorables à une telle exploitation de la géothermie.

Selon M. Michael, si le prix de l'électricité continue à augmenter, la géothermie pourrait dans quelques années déjà se passer des subventions dont bénéficie actuellement le secteur. Ces subventions s'élèvent aujourd'hui à 15 centimes d'euros pour les 5 premiers MW que l'exploitant raccorde au réseau et ceci pendant 20 ans.
enerzine

Avatar de l’utilisateur
Tiennel
Modérateur
Modérateur
Messages : 5020
Inscription : 12 mars 2005, 00:37

Message par Tiennel » 16 janv. 2007, 20:52

8 MW...

:)

:D

:lol:

:smt082

...

excusez-moi c'est nerveux :-(
Méfiez-vous des biais cognitifs

Répondre