La géothermie profonde

Modérateurs : Rod, Modérateurs

Avatar de l’utilisateur
Environnement2100
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 2493
Inscription : 18 mai 2006, 23:35
Localisation : Paris
Contact :

Message par Environnement2100 » 16 janv. 2007, 21:23

Oui, mais 8 MW pendant 100 000 ans, tes GenIV, y peuvent s'accrocher... :)
Trop de mépris entraîne des méprises - Phyvette, ca 2007.

raiman
Kérogène
Kérogène
Messages : 12
Inscription : 05 janv. 2007, 11:35

Message par raiman » 17 janv. 2007, 20:41

la géothermie ne marche pas!je suis d'accore dans le principe que dans la terre y'a des calories a récupérer mais le moment ou ca coince est l'hiver,les cellule de géothermie résistent mal au froid résultat on met des résistance autour pour pas quel prennent froid de plus il faudrait retourner la terre tous les 3ans pour que cela marche.Un coût énorme à l'image de la dépense énergetique!

Pour conclure j'y crois pas et sa marche pas

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58691
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Message par energy_isere » 18 janv. 2007, 12:41

raiman a écrit :la géothermie ne marche pas!je suis d'accore dans le principe que dans la terre y'a des calories a récupérer mais le moment ou ca coince est l'hiver,les cellule de géothermie résistent mal au froid résultat on met des résistance autour pour pas quel prennent froid de plus il faudrait retourner la terre tous les 3ans pour que cela marche.Un coût énorme à l'image de la dépense énergetique!

Pour conclure j'y crois pas et sa marche pas
complétement HS ! Désolé.

dans ce fil on parle de géothermie profonde. Pas de "géothermie" en pompe à chaleur.

raiman
Kérogène
Kérogène
Messages : 12
Inscription : 05 janv. 2007, 11:35

Message par raiman » 18 janv. 2007, 18:13

energy_isere a écrit :
raiman a écrit :la géothermie ne marche pas!je suis d'accore dans le principe que dans la terre y'a des calories a récupérer mais le moment ou ca coince est l'hiver,les cellule de géothermie résistent mal au froid résultat on met des résistance autour pour pas quel prennent froid de plus il faudrait retourner la terre tous les 3ans pour que cela marche.Un coût énorme à l'image de la dépense énergetique!

Pour conclure j'y crois pas et sa marche pas
complétement HS ! Désolé.

dans ce fil on parle de géothermie profonde. Pas de "géothermie" en pompe à chaleur.
mdr!a désolé!! :evil: vraiment désolé

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58691
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Message par energy_isere » 18 janv. 2007, 18:18

@raiman

le fil adapté pour ton message est "géothermie pour l' habitat" ici : http://forums.oleocene.org/viewtopic.php?t=3212 ;)

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58691
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Message par energy_isere » 19 janv. 2007, 20:30

Naples réchauffera l'eau grâce aux roches de l'Enfer

Virgile avait imaginé la porte de l'Enfer dans la région du lac d'Averne, dans la province de Naples. Dans cette zone le magma, à quelques kilomètres de profondeur, rencontre les nappes phréatiques, engendrant un mécanisme à l'origine des éruptions, mais aussi le bradyséisme, c'est-à-dire le soulèvement et l'abaissement de la terre.

L'énorme gisement de chaleur du sous-sol est capable d'actionner les turbines d'une centrale électrique, mais aussi d'alimenter des installations de chauffage, injectant dans le circuit urbain l'eau réchauffée par les roches bouillantes que comporte la croûte terrestre. C'est l'objectif du projet international " Campi Flegrei Caldera Deep Drilling Project ", présenté à Naples par l'Institut national de géophysique et de vulcanologie, initié et dirigé par Giuseppe De Natale et Claudia Troise.

L'Italie est le cinquième producteur d'énergie géothermique au monde après les Etats Unis, les Philippines, le Mexique et l'Indonésie, et le premier en Europe. Son sous-sol présente de nombreuses similitudes avec celui de l'Islande.

C'est justement l'exploitation islandaise des ressources écocompatibles qui a fait naître l'idée d'exploiter le sous-sol bouillant de Naples : le premier puits expérimental sera réalisé avant la fin 2008, dans l'ex-aire industrielle de Bagnoli. Il aura deux kilomètres de profondeur et sera équipé d'instruments de contrôle.

D'ici 2009, commenceront les travaux pour un second puits, toujours à Bagnoli, qui servira à étudier les conditions nécessaires à la construction d'une centrale géothermique, ainsi que la structure thermique du sous-sol jusqu'à cinq kilomètres de profondeur. Les instruments de contrôle actuels devront être améliorés afin de pouvoir mesurer la sismicité, la déformation, la température et les émissions gazeuses. Cet observatoire en profondeur de Naples devrait ainsi être en mesure de détecter les signes avant-coureurs d'éruptions avec une précision inégalée.
enerzine

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58691
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Message par energy_isere » 19 janv. 2007, 20:41

Aie , aie : :-k Sale histoire :

Un projet de centrale géothermique provoque une série de petits séismes en Suisse

LE MONDE / 19.01.07

La région de Bâle a été secouée, mardi 16 janvier, par un séisme de magnitude 3,2 sur l'échelle de Richter. Jusqu'ici, rien de bien spectaculaire et aucun dégât à déplorer, si ce n'est que ce tremblement de terre est la conséquence d'une stimulation en profondeur des roches, entreprise dans le cadre d'un ambitieux projet de centrale géothermique. Et qu'en l'espace d'un mois et demi, il est le quatrième d'une série qui commence à inquiéter les autorités bâloises et les communes frontalières en Allemagne et en France.


Le 8 décembre, en début de soirée, les habitants de Bâle entendaient une forte détonation, puis sentaient la terre trembler. Des murs se fissuraient, des miroirs se décrochaient. Paniquées, de nombreuses personnes se précipitaient dans la rue ou appelaient les secours. Quelques heures plus tard, la population apprenait que le séisme, de magnitude 3,4, était lié à un projet pilote de géothermie conduit par la société Geopower Basel AG.

Ce projet baptisé Deep Heat Mining a commencé en 1996, à l'initiative de l'Office fédéral de l'énergie (OFEN), bénéficiant entre autres du soutien financier des groupes d'électricité helvétiques comme Axpo et EWZ. Et recueillant l'aval de la plupart des partis politiques. L'objectif était, d'ici à 2011, de fournir en électricité 10 000 ménages, et en chauffage environ 3 000 foyers.

Le chantier a été mené tambour battant. Un premier forage a été achevé en octobre 2006 et, début décembre, de l'eau pressurisée était injectée à 5 000 mètres de profondeur dans un réseau de roches fracturées. Le but étant "d'élargir les fentes de ce granit et de les connecter entre elles pour créer un échangeur de chaleur", explique François Vuataz, directeur du Centre de recherche en géothermie de Neuchâtel. L'eau qui circule dans la roche peut atteindre 200 oC et être récupérée pour des usages classiques : électricité et chauffage.

C'est la pression exercée sur la roche qui est à l'origine du séisme du 8 décembre. Trois répliques moins importantes se sont ensuite produites le 15 décembre, le 6 et le 16 janvier. Depuis, le sort du projet est entre les mains des autorités bâloises. "Plusieurs rapports d'experts ont été réalisés et le gouvernement cantonal décidera, fin janvier, de la reprise ou non du chantier", explique Heinrich Schwendener, membre du conseil d'administration de Geopower. La prochaine étape doit être la réalisation d'un second forage, pour transporter l'eau chaude et produire de l'électricité.

M. Schwendener estime que le consortium n'a pas commis d'erreur : "Nous avions informé les autorités et les médias des séismes qui pouvaient se produire pendant la stimulation de la roche. Le message n'est pas bien passé... Pour que le projet soit viable, nous devons reconquérir l'opinion publique", ajoute-t-il. François Vuataz, estime, lui, qu'il était "apparemment un peu tôt pour se lancer dans ce type de projet", Bâle, ville à forte densité qui abrite des industries chimiques sensibles, ne pouvant se permettre d'augmenter son risque sismique.

Avatar de l’utilisateur
Tiennel
Modérateur
Modérateur
Messages : 5020
Inscription : 12 mars 2005, 00:37

Message par Tiennel » 19 janv. 2007, 20:44

Qu'est-ce que ca sera quand on va commencer à envoyer des millions de tonnes de CO2 sous la terre...
Méfiez-vous des biais cognitifs

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58691
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Message par energy_isere » 29 mars 2007, 12:37

il faut avoir de la suite dans les idées pour tenir ce projet pendant 20 ans ...

Image

L' usine nouvelle 29 Mars 2007

Avatar de l’utilisateur
super_newbie_pro
Kérogène
Kérogène
Messages : 80
Inscription : 12 janv. 2006, 19:03
Localisation : Clermont-Ferrand (63)
Contact :

question

Message par super_newbie_pro » 06 août 2007, 15:59

Avez-vous lu ça ? très intéressant !

BALE - Le séisme de magnitude 3,4 qui a secoué Bâle le 8 décembre dernier n'était pas une manifestation spectaculaire et naturelle de la nature: il a été accidentellement provoqué par des ingénieurs à la recherche de nouvelles sources d'énergie, qui foraient le sol pour exploiter la chaleur naturelle de la terre.

Bâle a été détruite en 1365, et aucune secousse sismique, naturelle ou non, n'est à prendre à la légère, ont estimé les autorités locales qui ont donc demandé à Geopower Bale de suspendre son projet.

La firme énergétique n'y a toutefois pas renoncé, d'autant plus qu'elle se trouve en compétition avec une entreprise australienne pour construire une centrale générant du courant électrique à partir de la chaleur -quelque 200 degrés Celsius- puisée à cinq kilomètres de profondeur. Sur le papier, l'idée consiste à creuser un puits, injecter de l'eau, produire de la vapeur entraînant une turbine: de quoi alimenter en électricité 10.000 foyers et chauffer 2.700 habitations.

La géothermie, qui désigne à la fois les phénomènes thermiques terrestres et les processus industriels de production de chaleur/électricité, offre une énergie non polluante et quasiment inépuisable, 24 heures sur 24. Selon certains spécialistes, les besoins annuels mondiaux en énergie pourraient être couverts 250.000 fois, sans impact ou presque sur le climat ou l'environnement.

Une véritable fournaise, à 4.000°C, règne au coeur de la terre, dans le noyau formé d'un alliage de fer et de nickel, solide et liquide. Il est entouré d'un manteau de roche en fusion, d'une température de 1.000 à 3.000 degrés. Cette chaleur remonte difficilement en surface, les roches intermédiaires de l'écorce terrestre étant de mauvais conducteurs. La chaleur terrestre a aussi pour origine la désintégration des éléments radioactifs (uranium, thorium, etc.) présents dans les roches.

Selon une étude publiée cette année par l'Institut de technologie du Massachusetts (MIT), la demande en énergie des Etats-Unis serait couverte 56.000 fois plus que nécessaire si 40% de toute la chaleur sous le pays pouvait être captée.

D'après le MIT, un investissement d'environ 1 milliard de dollars (730 millions d'euros) pourrait déboucher sur la production de plus de 100 gigawatts d'électricité d'ici 2050: l'équivalent de la production des 104 centrales nucléaires américaines. "La ressource géothermique est énorme", souligne le principal auteur de l'étude, le professeur Jefferson Tester.

Mais le principal inconvénient de la géothermie réside dans son coût. Un forage de cinq kilomètres de profondeur aux Etats-Unis représenterait quelque 8 millions de dollars (5,9 millions d'euros), alors que le coût moyen d'un forage pétrolier aux Etats-Unis était en 2004 de 1,4 million de dollars (1 million d'euros) en moyenne. "Aujourd'hui, les nouvelles technologies du secteur énergétique sont en compétition avec le charbon, qui est très bon marché", note Bryan Mignone, spécialiste de l'énergie et du climat à l'Institut Brookings de Washington.

Les promoteurs de la géothermie en conviennent. Ces forages profonds pourraient un jour fournir de l'énergie à des prix plus compétitifs que des énergies renouvelables comme le solaire, font-ils cependant valoir. "Cette technologie paraît très prometteuse", reconnaît Nick Nutall, porte-parole du Programme des Nations unies pour l'environnement. "Mais attendons de voir", ajoute-t-il. AP

=============
une dizaine de millions d'€... les multi-millionnaires et milliardaires, c'est pas ce qui manque. Pourquoi est-ce que ça ne se développe pas plus notamment en france si c'est aussi génial que ça ?
Savoir écouter, c'est savoir posséder outre que le sien, le cerveau des autres.
(Léonard de Vinci)
Tout ce qui est impossible reste à accomplir...
Jules Verne (1828-1905)

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58691
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: question

Message par energy_isere » 06 août 2007, 20:05

super_newbie_pro a écrit :Avez-vous lu ça ? très intéressant !

BALE - Le séisme de magnitude 3,4 qui a secoué Bâle le 8 décembre dernier n'était pas une manifestation spectaculaire et naturelle de la nature: il a été accidentellement provoqué par des ingénieurs à la recherche de nouvelles sources d'énergie, qui foraient le sol pour exploiter la chaleur naturelle de la terre.
Oléocéne étant bien renseigné l' info avait été rapportée en début d' année, voir 3 posts plus haut. (devinez par qui ?) ;)

super_newbie_pro, j' ai déplacé ton message ici qui est le fil ad hoc.

Avatar de l’utilisateur
frgo84
Brut lourd
Brut lourd
Messages : 338
Inscription : 05 avr. 2005, 18:11
Localisation : vaucluse

Message par frgo84 » 06 août 2007, 21:20

C'est toujours en 2050 les solutions miracle, la géothermie profonde, la fusion nucléaire. :lol:

fbreuls
Kérogène
Kérogène
Messages : 59
Inscription : 11 oct. 2007, 18:47

Message par fbreuls » 24 oct. 2007, 20:11

La géothermie ne fournirra peut être pas pleinement l'électricité, mais aidera certainement pour le chauffage au minimum. La géothermie pour le chauffage est déjà une technologie bien exploitée et qui existe depuis un certain temps. pour preuve dans ma région et sa existe depuis longtemps.
Maintenant avec la technologie d'aujourd'huis et le prix de l'energie, on devrait pouvoir fabriqué de l'électricité par le même principe.
http://energie.wallonie.be/xml/doc.html?IDD=3855
http://energie.wallonie.be/servlet/Repository/?IDR=1852

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58691
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re:

Message par energy_isere » 08 janv. 2008, 13:11

Réunion: dilemme entre géothermie et patrimoine mondial

Mercredi, une délégation réunionnaise doit être entendue à Paris, en vue d'évaluer l'opportunité de présenter le parc national de la Plaine des Sables au patrimoine mondial de l'Unesco. Une ambition rendue incertaine par un projet de forage géothermique.
Le 6 novembre dernier, le Comité des biens français du patrimoine mondial, chargé de sélectionner les dossier présentés au nom de la France à l'Unesco, avait émis un avis réservé sur la candidature réunionnaise. La région avait alors été invitée à débattre du caractère opportun du projet de géothermie avant de représenter son dossier le 9 janvier.

C'est suite à un rapport de l'Union mondial pour la nature (UICN), que la question du projet géothermique s'est présentée comme un obstacle à la présentation de la Plaine des Sables auprès de l'Unesco.

La délégation régionale a donc été invitée à apporter des compléments d'information sur l'impact du forage géothermique sur la faune, la flore et l'esthétique paysagère.

En conséquence, elle a redessiné le tracé du bien à proposer, en excluant les zones concernées par le forage dans la Plaine des Sables. Sans remise en cause du projet en lui-même, la candidature régionale suscite le scepticisme de la presse réunionnaise.

Enerzine

Avatar de l’utilisateur
AJH
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 1571
Inscription : 28 juil. 2005, 07:20
Contact :

EDF Energies Nouvelles

Message par AJH » 29 mars 2008, 10:40

Torrent a écrit :Par contre la geothermie de haute energie, exemple de la centrale experimentale de Soultz en Alsace trouve ma faveur, l'energie du manteau terrestre est inépuisable à l'echelle humaine, ne varie pas en fonction des saisons ou de la meteo, est disponible 24h/24 et des forages même à grande profondeur ne causent pas de dommages visuels à l'environnement, sans compter qu'injecter de l'eau pour la recuperer sous forme de vapeur peut tourner en circuit fermé.
Question d'un béotien.. est t'on capable (techniquement) de creuser suffisamment partout pour obtenir la chaleur nécessaire à la production électrique?

EDIT: à lire http://fr.wikipedia.org/wiki/G%C3%A9othermie , ça me parait loin d'être évident... :cry:
Vous voulez les misérables secourus, moi je veux la misère supprimée ( Victor Hugo )
Sociétal et Dette et monnaie
Signez la pétition " POUR QUE L'ARGENT NOUS SERVE, AU LIEU DE NOUS ASSERVIR ! "

Répondre