[Nouvelobs] L'huile végétale pure autorisée comme carburant

Modérateurs : Rod, Modérateurs

Avatar de l’utilisateur
Silenius
Gaz naturel
Gaz naturel
Messages : 884
Inscription : 06 avr. 2007, 00:56

Re: [Nouvelobs] L'huile végétale pure autorisée comme carburant

Message par Silenius » 18 avr. 2008, 14:57

Aclcla a écrit :
La consommation de carburant dépends du systéme de culture :
par ordre croissant :
- semis direct : 26 l/ha
- techniques culturales simplifiées : 37 l/ha
- labour et travail du sol conventionnel. 52 l/ha
ça c'est pour les tracteurs juste ? Quid de la consommation en énergie totale, incluant donc les intrans divers ?
Oui, juste pour la traction. Pour les intrans divers, ça dépends du niveau d'intensification de la culture. On considére que 1 kg d'engrais azoté = 1 kg de pétrole.
Dernière modification par Silenius le 18 avr. 2008, 15:17, modifié 1 fois.

Avatar de l’utilisateur
Silenius
Gaz naturel
Gaz naturel
Messages : 884
Inscription : 06 avr. 2007, 00:56

Re: Re:

Message par Silenius » 18 avr. 2008, 15:14

Silenius a écrit :Tes 25 l/ha sont vraiment trés légers
Yves a écrit :Je ne vois pas ou j'ai mis 25l/ha,
sur la page 1 tu écrivais :
Yves a écrit :Je sais pas combien pompe un tracteur, mais 500 litres, ça doit pas être trop loin de sa consomation annuelle sur une petie exploitation (moins de 20 hectare).
500/20 = 25 l/ha non ?

Sinon, d'accord avec toi, sauf qu'utiliser un carburant liquide (huile végétale) pour fabriquer des engrais azotés, c'est vraiment du gaspillage, il vaut mieux le réserver pour les applications mobiles. Je préfére l'utilisation de biométhane en substitution au gaz naturel. Voir mes posts précédents.
Ne pas oublier non plus, que toutes les régions ne sont pas propices aux culture olégineuses.

Avatar de l’utilisateur
tolosa
Modérateur
Modérateur
Messages : 866
Inscription : 16 oct. 2005, 22:24
Localisation : Je suis la où mon nom l'indique

Re: [Nouvelobs] L'huile végétale pure autorisée comme carburant

Message par tolosa » 26 mai 2008, 13:46

L’Etat met-il en place des solutions probantes à la crise pétrolière ?

http://www.naturavox.fr/article.php3?id_article=4113
Un changement radical de nos modes de vie et un renoncement au « progrès » est le prix à payer pour éviter le désastre. Comme cela paraît irréalisable, l’occultation du mal s’ensuit inévitablement (jean-Pierre Dupuy).

Répondre