Le prochain grand scandale dans la biomasse

Modérateurs : Rod, Modérateurs

Avatar de l’utilisateur
phyvette
Modérateur
Modérateur
Messages : 7645
Inscription : 19 janv. 2006, 03:34

Le prochain grand scandale dans la biomasse

Message par phyvette » 06 nov. 2015, 11:59

La société US Enviva rase des forets entières pour fabriqué du granulé de bois à destination des centrale "vertes" de production électrique d'Europe.
Tous chez énercop pour avoir une électricité bien greenwashingée.

http://www.reporterre.net/Le-granule-de-bois-utilise-en
L’exportation de granulé de bois des Etats-Unis à destination des centrales à biomasse européennes est de plus en plus importante. Et ce ne sont plus les « déchets » de bois que les industries utilisent, mais des arbres entiers. Des écologistes américains tirent la sonnette d’alarme sur le risque de déboisement de forêts entières, notamment en Caroline du Nord.
La transition énergétique est-elle synonyme de transition écologique ? Pas si sûr… Ce documentaire analyse l’impact qu’aura le développement de l’électricité biomasse sur les forêts, en France et dans le monde.

L’électricité « biomasse » débarque en France. Estampillée verte et renouvelable, cette énergie produite par la combustion du bois est encouragée par l’Union européenne, et largement subventionnée par l’Etat français. Ainsi, à Gardanne, en Provence, le groupe E.ON, un géant de l’énergie, a entrepris dès 2012 la conversion d’une vieille centrale à charbon. Elle deviendra, début 2016, la plus grande centrale biomasse de France. Mais transition énergétique ne veut pas dire transition écologique. Dégradation des paysages, pollution, industrialisation de l’exploitation forestière et destruction de la biodiversité : l’arrivée d’E.On à Gardanne provoque colère et indignation dans les régions méditerranéennes où le bois sera prélevé. Et l’impact de ce projet pharaonique n’est pas seulement local. Gardanne, comme d’autres mégacentrales biomasse européennes, devra aussi importer une partie de son bois. Une véritable manne pour les pays producteurs, mais un désastre pour leurs forêts. Premiers exportateurs mondiaux de granulés de bois, les Etats-Unis et le Canada sont aussi les pays qui ont perdu le plus de surfaces boisées au monde, au cours des douze dernières années. De la France au Québec, en passant par l’Angleterre et les Etats-Unis, militants, élus locaux et scientifiques de renom témoignent. Ils nous révèlent les menaces que l’industrie biomasse fait peser sur la forêt française et celles du monde.
https://www.youtube.com/watch?v=tvquiIqKi6g
Gilles a raison
Gilles a tjs raison
Si un membre a raison les 1 et 2 s'appliquent
Gilles ne contredit pas il éduque
Les idées de Gilles sont tjs bonnes
Gilles est obligé de penser pour tout le monde
Seul Gilles a une vision globale de la société

Iguane
Condensat
Condensat
Messages : 721
Inscription : 17 avr. 2006, 20:19
Localisation : Algarve

Re: Le prochain grand scandale dans la biomasse

Message par Iguane » 06 nov. 2015, 13:08

Oui, c'est bien connu que les biocarburants sont une énorme catastrophe environnementale. Voir
"Peak Soil: Why Biofuels are Not Sustainable and a Threat to America’s National Security"
http://www.culturechange.org/cms/content/view/107/1/

Bornéo est à nouveau en flammes; c'est les planteurs de palmiers à huile qui ont foutu le feu.
Dans The Poop on Ethanol: Energy Returned on Energy Invested (EROEI) le même auteur fait remarquer que les études qui montrent un EROEI positif pour l’éthanol indiqueraient un bilan systématiquement négatif si la valeur énergétique fictive des sous-produits (considérés comme aliment pour bétail, notamment) n’étaient pas inclue.

Elle écrit que Patzek et Pimentel sont comme elle d’avis qu’il ne faut pas inclure l'énergie contenue dans le sous-produit parce qu’il devrait être restitué au sol. Elle montre que l’EROEI est encore plus défavorable que ce qu'avait réalisé Giampetro qui estimait que le sous-produit doit être traité comme un « problème grave d'élimination des déchets et... a un coût énergétique », parce que si nous obtenions 10% de nos besoins énergétique à partir de biomasse, nous générerions 37 fois plus d'aliments pour bétail que ce qui peut être consommé ! Selon Friedemann, Giampetro ignorait que la plus grande partie de cet « aliment pour bétail » obtenu ne peut être affecté à l'élevage, étant trop coûteux à livrer, énergétiquement et financièrement, surtout l’humide et donc lourd résidu des distillateurs qui n’a qu’une durée de vie limitée à quelques jours (4 à 10) avant de moisir. De plus, ce sous-produit ne peut constituer plus de 5 à 20% de la nourriture du bétail — qui est d’ailleurs biologiquement inadapté à manger du mais, et encore moins sous forme de résidu.

Il n’existe pas de « biomasse déchet », souligne-t-elle, car en prélevant des récoltes sans apporter de matière organique au sol en retour, il est graduellement érodé. Ainsi, sur les meilleures terres agricoles des Etats-Unis, l'érosion a lieu 10 à 20 fois plus vite que la couche d’humus peut se reformer par des processus naturels.
http://www.auto-innovations.com/site/do ... emain.html

Avatar de l’utilisateur
Alturiak
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 1595
Inscription : 24 mai 2008, 21:28
Localisation : Paris

Re: Le prochain grand scandale dans la biomasse

Message par Alturiak » 06 nov. 2015, 13:11

les Etats-Unis et le Canada sont aussi les pays qui ont perdu le plus de surfaces boisées au monde, au cours des douze dernières années.
Dingue ! Au doigt mouillé j'aurais cité bien d'autres pays avant ces 2 là (Brésil, Indonésie, Malaisie...) !

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 57725
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Le prochain grand scandale dans la biomasse

Message par energy_isere » 06 nov. 2015, 13:40

pour le Canada on peut trouver :
Utilisation des terrains forestiers productifs

Au Canada, 45 % du territoire est boisé, soit 417,6 millions d'hectares. On compte 234,5 millions d'hectares de forêts productifs, dont 0,4 % est récolté chaque année. L'activité forestière se pratique surtout dans les écozones du Bouclier boréal, maritime de l’Atlantique, de la Cordillère montagnarde et maritime du Pacifique. Voir plus de détails sur le site GéoGratis.
.............

http://www.rncan.gc.ca/sciences-terre/g ... nees/16875

0,4 % est récolté chaque année ca parait pas étre de la surexploitation.
en 25 ans ca fait 10% , et çà a le temps de repousser. Il ne mettent pas de palmier à huile à la place ni de blé ni de vaches.

Jeuf
Gaz naturel
Gaz naturel
Messages : 1000
Inscription : 01 janv. 2005, 18:08
Localisation : St Quentin en 78

Re: Le prochain grand scandale dans la biomasse

Message par Jeuf » 06 nov. 2015, 16:07

0,4 % est récolté chaque année ca parait pas étre de la surexploitation.
En effet
en 25 ans ca fait 10% , et çà a le temps de repousser.
Peut-être une grande partie de cette surface boisée n'est pas affectée car trop loin de tout, du moindre petit chemin de forêt. Ce seraient certaines zones plus touchées et pas d'autres, là où il y a des routes.
à voir. Quant aux Etats-unis, je sais pas.

Dans le même ordre d'idée, en Sibérie il y a du pétrole et du gaz, il y a de l'hydro-électricité, il pourrait y avoir aussi pas mal de bois à exporter. Mais c'est bien plus difficile à transporter en cours d'exploitation ( il n'y a que quelques dizaines de tep par hectare) et à évacuer une fois coupé, "extrait", que le gaz et même le pétrole. Et c'est un peu plus cher que le charbon à transporter.

Et une fois coupé, ça repousse lentement. Extrait de "La résurection du Mélèze", par Varlam Chalamov, dans ses récits de la Kolyma :
L’odeur du mélèze était faible, mais nette et aucune force au monde n’aurait pu effacer, étouffer cette odeur, éteindre cette lumière, cette couleur verte.
Pendant combien d’années, le mélèze, déformé par les vents et la gelée, se tordant pour suivre le soleil, a-t-il tendu vers le ciel, à chaque printemps, ses jeunes aiguilles vertes ?
Pendant combien d’années ? Cent. Deux cents. Six cents. Le mélèze de Dahurie vient à maturité au bout de trois cents ans.
Trois cents ans ! Le mélèze dont la branche respirait sur une table, à Moscou, était contemporain de Nathalia Chérémétieva et pouvait rappeler son amère destin : les vicissitudes de sa vie, sa fidélité et son endurance, sa fermeté spirituelle, ses tourments physiques et moraux qui ne diffèrent en rien de ceux de l’année 1937, avec la nature septentrional qui déteste l’homme et le danger mortelle des crue printanière et des tempêtes de neige hivernal, avec les dénonciations, l’arbitraire grossier des chefs, la mort,
[...].
N’est-ce pas là un thème russe éternel ?
[...]
Mêlant les différentes dimensions du temps, le mélèze a mis la mémoire humain face à sa honte et rappelle l’inoubliable.

Avatar de l’utilisateur
kercoz
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 8312
Inscription : 18 nov. 2007, 21:46
Localisation : SUD GIRONDE GRAVE DE GRAVE

Re: Le prochain grand scandale dans la biomasse

Message par kercoz » 06 nov. 2015, 17:21

C'est lui qui chantais " qd j' aime une fois ,j' aime pour toujours"
http://www.journaldemontreal.com/desjardins
Entre 2 certitudes , il faut toujours choisir la moindre .

Répondre