De l'hydrogène par fermentation ?

Modérateurs : Rod, Modérateurs

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59720
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

De l'hydrogène par fermentation ?

Message par energy_isere » 05 oct. 2006, 21:28

Hyvolution - obtenir de l'hydrogène par fermentation

La société de recherche appliquée Profactor et l'Université technique de Graz (en Autriche), participent à Hyvolution, projet européen visant à transformer la biomasse en hydrogène par fermentation et non plus par thermolyse.

Le consortium Hyvolution a conçu un procédé en deux étapes, combinant fermentation thermophile anaérobie et photo-fermentation. Un premier réacteur transforme la biomasse préalablement traitée en dihydrogène, en méthane et en différents composés organiques. Les acides organiques formés sont gazéifiés dans un second réacteur, par photo-fermentation, de sorte que l'efficacité énergétique globale du procédé avoisine les 75%.

Ainsi, l'énergie produite à partir de biohydrogène aurait un coût de 0,036 euro/kWh, c'est-à-dire un coût voisin de celle produite à partir d'hydrocarbures.

Le groupe des technologies environnementales et énergétiques de Profactor contribue au développement du digesteur thermophile (1ère étape) ainsi qu'à l'évaluation des impacts socio-environnementaux du système. Pour ce faire, il s'appuie sur l'expérience acquise au travers des projets HOORAY, EFFECTIVE, AMONCO, ENERDEC, 3A-BIOGAS ou PROBAT.
source enerzine le 05 Oct 2006


C'est du labo !

De la à faire une unité industrielle, il peut s' écouler pas mal de temps.

PROFACTOR : http://www.profactor.at/index.php?id=news il va nous falloir trouver l' aide de Schlumpf pour comprendre ce qu'ils racontent !

Avatar de l’utilisateur
mrlargo
Modérateur
Modérateur
Messages : 1425
Inscription : 19 avr. 2006, 14:38
Localisation : La Tour du Pin
Contact :

Message par mrlargo » 05 oct. 2006, 21:43

Néanmoins, c'est plutôt une bonne nouvelle qu'il faut souligner et afficher.

Puisqu'ici, nous sommes souvent un peu trop... comment dirais-je... catastrophiques ;)
La différence entre l’amour et l’argent, c’est que si on partage son argent, il diminue, tandis que si on partage son amour, il augmente. L’idéal étant d’arriver à partager son amour avec quelqu’un qui a du pognon.
(Philippe Geluck)

Omnat
Goudron
Goudron
Messages : 115
Inscription : 29 juin 2006, 01:20
Localisation : Maroc

Message par Omnat » 05 oct. 2006, 22:19

Le vrai pb , c'est l'illusion que la science va nous dedouaner des conséquences de notre immense cécité et irresponsabilité ...
Tant mieux si la science vole à notre secours mais la seule et vrai science est la sagesse et le bon sens qui nous ferait comprendre qu'il ne s'agit pas de ralentir mais plutot de changer de cap!
Dans ce changement salutaire et incontournable de cap le ralentissement pourra peut etre éviter de chavirer ! 8-)
Décroissance aujourd'hui !!! ;-)
Eveillons nous !!!
Crime contre l'humanité... toute guerre ... toute activité contre la viabilité de la terre...!!!

Avatar de l’utilisateur
matthieu25
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 3358
Inscription : 21 juil. 2005, 00:17
Localisation : passenans

Message par matthieu25 » 05 oct. 2006, 22:41

Comment tu finances des projets de recherche en pronant la décroissance....?Sur la base du volontariat :-D
La religion est la maladie honteuse de l' humanité.la politique en est le cancer(Millon de Montherlant)

Omnat
Goudron
Goudron
Messages : 115
Inscription : 29 juin 2006, 01:20
Localisation : Maroc

Message par Omnat » 05 oct. 2006, 22:53

En utilisant les budgets d'armement, de pub, de loisirs stupides(sports de compétitions lucratifs...les investissements pour les recherches spatiales,les déplacements tout azimuths ...toutes les activités inutiles pour satisfaires des besoins superficiels à l'heure où l'essentiel est menacé..!
Je n'ai tu t'en doute bien la solution détaillée! Mais en avançant on corrigera au fur et à mesurel'ascencion élargit l'horizon ;) !!
Eveillons nous !!!
Crime contre l'humanité... toute guerre ... toute activité contre la viabilité de la terre...!!!

marcel
Goudron
Goudron
Messages : 166
Inscription : 18 avr. 2005, 23:36
Localisation : 84

Message par marcel » 06 oct. 2006, 20:08

Ainsi, l'énergie produite à partir de biohydrogène aurait un coût de 0,036 euro/kWh, c'est-à-dire un coût voisin de celle produite à partir d'hydrocarbures.
Et alors? Est-ce qu'on distribue en grande quantité du H2 issu du gaz naturel? Non. Parce que la production de l'hydrogène n'est pas un énorme problème en soi. DIstribution et conditionnement (et réseau) sont toujours les gros points noirs.
Cependant j'applaudis toujours la qualité du travail des chercheurs, car cela peut trouver une application quelconque.
Le diable est optimiste s'il pense pouvoir rendre les hommes pires qu'ils ne sont.
Karl Kraus

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59720
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Message par energy_isere » 23 janv. 2007, 12:17

le sujet refait surface, mais differemment. Ici c'est avec des bactéries :
Recherche : produire de l'hydrogène à partir de sucres

Le laboratoire Energy's Brookhaven National Laboratory (ndlr : Pays-Bas) a construit le premier réacteur d'essai dans lequel les bactéries produisent de l'hydrogène gazeux en présence d'oxygène.

Jusqu'à aujourd'hui, la production d'hydrogène par des bactéries anaérobies semblait impossible car celles-ci meurent en présence même minime d'oxygène dans le milieu. Cependant, le chercheur Niels van der Lelie et son équipe ont récemment mis en évidence que la bactérie Thermotoga neapolitana, associée à des composés biochimiques, est capable de se protéger contre la toxicité de l'oxygène tout en produisant de l'hydrogène à partir de sucres.

La bactérie Thermotoga est dite extrêmophile, c'est-à-dire qui se développe dans des conditions extrêmes comme les sources thermales dans ce cas précis. Elle est capable de décomposer les hydrates de carbone sans utiliser d'oxygène. Ces bactéries peuvent produire une grande quantité d'hydrogène à partir de déchets agricoles, à une température de 167°C, sous pression atmosphérique et avec un faible taux d'oxygène.

Selon le chercheur, la découverte de cette bactérie est importante pour le marché de l'hydrogène, car elle permettra de construire des bioréacteurs agricoles capables de produire de l'hydrogène de façon continue et peu onéreuse.
enerzine

Il y a quand méme un truc que je comprend pas, les sucres c' est un chaine hydrogéno carbonée, et si on retire l' Hydrogéne, qu' est ce qu' on fait avec le reste , à savoir les carbones ?
Ca ressortirait pas des fois en CO2 :roll: Mais dans ce cas cela ne ferait que rendre à l' atmosphére le CO2 absorbé pendant la croissance de la biomasse.

Avatar de l’utilisateur
mahiahi
Modérateur
Modérateur
Messages : 5641
Inscription : 14 sept. 2004, 14:01
Localisation : Yvelines

Message par mahiahi » 23 janv. 2007, 13:28

Un sucre, c'est (en général) (CH20)n
On aurait :
2CH2O + O2 -> 2H2 + 2CO2

Mais il est possible que la bactérie soit sulfatoréductrice (il y en a pas mal parmi les extremophiles) et on aurait plutôt :
4CH2O + 2H2SO4 + O2 -> 4H2 + 2H2SO3 + 4CO2

Voire :
6CH2O + O2 + H2SO4 -> 6CO2 + H2S + 6H2
Dernière modification par mahiahi le 23 janv. 2007, 17:01, modifié 1 fois.
Ne sois pas charlot!

Dieu se rit des hommes qui déplorent les effets dont ils chérissent les causes (Bossuet)

Ce que nous n'avions pas anticipé, c'est que cette crise allait durer plus longtemps que prévu (François Hollande)

Avatar de l’utilisateur
GillesH38
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 13877
Inscription : 10 sept. 2005, 17:07
Localisation : Berceau de la Houille Blanche !
Contact :

Message par GillesH38 » 23 janv. 2007, 13:54

l'argument étant que le CO2 produit venant de la biomasse, ça ne contribue pas à l'effet de serre, puisqu'il sera recapté par la repousse.

Le contre-argument, c'est : ok, mais pourquoi ne pas produire betement des carburants liquides par BTL avec la même biomasse, c'est ensuite nettement plus simple à utiliser. Et il n'est pas sur que le rendement supérieur des PAC justifie leur surcout (sans compter qu'il existe des PAC au méthanol, si on y tient absolument).
- Je suis Charlie - "I do not see any harm in people making money if it leads to a lower carbon society " R.K. Pachauri, président du GIEC, interview du 6 mai 2008 à Emirates Business.

Krom
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 2297
Inscription : 19 juin 2006, 17:51
Localisation : Lausanne, Rock City

Message par Krom » 23 janv. 2007, 14:45

Roh mais vous allez arrêter de râler contre le cycle super-simple qui consiste à trouver de l'énergie pour en faire de l'hydrogène pour en faire de l'électricité?

Avatar de l’utilisateur
GillesH38
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 13877
Inscription : 10 sept. 2005, 17:07
Localisation : Berceau de la Houille Blanche !
Contact :

Message par GillesH38 » 23 janv. 2007, 19:13

Krom a écrit :Roh mais vous allez arrêter de râler contre le cycle super-simple qui consiste à trouver de l'énergie pour en faire de l'hydrogène pour en faire de l'électricité?
Tu veux dire : trouver de l'énergie pour faire pousser des plantes pour avoir de la biomasse pour faire de l'hydrogène etc etc...

y avait pas un truc qui s'appelait le gazogène dans le temps? :lol:
- Je suis Charlie - "I do not see any harm in people making money if it leads to a lower carbon society " R.K. Pachauri, président du GIEC, interview du 6 mai 2008 à Emirates Business.

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59720
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Message par energy_isere » 12 juin 2007, 19:05

encore cette histoire de production d' Hydrogéne à partir de biomasse qui ressort :
12/06/2007 Biohydrogène, une solution prometteuse

A l'évocation des biocarburants, on pense éthanol, ou biodiesel, mais on pourrait aussi penser hydrogène. On y pensera même de plus en plus, car ce serait trop facile (!).


L'électrolyse de l'eau n'est pas la seule méthode écologique de production de l'hydrogène. Linde et Shell travaillent également à améliorer les techniques qui utilisent la biomasse comme matière première. Des différentes méthodes disponibles, nous pouvons citer la gazéification de la biomasse, où des déchets agricoles sont transformés en biogaz, qui est ensuite réformé pour obtenir de l'hydrogène (illustration), mais le rendement n'est pas formidable. Une meilleure solution est de partir de glycérine (ou glycérol). Largement employé dans les produits de beauté, et par l'industrie agro-alimentaire, ce liquide est aussi un sous-produit de la production de biodiesel. C'est dire que sa production est en hausse, supérieure aux besoins. Des chimistes cherchent quoi faire de ces surplus de glycérine, et les convertir en hydrogène serait une solution plutôt élégante. Plusieurs techniques existent déjà, mais leurs coûts posent encore problème.


Et en dépit du surplus actuel de glycérine, le potentiel est limité, il serait plus utile de trouver comment convertir des betteraves sucrières en hydrogène, et Shell, notamment, s'y emploie avec la collaboration du spécialiste Virent. Mais ce qui est excitant, très excitant, est qu'une équipe américaine a récemment trouvée une technique pour produire de l'hydrogène à partir d'eau et d'amidon, avec un excellent rendement, simplement par l'action de quelques enzymes. Pour les chimistes, le détail de cette technique est décrit ici (en anglais). Elle est le fruit du travail de l'équipe du professeur Y.-H. Percival Zhang (ci-contre), et si les savants qui évaluent en ce moment cette technologie en confirment le potentiel, M. Zhang n'a plus de soucis à se faire pour sa retraite... Sans danger, largement disponible et très peu coûteux, l'amidon est une matière première idéale pour produire du carburant. Et s'il suffit de le faire réagir avec des enzymes dans de l'eau pour fabriquer de l'hydrogène, ce n'est pas plus difficile que de faire des yaourts. L'hydrogène solaire s'est trouvé un sérieux concurrent.

Moteurnature

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59720
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Message par energy_isere » 30 juil. 2007, 12:58

Le projet Hyvolution avance (voir aussi le premier post de ce fil de Oct 2006).
Un bioréacteur pour convertir la biomasse en hydrogène

Une nouvelle étape vient d'être franchie par les 22 membres du consortium du projet européen Hyvolution, dont la société de recherche autrichienne Profactor, basée en Styrie, fait partie.

Celle-ci s'est vue confier la construction du prototype d'un réacteur de production d'hydrogène à partir de biomasse. L'hydrogène représente en effet pour la société deux intérêts majeurs, comme vecteur d'énergie et comme carburant. Ce "bioréacteur" devrait entrer en activité dès 2008.

L'enjeu du projet Hyvolution (Production non thermique d'hydrogène pur à partir de biomasse) réside dans la validation d'un système de production d'hydrogène, viable économiquement, à partir de matières organiques pouvant devenir des sources d'énergie, ici des cultures énergétiques, des herbes "éléphant" et des déchets de jardin.

Les ingénieurs escomptent sur un rendement de 75% en divisant la production d'hydrogène en deux temps. Au cours de la première phase, des bactéries thermophiliques convertissent de la biomasse pré-traitée en hydrogène et acides organiques, en Styrie précisément. Les résidus d'acides organiques sont ensuite convertis partiellement en hydrogène par photo-fermentation, à Aachen en Allemagne.

En prévision de la demande en hydrogène de l'Union européenne, les chercheurs estiment être en capacité de couvrir de 10 à 25% de la consommation en hydrogène par ce mode de production.

Enerzine

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59720
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Message par energy_isere » 30 juil. 2007, 13:01

Le site de HYVOLUTION : http://www.biohydrogen.nl/hyvolution/25446

ce projet est finacé par l' Europe dans le cadre du 6iéme Programme cadre de recherche.
This project is funded in the EU Framework Programme 6,
priority 6.1 Sustainable Energy Systems.
Start date is Jan 1, 2006; end date is Dec 31, 2010
A parier qu' on trouvera dans Enerzine une petite news tout les 6 mois jusque fin 2010.

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59720
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re:

Message par energy_isere » 14 janv. 2009, 20:38

Un réacteur taiwanais produit 15 litres de biohydrogène par heure

http://www.bulletins-electroniques.com/ ... /57134.htm

L'Université Feng Chia (FCU) a annoncé être capable de produire 15 litres de biohydrogène à partir de la biomasse par heure, soit l'un des taux les plus importants au monde. Depuis 1998, une équipe de chercheurs dirigée par LIN Chiu-Yu, doyen du Collège d'ingénierie de l'université, développe la production de biohydrogène dans un milieu anaérobie. L'année dernière, l'université a conçu la première unité taiwanaise de production de bioénergie.

L'équipe a ainsi identifié un genre bactérien, le genre clostridium, permettant une optimisation de la production de biohydrogène. Le clostridium est un genre regroupant des bacilles gram positifs anaérobies souvent sporulés, intervenant dans la putréfaction des déchets organiques. En opérant sur une mixture liquéfiée à base de canne à sucre, ce réacteur taiwanais, d'un volume d'un litre, est capable actuellement de générer 15 litres de biohydrogène.

Répondre