Filiére bois - energie

Modérateurs : Rod, Modérateurs

Avatar de l’utilisateur
mobar
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 9381
Inscription : 02 mai 2006, 12:10
Localisation : Essonne

Biomasse/électricité

Message par mobar » 17 mars 2016, 09:19

L'Ademe publie une étude sur la disponibilité de la ressource bois à l'horizon 3035
Le potentiel bois industrie bois énergie est évalué à 30 millions de m3/an pour 2035
La problématique de récolte des rémanents est abordée

http://www.ademe.fr/disponibilites-fore ... rizon-2035
"C'est quand il n'y a plus d'espoir qu'il ne faut désespérer de rien" Sénèque
https://youtu.be/0pK01iKwb1U

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58120
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Biomasse/électricité

Message par energy_isere » 10 juil. 2016, 14:15

A 30 km de chez moi :
Collecte pour le financement de la plateforme bois-énergie de Goncelin

Posté par Frédéric DOUARD le 5 juillet 2016

La plateforme de production de bois-énergie de Goncelin permet de rationaliser la production et de sécuriser les approvisionnements des centrales à bois de la région. Située près de Grenoble, elle est entièrement opérationnelle depuis 2015 avec près de 100 000 m² de stockage. Son approvisionnement en bois est principalement issu de forêts gérées durablement aux 100 km alentours. Près de la moitié du territoire du Grésivaudan est couvert par la forêt.

Cette plateforme permet l’approvisionnement du chauffage urbain de l’agglomération de Grenoble et de Chambéry. Bois des Alpes Services approvisionne actuellement environ 10 chaufferies locales. La capacité de production en bois déchiqueté de la plateforme de Goncelin est de l’ordre de 80 000 tonnes par an, ce qui garantit un approvisionnement des chaudières urbaines de l’agglomération de Grenoble (le besoin a triplé en 3 ans et est de l’ordre de 60 000 tonnes sur la saison 2014/2015) et de Chambéry.

Sur les dernières années, des études d’implantation, architecturales et de montage de projet ont été menées pour assurer la faisabilité de cette construction. Le projet a vu le jour avec le soutien des collectivités locales, du Fonds Européen Economique et Régional, de l’Ademe et de la région Rhône Alpes via le CCDRA Grésivaudan. La plateforme a vu le jour en reconvertissant une ancienne friche industrielle de 8 hectares.

Image
La déchiqueteuse Albach de la société Bois des Alpes

La levée de fonds vise à :

Augmenter la productivité de cette plateforme. Il s’agit ici de revaloriser le bois local en augmentant la quantité de bois traité, transformé et recyclé, mais aussi de finaliser les aménagements de stockage.
Elargir les débouchés grâce à l’ouverture d’un magasin de 50 m² de vente directe aux particuliers qui sera aménagé à l’entrée de la plateforme.
Adopter la norme qualité Programme Européen des Forêts Certifiées (PEFC) sur les productions. Les produits délivrés par Bois des Alpes Services sont déjà certifiés par une norme qualité locale Rhône-Alpes Bois Bûche (FIBRA)
http://www.bioenergie-promotion.fr/4681 ... -goncelin/
Vous ne pouvez pas consulter les pièces jointes insérées à ce message.

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58120
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Biomasse/électricité

Message par energy_isere » 07 août 2016, 13:23

« Dynamic Bois » et BCIAT : Ségolène Royal dévoile les lauréats

« Dynamic Bois » et BCIAT : Ségolène Royal dévoile les lauréats Ségolène Royal, ministre de l’Environnement, a dévoilé, mercredi 3 août, la liste des lauréats de l’appel à manifestation d’intérêt « Dynamic Bois » et de l’appel à projets « Biomasse Chaleur Industrie Agriculture Tertiaire ». Les projets retenus bénéficieront de l’accompagnement de l’Ademe dans le cadre du Fonds chaleur.

batiweb.com le 05 août 2016


La deuxième édition de l’appel à manifestation d’intérêt « Dynamic Bois », lancée en février 2016, a remporté « un vif succès », a indiqué le ministère de l’Environnement dans un communiqué daté du 3 août révélant la liste des projets lauréats.

Ils sont 19 à avoir retenu l’attention des services des ministères de l’Environnement et de la Forêt, ainsi que de l’Ademe. Ils bénéficieront d’un financement global de 20 millions d’euros dans le cadre du Fonds Chaleur, géré par l’Ademe. « L’enveloppe définitivement allouée à chaque projet sera finalisée en septembre 2016 », précisent les ministères.

L’objectif de cet AMI est de « favoriser une mobilisation accrue de la ressource en bois, dans le strict respect de la gestion durable de la forêt et d’une bonne articulation des usages », rappelle un communiqué.

L’enjeu est de « mieux exploiter et valoriser la forêt française, essentielle à la lutte contre le changement climatique, la transition énergétique et la préservation de la biodiversité ».

Pour cette édition 2016, 16 900 hectares sont concernés par des actions d’amélioration des peuplements. Ces projets, répartis sur le territoire métropolitain, permettront notamment de mobiliser un million de tonnes de bois par an pour les chaufferies et du bois supplémentaire pour les matériaux. Ils associeront environ 200 acteurs de la filière bois.

......................
http://www.batiweb.com/actualites/eco-c ... 28851.html

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58120
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Biomasse/électricité

Message par energy_isere » 25 août 2016, 15:13

Le gouvernement veut mettre de l’ordre dans la biomasse énergie

22.08.16

Le décret était en consultation au printemps. Il a fallu attendre les arbitrages sur la programmation pluriannuelle de l’énergie (PPE) pour que la stratégie nationale de mobilisation de la biomasse (SNMB) avance. Car ses objectifs sont calés sur le tempo de la PPE et de la loi sur la transition énergétique, à savoir les échéances de 2023 et 2030.

Mais avant tout, que comprend la biomasse énergie qu’encadre ce décret ? Il s’agit de la production d’énergie à partir de biomasse solide, gazeuse ou liquide. Bois, déchets, résidus organiques, biogaz ou encore les biocarburants sont donc concernés.

Une concurrence forte dans certaines filières

Pourquoi le gouvernement s’y intéresse-t-il ? Parce que c’est un peu le bazar. Pour certaines filières de l’aval de la biomasse énergie par exemple, la concurrence est forte. Certains acteurs ne laissent aucune place aux autres. À titre d’exemple, le projet de la centrale de biomasse de Gardanne, devant consommer 855 000 tonnes de combustibles par an, soulève localement des problèmes d’approvisionnement.

Dans le même temps, le ministère de l’Environnement souhaite encourager et organiser la biomasse énergie. Des objectifs de développement ont été fixés par l’arrêté du 24 avril 2016. Ceux de production de chaleur pour la biomasse sont par exemple de 12 000 kilotonnes d’équivalent pétrole (ktep) en 2018 et de 13 000 ktep en 2023. Ils sont de 300 ktep pour le biogaz en 2018 et de 700 ktep en 2023. Pour la méthanisation, l’objectif est de 137 MW de puissance installée en 2018 et 237 MW en 2023.

Schémas régionaux avec documents d’orientation

Cette stratégie nationale biomasse se déclinera en schémas régionaux de mobilisation de la biomasse. Chacun « détermine les orientations et actions à mettre en œuvre à l’échelle régionale ou infrarégionale pour favoriser le développement des filières de production et de valorisation de la biomasse susceptible d’avoir un usage énergétique, en veillant au respect de la multifonctionnalité des espaces naturels, notamment les espaces agricoles et forestiers ».

Ce schéma régional comprendra un rapport sur l’état des filières ainsi qu’un document d’orientation. Celui-ci définira « des objectifs quantitatifs de développement et de mobilisation des ressources de biomasse susceptible d’avoir un usage énergétique pour satisfaire les besoins des filières énergétiques et non énergétiques ». Un dispositif de suivi devra être mis en place.
http://www.lafranceagricole.fr/actualit ... 56078.html

Avatar de l’utilisateur
kercoz
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 8337
Inscription : 18 nov. 2007, 21:46
Localisation : SUD GIRONDE GRAVE DE GRAVE

Re: Filiére bois - energie

Message par kercoz » 25 août 2016, 19:49

Ceux qui connaissent le sujet savent qu' il n' y avait quasi plus un seul arbre debout au début du 20e .....et celà uniquement avec des outils non motorisés ...ce qui rend évident la limite tres rapide de la ressource et la compètition qui est en cours pour l' accès à ladite.
Entre 2 certitudes , il faut toujours choisir la moindre .

Avatar de l’utilisateur
sherpa421
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 2482
Inscription : 28 mars 2012, 16:22

Re: Filiére bois - energie

Message par sherpa421 » 26 août 2016, 08:51

Et avec 30% de population en moins.
La guerre tue.
Moi, j'aime pas le foot.

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58120
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Filiére bois - energie

Message par energy_isere » 16 oct. 2016, 12:19

Les aides aux petites chaufferies bois en Nouvelle Aquitaine

Posté par Frédéric DOUARD le 7 octobre 2016

Image
Chaufferie à bois de la commune de Lanouaille en Dordogne, photo Frédéric Douard

Première région forestière de France, la région Nouvelle Aquitaine soutient le développement de la filière bois-énergie. Pour cela, au-delà d’une volonté de mobilisation de la ressource, la Région souhaite valoriser la ressource forestière en énergie. Aussi, l’objectif est de soutenir financièrement les chaufferies bois plaquettes ou granulés, avec ou sans réseau de chaleur, consommant moins de 100 tonnes équivalent pétrole par an, et approvisionnés par les filières locales. Les projets de chaufferies consommant plus de 100 tonnes équivalent pétrole sont quant à elles éligibles au Fonds Chaleur.
Cet appel à projets s’adresse à toutes cibles confondues hors Particuliers, Collectivités de plus de 30 000 habitants, État, établissements publics d’État, Établissements d’enseignement privé.

Pour bénéficier des aides de cet appel à projets, les conditions suivantes sont requises :
.....................
http://www.bioenergie-promotion.fr/4747 ... aquitaine/

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58120
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Filiére bois - energie

Message par energy_isere » 16 oct. 2016, 12:50

Noremat équipe les producteurs de biomasse-énergie

Posté par Frédéric DOUARD le 16 septembre 2016

Noremat, entreprise indépendante à capitaux familiaux, dirigée par Christophe Bachmann fils du fondateur, conçoit et commercialise des équipements pour la maintenance des accotements routiers, l’entretien du paysage, le déchiquetage de bois et la valorisation des déchets verts.

Image
Déchiqueteuses à tambour sur camion et tractée, photo Noremat

Image
Le VSV permet de faucher et récolter la biomasse des bas-côtés routiers pour la méthanisation

Image
Camion de déchiquetage Valormax, photo Noremat

Image
Les déchiqueteuses Noremat ont contribué à élever le niveau de qualité de la plaquette forestière et bocagère, photo CUMA Basse Normandie

.....................
http://www.bioenergie-promotion.fr/4701 ... e-energie/

Avatar de l’utilisateur
Remundo
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 8491
Inscription : 16 févr. 2008, 19:26
Localisation : Clermont Ferrand
Contact :

Re: Filiére bois - energie

Message par Remundo » 16 oct. 2016, 14:23

intéressant, je n'avais jamais vu la débroussailleuse à récupération de déchets verts.

le pb de ces techniques, c'est quand même le volume généré par le déchiquetage. Mais le bois déchiqueté, c'est très intéressant pour automatiser les chaudières et moins énergivore que le pellet.

Avatar de l’utilisateur
mobar
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 9381
Inscription : 02 mai 2006, 12:10
Localisation : Essonne

Re: Filiére bois - energie

Message par mobar » 16 oct. 2016, 17:10

Remundo a écrit :intéressant, je n'avais jamais vu la débroussailleuse à récupération de déchets verts.

le pb de ces techniques, c'est quand même le volume généré par le déchiquetage. Mais le bois déchiqueté, c'est très intéressant pour automatiser les chaudières et moins énergivore que le pellet.
A condition qu'il soit séché au même degré d'humidité résiduelle que le pellet
Sinon ce que tu as économisé en granulation, tu le perds en chaleur de vaporisation de cette humidité à la cheminée
En thermique, pas question d'avoir le beurre et l'argent du beurre
"C'est quand il n'y a plus d'espoir qu'il ne faut désespérer de rien" Sénèque
https://youtu.be/0pK01iKwb1U

Avatar de l’utilisateur
kercoz
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 8337
Inscription : 18 nov. 2007, 21:46
Localisation : SUD GIRONDE GRAVE DE GRAVE

Re: Filiére bois - energie

Message par kercoz » 16 oct. 2016, 20:05

Dans la derniere photo, la moitié de l' arbre ( faible section du tronc + branches) ne devrait pas être brulé puisque pas ou faiblement lignifié. Faible capacité calorique et retrait d' un apport qui devrait revenir au sol.
Entre 2 certitudes , il faut toujours choisir la moindre .

Avatar de l’utilisateur
mobar
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 9381
Inscription : 02 mai 2006, 12:10
Localisation : Essonne

Re: Filiére bois - energie

Message par mobar » 17 oct. 2016, 06:13

kercoz a écrit :Dans la derniere photo, la moitié de l' arbre ( faible section du tronc + branches) ne devrait pas être brulé puisque pas ou faiblement lignifié. Faible capacité calorique et retrait d' un apport qui devrait revenir au sol.
Entre un retour au sol qui ne rapporte rien et des plaquettes qui se vendent 60 à 80 €/tonne le propriétaire forestier à vite fait son choix

Surtout lorsque on lui serine partout qu'il va pouvoir lutter contre le réchauffement la planète, préserver les générations futures de la catastrophe climatique ... avec son CO2 propre qui va se substituer au CO2 sale des vilains polonais, allemands, russes et chinois

Le beurre et l'adoubement de la société toute entière au statut de sauveur de l'humanité, tu veux lutter contre çà?
Ceux qui connaissent le sujet savent qu' il n' y avait quasi plus un seul arbre debout au début du 20e .....et celà uniquement avec des outils non motorisés ...ce qui rend évident la limite tres rapide de la ressource et la compètition qui est en cours pour l' accès à ladite.
Plus un seul arbre au début du XXeme siècle en France?

Le plus bas a été sous Napoléon III, 7 à 8 millions d'hectares soit 25 % de la surface actuelle. La création des Eaux et Forets a bien reboisé la France depuis. Le massif forestier français est un des plus dense d'Europe, mais surement pas celui qui génère le plus de bois ... ni de profits!

Historique de la forêt française

http://www.developpement-durable.gouv.f ... rance.html

C'est d'abord le charbon qui a sauvé la foret française, faudrait pas l'oublier!
Si on veut remplacer les fossiles par le bois, ne serait ce que 10%, c'est sûr que la forêt française, elle va pas faire un pli!

Rendement de transformation de l'énergie solaire en bois de chauffage par la forêt : inférieur à 0,5% à comparer au solaire thermique ou au PV avec pompe à chaleur qui eux dépassent les 80% et ont un cycle d'une journée alors que le bois de chauffage se renouvelle en 40 ans au mieux
"C'est quand il n'y a plus d'espoir qu'il ne faut désespérer de rien" Sénèque
https://youtu.be/0pK01iKwb1U

Avatar de l’utilisateur
Remundo
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 8491
Inscription : 16 févr. 2008, 19:26
Localisation : Clermont Ferrand
Contact :

Re: Filiére bois - energie

Message par Remundo » 17 oct. 2016, 10:14

mobar a écrit :Rendement de transformation de l'énergie solaire en bois de chauffage par la forêt : inférieur à 0,5% à comparer au solaire thermique ou au PV avec pompe à chaleur qui eux dépassent les 80% et ont un cycle d'une journée alors que le bois de chauffage se renouvelle en 40 ans au mieux
le rendement de la photosynthèse est souvent fustigé en comparaison d'autres techniques de production d'énergie.

pour autant dès lors qu'on a une énergie gratuite et presque infinie, le rendement n'est pas un problème. La forêt pousse presque toute seule, il suffit de l'exploiter avec raison.

Une centrale photovoltaïque, même énorme, c'est rarement 1 ha = 10 000 m², or des forêts s'étendent sur des km², 100 fois plus grand, qui compensent très largement le rapport rendement photovoltaïque / photosynthétique.

Avatar de l’utilisateur
sherpa421
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 2482
Inscription : 28 mars 2012, 16:22

Re: Filiére bois - energie

Message par sherpa421 » 17 oct. 2016, 14:11

Le début de la période industriel c'est fait avec du charbon de bois. Ça a très rapidement entraîné un déboisement important notamment en France. Ce déboisement n'a été inversé que par l'utilisation du charbon de terre qui c'est imposé faute de bois disponible. L'avidité de l'homme est infini, les ressources non.
La guerre tue.
Moi, j'aime pas le foot.

Avatar de l’utilisateur
mobar
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 9381
Inscription : 02 mai 2006, 12:10
Localisation : Essonne

Re: Filiére bois - energie

Message par mobar » 17 oct. 2016, 16:48

Remundo a écrit : le rendement de la photosynthèse est souvent fustigé en comparaison d'autres techniques de production d'énergie.

pour autant dès lors qu'on a une énergie gratuite et presque infinie, le rendement n'est pas un problème. La forêt pousse presque toute seule, il suffit de l'exploiter avec raison.

Une centrale photovoltaïque, même énorme, c'est rarement 1 ha = 10 000 m², or des forêts s'étendent sur des km², 100 fois plus grand, qui compensent très largement le rapport rendement photovoltaïque / photosynthétique.
Si c'est pour se chauffer, le solaire est 100 fois plus performant que le bois

Le bois, il faut le planter, le regarder pousser pendant 20 à 40 ans, le récolter, le transporter, le transformer, passer à travers les tempêtes, les invasions d'insectes xylophages et les krach des cours, 1000 fois plus risqué que le solaire direct avec accumulateur thermique pour la nuit

Pour te chauffer au solaire, tu as besoin de moins de 100 m2 de panneaux thermiques sur le toit de ta bicoque alors qu'il te faut une dizaine de tonnes de bois sec qui demandent de l'ordre de 10 000 m2 de forêt et toute la manutention, gestion des cendres, cochonneries dans le salon de madame ...
"C'est quand il n'y a plus d'espoir qu'il ne faut désespérer de rien" Sénèque
https://youtu.be/0pK01iKwb1U

Répondre