Recyclage du plastique

Comment anticiper au mieux le choc à venir (organisation de la société, questions politiques, conseils financiers, etc).

Modérateurs : Rod, Modérateurs

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 91263
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Recyclage du plastique

Message par energy_isere » 29 mai 2023, 11:45

Recyclage : au supermarché, transformez vos bouteilles plastique en euros !
La machine B:Bot collecte les bouteilles en plastique avant de les transformer en paillettes. En échange, l’utilisateur reçoit un centime pour chaque déchet recyclé. Trois collecteurs sont déjà installés dans les magasins Leclerc de Carrières-sous-Poissy et Houilles.

Image
Carrières-sous-Poissy. Installée dans deux magasins Leclerc de la ville, la machine B:Bot recycle les bouteilles en plastique contre un bon d'achat. LP/Virginie Wéber

Par Virginie Wéber Le 16 mai 2021

Faire un geste pour la planète tout en faisant ses courses. C’est le principe de la machine B:Bot qui collecte les bouteilles en plastique PET (NDLR : polyéthylène téréphtalate), à savoir le matériau composant les bouteilles d’eau et de jus de fruits. Trois collecteurs, pouvant contenir chacun jusqu’à 3 500 bouteilles, viennent d’être installés dans les Yvelines, plus précisément dans les deux supermarchés Leclerc de Carrières-sous-Poissy ainsi qu’à celui d’Houilles. Un quatrième va bientôt investir un autre établissement de l’enseigne, sur la commune de Bois-d’Arcy.

Dans le magasin situé près de l’avenue de l’Europe à Carrières-sous-Poissy, les habitués ont bien identifié la B:Bot. Pourtant, la machine, capable de collecter une quinzaine de bouteilles par minute, manque cruellement de visibilité car elle est disposée au fond d’un espace peu passant. « On met des bouteilles dedans et ça nous fait gagner des euros, c’est cool, sourit un adolescent. Après il n’y a pas que ça, c’est aussi bon pour la planète. »

Bons d’achat ou dons à une association
Le principe d’utilisation est simple. Le client du magasin dépose sa bouteille en plastique PET dans la machine qui analyse ensuite les informations contenues dans le code-barres. Des capteurs vérifient également la taille, le poids et la composition de l’objet inséré. La bouteille est triée selon qu’elle est transparente ou colorée. Elle est finalement broyée pour être transformée en « paillettes », c’est-à-dire en copeaux, directement sous l’œil de l’utilisateur. Ce dernier reçoit en échange de son geste un centime par bouteille recyclée, il peut choisir de s’en servir en caisse, sous forme de bon d’achat, ou d’en faire don à une association.

Image

À l’origine du concept, plusieurs constats. « D’un côté, il y a 17 milliards de bouteilles PET consommées chaque année en France, regrette Benoît Paget, président de l’entreprise GreenBig qui a conçu la machine B:Bot après trois ans de recherches. De l’autre côté, il y a des embouteilleurs qui cherchent à incorporer un maximum de matière plastique recyclée dans leur emballage. Malgré les milliards de bouteilles jetées chaque année, ils ont du mal à en trouver notamment à cause des fuites dans le cycle de collecte. Aujourd’hui, il n’y a pas assez de volume de bouteilles recyclées. »

Dans un cycle de collecte classique, on jette sa bouteille en plastique dans le bac jaune qui est ensuite récupérée par un camion poubelle. Le véhicule va ensuite tout écraser pour limiter le volume de déchets ce qui va permettre aussi de limiter le volume de rotation des camions poubelles. Sauf qu’en compactant, on écrase aussi d’autres déchets qui se trouvaient dans le conteneur jaune, rendant la phase de tri plus compliquée. Il y a in fine une déperdition de matière recyclable. C’est ce que la B:Bot essaye de combler.

« Sur 100 t de matière que l’on vend, 95 sont exploitables par le recycleur, le ratio baisse à 80 t pour un cycle de collecte classique, assure Benoît Paget. Nos paillettes sont aussi plus qualitatives car les plastiques incolores et colorés ne sont pas mélangés comme dans une balle issue d’un cycle de recyclage classique, ce qui nécessite deux ou trois étapes de tri supplémentaires pour le recycleur. Nous, on lui évite ces phases qui coûtent cher. »
L’entreprise GreenBig a également choisi d’optimiser la logistique des camions livreurs puisque les véhicules qui déposent les marchandises aux supermarchés ne repartent pas vides mais remplis de paillettes. Après être arrivées sur la plateforme, ces dernières seront directement envoyées chez le recycleur acheteur, sans intermédiaire. « Il y a moins de kilomètres effectués, c’est moins coûteux et plus écologique », se réjouit le cofondateur qui s’apprête à installer la centième machine en France. Actuellement, un million et demi de bouteilles sont collectées par les B:Bot chaque mois. L’objectif est d’atteindre 50 millions par an.
https://www.leparisien.fr/yvelines-78/r ... YINH3Q.php

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 91263
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Recyclage du plastique

Message par energy_isere » 29 mai 2023, 13:32

Le recyclage du plastique au coeur des négociations du traité de Paris

REUTERS•29/05/2023

Alors que s'ouvrent à Paris cette semaine les négociations sur un traité mondial sur les plastiques, deux camps s'affrontent entre ceux qui souhaitent limiter sa production et celui du secteur de la pétrochimie qui privilégie le recyclage comme solution au problème des déchets.

Dans un message vidéo adressé lundi aux représentants de l'Unesco, dont le siège est à Paris, le président français Emmanuel Macron a déclaré qu'il n'y avait "pas de temps à perdre" sur ce sujet.

"L'objectif doit être d'aboutir à un texte agréé d'ici la fin de l'année 2024, un an avant la conférence des Nations unies sur l'Océan à Nice", a-t-il dit, alors que les représentants de quelque 175 pays sont attendus jusqu'au 2 juin dans la capitale française.

De nombreux pays ont déclaré que l'un des objectifs devrait être la "circularité", c'est-à-dire le maintien en circulation le plus longtemps possible d'articles plastiques déjà produits.

Le Programme des Nations unies pour l'environnement (PNUE), qui accueille les négociations, a publié un projet visant à réduire les déchets plastiques de 80% d'ici à 2040. Il présente trois domaines d'action clés : la réutilisation, le recyclage et la réorientation des emballages plastiques vers des matériaux alternatifs.

Certains groupes de défense de l'environnement ont critiqué ce projet au motif qu'il se concentre sur la gestion des déchets, ce qu'ils considèrent être une concession au secteur du plastique et de la pétrochimie.

"Les vraies solutions à la crise du plastique nécessiteront des contrôles mondiaux sur les produits chimiques contenus dans les plastiques et des réductions significatives de la production de plastique", a déclaré Therese Karlsson, conseillère scientifique du Réseau international pour l'élimination des polluants (International Pollutants Elimination Network).

Via un nouveau groupe appelé "Global Partners for Plastics Circularity" ("partenariat mondial pour la circularité des plastiques"), le secteur défend le recyclage mécanique et chimique.

Inger Andersen, directrice exécutif du PNUE, a déclaré à Reuters que les critiques formulées à l'encontre du recyclage ne tenaient pas compte des recommandations plus générales concernant la refonte des emballages, détaillée dans le projet

"Nous parlons de refonte, et lorsque nous parlons de refonte, il s'agit de tout ce que nous devons faire pour utiliser moins de plastique", a-t-elle déclaré. "C'est là que tout commence."

Durant la semaine écoulée, des dizaines de pays ont cité la santé publique comme l'une de leurs préoccupations prioritaires en matière de limitation de la production et des déchets plastiques. Le rapport du PNUE a également identifié 13.000 produits chimiques associés à la production de plastique, dont plus de 3.000 sont considérés comme dangereux.

L'organisation Greenpeace a publié un rapport rassemblant les résultats de recherches scientifiques qui suggèrent que les processus de recyclage des plastiques peuvent libérer dans l'environnement un grand nombre de ces produits chimiques.

Une coalition de 55 pays participant aux négociations prévues cette semaine a appelé à s'accorder sur un traité fort comprenant des restrictions sur certains produits chimiques dangereux, ainsi que des interdictions sur les produits plastiques problématiques difficiles à recycler et qui finissent souvent dans la nature.

Les Etats-Unis devraient annoncer cette semaine, en collaboration avec le PNUE, le déblocage d'une enveloppe destinée à aider les pays en développement à prendre des mesures immédiates pour lutter contre la pollution plastique.
https://www.boursorama.com/actualite-ec ... 9085450c1a

Avatar de l’utilisateur
kercoz
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 13012
Inscription : 18 nov. 2007, 21:46
Localisation : SUD GIRONDE GRAVE DE GRAVE

Re: Recyclage du plastique

Message par kercoz » 29 mai 2023, 14:08

Ce qui est chouette avec le recyclage c'est que le plastique récupéré a une seconde chance d'aller se balader aux antipodes. Je pense que la conso de plastoc va doubler d'ici peu parce qu'indispensable aux pays pauvres.... et que la seconde chance du plastoc occidental finira au cimetière marin ultramariné.
L'Homme succombera tué par l'excès de ce qu'il appelle la civilisation. ( Jean Henri Fabre / Souvenirs Entomologiques)

Avatar de l’utilisateur
mobar
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 18655
Inscription : 02 mai 2006, 12:10
Localisation : PR des Vosges du Nord

Re: Recyclage du plastique

Message par mobar » 29 mai 2023, 15:11

Les plastiques usages qui ne sont pas recycles devraient etre incineres directement ou transformes en combustibles et interdits d’exportation

Toutes ces discussions sur le recyclages des plastiques sont de la branlette intellectuelle, elles ne servent qu’a pereniser les filieres de production
Dernière modification par mobar le 29 mai 2023, 15:13, modifié 1 fois.
https://youtu.be/0pK01iKwb1U
« Ne doutez jamais qu'un petit groupe de personnes bien informées et impliquées puisse changer le monde, en fait, ce n'est jamais que comme cela que le monde a changé »

Avatar de l’utilisateur
phyvette
Modérateur
Modérateur
Messages : 12468
Inscription : 19 janv. 2006, 03:34

Re: Recyclage du plastique

Message par phyvette » 29 mai 2023, 15:11

energy_isere a écrit :
29 mai 2023, 11:45
B:Bot collecte les bouteilles en plastique avant de les transformer en paillettes. Trois collecteurs sont déjà installés dans les magasins Leclerc ...
Lidl et Cristaline sont associées dans le recyclage des bouteilles plastique avec des Ecobox, c'est la même chose que B:Bot, et c'est développé dans les Hauts de France.

Image
Image Quand on a un javelin dans la main, tous les problèmes ressemblent à un T-72.

Avatar de l’utilisateur
mobar
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 18655
Inscription : 02 mai 2006, 12:10
Localisation : PR des Vosges du Nord

Re: Recyclage du plastique

Message par mobar » 29 mai 2023, 15:21

Moins de 10% des plastiques sont recycles, non pas parce que ce n’est pas favoriser mais parce que ce n’est la plupart du temps pas possible et surtout parce que ce n’est pas rentable
https://www.nationalgeographic.fr/envir ... s-recycles

La collecte, le tri, le lavage, la transformation, le transport et les contraintes techniques font qu’une resine de plastique recycle coute pres du double des resines vierges et des plastiques dans un flux de combustibles dechets coutent la moitie du prix du kwh de fuel

Yapafoto, le plastique dechet ca s’incinere ... si on recherche la rentablilite Ou traiter 80 % du probleme!
https://youtu.be/0pK01iKwb1U
« Ne doutez jamais qu'un petit groupe de personnes bien informées et impliquées puisse changer le monde, en fait, ce n'est jamais que comme cela que le monde a changé »

Jeuf
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 3344
Inscription : 01 janv. 2005, 18:08
Localisation : Poitou

Re: Recyclage du plastique

Message par Jeuf » 30 mai 2023, 14:46

mobar a écrit :
29 mai 2023, 15:21
Moins de 10% des plastiques sont recycles, non pas parce que ce n’est pas favoriser mais parce que ce n’est la plupart du temps pas possible et surtout parce que ce n’est pas rentable
https://www.nationalgeographic.fr/envir ... s-recycles

La collecte, le tri, le lavage, la transformation, le transport et les contraintes techniques font qu’une resine de plastique recycle coute pres du double des resines vierges et des plastiques dans un flux de combustibles dechets coutent la moitie du prix du kwh de fuel

Yapafoto, le plastique dechet ca s’incinere ... si on recherche la rentablilite Ou traiter 80 % du probleme!
Suivant cet article que tu linkes :
Seuls 9 % de ces déchets ont été recyclés.L'immense majorité, soit 79 %, est en train de s'amonceler sur les sites d'enfouissement des déchets ou se répand dans la nature sous forme de détritus. À un certain moment, la plupart d'entre eux finiront inéluctablement dans nos océans, sorte de dernier récipient.
Il y a assimilation entre "sites d'enfouissement" et "répandre dans la nature". L'incinération reste préférable, mais l'enfouissement contrôlé n'a, à mon avis, rien à voir avec le fait de mettre dans la nature le plastique : en concentrant les déchets et en les recouvrant, il n'y a peu de dispersion. Un site d'enfouissement peut garder pendant des années. Quelle durée? des siècles, des milliers d'années, de dizaines de milliers? Si on m'explique comment ça peut bouger, je veux bien le considérer.
S'il y a diffusion étalé sur des milliers d'années (et qu'il n'y a aucune biodégradation sur la période), le débit sera assez faible "digéré", par rapport à ce que subit actuellement la planète.

Avatar de l’utilisateur
mobar
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 18655
Inscription : 02 mai 2006, 12:10
Localisation : PR des Vosges du Nord

Re: Recyclage du plastique

Message par mobar » 30 mai 2023, 15:02

Les centres de stockage de déchets ultimes, CSDU, comme on les appelle chez nous n'ont rien à voir avec les décharges des pays émergents ou les déchets s'accumulent, brulent parfois ou sont dispersés dans la nature par les vents et les pluies!

Stocker du déchet banal n'a de sens si ce déchet va se transformer pour devenir en quelques années ou quelques décennies un substrat inoffensif, ce qui est le cas des déchets organiques, des gravats inertes et des papiers et cartons souillés par des matières non dangereuses

Les plastiques ne sont pas dans ce cas, ils vont se dégrader très lentement et ne disparaitrons qu’après de millénaires de stockage alors qu'en incinération en quelques minutes, ils auront produit de l'énergie, des cendres et des fumées qui une fois traités sont libérables à l'atmosphère sans impact notable

Le plastique est très utile et très facile à gérer, il se recycle quand il est propre et bien caractérisé, mais après quelques recyclages il doit être éliminé et les meilleures solutions ce sont les voies thermiques ou chimiques
https://youtu.be/0pK01iKwb1U
« Ne doutez jamais qu'un petit groupe de personnes bien informées et impliquées puisse changer le monde, en fait, ce n'est jamais que comme cela que le monde a changé »

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 91263
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Recyclage du plastique

Message par energy_isere » 26 oct. 2023, 13:25

Citeo et Suez démarrent le deuxième centre de sur-tri des emballages ménagers plastiques en France
Pour lire l’intégralité de cet article, abonnez-vous à L'Usine nouvelle - édition Abonné
La mise en service en ce mois d’octobre à Epinal (Vosges), du deuxième centre de sur-tri des emballages plastiques ménagers en France, a mobilisé 19 millions d’euros d’investissement de la part de l’éco-organisme Citeo et du groupe Suez. Il accompagne l’extension des consignes de tri devenue obligatoire au 1er janvier 2023.

Philippe Bohlinger 26 octobre 2023

Image
Le centre de sur-tri d’Epinal (Vosges) sépare les déchets d’emballages plastiques que les centres traditionnels ne sont pas en mesure de trier.

La France entend combler son retard sur ses voisins européens en matière de recyclage des emballages plastiques. Ce mois d’octobre, le groupe Suez et Citeo, l’éco-organisme en charge de la filière des emballages ménagers, mettent en service à Epinal (Vosges), le deuxième centre de sur-tri des emballages plastiques ménagers de l’Hexagone. Les deux partenaires ont investi 19 millions d’euros dans la reconversion d’une plateforme de tri construite en 2014 par Suez qui y emploie 40 personnes.

[...abonnés]
https://www.usinenouvelle.com/article/c ... e.N2187233

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 91263
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Recyclage du plastique

Message par energy_isere » 26 oct. 2023, 20:26

Plastique: les industriels européens vont fortement intensifier le recyclage d'ici à 2050

AFP le 26 oct. 2023

Les industriels européens du plastique (hors pneumatiques et textiles) vont fortement intensifier le recyclage, qui devrait représenter 43% de leur production totale en 2050 contre 9% actuellement, afin de réduire leurs émissions de CO2, ont-ils indiqué jeudi.

En 2050, le plastique neuf issu de sources fossiles comme le pétrole, ne représentera plus que 22 millions de tonnes, soit 35% de tout le plastique produit en Europe, selon les projections de la profession présentées jeudi à Paris lors d'une conférence de presse de l'association Plastics Europe.

Ce lobby européen du secteur réunit une centaine d'industriels dans les 27 pays de l'UE plus la Norvège, la Grande-Bretagne et la Suisse, produisant plus de 90% de tous les polymères en Europe.

Ses prévisions illustrent l'accélération envisagée par l'industrie du vieux continent pour verdir sa production, car en 2022, 80,3% de tout le plastique produit en Europe (58,7 millions de tonnes au total) provenait de sources fossiles.

L'Europe ne devrait pas pour autant baisser sa production totale d'ici à 2050, selon PlasticsEurope, qui plaide par ailleurs pour le développement du réemploi de certains emballages.

A deux semaines du troisième round de négociations onusiennes internationales sur la lutte contre la pollution plastique -du 13 au 19 novembre à Nairobi au Kenya- les prévisions du secteur ont été présentées dans le cadre d'une "feuille de route" européenne contenant les pistes d'accélération pour arriver à une "transition vers des plastiques circulaires".

Le document, qui sera aussi présenté aux pouvoirs publics, "trace une voie pour réduire les émissions globales de gaz à effet de serre de l'écosystème des plastiques de 28% d'ici 2030" en Europe, et atteindre "zéro émission nette d'ici 2050", a détaillé l'association au cours de sa conférence de presse.

- "Cadre clair" -

La profession demande au passage à l'UE "un cadre clair" qui favorise les marchés circulaires et les investissements industriels "plutôt que de freiner la transition du secteur".

Dans le détail, en 2050, les industriels européens devraient produire 27 millions de tonnes issues du recyclage contre 5 millions actuellement, selon le document: 15 millions via des procédés mécaniques traditionnels et 12 millions via du recyclage chimique.

Au total, le recyclé pèsera 43% de la production totale, contre 9% en 2021, selon les projections.

Etape intermédiaire, en 2030, les volumes de recyclé devraient atteindre 12 millions de tonnes (9 millions de tonnes de recyclage mécanique et 3 millions de recyclage chimique).

Ces deux procédés sont différents et complémentaires, insiste la profession.

Le recyclage mécanique traditionnel passe par différentes phases de tri, nettoyage, broyage et refonte des polymères pour recréer du plastique neuf.

Le procédé chimique, technique émergente, promet de revenir au polymère ou monomère d'origine et de reproduire du plastique comme vierge, mais les investissements nécessaires sont deux fois supérieurs à ceux du recyclage mécanique, selon une analyse du cabinet Deloitte pour Plastics Europe.

Par ailleurs, les industriels misent aussi sur le développement du plastique biosourcé, fabriqué à partir de biomasse (canne à sucre, céréales ou autres végétaux), qui devrait atteindre 11 millions de tonnes en 2050 en Europe, soit 18% du total, contre 2% en 2021.

Cette dernière mesure nécessiterait 0,3% de la surface arable européenne, et serait quasiment "sans impact" sur la capacité de production alimentaire de l'Europe, affirme Plastics Europe.

En incluant aussi 3 millions de tonnes de plastique issu de la conversion et de la transformation du CO2 qui sera capturé en sortie d'usines d'ici 2050, les industriels estiment qu'au total, 65% de leur production sera "circulaire" en 2050 contre 12% actuellement.

"Aujourd'hui en Europe, on envoie seulement 35% environ des déchets plastique au recyclage, ce n'est pas beaucoup. En 2050, nous prenons le pari que ce taux va être doublé à 70%", ajoute Jean-Yves Daclin, directeur général France de Plastics Europe.

L'Europe est en avance. La planète ne recycle que 9% de ses déchets plastique, selon l'OCDE.
https://www.connaissancedesenergies.org ... 050-231026

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 91263
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Recyclage du plastique

Message par energy_isere » 12 mars 2024, 17:50

XL Recyling accélère dans le recyclage de films plastiques via une nouvelle ligne de production en Normandie

L'entreprise XL Recycling, filiale du groupe Reborn, a inauguré le 29 février dernier une nouvelle ligne de production sur son site historique de Bernay (Eure). Il permettra de recycler 40 000 tonnes de polyéthylène usagé par an.

Image
Le groupe Reborn, qui produit des films de polyéthylène, ambitionne de passer d'ici à 2025 à 80% d'emballages à base de matériaux recyclés.

«Le polyéthylène est un matériau qui n'est pas dans l'air du temps», reconnaît Mathieu Abiteboul, directeur général de XL Recycling et actionnaire du groupe Reborn (150 millions d'euros de chiffre d'affaire, 450 salariés). «Pour autant, le marché est là, les déchets sont là, et nous devons vite prendre le train de l'économie circulaire».

[...abonnés]
https://www.usinenouvelle.com/article/x ... e.N2209714

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 91263
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Recyclage du plastique

Message par energy_isere » 19 mars 2024, 01:39

Journée mondiale du recyclage : la Thaïlande noyée sous le plastique

FRANCE 24 vidéo •18/03/2024

Pour cette Journée internationale du recyclage, Focus se rend en Thaïlande, l'un des plus gros pollueurs au monde : deux millions de tonnes de déchets plastiques y sont produites chaque année, et seulement le quart de cette montagne de rebuts est recyclé. Quelque 50 000 tonnes finissent ainsi dans l’océan chaque année. En cause, une industrie du recyclage peu développée – une grande partie du tri se fait encore à la main dans des petits ateliers. Surtout, le pays importe des déchets étrangers : 372 000 tonnes en 2023. Submergé par le plastique, le gouvernement thaïlandais a décidé d'interdire ces importations à partir de 2025, car le pays ne veut plus être la poubelle du monde. Un reportage de William de Tamaris, Aruna Popuri et Matt Hunt.
vidéo 5 mn : https://www.boursorama.com/videos/actua ... 3ef4341db3

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 91263
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Recyclage du plastique

Message par energy_isere » 14 mai 2024, 12:39

Dans l'Eure, Adivalor et Novus développent une solution originale pour le recyclage des grands emballages

Le projet porté par l'entreprise Novus et l'éco-organisme Adivalor a permis de construire, à Bernouville (Eure), une usine destinée à recycler les grands emballages agricoles. L'investissement atteint 11,5 millions d'euros.

Romain Huynh 14 mai 2024

Image
L'unité de recyclage de big bags agricoles de Novus, à Bernouville, produira 8 500 tonnes de granules de plastiques chaque année.

Le français Novus inaugure ce 14 mai une unité de recyclage des grands récipients vracs souples (GRVS), également appelés big bags. L'usine, située à Bernouville, près de Gisors (Eure), sera la première en France à traiter ces contenants, habituellement envoyés en Espagne et en Pologne.

La genèse du projet remonte à 2019. A l'époque, l'éco-organisme Adivalor lance plusieurs appels à manifestation d'intérêt, dont un concernant les GRVS. La société Novus, basée à Lyon (Rhône), est justement spécialisée dans la collecte des déchets de l'agrofourniture. Adivalor et Novus signent donc en 2022 un contrat d'approvisionnement, le premier s'engageant à fournir au second les big bags destinés au recyclage pour une durée de cinq ans.
https://www.usinenouvelle.com/article/d ... s.N2212874

Répondre