concrètement, comment nous préparer ?

Comment anticiper au mieux le choc à venir (organisation de la société, questions politiques, conseils financiers, etc).

Modérateurs : Rod, Modérateurs

Avatar de l’utilisateur
mobar
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 8583
Inscription : 02 mai 2006, 12:10
Localisation : Essonne

Re: concrètement, comment nous préparer ?

Message par mobar » 01 janv. 2011, 17:25

lharmas a écrit :
mobar a écrit :Le lieu de la position de repli peut également avoir une importance capitale.

Je suis pas sur que l'Ariège soit à l'abri des dérapages, surtout si le dérapage devait être un conflit mondial nucléarisé.

Maintenant, le pire n'est jamais certain.
Personnellement, et comme je l'expliquais plus haut, le scénario chaos/conflit je ne l'envisage pas, pour l'instant. J'ai certaines convictions quand à l'avenir, et ça n'en fait pas parti, sans être pour autant convaincu que ça n'arrivera pas.
Juste pour le jeu, je serais quand même vachement plus rassuré en Ariège ou ailleurs que sur un voilier. Obligation d'accoster régulièrement pour faire des réserves (payées avec quoi ?), dans des ports dont on ignore la situation ; être à la merci de pirates dans une embarcation lente, et loin de tout. A manger du poisson je préfère me faire une truite aux myrtilles dans une grotte Pyrénéenne :D
Aucune situation ne sera de tout repos, c'est clair.

Si l'effondrement survient, et il survient toujours, (voir les romains, aztèques, URSS ...) les villes et les mégapoles seront en première ligne. Tu risques de voir arriver en Ariège de drôles de pèlerins. Faudra les mettre au pas.

L'avantage de prendre la mer, c'est qu'elle est grande, que l'énergie et le couvert sont fournis et que la compétition avec les barbares se passera plutôt à terre.

Les pirates seront plus intéressés par des tankers bien remplis que par des voiliers vides.

Maintenant il y a en Ariège, des endroits ou l'on peut assurément survivre longtemps ... en temps normal.
La truite et la tarte au myrtilles oui, ça dépends avec qui je dois la partager!
"C'est quand il n'y a plus d'espoir qu'il ne faut désespérer de rien" Sénèque
https://youtu.be/0pK01iKwb1U

shutdown
Kérogène
Kérogène
Messages : 96
Inscription : 12 juin 2008, 08:51
Localisation : A l'ouest de Paris

Re: concrètement, comment nous préparer ?

Message par shutdown » 01 janv. 2011, 18:33

De mon côté, j'envisage un scénario en plusieurs étapes :
1) pression de plus en plus importante sur le "pouvoir d'achat" : durée 10 ans ?
- soit être à la campagne en autonomie pour produire sa nourriture et se contenter de peu. Attention : il faut quand même payer les charges incompressibles
- soit être en centre ville avec son boulot pas loin pour ne pas avoir à utiliser de voiture et avoir un logement bien isolé (thermiquement)

2) chaos de transition pour un changement de système, fin de notre civilisation, loi du plus fort : durée 5 ans ? avec disparition d'une bonne partie de la population mondiale
- soit être dans un lieu loin de tout, se terrer dans un trou et attendre... tout en arrivant à produire sa nourriture
- soit faire partie d'un groupe puissant apte à se défendre

3) reconstruction d'un nouveau système, l'horizon se dégage

Juste une remarque stupide : les riches s'en sortiront toujours mieux quelques soit le scénario !

Perso, le voilier, je n'y crois pas : à part manger du poisson et se planquer dans un coin de mer sans croiser personne...

Yves
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 1999
Inscription : 02 déc. 2005, 09:49

Re: concrètement, comment nous préparer ?

Message par Yves » 01 janv. 2011, 18:49

shutdown a écrit :Juste une remarque stupide : les riches s'en sortiront toujours mieux quelques soit le scénario !
Plus précisement, les riches disposent tous d'un élément qui peut être nécessaire pour s'en sortir, à savoir des moyens financiers important. Ceci dit, c'est un élément presque nécessaire mais certainement pas suffisant.

Voir même, la peur de perdre des biens peut pousser à l'erreur (comme rester plutôt que de partir).

Et puis il faut bien expliciter ce que signifie "mieux s'en sortir". S'il s'agit de finir riche à la fin du scénario, c'est effectivement plus facile en commençant riche ;-) .
Trop tard, trop peu, trop cher, il n'y aura pas de miracle !!
Notre futur sera d'être la banlieue ouest de la Russie alors que celle-ci aura le regard tourné vers la Chine...

Avatar de l’utilisateur
GillesH38
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 12397
Inscription : 10 sept. 2005, 17:07
Localisation : Berceau de la Houille Blanche !
Contact :

Re: concrètement, comment nous préparer ?

Message par GillesH38 » 01 janv. 2011, 19:45

mobar a écrit : Il suffit de voir ce qu'ont pu faire une poignée de pirates armés de couteaux le 11 septembre et les conséquences qui en ont découlé..
ben une guerre en Irak et en Afghanistan, mais sinon, pour 99 % de l'humanité, ça n'a pas changé leur vie. Et ceux qui cultivent à la main leur champs n'ont souvent même pas su que c'etait arrivé.
- Je suis Charlie - "I do not see any harm in people making money if it leads to a lower carbon society " R.K. Pachauri, président du GIEC, interview du 6 mai 2008 à Emirates Business.

Avatar de l’utilisateur
mobar
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 8583
Inscription : 02 mai 2006, 12:10
Localisation : Essonne

Re: concrètement, comment nous préparer ?

Message par mobar » 02 janv. 2011, 09:57

GillesH38 a écrit :
mobar a écrit : Il suffit de voir ce qu'ont pu faire une poignée de pirates armés de couteaux le 11 septembre et les conséquences qui en ont découlé..
ben une guerre en Irak et en Afghanistan, mais sinon, pour 99 % de l'humanité, ça n'a pas changé leur vie. Et ceux qui cultivent à la main leur champs n'ont souvent même pas su que c'etait arrivé.
Il s'agit bien de regarder les conséquences pour les cibles, les guerres en Afghanistan et en Irak ont été financées par les cibles.

L'investissement des pirates a été amorti quelques milliards de fois.

Aucun intérêt d'attaquer des cultivateurs de champs de patates, et aucun risque pour eux sauf s'ils se trouvent au mauvais endroit.
"C'est quand il n'y a plus d'espoir qu'il ne faut désespérer de rien" Sénèque
https://youtu.be/0pK01iKwb1U

Avatar de l’utilisateur
osas09
Brut lourd
Brut lourd
Messages : 362
Inscription : 15 oct. 2007, 11:44

Re: concrètement, comment nous préparer ?

Message par osas09 » 02 janv. 2011, 11:25

lharmas a écrit :
Si tu sais où je peux trouver quelques semences, pour essayer, je suis preneur. De quoi faire une mounjetado vraiment locale à l'automne 2011. Je ne connaissais pas cette variété, elle revient de loin.
Si tu veus en acheter tu en trouveras sur le marché de Pamiers ou bien à la CAPA (coopérative agricole de la plaine d'ariége).
Sinon mon association grains d'envie organisera comme chaque année des échanges de plants et de graines et tu pourras en récupérer ce jour là dont la date n'est pas encore fixé. Je t'enverrai un MP dés que j'en saurais plus.

lharmas a écrit :Le lieu de la position de repli peut également avoir une importance capitale.

Je suis pas sur que l'Ariège soit à l'abri des dérapages, surtout si le dérapage devait être un conflit mondial nucléarisé.

Maintenant, le pire n'est jamais certain.
Ca serait vraiment pas de chance qu'un imbécile envoye une ogive nucléaire soit lancé sur l'ariége le 95éme département français par la population (147 000 habitants).Si on compare à toulouse c'est à peine un quartier.
Dans le cas d'un scénario moins extéme l'Ariége me semble tout de même avoir quelques bons atouts. Tout d'abord mon département posséde des réserves d'eau importante avec ses rivierres et tout ses lacs et étangs. Ensuite nous avons deux pays frontalier (espagne et andore) ce qui suivant le scénario peut se révéler utile. En fait, l'ariége me semble plus armé à affronter de future crise qu'à résorber ses 11% de chomage actuel.
Image

Avatar de l’utilisateur
mobar
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 8583
Inscription : 02 mai 2006, 12:10
Localisation : Essonne

Re: concrètement, comment nous préparer ?

Message par mobar » 02 janv. 2011, 11:51

osas09 a écrit : Ca serait vraiment pas de chance qu'un imbécile envoye une ogive nucléaire soit lancé sur l'ariége le 95éme département français par la population (147 000 habitants).Si on compare à toulouse c'est à peine un quartier.
Dans le cas d'un scénario moins extéme l'Ariége me semble tout de même avoir quelques bons atouts. Tout d'abord mon département posséde des réserves d'eau importante avec ses rivierres et tout ses lacs et étangs. Ensuite nous avons deux pays frontalier (espagne et andore) ce qui suivant le scénario peut se révéler utile. En fait, l'ariége me semble plus armé à affronter de future crise qu'à résorber ses 11% de chomage actuel.
Si Toulouse venait à être une cible, l'Ariège subirait des dégâts sérieux, de ce coté on est dans l'incertitude, c'est pourquoi je préconise de ne pas fixer d'endroit de repli à priori et de choisir un moyen de survie qui permette de se déplacer au gré des évènements pour trouver l'endroit le moins exposé au fil des évènements (le voilier sur l'océan).
"C'est quand il n'y a plus d'espoir qu'il ne faut désespérer de rien" Sénèque
https://youtu.be/0pK01iKwb1U

lharmas
Kérogène
Kérogène
Messages : 76
Inscription : 11 avr. 2008, 15:01

Re: concrètement, comment nous préparer ?

Message par lharmas » 02 janv. 2011, 18:02

Osas,
J'attendrais ton MP.
Pour la seconde citation, c'est pas moi qui l'ai écrit, et je partage ton avis.

Mobar,
Il y a des évènements plus probables que d'autres.

Avatar de l’utilisateur
mahiahi
Modérateur
Modérateur
Messages : 5961
Inscription : 14 sept. 2004, 14:01
Localisation : Yvelines

Politique post apocalyptique

Message par mahiahi » 30 mai 2011, 14:20

Vilko a écrit :Ce n'est absolument pas le moment d'ouvrir les frontières.
Alter Egaux a écrit :Une fixette, ses frontières. [-X
kercoz a écrit :Votre problème, c'est que vous vous trompez de frontieres .......
Tiens, soyons justes alors :
Supposons que la société s'écroule, ce qui engendrerait des problèmes d'approvisionnement criants, mais que vous teniez avec vos fermes ou coopératives.
Que feriez-vous des inévitables affamés qui viendraient vous voir?
  • vous les intégreriez chez vous (faut partager)?
  • vous les rejetteriez (faut oser, et puis après, il faut maintenir au dehors les désespérés et les malhonnêtes)?
  • vous les associeriez à votre affaire(et comment)?
  • Autre(quoi?)
Ne sois pas charlot!

Dieu se rit des hommes qui déplorent les effets dont ils chérissent les causes (Bossuet)

Ce que nous n'avions pas anticipé, c'est que cette crise allait durer plus longtemps que prévu (François Hollande)

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités