concrètement, comment nous préparer ?

Comment anticiper au mieux le choc à venir (organisation de la société, questions politiques, conseils financiers, etc).

Modérateurs : Rod, Modérateurs

Rahan
Kérogène
Kérogène
Messages : 72
Inscription : 27 nov. 2007, 09:17

Re: concrètement, comment nous préparer ?

Message par Rahan » 29 déc. 2010, 20:39

osas09 a écrit :nous avons obtenu que le quartier où sont nos jardins soient inconstructibles, un nouveau terrain et de plus grosses subventions
Je crois que vous profitez sans le savoir (?) de l'égoïsme des propriétaires : par le phénomène NIMBY personne ne veut que ça construise à côté de chez lui, surtout quand on ne sait pas à quoi s'attendre (immeuble haut, quartier défiguré, etc...) Le fait d'occuper ces terrains par de la production c'est la symbiose parfaite. Le proprio reste dans ses pantoufles sans nouvelle habitation susceptible de faire baisser le prix de son bien, et vous récoltez des bons légumes. :)

Le corolaire négatif, la difficulté pour de nombreuses personnes à se loger en ville à prix décent...

Avatar de l’utilisateur
osas09
Brut lourd
Brut lourd
Messages : 362
Inscription : 15 oct. 2007, 11:44

Re: concrètement, comment nous préparer ?

Message par osas09 » 30 déc. 2010, 15:37

Rahan a écrit : Je crois que vous profitez sans le savoir (?) de l'égoïsme des propriétaires : par le phénomène NIMBY personne ne veut que ça construise à côté de chez lui, surtout quand on ne sait pas à quoi s'attendre (immeuble haut, quartier défiguré, etc...) Le fait d'occuper ces terrains par de la production c'est la symbiose parfaite. Le proprio reste dans ses pantoufles sans nouvelle habitation susceptible de faire baisser le prix de son bien, et vous récoltez des bons légumes. :)
Il est possible que tu ais raison d'autan plus que l'élu de la mairie qui nous a soutenu habite le quartier. :lol: Mais comme je le laissai entendre plus haut. Peu importe que l'on soit soutenu pour de mauvaise raison. L'important c'est que cela avance dans le bon sens que ce soit à cause interet personnel ou à cause d'un grenelle d'oportuniste
lharmas a écrit :Bonjour voisin du 09 !

Je viens de trouver quelques articles sur "Grains d'envie", c'est cool !
J'aime beaucoup aussi
Dernière modification par osas09 le 05 mars 2015, 20:18, modifié 2 fois.
Image

Avatar de l’utilisateur
mobar
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 8583
Inscription : 02 mai 2006, 12:10
Localisation : Essonne

Re: concrètement, comment nous préparer ?

Message par mobar » 30 déc. 2010, 20:01

shutdown a écrit :Oui, oui, tout le monde peut être d'accord afin cela mais qui passe réellement au concret ?
Pour passer au concret il faut d'abord savoir à quoi on va devoir faire face. La plage d'incertitude est grande.

Certains se préparent à une apocalypse à la Mad Max en s'armant et en se réfugiant dans des lieux inhospitaliers comme les survivalistes,

d'autres croient pouvoir se tirer d'affaire avec un potager de banlieue.

Le système ne s'écroulera pas dans la joie et la bonne humeur,je doute qu'il ne s'écroule tout à fait que si on l'aide.

La bonne stratégie est peut être de continuer à profiter du système et d'utiliser le temps qui reste pour préparer des positions de repli pour le moment ou ça va tourner mal.

Tout ceux qui auront fait le mauvais choix trop tôt risquent de le payer cher, pour bien choisir il faut avoir le maximum d'informations sur la situation future et les utiliser le plus tard possible.
"C'est quand il n'y a plus d'espoir qu'il ne faut désespérer de rien" Sénèque
https://youtu.be/0pK01iKwb1U

Avatar de l’utilisateur
Alter Egaux
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 4693
Inscription : 08 févr. 2006, 15:18
Localisation : Ile de France
Contact :

Re: concrètement, comment nous préparer ?

Message par Alter Egaux » 30 déc. 2010, 23:03

mobar a écrit :Le système ne s'écroulera pas dans la joie et la bonne humeur,je doute qu'il ne s'écroule tout à fait que si on l'aide.

La bonne stratégie est peut être de continuer à profiter du système et d'utiliser le temps qui reste pour préparer des positions de repli pour le moment ou ça va tourner mal.
Quelques stratéges jouent sur les 2 plans : se prépare sur les 2 points, continue mais peaufine leur point de chute.
Dernière modification par Alter Egaux le 31 déc. 2010, 08:59, modifié 1 fois.
Etape n°1 : Les africains nomment le pétrole : la "merde" du diable.
Etape n°2 : Restons cool, le PO arrive...
Etape n°3 : "Mais à cet endroit, en ce moment, l'humanité, c'est nous, que cela nous plaise ou non", Samuel Beckett

lharmas
Kérogène
Kérogène
Messages : 76
Inscription : 11 avr. 2008, 15:01

Re: concrètement, comment nous préparer ?

Message par lharmas » 31 déc. 2010, 00:19

osas09 a écrit :... Cette variété de haricot s'appelle le "coco de Pamiers"...
Si tu sais où je peux trouver quelques semences, pour essayer, je suis preneur. De quoi faire une mounjetado vraiment locale à l'automne 2011. Je ne connaissais pas cette variété, elle revient de loin.
mobar a écrit :La bonne stratégie est peut être de continuer à profiter du système et d'utiliser le temps qui reste pour préparer des positions de repli pour le moment ou ça va tourner mal.
Je mettrais une nuance : profiter du système POUR préparer ... je chipote.
mobar a écrit :Tout ceux qui auront fait le mauvais choix trop tôt risquent de le payer cher, pour bien choisir il faut avoir le maximum d'informations sur la situation future et les utiliser le plus tard possible"
L'information est effectivement capitale. Et pour l'heure si, ici, nous sommes à peu près tous d'accord sur l'augmentation à venir des prix du brut et sur la fort probable arrivée du plateau ondulé (y sommes-nous déjà ?), nous ignorons l'impact réel que cela aura sur nos vies et celles de nos enfants. Quand l'interprétation de l'information m'amène à avoir une conviction je m'y prépare. Pour l'heure mes seules convictions sont que les prix du carburant et de l'alimentation iront croissants, et elles impliquent déjà beaucoup.
Lorsque la mise en œuvre de la prépa est en adéquation avec les convictions morales, c'est d'autant plus plaisant et serein.
En 2011 le "coco de Pamiers" régale Osas, en 2017 il le sauve ! :D

Avatar de l’utilisateur
mobar
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 8583
Inscription : 02 mai 2006, 12:10
Localisation : Essonne

Re: concrètement, comment nous préparer ?

Message par mobar » 31 déc. 2010, 16:59

lharmas a écrit : Lorsque la mise en œuvre de la prépa est en adéquation avec les convictions morales, c'est d'autant plus plaisant et serein.
En 2011 le "coco de Pamiers" régale Osas, en 2017 il le sauve ! :D
Le lieu de la position de repli peut également avoir une importance capitale.

Je suis pas sur que l'Ariège soit à l'abri des dérapages, surtout si le dérapage devait être un conflit mondial nucléarisé.

Maintenant, le pire n'est jamais certain.
"C'est quand il n'y a plus d'espoir qu'il ne faut désespérer de rien" Sénèque
https://youtu.be/0pK01iKwb1U

shutdown
Kérogène
Kérogène
Messages : 96
Inscription : 12 juin 2008, 08:51
Localisation : A l'ouest de Paris

Re: concrètement, comment nous préparer ?

Message par shutdown » 31 déc. 2010, 19:30

Ce qu'il faut souligner c'est que poursuivre sa petite vie pour profiter du système tout en préparant une position de repli à la campagne n'est pas au niveau de toutes les bourses !

Ce n'est pas tout le monde qui peut se payer les augmentations de carburant et de gaz tout en acheter pour quelques milliers d'euros un bout de terrain.
Surtout que lorsqu'on a le terrain, il faut l'aménager un minimum ce qui demande aussi des ressources financières.

Finalement, il n'y a qu'une petite frange de la population qui peut se préparer réellement

Avatar de l’utilisateur
mobar
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 8583
Inscription : 02 mai 2006, 12:10
Localisation : Essonne

Re: concrètement, comment nous préparer ?

Message par mobar » 31 déc. 2010, 19:48

shutdown a écrit :Ce qu'il faut souligner c'est que poursuivre sa petite vie pour profiter du système tout en préparant une position de repli à la campagne n'est pas au niveau de toutes les bourses !

Ce n'est pas tout le monde qui peut se payer les augmentations de carburant et de gaz tout en acheter pour quelques milliers d'euros un bout de terrain.
Surtout que lorsqu'on a le terrain, il faut l'aménager un minimum ce qui demande aussi des ressources financières.

Finalement, il n'y a qu'une petite frange de la population qui peut se préparer réellement
La campagne, n'est peut être pas la meilleure solution, ça dépendra de sa localisation. Si elle est dans une zone de conflit, ce ne sera pas une bonne idée que de s'y installer.

Comme aujourd'hui personne ne peut dire ou seront les zones sures en cas de conflit généralisé, la solution pourrait être de se préparer à prendre la mer avec de quoi tenir quelques mois pour aller se réfugier dans un endroit épargné.

Un voilier cà ne coute pas autant qu'un terrain, une maison et ça ne pose pas de problème d'acceptation par les voisins!

et puis il est tjrs possible de le revendre si le pire ne se produit pas.
"C'est quand il n'y a plus d'espoir qu'il ne faut désespérer de rien" Sénèque
https://youtu.be/0pK01iKwb1U

Avatar de l’utilisateur
GillesH38
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 12397
Inscription : 10 sept. 2005, 17:07
Localisation : Berceau de la Houille Blanche !
Contact :

Re: concrètement, comment nous préparer ?

Message par GillesH38 » 01 janv. 2011, 09:45

une remarque quand même , les gens vivant à la campagne dépendent beaucoup plus de leur voiture que les gens en ville. Les seules personnes que je connais qui n'ont pas de voiture habitent centre ville. Et il est beaucoup plus rationnel de produire en masse de la nourriture qu'on achemine vers les centres urbains que chercher à la produire de manière artisanale chacun de son coté. D'ailleurs les pays pauvres connaissent autant que les autres le phénomène d'urbanisation. Donc allez à la campagne si vous aimez y vivre, mais pas pour vous préparer au PO - à mon avis ce sera pire : moins de possibilité de boulots, et plus de dépendance aux transports et au carburant.
- Je suis Charlie - "I do not see any harm in people making money if it leads to a lower carbon society " R.K. Pachauri, président du GIEC, interview du 6 mai 2008 à Emirates Business.

Avatar de l’utilisateur
mobar
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 8583
Inscription : 02 mai 2006, 12:10
Localisation : Essonne

Re: concrètement, comment nous préparer ?

Message par mobar » 01 janv. 2011, 12:23

GillesH38 a écrit :une remarque quand même , les gens vivant à la campagne dépendent beaucoup plus de leur voiture que les gens en ville. Les seules personnes que je connais qui n'ont pas de voiture habitent centre ville. Et il est beaucoup plus rationnel de produire en masse de la nourriture qu'on achemine vers les centres urbains que chercher à la produire de manière artisanale chacun de son coté. D'ailleurs les pays pauvres connaissent autant que les autres le phénomène d'urbanisation. Donc allez à la campagne si vous aimez y vivre, mais pas pour vous préparer au PO - à mon avis ce sera pire : moins de possibilité de boulots, et plus de dépendance aux transports et au carburant.
tu te places délibérement dans une perspective de PO tranquille avec une déliquescence longue du système et la survivance du système social actuel.

Je crois que cette phase de délisquescence larvée dans laquelle nous sommes entrés, sera à court terme suivie par une chute brutale et violente du système et de tous ces artefacts. Avec conflits armés, black out sur toutes les énergies, les communications interrompues ou impossibles.

Dans cette phase ceux qui seront dans les villes n'auront plus de boulot au sens ou on l'entends aujourd'hui,ils seront dans la survie. Leur préoccupations premières seront les premiers étages de la pyramide de Maslow.

Manger pour ne pas être mangé, se protéger et combattre pour sa survie risque fort d'être le lot commun.
"C'est quand il n'y a plus d'espoir qu'il ne faut désespérer de rien" Sénèque
https://youtu.be/0pK01iKwb1U

Avatar de l’utilisateur
GillesH38
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 12397
Inscription : 10 sept. 2005, 17:07
Localisation : Berceau de la Houille Blanche !
Contact :

Re: concrètement, comment nous préparer ?

Message par GillesH38 » 01 janv. 2011, 13:55

mobar a écrit : tu te places délibérement dans une perspective de PO tranquille avec une déliquescence longue du système et la survivance du système social actuel.

Je crois que cette phase de délisquescence larvée dans laquelle nous sommes entrés, sera à court terme suivie par une chute brutale et violente du système et de tous ces artefacts. Avec conflits armés, black out sur toutes les énergies, les communications interrompues ou impossibles.

Dans cette phase ceux qui seront dans les villes n'auront plus de boulot au sens ou on l'entends aujourd'hui,ils seront dans la survie. Leur préoccupations premières seront les premiers étages de la pyramide de Maslow.

Manger pour ne pas être mangé, se protéger et combattre pour sa survie risque fort d'être le lot commun.
conflit armé entre qui et qui, par exemple vers chez toi ?
a mon avis, tu as un scénario romantique qui n'est justifié par aucun argument rationnel, mais même si tu avais raison, si tu regardes les grandes famines, l'essentiel des gens qui mouraient étaient dans les campagnes. Par exemple les conflits armés provoquent des famines simplement parce que les récoltes sont détruites ou réquisitionnées par les troupes. Vivre a la campagne ne te protège nullement de ça. Si il n'y a rien à bouffer autour de toi et que tes récoltes sont détruites, tu meurs comme les autres.
- Je suis Charlie - "I do not see any harm in people making money if it leads to a lower carbon society " R.K. Pachauri, président du GIEC, interview du 6 mai 2008 à Emirates Business.

Avatar de l’utilisateur
mobar
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 8583
Inscription : 02 mai 2006, 12:10
Localisation : Essonne

Re: concrètement, comment nous préparer ?

Message par mobar » 01 janv. 2011, 16:28

GillesH38 a écrit : conflit armé entre qui et qui, par exemple vers chez toi ?
a mon avis, tu as un scénario romantique qui n'est justifié par aucun argument rationnel, mais même si tu avais raison, si tu regardes les grandes famines, l'essentiel des gens qui mouraient étaient dans les campagnes. Par exemple les conflits armés provoquent des famines simplement parce que les récoltes sont détruites ou réquisitionnées par les troupes. Vivre a la campagne ne te protège nullement de ça. Si il n'y a rien à bouffer autour de toi et que tes récoltes sont détruites, tu meurs comme les autres.
Quelques semaines de conflits entre gosses de banlieue affamés et quartiers de centre ville suffiront à créer le chaos. Le nombre et la diversité des situations qui peuvent déclencher le début de la fin est extrêmement important.

Il suffit de voir ce qu'ont pu faire une poignée de pirates armés de couteaux le 11 septembre et les conséquences qui en ont découlé.

Voir la possibilité de conflit armé uniquement comme un affrontement entre deux blocs est dépassé.

Les combattants ou terroristes d'Al Quaida se placent dans cette vision actuelle de la guerre de civilisation, il risquent fort d'être rejoints ou imités par ceux qui ne voient plus de futur à leur condition.
"C'est quand il n'y a plus d'espoir qu'il ne faut désespérer de rien" Sénèque
https://youtu.be/0pK01iKwb1U

Avatar de l’utilisateur
mobar
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 8583
Inscription : 02 mai 2006, 12:10
Localisation : Essonne

Re: concrètement, comment nous préparer ?

Message par mobar » 01 janv. 2011, 16:39

GillesH38 a écrit : Vivre a la campagne ne te protège nullement de ça. Si il n'y a rien à bouffer autour de toi et que tes récoltes sont détruites, tu meurs comme les autres.
La campagne ne peut être utile que si elle est suffisamment isolée et inaccessible pour n'intéresser personne.

De plus tout est une question de temps, même le chaos à une fin, la solution que je vois, consisterait plutôt à se mettre à l'abri pendant la phase transitoire pour s'installer, lorsque les choses se seraient calmées, dans un endroit épargné.

Concrètement, je le vois pour l'instant comme çà :
- tu te prépares dans la phase annonciatrice du chaos,
- tu prends la mer sur un voilier équipé pour la survie pendant la phase de bouleversement,
- puis tu te poses lorsque la connerie est dissipée pour reconstruire sur de nouvelles bases.

Maintenant, je suis bien conscient qu'il y a d'autres possibilités, tu l'as vois comment la survie à l'Apocalypse?

et ne me dis pas qu'il n'y en aura pas d'Apocalypse, même toi tu ne peut en être certain :-(
"C'est quand il n'y a plus d'espoir qu'il ne faut désespérer de rien" Sénèque
https://youtu.be/0pK01iKwb1U

lharmas
Kérogène
Kérogène
Messages : 76
Inscription : 11 avr. 2008, 15:01

Re: concrètement, comment nous préparer ?

Message par lharmas » 01 janv. 2011, 16:40

GillesH38 a écrit :une remarque quand même , les gens vivant à la campagne dépendent beaucoup plus de leur voiture que les gens en ville. Les seules personnes que je connais qui n'ont pas de voiture habitent centre ville. Et il est beaucoup plus rationnel de produire en masse de la nourriture qu'on achemine vers les centres urbains que chercher à la produire de manière artisanale chacun de son coté. D'ailleurs les pays pauvres connaissent autant que les autres le phénomène d'urbanisation. Donc allez à la campagne si vous aimez y vivre, mais pas pour vous préparer au PO - à mon avis ce sera pire : moins de possibilité de boulots, et plus de dépendance aux transports et au carburant.
... les gens vivant à la campagne dépendent beaucoup plus de leur voiture que les gens en ville. Les seules personnes que je connais qui n'ont pas de voiture habitent centre ville.
J'en connais plusieurs à la campagne, dont un à cheval, vélo pour les autres. Mais je suis OK avec toi c'est plus facile de se passer de voiture en ville (now). Il y a 80 ans les campagnes étaient plus peuplées qu'aujourd'hui et personne n'avait de voiture, mais il y avait plus de voies ferrés aussi.

Dans une situation ou les emplois les plus petro-dépendants et les moins nécessaires tendront à disparaître je ne suis pas persuadé que ce soit les campagnes qui y perdent le plus, pour la simple et bonne raison qu'elles produisent quelque chose d'essentiel la bouffe.
Et il est beaucoup plus rationnel de produire en masse de la nourriture qu'on achemine vers les centres urbains que chercher à la produire de manière artisanale chacun de son coté.
Il faut distinguer deux choses : l'activité professionnelle et l'auto-production. A moins de souhaiter vivre en auto-suffisance, c'est un choix, il est souhaitable d'avoir un emploi. Dans un système ou les engrais et le fioul seront de plus en plus cher, dans un système ou il y aura plus de chômeurs, je crois que c'est en milieu rural que seront les emplois. Inversion de la tendance pour aller vers plus de petites exploitations.
Le potager, le bois, les champignons, la pêche, la chasse, le grappillage, ... c'est du bonus. Voire une nécessité un jour.
D'ailleurs les pays pauvres connaissent autant que les autres le phénomène d'urbanisation
Nous venons de rentrer de l'île rouge ou nous visitions une association humanitaire. Si on excepte les zones arides ou les famines sont provoquées par la sécheresse et les criquets, on ne rencontre les affamés qu'en banlieue des villes.
Les facteurs climatiques (sécheresse en Afrique), ou politique (vol des terres en Amérique du sud) explique à mon avis l'essentiel des exodes urbains. Dans les régions où les gens ont la possibilité de cultiver la terre dans de bonnes conditions rejoignent-ils les bidonvilles ? Je n'en suis pas sûr.
Donc allez à la campagne si vous aimez y vivre, mais pas pour vous préparer au PO - à mon avis ce sera pire : moins de possibilité de boulots, et plus de dépendance aux transports et au carburant.
La dépendance aux carburants n'existe qu'à partir du moment où ils sont nécessaires. Si l'objectif à terme est d'y vivre et non simplement d'y loger, ce problème n'en est plus un, les emplois agricoles et l'accessibilité aux ressources faisant le reste.

lharmas
Kérogène
Kérogène
Messages : 76
Inscription : 11 avr. 2008, 15:01

Re: concrètement, comment nous préparer ?

Message par lharmas » 01 janv. 2011, 17:11

mobar a écrit :Le lieu de la position de repli peut également avoir une importance capitale.

Je suis pas sur que l'Ariège soit à l'abri des dérapages, surtout si le dérapage devait être un conflit mondial nucléarisé.

Maintenant, le pire n'est jamais certain.
Personnellement, et comme je l'expliquais plus haut, le scénario chaos/conflit je ne l'envisage pas, pour l'instant. J'ai certaines convictions quand à l'avenir, et ça n'en fait pas parti, sans être pour autant convaincu que ça n'arrivera pas.
Juste pour le jeu, je serais quand même vachement plus rassuré en Ariège ou ailleurs que sur un voilier. Obligation d'accoster régulièrement pour faire des réserves (payées avec quoi ?), dans des ports dont on ignore la situation ; être à la merci de pirates dans une embarcation lente, et loin de tout. A manger du poisson je préfère me faire une truite aux myrtilles dans une grotte Pyrénéenne :D

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité