Premiers pas d'un bébé résilient

Comment anticiper au mieux le choc à venir (organisation de la société, questions politiques, conseils financiers, etc).

Modérateurs : Rod, Modérateurs

piromeilleur
Kérogène
Kérogène
Messages : 13
Inscription : 12 oct. 2016, 09:37
Contact :

Premiers pas d'un bébé résilient

Message par piromeilleur » 01 nov. 2016, 15:14

Une fois persuadé de la réalité, de la probabilité, ou de la possibilité de l'effondrement en cours, sur quoi s'appuyer pour commencer à s'orienter pour agir ? .

Outre une capacité à ne pas se laisser déstabiliser par ses propres peurs, être à même de se faire une représentation intégrale, cohérente et pertinente de la situation, solliciter et intégrer la perception, l'expérience et la coopération des autres, le tout pour combiner en continu action et exploration me semblent de bonne ressources pour cela.

Et vous qu'en pensez-vous ? Comment avez-vous procédé pour faire vos premiers pas en résilience?
......................................" S'attendre au pire et préparer le meilleur" / http://www.effondrementetresilience.blogspot.com ..................................................

Avatar de l’utilisateur
hyperion
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 1713
Inscription : 18 juin 2005, 19:36
Localisation : herault

Re: Premiers pas d'un bébé résilient

Message par hyperion » 01 nov. 2016, 17:02

tjs pas persuadé de la probabilité forte et manquant de précision sur le concept" d'effondrement".
par exemple si c'est en reference au livre de J. Diamond, je ne suis pas du tout d'accord.
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/9310601#
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/17180695homéo niet secu, preservatifs pma pour toutes vaccin hepati b nourisson et chaussures oui oui; Buzin, même pas besoin de lui faire des cadeaux; ayatollah pure

piromeilleur
Kérogène
Kérogène
Messages : 13
Inscription : 12 oct. 2016, 09:37
Contact :

Re: Premiers pas d'un bébé résilient

Message par piromeilleur » 01 nov. 2016, 19:03

hyperion a écrit :tjs pas persuadé de la probabilité forte et manquant de précision sur le concept" d'effondrement".
par exemple si c'est en reference au livre de J. Diamond, je ne suis pas du tout d'accord.
Loin de moi l'intention de te démontrer quoique ce soit. Pour ta simple information, tu trouveras ici : http://www.effondrementetresilience.blogspot.com les sources de mon inspiration. principalement Servigne & Stevens
......................................" S'attendre au pire et préparer le meilleur" / http://www.effondrementetresilience.blogspot.com ..................................................

Avatar de l’utilisateur
mobar
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 9156
Inscription : 02 mai 2006, 12:10
Localisation : Essonne

Re: Premiers pas d'un bébé résilient

Message par mobar » 01 nov. 2016, 19:20

piromeilleur a écrit :Une fois persuadé de la réalité, de la probabilité, ou de la possibilité de l'effondrement en cours, sur quoi s'appuyer pour commencer à s'orienter pour agir ?
...
Et vous qu'en pensez-vous ? Comment avez-vous procédé pour faire vos premiers pas en résilience?
Limiter la prolifération incontrôlée du super prédateur ultime de cette Terre

Un enfant, un point c'est tout!

Dans deux générations la question est réglée et les débats stériles et inopérants sur les conséquences de la cause des causes enterrés

Mais, encore une fois, le tabou des tabous n'est pas abordé ou seulement effleuré pour être mieux évacué

Il n'y a pas de solution aux problèmes qui ne sont pas correctement posés et les questions qui ne sont pas posées n'appellent pas de réponse

Bonne bourre ;) ;-) #-o :-k
"C'est quand il n'y a plus d'espoir qu'il ne faut désespérer de rien" Sénèque
https://youtu.be/0pK01iKwb1U

Avatar de l’utilisateur
kercoz
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 8315
Inscription : 18 nov. 2007, 21:46
Localisation : SUD GIRONDE GRAVE DE GRAVE

Re: Premiers pas d'un bébé résilient

Message par kercoz » 01 nov. 2016, 20:02

piromeilleur a écrit :Une fois persuadé de la réalité, de la probabilité, ou de la possibilité de l'effondrement en cours, sur quoi s'appuyer pour commencer à s'orienter pour agir ? .
Pour ce questionnement, c'est l' incertitude de temporalité qui est en cause.
On sait que ça va s'effondrer. dans 3 ans , ...dans 50 ans ?....
Pour envisager un choix comportemental en fonction de cet effondrement, il faut se référer aux invariants du système qui s'effondre, aux variables dominantes ..
Et là , y' a pas photo, c'est l' énergie qui va être impacté.
Un sachant sachant conjecturer comme Jancovici :
http://athentransition.over-blog.org/ar ... 08625.html
Te diras qu' on dispose d' env 150 esclaves ( Kw) énergétique par individus......
La pénurie d'abondance va nous ramener à une valeur difficile à estimer , ...mais qui ne devrait pas dépasser les 50kw ...en moyenne par blaireau.
Avec ça tu as de quoi évaluer des modèles pas tristes:
L'urbanité est condamnée....la pluspart des activités qu'on y pratique ne sont pas proche des besoins essentiels...
L' engrais c'est à 80% du gaz ....a part les couches culottes ( boues urbaines) il y a le fumier, mais y'aura probablement moins d'animaux puisque les légumes sont plus rentables en terme calorique ....Y reste le BRF ...mais qui est concurencé par le chauffage.
De plus l' urbanité en cas de bug, c'est craignos : émeutes .....les stocks de bouffe sont ds les camions ....je crois qu'en cas de ruptured' appro on estime à 3 semaines dont 2, 5 dans ton placard.
Les bleds offrent une possibilité de protection type limite facho, barrages en routes, réquisition des supermarché et de l' eau, appui sur les gendarmes locaux ....et si l' urbain le plus proche est à plus de 50 bornes, sans carbu ni train, t'as pas grand chose à craindre ...

Pour résumer , si tu repères la zone d'atterrissage, vaut mieux s'en approcher avant la chute , histoire de tomber de moins haut.
Mais bon , il y a un gros éventail de modèles déplétifs possible...faut trouver un choix qui couvre le plus de cas...si tu aimes le potager et les poules, c'est pas forcément la galère, avec le Net tu bosses en gardant un pied dans le système ( le gauche, ça porte bonheur)
Entre 2 certitudes , il faut toujours choisir la moindre .

Avatar de l’utilisateur
Remundo
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 8375
Inscription : 16 févr. 2008, 19:26
Localisation : Clermont Ferrand
Contact :

Re: Premiers pas d'un bébé résilient

Message par Remundo » 01 nov. 2016, 20:08

Kercoz a écrit :avec le Net tu bosses en gardant un pied dans le système ( le gauche, ça porte bonheur)
oh merde alors ! =P~

Avatar de l’utilisateur
rico
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 6358
Inscription : 21 sept. 2005, 15:00
Localisation : 92

Re: Premiers pas d'un bébé résilient

Message par rico » 01 nov. 2016, 20:46

Une fois persuadé de la réalité
Ta réalité. Pour une situation identique tu vivras dans la douleur ou la peur pendant qu'un autre sera dans la joie. Il n'y a rien à préparer, rien à anticiper, il y a seulement des peurs subjectives plus exactement des fantasmes à identifier et ensuite à dépasser. Il n'y pas d'ennemis, pas de probabilités ou de possibilités de je ne sais quoi, il n'y a que des illusions d'autant plus coriaces qu'elles reposent sur l'illusion de ne pas être des illusions....

Avatar de l’utilisateur
hyperion
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 1713
Inscription : 18 juin 2005, 19:36
Localisation : herault

Re: Premiers pas d'un bébé résilient

Message par hyperion » 01 nov. 2016, 21:01

ce n'est pas un deni, c'est au contraire assumer qu' on ne sait pas; même le scenario star trek :mrgreen: n'est pas à éliminer. en tout cas pas plus que le mad max.
perso je trouve tjs le début de la sortie des hydrates de carbone les plus crasseux charbon gasoil comme une benediction, en effet facteur de resilience et d'amelioration de l'idh .gilles dirait ben oui ,mais on refile le bébé aux pays les moins avancés, mais eux aussi tendent vers cela.

finalement les mêmes poncifs sont tjs ressortis , le pic petrolier, la peur de l'accident nucléaire, les même poncifs qui font que l'on oublie que c'est une chance ce pic et on en fait une cata et on ne s'attaque pas directement et depuis déjà 40 ans donc au vrai toxique , à savoir les H de C lourds la merde et l'erika compagnie. et l 'évolution vers les renouvelables ou d'autres technos est d'autant freiné


alors après on peut se gargariser d'une planète qu'on aurait saccager du fait de notre trop grand nombre, ça me parait foncièrement une vision moderne du courroux que l'on doit craindre , n'Est-ce pas mobar , c'est à dire le pire coté des religions qui basent leur action sur une peur fondamentale : l'enfer.

tous ces pbs ne se posent pas si on a assez d'energie pour remplacer les fossiles; et c'est ce dont on discute sur oléocène et personne ne peut se prévaloir d'avoir de certitudes à ce sujet.
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/9310601#
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/17180695homéo niet secu, preservatifs pma pour toutes vaccin hepati b nourisson et chaussures oui oui; Buzin, même pas besoin de lui faire des cadeaux; ayatollah pure

Avatar de l’utilisateur
rico
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 6358
Inscription : 21 sept. 2005, 15:00
Localisation : 92

Re: Premiers pas d'un bébé résilient

Message par rico » 01 nov. 2016, 21:06

A part une guerre nucléaire qui nous laisserait quasi aucune chance, il n'y a rien à "craindre" car tous les autres maux/fléaux potentiels sont tout à fait surmontables (dans la joie et la bonne humeur).

Avatar de l’utilisateur
mobar
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 9156
Inscription : 02 mai 2006, 12:10
Localisation : Essonne

Re: Premiers pas d'un bébé résilient

Message par mobar » 01 nov. 2016, 21:59

hyperion a écrit : alors après on peut se gargariser d'une planète qu'on aurait saccager du fait de notre trop grand nombre, ça me parait foncièrement une vision moderne du courroux que l'on doit craindre , n'Est-ce pas mobar , c'est à dire le pire coté des religions qui basent leur action sur une peur fondamentale : l'enfer.

tous ces pbs ne se posent pas si on a assez d'energie pour remplacer les fossiles; et c'est ce dont on discute sur oléocène et personne ne peut se prévaloir d'avoir de certitudes à ce sujet.
La limite d’accueil d'une population par un territoire n'est pas seulement une question d'énergie, (essaye de survivre sur la Lune avec 1 million de tonne de pétrole, je te donne deux minutes, huit si tu t'es entrainé à l'apnée) c'est aussi une question de biodiversité, d'équilibre entre les formes de vies qui coexistent sur ce territoire et qui se nourrissent les unes des autres, lorsque le super prédateur est surnuméraire, quelle que soit sa religion, sa volonté, son intelligence ou sa connerie ... il doit réduire sa population, s'il ne le fait pas la nature le fera pour lui.

Peak oil, urbanisation, pollution, disparition des abeilles, baisse des stocks de poissons, déforestation, épuisement des ressources ... n'ont qu'une seule cause :e nombre d'utilisateurs sans cesse croissant

Tout le reste n'est que fariboles destinées à amuser la galerie
"C'est quand il n'y a plus d'espoir qu'il ne faut désespérer de rien" Sénèque
https://youtu.be/0pK01iKwb1U

Avatar de l’utilisateur
hyperion
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 1713
Inscription : 18 juin 2005, 19:36
Localisation : herault

Re: Premiers pas d'un bébé résilient

Message par hyperion » 01 nov. 2016, 22:59

çà me parait tout de même lié à sa quantité d'energie . si celle-ci tend vers l'infini la population peut faire de même; le concept de super mechant prédateur n'y changera rien. l'energie peut d'aileurs en premier lieu servir à créer de la biodiversité.
dans les espaces les plus petits s'il y a bq d'énergie les populations augmentent. pour les humains ,les villes en sont un exemple.
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/9310601#
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/17180695homéo niet secu, preservatifs pma pour toutes vaccin hepati b nourisson et chaussures oui oui; Buzin, même pas besoin de lui faire des cadeaux; ayatollah pure

Avatar de l’utilisateur
mobar
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 9156
Inscription : 02 mai 2006, 12:10
Localisation : Essonne

Re: Premiers pas d'un bébé résilient

Message par mobar » 01 nov. 2016, 23:54

hyperion a écrit :çà me parait tout de même lié à sa quantité d'energie . si celle-ci tend vers l'infini la population peut faire de même; le concept de super mechant prédateur n'y changera rien. l'energie peut d'aileurs en premier lieu servir à créer de la biodiversité.
dans les espaces les plus petits s'il y a bq d'énergie les populations augmentent. pour les humains ,les villes en sont un exemple.
Ce n'est pas une question de méchant ou de gentil, c'est une question de densité de prédation acceptable pour un espace donné, tant que tu es confiné sur ton espace terrestre l'infini reste un concepts et ton aliénation à ton espace est vitale

La biodiversité n'a pas attendu le super prédateur pour exister, et elle existera après lui, jusqu'a ce que son espace soit transformé en lumière

L'espace urbain est artificiel, coupe l'électricité de Paris et imagine la vie à J+3, l'état de nature!
"C'est quand il n'y a plus d'espoir qu'il ne faut désespérer de rien" Sénèque
https://youtu.be/0pK01iKwb1U

Répondre