Le cheval

Comment anticiper au mieux le choc à venir (organisation de la société, questions politiques, conseils financiers, etc).

Modérateurs : Rod, Modérateurs

Balika
Kérogène
Kérogène
Messages : 59
Inscription : 23 sept. 2009, 10:20

Re: Le cheval

Message par Balika » 10 sept. 2010, 14:07

On fera comme les mineurs du nord de la France : on mangera des pommes de terre frites dans la graisse de cheval. Miam !
"Appelle ça comme tu voudras, de toute façon ça sent la merde !"
"- Pas merde : Energie ! Pas énergie, plus rien du tout !"

Mad Max 3

alga
Condensat
Condensat
Messages : 523
Inscription : 10 sept. 2010, 01:07

Re: Le cheval

Message par alga » 11 sept. 2010, 22:41

C'est bien ce que je pense, en Occident tout les chevaux vont passer à la casserole tout comme le gibier et les animaux domestique tel que le chien et le chat, peut-être même le rat. Et puis quand il n'y aura plus rien on mangera les vieux !

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 53344
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Le cheval

Message par energy_isere » 04 nov. 2010, 10:19

Des communes misent sur le cheval pour leur collecte de déchets

Des communes misent sur le cheval pour leur collecte de déchets

Depuis un mois, un cheval de trait breton, âgé de 3 ans et répondant au doux nom de Trève de Beaulieu, assure deux fois par semaine la collecte des cartons usagés auprès des commerçants du centre-ville de Laval, situé dans le département de la Mayenne. Lancée par l'association départementale d'accueil, de solidarité et d'activités (ADASA) et la Communauté d’agglomérations Laval Agglomération, cette initiative revendique l’absence d’émission de CO2. En effet, une fois le ramassage assuré, les cartons sont acheminés par une voiture électrique vers une entreprise de recyclage basée dans la ville de St Berthevin. Offrant une alternative à l’incinération, celle-ci œuvre à valoriser les cartons collectés.

Outre son intérêt environnemental et la diffusion de valeurs positives auprès de la population, ce projet se place également dans une politique de réinsertion. Ainsi, l'ADASA a embauché un cocher, guide d'attelage diplômé ainsi que six personnes jusqu’alors sans emploi.
D’un coût total de 16 000 € pour la première année de réalisation, auquel s'ajoute un investissement de 10 000 € pris en charge par Laval Agglomération, l’opération sera prolongée selon le bilan final qui en sera fait.

A l’heure actuelle, une centaine de communes recourent déjà au service hippomobile, à l’instar de Beauvais qui a mis à profit le cheval pour sa collecte de verres usagés. Le secteur agricole n’est pas en reste, le cheval tendant à redevenir un « compagnon de labeur » et de laboure.
http://www.univers-nature.com/inf/inf_a ... gi?id=4447

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 53344
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Le cheval

Message par energy_isere » 05 oct. 2011, 20:14

Hazebrouck : la collecte hippomobile des déchets s'étendra à toute la ville en septembre

La Voix du Nord 26 Juin 2011

Ce lundi soir, les élus du SMICTOM (syndicat mixte intercommunal de collecte et de traitement des ordures ménagères) ont décidé de transformer le galop d'essai! Le ramassage hippomobile de déchets, jusqu'ici testé dans certains quartiers, sera généralisé au "Tout-Hazebrouck"dès le 5 septembre.
http://www.lavoixdunord.fr/actualite/L_ ... es-d.shtml
La collecte hippomobile étendue à toute la ville

Image

Les Hazebrouckois du quartier du Nouveau-Monde ne seront plus les seuls à apprécier le bruit des sabots lors de la collecte des emballages recyclables.


A compter du 5 septembre, la collecte hippomobile est généralisée à tous les quartiers d'Hazebrouck. "Excepté les écarts car le trajet est trop long pour le cheval", précise Didier Tiberghien, président du Smictom (Syndicat mixte de collecte et de traitement des ordures ménagères) des Flandres.

Hazebrouck a montré l'exemple
L'expérience menée depuis le mois de février avec la société Véolia est concluante. "Le coût est un peu plus important qu'une collecte classique mais il reste pondéré et au global il en ressort des effets positifs", indique Wielfried Stelmasiak, directeur du centre Véolia de Strazeele. Outre les emplois directs, la collecte à cheval génère de l'activité indirecte, rien que pour s'occuper des chevaux. Véolia travaille avec les écuries Santrain à Hazebrouck. Le partenariat tissé entre la ville d'Hazebrouck, le Smictom et Véolia se doit d'apporter une alternative durable à la collecte par camion. Wielfrid Stelmasiak loue le courage de la mairie d'Hazebrouck et de Didier Tiberghien, premier adjoint au maire d'Hazebrouck mais aussi président du Smictom. "Hazebrouck a été la première à opter pour ce type de collecte. J'ai le sentiment qu'il en fallait une pour encourager les autres", note le représentant de Véolia, estimant que la collecte hippomobile ne demande qu'à s'étendre en Flandre, dans la région mais aussi en France. L'expérience a d'ailleurs eu des échos outre-atlantique. Après la parution d'un article sur l'expérimentation hazebrouckoise, Wielfried Stelmasiak a reçu un appel intéressé des Etats-Unis.

Un gain social et environnemental
En Flandre, Bailleul pourrait être la prochaine ville à revoir un attelage circuler dans ses rues. Nieppe serait également intéressée. Véolia fera comme à Hazebrouck, un pas à la fois. "Le dispositif demande à être adapté aux spécificités locales. Bailleul est plus vallonnée qu'Hazebrouck ", poursuit Wielfried Stelmasiak, conscient des enjeux de cette nouvelle activité moins pénalisante pour l'environnement pour Véolia. "Nous offrons une alternative durable et nous nous démarquons de la concurrence. On peut imaginer transposer la collecte hippomobile en ville la nuit car on s'affranchit des nuisances sonores. Les perspectives de développement sont multiples", avance-t-il.
Hazebrouck a donc été divisée en six secteurs pour la collecte de recyclable. Le cheval collectera également les ordures ménagères dans l'hyper-centre d'Hazebrouck et les corbeilles de ville comme cela était déjà le cas. Les camions viendront récupérer les caissons, brevetés par Véolia, en périphérie de la ville. La mairie d'Hazebrouck va distribuer dans toutes les boîtes aux lettres des imprimés avec les différents secteurs et jours de collecte. Ces informations sont également disponibles sur le site internet du Smictom (http://www.smictomdesflandres.fr).
La collecte hippomobile a permis de créer 3,5 emplois directs. "Sans compter l'activité indirecte au niveau locale", ajoute le représentant de Véolia. Elle a aussi permis, au moins dans le quartier du Nouveau-Monde, de sensibiliser les habitants au tri. "Le tonnage des déchets recyclables a augmenté", indique Didier Tiberghien, qui attend les résultats à l'échelle de la ville entière pour tirer des conclusions.
http://www.lindicateurdesflandres.fr/ac ... oute.shtml

Avatar de l’utilisateur
kercoz
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 7909
Inscription : 18 nov. 2007, 21:46
Localisation : SUD GIRONDE GRAVE DE GRAVE

Re: Le cheval

Message par kercoz » 05 oct. 2011, 20:17

Il y a aussi un truc sur le débardage par chevaux , qui se développe curieusement aux abords des ités , ...parce que ça amuse les gamins et que ça salope moinss les pelouses ... l'enteprise qui débardait plutot en montagne ou en bord de riviere s'est vu demandée de +en + par des communautés urbaines .....
http://www.paris-normandie.fr/diaporama ... #top-diapo
Entre 2 certitudes , il faut toujours choisir la moindre .

Avatar de l’utilisateur
Thy
Goudron
Goudron
Messages : 140
Inscription : 17 nov. 2008, 12:41
Localisation : Ottignies (30 km de Bruxelles)

Re: Le cheval

Message par Thy » 06 oct. 2011, 12:49

dans ma verte commune
LOUVAIN-LA-NEUVE - Un test sera effectuéen juillet et août pour l’arrosage des fleursà Louvain-la-Neuve.Un attelage avec cheval de trait sera utilisé.
http://www.lavenir.net/article/detail.a ... 3_00009377

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 53344
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Le cheval

Message par energy_isere » 03 août 2012, 11:48

Mont-Saint-Michel : les navettes hippomobiles ne fonctionneront pas en 2012

Les six maringotes, des navettes tirées par des chevaux qui devaient assurer une partie de la desserte du Mont-Saint-Michel, ne seront finalement pas mises en service en 2012 pour "des raisons techniques", a-t-on appris vendredi auprès de l'opérateur, Veolia Transport Mont-Saint-Michel.

De nouvelles maringotes pourraient entrer en service en 2014 et des calèches classiques devraient être proposées dès fin 2012, selon l'opérateur.

"Les ingénieurs considèrent en effet que les tests de résistance effectués sur les prototypes n'ont pas été totalement probants et l'opérateur a préféré renoncer à leur utilisation par principe de précaution", a indiqué Veolia dans un communiqué.

"Même si aucun danger pour le public n'est clairement apparu, la fiabilité à long terme" des navettes "n'était pas suffisante", a précisé à l'AFP Régina Dutacq, responsable d'opération chez Veolia.

"On travaille sur une nouvelle navette hippomobile qui pourra être mise en service d'ici 2014", a-t-elle assuré. "Dès fin 2012, on proposera un véhicule hippomobile provisoire, plus classique", de type calèche, capable de transporter "une vingtaine de personnes, afin de faire travailler les chevaux meneurs qui devaient tracter les attelages, a-t-elle précisé.

En attendant, ces chevaux "seront affectés à d'autres missions", notamment "sur les quais et à l'accueil", "tout en continuant à se former et à se perfectionner pour la conduite des futurs attelages", a poursuivi Régina Dutacq.

Veolia avait déjà reporté une première fois la mise en service de ses maringotes à impériale le 28 avril dernier, date à laquelle le parking au pied du rocher avait été fermé et des navettes automobiles gratuites mises en service.

Les maringotes, qui ont quitté le site jeudi, devaient mettre une vingtaine de minutes à rejoindre le Mont. Elles se présentaient sous la forme d'un véhicule à deux étages, sans toit, avec une capacité de 50 personnes par niveau. Les vitres du premier étage, sans cadre, laissaient apparemment passer la pluie.
http://www.boursorama.com/actualites/mo ... 00e1f3c2a4

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 53344
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Le cheval

Message par energy_isere » 15 sept. 2013, 13:54

http://www.debardage-cheval-environnement.com/

Lien vu dans KAIZEN de ce mois
Quel intérêt y-a-t-il à utiliser la traction animale ?

Les intérêts pour la forêt et les espaces naturels :

Le cheval occasionne peu, et dans la majorité des cas aucun dégât lors de son passage (très peu de frottements sur les arbres d’avenir)

Pas d’arrachement de la régénération naturelle

Pas de formation d’ornière

Pas de tassement des sols

Respect des infrastructures

Respect des sites sensibles (archéologiques, de mémoires, historiques, culturels)

La traction animale est adaptée aux travaux selectifs

Le cheval est une énergie non polluante

En exploitation forestière périurbaine, le cheval est socialement beaucoup mieux perçu et accepté par le public

En rivière, les berges abruptes ne permettent souvent pas au tracteur d'accéder. La traction animale est souvent considérée comme un allié intéressant et concurrentiel pour l’exécution de ce type de chantiers.
Image

Image

Image

Image

avec de l'aide mécanique passive :

Image


et d'autres photos .....
http://www.debardage-cheval-environneme ... -1019.html

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 53344
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Le cheval

Message par energy_isere » 19 avr. 2014, 12:54

JURA. Son permis lui est retiré, il part au travail avec un âne
« Je n’ai plus de points, donc plus de permis, mais je dois aller travailler, désolé pour le dérangement ». Un artisan est parti au travail à Grandfontaine avec un âne et une charrette vendredi matin. Bilan, 2,5 km de bouchons entre Dampierre et Saint-Vit


Publié le 18 avril 2014

Ce vendredi matin, une opération escargot a eu lieu sur la RD 673 entre Dampierre et Saint-Vit. L'artisan est parti au travail à Grandfontaine avec un âne et une charrette. « J’ai plus de points, donc plus de permis, mais je dois aller travailler, désolé pour le dérangement », indiquait un panneau. Cette opération a beaucoup ralenti la circulation : à 7 heures du matin, on notait plus de 2,5 km de bouchons.

Image

Image
http://www.leprogres.fr/jura/2014/04/18 ... C3E265D228

ToTheEnd

Re: Le cheval

Message par ToTheEnd » 19 avr. 2014, 13:18

Je mets pour info cette information que j'avais relevé lors de la visite d'un château... et n'ayant pas lu les 17 pages précédentes, je ne sais pas si c'était connu!

A son pic, il y avait 3.6 millions de chevaux en France et c'était en 1890. A la même époque, il y avait environ 40 millions d'habitants en France. Aujourd'hui, la population chevaline se monte à environ 900K individus.

T

Avatar de l’utilisateur
kercoz
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 7909
Inscription : 18 nov. 2007, 21:46
Localisation : SUD GIRONDE GRAVE DE GRAVE

Re: Le cheval

Message par kercoz » 20 avr. 2014, 08:42

je tente un lien :
http://www.delcampe.net/items?language= ... anslate]=N

Cliquez sur les photos pour loupe.
Entre 2 certitudes , il faut toujours choisir la moindre .

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 53344
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Le cheval

Message par energy_isere » 17 août 2015, 13:35

Barcelone: un cheval qui tractait des touristes meurt d'épuisement

17/08/2015

La scène s'est déroulée jeudi en pleine rue à Barcelone. Le quotidien l'Indépendant rapporte qu'un cheval attelé à une calèche pour promener les touristes s'est effondré. Après un coup de chaud et épuisé, des photos montrent l'animal amorphe sur le bitume. Le cheval serait resté deux heures dans cette position.

D'après une association de protection animale, son propriétaire qui ne voulait pas payer n'a pas appelé de vétérinaire pour lui venir en aide. L'animal est finalement mort sur la chaussée. La Guardia Urbana, la police municipale locale a ouvert une enquête pour maltraitance d'animaux.
http://www.bfmtv.com/international/barc ... 07895.html

Image
http://www.ouest-france.fr/barcelone-ep ... ue-3626509

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 53344
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Le cheval

Message par energy_isere » 05 nov. 2016, 19:54

Dans le Morvan, le cheval à la rescousse d'une forêt protégée

AFP le 05/11/2016

Image
Un cheval tire un sapin dans le Parc National de Morvan, près de Roussillon-en-Morvan, en France, le 2 novembre 2016 ( AFP / PHILIPPE DESMAZES )

Préserver la forêt grâce à la force équine: c'est le défi écologique relevé depuis plusieurs semaines dans les gorges de la Canche, où les autorités ont parié sur le débardage à cheval pour nettoyer ce site protégé du Morvan.

Au sud de Roussillon-en-Morvan (Saône-et-Loire), l'opération a débuté fin octobre pour deux semaines dans cette réserve biologique domaniale, où un micro-climat froid et humide a permis le maintien d'un milieu forestier rare mis en place il y a 5.000 ans.

Le projet: restaurer cette forêt de ravin originelle, habitat considéré comme prioritaire en Europe, où l’orme de montagne et l’érable sycomore, parmi d'autres espèces végétales, se développent sur de fortes pentes.

"L'objectif des travaux aujourd'hui, c'est d'éliminer les résineux plantés dans les années 1960", indique à l'AFP Christine Dodelin, chargée de mission à Natura 2000, un réseau européen de sites naturels à grande valeur patrimoniale dont font partie les gorges de la Canche.

Image

Coordonné par l’Office National des Forêts (ONF), le chantier emploie une poignée de solides chevaux de trait qui tirent d'imposants sapins avec un câble. Selon leurs propriétaires, la charge tractée quotidiennement atteint en moyenne "quatre à cinq cents kilos", parfois sur des pentes inclinées à plus de 50%.

"On ne fait pas travailler un jeune cheval dans ces conditions. Il faut user de calme et surtout avoir la bonne vision de tous les obstacles qui peuvent advenir dans de telles pentes", explique François Biocalti, président de l’association Débardage Cheval Environnement.

- plus cher que la machine -

"Même en leur laissant des branches, les arbres peuvent partir tout seul, et il faut beaucoup de métier pour savoir où placer le cheval, le mettre à la tête du bois, au pied du bois, pour éviter tout risque pour l'animal", ajoute-t-il.

Image

Au total, quatre hectares de résineux - soit 1.000 mètres cube de bois - doivent être retirés d'ici la mi-novembre. Les sapins sont acheminés jusqu’à une route située en contre-bas de la forêt, à des points-relais, avant d'être chargés dans des camions en direction d'un dépôt.

Image

"Le cheval est bien placé pour faire le débuscage, c'est-à-dire sortir de la forêt, slalomer entre les arbres pour les grouper, les amener", souligne Florent Daloz, entrepreneur spécialisé dans le débardage à traction animale. "Les machines ont plus de rendement mais n'ont pas accès partout. Elles font des dégâts importants au niveau des sols et au niveau du frottement sur les arbres."

Reste que les machines sont moins chères que le cheval. La prise en charge du surcoût de ce mode d'exploitation, utilisé dans d'autres régions de l'Hexagone, a été possible grâce à un contrat Natura 2000.

"C'est un chantier très coûteux. Le débardage par traction animale coûte à peu près 90 euros le mètre cube contre 17 habituellement avec la machine", précise Christine Dodelin. Mais "ça vaut le coup d'investir fort sur un surcoût pareil quand on peut exploiter des bois qui ont une très forte valeur économique", justifie-t-elle.

En France, sur 34,5 millions de mètres cube de bois débardés chaque année, seulement 50.000 m3 le sont par la force équine, soit 0,15% du volume total, selon le site spécialisé france-trait.fr.
http://www.boursorama.com/actualites/da ... 777e035b1f

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 53344
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Le cheval

Message par energy_isere » 05 août 2018, 12:49

Image
24 heures photo du 30 juillet 2018
07/17
UNIQUE. Tractée par Rikita et Estime, deux chevaux de 14 et 4 ans, une hippomobile sillonne les plages de Calvi (Haute-Corse) pour collecter les poubelles triées de 16 restaurants, un procédé écologique salutaire en Corse, régulièrement touchée par une crise des déchets. «Est-ce que vous avez déjà vu des gens caresser des camions poubelles ? Eh bien nous, ça nous arrive tous les jours», souligne Erwan Berroche, créateur de la société Terra D'Avvene, à l'origine du projet.
Pascal Pochard-Casabianca/AFP

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités