Le cheval

Comment anticiper au mieux le choc à venir (organisation de la société, questions politiques, conseils financiers, etc).

Modérateurs : Rod, Modérateurs

spego
Brut léger
Brut léger
Messages : 454
Inscription : 18 avr. 2009, 18:50

Re: Le cheval

Message par spego » 14 sept. 2009, 19:35

Le cheval était encore trés utilisé dans les campagnes pour l'agriculture et les transports à très courte distance comme le marché local en 1945 mais cela à très vite changé. Par contre le cheval sur la route sur longue distance c'était fini depuis le gros développement des trains soit 1880 environ. En 1870 les trains roulaient déjà à 100 km/h et les riches pouvaient se permettre de descendre de Paris à la cote d'Azur en 24 heures eh oui et ce trente ans avant l'invention de l'auto.

A mon avis oubliez le cheval même si avec des élément issus de l'automobile comme les roulements à billes (pas forcément de premier choix) on améliorerai un peu la traction.

Pour qu'on se remette au cheval de labeur (et pas un cheval par famille en guise de voiture) il faudrai redescendre au niveau de l'Ouzbekistan, AMHA c'est pas demain la veille: en divisant notre conso par 10 on serai encore aux années trente soit train cars et taxis pour a peu près tous.

Avatar de l’utilisateur
Raminagrobis
Modérateur
Modérateur
Messages : 5081
Inscription : 17 août 2006, 18:05
Localisation : Tours, Lille parfois

Re: Le cheval

Message par Raminagrobis » 14 sept. 2009, 20:21

Alturiak a écrit :Une erreur d'un facteur 1000 s'est glissée dans les derniers messages (car sur la page WP), sans toutefois avoir d'impact sur les résultats finaux trouvés et les conclusions tirées : 1UF = 1,65 milliers de kcal !
Ouais tjrs ce truc débile qui piège : 1 Calorie avec un C majuscule = 1000 calories. Je sais pas qui a inventé ca, mais il a pas intérêt à ce que je le rencontre :twisted:
Toujours moins.

Avatar de l’utilisateur
kercoz
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 8002
Inscription : 18 nov. 2007, 21:46
Localisation : SUD GIRONDE GRAVE DE GRAVE

Re: Le cheval

Message par kercoz » 15 sept. 2009, 11:05

Raminagrobis a écrit :
Alturiak a écrit :Une erreur d'un facteur 1000 s'est glissée dans les derniers messages (car sur la page WP), sans toutefois avoir d'impact sur les résultats finaux trouvés et les conclusions tirées : 1UF = 1,65 milliers de kcal !
Ouais tjrs ce truc débile qui piège : 1 Calorie avec un C majuscule = 1000 calories. Je sais pas qui a inventé ca, mais il a pas intérêt à ce que je le rencontre :twisted:
Ca ne peut etre qu'une femme.
Entre 2 certitudes , il faut toujours choisir la moindre .

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 54473
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Le cheval

Message par energy_isere » 18 sept. 2009, 18:26

Collecte des déchets :le grand retour du cheval

Un cheval à la place d'un camion pour les ordures ménagères peut diminuer les émissions de CO2 de 35 %.

Image

«Ce n'est pas un gadget !» Depuis plusieurs années, Luc Delas se bat avec son association, Equiterra, pour défendre l'usage des chevaux de trait. Et, depuis un peu plus d'un an, les choses bougent. «On quitte le seul rayon du joliment correct», assure-t-il, avec des collectivités qui choisissent de remettre l'animal au cœur des ­villes. Utilisé pour tondre, tirer les minibus scolaires ou des bennes à ordures, le cheval a repris du ­service.

L'usage du passé redeviendrait-il une solution d'avenir ? «Soyons clair, il s'agit bien d'une niche, mais aujourd'hui, avec le développement durable, c'est le moment de réintroduire l'énergie cheval.» À Lyon, l'une des très rares villes de France dont la direction des espaces verts a obtenu la certification ISO 14001, le cheval a été réintroduit il y a deux ans pour collecter les déchets dans le parc de la Tête-d'Or, qui accueille l'été plus de 55 000 promeneurs par jour.

«C'est aussi efficace qu'une machine et neutre en termes de coût», insiste Gilles Burna, l'adjoint à l'urbanisme et aux espaces verts de la Ville. Imitée par Strasbourg, Lyon envisagerait à présent le recours aux équidés pour le ramassage des feuilles et des bois morts et des actions d'animation pédagogiques. Si l'on exclut les agglomérations qui proposent des calèches pour promener les touristes, une trentaine de communes se seraient lancées dans l'aventure cheval.

Enfants et parents conquis
Avec la taxe carbone, l'association Equiterra estime également détenir un argument de poids. Utiliser un cheval pour le ramassage d'ordures à la place d'un camion permet d'enregistrer un gain de carbone de 35 %. Un gain qui pourrait monter à 40 % pour la tonte des espaces verts, et même à 90 % pour les activités de maraîchage. Passé les écueils du départ (convaincre les conseillers municipaux sceptiques, former les agents…), les collectivités qui ont franchi le pas sont toutes enthousiastes. «On est même victimes de notre succès », s'étonne Edwige Franzetti, adjointe au maire de Maxéville, en banlieue de Nancy, où l'équibus scolaire a conquis enfants et parents.

Sans oublier la nécessaire préservation des espèces. «Sur cent poulains de trait, 95 partent à la boucherie », souligne encore le président de l'association, qui s'interroge : alors qu'en Allemagne on compte encore entre 400 et 500 chevaux de trait pour le seul débardage, il n'y en a pas un seul en France ! «Dans quinze ans, il y aura des éléphants, des lions et des girafes, mais il n'y aura plus un seul cheval de trait si on ne maintient pas les efforts », assène-t-il.
http://www.lefigaro.fr/environnement/20 ... heval-.php

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 54473
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Le cheval

Message par energy_isere » 10 déc. 2009, 12:16

A Vizille, (20 km de Grenoble) :

Image

Vu dans Isére magazine de dec 2009.

~~sylvain~~
Brut lourd
Brut lourd
Messages : 398
Inscription : 11 déc. 2009, 20:43
Contact :

Re: Le cheval

Message par ~~sylvain~~ » 06 janv. 2010, 19:01

Quand on a à labourer un champ pour ensevelir du compost, aller au village, aller à la pêche ou a la chasse
un cheval est bien pratique , combien d'heure passe t on a travailler pour fournir du gasoil à notre voiture? Moins sans doute mais malgrés la puissance sous le capot il faut régulierement en changer et repartir sur un crédit

et puis il on a du foin à rapporter d'un champs qui se trouve seulement à un km c'est une atout
comme pour le bois de chauffe
Image

labourer
Image
approvisionnement du bois de chauffe et débardage
Image
Image
Image

Image

et puis il y a les mulets
Image

les élevages d'ane permette d'avoir du lait et faire du fromage tout en arondissant les fins de mois en vendant les petits

ça fait du travail pour le forgeron et le menuisier etc

la litiere est source d'azote pour les cultures, il n'y a pas que des aspects négatif

en tout car ça ne remet pas en cause le discours de celui qui s'en passera volontiers (kerkos l'hermite lol)
pour survivre seul on peut s'en passer , mais si on est en éco village ou ecoquartier rural on peut envisager de louer le travail de son cheval (chevaux)
vendre ou échanger les poulains
il y a des paysans qui sont en coopérative pour les moissonneuses , pourquoi pas pour les chevaux?

Il faut savoir envisager plusieurs cas de figures avant d'être catégorique

Qui peut affirmer qu'une économie rurale ne verra pas le jours?
Qu'on le veuille ou non c'est ce qui se passera,
Il y aura sans doute des ermites mais il y aura des villages, des coopératives et du blé à moudre, du bois à transporter, le cheval sera indispensable évidement
pour le PO: vous savez?....
alors quels sont vos projets ?
oléotransition

~~sylvain~~
Brut lourd
Brut lourd
Messages : 398
Inscription : 11 déc. 2009, 20:43
Contact :

Re: Le cheval

Message par ~~sylvain~~ » 06 janv. 2010, 23:08

kerkoz tu y viendras toi aussi,

Image
pour le PO: vous savez?....
alors quels sont vos projets ?
oléotransition

Avatar de l’utilisateur
phyvette
Modérateur
Modérateur
Messages : 7225
Inscription : 19 janv. 2006, 03:34

Re: Le cheval

Message par phyvette » 06 janv. 2010, 23:47

Eric Lun Aoû 30, 2004 a écrit : (**) Et ce problème n'est pas nouveau. À l'age d'or du cheval, en Angleterre, vers 1900, une part considérable de la production agricole était destinéee aux chevaux. Que l'on voyage en voiture ou en cheval, la problématique énergétique est la même : Si on veut de l'énergie pour se déplacer, il en reste moins pour se nourrir. Le pétrole a permis pendant des decennies de faire les deux, mais il faudra bientôt choisir.
LIEN

Va falloir tout reprendre du début ?
Gilles a raison
Gilles a tjs raison
Si un membre a raison les 1 et 2 s'appliquent
Gilles ne contredit pas il éduque
Les idées de Gilles sont tjs bonnes
Gilles est obligé de penser pour tout le monde
Seul Gilles a une vision globale de la société

~~sylvain~~
Brut lourd
Brut lourd
Messages : 398
Inscription : 11 déc. 2009, 20:43
Contact :

Re: Le cheval

Message par ~~sylvain~~ » 07 janv. 2010, 02:12

et bien je me suis tapé tous le fil et je ne suis pas convaincu que le cheval ne soit pas obligatoire pour mieux survivre
le soit disant travail pour nourrir les chevaux ne semble pas rebuter certains paysans de demain qui ont dors et déjà trouvé des avantages ertain à avoir un ou des chevaux http://www.prommata.org/index.php
exemple sur le fil on nous dit qu'avoir un cheval représente beaucoup de travail , hors c'est le contraire d'aprés
http://www.prommata.org/index.php
De limiter le recours à l'emprunt
L'installation sur de petites surfaces
L'indépendance énergétique et l'autonomie du paysan
La production d'aliments sans créer de pollution
La valorisation des territoires à fort handicap naturel
Une production diversifiée adaptée à la vente directe
donc inutile de reprendre du début , on peut avancer tout simplement
sidonie d'ailleurs nous a donné un exemple convaincant de la facilité d'avoir des chevaux si l'on vit dans un leur suffisamment humide pour avoir de l'herbe
et une plantation plus calorique n'est pas beaucoup de travail
rappelons nous que nous travaillons 35/40heures par semaine et que pour les voitures du couple et les pneus, vidange réparation et achat nous travaillons sans doute plus d'heure que pour un cheval
hors une voiture est inutile pour travailler un terrain

pourquoi faut il toujours que certains fasse la loi?
chaque cas et particulier et le vieil ermite d'alsace n'a pas besoin d'un cheval
le breton le normand le landais n'a aucun problème pour en avoir plusieurs

il faut arrêter de décréter des vérités fausses comme des barrières à la discussion

actuellement en bulgarie comme partout on utilise des chevaux et autre animaux de travail ,
comment expliquer que ce soit en pure perte?
comment expliquer que le cheval soit présent à l'état sauvage ?

parler des arnachement comme d'un probleme ou encore des outils méchanique que les animaux tirent comme un investissement est une erreur, il y en a qui savent les fabriquer,
pour le PO: vous savez?....
alors quels sont vos projets ?
oléotransition

~~sylvain~~
Brut lourd
Brut lourd
Messages : 398
Inscription : 11 déc. 2009, 20:43
Contact :

Re: Le cheval

Message par ~~sylvain~~ » 07 janv. 2010, 02:20

**) Et ce problème n'est pas nouveau. À l'age d'or du cheval, en Angleterre, vers 1900, une part considérable de la production agricole était destinéee aux chevaux. Que l'on voyage en voiture ou en cheval, la problématique énergétique est la même : Si on veut de l'énergie pour se déplacer, il en reste moins pour se nourrir. Le pétrole a permis pendant des décennies de faire les deux, mais il faudra bientôt choisir.
Avec toutes ces calèches et carrosse de bourges il fallait bien ça ! et ça faisait marcher le commerce paysan

Mais le paysan lui, nourrie son cheval gratuitement
si tu as une famille à nourrir , comment fera tu pour travailler tout l'été ta terre tout en assurant une récolte de bois de chauffe de plus en plus lointaine?
Combien de temps à transporter toi-même tes bûches alors qu'il te suffit d'un cheval pour économiser ton temps et ta santé
Sans cheval à quel age est on usé ? Que faire en cas d'hernie discale ?
Un homme seul n'a pas besoin d'un cheval pour sa survie ok je suis d'accord, mais dans le cas d'une famille c'est indispensable
Sans compter qu'en cas de famine causé par la météo, sacrifier un des chevaux peut représenter la survie du clan

Comme tu vois le sujet n'est pas forcément mort ou inintéressant
il faut voir sur plusieurs années voir plusieurs génération , le solitaire sera mort seul une nuit d'hiver que la famille sera toujours là
pour le PO: vous savez?....
alors quels sont vos projets ?
oléotransition

spego
Brut léger
Brut léger
Messages : 454
Inscription : 18 avr. 2009, 18:50

Re: Le cheval

Message par spego » 07 janv. 2010, 07:42

Tous les paysans n epossédaient pas un cheval loin de la, le terme "laboureur" désigne justement un paysan aisé disposant personnellement d'un attellage susceptible de labourer et pas seulemnt l'homme qui effectue un labour.
Les petits paysans 40 fois plus nombreux qu'actuellement ne possédaient pas de cheval mais l'empruntaient à celui qui en avait un et payaient cet emprunt en travail non salarié. Un cheval ne suffit pas à labourer il en faut deux ou plus et des gros qui mangent beaucoup et pas de l'herbe si il s'agit de travailler...Pour aller chercher du bois un ane suffit là oui c'est très économique.

Avatar de l’utilisateur
FOWLER
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 2366
Inscription : 08 févr. 2008, 10:36
Localisation : foret de cure-dents géants des landes, france
Contact :

Re: Le cheval

Message par FOWLER » 07 janv. 2010, 09:30

Bon, ici on attele des poneys depuis plusieurs année quasiment tous les jours, et quand il fait beau, on amène les enfants à l'école avec. Dans le cadre de l'AMAP qui se crée, on va aussi travailler un peu le sol.

Mais c'est du pur fun : la justification de tout ça, c'est avant tout le plaisir, ensuite le fait d'avoir des animaux polivalents, et enfin de conserver des petits savoir-faire liés à l'attelage.

Derrière, il faut alimenter les animaux, et ça ne coute pas "rien", maintenir le harnachement en état, et ça ne peut pas être un truc bricolé avec de la ficelle tressée etc etc

Après, au fil des forum, vous croiserez certainement des gens qui alimentent leur chevaux avec l'herbe du bord de route, qui ne mettent pas de fers aux sabots, et qui font 50 km par jour : c'est bidon.

Ne pas oublier aussi que c'est une activité dangereuse, plus que de monter à cheval, car quand ça se barre en couille, un attelage, il y a toujours de la casse humaine ou animale au bout.

Assez d'accord avec Spego, le plus économique pour les petits boulots, c'est l'ane ou la mule (qui peut être très grande)
la nuit la raison dort, et simplement les choses sont.
St Ex

Tout ça pour dire comment ils ne savent pas pourquoi.
Prévert (et pas Guitry !)

J'ai fait fortune...parce que j'ai toujours vendu trop tôt !
Rotschild.

http://www.les-pieds-sur-terre.info

Geispe
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 1553
Inscription : 09 mars 2005, 17:16
Localisation : Vosges du Nord

Re: Le cheval

Message par Geispe » 07 janv. 2010, 10:03

il me semble bien que la majorité des paysans labouraient avec des vaches et n'avaient pas de cheval. la vache produit du lait et un veau tous les ans... le cheval c'était le luxe des grosses enrtreprises : c'était les prémices du métro-boulot-dodo industriel. rien n'empêche d'avoir un cheval mais c'est aussi une question de choix de société... car il faut pouvoir embaucher du monde pour faire les foins car à la main on ne va pas bien loin tout seul... si je ne turbine pas comme un damné pendant un mois à condition qu'il fasse suffisamment beau temps je n'arrive pas à faire le foin de ma vieille jument. d'ailleurs je préfère acheter tous les ans 6 à 8 roundballers.
et comme elle ne peut plus bosser c'est un second cheval qu'il me faudrait... en plus... à l'époque c'était bien sûr direction abattoir si on avait mal aux pieds après les jeunes années.

Avatar de l’utilisateur
FOWLER
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 2366
Inscription : 08 févr. 2008, 10:36
Localisation : foret de cure-dents géants des landes, france
Contact :

Re: Le cheval

Message par FOWLER » 07 janv. 2010, 10:32

Bonjour Geispe, et tous mes voeux.

Ici, le petit champ de seigle de 3,5 ha était effectivement labouré par une paire de vaches, et le dernier homme qui l'a fait vit toujours à quelques kilomètres d'ici.

Meme avec un tracteur, faire les foins n'est pas évident, et on peut très bien louper sa saison.

Sylvain, on essaye pas de te briser le moral, c'est juste pour te dire que les gros animaux, cela ne fonctionne pas tout seul, c'est des milliers d'heures par an, ça vaut le coup de bien réfléchir.

On peut idéaliser en regardant les pays ou ça marche, mais généralement dans ces endroits (europe de l'est notamment) on baigne dans la culture cheval, le lien n'a jamais été rompu que ce soit en terme de contact avec les animaux, ou de savoir faire. C'est pas pareil chez nous, et ça ne s'invente pas.
la nuit la raison dort, et simplement les choses sont.
St Ex

Tout ça pour dire comment ils ne savent pas pourquoi.
Prévert (et pas Guitry !)

J'ai fait fortune...parce que j'ai toujours vendu trop tôt !
Rotschild.

http://www.les-pieds-sur-terre.info

~~sylvain~~
Brut lourd
Brut lourd
Messages : 398
Inscription : 11 déc. 2009, 20:43
Contact :

Re: Le cheval

Message par ~~sylvain~~ » 07 janv. 2010, 12:22

hé les gars :lol: je n'ai pas une chambre d'ados avec des photos de chevaux collées aux murs :lol:
vous me dites que l'idéal c'est des vaches et la mule c'est parfait pour moi!!

mais là vous me rassurez quand même, car travailler aux maraîcher toute la saison et aller couper du bois à la hache
Puis ramener le bois sur mon dos
tout en niquant la bonne !!!! Moi je me suicide de suite!! (après le niquage de bonne quand même)

Alors que si ma femme et mon fils peuvent remplir le chariot de bois et le rapporter à la casba ça me laisse tout le loisir de travailler à la production de nourriture,

mon fils et ma femme qui laboure c'est possible aussi….
Qui épandent l'engrais pareil…..
Pendant que je fais une sieste bien mérité (l'avignonnais fonctionne mieux après la sieste)

vous me rassurez là

Âne, mulet, vache , ou percheron du moment qu'il y a une assistance= moi ça me va!

et si l'un des voisins agriculteur a la passion des chevaux et qu'il vient labourer mon champs contre un % de légumes ou du poisson (oui je choppe pas mal de poisson) ou des service d'électricien plombier fabriquant de panneaux solaire artisanaux (bien quoi?)
L'idée c'est que l'animal nous évite de finir sous terre usée par les taches les plus lourdes


Cela dit pour le luxe de se déplacer, je ferais bien comme Sidonie
avec du cheval camarguais par exemple petit cheval autonome ou bien du cheval marquisien, qui vis très bien sans l'homme
Pour mon fils devenu adulte ce serait certainement le moyen de le faire bosser : quoi ? Tu veux un cheval? Et puis quoi encore!!! À moins que tu les nourrisses!! et hop le tour est joué lol

j'avais un amis bourge , enfin le papa était un maçon qui avait réussi , en sortant de chez lui pour aller à l'école il s'occupait en premier de son cheval
une belle bête mais il était caractériel!! il faut dire qu'il vivait seul dans son enclot, et un peu plus loin il y avait un "cow-boy" un vieux producteur de chevaux il me payait pour ramasser les ballots de paille avec un autre copain
Ensuite on entreposait les ballots dans une grange avec du sel pour éviter que ça chauffe
il y avait du travail c'est vrai
j'ai visité à pont saint esprit (10km de chez moi) avec l'école notre dame une champignonnière qui faisait fermenter le fumier de cheval , ensuite il faisait de champignon dans une grotte

je m'écarte du sujet mais les souvenir affluent ! Désolé

je me demande dans quelle mesure il sera possible de louer des chevaux à un autre survivant qui aura choisi de survivre en faisant du cheval? Voir des vaches

Fowler tu fais comment toi? Tu as un tracteur?
Dernière modification par ~~sylvain~~ le 07 janv. 2010, 12:48, modifié 1 fois.
pour le PO: vous savez?....
alors quels sont vos projets ?
oléotransition

Répondre