[Blog de Remundo] Machines et Animaux non conventionnels

Forum dédié aux discussions sur les moyens de transport.

Modérateur : Modérateurs

Avatar de l’utilisateur
Remundo
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 7014
Inscription : 16 févr. 2008, 19:26
Localisation : Clermont Ferrand
Contact :

Re: Machine à pistons rotatifs à battement contrôlé

Message par Remundo » 23 févr. 2008, 11:27

Bonjour Lansing et Kercoz,

Le concept Wankel fut en effet séduisant et prometteur. Il demeure encore une bell réalisation mécanique.

Il a longtemps souffert de problème d'étanchéité car il a besoin aux extrémités du piston triangulaire de segments à contact linéique: ceci génère une usure et est favorable aux fuites. Ces problèmes sont maintenant résolus grâce aux gros efforts de Mazda.

Le Wankel a le défaut de ne pas être équilibré, mais en couplant plusieurs rotors, on diminue, voire on supprime les vibrations, au détriment de la simplicité.

Le défaut majeur du Wankel est sa cinématique Vmin Vmax. En effet, durant le mouvement, la surface de poussée du rotor n'engendre pas le volume Vmax-Vmin. Elle engendre moins que ce volume.

Ce qui veut dire qu'une partie de la pression est perdue, un peu comme si vous faisiez descendre un piston classique avec des petit trous régulièrement percés sur les flancs du cylindre. Ceci explique sa consommation excessive.

En revanche, lorsque la consommation n'est pas gênante, le Wankel atteint de belles puissances par rapport à sa taille.

Le concept PRBC isole ses chambres par un contact surfacique cylindrique, a une cinématique Vmin Vmax comparable à celle d'un piston à déplacement linéaire, et est parfaitement équilibré et compact.

A bientôt ! =P~
Dernière modification par Remundo le 24 févr. 2008, 10:50, modifié 1 fois.

Avatar de l’utilisateur
kercoz
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 7590
Inscription : 18 nov. 2007, 21:46
Localisation : SUD GIRONDE GRAVE DE GRAVE

Re: Machine à pistons rotatifs à battement contrôlé

Message par kercoz » 23 févr. 2008, 11:53

Merci pour cet eclaircie.
Entre 2 certitudes , il faut toujours choisir la moindre .

Avatar de l’utilisateur
Remundo
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 7014
Inscription : 16 févr. 2008, 19:26
Localisation : Clermont Ferrand
Contact :

Re: Machine à pistons rotatifs à battement contrôlé

Message par Remundo » 26 févr. 2008, 17:07

Et une petite vue 3D pour le plaisir des yeux... Voici un M2PRBC1150 avec cinématique à losange déformable :roll:
Image

Avatar de l’utilisateur
Remundo
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 7014
Inscription : 16 févr. 2008, 19:26
Localisation : Clermont Ferrand
Contact :

Re: Machine à pistons rotatifs à battement contrôlé

Message par Remundo » 26 févr. 2008, 17:08

D'autres belles images et précisions ici:

http://sycomoreen.free.fr/syco_francais ... cipes.html

A bientôt !

echazare
Gaz naturel
Gaz naturel
Messages : 874
Inscription : 23 mars 2005, 17:17
Localisation : Neuchatel (Suisse)

Re: Machine à pistons rotatifs à battement contrôlé

Message par echazare » 28 févr. 2008, 13:29

Remundo a écrit :Pour Echazare,

Ben il suffit de regarder les gifs animés avec attention et concentration. [-o<

Les mouvements ne sont pas approximatifs. Ils sont parfaitement exacts et générés mathématiquement par mes soins avec des fonctions mathématiques usuelles (somme, multiplication, sinus, cosinus...) :roll:

A bientôt !


Ok j'avais as vu, c'est pas vraiment ce que l'on appelle un schéma cinématique (type de liaisons), mais bon c'est une solution sympa qui à mon avis (sans avoir trop creusé la question) risque de souffrir de tout les problèmes des moteurs dit rotatifs (Wenkel...)...

Avatar de l’utilisateur
Remundo
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 7014
Inscription : 16 févr. 2008, 19:26
Localisation : Clermont Ferrand
Contact :

Re: Machine à pistons rotatifs à battement contrôlé

Message par Remundo » 01 mars 2008, 22:34

Bonsoir Echazare,

Pour les schémas cinématiques, pas très facile, il s'agit de contacts linéiques galets/came mobiles, glissières, pivots...

Autant faire un gif animé bien plus explicite :D

Comme la cinématique est totalement différente de celle d'un Wankel, le PRBC ne rencontre pas les problème d'étanchéité du Wankel.

Les surfaces de séparation des chambres sont justement des surfaces, il est aisé de fixer des segments sur les extrémités de pistons rotatifs et de lubrifier par films d'huile. Ces segments sont naturellement plaqués par la force centrifuge et peuvent ainsi assurer ainsi une étanchéité convenable.

Il faut que je fasse des protos et probablement que le recours aux segments sera superflux.

A bientôt !

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 49594
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Machine à pistons rotatifs à battement contrôlé

Message par energy_isere » 02 mars 2008, 10:05

Remundo a écrit :......Il faut que je fasse des protos et probablement que le recours aux segments sera superflux.

A bientôt !


C 'est beau l' esprit d' initiative.

Mais tu penses engloutir combien d' € dans un prototype ? Parce que des réalisation de piéces à l' unité ça coute hyper cher. 8-[

Je dis pas ça pour décourager, mais as tu une idée de la ou tu mets les pieds ?

Avatar de l’utilisateur
Remundo
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 7014
Inscription : 16 févr. 2008, 19:26
Localisation : Clermont Ferrand
Contact :

Re: Machine à pistons rotatifs à battement contrôlé

Message par Remundo » 02 mars 2008, 10:24

Bonjour Energie Isère,

Je vais probablement utiliser des pièces en découpage laser pour contourner les coûts d'usinage classique.

L'idée est de prendre une tôle de 1 cm et de faire découper au laser 50 profils identiques. Cela abaisse les couts pour le découpeur : une seule manutention de tôle et répétion du même profil (programmation très réduite)

Ensuite pas empilage et boulonnage, on obtient une pièce massive.

Cela m'offre en plus le luxe de faire varier l'épaisseur de mon moteur comme je veux.


Dans une fourchette large, il faut dans les 2000 Euros de pièces pour un prototype moteur de 70 Ch.

J'ai une deuxième invention à poster... dans le domaine de l'énergie solaire. Je pense que ça n'est pas inintéressant et que ça peut intéresser les Oléocéniens.

Dans le même genre, je vais devoir poster une grosse série de messages/illustrations.

N'y vois-tu pas d'inconvénient Modérator ?

J'aimerais que tu me laisses finir avant de me bloquer... libre à toi de tout effacer après si ça ne te plait pas :D

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 49594
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Machine à pistons rotatifs à battement contrôlé

Message par energy_isere » 02 mars 2008, 10:36

Remundo a écrit :Je vais probablement utiliser des pièces en découpage laser pour contourner les coûts d'usinage classique.

L'idée est de prendre une tôle de 1 cm et de faire découper au laser 50 profils identiques. Cela abaisse les couts pour le découpeur : une seule manutention de tôle et répétion du même profil (programmation très réduite)

Ensuite pas empilage et boulonnage, on obtient une pièce massive.D


#-o Bon OK ca permettra peut étre de vérifier la chaine cinématique, mais quid de la solidité et l' étanchéité de ton prototype ? Et je parle pas des frottements ....
2000 € me parait un budget extremement faible.
Bon courage quand méme

Avatar de l’utilisateur
phyvette
Modérateur
Modérateur
Messages : 6487
Inscription : 19 janv. 2006, 03:34

Re: Machine à pistons rotatifs à battement contrôlé

Message par phyvette » 02 mars 2008, 10:37

Remundo a écrit : J'ai une deuxième invention à poster... dans le domaine de l'énergie solaire. Je pense que ça n'est pas inintéressant et que ça peut intéresser les Oléocéniens.


Va y vite ramundo , suis pressé de voir ça . =D>
Quand on ne peut pas prendre place autour de la table, on se retrouve au menu.

Avatar de l’utilisateur
Remundo
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 7014
Inscription : 16 févr. 2008, 19:26
Localisation : Clermont Ferrand
Contact :

Re: Machine à pistons rotatifs à battement contrôlé

Message par Remundo » 02 mars 2008, 10:40

Merci Energy Isère, c'est un budget raisonnable parce que je ne compte pas mon temps :lol:

Bon alors j'y vais...

Ce sera le sujet "Piège Hyperthermique du Rayonnement Solaire Direct (PHRSD)"

Avatar de l’utilisateur
Remundo
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 7014
Inscription : 16 févr. 2008, 19:26
Localisation : Clermont Ferrand
Contact :

Piège Hyperthermique du Rayonnement Solaire Direct (PHRSD)

Message par Remundo » 02 mars 2008, 10:41

Image

Créer le mouvement à partir d'une source d'énergie, le convertir en un autre plus utile grâce à un dispositif adéquat, tout en ayant un bon rendement et en en respectant l'environnement,

tels sont les défis que relève SYCOMOREEN.


SYCOMOREEN est une société familiale que mon père a créée pour développer tout une famille de brevets axés sur les énergies renouvelables.

Aujourd'hui est un grand jour puisque je vous propose de découvrir le second bébé SYCOMOREEN:

\:D/ le Piège Hyperthermique du Rayonnement Solaire Direct (PHRSD) \:D/

Conçu, et mitonné par Remundo et son Papa...

Le brevet a été déposé le 6 février 2008 à l'INPI

Dans l'immédiat, nous ne publions pas les revendications de ce brevet pour des raisons juridiques et de propriété intellectuelle.

Néanmoins, vous avez accès à toutes les figures, gif animées et descriptifs.

Un site internet est d'ores et déjà opérationnel

VOus pouvez consulter aussi l'adresse http://sycomoreen.free.fr/
notamment http://sycomoreen.free.fr/syco_francais ... oelec.html

Soyez indulgents pour les bugs...

Nous attendons vos réactions sur cette nouvelle machine aux multiples usages : production de puissance thermique, mécanique, électrique, cogénération, thermolyse, hydrolyse pour productions diverses (hydrogène, métaux...) à partir d'une énergie propre et au potentiel extraordinaire grâce à sa qualité et sa quantité...

Pour l'instant, nous déveleppons seuls nos machines, mais sommes ouverts à toute proposition de partenariat industriel.

Bonnes lecture et découverte !

Remundo pour SYCOMOREEN
Dernière modification par Remundo le 02 mars 2008, 11:12, modifié 2 fois.

Avatar de l’utilisateur
Remundo
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 7014
Inscription : 16 févr. 2008, 19:26
Localisation : Clermont Ferrand
Contact :

Re: Piège Hyperthermique du Rayonnement Solaire Direct (PHRSD)

Message par Remundo » 02 mars 2008, 10:42

Paramètre d'impact de tout rayon solaire en un point M quelconque du miroir collecteur lorsque celui-ci pointe exactement vers le centre du soleil

Image

Divers angles d'impact pour les ondes planes en provenance du Soleil
Image
Structure générique de l'enceinte de confinement de l'énergie (ECE)

Accès à la nomenclature de l'invention sur cette page (simple clic pour affichage...)
http://sycomoreen.free.fr/syco_francais ... _PHRSD.pdf

Avatar de l’utilisateur
Remundo
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 7014
Inscription : 16 févr. 2008, 19:26
Localisation : Clermont Ferrand
Contact :

Re: Piège Hyperthermique du Rayonnement Solaire Direct (PHRSD)

Message par Remundo » 02 mars 2008, 10:42

Piège hyperthermique du rayonnement solaire direct

L'invention concerne un dispositif (1) destiné à convertir le rayonnement solaire direct en une énergie thermique de haute qualité avec le minimum de pertes. Plus généralement, le dispositif peut fonctionner avec tout rayonnement spatialement étendu d’ondes planes dont les directions de propagation diffèrent de quelques degrés. Les usages de la chaleur ainsi recueillie sont notamment :
- fours écologiques à très hautes températures,
- installations de thermolyse
- cycles thermodynamiques divers destinés à produire un travail mécanique, puis électrique.

L’invention s’inscrit dans la filière « hélio-thermo-électrique », et plus particulièrement dans l’énergie solaire thermodynamique. Celle-ci est déjà connue pour son rendement supérieur à celui de l’énergie solaire photovoltaïque. En effet, les rendements globaux de conversion (du soleil au réseau électrique) sont pour les meilleurs exemples connus à ce jour :
- 30% pour les installations thermoélectriques
- 12% pour les capteurs photovoltaïques

Les installations thermoélectriques ont toutes choisi la voie de la concentration du rayonnement solaire pour atteindre des hautes températures, indispensables pour avoir un cycle performant de conversion thermomécanique.
Toutefois, ces températures (environ 600°C) ne sont pas suffisamment hautes pour garantir le haut rendement de conversion thermomécanique connu dans les centrales thermiques (50% et jusqu’à 60% en cycle combiné) dont la source chaude est généralement à plus de 1000°C grâce à l’utilisation de combustibles très exothermiques (charbon, pétrole, gaz, fission nucléaire).

La présente invention est une nouvelle approche basée sur un piégeage progressif des rayons solaires permettant un rendement de conversion de l’énergie solaire directe en énergie électrique d’environ 60%, soit une performance :
- 5 fois meilleure que celle du solaire photovoltaïque,
- 2 fois meilleure que celle du solaire thermo-électrique actuel,
- voisine de celle des meilleures centrales thermiques.

Avatar de l’utilisateur
Remundo
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 7014
Inscription : 16 févr. 2008, 19:26
Localisation : Clermont Ferrand
Contact :

Re: Piège Hyperthermique du Rayonnement Solaire Direct (PHRSD)

Message par Remundo » 02 mars 2008, 10:43

Allure générale du dispositif et caractère focal du miroir collecteur
Image

Surface tridimensionnelle parabolique de révolution
Image

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités