Transition towns

Comment anticiper au mieux le choc à venir (organisation de la société, questions politiques, conseils financiers, etc).

Modérateurs : Rod, Modérateurs

Graine d'Etoile
Kérogène
Kérogène
Messages : 57
Inscription : 01 sept. 2007, 13:50
Contact :

Re: Transition towns

Message par Graine d'Etoile » 14 avr. 2008, 16:18

Eh bien c'est un bon début.

L'avantage du mouvement des initiatives de transition, me parrait être de proposer un plan B collectif (à petite échelle, d'accord). C'est toujours plus encourageant que de stocker des nouilles tout seul dans son coin, ou de psychoter sur la meilleure maniere d'être un bon survivaliste.

Le programme de démarrage de la transition en 12 étapes qui est proposé est une bonne feuille de route. Ceux qui ont envie de faire bouger les choses dans leur communauté seront content de voir comment d'autres s'y sont pris. Et avoir des étapes clefs à suivre permet de s'organiser et de se projeter positivement dans le futur (ce qui n'est pas toujours le cas sur le forum :-s

De plus se focaliser sur la résilience au PO et au RC permet d'avoir des objectifs clairs, quantifiables sur lesquels il est facile de communiquer.

Pour ma part je commence chez moi : sensibilisation sur le RC à Obernai le 22 avril.
Graine d'Etoile

Avatar de l’utilisateur
AJH
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 1571
Inscription : 28 juil. 2005, 07:20
Contact :

Re: Transition towns

Message par AJH » 28 mai 2008, 13:33

26 mai 2008 - Courrier International

ROYAUME-UNI • Une monnaie parallèle dans le sud de l'Angleterre

Une petite ville anglaise est depuis plus d'un an "en transition" : ses habitants consomment moins d'énergie, privilégient les denrées produites localement et délaissent la livre sterling pour une monnaie frappée à l'effigie de leur commune, rapporte The Independent.

Si, un jour, vous allez sur le marché de Totnes 8 500 habitants, dans le Devon (sud-ouest de l'Angleterre), pour acheter des pancakes, des crêpes ou des falafels, vous ferez sans doute la connaissance de Lou Brown, une cuisinière hors pair. Outre la qualité de sa cuisine, son commerce se distingue par la monnaie qu'il utilise. L'image de la reine y a été remplacée par une autre, nettement plus familière, celle de la rue principale de la ville.

A l'instar de nombreux habitants de cette région haute en couleur, Lou Brown paie en "livres de Totnes", une monnaie imprimée et utilisée localement depuis plus de un an. Son objectif : resserrer les liens entre les habitants et les commerçants locaux, tout en réduisant leur dépendance vis-à-vis des grandes industries. En privilégiant la production régionale, les instigateurs du projet espèrent ainsi réduire les coûts liés à l'acheminement des biens et des denrées produits ailleurs, tout en renforçant le tissu social local.

La livre de Totnes est un véritable succès, et le phénomène fait désormais tache d'huile. Des initiatives similaires devraient voir le jour cette année à Lampeter, Llandeilo et Llandovery, dans le pays de Galles.

"Les gens sont très contents de cette monnaie. Je pense que beaucoup d'entre eux veulent aider les producteurs locaux", explique la cuisinière.
Le projet de la livre de Totnes a été porté par un groupe de militants écologistes dirigé par Rob Hopkins et Naresh Giangrande (tous deux spécialistes en "permaculture" ; la culture de la permanence regroupe des principes et des pratiques visant à créer une production agricole durable, économe en énergie et respectueuse des êtres vivants). Ces derniers ont ouvert quatre "bureaux de change" permettant d'échanger une livre anglaise contre une livre de Totnes. A l'heure actuelle, on compte plus de 6 000 livres de Totnes en circulation.
"Le but est de garder l'argent dans la région en le retenant au sein de la communauté. Si vous observez les régions en crise, vous constaterez que leurs problèmes économiques sont liés à la fuite des richesses", explique Noel Longhurst, l'un des responsables du projet.

Alan Langmaid, directeur du musée de Totnes, affiche la même conviction, même s'il reconnaît que "beaucoup de livres de Totnes finissent accrochées sur le frigo". Certaines voix critiques se font toutefois entendre. "Au début, nous acceptions de nous faire payer avec cet argent, mais il était difficile de rendre la monnaie avec", raconte Ray Johnson, propriétaire d'un magasin de fruits situé au bout de la rue principale. "C'est pour ça que nous avons arrêté de l'utiliser. A la fin de la journée, nous nous retrouvions avec une soixantaine de livres de Totnes, qu'on ne pouvait dépenser que chez les marchands qui les acceptaient."

L'émission de cette monnaie parallèle s'inscrit dans le cadre du projet "Ville en transition" mis en place en 2006 à Totnes. Les zones "en transition" – dont le premier modèle fut lancé il y a quelques années par Rob Hopkins, dans la ville irlandaise de Kinsale – reposent sur une stratégie pour lutter contre les effets du changement climatique (dont les problèmes d'approvisionnement en nourriture) et de l'épuisement des ressources pétrolières.

Outre la livre de Totnes, les écologistes ont mis en place des "ateliers sur la dépendance au pétrole" pour expliquer aux commerçants comment réduire leur consommation. Le groupe est actuellement en négociation avec la mairie pour créer des "plates-bandes potagères" au lieu des buissons et autres massifs décoratifs. Les militants conseillent aux habitants de passer à l'énergie produite localement, encouragent l'usage de chauffe-eau solaires et d'ampoules à faible consommation.

"Le pays de Galles fait figure de pionnier. Nous avons maintenant une cinquantaine de projets officiels de villes en transition et plus de 700 ‘nouveaux convertis', notamment en Nouvelle-Zélande? et en Australie. Nous veillons à ce que nos publications soient traduites en plusieurs langues. La diffusion presque ‘virale' des villes en transition a surpris tout le monde. Nous sommes passés d'un unique projet à cinquante en bonne et due forme et plus de 700 en chantier, principalement grâce au bouche-à-oreille et à Internet", se réjouit Rob Hopkins
Vous voulez les misérables secourus, moi je veux la misère supprimée ( Victor Hugo )
Sociétal et Dette et monnaie
Signez la pétition " POUR QUE L'ARGENT NOUS SERVE, AU LIEU DE NOUS ASSERVIR ! "

madeinearth
Kérogène
Kérogène
Messages : 33
Inscription : 21 mars 2008, 09:27
Contact :

Re: Transition towns

Message par madeinearth » 20 mai 2009, 11:44

Petite actualisation, pour parler des ressources francophones :

Un site est sorti pour coordonner/informer sur le mouvement des villes en transition :
http://villesentransition.net/

Le groupe objectif résilience, toujours là, avec sa cinquantaine de membres :
http://groups.google.fr/group/objectif-resilience

Une grosse page wikipedia :
http://fr.wikipedia.org/wiki/Ville_en_transition

Le guide des initiatives :
http://objectif-resilience.googlegroups ... HwSG-nJEeI

Et une prévision de traduction du Transition Handbook par l'éditeur associatif écosociété.
Mon bloug sur la décroissance et la permaculture.

sergeathiel
Kérogène
Kérogène
Messages : 1
Inscription : 15 juil. 2009, 13:57

Re: Transition towns

Message par sergeathiel » 15 juil. 2009, 14:00

je viens de lire un article de Jean ZIN (relocalisation, mode d'emploi - juillet 2009) qui fait référence aux "transition towns". En faisant une recherche sur internet, je suis "tomber" sur votre message et je suis intéressé par la traduction que vous proposez de ces initiatives.
Cordialement

Serge Athiel - Nevers

Avatar de l’utilisateur
Tovi
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 2220
Inscription : 15 sept. 2008, 23:25
Localisation : Nantes
Contact :

Re: Transition towns

Message par Tovi » 05 sept. 2009, 08:20

L'autre possibilité c'est d'installer suffisamment de monde dans une commune relativement isolée et d'en prendre le contrôle par les élections.
Si vous ne faites pas partie de la solution, alors vous faites partie du problème.
Forum des discussions libres

Avatar de l’utilisateur
Tovi
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 2220
Inscription : 15 sept. 2008, 23:25
Localisation : Nantes
Contact :

Re: Transition towns

Message par Tovi » 23 sept. 2009, 20:31

Article sur les TT dans la revue "Nouvelles Clés" de ce mois.
Si vous ne faites pas partie de la solution, alors vous faites partie du problème.
Forum des discussions libres

Avatar de l’utilisateur
kercoz
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 7913
Inscription : 18 nov. 2007, 21:46
Localisation : SUD GIRONDE GRAVE DE GRAVE

Re: Transition towns

Message par kercoz » 02 janv. 2010, 11:09

Sur Terre a Terre :
http://sites.radiofrance.fr/chaines/fra ... e_a_terre/

////////////////

émission du samedi 2 janvier 2010
Transition Towns à Bristol - 2



Reportage les villes en transition fondé par l'anglais Rob Hopkins à partir d'initiatives mises en place par des groupes de travail locaux déclinés en différentes thématiques (emploi, eau, biodiversité, énergie...). Ceci afin d'organiser la résilience locale face aux enjeux du changement climatique et de la fin programmée des énergies fossiles.

à lire en anglais, de Rob Hopkins , "The Transition Handbook: From Oil Dependency to Local Resilience", Editions Green Books, 2008 (ISBN 9781900322188),




POUR LES PARISIENS:


Informations pratiques

Nouveau rendez-vous de "Terre à Terre" pour des débats en public au Phyto Bar le premier MERCREDI du mois

MERCREDI 06 janvier 2010, en faux direct de 19h00 à 20h00

"Médias et environnement"

Les médias classiques ont une attitude hésitante vis-à-vis des questions environnementales. Les sujets peinent à trouver une place, ou se retrouvent d'un coup propulsés à la Une et assénés jusqu'à plus soif...
Divers canaux se sont ouverts dans ce paysage. Sans prétendre en faire une présentation exhaustive, Terre à Terre propose une rencontre avec trois représentants de ces "nouveaux médias". Quels thèmes aborder ? Quelles formes adopter ?...
L'émission au Phyto Bar se déroulera dorénavant entièrement sous forme de débat avec la salle.

Avec : Jacques Mirenowicz , de la "Revue durable" ; Alain Duez , de "L'âge de faire" ; Jade Lindgaard , de Médiapart et Carine Mayo , présidente des JNE(Journaliste Ecrivains pour la nature et l'Environnement)


Phyto Bar - 47 Bd St Germain 75005 Paris
Tel : 01 44 07 36 99
(Entrée dans la limite des places disponibles)
Entre 2 certitudes , il faut toujours choisir la moindre .

~~patrick~~
Kérogène
Kérogène
Messages : 19
Inscription : 15 déc. 2009, 06:59

Re: Transition towns

Message par ~~patrick~~ » 03 janv. 2010, 07:30

Il n'y aurait qu'une initiative en France pour le moment?
http://villesentransition.net/france

Contre 265 sur le site anglophone:
http://transitiontowns.org/TransitionNe ... ommunities
Dernière modification par ~~patrick~~ le 03 janv. 2010, 09:17, modifié 1 fois.

~~patrick~~
Kérogène
Kérogène
Messages : 19
Inscription : 15 déc. 2009, 06:59

Re: Transition towns

Message par ~~patrick~~ » 03 janv. 2010, 09:16

Pour ceux que ça intéresse, en mai 2010, il y aura une grande réunion européenne sur les initiatives de transition en Europe:

Dear friends from transition initiatives all over Europe,

we are planning a "European Transition Town Conference" as a camp for next year. It will happen from wednesday, may 19 to monday, may 24,
2010. We invite people from Transition Town Initatives and those interested in the Transition Town Movement from all over Europe to
gather in spring 2010. The camp will be held in the ecovillage of Sieben Linden in northern Germany - an impressive example for a newly built
resilient village. (http://www.siebenlinden.de)
About 150 activists from Transition Town Initiatives from all over Europe will come to share their experiences, learn new methods and get
to know each other.

For more detailled information about the conference, please look: http://www.siebenlinden.de/content.php?p=9965

It is possible to ask the EU for a Grundtvig-grant for the conference - that grant includes the course fee, a lump sum for food and lodging and
the travel expenses. But you have to apply soon!
(In Germany, the deadline is january 15th, but it can differ from country to country. For more detailled information about the funding,
please check: http://www.siebenlinden.de/content.php?p=9971)

That's why we ask you to spread this news in your networks as soon as possible and to ask the people that might be interested to preregister
and to apply for the funding. It is a unique possibility to participate in an interesting conference about the transition movement, to get to
know the ecovillage of Sieben Linden and to share your experiences with other initiatives from all over Europe! And all that - if you get the
funding - without any costs!

We are looking forward to meeting you all in Sieben Linden next year!

Sincerely,

Eva, Michael & Julia from the conference-team
michael.wuerfel@gmx.de

~~patrick~~
Kérogène
Kérogène
Messages : 19
Inscription : 15 déc. 2009, 06:59

Re: Transition towns

Message par ~~patrick~~ » 03 janv. 2010, 18:12

Je viens de voir une video sur Brixton (un quartier à Londres) transition town.

http://www.treehugger.com/files/2010/01 ... ak-oil.php

C'est particulièrement intéressant parce qu'il s'agit d'une ville gigantesque.
Donc l'idée est d'y aller quartier par quartier.

A Brixton, ils désirent par exemple que le quartier soit complètement sans voitures.
Pour habituer les gens ils organisent des journées sans voitures rue par rue.

Par contre, un truc que je ne comprends pas, c'est la monnaie locale. Dans ce projet ils vont créer la "Brixton Pound".

Mais comment en France pourrait-on intégrer par exemple "l'euro de Nantes" à une comptabilité d'entreprise?
Est-ce que cette monnaie locale n'est tout simplement pas du noir (aux yeux du fisc)?

Est-ce que ça va rester un truc typiquement anglo-saxon?
Sur les forums on passe son temps à pinailler

Avatar de l’utilisateur
woland
Kérogène
Kérogène
Messages : 87
Inscription : 27 août 2009, 17:07

Re: Transition towns

Message par woland » 09 mars 2010, 11:55

Un nouveau groupe de transition, le second, est né en France : Sucy en transition a vu le jour en février dans la ville de Sucy-en-Brie (26 000 habitants), dans le Val-de-Marne, en banlieue parisienne.

Son comité de pilotage tient une permanence tous les samedis matins, de 10h15 à 11 heures, au café Le Week-end, dans le centre-ville. Une association est en cours de création.

Le groupe s'appuie sur un tissu associatif riche, dont une AMAP, et un Agenda 21 récemment adopté.
http://villesentransition.net/france
Pas plus de détails.

Avatar de l’utilisateur
AJH
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 1571
Inscription : 28 juil. 2005, 07:20
Contact :

Re: Transition towns

Message par AJH » 17 mai 2011, 18:46

Le mouvement des villes et territoires en transition (transition sur google vous y amène), sans annoncer de catastrophe obligatoire, indique que de toutes façons le pétrole n'est pas renouvelable au rythme où on l'utilise et qu'il faudra bien peu à peu s'en passer ou le réduire très fortement.
Aux raisons économiques s'ajoutent des raisons sociales et écologiques.

Le film "In transition" (50') version française à l'adresse http://www.vimeo.com/21598658/

est une bonne introduction au développement d'une "résilience" heureuse.

Les voix sont doublées avec l'accent canadien, ce qui ajoute au voyage.

Notez Bien que "Très-Saint-Rédempteur" est le nom du patelin (800 habitants) au Québec où des volontaires ont doublé les voix en français.
Patientez un peu au démarrage.
Vous voulez les misérables secourus, moi je veux la misère supprimée ( Victor Hugo )
Sociétal et Dette et monnaie
Signez la pétition " POUR QUE L'ARGENT NOUS SERVE, AU LIEU DE NOUS ASSERVIR ! "

Avatar de l’utilisateur
Alter Egaux
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 4693
Inscription : 08 févr. 2006, 15:18
Localisation : Ile de France
Contact :

Re: Transition towns

Message par Alter Egaux » 17 juil. 2011, 17:33

Je sauve ce message, viré dans un fil messianique et hors sujet, alors qu'il me semble intéressant dans la stratégie de transition et de descente énergétique :
Aerobar a écrit :
Alter Egaux a écrit :la GB en 1936 en prévision du conflit avec l'Allemagne nazie : insulaire, elle a augmenté par planification sa résilience de façon inouïe, rien que par des décisions rationnelles et démocratiques.
Quelques chiffres pour quantifier cette augmentation "inouïe" de résilience ? "Rien que par des décisions rationnelles et démocratiques" : quelques exemples ?
Tu ne savais pas ? Comment crois tu que les anglais ont résisté seul, sur leur île, avec les sous marins allemands dans les parages ?
Le parlement britanique avaient institués 2 comités, le premier pour le plan de rationnement alimentaire, et pour l'autre, le stockage des marchandises, dès avril 1936. Les comités furent créés dans 476 districts.
1936 : 2/3 de l'alimentation était importées.
1939 : 12,9 millions d'acres de terres cultivées, 120 jours d'autonomie alimentaire.
1944 : 19,8 millions d'acres de terres cultivées, 160 jours d'autonomie alimentaire.
Etc... Tu as tout le détail dans "le manuel de transition" de Rob Hopkins, page 71 (vf), et plus dans le livre de A.F. Wilt, "Food of war : Agriculture and Rearmament in Britain before the second World War" (2001).

(purée, les gros doigts des(?) modérateurs... :lol:
Et encore, j'ai été gentil, je n'ai pas garder la suite, pas très reluisante).
Etape n°1 : Les africains nomment le pétrole : la "merde" du diable.
Etape n°2 : Restons cool, le PO arrive...
Etape n°3 : "Mais à cet endroit, en ce moment, l'humanité, c'est nous, que cela nous plaise ou non", Samuel Beckett

Avatar de l’utilisateur
Aerobar
Modérateur
Modérateur
Messages : 1125
Inscription : 15 mai 2005, 15:31
Localisation : Paris
Contact :

Re: Transition towns

Message par Aerobar » 17 juil. 2011, 21:14

19,8 millions d'acres équivaut à 81 000 km² environ, ce qui est remarquable quand on se souvient qu'aujourd'hui, seulement 62 000 km² sont cultivés au Royaume-Uni - avec l'Irlande du Nord donc, mais n'oublions pas que 80% des terres cultivées sont en Angleterre, les autres royaumes ayant des terres si ingrates qu'elles servent surtout à l'élevage.
Il suffit de lire un peu de vraie littérature anglaise de cette époque pour savoir ce que cela signifiait : quasiment tous les jardins furent reconvertis en potagers.
Evidemment, il fallait beaucoup de main-d'oeuvre, mais on était en économie de guerre, on pouvait donc demander aux retraités de mériter leur pension en retournant travailler la terre. Les ados encore trop jeunes pour aller se faire mitrailler avaient également le devoir d'aller aider leurs aînés, sans parler de leurs mères.
Vive le réarmement rationnel et démocratique !
Nous sommes tous voués à devenir ennuyeux.
Paul Valéry, Autres Rhumbs

Avatar de l’utilisateur
mahiahi
Modérateur
Modérateur
Messages : 5961
Inscription : 14 sept. 2004, 14:01
Localisation : Yvelines

Re: Transition towns

Message par mahiahi » 17 juil. 2011, 22:35

Et sans intrant d'origine pétrolière, ça donne quoi?
Ne sois pas charlot!

Dieu se rit des hommes qui déplorent les effets dont ils chérissent les causes (Bossuet)

Ce que nous n'avions pas anticipé, c'est que cette crise allait durer plus longtemps que prévu (François Hollande)

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités