Les futurs pics gaziers

Discussions libres mais portant sur le thème général de la déplétion.

Modérateurs : Rod, Modérateurs

Avatar de l’utilisateur
Alain75
Condensat
Condensat
Messages : 611
Inscription : 10 avr. 2006, 12:54

Re: Les futurs pics gaziers

Message par Alain75 » 19 juil. 2008, 13:34

AJH a écrit :
Alain75 a écrit :Il faudrait dés maintenant augmenter les taxes de 10% par an au moins avec message clair : la bagnole pour tous, terminé point barre
Ca, c'est "la bagnole pour les pauvres, terminé point barre"
Peut être et alors ? On peut voir ça aussi comme "les riches qui financent le changement d'infrastructures plus que les pauvres"

fuste23
Condensat
Condensat
Messages : 701
Inscription : 22 oct. 2007, 20:51

Re: Les futurs pics gaziers

Message par fuste23 » 19 juil. 2008, 13:51

En tout cas, pour le moment, ce sont les pays pauvres qui trinquent! :roll:

Avatar de l’utilisateur
kercoz
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 8559
Inscription : 18 nov. 2007, 21:46
Localisation : SUD GIRONDE GRAVE DE GRAVE

Re: Les futurs pics gaziers

Message par kercoz » 19 juil. 2008, 14:50

Non , il a raison .
Une fois les privilègiés restant seuls a rouler , il n'y a plus de risque de cramer un innocent.
Entre 2 certitudes , il faut toujours choisir la moindre .

Avatar de l’utilisateur
AJH
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 1571
Inscription : 28 juil. 2005, 07:20
Contact :

Re: Les futurs pics gaziers

Message par AJH » 19 juil. 2008, 15:15

Alain75 a écrit :
AJH a écrit :
Alain75 a écrit :Il faudrait dés maintenant augmenter les taxes de 10% par an au moins avec message clair : la bagnole pour tous, terminé point barre
Ca, c'est "la bagnole pour les pauvres, terminé point barre"
Peut être et alors ? On peut voir ça aussi comme "les riches qui financent le changement d'infrastructures plus que les pauvres"
AMHA, ce n'est pas "les riches qui financent le changement d'infrastructures plus que les pauvres", c'est " ceux qui travaillent financent le changement d'infrastructures plus que ceux qui ne travaillent pas"
Vous voulez les misérables secourus, moi je veux la misère supprimée ( Victor Hugo )
Sociétal et Dette et monnaie
Signez la pétition " POUR QUE L'ARGENT NOUS SERVE, AU LIEU DE NOUS ASSERVIR ! "

GlobalWarmingFR
Goudron
Goudron
Messages : 178
Inscription : 13 mai 2008, 20:18

Re: Les futurs pics gaziers

Message par GlobalWarmingFR » 19 juil. 2008, 20:02

Alturiak a écrit :Oui, enfin entre des "conventions" et des "protocoles" qui n'obligent à rien faute de sanctions prévues pour ceux qui ne respectent pas les engagements qu'ils ont pris et une taxe carbone qui touche directement au portefeuille... tout le monde, il y a un sacré pas !
Les discours n'engagent à rien

Image
Alturiak a écrit :Il y a 10 ans le PO et le RC étaient connus, mais simplement pas assez "forts" pour tenir tête face au bon vieux BAU. (Est-ce que ça a changé depuis... je ne sais pas. :-( )
Il y a 10 ans, le RC n'était clairement pas aussi présent dans les discussions. C'est avec la canicule de 2003 que bizzarement on a commencé à en parler un peu partout... bien que la canicule de 2003 soit un phénomène purement météo.

Pour le PO, c'est pire puisque les médias qui en parlent (enfin qui l'évoquent en filigrane sans jamais le nommer) annoncent au mieux 2030, et au pire on a "40 ans de réserves".

Avatar de l’utilisateur
Alturiak
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 1595
Inscription : 24 mai 2008, 21:28
Localisation : Paris

Re: Les futurs pics gaziers

Message par Alturiak » 19 juil. 2008, 22:03

GlobalWarmingFR a écrit :
Alturiak a écrit :Oui, enfin entre des "conventions" et des "protocoles" qui n'obligent à rien faute de sanctions prévues pour ceux qui ne respectent pas les engagements qu'ils ont pris et une taxe carbone qui touche directement au portefeuille... tout le monde, il y a un sacré pas !
Les discours n'engagent à rien
Ben oui, c'est ce que je dis.

Une taxe CO2 se verrait sur le graphe, elle.

Avatar de l’utilisateur
Raminagrobis
Modérateur
Modérateur
Messages : 5197
Inscription : 17 août 2006, 18:05
Localisation : Tours, Lille parfois

Re: Les futurs pics gaziers

Message par Raminagrobis » 19 juil. 2008, 23:50

Et hop, un pays et pas un petit qui devient importateur de gaz :

Argentine : production de gaz naturel (milliards de metres cubes, chiffre BP)
2000 : 37.4
2006 : 46.1 - semble être le pic, après 25 ans de croissance rapide (moyenne 6.9% 1981-2006)
2007 : 44.8
Les réserves sont basses, le taux de déplétion est fort, pas de gros gisements qui arrivent, et les seuls espoirs de découvertes significatives sont assez loin. Le pic de production de gaz en 2006 est très probablement donc le pic gazier pour ce pays.
L'Argentine qui était le premier producteur de NG d'amérique latine a été doublé par le Mexique.
Ce pays exporte du gaz vers le Chili, l'Uruguay, et de façon marginale le Brésil. Il en importe de Bolivie. Les exportations vers le Chili ont été interrompues plusieurs fois (pénuries en Argentine) avec de graves conséquences pour ce pays qui n'a pas de réserves.

D'autre part, consommation du pays, tjrs chiffres BP :
2000 : 33.2
2006 : 41.8
2007 : 44.1

Ce qui veut dire qu'en 2007 les exportations nettes n'ont été que de 700 MM3, négligeables (dans la marge d'erreur des starts), contre 5 milliards l'an d'avant ! Voilà un export land gazier 8-)

Hors le pays vient d'ouvrir son premier terminal d'importation de gaz naturel liquéfié, qui importera 4 milliards de m3 par an, et contrinue de restreindre les exports vers le chili (ils doublent la taxe d'export du gaz). A l'heure qu'il est, ils est donc certainement importateur net !

Le chili va aussi construire son terminal GNL. :-"
Toujours moins.

Avatar de l’utilisateur
SuperCarotte
Condensat
Condensat
Messages : 590
Inscription : 21 oct. 2006, 18:03
Localisation : Aquae Sextiae

Re: Les futurs pics gaziers

Message par SuperCarotte » 01 août 2008, 11:08

Je ne sais pas ce que ça vaut, mais bon :
The coming gas supply shock in the Gulf
IT IS ironic that the Arabian Gulf, which contains two thirds of the world’s proven oil reserves and is the epicentre of the energy business, faces a regular gas shortage, possibly as high as 7 billion cubic feet in the next decade. This is going to have a seismic impact on the GCC’s oil production, consumption and exports, a major factor in crude oil prices.
The gas deficit has compelled Oman to construct coal tired power plants and the UAE to use expensive crude and diesel liquids for power plants and the UAE to use expensive liquids for power generation during periods of peak summer air conditioning load times. The Dolphin Project is the largest cross border venture in the GCC, helping to bring Qatari oil to the UAE market.

However, Qatar cannot supply the sheer magnitude of the gas demand that will arise from the lower Gulf’s power generation, aluminium smelting, water desalination, petrochemicals and iron ore industries. Qatar has even declared a moratorium on new projects in the North Field till 2010, an ominous indicator of a future GCC gas squeeze. While Qatar and Iran have some of the world’s largest gas reserves, Iran is prevented from US Treasury sanctions from the billions of dollars in international bank credits from converting its gas into viable new production and supplies. Regional politics preclude Iran from emerging as a significant gas supplier to Saudi Arabia and the rest of the GCC. The gas supply deficit in the region could well provide both the impetus and strategic opportunity for the evolution of a nuclear power industry.

The worldwide shortage of gas exploration assets, equipment and personnel means the Gulf states have to dramatically rethink their economic growth and industrial models of the future as power generations rates surge. Sour gas, the Gulf’s primary geological gas assets, also is corrosive and inappropriate for the state-of-the-art downstream industries now emerging in the region. This prevalence of sour gas is the reason the UAE, blessed with the world’s fifth largest gas reserves, imports gas from Qatar in the Dolphin Project.
La folie, c’est se comporter de la même manière et s’attendre à un résultat différent. [Albert Einstein]

Avatar de l’utilisateur
GillesH38
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 13871
Inscription : 10 sept. 2005, 17:07
Localisation : Berceau de la Houille Blanche !
Contact :

Re: Les futurs pics gaziers

Message par GillesH38 » 01 août 2008, 16:18

GlobalWarmingFR a écrit :
Alturiak a écrit :Oui, enfin entre des "conventions" et des "protocoles" qui n'obligent à rien faute de sanctions prévues pour ceux qui ne respectent pas les engagements qu'ils ont pris et une taxe carbone qui touche directement au portefeuille... tout le monde, il y a un sacré pas !
Les discours n'engagent à rien

Image
A noter que cette courbe n'a rien d'extraordinaire, elle reflete simplement la courbe de production des fossiles, plus exactement c'est son intégrale (au coefficient d'absorption près). Tant qu'on produira plus que ce que la Terre absorbe, ça montera, et si la production avait chuté de moitié, je pense qu'on l'aurait su ! pas la peine de faire des stats élaborées pour savoir que ça monte, on est toujours a 8 ou 9 Gtep/an aux dernières nouvelles non ?
- Je suis Charlie - "I do not see any harm in people making money if it leads to a lower carbon society " R.K. Pachauri, président du GIEC, interview du 6 mai 2008 à Emirates Business.

Avatar de l’utilisateur
Alturiak
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 1595
Inscription : 24 mai 2008, 21:28
Localisation : Paris

Re: Les futurs pics gaziers

Message par Alturiak » 01 août 2008, 19:02

GillesH38 a écrit :A noter que cette courbe n'a rien d'extraordinaire, elle reflete simplement la courbe de production des fossiles, plus exactement c'est son intégrale (au coefficient d'absorption près). Tant qu'on produira plus que ce que la Terre absorbe, ça montera, et si la production avait chuté de moitié, je pense qu'on l'aurait su ! pas la peine de faire des stats élaborées pour savoir que ça monte, on est toujours a 8 ou 9 Gtep/an aux dernières nouvelles non ?
D'une part, je ne vois pas ce qu'a ce graphe d'élaboré, d'autre part je suis convaincu qu'il permet à pas mal de monde de réaliser des choses importantes...

Avatar de l’utilisateur
GillesH38
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 13871
Inscription : 10 sept. 2005, 17:07
Localisation : Berceau de la Houille Blanche !
Contact :

Re: Les futurs pics gaziers

Message par GillesH38 » 01 août 2008, 20:37

c'est juste histoire de rappeler que pour le CO2, ce qui compte, c'est l'extraction totale mondiale de fossile. On peut faire les économies qu'on veut, isoler sa maison, acheter des hybrides, faire des éoliennes, si il y a des gens (du coté de l'asie par exemple) qui en profitent pour augmenter leurs centrales à charbon, le résultat final est nul. La courbe ne fait que représenter autrement le fait que la production de pétrole, de gaz, et de charbon ne fait toujours qu'augmenter... jusqu'au pic !
- Je suis Charlie - "I do not see any harm in people making money if it leads to a lower carbon society " R.K. Pachauri, président du GIEC, interview du 6 mai 2008 à Emirates Business.

Avatar de l’utilisateur
Alturiak
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 1595
Inscription : 24 mai 2008, 21:28
Localisation : Paris

Re: Les futurs pics gaziers

Message par Alturiak » 01 août 2008, 21:56

GillesH38 a écrit :La courbe ne fait que représenter autrement le fait que la production de pétrole, de gaz, et de charbon ne fait toujours qu'augmenter...
(Ce que je voulais dire était que : ) Les inscriptions bleues qui la parsèment ne sont pas dépourvues de sens non plus. Elles soulignent une info supplémentaire. ;)

Pour le reste, on en revient à la discussion que nous avions sur le post traitant du bilan carbone personnel, et je te renvoie aux réponses que j'y ai postées.

Avatar de l’utilisateur
Raminagrobis
Modérateur
Modérateur
Messages : 5197
Inscription : 17 août 2006, 18:05
Localisation : Tours, Lille parfois

Re: Les futurs pics gaziers

Message par Raminagrobis » 06 févr. 2009, 19:54

http://www.reuters.com/article/marketsN ... 8020090205

L'industrie s'attend à une baisse de la production de gaz aux US, après un fort rebond ces dernières années due à une exploitation intensive de certaines ressources non conventionnelles (notamment le gaz de schite du barnett shale au Texas)

EDIT :
plus d'infos ici
http://www.bloomberg.com/apps/news?pid= ... =exclusive

Ils ont un taux de déclin énorme des puits (30% par an!) et jusqu'ici ils compensaient en forant sans relâche (plus de 20 000 puits par an), ezn particulier dans les ressources non conventionnelles comme le gaz de schiste.

La baisse des prix a fait chuter de moitié le nombre de derrick qui grondent actuellement dans les plaines américaines, ce qui va se traduire par un déclin fort dans les années qui viennent, quasiment impossible à rattraper après.
Toujours moins.

Avatar de l’utilisateur
Raminagrobis
Modérateur
Modérateur
Messages : 5197
Inscription : 17 août 2006, 18:05
Localisation : Tours, Lille parfois

Re: Les futurs pics gaziers

Message par Raminagrobis » 08 mars 2009, 21:54

Image

Food for thought.
Toujours moins.

Avatar de l’utilisateur
Raminagrobis
Modérateur
Modérateur
Messages : 5197
Inscription : 17 août 2006, 18:05
Localisation : Tours, Lille parfois

Re: Les futurs pics gaziers

Message par Raminagrobis » 25 avr. 2009, 12:59

Je viens de jeter un noeuil aux chiffres du NEB (ici), équivalent canadiens de l'EIA.

La production de gaz naturel du canada a ben et bien piqué :

2005 : 176 km3
2006 : 177
2007 : 174
2008 : 167

Et leur prévision pour 2009 et de 156 seulement !

Le ration reserves/production n'est plus que de 9 ans, contre 35 ans en 1985.

L'Alberta représente encore 77% de la production. C'est un région comparable aux régions gazières des USA, mature, avec une production plus ou moins maintenue grâce à un nombre énorme de puits creusés en permanance. La crise économique faisant baisser le prix du gaz, les forages vont raletir, et le déclin va s'amplifier.

La deuxième province productrice est la colombie britannique, qui partage le même bassin géologique , mais est un peu moins mature.

Les perspectives de nouvelles production existent mais sont limitées :

* La production gaz non conventionnel (gaz de schiste et de houille) est encore embryonnaire alors qu'elle est bien développée aux USA. La production se développe lentement, peu de ressources "faciles" (équivalentes au bernett shale du texas par exemple).

* Le Delta de MacKenzy (Arctique) doit produire du gaz à partir de 2014 en théorie, mais la construction du pipeline risque fort d'etre retardée. La production sera de 12.5 km3 par an. Les réserves connues dans les delta correspond à 12-14 ans de cette production, mais il en reste sans doute pas mal à trouver (y compris offshore, avec les problèmes qu'on imagine).

* Dans l'est canadien (atlantique), Sable vient d'être raccordé, mais les gisements existants de Nova Scotia sont en déclin. Deep Panuke doit produire 3 km3/an à partir de 2010 ou 2011.
Quand à l'exploitation du gaz des gisements de pétrole du bassin jeanne d'arc, notamment white rose et hibernia, c'est une perspective plutôt lointaine. Les réserves (de l'ordre de 150 km3) semblent tout juste suffisantes pour rendre rentable un projet de pipeline allant jusqu'au continent. Il y a une proposition plus modeste visant à seulement alimenter en gaz l'île de terre-neuve. Quoi qu'il en soit il ne se passera probablement rien avant 2020.

* Il y a aussi des réserves connues (du pétrole et du gaz) dans les iles sverdrup dans le grand nord (plus de 75° de lattitude nord). Pas de perspective de production proche.

* Il reste sans doute des réserves à découvrir dans la mer de beaufort, et sur la cote pacifique, mais il y a des moratoires sur l'exploration.


Bref, il reste du gaz, mais rien qui soit en mesure de renverser le déclin.

Et ils ont besoin de bcp de gaz pr les sables bitumineux!
Toujours moins.

Répondre