Le déclin inéluctable de l'industrie agricole française.

Discussions libres mais portant sur le thème général de la déplétion.

Modérateurs : Rod, Modérateurs

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59679
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Rions un peu... (Humour PO/RC)

Message par energy_isere » 18 avr. 2014, 18:59

L'agriculture va bénéficier de 700 millions d'euros d'allégements de charges

Manuel Valls avait annoncé une baisse de charges de 3 points pour les travailleurs indépendants. Cette mesure va alléger les charges pesant sur l'Agriculture de 700 millions d'euros, selon la FNSEA.


Le Premier ministre Manuel Valls l'avait promis lors son discours de politique générale: les travailleurs indépendants verront leur cotisations sociales réduites de 3 points d'ici 2015. Les agriculteurs y compris, a précisé le chef du gouvernement au patron de la FNSEA à l'occasion de leur rendez-vous à Matignon jeudi.

Du coup, ce vendredi 18 avril, Xavier Beulin a indiqué sur Europe 1 que cette réduction de charges représenterait un gain de 700 millions d'euros par an pour le secteur.

..............
http://www.bfmtv.com/economie/lagricult ... 58195.html

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59679
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Rions un peu... (Humour PO/RC)

Message par energy_isere » 18 juin 2014, 21:50

Terres agricoles. 7 % de surface en moins depuis 30 ans

15 Juin 2014 Ouest France

Même si les sols agricoles occupaient en 2012 la moitié du territoire national (51%), ils ont tout de même reculé de près de 7 % en surface depuis 30 ans, soit 2 millions d’hectares, selon Agreste primeur du 18 juin. Cela représente 3,8 % de la superficie totale de la France, soit l’équivalent de deux grands départements (Gironde et Landes).

« Au cours des trente dernières années, les terres agricoles se sont rétractées au profit des espaces artificialisés, les sols naturels restant relativement stables », explique le service statistique du ministère de l'Agriculture. Sur cette période, le rythme annuel de consommation des terres agricoles est de 67 milliers d’hectares soit - 0,23 % par an en moyenne.
http://www.ouest-france.fr/terres-agric ... ns-2630669

ni chaud ni froid
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 1729
Inscription : 03 mai 2007, 20:42

Re: Le déclin inéluctable de l'industrie agricole française.

Message par ni chaud ni froid » 19 juin 2014, 10:08

A corréler avec les sujets immobilier, et population (je laisse chacun tirer ses propres conclusions suivant ses orientations politiques)
lock-out pending...

Avatar de l’utilisateur
sherpa421
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 2482
Inscription : 28 mars 2012, 16:22

Re: Le déclin inéluctable de l'industrie agricole française.

Message par sherpa421 » 19 juin 2014, 12:44

A corréler avec ça par exemple :
La France compte 515 000 exploitations agricoles. En 20 ans, leur nombre a baissé de plus de la moitié.
http://www.insee.fr/fr/themes/document. ... id=T13F172

7% de terre en moins pour moitié moins d'exploitations agricoles.
La guerre tue.
Moi, j'aime pas le foot.

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59679
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Le déclin inéluctable de l'industrie agricole française.

Message par energy_isere » 04 oct. 2014, 14:00

Ca vient de sortir.

Image

Cessons de ruiner notre sol !

Auteur
Frédéric Denhez

Éditeur
Flammarion
Description
L’équivalent d’un studio : voici la surface de terres fertiles dont la France est amputée chaque seconde, sous la pression du macadam, des zones pavillonnaires et des hypermarchés dont notre pays est champion. Comment une telle situation est-elle possible, alors que nous peinons déjà à nourrir une population mondiale en pleine explosion ?

C’est pour le savoir que Frédéric Denhez a mené cette enquête corrosive, sillonnant le territoire, sondant les agriculteurs « conventionnels » ou convertis au bio, les maires, les chercheurs, etc. Et ce qu’il a découvert glace le sang : non content de se raréfier, le sol ne parvient plus à assurer les services qui le rendent inestimable. Nivelé, démembré, laissé à nu, labouré en profondeur, soumis à d’inquiétants polluants et à la spéculation… la dégradation de ce bien commun millénaire, garant de notre alimentation et de nos paysages, appelle à une profonde révolution des mentalités.

Empêcheur de penser en rond, l’auteur propose une série de solutions à adopter d’urgence, tout en revenant sur bon nombre d’idées reçues comme l’intérêt du tout bio, les bienfaits du « zéro carbone », etc. Un livre choc, au confluent des maux qui affligent notre société.


Table des matières

Cessons de ruiner notre sol !

1 PROLOGUE. Le sol, la vie...7
I. Coup de froid sur les sols…13
II. L'agriculture, une histoire de fumier…23
III. La paysannerie labourée par la PAC...37
IV. Sous les hypers, la terre...53
V. La terre, valeur refuge du financier inquiet...73
VI. Mais après tout, le sol...93
VII. Darwin avait raison...105
VIII. Rhabillons nos champs !...117
IX. Pulvérisons !...135
X. 10 pensées pour les sols...157
ÉPILOGUE. Une révolution est en marche...187
Bibliographie...195
Glossaire...201
Table des matières...211
http://vitrine.edenlivres.fr/publicatio ... notre-sol-

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59679
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Le déclin inéluctable de l'industrie agricole française.

Message par energy_isere » 11 nov. 2014, 12:53

Huit chiffres qui expliquent la colère des agriculteurs

Le Monde.fr | 07.11.2014

Réglementations complexes, charges trop lourdes, baisse des prix des céréales et des fruits et légumes, les motifs de colère ne manquent pas pour les agriculteurs français. Mercredi 5 novembre, ils ont exprimé leurs inquiétudes en manifestant dans plusieurs villes afin d'attirer l'attention du gouvernement sur leur situation.
...............
lire ici : http://www.lemonde.fr/les-decodeurs/art ... 55770.html

Avatar de l’utilisateur
kercoz
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 8560
Inscription : 18 nov. 2007, 21:46
Localisation : SUD GIRONDE GRAVE DE GRAVE

Re: Le déclin inéluctable de l'industrie agricole française.

Message par kercoz » 13 nov. 2014, 15:13

Il serait intéressant de faire un calcul comparatif , un EROI :
Avec 300 / 400 m2 un couple et 2 enfants sont autonome en légumes ( légumes de garde compris /patates ..)
Que le est l' impact de cette démarche sur la production agri indus ? Pour nourrir cette famille , quelle surface réelle serait engagée ?, quelle énergie moyenne et quels salaires seraient nécessaire ?
Entre 2 certitudes , il faut toujours choisir la moindre .

Avatar de l’utilisateur
sherpa421
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 2482
Inscription : 28 mars 2012, 16:22

Re: Le déclin inéluctable de l'industrie agricole française.

Message par sherpa421 » 13 nov. 2014, 15:43

kercoz a écrit :Que le est l' impact de cette démarche sur la production agri indus ?
Assez faible puisque la production de légume représente une part assez faible de la production agricole industriel. Par contre, si la même famille réduit sa consommation de viande, ça a un impact significatif.

Les légumes c'est 1% des cultures.
Image

L'EROI pour la famille va être très mauvais puisqu'elle devra travailler pour financer son jardin qui logiquement sera un terrain constructible donc très cher.
La guerre tue.
Moi, j'aime pas le foot.

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59679
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Le déclin inéluctable de l'industrie agricole française.

Message par energy_isere » 27 janv. 2015, 22:26

La France devra rendre 1 milliard d’euros d’aides agricoles à l'UE

Le Monde | 27.01.2015

Le couperet bruxellois vient de tomber. La Commission européenne a finalement fixé officiellement à 1,078 milliard d’euros, le montant des aides agricoles, qu’elle juge avoir versé de manière non justifiée à la France.

Ce contentieux dure depuis des années puisque la contestation porte sur une période débutant en 2008. Le ministre de l’agriculture, Stéphane Le Foll, avait affirmé en 2014, alors qu’un montant de pénalité pouvant aller jusqu’à 3 milliards d’euros avait été évoqué, qu’il allait négocier. Soulignant au passage, qu’il héritait d’une situation dont il n’était pas responsable. Trois ministres de l’agriculture ayant été en poste durant cette période.

Le litige porte principalement sur la taille des parcelles éligibles à l’aide directe à l’hectare versée dans le cadre de la politique agricole commune. (PAC). Le montant correspondant est de 366 millions d’euros entre 2008 et 2010, et de 329 millions d’euros entre 2011 et 2012. Mais aussi sur l’application des règles d’écoconditionnalité quand certaines aides sont conditionnées au respect de règles environnementales. Sur les aides au développement rural ou le soutien aux producteurs de sucre.

« APUREMENT DES COMPTES »

Bruxelles envoie régulièrement des inspecteurs vérifier dans les différents Etats membres la réalité des déclarations faites par les exploitants agricoles. C’est au vu de ces contrôles qu’elle lance des procédures dites « d’apurement des comptes ». En décembre 2014, elle avait épinglé la Grèce, l’Irlande et la Slovénie pour un total de 102 millions d’euros.

Dans sa dernière décision en date, elle réclame un total de 1,4 milliard d’euros à treize Etats membres dont 1,078 pour la France. La facture est de 128 millions d’euros pour la Roumanie, de 97 millions d’euros pour l’Italie ou de 60 millions d’euros pour la Belgique.

« C'est le résultat de mois de négociation entre la Commission et Paris. Régulièrement, Bruxelles procède à des vérifications, pas que pour la France, pour tous les autres pays européens, explique une source européenne contactée par Le Monde. Le montant peut paraître considérable, mais il faut le relavitiser : la France est le plus gros bénéficiaire de la PAC. » La France a en effet reçu, entre 2008 et 2012, 35 milliards d’euros. Elle doit en reverser près de 3 %. Si l’Espagne et l’Allemagne font mieux avec 2 %, d’autres pays comme la Belgique sont à 10 % et le Portugal entre 8 et 10 %.

Stéphane Le Foll a assuré mardi que l'Etat prendrait à sa charge le remboursement. « Les agriculteurs ne seront pas comptables de cet apurement [ qui sera financé sur le budget de l'Etat en 2015, 2016 et 2017] », a expliqué le ministre. « Les aides ne bougeront pas, (…) les agriculteurs ne seront pas concernés », a-t-il ajouté.
http://www.lemonde.fr/planete/article/2 ... _3244.html

Avatar de l’utilisateur
FOWLER
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 2366
Inscription : 08 févr. 2008, 10:36
Localisation : foret de cure-dents géants des landes, france
Contact :

Re: Le déclin inéluctable de l'industrie agricole française.

Message par FOWLER » 27 janv. 2015, 22:37

energy_isere a écrit : Stéphane Le Foll a assuré mardi que l'Etat prendrait à sa charge le remboursement. « Les agriculteurs ne seront pas comptables de cet apurement [ qui sera financé sur le budget de l'Etat en 2015, 2016 et 2017] », a expliqué le ministre. « Les aides ne bougeront pas, (…) les agriculteurs ne seront pas concernés », a-t-il ajouté.


Super : Après la socialisation des pertes, la socialisation des fraudes. Décidemment, faut être fou pour être honnête ! =D>
la nuit la raison dort, et simplement les choses sont.
St Ex

Tout ça pour dire comment ils ne savent pas pourquoi.
Prévert (et pas Guitry !)

J'ai fait fortune...parce que j'ai toujours vendu trop tôt !
Rotschild.

http://www.les-pieds-sur-terre.info

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59679
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Le déclin inéluctable de l'industrie agricole française.

Message par energy_isere » 28 janv. 2015, 15:56

FOWLER a écrit : [....Super : Après la socialisation des pertes, la socialisation des fraudes. Décidemment, faut être fou pour être honnête ! =D>
Tiens tiens : :-"
...............
La Corse dans le viseur

Le plus gros des pénalités, pour quelque 700 millions d'euros, sanctionne les défaillances du système d'identification des parcelles agricoles éligibles notamment en Corse (île méditerranéenne). "En Haute-Corse, c'était la catastrophe absolue, n'importe qui déclarait n'importe quoi", selon la même source. "Beaucoup de pays ont eu des problèmes du même type, mais la France a tardé à réagir, alors même que des audits avaient identifié les failles, et ce n'est que ces toutes dernières années que nous avons constaté une véritable amélioration", a-t-elle ajouté. "Ce qui devait arriver est arrivé", a ironisé à ce sujet Dominique Barrau, secrétaire général de la FNSEA (Fédération nationale des syndicats d'exploitants agricoles), principal syndicat agricole français. "Ce n'est pas aux agriculteurs de payer", car, pour lui, "c'est l'administration française qui s'est cassé le nez sur l'administration européenne".
...................
http://www.lepoint.fr/economie/pac-la-f ... 026_28.php

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59679
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Le déclin inéluctable de l'industrie agricole française.

Message par energy_isere » 25 févr. 2015, 12:28

La France dépasse l’Allemagne dans l’agriculture bio

23 fecv 2015 Usine Noubvelle

Avec 1,1 million d'hectares cultivés en agriculture biologique, la France a dépassé l'Allemagne en 2014 et se classe désormais troisième pays en Europe derrière l'Espagne et l'Italie.

Petit à petit, la France rattrape son retard dans l’agriculture biologique en Europe. "Fin 2014, 26 478 producteurs étaient engagés en bio, soit une augmentation de 4%, portant la part des exploitations bio dans l’ensemble des exploitations agricoles françaises à 5,5%", s’est félicité le 19 février, Elisabeth Mercier, la directrice de l’Agence Bio, groupement d'intérêt public en charge de la promotion de l'agriculture biologique.

Leur nombre a ainsi doublé entre 2007 et 2013. Avec 1,1 million d’hectares, la France se classe désormais troisième pays européen, passant devant l’Allemagne, mais demeurant derrière l’Italie (1,3 million d’hectares) et l’Espagne (1,6 million d’hectares).

Etienne Gagneron, le président de l’Agence Bio, espère que cette progression française va se poursuivre : "D’ici trois à quatre ans, la France peut se hisser à la deuxième place en dépassant l'Italie." A ce rythme, le Plan "Ambition Bio" et son objectif de 8% des surfaces utiles en bio en 2017 paraît "faisable", notamment en céréales, estime-t-il.
UN MARCHÉ EN CROISSANCE DE 10% EN 2014

Malgré la crise et les prix généralement plus élevés du bio, les consommateurs français accompagnent cet essor puisque le marché a atteint 5 milliards d'euros l'an dernier, en hausse de 10% sur l'année, selon l'Agence Bio en présentant l'état des lieux du bio à la veille du Salon de l'Agriculture. Plus de 100 000 hectares en France sont en conversion (deux à trois ans selon les cultures) et donc pas encore comptabilisés.

Longtemps très déficitaire, l'Hexagone fournit aujourd’hui 75% des produits bio consommés en France. "Nous sommes autosuffisants dans tout ce qui est élevage terrestre, mais pas en aquaculture. Nous sommes obligés d’importer aussi des spécialités bios, comme les fromages italiens, certaines charcuteries et des produits saisonniers", a souligné Elisabeth Mercier.

La production bio est cependant inégalement répartie sur le territoire français, avec plus de la moitié des surfaces localisées au sud entre Rhône-Alpes, Midi-Pyrénées, Provence Alpes Côte d'Azur et Aquitaine, talonnées par les Pays de la Loire et la Bretagne.
http://www.usinenouvelle.com/editorial/ ... io.N315239

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59679
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Le déclin inéluctable de l'industrie agricole française.

Message par energy_isere » 27 févr. 2015, 19:43

Quand l’industrialisation de l’agriculture divise le monde agricole

Par Adrien Cahuzac - Publié le 27 février 2015 Usine Nouvelle

Ferme des 1 000 vaches en Picardie, 250 000 poules dans la Somme, 23 000 porcs dans une exploitation en Bretagne... Les projets de "fermes industrielles" se multiplient en France. Alors que se tient le Salon de l’agriculture jusqu’au 1er mars à Paris, le sujet divise le secteur agricole.
..............
http://www.usinenouvelle.com/article/qu ... le.N316373

Avatar de l’utilisateur
kercoz
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 8560
Inscription : 18 nov. 2007, 21:46
Localisation : SUD GIRONDE GRAVE DE GRAVE

Re: Le déclin inéluctable de l'industrie agricole française.

Message par kercoz » 27 févr. 2015, 22:53

Quand on a qqs poules, et qu'on n'est pas viandar obscesionnel, disons un repas sur 2....on couvre la moitié de ses besoins avec les oeufs les sacrifiés ( toujours les mâles qu'on sacrifie!) ....on peut se permettre d'acheter bio ou circuit court pas crado , un peu plus cher le reste ( plutot agneau-mouton et abats de porcs ou viandes rouges dans mon cas)
Entre 2 certitudes , il faut toujours choisir la moindre .

Avatar de l’utilisateur
mobar
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 10239
Inscription : 02 mai 2006, 12:10
Localisation : Essonne

Re: Le déclin inéluctable de l'industrie agricole française.

Message par mobar » 28 févr. 2015, 08:11

kercoz a écrit :Quand on a qqs poules, et qu'on n'est pas viandar obscesionnel, disons un repas sur 2....on couvre la moitié de ses besoins avec les oeufs les sacrifiés ( toujours les mâles qu'on sacrifie!) ....on peut se permettre d'acheter bio ou circuit court pas crado , un peu plus cher le reste ( plutot agneau-mouton et abats de porcs ou viandes rouges dans mon cas)
Et quand on est chasseur, quelques sorties avec les potes te ramènent sangliers et chevreuils dans le congélateur et te garantissent la ration de protéines pour la famille pour l'année

Avec en plus la reconnaissance des forestiers et des agriculteurs alentour

L'utile et l'agréable :-"
"C'est quand il n'y a plus d'espoir qu'il ne faut désespérer de rien" Sénèque
https://youtu.be/0pK01iKwb1U

Répondre