Le déclin inéluctable de l'industrie agricole française.

Discussions libres mais portant sur le thème général de la déplétion.

Modérateurs : Rod, Modérateurs

tita
Gaz naturel
Gaz naturel
Messages : 1196
Inscription : 07 juin 2005, 11:22
Localisation : Franches-Montagnes (Suisse)

Re: Le déclin inéluctable de l'industrie agricole française.

Message par tita » 17 juin 2018, 18:03

Remundo a écrit :
14 juin 2018, 19:07
et en plus il y a déjà des techniques pour produire des carburants SANS les parties alimentaires des plantes.
La partie habituellement utilisée pour régénérer le sol en renouvelant la couche d'humus?

Avatar de l’utilisateur
Remundo
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 8782
Inscription : 16 févr. 2008, 19:26
Localisation : Clermont Ferrand
Contact :

Re: Le déclin inéluctable de l'industrie agricole française.

Message par Remundo » 17 juin 2018, 23:23

ce peut être tout type de biomasse, mais aussi des boues d'épuration, des déchets plastiques, des chaussures... tout type d'hydrocarbures épurés de métaux et de minéraux...

Avatar de l’utilisateur
mobar
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 10110
Inscription : 02 mai 2006, 12:10
Localisation : Essonne

Re: Le déclin inéluctable de l'industrie agricole française.

Message par mobar » 18 juin 2018, 07:55

Remundo a écrit :
17 juin 2018, 23:23
ce peut être tout type de biomasse, mais aussi des boues d'épuration, des déchets plastiques, des chaussures... tout type d'hydrocarbures épurés de métaux et de minéraux...
L'épuration en amont des substrats solides utilisés par produire de carburants n'est pas obligatoire. Cette épuration peut se faire pendant ou après la phase de production du gaz de synthèse
C'est d'ailleurs ce qui fait une partie de l'intérêt de la gazéification, elle permet de valoriser des déchets qui n'ont pas d'autre destination que la mise en décharge ou l'incinération

Mais c'est plus une question de flux et de quantité de productible que de qualité des gisements disponibles, on consomme 10 à 20 fois plus de carburant que ce que les sources renouvelables et déchets réunies pourraient produire ... si les usines de transformation existaient, ce qui n'est pas le cas

A court terme, le bois d'œuvre à plus de valeur que le bois énergie et à long terme le retour au sol de la biomasse à plus d'importance pour la continuité de la production de nourriture que la production de carburant

Les solutions les plus évidentes sont la production d'énergie renouvelable en zone désertique, sur les surfaces agricole neutralisées et en mer
On retrouve tous les projets qualifiés, à un moment ou à un autre, d'utopies : routes solaires, Desertec, toitures solaires, hydroliennes, élien off shore, énergie de la houle ...

Les utopies d'aujourd'hui seront la réalité du futur
"C'est quand il n'y a plus d'espoir qu'il ne faut désespérer de rien" Sénèque
https://youtu.be/0pK01iKwb1U

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59170
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Le déclin inéluctable de l'industrie agricole française.

Message par energy_isere » 25 juin 2018, 20:06

Bonne nouvelle pour les éleveurs en France :
Commerce: le boeuf français bientôt de retour dans les assiettes chinoises

Par RFI Publié le 25-06-2018

Le bœuf français sera bientôt de retour dans les assiettes en Chine. L'embargo instauré en 2001 suite à la crise de la vache folle va être levé. Emmanuel Macron s'y était engagé lors de sa visite en janvier. L'annonce a été officialisée ce lundi 25 juin à Pékin à l'issue de la visite d'Edouard Philippe dans le pays.

De notre envoyé spécial à Pékin, Julien Chavanne
................
http://www.rfi.fr/economie/20180625-chi ... d-philippe

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59170
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Le déclin inéluctable de l'industrie agricole française.

Message par energy_isere » 26 juin 2018, 17:32

Un plan Ambition 2022 pour soutenir la forte croissance du bio en France

Usine Nouvelle le 01/06/2018

Bonne nouvelle Le gouvernement lance un plan Ambition Bio 2022 pour soutenir la croissance de ce secteur. En 2017, plus de 8,3 milliards d’euros de ventes ont été comptabilisés sur le marché français. Ce dynamisme permet au secteur d’afficher un taux d’emploi record.

Lundi 25 juin, le gouvernement a présenté son plan Ambition Bio. Ambitieux, c'est le cas de le dire, car il vise à atteindre 15% de surface agricole utile en agriculture biologique d'ici à 2022, contre 6,5% actuellement. Pour y parvenir, le gouvernement espère structurer les filières, développer la production en rendant notamment "plus lisibles et visibles" les dispositifs d'aides pour inciter à la conversion des exploitations, mais aussi pérenniser la consommation: 20% des produits proposés dans la restauration collective devront venir de l’agriculture bio… Pour y parvenir, le plan bénéficiera d'un financement de 1,1 milliard d'euros.
https://www.usinenouvelle.com/article/l ... te.N701194

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59170
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Le déclin inéluctable de l'industrie agricole française.

Message par energy_isere » 01 juil. 2018, 14:05

Les moissons ont deux semaines d’avance dans l’Aisne et la Marne
Dans l’Aisne et la Marne, des céréaliers évoquent la moisson 2018, commencée avec quinze jours d’avance.

Par Dorothée Thiénot | Publié le 29/06/2018
http://www.lunion.fr/99497/article/2018 ... t-la-marne

Avatar de l’utilisateur
phyvette
Modérateur
Modérateur
Messages : 7696
Inscription : 19 janv. 2006, 03:34

Re: Le déclin inéluctable de l'industrie agricole française.

Message par phyvette » 01 juil. 2018, 14:26

Les moissons ont deux semaines d’avance...
Mouais ! En même temps c'est une info de basse intensité, c'est un marronnier de Juillet comme le prix de l'immobilier ou le salaire des cadres en Septembre.
On nous ressort ça tout les ans depuis 20 ans, sauf peut être en 2016.

https://www.google.fr/search?q=moissons ... e&ie=UTF-8
Gilles a raison
Gilles a tjs raison
Si un membre a raison les 1 et 2 s'appliquent
Gilles ne contredit pas il éduque
Les idées de Gilles sont tjs bonnes
Gilles est obligé de penser pour tout le monde
Seul Gilles a une vision globale de la société

Avatar de l’utilisateur
mobar
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 10110
Inscription : 02 mai 2006, 12:10
Localisation : Essonne

Re: Le déclin inéluctable de l'industrie agricole française.

Message par mobar » 02 juil. 2018, 13:52

Consommation de viande en France et dans le monde

https://www.viande.info/viande-lait-oeuf
En 2014, ont été tués dans les abattoirs français (FranceAgriMer, 2015b) :
– 747 900 000 poulets
– 76 100 000 canards, dont 37 300 000 canards gras
– 45 900 000 dindes
– 36 800 000 poules
– 31 700 000 lapins
– 25 100 000 pintades
– 23 653 000 cochons
– 4 642 600 bovins, dont 1 305 300 veaux
– 3 685 900 agneaux
– 714 600 chèvres
– 544 800 moutons adultes
– 300 000 oies
– 17 100 chevaux
"C'est quand il n'y a plus d'espoir qu'il ne faut désespérer de rien" Sénèque
https://youtu.be/0pK01iKwb1U

ni chaud ni froid
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 1731
Inscription : 03 mai 2007, 20:42

Re: Le déclin inéluctable de l'industrie agricole française.

Message par ni chaud ni froid » 02 juil. 2018, 17:55

whoa, des gros chiffres, qu'est ce qu'on consomme !
rapporté par personne et par an (population française 67 M de personnes):
11,2 poulets/an soit 1 tous les 33 jours
1,14 canards/an soit 1 tous les 1 ans
0,685 dindes/an soit 1 tous les 1 ans
0,549 poules/an soit 1 tous les 2 ans
0,473 lapin/an soit 1 tous les 2 ans
0,375 pintade/an soit 1 tous les 3 ans
0,353 cochon/an soit 1 tous les 3 ans
0,0693 bovin/an soit 1 tous les 14 ans
dont 0,0195 veaux/an soit 1 tous les 51 ans
0,0550 agneaux/an soit 1 tous les 18 ans
0,0107 chèvres/an soit 1 tous les 94 ans
0,0081 moutons/an soit 1 tous les 123 ans
0,0045 oies/an soit 1 tous les 223 ans
0,0003 cheveaux/an soit 1 tous les 3 918 ans
Je crois que je peux vivre avec ça sur la conscience...
lock-out pending...

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59170
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Le déclin inéluctable de l'industrie agricole française.

Message par energy_isere » 08 juil. 2018, 16:15

Les exploitations agricoles continuent de reculer en France

FRANCK STASSI Usine Nouvelle 03/07/2018

437 000, c’est le nombre d’exploitations agricoles recensées en France en 2016 par le ministère de l’Agriculture. Un chiffre en baisse de 11% par rapport à 2010, date de la précédente étude. Les élevages (172 000 entreprises, - 15 %) ont plus souffert que les exploitations à spécialisation végétale (216 000, - 4%). Moins nombreuses, les exploitations s’agrandissent pour atteindre 63 hectares en moyenne, soit 7 hectares de plus qu’en 2010 et 20 de plus qu’en 2000. Et 17% des exploitations détiennent 36 % des surfaces agricoles.

Plus de la moitié des élevages porcins et de volailles sont de "très grandes exploitations". Cette tendance s’accompagne d’une évolution des formes juridiques : 36 % des exploitations avaient un statut de société en 2016 contre 30% en 2010. Un moyen, pour les agriculteurs, de mieux protéger leur patrimoine.
https://www.usinenouvelle.com/article/437-000.N714434

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59170
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Le déclin inéluctable de l'industrie agricole française.

Message par energy_isere » 24 août 2018, 18:49

La production de vin en France va grimper de de 25% cette année, après un cru 2017 catastrophique

ALCOOL Si le mildiou a occasionné des pertes, «en revanche la canicule ne semble pas avoir affecté le potentiel de production», selon le ministère de l'Agriculture...

20 Minutes avec AFP le 24/08/18

Une forte hausse. La production de vin en France devrait s'élever en 2018 à 46,1 millions d'hectolitres, en hausse de 25% par rapport à la terrible année 2017, marquée notamment par une vague de gel qui avait touché l'ensemble des bassins viticoles, a annoncé vendredi le ministère de l' Agriculture. Si le mildiou a occasionné des pertes, «en revanche la canicule ne semble pas avoir affecté le potentiel de production au 20 août», indique dans un communiqué Agreste, le service de statistiques du ministère, qui table donc sur le retour d'une production conforme à la normale.

Les professionnels, réunis parallèlement vendredi dans les bureaux de l'agence spécialisée dans les questions agricoles FranceAgriMer, confirmaient cette tendance, même si leur estimation, un peu plus prudente, était de 44,5 millions d'hectolitres.Le mildiou, parasite dont la propagation a été favorisée dans l'ensemble des régions viticoles par une série d'épisodes pluvieux et orageux au printemps, a été «particulièrement virulent dans les bassins de la façade atlantique et surtout de la Méditerranée, où il entraîne des pertes de récolte», indique Agreste.

Languedoc-Roussillon, Corse et Sud-Est en baisse
...............
https://www.20minutes.fr/economie/23251 ... strophique

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59170
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Le déclin inéluctable de l'industrie agricole française.

Message par energy_isere » 26 août 2018, 17:36

Après plusieurs siècles d’abstinence, la Bretagne veut relancer sa production de vin

Lr 25/08/18

Près de Saint-Malo, un projet de réhabilitation d’un vignoble est engagé…
.......
https://m.20minutes.fr/amp/a/2325187

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59170
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Le déclin inéluctable de l'industrie agricole française.

Message par energy_isere » 11 sept. 2018, 17:28

Champagne: bilan d'une vendange 2018 "hors normes"

AFP 11/09/2018

Commencées dès le 20 août et presque achevées dans l'ensemble de l'appellation Champagne, les vendanges ont confirmé leur caractère précoce mais "résolument hors normes", signe d'un millésime qui s'annonce "exceptionnel", a-t-on appris mardi auprès de l'interprofession.

A l'heure de la cueillette, les grappes étaient "nombreuses, dans un état sanitaire parfait, avec des richesses en sucre et aromatique bien au-dessus de la moyenne", a déclaré le Comité Champagne, l'organe institutionnel de l'appellation, dans un communiqué le 7 septembre.

"La qualité des moûts est d'excellent augure pour les futures cuvées", a-t-il précisé.

Le rendement commercialisable, fixé à 10.800 kg par hectare, sera atteint partout, permettant ainsi aux vignerons et aux maisons de consolider leur réserve, qui consiste à mettre une partie de la récolte de côté pour faire face à d'éventuels futurs aléas climatiques.

Les dégustations des vins clairs, encore non-effervescents, réalisés à l'hiver et au printemps prochains, permettront de confirmer, selon l'interprofession, "les espérances d'un millésime exceptionnel".

Lancées dès le 20 août dans les secteurs les plus hâtifs de la Champagne, les vendanges 2018 ont été accélérées par un hiver pluvieux suivi d'un printemps et d'un été très ensoleillés.

La cueillette est désormais globalement terminée, à l'exception de quelques villages viticoles qui coupent encore leurs dernières grappes de raisin, selon le Comité Champagne.
https://www.boursorama.com/actualite-ec ... 1674d9f53e

Avatar de l’utilisateur
moulino51
Charbon
Charbon
Messages : 290
Inscription : 21 août 2018, 20:54
Localisation : a proximité de Reims
Contact :

Re: Le déclin inéluctable de l'industrie agricole française.

Message par moulino51 » 11 sept. 2018, 19:09

Confirmé par ma voisine qui est responsable chez un petit vigneron, "c'est une année exceptionnelle"

=D> =D>


"Il ne suffit pas de regarder quelle planète nous allons laisser à nos enfants
mais aussi quels enfants nous laisserons à la planète"

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59170
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Le déclin inéluctable de l'industrie agricole française.

Message par energy_isere » 16 sept. 2018, 22:43

Hauts-de-France. Mousline fait de la purée bio, mais achète ses pommes de terre en Allemagne

Ouest-France avec AFP le 16/09/2018

Pour Mousline, local ou bio, il faut choisir. La marque du géant Nestlé lance une purée bio avec des pommes de terre venues d’Allemagne, loin de ses producteurs historiques de proximité peu nombreux dans les Hauts-de-France, peu nombreux à prendre le risque de convertir leurs terres.
......
https://www.ouest-france.fr/economie/po ... ir-5971022

Répondre