La question du renouvellement des infrastructures .

Discussions libres mais portant sur le thème général de la déplétion.

Modérateurs : Rod, Modérateurs

Avatar de l’utilisateur
mobar
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 10110
Inscription : 02 mai 2006, 12:10
Localisation : Essonne

Re: La question du renouvellement des infrastructures .

Message par mobar » 05 sept. 2018, 07:41

La RAG, le cancer du béton :
La plupart des ouvrages affectés aujourd'hui par la RAG ont été construits entre les années 1960 et 1980", explique Erich Wieland, chef du groupe Systèmes cimentaires de l'Institut Paul Scherrer, en Suisse. "En Europe, la recherche a commencé à être attentive au problème de la RAG dans les années 1970 seulement". Le principe de la réaction en cause est cependant connu depuis longtemps : l'eau en contact avec le ciment du béton (son principal composant) s'alcalise et réagit avec les silicates du sable et des graviers (autres composants du béton) pour former un nouveau matériau appelé silicate alcalin de calcium hydraté. C'est ce dernier qui a été étudié par les chercheurs de l'IPS et de l'Empa (Laboratoire fédéral d'essai des matériaux et de recherche).
Pas grand chose à voir avec le ferraillage :wtf:

https://www.sciencesetavenir.fr/high-te ... rise_36033
"C'est quand il n'y a plus d'espoir qu'il ne faut désespérer de rien" Sénèque
https://youtu.be/0pK01iKwb1U

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59170
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: La question du renouvellement des infrastructures .

Message par energy_isere » 05 sept. 2018, 08:01

Ben oui, le beton comme un humain peut avoir 2 maladies différentes. :roll:

Avatar de l’utilisateur
mobar
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 10110
Inscription : 02 mai 2006, 12:10
Localisation : Essonne

Re: La question du renouvellement des infrastructures .

Message par mobar » 06 sept. 2018, 08:25

Pour le ferraillage, on peut toujours le remplacer par des matériaux non métalliques ou inoxydables, pour le sable et le gravier c'est plus compliqué :wtf:
"C'est quand il n'y a plus d'espoir qu'il ne faut désespérer de rien" Sénèque
https://youtu.be/0pK01iKwb1U

sceptique
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 4671
Inscription : 21 nov. 2005, 17:42
Localisation : versailles

Re: La question du renouvellement des infrastructures .

Message par sceptique » 06 sept. 2018, 09:14

mobar a écrit :
06 sept. 2018, 08:25
Pour le ferraillage, on peut toujours le remplacer par des matériaux non métalliques ou inoxydables, pour le sable et le gravier c'est plus compliqué :wtf:
Par exemple ? A quel prix ?

Avatar de l’utilisateur
kercoz
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 8491
Inscription : 18 nov. 2007, 21:46
Localisation : SUD GIRONDE GRAVE DE GRAVE

Re: La question du renouvellement des infrastructures .

Message par kercoz » 06 sept. 2018, 09:39

Le fer a béton, dans une poutre se place toujours en bas de la poutre. Le béton est tres résistant à l' écrasement, mais pas à l'étirement donc à la flexion. La réduction par la rouille de la section du fer...si l' on prend l' extrême, la rupture de continuité du fer diminue considérablement ( à calculer) la capacité d' une poutre. Ce " vieillissement" ne peut être contrecarré que par un ferraillage exterieur.
De plus, j' ai déja vu sur un chantier, remplacer par du béton pour sol ( tres maigre), du béton pour poutre grande longueur, ...qui tardait à arriver ( confidence d' un copain de débauche, intérimaire rencontré sur le chantier. Les contrôles sont faits ( parfois) par sondage et prise d' échantillon. Comme c'était un supermarché, je me suis arrangé pour faire provoquer ce contrôle.
Entre 2 certitudes , il faut toujours choisir la moindre .

Avatar de l’utilisateur
mobar
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 10110
Inscription : 02 mai 2006, 12:10
Localisation : Essonne

Re: La question du renouvellement des infrastructures .

Message par mobar » 06 sept. 2018, 09:54

sceptique a écrit :
06 sept. 2018, 09:14
mobar a écrit :
06 sept. 2018, 08:25
Pour le ferraillage, on peut toujours le remplacer par des matériaux non métalliques ou inoxydables, pour le sable et le gravier c'est plus compliqué :wtf:
Par exemple ? A quel prix ?
Au juste prix ou au prix le plus juste!
Les composites et les fibres sont de plus en plus utilisés pour améliorer la résistance des bétons ou pour la réparation d'ouvrages en béton
https://www.lemoniteur.fr/article/les-m ... ort.594704
"C'est quand il n'y a plus d'espoir qu'il ne faut désespérer de rien" Sénèque
https://youtu.be/0pK01iKwb1U

emmort
Condensat
Condensat
Messages : 630
Inscription : 25 févr. 2009, 21:48
Localisation : Ans (Belgique)

Re: La question du renouvellement des infrastructures .

Message par emmort » 06 sept. 2018, 13:49

kercoz a écrit :
06 sept. 2018, 09:39
La réduction par la rouille de la section du fer..
Je me trompe où dans ce problème de ferraillage le principal problème est l'augmentation de la section due à l'oxydation qui fait éclater le béton si le ferraillage est près du bord. Ce qui le met à l'air (et à le pluie) ce qui amplifie le problème....

Ceci dit, tu as raison sur la section résistante de la tige.... et donc sur le reste du raisonnement.

Avatar de l’utilisateur
mobar
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 10110
Inscription : 02 mai 2006, 12:10
Localisation : Essonne

Re: La question du renouvellement des infrastructures .

Message par mobar » 06 sept. 2018, 15:15

Pour défier le temps avec du minéral, le mieux c'est le naturel : granit, grès, calcaire ...
"C'est quand il n'y a plus d'espoir qu'il ne faut désespérer de rien" Sénèque
https://youtu.be/0pK01iKwb1U

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59170
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: La question du renouvellement des infrastructures .

Message par energy_isere » 06 sept. 2018, 17:03

Les Romains n' avaient pas le probléme de cancer du béton :

Image

Avatar de l’utilisateur
Remundo
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 8782
Inscription : 16 févr. 2008, 19:26
Localisation : Clermont Ferrand
Contact :

Re: La question du renouvellement des infrastructures .

Message par Remundo » 06 sept. 2018, 18:03

certes, mais les ouvrages n'ont pas les même capacités techniques, ou en tout cas nécessitent énormément de matériaux en comparaison des flèches en béton armé.

Le cahier des charges actuel demande rarement à l'édifice de tenir 2000 ans, mais plutôt d'être fonctionnel pendant 1 siècle.

De plus les Romains avaient des... esclaves. :roll:

Avatar de l’utilisateur
phyvette
Modérateur
Modérateur
Messages : 7696
Inscription : 19 janv. 2006, 03:34

Re: La question du renouvellement des infrastructures .

Message par phyvette » 06 sept. 2018, 19:44

Finalement c'est une bonne nouvelle. Le béton est donc biodégradable, et sa durée de vie est courte, les constructions détestables du Style International et Moderne, ne survivront pas trop longtemps à l'effondrement systémique, et c'est tant mieux.
Gilles a raison
Gilles a tjs raison
Si un membre a raison les 1 et 2 s'appliquent
Gilles ne contredit pas il éduque
Les idées de Gilles sont tjs bonnes
Gilles est obligé de penser pour tout le monde
Seul Gilles a une vision globale de la société

Avatar de l’utilisateur
Glycogène
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 2361
Inscription : 05 oct. 2005, 00:06
Localisation : Grenoble

Re: La question du renouvellement des infrastructures .

Message par Glycogène » 07 sept. 2018, 00:05

phyvette a écrit :
06 sept. 2018, 19:44
Le béton est donc biodégradable, et sa durée de vie est courte
En plus c'est un puit de carbone : viewtopic.php?p=400945#p400945
:D

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59170
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: La question du renouvellement des infrastructures .

Message par energy_isere » 07 sept. 2018, 00:18

Dis-moi ce que tu mets dans ton béton, je te dirai combien de temps tiendra ton ouvrage

Par Frédérique Harrus@GeopolisAfrique | Publié le 14/07/2014

Léger, résistant et peu coûteux, le béton supplante les autres matériaux de construction souvent plus onéreux. Mais fabriquer un bon béton répond à des normes précises en matière de mélange. Mettez d'autres proportions, et vous obtenez un béton médiocre qui va se détériorer rapidement et mettre les ouvrages en péril. Passage en revue des impairs à ne pas commettre.

Image
Minneapolis (Etats-Unis), août 2007. Effondrement d'un pont affecté par la maladie du béton. La structure du pont était suffisamment affaiblie pour que de lourds soupçons pèsent sur la composition du béton de l'édifice.

..................
http://geopolis.francetvinfo.fr/cancer- ... ruit-38419

Image
Photo de la chute du pont de Minneapolis en 2007. Source: Time.com
La conséquence ultime de la corrosion est la chute du pont, comme par exemple dans le cas du pont de Minneapolis en 2007. Cependant, le cancer du béton n’est que rarement la cause directe d’un effondrement de pont, mais il affaiblit tellement la structure qu’il en est un acteur majeur.
https://www.les-crises.fr/le-cancer-des-ponts/

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59170
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: La question du renouvellement des infrastructures .

Message par energy_isere » 07 sept. 2018, 00:22

Oups !

Image
La carbonatation, le cancer du béton qui attaque vos murs

28 Août 2013 , Rédigé par E-devis.ch Publié dans #renovation

Le béton est un matériau de construction remarquable qui, renforcé avec une armature métallique, gagne encore en performances.


Longtemps réputé indestructible, il est menacé par un mal sournois et inéluctable : la carbonatation ou cancer du béton, qui, sans traitement adapté, conduit à un état de décrépitude avancée.

La carbonatation est une réaction de combinaison avec le dioxyde de carbone, fissures, craquèlements, gonflements des bétons sont autant de symptômes qui doivent vous amener à consulter un spécialiste.

Il est impératif d'assainir le béton touché par la carbonatation dans le plus bref délai pour éviter les dommages par éclatement aux personnes et aux objets.

Il existe fort heureusement des traitement pour la carbonatation par nettoyage à haute pression application d' inhibiteur de corrosion, couches de glacis anti carbonatation.

Demander l’avis de professionnel pour ce genre de traitement, e-devis.ch vous propose ces partenaires spécialiste dans les travaux de ravalement de façade et traitement anti-carbonatation
http://e-devis.over-blog.com/la-carbona ... e-vos-murs

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59170
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: La question du renouvellement des infrastructures .

Message par energy_isere » 07 sept. 2018, 00:28

Au Canada :
Le cas de l’échangeur Turcot :

Cet échangeur autoroutier connecte 3 autoroutes majeures au centre de la ville, la structure en béton est tellement dégradée, qu’il est aussi prévu de la détruire pour la reconstruire à neuf. Le coût total de l’opération s’élève à 3.7 milliards de CAD. Cet échangeur a été inauguré en 1967 et avait couté 24 Millions de CAD à l’époque.

Image
Photo de l’échangeur Turcot.
https://www.les-crises.fr/le-cancer-des-ponts/

Répondre