Robelius: PO entre 2008 et 2018

Discussions libres mais portant sur le thème général de la déplétion.

Modérateurs : Rod, Modérateurs

Avatar de l’utilisateur
Superus
Brut léger
Brut léger
Messages : 404
Inscription : 11 août 2009, 23:33

Re: Robelius: PO entre 2008 et 2018

Message par Superus » 26 sept. 2013, 10:42

ABC a écrit :Je crois qu'il n'est pas inutile de rappeler un petit graphique de JMJ:
Image

Les deux courbes correspondent aux même réserves ultimes, seulement pour celle en rouge un effort d'extraction accru a été réalisé et conduit à un pic plus élevé et un effondrement plus rapide. C'est utile pour se souvenir de ne pas se focaliser sur la tendance du moment.

Au delà, il ne faut pas perdre de vu les incertitudes qui ont toujours pesé sur la question de la date du PO. Seul un certain échauffement et un effet de groupe ont pu faire penser ici que cette date était, de façon quasi-certaine, imminente.
J'ai pour ma part songé que si le pic proche était plausible, on ne pouvait écarter la possibilité d'une date plus tardive(au delà de 2020)
La question que j'ai, c'est est-ce que le graphique prend en compte la dite "révolution des gaz de schistes"? Je pense que très peu ici ont supposé que les gaz de schistes US pouvaient monter si haut en production en si peu de temps. Si ce n'est pas du crude oil, c'est tout de même dans les "tous liquides".
Les forêts précèdent les hommes, les déserts les suivent.

yvesT
Condensat
Condensat
Messages : 678
Inscription : 23 mars 2013, 12:16
Localisation : paris
Contact :

Re: Robelius: PO entre 2008 et 2018

Message par yvesT » 26 sept. 2013, 11:04

Superus a écrit :Si ce n'est pas du crude oil, c'est tout de même dans les "tout liquides".
Non le gaz de schistes n'est pas dans les "tout liquides".
Ce qui est dans les "tout liquides", c'est le NGL (natural gaz liquids), du liquide ou condensat récupéré sur les mêmes puits que le gaz (et à contenu énergétique bien moindre que le crude).
Et le "tight oil", parfois appelé shale oil de la Bakken ou Eagle ford, du crude "normal" mais récupéré par fracking (comme le shale gaz).

Avatar de l’utilisateur
Superus
Brut léger
Brut léger
Messages : 404
Inscription : 11 août 2009, 23:33

Re: Robelius: PO entre 2008 et 2018

Message par Superus » 26 sept. 2013, 12:38

Le gaz de schist n'est pas comptabilisé dans les GTL? On ne le liquéfie pas?
Les forêts précèdent les hommes, les déserts les suivent.

yvesT
Condensat
Condensat
Messages : 678
Inscription : 23 mars 2013, 12:16
Localisation : paris
Contact :

Re: Robelius: PO entre 2008 et 2018

Message par yvesT » 26 sept. 2013, 13:03

Non, le gaz to liquid (liquide à pression ambiante) il y en a très peu actuellement (c'est un peu comme le coal to liquid), ce qu'il y a c'est du GNL, LNG en anglais, (gaz naturel liquéfié pour le transport dans les méthaniers, comme dans les bouteilles de gaz).
Et les Natural Gaz Liquids, c'est des liquides extraits tel quel des puits gaziers (ou résultats du traitement du gaz), voir par exemple dans ce post (appellés condensate) :
http://patzek-lifeitself.blogspot.fr/20 ... k-oil.html
ou :
http://www.eia.gov/todayinenergy/detail.cfm?id=5930

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59119
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Robelius: PO entre 2008 et 2018

Message par energy_isere » 26 sept. 2013, 13:04

Superus a écrit :Le gaz de schist en'est pas comptabilisé dans les GTL? On ne le liquéfie pas?
:roll: Il ne faut pas confondre Gaz liquéfié (=méthane) pour le transport et qui redevient gazeux à l' utilisation, c'est une transformation physique temporaire,

du gaz méthane qui subit une transformation chimique dite GTL et qui devient un carburant liquide de façon définitive.

sceptique
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 4671
Inscription : 21 nov. 2005, 17:42
Localisation : versailles

Re: Robelius: PO entre 2008 et 2018

Message par sceptique » 26 sept. 2013, 16:56

energy_isere a écrit :
Superus a écrit :Le gaz de schist en'est pas comptabilisé dans les GTL? On ne le liquéfie pas?
:roll: Il ne faut pas confondre Gaz liquéfié (=méthane) pour le transport et qui redevient gazeux à l' utilisation, c'est une transformation physique temporaire,
du gaz méthane qui subit une transformation chimique dite GTL et qui devient un carburant liquide de façon définitive.
Oui : le CH4 (méthane) peut être comprimé dans des bouteilles ou liquéfier à basse température cela reste du CH4 qui subit des transformations physiques réversibles.
Par contre, par réaction chimique, (le GTL donc) on a qq chose du genre
n CH4 + catalyseur + bricoles -> CpHq + reliquat
ou p, par exemple, est entre 3 et beaucoup et q vaut le plus souvent 2p + 2
C3H8 : propane
C4H10 : butane
...
C8H18 : octane (celui qui sert à mesurer le fameux point du même nom).
...
Mais, en pratique cela coute trop cher. Par exemple, de plus en plus de 4x4 américains utilisent directement le CH4 dans leurs moteurs essence adaptés. C'est (beaucoup) plus économique que le passage par le GTL.
Autre exemple : on peut faire du fuel avec du CH4 avec le même procédé GTL. Mais pour le bruler au final dans une chaudière c'est idiot. Autant amener le gaz directement à la chaudière : plus efficace, moins couteux et plus propre.

Le pétrole n'est pas substituable par du CH4 pour tous ses usages, certes (ex : aviation). Mais, pour beaucoup d'entre eux cela se fait. Surtout si le GJ gaz est beaucoup moins cher que le GJ pétrole.
Plutot que le PO il faudrait donc considérer le peak Oil + Gaz.

Répondre