Peak Oil et prix du baril : une vaste fumisterie ?

Discussions libres mais portant sur le thème général de la déplétion.

Modérateurs : Rod, Modérateurs

Etes-vous digne de contribuer à ce fil : disposez-vous d'une voiture de fonction ?

Vous pouvez sélectionner 1 option

 
 
Consulter les résultats

Avatar de l’utilisateur
rico
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 6358
Inscription : 21 sept. 2005, 15:00
Localisation : 92

Message par rico » 12 déc. 2007, 13:46

Et hop un terraplatiste de plus! (j'aime trop cette phrase). :-D

duglambier
Kérogène
Kérogène
Messages : 45
Inscription : 12 déc. 2007, 12:37

Message par duglambier » 12 déc. 2007, 13:50

tolosa a écrit :Les idées orthodoxes n'ont besoin de personne pour être soutenues. En revanche, les idées hétérodoxes n'ont de valeur que si elles sont appuyées par un minimum de démonstration. Il ne suffit pas d'affirmer sur le ton de la confidence que le pic (non pas l'épuisement des réserves mais le célèbre pic) aura lieu dans plus de cent ans pour nous nous inclinions chapeau bas, le souffle coupé par le fracas de la formule.
J'ai déjà dit à plusieurs reprises sur d'autres themes mon peu de goût pour les théories du complot. Je n'ai donc pas besoin de préciser que je tiens pour l'instant ce propos pour mineur, tant qu'il n'y aura pas d'autres arguments que la parole anonyme de l'aimi de l'ami bien placé.
Cela dit bienvenue à toi :-D
Il suffit de regarder la production des pays exportateurs. Croire que le Peak Oil (qui n'existe pas pour l'instant) justifie les prix actuels, il faut être vraiment naïf !
Certains pays commencent à s'essouffler (Arabie Saoudite, USA) mais d'autres ont un potentiel qui fait que ça équilibrera le marcher pendant des décénnies (Canada, Russie, Kazhakstan).

La Chine, souvent pointée du doigt, possède elle aussi des réserves de Pétrole dans le Nord et l'Est du pays. Elle conserve ce potentiel pour l'instant (elle obtient des prix TRES avantageux en provenance de l'Iran et du Soudan, qu'elle alimente en armes et denrées).

duglambier
Kérogène
Kérogène
Messages : 45
Inscription : 12 déc. 2007, 12:37

Message par duglambier » 12 déc. 2007, 13:51

Les réserves :
http://en.wikipedia.org/wiki/Oil_reserv ... s_in_order

Elle ne sont pas toutes à jour mais donne un aperçu

Avatar de l’utilisateur
rico
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 6358
Inscription : 21 sept. 2005, 15:00
Localisation : 92

Message par rico » 12 déc. 2007, 13:52

Croire que le Peak Oil (qui n'existe pas pour l'instant) justifie les prix actuels, il faut être vraiment naïf !
Ici tout le monde ne pense pas que le peak oil est derrière nous. Cependant il est à nos portes ça c'est une certitude...

Fish2
Brut lourd
Brut lourd
Messages : 324
Inscription : 18 nov. 2005, 10:57
Localisation : 79 - campagne Deux-Sèvres

Message par Fish2 » 12 déc. 2007, 13:55

duglambier a écrit :Un cadre supérieur et un responsable déploiement, qui ont toutes les données.

Il y a bien plus de reserves que l'on peut croire.
Ne sois pas trop naïf vis à vis de tels propos : personne n'a toutes les données.
Si tu lis l'anglais, voici un lien vers des dizaines de présentations d'un homme du sérail (banquier de l'industrie pétrolière et gazière) qui développe longuement ce que la "common wisdom" de l'industrie a pu entrainer comme erreurs : lien
Tu remarqueras qu'il donne ses conférences dans des institutions d'un certain calibre, et que même les sociétés pétrolières ou spécialisées dans l'énergie l'invitent.

Et surtout ne confond pas réserves (c'est vrai qu'elles sont très importantes) et débit (la capacité de mobilisation de ces mêmes réserves face à une demande qui explose).
Bonne lecture.
Dernière modification par Fish2 le 12 déc. 2007, 14:03, modifié 1 fois.
« Sauf événements majeurs, la probabilité est forte que le prix du baril redescende vers 30 dollars l’an prochain. » Thierry Desmaret, Le Figaro, novembre 2004

Avatar de l’utilisateur
popeye
Charbon
Charbon
Messages : 200
Inscription : 07 nov. 2007, 16:44

Message par popeye » 12 déc. 2007, 14:00

duglambier a écrit :Il suffit de regarder la production des pays exportateurs. Croire que le Peak Oil (qui n'existe pas pour l'instant) justifie les prix actuels, il faut être vraiment naïf !
Et pour penser que les prix augmentent sans raisons aucunes il faut l'etre encore plus. Il y a des tas de facteurs structurels qui font que les prix sont hauts (apres qu'ils soient un peu haut ou très haut vient de la speculation sans doute).
Va voir dans les autres liens:
AIE: http://forums.oleocene.org/viewtopic.php?t=2231
apso: http://forums.oleocene.org/viewtopic.php?t=5207
peak oil: http://forums.oleocene.org/viewtopic.php?t=304

Et ne le prend pas mal, mais c'est toujours plus facile de croire des gens du petrole (qui auront toujours du mal a remettre en cause leur gagne pain) que des gens de divers horizons (plein de bonne foi sauf certains ;) ) qui n'ont aucune raison d'affoler les foules pour rien.

Avatar de l’utilisateur
tolosa
Modérateur
Modérateur
Messages : 866
Inscription : 16 oct. 2005, 22:24
Localisation : Je suis la où mon nom l'indique

Message par tolosa » 12 déc. 2007, 14:03

Duglambier, rares sont ceux qui affirment que le pic est déjà passé. Beacoup estiment qu'il est encore devant nous (au moins le pic tous liquide) mais qu'il sera atteint avant 2020 (pour prendre une date optimiste).
Tu affirmes que les prix sont totalement décorrélés de la production et que celle-ci n'atteindra son maximum que dans plus d'un siècle.
je prends acte, mais je me demande si tu tires toutes les conséquences de tes opinions non justifiées. Si la production est de nature à croitre pendant encore des dizaines et des dizaines d'années, compte tenu des retards en matière de raffinerie, de l'explosion prévisible de la demande est asiatique, des difficultés de débit de production du pétrole non conventionnel, les potentiels d'exploitation de bruts légers, faciles à raffiner devraient être énormes....
Alors pourquoi cette course à l'offshore profond,au pétrole artique ? Pourqoui ce développement des alternatives au pétrole qui irait directement à l'encontre des intérêts des producteurs à l'origine de cette inflation de prix...
Un changement radical de nos modes de vie et un renoncement au « progrès » est le prix à payer pour éviter le désastre. Comme cela paraît irréalisable, l’occultation du mal s’ensuit inévitablement (jean-Pierre Dupuy).

Avatar de l’utilisateur
rico
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 6358
Inscription : 21 sept. 2005, 15:00
Localisation : 92

Message par rico » 12 déc. 2007, 14:17

A noter l'importance et l'utilité des contradicteurs du peak oil : les arguments qu'on oppose aux leurs permettent d'éclaircir la problématique, de lever les doutes et au final de donner raison à la théorie de PO.

ABC
Gaz naturel
Gaz naturel
Messages : 975
Inscription : 15 mars 2007, 15:45
Contact :

Message par ABC » 12 déc. 2007, 14:34

J'ai fait quelques recherches, j'ai contacté quelques personnes du métier (Grande société pétrolière) pour savoir si on était à la fin de l'ère Pétrolière.
Voilà bien le genre d'arguments faciles à balancer sur un forum, et pour lesquels, on n'a bien sûr aucune preuve.
Le problème, vois-tu, c'est que la thèse d'un Peak Oil proche est soutenue par des gens eux-même issus de l'industrie pétrolière comme Colin Campbell, Jean Laherrère ou Sadad-Al-Husseini ou par des spécialistes de l'énergie tels James Schlesinger ou Robert Hirsch.
Mes affirmations sont vérifiables via un moteur de recherche.
Il suffit de regarder la production des pays exportateurs. Croire que le Peak Oil (qui n'existe pas pour l'instant) justifie les prix actuels, il faut être vraiment naïf !
Encore un argument sans valeur: si vous pensez cela, alors "vous n'avez rien compris" ou alors "vous êtes naïf" ou bien encore "on vous fait vraiment avaler n'importe quoi"...
Certains pays commencent à s'essouffler (Arabie Saoudite, USA)
Les USA ont commencé à s'essouffler... en 1971(date de leur pic). Quant à l'Arabie Saoudite, personne,à part les saoudiens eux-même ne sait où elle en est précisemment.
mais d'autres ont un potentiel qui fait que ça équilibrera le marcher pendant des décénnies (Canada, Russie, Kazhakstan).
A qui crois-tu t'adresser? Ces cas ont été discutés à longueur de forum. Les sables bitumeux sont loin d'être une panacée, La Russie a connu son pic en 87.
Si tu jettes un coup d'oeil sur les bulletins de l'ASPO, tu te rendras compte que la production de nouvelles région est bien prise en compte.

Enfin, last but not least: si tu avais parcouru le site avant de poster, tu aurais su que la question ne concerne pas les réserves sur lesquelles tu insistes tant, mais la question du débit, et que le Peak Oil interviendra alors qu'il restera beaucoup de pétrole à extraire.

Ceci dit, bienvenue parmi nous.

Nyx
Kérogène
Kérogène
Messages : 21
Inscription : 04 oct. 2007, 11:33
Localisation : Liège, belgique - Chambery, Savoie

Message par Nyx » 12 déc. 2007, 14:51

Ce post a toutes les caractéristiques du pure Troll...

So don't feed the troll...

vincent128
Gaz naturel
Gaz naturel
Messages : 932
Inscription : 25 avr. 2006, 21:50
Localisation : France

Re: Peak Oil et prix du baril : une vaste fumisterie ?

Message par vincent128 » 12 déc. 2007, 15:49

duglambier a écrit :J'ai fait quelques recherches, j'ai contacté quelques personnes du métier (Grande société pétrolière) pour savoir si on était à la fin de l'ère Pétrolière.

Je fus surpris de comprendre que les prix du baril sont une vaste fumisterie, et que la peur de la fin du pétrole (Peak Oil) n'est là que pour justifer cette hausse du prix.
Suite à ton analyse lapidaire, voici la mienne :

tu es atteint du syndrôme "expert universel". Tu t'exprimes clairement et sans fautes (si ce n'est la Majusculite), tu as probablement fait des études supérieures, tu as quelques relations haut placées dont une ou deux dans une grande société pétrolière... donc tu penses qu'après quelques recherches et deux coups de fil, tu as fait le tour du sujet, et tu peux donner ta position d'expert.

Désolé de te décevoir, mais le sujet est plus compliqué et moins manichéen que cela. Soit il t'intéresse réellement, et tu continues à lire et à apprendre sur ce forum et ailleurs, en mettant dans ta signature cette célèbre citation de Socrate "Je ne sais qu'une seule chose, c'est que je ne sais rien".

Soit tu restes sur ta position comme quoi tu as fait le tour de la question, et alors à quoi bon rester ici ? Ce forum est fait pour discuter, apprendre, appronfondir, autour de la question du pic pétrolier. Si le pic pétrolier n'est qu'un épouvantail et les prix du pétrole une fumisterie, que diable fais-tu ici ?
Le fond de l'air est frais.

Avatar de l’utilisateur
GillesH38
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 13872
Inscription : 10 sept. 2005, 17:07
Localisation : Berceau de la Houille Blanche !
Contact :

Message par GillesH38 » 12 déc. 2007, 17:12

duglambier a écrit :
Saratoga Elensar a écrit :Le tribunal révolutionnaire d'Oleocene a demandé la grace de ce jeune érudit fougueux malgré une compassion compulsive envers Big Oil.

On a pourtant pas eu droit aux fameux 40 ans de production dans ton message, et il subsiste quand meme un sacré mélange des genres entre gaspillage, magouilles politiques, réserves et communication pétrolière.

Au fait tes contacts de la grande compagnie, c'est le comptable ou l'assistant marketing du groupe ? :-P
Un cadre supérieur et un responsable déploiement, qui ont toutes les données.

Il y a bien plus de reserves que l'on peut croire.
peux tu donner tes propres chiffres alors?

une estimation des réserves, de la date du pic, et de la production maximale à ce moment là?

et aussi, nous expliquer pourquoi les pays producteurs n'avaient pas pensé à faire monter le prix du baril à 100 $ (ou à le maintenir à ce prix là après 1980)? ils etaient completement idiots avant et ils sont devenus soudain superintelligents? pas compliqué de fermer un robinet quand meme ???


tiens au fait y a quand meme des petits malins comme l'Angola et le Bresil qui augmentent leur production? ils sont restés idiots peut etre eux?
- Je suis Charlie - "I do not see any harm in people making money if it leads to a lower carbon society " R.K. Pachauri, président du GIEC, interview du 6 mai 2008 à Emirates Business.

Avatar de l’utilisateur
Tiennel
Modérateur
Modérateur
Messages : 5020
Inscription : 12 mars 2005, 00:37

Message par Tiennel » 12 déc. 2007, 17:26

Qu'est-ce que c'est comme métier, un responsable déploiement ?

Tiens, une autre citation d'un cadre supérieur de l'industrie pétrolière :
Sur le site Corporate de Total, Jean-Michel Gires, Directeur du développement durable et de l'environnement a écrit :Avant tout, je tiens à rappeler que le « peak oil » ne signifie pas la fin du pétrole mais l’arrivée à un maximum de production précédant un déclin progressif des gisements qui durera plusieurs décennies. La production de pétrole pourrait ainsi plafonner, vers 2020-2030 aux alentours de 100 à 110 millions de barils par jour.
http://www.total.com/fr/responsabilite- ... s_9008.htm
Si le Peak Oil n'était que pour la fin du XXIème siècle, pourquoi prendrait-il le risque de publier une assertion pareille, même au conditionnel ?
Méfiez-vous des biais cognitifs

duglambier
Kérogène
Kérogène
Messages : 45
Inscription : 12 déc. 2007, 12:37

Message par duglambier » 12 déc. 2007, 18:03

Je ne dis pas que je détiens LA vérité.

En tout cas ne soyez pas dupe : le pétrole, il y en a encore, et de nombreux pays n'ont pas encore développé leur industrie pétrolière. Savez vous que l'Allemagne est maintenant considérée comme un pays producteur de pétrole ? D'autres pays suivront.

Quant à ceux qui pensent que le Peak Oil est responsable de la hausse des prix, je les renvoie à la joie de la spéculation et du profit. Si c'était le cas, les entreprises ne feraient pas autant de bénéfices, et les pays du golfe n'investiraient pas autant qu'ils ne le font actuellement.

Alors bien sur, la consommation a augmenté. La croissance à 2 chiffres de la Chine, l'arrivée de l'Inde et de nombreux autres pays favorisent la montée des prix. Cependant, compte tenu des reserves de brut des USA, et la quasi stabilité des produits distillés, on ne peut pas justifier le prix actuel.

Pourquoi ? Spéculations (le marché n'est pas sain), rentabilité des intermédiaires, volonté de jouer sur le contexte geopolitique pour justifier les prix...

Alors OK, faut pas croire, qu'avec la croissance actuelle de la consommation en energies fossiles, que le pétrole restera bon marché.

Rappelez vous l'histoire de Tchernobyl : de nombreux imbéciles ont cru que le nuage s'était arrêté aux frontières. Ne soyez pas aveuglés par les médias ou les fanatiques de l'écologie.

Le seul remède (sérieux) est dèjà de moins utiliser sa voiture : j'ai réduir ma consommation de carburant par 3 en 2 ans, j'arrive à faire 1 plein toutes les 6 semaines alors que mon boulot m'oblige parfois à prendre la voiture, et que c'est plus simple pour moi de prendre la voiture que les transports. Egalement, rouler de manière détendue permet de minimiser la consommation : avec un Scenic 110Ch, j'arrive à faire de 5l/100 alors que mes collègues font 7,5l/100, sur un parcours quasi identique. Pourquoi ? C'est une action qui n'a aucune valeur si elle est faite individuellement, mais qui risque de peser lourds si la majorité s'y met.

Enfin, le pétrole, ça ne sert pas qu'à faire avancer les 4x4 : le plastique, certaines autres matières... c'est essentiel pour notre société actuelle. Alors préservons ce que nous pouvons préserver, et arretez de croire ce que les spécultateurs veulent bien nous faire croire.

Lansing
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 1796
Inscription : 18 sept. 2005, 10:58
Localisation : Finis Terae

Message par Lansing » 12 déc. 2007, 18:10

Image

Répondre