Démographie, naissances...

Discussions libres mais portant sur le thème général de la déplétion.

Modérateurs : Rod, Modérateurs

Avatar de l’utilisateur
Inside
Kérogène
Kérogène
Messages : 94
Inscription : 22 avr. 2005, 17:08
Localisation : Paris, France

Politiques de natalité

Message par Inside » 07 juil. 2005, 16:22



on commence a voir que les problematiques petrolieres sont presentes dans les grands pays occidentaux et dans les pays emergents

au G8, meme g w bush est conscient de phenomene et prone un reequilibrage...
bref, le message commence a sensibilliser du monde...


Pensez-vous que bientot les politiques de baisse de la natalité vont voir le jour ?
Les politiques oseront-ils ?

Avatar de l’utilisateur
Inside
Kérogène
Kérogène
Messages : 94
Inscription : 22 avr. 2005, 17:08
Localisation : Paris, France

Message par Inside » 07 juil. 2005, 17:40

Tiennel a écrit :Alors qu'ils ont besoin de plein de jeunes pour payer les retraites ?
alors que s'il y a trop de bouches a nourrir, la croissance est ncessaire


la politique de dénatalité permet de supporter la décroissance

diego
Goudron
Goudron
Messages : 161
Inscription : 13 juin 2005, 22:08
Localisation : Paris
Contact :

Message par diego » 07 juil. 2005, 17:53

Si une crise survient la natalité baissera, voir la pyramide des âges et le déficit de natalité pendant les deux guerres mondiales.
Le faible taux de fécondité des femmes occidentales actuellement est appelé par les démographes, syndrome de DINKS(Double Income No Kids).C'est une conséquence de nos modes de vies et de notre mentalité actuelle, en vrac études longues, individualisme, divorce, et peut-être aussi peur pour l'avenir de manière inconsciente.
A noter qu'en France, les familles issues de l'immigration font grimper le taux de natalité, c'est fou le nombre de collèges tout neufs en Seine-Saint-Denis, et de classes pleines à craquer.
Alors qu'ils ont besoin de plein de jeunes pour payer les retraites ?
Et en plus le taux de chômage des jeunes est plus élevé que la moyenne des autres actifs, et pas mal d'autres occupent des emplois précaires ou sont "en stage", ou prolongent leurs études.
Allez hop tous à l'armée.
Ouuuaaiiis!

n.g
Charbon
Charbon
Messages : 250
Inscription : 01 déc. 2004, 23:25

Message par n.g » 07 juil. 2005, 18:00

Inside a écrit :alors que s'il y a trop de bouches a nourrir, la croissance est ncessaire

la politique de dénatalité permet de supporter la décroissance
Que veut dire "trop" de bouches à nourrir? Si c'est trop par rapport à la nourriture qu'on produit dans les conditions actuelles (ou qu'on produirait en prolongeant les conditions actuelles mais avec moins de pétrole), avant de se pencher sur la natalité je pense qu'il serait intéressant de regarder comment la nourriture est produite, puis récoltée, transportée, transformée ou pas, stockée, vendue, consommée. Il y a pas mal à faire dans ces domaines avant de demander aux gens de moins pondre.
http://www.growbiointensive.org/ (toujours le même ;) (non je ne suis pas actionnaire :-D))
http://www.pourlascience.com/php/pls/ar ... ?idn3=4276

diego
Goudron
Goudron
Messages : 161
Inscription : 13 juin 2005, 22:08
Localisation : Paris
Contact :

Message par diego » 07 juil. 2005, 18:27

Taux de chômage des jeunes de moins de 25 ans en Europe en juillet 2001

En juillet 2001, le taux de chômage des moins de 25 ans était de 16,4% dans la zone euro et de 15,1% dans l'UE15. Un an plus tôt, à la même période, il était respectivement de 17,0% et de 16,1%. En juillet 2001, il variait de moins de 6% aux Pays-Bas (en juin) et en Autriche à un peu plus de 25% en Espagne et à plus de 28% en Italie (en avril).

Taux de chômage des + de 25 ans en juillet 2001

Près de la moitié des chômeurs de 25 ans et plus sont à la recherche d'un premier emploi.

source: http://europa.eu.int/comm/dgs/education ... page14.htm
Perso j'ai 25ans et je suis en CDIC(Contrat à Durée Indéterminée de Chantier) la belle affaire, quand j'entends les syndicats et les partis politiques de gauche couiner dès qu'il s'agit de réformer le code du travail je rigole, pareil pour la droite libérale qui veut la flixibiliti, pas de boulot pas de boulot.
Certains de mes potes ont falsifié leurs CV, d'autres prennent des emplois en dessous de leur niveau de qualification, d'autres vivent encore au crochet de leurs parents, et certains se sont résignés à vivre du RMI, ou se sont expatriés.
Ca m'énerve mais ça m"énerve.
C'est peut-être un peu hors sujet, mais une jeunesse qui glandouille sans projet, sans confiance, ça promet de beaux lendemains qui déchantent, surtout pour les bardes néo-libéraux qui nous chantèrent et chantent encore en des polyphonies grandiloquentes tant le système de la belle croissance.
Enlève tes lunettes Philippe Chalmin.

Avatar de l’utilisateur
mahiahi
Modérateur
Modérateur
Messages : 5641
Inscription : 14 sept. 2004, 14:01
Localisation : Yvelines

Message par mahiahi » 07 juil. 2005, 18:34

Les vieux aussi mangent ; ils ne travaillent pas plus que les enfants et... leur avenir est moins prometteur

epe
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 1467
Inscription : 22 juin 2005, 16:33
Localisation : 15' de Lille, de l'autre côté de la frontière

Message par epe » 07 juil. 2005, 20:52

La politique de natalité est une affaire de couple! Toute ingérence d'un pouvoir quelconque en cette matière est et restera intolérable! :evil:
Tout organisme vivant, que son mode de reproduction soit sexué ou non, cherche à se reproduire autant qu'il peut : c'est une règle naturelle élémentaire, l'organisme vivant qui ne se reproduit pas disparaît!
La population humaine est restée très stable ou en croissance lente pendant la quasi totalité de son histoire, malgré une fécondité élevée. Seule l'abondance des ressources (et de l'énergie ;) ) couplée aux progrès de la médecine ( mais s'il n'y a rien a bouffer la médecine n'y peut rien) a permis une croissance exponentielle de l'espèce ces deux derniers siècles.
Sur une petite partie de la planète les couples ont eu le choix (moyens de contraception) de limiter les naissances, ce qu'ils ont fait librement parce qu'ils se sont aperçus que tous les enfants ou presque survivaient et que leur confort matériel était supérieur avec moins d'enfants à élever.
Si, dans le scenario cataclysmique de certains (ce n'est pas le mien), les ressources (alimentaires) deviennent insuffisantes pour la population, celle-ci se limitera d'elle-même, comme pour tout organisme vivant, par une mortalité supérieure à la natalité, que cette dernière soit élevée ou pas. Pas drôle sans doute, mais je préfère ça à n'importe quelle forme de dictature, en ce domaine comme en d'autres.
-Il vaut mieux pomper même s'il ne se passe rien que de risquer qu'il se passe quelque chose de pire en ne pompant pas.
Les Shadoks

diego
Goudron
Goudron
Messages : 161
Inscription : 13 juin 2005, 22:08
Localisation : Paris
Contact :

Message par diego » 07 juil. 2005, 21:47

La politique de natalité est une affaire de couple! Toute ingérence d'un pouvoir quelconque en cette matière est et restera intolérable!
Oui ce sont les états totalitaires qui se mêlent de ce genre de probèmes.
Dans ce type d'état l'homme est pris au berceau par la société, et devient ce que les autres ont décidé.
Le garçon ou la fille n'a pas à réfléchir à son avenir.

C'est confortable.(pour le cerveau)

Dans un sens ce type d'état ressemble un peu à la tribu, où l'on est pris en charge à la naissance, et où la pression sociale est si forte que l'on ne peut y échapper.(Stendhal le rouge et le noir)
Pour moi, la grande gloire des grecs et de leurs imitateurs les romains, est d'avoir créé et développé la civilisation urbaine.
Je vénère Léonard de Vinci et tous ses concurrents, à l'époque l'Italie n'était rien qu'une agglomération de petits états indépendants et LIBRES.
J'adore les villes c'est le seul endroit où un truand peut se cacher sans risque d'être dénoncé par un fourbe.(Casanova)
Les pierres taillées de la Rome antique servirent aux constructeurs feignants du moyen-âge.
La ville c'est ce que les animaux ne pourront jamais comprendre.
La ville c'est ce que nous humains avons bâti de mieux.
La ville, la vraie économise de la place sur les campagnes alentours.
Je n'en finirai pas d'énumerer les avantages de l'urbain.
Si internet disparait rendez-vous aux arènes de lutèce, c'est bien, c'est juste derrière chez moi, et nous pouvons les utiliser pour discuter plutôt qu'organiser des combats d'animaux.

Geispe
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 1552
Inscription : 09 mars 2005, 17:16
Localisation : Vosges du Nord

Message par Geispe » 07 juil. 2005, 22:06

Je n'en finirai pas d'énumerer les avantages de l'urbain.
y compris le fait de se faire entretenir par les pequenots de la campagne :-)

diego
Goudron
Goudron
Messages : 161
Inscription : 13 juin 2005, 22:08
Localisation : Paris
Contact :

Message par diego » 07 juil. 2005, 23:03

Sans vices pas de morale.

Dévorlivre
Kérogène
Kérogène
Messages : 5
Inscription : 19 juil. 2005, 16:51
Localisation : Orléans

Enfants

Message par Dévorlivre » 22 juil. 2005, 14:37

à lire les différentes contributions il me semble comprendre qu'une grande partie des intervenants n'ont pas d'enfants, n'en veulent pas et pensent que les naissances devraient être strictement limitées.

Personnellement j'ai un enfant et je compte bien en avoir au moins un autre... mais c'est clair que je m'inquiète pour leur avenir et que mes réflexions actuelles vont surement orienter notre décision d'avoir des enfants.

Qui a un ou des enfants ici ? comment voyez-vous les choses par rapport à eux ?
Pour moi malgré tout les enfants sont l'espoir du monde... si c'est pour ne vivre qu'entre vieux, autant consommer le + possible tout de suite et profiter de notre jeunesse :-D !
"Vivre simplement pour que tous puissent simplement vivre" - Gandhi

Avatar de l’utilisateur
phylippe
Modérateur
Modérateur
Messages : 840
Inscription : 19 mai 2005, 09:04
Localisation : Belgique, Bruxelles

Message par phylippe » 22 juil. 2005, 15:25

Personellement, je suis célibataire sans enfant, mais je n'en n'ai jamais voulu. Mais je peux comprendre le désir d'enfant malgré la situation. J'ai trois filleuls et une nièce, je suis inquiet pour leur avenir...

dubyda
Charbon
Charbon
Messages : 273
Inscription : 08 mai 2005, 17:50
Localisation : 48.63N02.80E

Message par dubyda » 22 juil. 2005, 15:41

Pour ma part quatre enfants, et je m'attends aux petits enfants. Je suis aussi inquiet pour eux tous, mais je ne crois pas qu'il faille se servir du pic pour s'abstenir de procréer. L'humanité à besoin d'enfants, surtout des enfants avertis. :D

fp1983
Kérogène
Kérogène
Messages : 10
Inscription : 18 juil. 2005, 13:45
Localisation : Paris

Message par fp1983 » 22 juil. 2005, 16:18

Je n'ai pas d'enfant, j'en adopterai peut-être un jour ...

Je pense que, oui, l'espèce humaine devrait se poser des questions sur les naissances. Les espèces en surnombre dans un endroit clos finissent pas s'asphyxier. Avec les avancées de la médecine, tout enfant est quasi sur d'arriver à l'age adulte. Par conqéquent, il a été estimé a juste titre que 2.1 enfants par femme est le taux de fécondité qui permet un renouvellement de la pop. On est un peu en dessous en Europe, je crois ...

Par ailleurs c'est le pétrole que, je le rapelle, nous mangeons, qui nous permets de respirer, ou plutôt de ne pas nous asphyxier (en tant qu'espece comptant 6.5 Milliards d'individus toujours). Quand l'accès à l'energie deviendra plus difficile, l'asphyxie commencera à se faire sentir. Peut-être par une famine, ou par le manque de terre, enfin c'est lié ! C'est comme les habitants de l'Ile de Paques dont on parlait je ne sais plus où ... C'est comme la crise de la terre (il n'y en avait plus assez pour faire manger tout le monde) au moyen age.

De fait, je me positionne pour l'IVG, la contraception, même si sans pétrole ... :-s, pour l'homosexualité, contre la procréation médicalement assistée, contre les allocations familliales qui poussent certaines familles à enfanter pour recevoir plus et vivre mieux, et tout ce qui va à peu près dans ce sens ...

epe
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 1467
Inscription : 22 juin 2005, 16:33
Localisation : 15' de Lille, de l'autre côté de la frontière

Message par epe » 22 juil. 2005, 18:40

2 enfants. Pas particulièrement inquiet pour l'avenir de mes enfants. Ils s'adapteront à un monde différent, comme le monde de mes parents était différent du mien, comme le monde de leurs parents était différent du leur... depuis près de deux siècles le monde a été en perpétuel changement, beaucoup plus rapide que ce que l'humanité a pu connaître auparavant. L'être humain est très adaptable, c'est ce qui a fait une part de son succès.

Ma principale crainte c'est l'éventuel chaos d'une période de transition. Mon père est très âgé, il fait partie des de plus en plus rares anciens combattants de la deuxième guerre mondiale. Tous les européens nés après 1945 ont eu la chance de ne pas connaître la guerre (au moins sur leur territoire, c'est vrai que les français ont eu droit à l'Algérie) Ceux là ne mesurent pas toujours leur chance. J'espère que mes enfants échapperont à ces affres, mais j'ai des doutes...
-Il vaut mieux pomper même s'il ne se passe rien que de risquer qu'il se passe quelque chose de pire en ne pompant pas.
Les Shadoks

Répondre