Et nos vaillants militaires ?

Envie de bavarder ? C'est ici.

Modérateurs : Rod, Modérateurs

Répondre
Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 57713
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Et nos vaillants militaires ?

Message par energy_isere » 11 sept. 2018, 22:23

.....
Le Tonnant a été en service 18 ans, de 1980 à 1999. Quatre autres SNLE doivent ensuite être dépollués et déconstruits, dans un ordre qui reste à déterminer: Le Terrible (1973-1996), Le Foudroyant (1974-1998), l'Indomptable (1976-2005), L'Inflexible (1985-2008). Cette première génération de sous-marins nucléaires français inclut également Le Redoutable (1971-1991) qui a déjà été démantelé pour être transformé en musée, pour la Cité de la mer à Cherbourg.

Les États-Unis ont déjà mené la déconstruction d'une trentaine de sous-marins nucléaires, selon la DGA.
https://www.connaissancedesenergies.org ... urg-180911

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 57713
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Et nos vaillants militaires ?

Message par energy_isere » 14 sept. 2018, 14:47

LE PORTE-AVION CHARLES-DE-GAULLE A REPRIS LA MER DEPUIS TOULON APRÈS 19 MOIS DE CHANTIER
Par Pierre-Louis Pages Le 14/09

Après plus de 19 mois de chantier dans les bassins Vauban et à quai, les Toulonnais avaient quelque peu perdu l’habitude de voir son imposante silhouette se mouvoir dans les eaux de la rade.

Mais pour le Charles-de-Gaulle, l’inaction appartient au passé. La refonte à mi-vie du porte-avions nucléaire a pris fin ce vendredi matin avec une première sortie à la mer.

Image

Certes, le fleuron de la Marine nationale et ses "40000 tonnes de diplomatie" n’est pas encore apte à partir en mission. Il devrait être à nouveau opérationnel début 2019. Cette première escapade au large marque le début des essais d’après chantier.

Si de nouveaux équipements ont pu être testés à quai à Toulon, rien ne vaut des essais grandeur nature. Notamment pour la propulsion nucléaire.Rappelons qu’au cour de cet arrêt technique majeur, le combustible nucléaire des deux réacteurs a été remplacé.


L’équipage, qui doit reprendre ses marques à bord, va devoir également préparer le bateau à recevoir des avions. L’essence même du bâtiment.

Avec un système d’aide à l’appontage tout neuf, de nouveaux radars, un système de télécommunication modernisé... pas question de faire prendre le moindre risque aux pilotes de la chasse embarquée.

Avant que le premier Rafale ne pointe son nez au-dessus du pont du Charles-de-Gaulle, il va falloir mettre de l’huile dans les rouages de cette ville flottante de quelque 2000 personnes.

La remontée en puissance ne fait que commencer. Les allers et venues du porte-avions avec son port d’attache Toulon vont donc se multiplier dans les semaines qui viennent.
http://www.varmatin.com/amp/vie-locale/ ... ier-260543

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 57713
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Et nos vaillants militaires ?

Message par energy_isere » 30 sept. 2018, 10:17

Mieux vaut tard que jamais : 3 nouveaux pétroliers-ravitailleurs et 6 patrouilleurs seront commandés pour la Marine en 2019
http://www.opex360.com/2018/09/26/mieux ... rine-2019/

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 57713
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Et nos vaillants militaires ?

Message par energy_isere » 17 oct. 2018, 19:12

[En images] L'Armée de l'air nous emmène dans le cockpit de l'A330 Phénix pour son premier vol

Sybille Aoudjhane Usine Nouvelle le 17/10/2018

Vidéo L'A330 Phénix a réalisé un premier vol d'expérimentation vendredi 12 octobre 2018. Sa mission première sera de ravitailler les appareils de l'armée en vol avant d'assurer le transport de fret et l'évacuation médicalisée

Image
Le Phénix A330 ravitailleur a pris son envol le 12 octobre 2018.

L’A330 Phénix de l’armée de l’air a décollé. L’Airbus a effectué son premier vol de la base aérienne 125 d’Istres, le vendredi 12 octobre 2018, indique l’armée de l’air sur son profil Twitter. "Piloté par un équipage de l’équipe de marque MRTT du centre d’expertise aérienne militaire (CEAM), le nouvel avion ravitailleur a effectué un premier vol d’expérimentation au ravitaillement en vol avec les avions de l’escadron de calibration et d’entraînement 2/2 "Côte-d’Or", indique le ministère des Armées. La mission principale de l’appareil est de réaliser des opérations de ravitaillement en vol des différents aéronefs de l’Armée.

L’avion sera opérationnel dans un an. Il sera intégré à la 31e escadre aérienne de ravitaillement de transport stratégique (EARTS) afin qu'elle réalise tous les essais sur l’appareil durant l’année. Une fois les capacités de l’avion validées, "l’avion verra son domaine d’emploi élargi au transport stratégique de fret et de personnel, puis à l’évacuation médicalisée", indique l’Armée.

Il remplacera quatorze Boeing C-135 pour le ravitaillement et l’évacuation sanitaire ainsi que trois Airbus A310 et deux Airbus A340 pour le transport des troupes. Au total quinze A330 MRTT Phénix sont prévus dans la loi de programmation militaire et douze sont déjà financés. Six seront livrés d’ici 2022, le reste d’ici 2024.

Le Boeing C135 est présent dans la flotte des ravitailleurs depuis 55 ans. L’armée de l’air précise que le Phénix fait une fois et demi sa taille : un chantier d’envergure vise à adapter le hangar, parking et routes de la base aérienne. Celle-ci sera aussi dotée de deux nouveaux hangars de maintenance.
https://www.usinenouvelle.com/article/e ... ol.N756639

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 57713
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Et nos vaillants militaires ?

Message par energy_isere » 23 oct. 2018, 12:29

Parly lance une étude de 18 mois sur un futur porte-avions

Reuters 23/10/2018

La ministre française des Armées, Florence Parly, a lancé mardi une réflexion de 18 mois sur la construction d'un porte-avions appelé à succéder au Charles de Gaulle, bâtiment en service depuis 1997 et qui sera retiré du service à l'horizon 2040.

"Le Charles de Gaulle aura besoin d'un successeur", a déclaré la ministre dans un discours au salon Euronaval du Bourget, près de Paris.

"Cette étape numéro un, qui se lance aujourd'hui, c'est la phase d'étude. Il s'agit de déterminer ensemble ce que nous voulons et comment nous le voulons pour notre futur porte-avions. Nous nous sommes donné 18 mois", a-t-elle ajouté.

La loi de programmation militaire (LPM) pour la période 2019-2025 porte le budget consacré aux études amont de 730 millions d'euros en 2018 à un milliard d'euros par an à partir de 2022. Le montant de l'étude relative au "successeur" du Charles de Gaulle n'a pas été précisé dans l'immédiat.

Au chapitre des réflexions à mener, Florence Parly a cité les nouvelles menaces et le dimensionnement du futur bâtiment "en fonction de ce que sera l'état de l'art technologique en 2030".

"Le mode de propulsion, nucléaire ou classique, sera examiné. Nous devrons prendre en compte aussi les ruptures technologiques à venir. Je pense, par exemple, à la révolution que représentent les catapultes électromagnétiques (systèmes de lancement des avions-NDLR)", a-t-elle dit.

La ministre a émis le souhait de faire du futur bâtiment "une véritable base avancée de notre marine, aiguillon de notre innovation" en cherchant "les capacités les plus ingénieuses, les plus utiles et les plus efficaces."

"Nous avons 18 mois devant nous. Dix-huit mois passionnants et exaltants. Les études s'achèveront en 2020, je les suivrai avec la plus grande attention. Et alors nous serons en mesure de proposer des choix au président de la République", a-t-elle précisé.

Pour l'heure, la remise à niveau "à mi-vie" du Charles de Gaulle est en phase d'achèvement.

"Dès le premier trimestre 2019, il pourra repartir en mission opérationnelle avec l'ensemble de son groupe aéronaval (...) Grâce au travail de tous, le Charles de Gaulle a encore de belles années devant lui, bien au-delà de 2030", a dit Florence Parly au salon Euronaval, où Emmanuel Macron est attendu mardi après-midi.
https://www.boursorama.com/actualite-ec ... 3c046cdcd5

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 57713
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Et nos vaillants militaires ?

Message par energy_isere » 23 oct. 2018, 12:34

Parly annonce la commande de pétroliers ravitailleurs pour la Marine

AFP 23/10/2018

La ministre des Armées Florence Parly a annoncé mardi la commande de pétroliers ravitailleurs de la Marine nationale et la modernisation des avions de patrouille Atlantique 2, lors du salon Euronaval.
https://www.boursorama.com/actualite-ec ... 2287a1c7c9

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 57713
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Et nos vaillants militaires ?

Message par energy_isere » 14 nov. 2018, 19:08

[Immersion] Comme Emmanuel Macron, on a dormi à bord du "Charles de Gaulle"

Anne-Sophie Bellaiche Usine Nouvelle le 28/10/2014

Reportage Ce 14 novembre, Emmanuel Macron va passer la nuit à bord du porte-avions Charles de Gaulle tout juste rénové. Mais à quoi ressemble la vie à bord ? En 2014, notre journaliste Anne-Sophie Bellaiche avait accompagné trois dirigeants venus découvrir la vie des 2000 hommes qui font tourner le porte-avion nucléaire français. De ces trois jours d’exercices en mer, ils sont ressortis stupéfaits par l’expertise et la passion qui règnent sur le navire amiral de la flotte française.

..................
lire : https://www.usinenouvelle.com/article/v ... le.N293682

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 57713
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Et nos vaillants militaires ?

Message par energy_isere » 14 nov. 2018, 19:34

[Vidéo] Regardez le nouvel Airbus A330 MRTT de l’Armée de l’Air en action

Usine Nouvelle le 14/11/2018

Vidéo L’Armée de l’Air a reçu en octobre son premier ravitailleur Airbus A330 MRTT. Découvrez-le lors d’un essai de ravitaillement en vidéo.

L’Armée de l’Air a pris possession de son nouvel avion ravitailleur Airbus A330 MRTT en octobre. Elle a aussitôt débuté une campagne de tests qui doit aboutir à sa mise en service opérationnelle en 2019. Cet avion multi-rôles est capable d’effectuer des opérations de ravitaillement en vol, mais aussi de transport des troupes, d’emport de fret et d’évacuation sanitaire. Il est une pièce maitresse dans le passage de la force de diassuasion française au "Tout-Rafale" après la mise à la retraite du chasseur bombardier Mirage 2000 N.

Airbus a publié le 13 novembre une vidéo de démonstration de ravitaillement en vol d’un rafale et de deux Mirage effectuée par l’Armée de l’Air (avec une belle vue aérienne de Paris à la fin).

Image

Quinze Airbus MRTT doivent être livrés à l’Armée de l’air d’ici 2024. La France est ainsi le sixième pays au monde à se doter de l’appareil après le Royaume-Uni, l’Australie, Singapour, l’Arabie Saoudite et les Emirats arabes Unis. 31 appareils sont actuellement en exploitation, selon Airbus.
https://www.usinenouvelle.com/article/v ... on.N768999

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 57713
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Et nos vaillants militaires ?

Message par energy_isere » 13 déc. 2018, 20:14

L'armée française commande trois avions ravitailleurs A330 MRTT de plus à Airbus

le 13/12/2018

Airbus a annoncé le 13 décembre avoir décroché une commande pour trois avions ravitailleurs A330 MRTT supplémentaires de la part de la France dans le cadre de la troisième et dernière tranche d'un contrat pluriannuel signé en 2014 par le ministère de la Défense.
.................
https://www.usinenouvelle.com/article/l ... us.N782929

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 57713
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Et nos vaillants militaires ?

Message par energy_isere » 19 déc. 2018, 21:43

La France vient de lancer avec succés un nouveau satellite d' observation militaire depuis Kourou

https://www.boursorama.com/actualite-ec ... 218832e1b1

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 57713
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Et nos vaillants militaires ?

Message par energy_isere » 06 janv. 2019, 14:39

Le porte-avions «Charles-de-Gaulle» reprend la mer comme neuf

6 janv 2019

Après deux années de rénovation, le « Charles-de-Gaulle », à nouveau opérationnel, s’apprête à reprendre la mer. Nous avons pu passer 48 heures à bord, au côté de l’équipage, actuellement en pleine phase d’entraînement.

« Wave off ! » Le cri de l’officier résonne sur le pont d’envol pour signifier à tout le monde de… « dégager ». Bienvenue à bord du « Charles-de-Gaulle », le seul porte-avions de la marine française, qui vient de subir un lifting intégral d’une durée de deux ans, pour un coût total de 1,3Mds €.

Avant de repartir en mission dans quelques mois, ce mastodonte de 42 000 t pour 261 m de long poursuit ses entraînements au large de Toulon, son port d’attache. « On était orphelins, le Charles-de-Gaulle nous a manqué », sourit Christophe, capitaine de frégate et chef des pilotes.

Avec ses collègues, ils ont eu beau s’être entraînés sur piste classique et sur un porte-avions américain le temps de la rénovation, rien ne vaut à leurs yeux le prestige du bateau français, en service depuis 2001. Le « Charles-de-Gaulle » aura un successeur, a assuré Emmanuel Macron, lorsqu’il sera mis hors service vers 2040. Coût estimé : minimum 3 Mds€. Et durée de la construction : 15 ans… au moins !

Alors, en attendant, la France compte sur son unique porte-avions, véritable village flottant de 2000 habitants - un équipage de 17 à 55 ans, dont 140 officiers de pont, 300 techniciens, 33 cuisiniers, 2 boulangers, 17 % de femmes au total. Après 18 mois passés à la cale, il faut le remettre en service. D’où, en cette fin d’automne, un entraînement intensif en Méditerranée, à quelques dizaines de kilomètres des côtes françaises. Entre quatre et vingt Rafales (NDLR : avions de combat) sont catapultés trois fois par jour, décollant sur une piste d’à peine quelques dizaines de mètres.
.......
.......
http://m.leparisien.fr/politique/le-por ... 981617.php

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 57713
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Et nos vaillants militaires ?

Message par energy_isere » 09 janv. 2019, 23:26

9 janv 2019

Un Mirage biplace 2000D de la base aérienne 133 de Nancy-Ochey s'est écrasé dans le massif du Jura vers 11h, mercredi 9 janvier 2019. Le lieu du crash a été localisé dans le massif forestier surplombant Mignovillard (Jura), à 1050 mètres d'altitude. Les deux membres d'équipage restent introuvables.
......
https://france3-regions.francetvinfo.fr ... 603923.amp

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 57713
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Et nos vaillants militaires ?

Message par energy_isere » 14 janv. 2019, 20:25

Dassault Rafale : le standard F4 est lancé


Air &Cosmos le 14 janvier 2019

La ministre des Armées, Florence Parly, a profité de la visite de l'usine de Dassault Aviation à Mérignac pour lancer le développement au standard F4 de l'avion de combat Rafale. Avec validation prévue pour 2024.


Alors que les premiers Dassault Rafale au standard F3/F3R (polyvalence élargie) commencent à être livré aux forces françaises, Florence Parly, ministre des Armées, a profité de sa visite de l'usine de Dassault Aviation à Mérignac pour délivrer le contrat de développement pour le standard F4 (cf. Air & Cosmos n° 2552) de l'avion de combat Rafale. Un contrat d'une valeur de 2 Md€. La validation du standard F4 est prévue pour 2024 "avec certaines fonctions disponibles dès 2022". En tant qu'architecte industriel, Dassault Aviation aura la responsabilité de mettre en oeuvre des solutions de connectivité innovantes "afin d'optimiser l'efficacité du Rafale dans le combat en réseau : nouvelles liaisons satellite et intra-patrouille, serveur de communication, radio logicielle". Des briques technologiques qui serviront plus tard pour le futur SCAF. De nouvelles fonctions seront également développées pour améliorer les capacités du Dassault Rafale : évolutions des capteurs radar et optronique secteur frontal, capacités viseur de casque. Sans oublier l'intégration de nouveaux armements comme le missile air-air MBDA Mica et les armements air-sol modulaire de 1 000 kg.

Le MCO n'est pas oublié puisque Dassault Aviation annonce un cadre qui sera davantage verticalisé sous l'autorité de l'avionneur. Le standard F4 " comprendra un nouveau système de pronostic et d'aide au diagnostic introduisant des capacités de maintenance prédictive. D'autres optimisations de la maintenance sont également programmées, avec notamment des solutions basées sur le Big Data et l'intelligence artificielle. Enfin, le Rafale sera doté d'un nouveau calculateur moteur". "Ce nouveau standard garantit également que le Rafale restera une référence crédible à l'export", s'est félicité Eric Trappier, président de Dassault Aviation.
http://www.air-cosmos.com/dassault-rafa ... nce-119245

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 57713
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Et nos vaillants militaires ?

Message par energy_isere » 15 janv. 2019, 21:31

L'État commande 30 nouveaux Rafale dans la foulée du standard F4

Simon Chodorge Usine Nouvelle le 14/01/2019

Le 14 janvier, le ministère des Armées a lancé le développement du nouveau standard F4 pour améliorer l'avion de combat Rafale. Un contrat de près de 2 milliards d'euros qui profitera à Dassault Aviation et ses partenaires. Dans la foulée, l'État a annoncé la commande de 30 nouveaux Rafale. Qu'est-ce que le standard F4 va changer pour le Rafale ? Comment va s'organiser sa production ? Réponses à l'usine Dassault Aviation de Mérignac (Gironde).

....
....

30 Rafale F4 commandés par l'État

Le 14 janvier, la ministre des Armées a également annoncé la commande de 30 nouveaux Rafale au standard F4. Ils devraient être livrés en 2027, 2028, 2029 et 2030. L’État attend également la livraison de 28 Rafale F3R, prévue de 2022 à 2024. C’est sur ces appareils que le nouveau standard sera introduit progressivement. Ils seront officiellement commandés en 2023, en accord avec la loi de programmation militaire.

En comptant cette nouvelle commande, l’État français aura donc réservé 180 Rafale au total. A l’étranger, 96 exemplaires ont été commandés par l’Égypte, le Qatar et l’Inde. En 2019, 2020 et 2021, les chaînes de production Dassault Aviation travailleront exclusivement sur ces exports. L’avionneur continuera ensuite d’alterner ses productions : livraisons pour l’armée française de 2022 à 2024, export en 2025 et 2026 et livraisons françaises de 2027 à 2030.

"Il y a la France et il y a l’export. C’est l’ensemble des deux qui permet d’avoir une chaîne de fabrication active au bon niveau et d’étaler ses productions", argumente le PDG de Dassault Aviation. Outre l’Égypte, l’Inde et le Qatar, le Rafale pourrait se positionner dans les prochains mois sur des appels d’offres en Suisse et en Finlande selon le ministère. Le standard F5 est déjà en tête lui aussi. Il devrait arriver après les années 2030, pour faire perdurer la longévité du Rafale.
https://www.usinenouvelle.com/article/l ... f4.N792829

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 57713
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Et nos vaillants militaires ?

Message par energy_isere » 31 janv. 2019, 21:19

Marine : les bâtiments ravitailleurs sont commandés

Publié le 31/01/2019 lemarin.fr

Le budget 2019 prévoyait la commande groupée des quatre bâtiments ravitailleurs de force (BRF) : c’est chose faite depuis le 30 janvier.

Image
Les futurs BRF devraient être une adaptation des Vulcano italiens. (Image : Fincantieri)
https://www.lemarin.fr/secteurs-activit ... -commandes

Répondre