avenir de la France a 50 ans ?

Envie de bavarder ? C'est ici.

Modérateurs : Rod, Modérateurs

Répondre

comment sera la France dans 50 ans

[Mobar style] : système trop complexe et donc imprédictible et puis j'ai raison
3
19%
[Syrie style] : guerre civile ethnico-religieuse sans partitionnement possible
4
25%
[Yougoslavie style] : guerre civile ethnico-religieuse et partitionnement
1
6%
[Grèce style] : mise sous tutelle des citoyens par la finance mondiale
4
25%
[Wikipedia style] : réorganisation de la société économique et politique vers une société beaucoup plus égalitaire et sans chefs
1
6%
[Mad Max style] : holocauste nucléaire (Obama a dit a Poutine qu'il avait un survêt de boloss)
0
Aucun vote
[Business As Usual Style] : on continue comme si de rien n’était
3
19%
 
Nombre total de votes : 16

Avatar de l’utilisateur
marc0
Condensat
Condensat
Messages : 694
Inscription : 06 juil. 2007, 15:24

avenir de la France a 50 ans ?

Message par marc0 » 17 juil. 2015, 16:44

j'aimerais bien connaitre vos prévisions... :?:

Avatar de l’utilisateur
rico
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 6358
Inscription : 21 sept. 2005, 15:00
Localisation : 92

Re: avenir de la France a 50 ans ?

Message par rico » 17 juil. 2015, 18:42

Tout ça à la fois. Bref une belle merde mondiale.

Avatar de l’utilisateur
FOWLER
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 2366
Inscription : 08 févr. 2008, 10:36
Localisation : foret de cure-dents géants des landes, france
Contact :

Re: avenir de la France a 50 ans ?

Message par FOWLER » 18 juil. 2015, 10:00

J'ai mis business as usual (parce que c'est ce qui se passe)

Mais les trois éceuils ""complexité du système/détérioration de la niche écologique/concentration du capital""

Continuent de générer des états d'instabilités de plus en plus profonds.
la nuit la raison dort, et simplement les choses sont.
St Ex

Tout ça pour dire comment ils ne savent pas pourquoi.
Prévert (et pas Guitry !)

J'ai fait fortune...parce que j'ai toujours vendu trop tôt !
Rotschild.

http://www.les-pieds-sur-terre.info

myf
Goudron
Goudron
Messages : 101
Inscription : 02 oct. 2007, 18:04

Re: avenir de la France a 50 ans ?

Message par myf » 18 juil. 2015, 16:57

Bonjour,

Je n'ai pas voté, mais je donne mon avis ! Il sera certainement ridicule à plus ou moins long terme.

Je pense un peu comme Fowler, l'évolution "Business As Usual" atteint, de mon point de vue, ses limites.

L'évolution BAU aboutit à un système de plus en plus complexe avec de plus en plus de contraintes annexes, de niveaux hiérarchiques, etc. dont l'efficacité marginale est de moins en moins évidente. Un jour un chauffeur de cars d'une petite entreprise (une dizaine de cars) rachetée par une plus grosse (un des réseaux nationaux) a parlé de ses nouveaux propriétaires comme "La direction 20%". Les factures pour le même service ont augmentés de 20% du jour au lendemain. Cela est possible lorsque l'économie est florissante (et l'énergie aussi abondante que nécessaire), mais impossible si l'économie, comme en Grèce, décline. Dans ce dernier cas les petites structures réagissant rapidement auront certainement plus de succès (sauf avec des lois favorisant, sans le dire, les monopoles).

Pour la même raison, l'histoire dira si la géographie urbaine évolue comme au XXième siècle avec une 10aine de grandes métropoles riches et des zones rurales moins habitées et plus pauvres, ou au contraire s'il s'effectue un "retour de balancier" avec un tissu de plus petites villes plus actives, dans ce dernier cas les activités les plus abstraites (de service dans les services...) diminueront fortement pour privilégier une production plus directe. Cette évolution dépendra du cout (en argent et en temps) du transport. Je me demande ce que donnera concrètement le projet (plus ou moins institutionnel) de concevoir des voitures respectant le "facteur 4", ayant une consommation de 2L/100km.

La société a une inertie certaine, en général demain ressemble à hier, et au jour le jour l'évolution BAU est la plus commune. Cependant en regardant l'évolution "génération après génération" les changements sont évidents et imprévus. Dans les transports, le covoiturage a pris un essor que n'avait pas l'autostop des générations précédentes. Dans le logement, la colocation ne me semblait pas aussi développée pour la génération précédente. Les vendeurs de voitures neuves n'ont pas la même clientèle qu'il y a 30 ans. La génération suivante "se fait une place au soleil" en ne prolongeant pas nécessairement les tendances de la génération précédente.

Parfois l'histoire accélère : la veille les banques et la bourse étaient ouvertes, pas le lendemain. Ce n'est pas une évolution sur une génération, mais une cassure du jour au lendemain, aussi soudain qu'une déclaration de guerre. Enfin, "in arx Tarpeia Capitoli proxima" il n'y a pas loin du Capitole (du succès, des honneurs, etc.) à la Roche Tarpéienne (de la déchéance). Le déclin est plus rapide que la construction.

L'évolution BAU me semble bien hasardeuse sur 35ans... il y a 35ans je concevais bien la révolution informatique (des capacités de mémoire et de calcul) mais pas du tout la révolution internet (de communications en tout sens). Je me demande en tout cas s'il y aura une prochaine révolution scientifique, technique et industrielle, ou si ces deux révolutions sont les dernières pour un certain temps.

L'autre évolution, encore plus importante que l'évolution économique, est plus politique : comment vont évoluer les citoyens gaulois? Je me demande jusqu'à quel point les futurs soubresauts économiques, très plausibles, dégraderont le "sens social" de chacun par le grand écart des inégalités et les restrictions matérielles. L'état de droit risque d'être mis à rude épreuve. La encore observons les tendances. J'aurai envie de cultiver une utopie politique du "bien vivre ensemble" même si mon esprit rationnel (et pessimiste) me suggère sa très faible probabilité: l'irrationnel et le comportement en meute des foules est plus habituel.

Bien cordialement.

F. pour qui l'avenir n'est pas défini ! nous participons un peu à son écriture par les micro-décisions de chacun.

Avatar de l’utilisateur
kercoz
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 8416
Inscription : 18 nov. 2007, 21:46
Localisation : SUD GIRONDE GRAVE DE GRAVE

Re: avenir de la France a 50 ans ?

Message par kercoz » 18 juil. 2015, 18:46

Je vote Mobar. Un système complexe sorti de son attracteur est imprévisible...et 50 ans ne sera pas suffisant pour retomber sur un attracteur.
La vraie question c'est de conjecturer le nombre de cas possibles qui autorise une solution individuelle.
Un point important c'est d'approcher le KW dispo moyen/ blaireau dans 50 ans ...ça c'est faisable ...apres pour la répartition, c'est pas gagné.
Entre 2 certitudes , il faut toujours choisir la moindre .

Avatar de l’utilisateur
hyperion
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 1719
Inscription : 18 juin 2005, 19:36
Localisation : herault

Re: avenir de la France a 50 ans ?

Message par hyperion » 18 juil. 2015, 20:10

kercoz a écrit :Un point important c'est d'approcher le KW dispo moyen/ blaireau dans 50 ans ...ça c'est faisable
je ne crois pas que ce soit possible. non plus
à tout hasard , une espece de kibboutz géant aux usa assez préoccupés par le pb des inégalités pour l'élection 2016.

une chine ultraliberale obsédée pâr la pureté et l'environnement ayant complétement décarboné son économie.

une Europe bien sur sous contrôle allemand motivé par la resolution des pb juridiques et sociétales induits par les développement de la robotisation avec support organique , une europe clonesque quoi.....
alors pour la France, là........il doit y avoir un créneau.
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/9310601#
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/17180695homéo niet secu, preservatifs , vaccin hepati b nourisson et chaussures oui oui; Buzin, pas besoin de lui faire de cadeau; dogmatique à virer et au boulot!

Avatar de l’utilisateur
FOWLER
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 2366
Inscription : 08 févr. 2008, 10:36
Localisation : foret de cure-dents géants des landes, france
Contact :

Re: avenir de la France a 50 ans ?

Message par FOWLER » 20 juil. 2015, 10:07

Le point qui se révèle en se moment, à tout les niveaux je trouve, c'est le durcissement de la position néolibérale/capitaliste qui réagit aux mauvais signaux en serrant les rangs et accélérant la course, ce qui valide définitivement pour moi des scenarii autoritaires, d'effondrement, et condamne toutes les options type réforme ou adaptation du système en "douceur".

La cohabitation du conventionnel et de l'alternatif n'est pas viable, c'est en fait une lutte sans merci pour deux avenir du Monde radicalement opposés et incompatibles.

Cette bataille a eu lieu plusieurs fois depuis 1800 et le capitalisme a toujours gagné, aujourd'hui, il n'y a plus que des miettes à sauver, mais c'est un autre débat.
la nuit la raison dort, et simplement les choses sont.
St Ex

Tout ça pour dire comment ils ne savent pas pourquoi.
Prévert (et pas Guitry !)

J'ai fait fortune...parce que j'ai toujours vendu trop tôt !
Rotschild.

http://www.les-pieds-sur-terre.info

nemo
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 3911
Inscription : 11 oct. 2005, 03:46
Localisation : Limoges

Re: avenir de la France a 50 ans ?

Message par nemo » 20 juil. 2015, 14:27

FOWLER a écrit :Le point qui se révèle en se moment, à tout les niveaux je trouve, c'est le durcissement de la position néolibérale/capitaliste qui réagit aux mauvais signaux en serrant les rangs et accélérant la course, ce qui valide définitivement pour moi des scenarii autoritaires, d'effondrement, et condamne toutes les options type réforme ou adaptation du système en "douceur".

La cohabitation du conventionnel et de l'alternatif n'est pas viable, c'est en fait une lutte sans merci pour deux avenir du Monde radicalement opposés et incompatibles.

Cette bataille a eu lieu plusieurs fois depuis 1800 et le capitalisme a toujours gagné, aujourd'hui, il n'y a plus que des miettes à sauver, mais c'est un autre débat.
La bataille actuelle a changer de nature par rapport à ce qu'on a connu depuis le début de la révolution industrielle. Pour la première fois les tenants du changement savent (enfin beaucoup d'entre eux) qu'ils ne l'emporteront pas par la force. Cela change la nature de la lutte. Selon moi tu as raison et tort à al fois quand tu parles de combat à mort. Les deux modes sont incompatibles donc in fine l'un devra l'emporter, dans ce sens c'est un combat à mort. Mais d'autre part le système à besoin de sauver les apparences et se sent suffisamment puissant pour ignorer beaucoup de déviance. D'autre part bien des choses sont invisibles à ses yeux. C'est d'ailleurs une des clés de la durabilité d'une alternative sinon répression/infiltration subversive se produiront pour faire échouer l'alternative. Je pense aussi qu'une des clés réside dans le fait de faire tomber le masque à notre société. Les masques tombent peu à peu mais pour le moment beaucoup de gens continuent de croire au blablabla démocratico-économico-social qu'on nous vend.
"Tu connaîtras la vérité et la vérité te rendra libre"
Saint Jean 8, 32

"N'est pas musulman celui dont le voisin doit craindre la nuisance"
Prophète Mohamed

"Dans le spectacle la vérité est un moment du mensonge"
Debord

Répondre