La malbouffe / bien s' alimenter

Envie de bavarder ? C'est ici.

Modérateurs : Rod, Modérateurs

Répondre
surfeurseb
Kérogène
Kérogène
Messages : 39
Inscription : 23 avr. 2005, 23:47

La malbouffe / bien s' alimenter

Message par surfeurseb » 20 juil. 2005, 00:12

l'article est bien ficelé. Mêdme si les chiffres peuvent ètre critiquables, comme toujours, il est facile de comprendre les deux problèmes principaux:

L'utilisation des énergies fossiles conduit à augmenter notre dépense énergétique, en favorisant toute solution qui diminue l'activité de l'homme.
Dans ce cas là, nous nous déconnectons complètement des capacités de régénération naturelles, avec des énérgies que nous produisons à notre rythme, et non au rythme "naturel"

deuxième problème: ces énergies "abondantes" conduisent à la croissance de la population, par l'amélioration de la qualité de la vie "globalement"...

Et donc, pour conclure, la seule perspective d'éviter de gros soucis, c'est la réduction de la population.
Là, je pense qu'il n'y aura pas beaucoup de monde pour suivre! Trop radical.

C'est totalement opposé avec nos préoccupation actuelles de croissance, d'amélioration de nos conditions de vie.

C'est axactement comme si nous étions une espèce "nuisible", qui serait en présence d'une ressource abondante, mais finie, et qui se multiplierait sans frein jusqu'au moment fatidique: "y'en n'a plus!"

Quand on pense que les hommes sont capables de couper leur derniers arbres (sur l'ile de paques). Ils étaient pourtant assez intelligents pour comprendre ce qu'il faisaient, non?

Mal barré cette histoire!

Golvellius
Kérogène
Kérogène
Messages : 69
Inscription : 16 juil. 2005, 12:55
Localisation : Tokyo

Message par Golvellius » 20 juil. 2005, 02:18

effrayant

cet enième article vient s'ajouter à la liste des reflexions sur l'avenir qui nous attend, un avenir proche et de plus en plus certain.

Faut pas être bien malin pour voir que tout ce qui se dit se confirme sous nos yeux, a la télé, sur le prix de la nourriture, de l'essence, de la vie...
La vie n'a jamais été aussi chere et difficile que maintenant.

je suis un fort esprit critique, mais je ne me voile pas la face. C'est une réalité qui s'approche vite, très vite...

Afin de vous rassurer, sachez que je vis a la campagne et effectue parfois des travaux dans les champs et dans mon jardin. je dirais donc que l'agriculture sans engrais et sans tracteur est de très bonne qualité (evidemment beaucoup moins qu'avec) mais les methodes diffèrent.
de la terre, des pommiers, des cerisiers, des pruniers. Vous avez 100% de fruit chaque année sans engrais et juste avec la pluie. A ramasser un peu avant que ça murisse completement pour eviter les vers (eh oui, pas de pesticide oblige). Vous pouvez congeler les fruits si vous voulez.

Si d'après cet article les prix de la bouffe devraient s'envoler à la fin de la décennie, faut croire que le secteur agricole a de beaux jours devant lui :-D

Geispe
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 1552
Inscription : 09 mars 2005, 17:16
Localisation : Vosges du Nord

Message par Geispe » 20 juil. 2005, 06:04

Quand on pense que les hommes sont capables de couper leur derniers arbres (sur l'ile de paques). Ils étaient pourtant assez intelligents pour comprendre ce qu'il faisaient, non?
j'ai lu entretemps la version que ce sont les espagnols en arrivant qui leur ont filé des maladies...
de la terre, des pommiers, des cerisiers, des pruniers. Vous avez 100% de fruit chaque année sans engrais et juste avec la pluie
non, pas si simple : cette année chez nous pas de pommes, pas de prunes, pas de mirabelles, pas de cerises... bon, le changement de climat y est peut-être pour quelque chose (gel et prolifération des chenilles) mais un fruitier ne donne pas forcément tous les ans.

Avatar de l’utilisateur
jerome
Condensat
Condensat
Messages : 538
Inscription : 14 avr. 2005, 11:43
Localisation : 69, Lyon

Message par jerome » 20 juil. 2005, 10:36

Ben chez nous les cerisiers s'en sont donnés à coeur joie : ils croulaient sous le poids des fruits (arbres sans aucun traitement --> quelques vers dans les fruits, mais au moins ils avaient du gout!)
Mais c'est vrai que l'an dernier il n'y avait rien du tout ;)
Quand le dernier arbre sera abattu, la dernière rivière empoisonnée, le dernier poisson capturé,
Alors seulement vous vous apercevrez que l'argent ne se mange pas
-- un Indien Cree

Avatar de l’utilisateur
komo_625
Kérogène
Kérogène
Messages : 63
Inscription : 16 juin 2005, 21:31
Localisation : Lyon

Message par komo_625 » 20 juil. 2005, 11:27

Geispe a écrit :
Quand on pense que les hommes sont capables de couper leur derniers arbres (sur l'ile de paques). Ils étaient pourtant assez intelligents pour comprendre ce qu'il faisaient, non?
j'ai lu entretemps la version que ce sont les espagnols en arrivant qui leur ont filé des maladies...
Les deux versions sont vraies. Mais les espagnols n'ont fait que leur donner le coup de grâce avec la variole. La population avait déjà bien diminué avant, du fait de la déplétion en ressources (le bois qui leur servait à creuser leurs pirogues). Et le problème est qu'ils avaient un besoin vital de pirogues pour pouvoir pêcher les poissons dont ils se nourrissaient.

Je pense que beaucoup d'entre vous connaissent le "livre PowerPoint" de Robert Bériault Peak oil and the fate of humanity. Il contient tout un chapitre consacré à cette question.
Just passing through but the break must be made
Should we move on or stay safely away?
Joy Division -- From Safety To Where?

Avatar de l’utilisateur
mahiahi
Modérateur
Modérateur
Messages : 5641
Inscription : 14 sept. 2004, 14:01
Localisation : Yvelines

Message par mahiahi » 20 juil. 2005, 11:54

Hoagie a écrit :Je remonte ce sujet avec des articles sur la question:

Food study reveals hidden £9bn costs of transport
La distance moyenne parcourue par la nourriture dans les transports a augmenté de 15% en 10 ans. C'est au Royaume-Uni, mais cela ne doit être plus brillant en Europe continentale ou aux Etats-Unis...

Illustration: le yaourt aux fraises allemand
Cette étude a 12 ans, je parie que ça s'est aggravé depuis...

More than 30% of our food is thrown away - and it's costing billions a year
Au Royaume-Uni toujours (et probablement dans le reste de l'Europe), 30% de la nourriture est jetée. Ca laisse une certaine marge si la productivité agricole devait baisser, mais cela nécessiterait beaucoup de changements de mentalités et une refonte de la logistique de pas mal d'entreprises (restauration/grande distribution)...

Illustration: picky stores force farmers to dump veg
Les critères pour qu'un légume puisse être vendu dans un supermarché anglais...
Attention, le Royaume Uni est certainement LE pays le plus gaspilleur d'énergie de l'UE, pas seulement en raison de leur culture anglo-saxonne et de leur niveau de vie, mais aussi parce qu'ils sont insulaires et dotés d'un climat peu adapté à leurs goûts (thé et pain indiens, marmelade d'oranges méditerranéennes, beurre de cacahuètes américaines, maïs US pour le pop-corn).
Donc c'EST plus brillant dans le reste de l'Europe!

Avatar de l’utilisateur
mahiahi
Modérateur
Modérateur
Messages : 5641
Inscription : 14 sept. 2004, 14:01
Localisation : Yvelines

Message par mahiahi » 20 juil. 2005, 11:56

jerome a écrit :Ben chez nous les cerisiers s'en sont donnés à coeur joie : ils croulaient sous le poids des fruits (arbres sans aucun traitement --> quelques vers dans les fruits, mais au moins ils avaient du gout!)
Mais c'est vrai que l'an dernier il n'y avait rien du tout ;)
Hé oui, voici le problème de l'alimentation humaine : les récoltes, annuelles, ne sont pas toujours bonnes et nous mangeons trois fois par jour!

Avatar de l’utilisateur
mahiahi
Modérateur
Modérateur
Messages : 5641
Inscription : 14 sept. 2004, 14:01
Localisation : Yvelines

Re: on en revient donc toujours au même problème

Message par mahiahi » 20 juil. 2005, 11:59

surfeurseb a écrit :Quand on pense que les hommes sont capables de couper leur derniers arbres (sur l'ile de paques). Ils étaient pourtant assez intelligents pour comprendre ce qu'il faisaient, non?
Pas si simple : ils ont été toujours plus nombreux à nourrir, donc avaient le choix entre défricher et laisser mourrir de faim certains des leurs, avec une aggravation au fil du temps (irrégulière, au fil des mauvaises saisons et de l'épuisement des sols).

A la fin, les forêts laissaient passer le vent et la terre fertile -> famine, guerres tribales pour la possession des dernières terres (pour la survie)

Avatar de l’utilisateur
lionstone
Gaz naturel
Gaz naturel
Messages : 917
Inscription : 08 avr. 2005, 18:40
Localisation : nulpart

Message par lionstone » 20 juil. 2005, 13:16

Hé oui, voici le problème de l'alimentation humaine : les récoltes, annuelles, ne sont pas toujours bonnes et nous mangeons trois fois par jour!
Heureusement il reste les fraises hydroponiques :-D
Moderacene: le site de la moderation brut

Avatar de l’utilisateur
mahiahi
Modérateur
Modérateur
Messages : 5641
Inscription : 14 sept. 2004, 14:01
Localisation : Yvelines

Message par mahiahi » 20 juil. 2005, 13:35

lionstone a écrit :
Hé oui, voici le problème de l'alimentation humaine : les récoltes, annuelles, ne sont pas toujours bonnes et nous mangeons trois fois par jour!
Heureusement il reste les fraises hydroponiques :-D
N'est-ce pas toi qui abordait déjà ce sujet il y a quelques temps?

Avatar de l’utilisateur
lionstone
Gaz naturel
Gaz naturel
Messages : 917
Inscription : 08 avr. 2005, 18:40
Localisation : nulpart

Message par lionstone » 20 juil. 2005, 14:42

Si, en allant à l'hyper :-D
Moderacene: le site de la moderation brut

Avatar de l’utilisateur
mahiahi
Modérateur
Modérateur
Messages : 5641
Inscription : 14 sept. 2004, 14:01
Localisation : Yvelines

Message par mahiahi » 20 juil. 2005, 15:32

Je m'en souviens, tu m'accusais de manger des fraises hydroponiques quand je me lamentais de voir un marché (francilien, c'est là que je suis venu vivre) exposer des marchandises non locales, même pas nationales

Geispe
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 1552
Inscription : 09 mars 2005, 17:16
Localisation : Vosges du Nord

Message par Geispe » 20 juil. 2005, 15:45

Hé oui, voici le problème de l'alimentation humaine : les récoltes, annuelles, ne sont pas toujours bonnes et nous mangeons trois fois par jour!
c'est trop. on peut très bien s'en sortir avec deux casse-croute, voire avec un seul... par jour. On risque même de s'en porter mieux. C'est je pense ce qui va se passer.

Golvellius
Kérogène
Kérogène
Messages : 69
Inscription : 16 juil. 2005, 12:55
Localisation : Tokyo

Message par Golvellius » 20 juil. 2005, 15:47

ça règle déja le probleme de l'obésité.

Avatar de l’utilisateur
mahiahi
Modérateur
Modérateur
Messages : 5641
Inscription : 14 sept. 2004, 14:01
Localisation : Yvelines

Message par mahiahi » 20 juil. 2005, 16:41

Geispe a écrit :
Hé oui, voici le problème de l'alimentation humaine : les récoltes, annuelles, ne sont pas toujours bonnes et nous mangeons trois fois par jour!
c'est trop. on peut très bien s'en sortir avec deux casse-croute, voire avec un seul... par jour. On risque même de s'en porter mieux. C'est je pense ce qui va se passer.
Même un seul, mais le problème est que nous ne pouvons pas attendre la prochaine récolte pour manger ; par ailleurs manger moins souvent n'est pas manger moins (en quantité)

Répondre