OGM

Envie de bavarder ? C'est ici.

Modérateurs : Rod, Modérateurs

Répondre
Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 57760
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: OGM

Message par energy_isere » 14 déc. 2013, 13:23

La justice européenne annule l'autorisation de mise sur le marché d'une pomme de terre OGM

Le Tribunal de l'Union européenne a annulé, vendredi 13 décembre, la décision de la Commission européenne d'autoriser la mise sur le marché de la pomme de terre génétiquement modifiée Amflora, développée par le groupe allemand BASF. « La Commission a violé les règles procédurales des régimes d'autorisation des OGM dans l'Union », indique la Tribunal dans son arrêt.

BASF a bataillé une décennie durant pour obtenir l'autorisation de commercialiser dans l'Union européenne Amflora, une patate génétiquement modifiée, élaborée pour trois usages : industriel (amidon pour la pâte à papier et engrais pour le jus) ; alimentation animale (la pulpe) et présence de résidus jusqu'à 0,9 % dans les produits pour l'alimentation humaine. Amflora s'est révélée un échec commercial.
.......................
http://www.lemonde.fr/planete/article/2 ... _3244.html

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 57760
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: OGM

Message par energy_isere » 19 janv. 2014, 12:48

Qui veut manger une pomme OGM ?

On y apprend pourquoi la chair d' une pomme entamée ''brunit''.

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 57760
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: OGM

Message par energy_isere » 15 mars 2014, 13:11

Monsanto : la France interdit la culture du maïs transgénique

Publié le 15.03.2014,

Nouvelle étape dans la guerre entre la France et Monsanto. Le ministère de l'Agriculture vient d'interdire par arrêté la commercialisation, l'utilisation et la culture du maïs génétiquement modifié MON 810, produit par le groupe agro-alimentaire américain.

«La commercialisation, l'utilisation et la culture des variétés de semences de maïs issues de la lignée de maïs génétiquement modifié MON 810 sont interdites sur le territoire national jusqu'à l'adoption d'une décision définitive», précise l'arrêté publié ce samedi au Journal officiel. Il s’agit aussi d’interdire par avance le maïs TC1507 (Pioneer-Dupont) qui pourrait être autorisé par l’UE.

Cette mesure va s'appliquer jusqu'à la proposition de loi interdisant la culture du maïs transgénique en France qui sera débattue le 10 avril à l'Assemblée. Le ministère de l'Agriculture a considéré qu'il y avait urgence à l'approche de la période de semis. Cette proposition de loi déposée par les socialistes et déjà adoptée en commission prévoit que « la mise en culture des variétés de maïs génétiquement modifié est interdite» mais a refusé d'interdire toutes autres plantes génétiquement modifiées.

L'Etat français met en avant le «principe de précaution»

Pour justifier cette mesure, l'arrêté se réfère au «principe de précaution» qui justifie l'adoption de «mesures restrictives». «Au vu de données scientifiques fiables et de résultats très récents de la recherche internationale, la mise en culture de variétés de semences de maïs MON 810 sans mesures de gestion adéquates présenterait des risques graves pour l'environnement ainsi qu'un danger de propagation d'organismes nuisibles devenus résistants», précise le texte.

Cette mesure intervient alors que le Conseil d'État avait annulé l'été dernier un arrêté d'interdiction datant de 2011 du MON 810. En février dernier, l'Union européenne a également ouvert la voie à la culture de maïs transgénique. Mais dans ce domaine, les états de l'UE ont la possibilité d'interdire sur leur territoire un OGM même s'ils sont autorisés par l'Union européenne.
http://www.leparisien.fr/societe/monsan ... 675893.php

Avatar de l’utilisateur
Pi-r2
Brut lourd
Brut lourd
Messages : 384
Inscription : 03 janv. 2008, 07:12

Re: OGM

Message par Pi-r2 » 16 mars 2014, 10:12

Ce débat est l'illustration parfaite de ce qui se passe le plus souvent: comment des idées à priori potentiellement positives peuvent être mal utilisées (ici principalement à cause de l'exploitation à but de profit à courte vue).
Je crois que Monsanto a fait beaucoup de mal aux procédés de modification génétique dirigée pour finalement des applications assez peu utiles et mal maitrisées (en particulier dans la durée de fonctionnement et dans le contrôle de la dissémination).
Nous sommes encore très loin de maitriser suffisamment la biologie pour prévoir correctement les conséquences de modifications dirigées que l'on décide.
En particulier, si désormais on comprend bien la biochimie, le lien entre les mécanismes à petite échelle et l'organisme dans son ensemble sont moins faciles à maitriser. Et l'effet des organismes dans un environnement complexe encore moins.
les bonnes idées triomphent toujours, c'est d'ailleurs à cela qu'on reconnait qu'elle étaient bonnes

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 57760
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: OGM

Message par energy_isere » 02 avr. 2014, 21:05

Mauvaise nouvelle : :evil:
Le maïs et le soja transgéniques dopent les bénéfices de Monsanto

AFP le 02/04/2014

Le géant américain d'agrochimie Monsanto a dépassé les attentes au deuxième trimestre grâce à de solides ventes de maïs et de soja transgéniques, malgré un hiver rude qui a perturbé l'activité en Amérique du nord.

Alors que nombre de ses rivaux avaient averti que les températures hivernales record dans des régions agricoles comme le Midwest allaient certainement affecter leurs bénéfices, Monsanto a déjoué les pronostics.

Lors des trois mois achevés fin février, qui correspondent à son deuxième trimestre, le numéro un mondial des OGM a enregistré un bénéfice net de 1,67 milliard de dollars, en hausse de 12,6% sur un an.

Le bénéfice rapporté par action et hors éléments exceptionnels, mesure préférée par Wall Street, ressort à 3,15 dollars, soit bien mieux que les 3,07 dollars attendus en moyenne par les analystes.

Il en a profité pour améliorer sa marge à 59,1% contre 56,1% à la même période il y a un an, tandis que ses coûts ont diminué de 0,7% sur la même période.

- Blé OGM -


Monsanto tire 80% de sa croissance des semences transgéniques de maïs et soja, a souligné le PDG Hugh Grant en présentant ces résultats aux analystes.

Le groupe de Saint-Louis (centre) produit des semences transgéniques destinées avant tout à l'alimentation animale. Il est en train de développer du blé OGM, censé résister aux désherbants et destiné à l'alimentation humaine. Des tests sont en cours dans des champs.

Les ventes de maïs ont augmenté de 4% à 3,4 milliards et celles de soja de 21% à 820 millions de dollars.

Dans l'ensemble, le chiffre d'affaires des semences transgéniques s'élève à 4,64 milliards de dollars (en hausse de 6,9% sur un an), pour des ventes totales du groupe ressorties à 5,83 milliards de dollars.

Les engrais et désherbants restent tirés par les ventes du désherbant vedette Roundup, dont le nom chimique est le glyphosate: le chiffre d'affaires a progressé de 5,15% à 1,18 milliard de dollars.

A Wall Street, l'action gagnait 0,94% à 114,63 dollars vers 16H00 GMT.

Mais les analystes se voulaient prudents après que le numéro un mondial des OGM a indiqué qu'il faisait face à une baisse des surfaces réservées à la culture du maïs au profit du soja.

Aux Etats-Unis par exemple, les agriculteurs prévoient de cultiver cette céréale, dont les prix ont chuté, sur 37,14 millions d'hectares, soit un recul de 4% comparé à l'an dernier, selon le ministère américain de l'Agriculture (USDA).

Ce n'est pas une bonne nouvelle pour Monsanto car le maïs est sa principale source de rentabilité

........................
http://www.boursorama.com/actualites/le ... 5bf90d69ba

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 57760
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: OGM

Message par energy_isere » 03 mai 2014, 12:30

Greenpeace et des faucheurs mènent une action dans un champ de maïs OGM

Le Monde.fr | 02.05.2014

Les écologistes sont en action. Vendredi matin, des militants de Greenpeace et des membres de la Confédération paysanne, parmi lesquels José Bové, se sont donnés rendez-vous dans un champ situé dans la commune de Saubens, en Haute-Garonne, à une quinzaine de kilomètres de Toulouse. Les faucheurs volontaires avaient identifié une parcelle de 11 hectares récemment plantée selon eux de graines de MON 810, du maïs génétiquement modifié de la firme américaine Monsanto.

Tandis que les militants de Greenpeace déployaient des banderoles sur lesquelles on pouvait lire : « OGM, Contamination en cours » ou « Un champ de trouvé, dix de cachés ? », les faucheurs ont procédé à l'arrachage de plants encore jeunes pour les remplacer par des graines de maïs bio.

Image

....................
http://www.lemonde.fr/planete/article/2 ... _3244.html

Avatar de l’utilisateur
mobar
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 9155
Inscription : 02 mai 2006, 12:10
Localisation : Essonne

Re: OGM

Message par mobar » 03 mai 2014, 16:00

energy_isere a écrit :
Image

....................
Allez José, fais la photo !!! O:)
Enfin un député européen qui donne de sa personne
"C'est quand il n'y a plus d'espoir qu'il ne faut désespérer de rien" Sénèque
https://youtu.be/0pK01iKwb1U

Avatar de l’utilisateur
akochan
Gaz naturel
Gaz naturel
Messages : 882
Inscription : 15 mai 2008, 19:02
Localisation : même les chats sont surpris par la crise

Re: OGM

Message par akochan » 05 mai 2014, 07:13

Perso je ne reconnais pas trop les plants de maïs sur mon smartphone. En plus on dirait qu'il y a des petites butes et je n'ai jamais vu du maïs semé de cette façon. Si c'était mon champ je n'hesiterai pas un instant à me faire quelques barbus...à la main. Défense de la propriété privée. D'ailleurs comme EELV est contre la manipulation du vivant je suis certain qu ils vont aller détruire les centre de pma et de gpa qui pourraient exister en france... mais apparemment ça ne les gêne pas...bizarre bizarre. Quelles contradictions. :-D

Avatar de l’utilisateur
mobar
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 9155
Inscription : 02 mai 2006, 12:10
Localisation : Essonne

Re: OGM

Message par mobar » 05 mai 2014, 20:01

akochan a écrit :Perso je ne reconnais pas trop les plants de maïs sur mon smartphone. En plus on dirait qu'il y a des petites butes et je n'ai jamais vu du maïs semé de cette façon. Si c'était mon champ je n'hesiterai pas un instant à me faire quelques barbus...à la main. Défense de la propriété privée. D'ailleurs comme EELV est contre la manipulation du vivant je suis certain qu ils vont aller détruire les centre de pma et de gpa qui pourraient exister en france... mais apparemment ça ne les gêne pas...bizarre bizarre. Quelles contradictions. :-D
Quand le pouvoir renonce à faire respecter la loi, les milices d'autodéfense se constituent et passent à l'action, c'est comme ça un peu partout
Le droit d'abord, la culture d'OGM en plein champ est interdite,
José qui le boulot de la Gendarmerie, je croyais pas voir ça un jour

Le monde change à grande vitesse #-o

http://www.infogm.org/spip.php?article5658
"C'est quand il n'y a plus d'espoir qu'il ne faut désespérer de rien" Sénèque
https://youtu.be/0pK01iKwb1U

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 57760
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: OGM

Message par energy_isere » 07 juin 2014, 14:28

Un agriculteur détruit ses 11 hectares de maïs OGM

Le Monde.fr avec AFP | 06.06.2014

Un agriculteur de la Haute-Garonne a entrepris vendredi 6 juin après-midi de détruire, « la mort dans l'âme », 11 hectares de maïs OGM qu'il avait lui-même semé avant l'interdiction du maïs transgénique en France.
............
lire ici : http://www.lemonde.fr/planete/article/2 ... _3244.html

Avatar de l’utilisateur
akochan
Gaz naturel
Gaz naturel
Messages : 882
Inscription : 15 mai 2008, 19:02
Localisation : même les chats sont surpris par la crise

Re: OGM

Message par akochan » 07 juin 2014, 16:18

A noter qu'il était largement soutenu par ses collègues. Ce champ de maïs a été semé tout à fait légalement puisque le conseil d'état avait annulé la loi l'an dernier. Le gouvernement a appliqué une rétroactivité à la loi. L'OGM en question est autorisé a la culture en europe et il s'en fait d'ailleurs en Espagne et dans d'autres pays de l'union. Pourquoi nous interdire de cultiver des OGM alors que plus de 80 % du soja consommé en france est OGM. Qui plus est on se demande à quoi sert l'Europe pusique chaque etat peut déroger. Si kes OGM sont néfastes pourquoi autorise-t-on leur commercialisation en france? C'est du grand n'importe quoi.

Avatar de l’utilisateur
akochan
Gaz naturel
Gaz naturel
Messages : 882
Inscription : 15 mai 2008, 19:02
Localisation : même les chats sont surpris par la crise

Re: OGM

Message par akochan » 08 juin 2014, 17:37

Des anti OGM empêché de détruire des parcelles de colza "clearfield"

http://www.terre-net.fr/actualite-agric ... 01306.html

Avatar de l’utilisateur
kercoz
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 8315
Inscription : 18 nov. 2007, 21:46
Localisation : SUD GIRONDE GRAVE DE GRAVE

Re: OGM

Message par kercoz » 08 juin 2014, 23:21

Le colza c'est plus obscène que le maïs , qui lui n' a pas d' espèces sauvages à polluer par hybridation.
Un client ancien pilote de ligne reconverti bosse pour des labos /inra . Chargé de mesurer en altitude par des filtres les pollens . On trouve ces pollen "OGM" à plus de 2 000 m et ils vont retomber assez loin ..les distances imposées pour ces "essais" sont des plus ridicules ...y' a plein de plantes voisines du Colza qui risquent de pulluler sans possibilité de desherbage.
Entre 2 certitudes , il faut toujours choisir la moindre .

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 57760
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: OGM

Message par energy_isere » 13 juin 2014, 15:52

OGM : l’Europe donne la liberté de choix aux Etats membres

Le Monde | 12.06.2014

C'est une petite révolution dans la bataille pour ou contre les organismes génétiquement modifiés (OGM). Les vingt-huit Etats membres de l'Union européenne (UE) ont donné leur feu vert, jeudi 12 juin, lors d'un conseil des ministres de l'environnement au Luxembourg, à une législation offrant toute latitude aux Etats pour interdire des OGM sur leur territoire. L'autorisation de culture d'une semence transgénique, elle, resterait décidée au niveau européen, comme c'est le cas aujourd'hui.

Cette décision survient alors que deux camps, depuis longtemps inconciliables, bloquent toute décision : les Etats, comme la France, la Hongrie ou l'Autriche, qui souhaitent en interdire la culture pour tenir compte de l'opposition de leurs populations, et ceux qui veulent au contraire, à l'instar du Royaume-Uni et de l'Espagne, la promouvoir.

En réformant un processus d'autorisation depuis plusieurs années dans l'impasse, la nouvelle législation devrait également faciliter la culture des semences transgéniques sur un Vieux Continent hostile aux biotechnologies.

UNE PROCÉDURE TRÈS FRAGILE JURIDIQUEMENT

Auparavant, la procédure d'autorisation des OGM ne satisfaisait personne et le feuilleton du blocage durait depuis une quinzaine d'années. La Commission autorisait les OGM après avis de l'Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA), mais se retrouvait systématiquement confrontée à l'hostilité des Etats anti-OGM lors des conseils européens et ne parvenait pas à obtenir de majorité qualifiée lors des votes.

De leur côté, les Etats ne pouvaient interdire les cultures transgéniques qu'en prenant sur leur territoire des clauses de sauvegarde pour des motifs environnementaux et sanitaires. Une procédure très fragile juridiquement.

Pour sortir de cette impasse, le Conseil européen espère faciliter les autorisations des semences transgéniques au sein de l'Union en accordant aux Etats réfractaires un socle juridique plus solide leur permettant de bannir les OGM sur leur territoire. Ils pourront invoquer des considérations socio-économiques, éthiques ou d'ordre public, et non plus exclusivement scientifiques.

...........
...........
http://www.lemonde.fr/planete/article/2 ... _3244.html

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 57760
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: OGM

Message par energy_isere » 24 juin 2014, 18:04

Toxicité du Roundup et d'un OGM : Séralini republie son étude controversée

Le Monde | 24.06.2014

Un rebondissement de plus dans l'affaire de l'étude controversée du professeur Gilles-Eric Séralini sur la toxicité de l'herbicide Roundup et du maïs OGM NK603 : celui-ci a annoncé, mardi 24 juin, qu'elle allait être de nouveau publiée.

Cette étude avait d'abord paru en 2012 dans la revue Food and Chemical Toxicology, qui l'avait ensuite retirée, remettant en cause la méthodologie. « Les résultats présentés, s'ils ne sont pas incorrects, ne permettent pas de conclure », avait estimé le responsable éditorial de Food and Chemical Toxicology.

Mardi, le professeur Séralini a de nouveau dénoncé la concomittance entre ce retrait et l'arrivée dans le comité éditorial de la revue de Richard Goodman, « un biologiste qui a travaillé plusieurs années chez Monsanto », la firme qui produit l'herbicide Roundup, et qui a breveté le NK603, conférant au maïs modifié une tolérance à ce même produit.

« OPACITÉ SUR LES DONNÉES DES INDUSTRIELS »

« Nous avons eu des propositions de cinq éditeurs pour republier l'étude et nous avons choisi Environmental Sciences Europe (groupe Springer) car cette revue fonctionne en “open source”, ce qui va permettre de mettre à la disposition de toute la communauté scientifique les données brutes », a indiqué Gilles-Eric Séralini.

Enrichi de nouvelles analyses statistiques, l'article s'appuie sur les mêmes données que la publication de 2012. Celle-ci, selon ses auteurs, avait démontré des effets toxiques du Roundup, l'herbicide le plus utilisé au monde, sur des rats, relevant « de graves perturbations hépatiques et rénales, ainsi que des hormones sexuelles et l'apparition de tumeurs mammaires ».


« Nos travaux ne sont pas une étude de cancérogénèse mais de toxicité chronique », a insisté Gilles-Eric Séralini pour répondre aux critiques sur sa méthode. Le type et le nombre de rats utilisés, l'une des critiques mises en avant par ses détracteurs, « est conforme aux études de toxicologie conduites dans le monde entier, et notamment par les industriels », a-t-il fait valoir.

Le biologiste a réitéré sa demande de publication des données brutes des études de toxicité conduites par les industriels dans le cadre de l'homologation de leurs produits. « Nous livrons aujourd'hui nos données brutes, nous aimerions qu'il en soit de même pour les industriels comme Monsanto », a déclaré M. Séralini. « L'opacité sur les données des industriels est aujourd'hui complètement anormale, c'est une anomalie scientifique », a-t-il estimé.

« TRANSPARENCE SCIENTIFIQUE »

Winfried Schröder, éditeur pour la revue Environmental Sciences Europe, a indiqué souhaiter, en republiant cet article, « permettre une discussion rationnelle » sur ces travaux. « Le seul objectif est de permettre la transparence scientifique et, sur cette base, une discussion qui ne cherche pas à cacher, mais bien à se concentrer sur ces controverses méthodologiques nécessaires », ajoute-t-il.

Les conclusions de l'étude du professeur Séralini sur les effets sur les rats du maïs NK603 et de l'herbicide Roundup fabriqués par Mosanto avaient été rejetées par l'Agence européenne de sécurité des aliments (EFSA) et l'Agence nationale de sécurité sanitaire (Anses) en France. Mais elles ont nourri un débat d'une ampleur inédite sur les protocoles utilisés pour tester les OGM et sur les lacunes des connaissances sur la toxicité à long terme des pesticides et des OGM résistants à ces pesticides.

Les agences sanitaires française et européenne avaient ainsi recommandé que soient conduites des études sur les effets à long terme de la consommation d'OGM, quasiment inexistantes aujourd'hui. Des appels d'offres ont été faits dans ce sens par l'Union européenne. L'équipe du professeur Séralini a toutefois critiqué les protocoles retenus par ces agences, estimant qu'ils étaient « trop limités dans le temps » et qu'ils se concentraient « sur la cancérogénicité et non sur la toxicité générale à long terme ».
http://www.lemonde.fr/planete/article/2 ... _3244.html

Répondre