[manger] Faire des stocks, des réserves ?

Comment anticiper au mieux le choc à venir (organisation de la société, questions politiques, conseils financiers, etc).

Modérateurs : Rod, Modérateurs

Avatar de l’utilisateur
GillesH38
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 14029
Inscription : 10 sept. 2005, 17:07
Localisation : Berceau de la Houille Blanche !
Contact :

Re: [manger] Faire des stocks, des réserves ?

Message par GillesH38 » 09 juil. 2008, 19:02

pragma tic a écrit :Bonjour,

Certes.
Mais la responsabilité de ceux qui ont fait des stocks ? Ils avaient empêché les autres d'en faire ? (fermé la porte des magasins, attachés les gens chez eux, autre ?).
et la responsabilité de ceux qui spéculent sur la nourriture? ils ont empêché les autres de faire des stocks et du coup de s'enrichir aussi grace à la montée des prix?

oui bien sur, ils ont empeche la fraction la plus pauvre d'acheter meme sa nourriture quotidienne, alors en plus faire des stocks....

meme raisonnement avec : ne pas payer son ticket de bus, prendre la file d'arret d'urgence de l'autoroute, etc.. tu prends un comportement individuel, sans grande conséquence, tu l'étends a la population entière, et tu as une catastrophe.
- Je suis Charlie - "I do not see any harm in people making money if it leads to a lower carbon society " R.K. Pachauri, président du GIEC, interview du 6 mai 2008 à Emirates Business.

Avatar de l’utilisateur
GillesH38
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 14029
Inscription : 10 sept. 2005, 17:07
Localisation : Berceau de la Houille Blanche !
Contact :

Re: [manger] Faire des stocks, des réserves ?

Message par GillesH38 » 09 juil. 2008, 19:05

Yves a écrit :
GillesH38 a écrit :Phyvette il n'y a pas deux ans de stocks pour tout le monde. Imagine une pénurie qui ne dure que 6 mois : es-tu d'accord que ceux qui auront fait 2 ans de stocks auront fait mourir 3 personnes ?
Ben non, tu délire complètement là. Excuse, mais cela n'a pas de sens.

Six mois de disette (si on en connait la fin à l'avance) permettent à celui qui a fait 2 ans de stocks de sauver 4 personnes (lui compris, il est pas interdit de partager).
encore faut-il SAVOIR D'AVANCE que la pénurie va durer 6 mois !


pourquoi ne pas avoir partagé ton stock en 8 pendant 3 mois plutot? ou en 12 pendant 1,5 mois.... ou bien n'avoir fait que 2 semaines de provisions comme tout le monde, et laissé 36 autres faire pareil?

c'est pour ça que la dimension du stock doit etre adaptée à la durée de la pénurie, ce qui suppose d'avoir une estimation correcte de cette durée. Pour les récoltes annuelles par exemple c'est ... un an. Pur un voyage en bateau, une rando, etc.. vous connaissez aussi la durée. Si vous ne savez pas a quel type de pénurie vous avez affaire, vous ne pouvez ni estimer la taille du stock, ni la vitesse à laquelle le consommer.
- Je suis Charlie - "I do not see any harm in people making money if it leads to a lower carbon society " R.K. Pachauri, président du GIEC, interview du 6 mai 2008 à Emirates Business.

Avatar de l’utilisateur
thorgal
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 1955
Inscription : 05 nov. 2005, 17:55
Localisation : Copenhague

Re: [manger] Faire des stocks, des réserves ?

Message par thorgal » 09 juil. 2008, 19:47

GillesH38 a écrit :Si vous ne savez pas a quel type de pénurie vous avez affaire, vous ne pouvez ni estimer la taille du stock, ni la vitesse à laquelle le consommer.
et oui :) c'est pour ça qu'en _tout temps_, il faut savoir être frugal dans sa consommation :)
Never under-estimate the predictability of stupidity - Bullet Tooth Tony

Yves
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 1999
Inscription : 02 déc. 2005, 09:49

Re: [manger] Faire des stocks, des réserves ?

Message par Yves » 09 juil. 2008, 20:14

GillesH38 a écrit : encore faut-il SAVOIR D'AVANCE que la pénurie va durer 6 mois !

pourquoi ne pas avoir partagé ton stock en 8 pendant 3 mois plutot? ou en 12 pendant 1,5 mois.... ou bien n'avoir fait que 2 semaines de provisions comme tout le monde, et laissé 36 autres faire pareil?

c'est pour ça que la dimension du stock doit etre adaptée à la durée de la pénurie, ce qui suppose d'avoir une estimation correcte de cette durée. Pour les récoltes annuelles par exemple c'est ... un an. Pur un voyage en bateau, une rando, etc.. vous connaissez aussi la durée. Si vous ne savez pas a quel type de pénurie vous avez affaire, vous ne pouvez ni estimer la taille du stock, ni la vitesse à laquelle le consommer.
Tu donne l'impression que la personne attend tranquillement la fin de la pénurie sans rien faire que de consommer sa bouffe. Tu attend la fin de la pénurie pour passer "au plan B" ? Même si les six mois commencent en novembre et finissent en avril, tu as de quoi faire pousser des légumes pendant 2 mois. Et si c'est en de septembre à février, tu peux d'emblé "vivre sur la bête" en automne pour économiser tes stocks.

Pour parler d'un cas concret, voici mon plan A (c'est plus un plan B, c'est un plan A) :
J'ai depuis ce printemps un terrain de 2 ha (bois/buissons/prairie) avec des sources et une pecherie (réserve d'eau) de l'ordre de 40m² (peut être plus en fait).

Compte tenu du type de construction que j'y envisage, elle ne sera "hors air, hors eau" (donc occupable) que dans un an et demi, fini au mieux dans deux et demi, probablement 3 ans.

Quant au jardin, il est illusoire d'y obtenir les 80% d'autonomie que je vise pendant les travaux de construction.
En 2008, je devrait avoir 5 à 6 % d'autonomie alimentaire (2 à 3 semaines de nourriture, j'ai eu le terrain bien trop tard et beaucoup de travail dessus et pour le permi de construire)
En 2009, avec le début des gros travaux, j'espère pouvoir obtenir 20 à 30 % d'autonomie, ce serait déjà pas mal.
En 2010, je vise le même score, avec l'idée dès l'été de préparer un vrai "jardin d'hiver"
En 2011, objectif autonomie > 60%, à priori seul des travaux d'aménagement extérieurs et de finitions intérieurs sont à prévoir.

Malgrès la surface disponible , je ne prétend pas m'en nourrir tout de suite, d'une part à cause du partage d'activité, d'autre part parceque rien n'existe sur place actuellement (hors 2 chataigniers dont je ne connais pas la qualité gustative). Les premier fruitiers seront plantés cet automne, première récoltes (petites) d'ici 3 ans, régime de croisière dans 6 ou 7 ans.

Si j'anticipe (et même si le risque est faible aujourd'hui, je ne jurerais pas de demain) des pénuries, alors je vois bien que j'ai tout intéret à m'assurer un mois, peut-étre 2 de réserves jusqu'à ce que les récoltes stockables soient en mesure de remplacer ces réserves, disons 2011 ou 2012. L'idée n'est pas de tenir deux mois consécutifs de pénurie total, mais de n'avoir pas à faire rouler les stocks en cas de courtes pénuries.

En cas de vrai clash (la pire des hypothèses, peu probable), je vais direct sur place quelque soit l'état de finition et je concentre 100% de mon activité sur le jardin, dans ce cas (et si c'est la bonne saison), 6 semaine de réserve permettent de tenir jusquà ce que les premières feuilles (de radis, haha !) arrivent ..
.
Trop tard, trop peu, trop cher, il n'y aura pas de miracle !!
Notre futur sera d'être la banlieue ouest de la Russie alors que celle-ci aura le regard tourné vers la Chine...

yamaneko
Kérogène
Kérogène
Messages : 16
Inscription : 16 juin 2008, 21:43

Re: [manger] Faire des stocks, des réserves ?

Message par yamaneko » 10 juil. 2008, 21:29

Je pense qu'il peut toujours s'avérer utile d'avoir deux ou trois semaines de réserves de bouffe (et plus, c'est encore mieux).
Je suis moins effrayé par le PO, je pense en effet qu'il n'y aura pas directement, du fait du PO, un déclin spontané à la Ravage de Barjavel (très bon bouquin). Je pense en revanche que des tensions annexes et transitoires peuvent paralyser le pays et dans ce cas, je préfère m'avoir constitué un stock de réserves de nourriture plutôt que de batailler becs et ongles à l'instar des argentins en 2001 pour avoir un quignon de pain. Certes, je ne parle pas de famine, je parle de confort et ... aussi de dignité ! Plus les réserves seront longues plus nous pourrons nous soustraire aux "dévalisement-paniques" des super-marchés et/ou des chronophages rationnements humiliants.
Il y a souvent un temps de latence avant qu'une mesure d'urgence se mette en œuvre et c'est souvent ce temps de latence qui est anxiogène et propices à toutes les violences et paniques délétères et meurtrières.
Cher gilles et les autres, je veux bien admettre qu'il n'y aura pas de chaos ou de déclin définitif brutal, il peut par contre y avoir une désorientation sidérante, source de toutes paniques aussi violentes qu'humiliantes.
Je vous renvois aux constantes et constructives références de Ramstein (très patient) qui, évoque la facilité qu'a la chaos à s'installer dans la vie de chacun mais aussi (et c'est vite oublié en temps fastes) dans les sociétés.
S'acheter chaque semaine, 500 g de riz ou une boite de corned beef (ou autre car il est important de varier un minimum) ou du matos pas cher ça ne coûte pas grand chose. S'y prendre au dernier moment, si c'est encore possible (ce qui n'est pas gagné) c'est déjà autre chose.
Ce n'est pas le PO qui m'effraie mais ses « supposées » mais pas certaines (mais en s'en fout parce que de toute façon ça se profile à l'horison) conséquences ou manifestations complémentaires enchevêtrées avec ce PO, je parle de la stagflation puis d'une crise à la 1929.
http://www.dailymotion.com/relevance/se ... n_business

Et là, croyez moi, quelques réserves de bouffe ne seront pas du luxe !
Cette crise peut arriver dans un mois comme dans deux ans, mais je crois qu'elle surviendra. Il est bien évident que les post-30 glorieuses encore glorieuses ne vont pas durer indéfiniment. Il y a eu des crises et des chaos dans le passé et il y en aura encore dans le futur. Il serait bien naïf, ignorant et/ou simpliste de croire le contraire.
De tous temps, les périodes fastes ont laisser croire à un temps privilégié éternel.

Mais admettons qu'une telle crise ne survienne jamais (sur un plan mondial et l'émergence fulgurante de la chine, de l'Inde mais aussi bien que dans une moindre mesure, du Brésil, du Mexique et de l'Afrique du Sud, ce serait assez surprenant) Revenons à maintenant !
En France, les prix du carburant et les prix de la bouffe ont à peine augmenté que des mécontentements apparaissent. Imaginez un instant si les le prix de pétrole augmentaient du jour au lendemain de 60 euros (je me souviens d'un vendredi récent où ils on augmenté de 10 euros), ce serait la panique aussi bien sur un plan individuel que sur un plan politico-économoco-boursier.
Sans parler des routiers qui peuvent paralyser le pays.
Sans revenir sur Ravage, une panne d'électricité d'une semaine pourrait s'avérer déboussolant pour ne pas dire catastrophique, pour certains !
Certes, tout (ou presque) va bien en ce moment, mais demain tout peu s'effondrer, il y a eu un jeudi noir, un lundi noir, il y aura d'autres journées funestes dans 1 jour, 2 ans, 10 ans, 30 ans 1 siècle ou 2 siècles ! Croyez moi !

Il ne faut pas voir le PO et que le PO, il faut penser dans la complexité !

Préférer faire quelques stocks de nourriture quitte à ce que le bonheur perdure Ad vitam aeternam (ce qui est souhaitable mais peu probable) ne mange pas de pain (jeu de mot de ma part) et n'est pas aussi délirant que ça !

Avatar de l’utilisateur
phyvette
Modérateur
Modérateur
Messages : 7736
Inscription : 19 janv. 2006, 03:34

Re: [manger] Faire des stocks, des réserves ?

Message par phyvette » 30 oct. 2012, 01:13

Les New-Yorkais se ruent dans les supermarchés pour faire les stocks.
Mais c'est déjà trop tard, en 48 heures les rayons sont vides.

_39382-2127686_actu.Htm]Lien

Image
Gilles a raison
Gilles a tjs raison
Si un membre a raison les 1 et 2 s'appliquent
Gilles ne contredit pas il éduque
Les idées de Gilles sont tjs bonnes
Gilles est obligé de penser pour tout le monde
Seul Gilles a une vision globale de la société

Paulad
Brut lourd
Brut lourd
Messages : 366
Inscription : 31 janv. 2019, 08:11

Jour J, quoi acheter et comment se préparer ?

Message par Paulad » 04 févr. 2019, 17:34

Bonjour,

C'est un scénario fiction, pas la réalité. Il y a surement des incohérences mais là n'est pas le sujet :

Imaginons que le pick oil est annoncé dans les médias mainstream pour cette année, les divers agences confirment. L'offre commence a être supérieur à la demande. On ne sait pas encore trop ce qu'il va se passer après mais on y est, il n'y a plus de doutes. La bourse commence à baisser modérément. Bien qu'un peu inquiet, il n'y a pas encore de panique général.

Que faîtes-vous ? Qu'achèteriez-vous ?

Pour ma part,
Je vais directement à la banque retirer le maximum de liquide possible. Je demande également à ce que mon épargne me soit remis en liquide aussi dans les plus brefs délais (en espérant en voir la couleur un jour)
Je pars en course et je vais acheter:

Supermarché
- de l'eau et de la nourriture (pâtes & riz mais aussi des légumineuses type haricots, riz etc. et huiles végétales, sel)
- désinfectant hydroalcoolique
- bougies, allumettes et briquet
- papiers toilettes et sacs poubelles
- des brosses à dent
- sacs de couchage et couverture polaire
Si j'ai le temps et la place, de l'alcool pour le troc.

Jardinerie
- des semences diverses et variées
- des outils neufs (pelle, scie, marteau etc.)

Pharmacie
- Bandages et pansements
- Médicaments mais lesquels ? partant du principe que les médicaments en libre service ne guérisse pas mais soulage les symptomes, sont-ils vraiment essentiels ?
- Désinfectants

Station service
- Bidon d'essence s'il n'y a pas trop de monde. Si c'est pour perdre du temps à faire la queue, çà sera contre-productif.

En attente de ce jour:

- Création d'un potager pour apprendre à jardiner et avoir des récoltes.
- Entretien physique, marche et course.
- Méditation, pour apprendre à gérer le stress et les angoisses sans faire n'importe quoi.

Je précise tout de même que je commencerais bien la liste pour certaines choses non alimentaires mais vivant chez mes parents, pas sûr qu'ils partagent ma position. Quant aux stocks de nourriture, j'ai vu un sujet sur ce forum dont certains conseillaient d'en faire en 2006... Ok c'est important en cas de crises mais çà leur fait déjà 13 ans de stock inutiles, perso j'ai pas envie de finir par manger des pâtes et du riz tous les jours parce que les stocks arriveront à date.

Chez mes parents, pour l'instant, j'ai la chance d'avoir un terrain et un vivier qui pourra m'assurer une réserve d'eau. (8m3)

Voila, et vous ?

Avatar de l’utilisateur
GillesH38
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 14029
Inscription : 10 sept. 2005, 17:07
Localisation : Berceau de la Houille Blanche !
Contact :

Re: Jour J, quoi acheter et comment se préparer ?

Message par GillesH38 » 04 févr. 2019, 17:48

Salut Paulad

là tu as une vision "catastrophiste" du peak oil comme un évènement soudain provoquant des catastrophes, mais ça ne va pas du tout être ça.

Il y a plein de fois où la demande a été supérieure à l'offre : dans ce cas on puise dans les stocks qui sont très largement suffisant pour y répondre, ça augmenter un peu les prix, du coup on pompe un peu plus fort, et l'offre repasse au dessus de la demande. Ca se produit continuellement, avec en moyenne une demande et une production croissante.

Image

ce mécanisme semble tellement bien marcher que certains économistes pensent que ça ne s'arrêtera jamais et qu'il n'y aura jamais de pic, ce qui est absurde. Mais alors pourquoi le pic arriverait-il ?
Le truc qu'on oublie, c'est que le renchérissement du prix, non seulement peut faire augmenter la production, mais aussi diminuer la demande. Soit souterrainement, ah ben zut j'ai mis plus cher d'essence ce mois ci, du coup je vais supprimer un week end, peut etre que j'irai moins loin en vacances, soit brutalement en provoquant une crise financière par l'accumulation de dettes. Et au total ça finira forcément par faire baisser la demande globale- et la richesse globale. Donc en fait ce que tu sens, ce n'est pas la déplétion, ce sont les conséquences économiques de la déplétion. Tu ne vas jamais manquer d'essence. Tu risques juste de manquer d'argent. Donc ce que tu dois faire, c'est la meme chose que si tu te préparais à une baisse de revenu. Se précipiter pour acheter du matériel de survie, ça ne sert pas à grand chose dans ce cas. C'est mieux d'aménager ses conditions de vie pour ne pas être trop "limite" et pouvoir supporter des conséquences de dépenses supplémentaires.
- Je suis Charlie - "I do not see any harm in people making money if it leads to a lower carbon society " R.K. Pachauri, président du GIEC, interview du 6 mai 2008 à Emirates Business.

Avatar de l’utilisateur
mobar
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 10508
Inscription : 02 mai 2006, 12:10
Localisation : Essonne

Re: Jour J, quoi acheter et comment se préparer ?

Message par mobar » 04 févr. 2019, 18:18

Sauf que quand le prix du brut raffiné+taxes augmente au delà du prix des alternatives subventionnées XtL (CtL, GtL, BtL, WtL ...), les clients potentiels s'orientent vers celles-ci et éventuellement d'autres en fonction du niveau de déploiement des technologies en question (électriques, hybrides, hydrogène, éthanol ...)

Les différentes rétroactions (optimisations, sobriétés, philosophies ...) dues au changement de conditions aux limites définissent un nouvel équilibre Offre/Demande, de nouveaux niveaux de prix et de consommations

... et le monde continue comme avant ou presque

Un évènement comme le pic oïl, le pic charbon, le pic poisson ... ne peut changer la nature d'une civilisation, tous les éléments matériels sont substituables à plus ou moins courte échéance

La seule possibilité de changer la nature d'une civilisation c'est de changer de fondamentaux et les ressorts de l'action. Tant que la compétition, l'avidité, la poursuite de l'avoir gouverneront le monde la nature des sociétés ne changera pas

Si la civilisation industrielle disparait ou si les humains s'exterminent, c'est qu'ils l'auront choisi

On n'en est pas encore là, quand ce choix aura été fait, tu le verras de suite (les politicards commenceront à raconter les conneries habituelles : défendre la Patrie, combattre Satan, faire rempart à la barbarie, défendre la démocratie au Vénézuela ...), ce sera alors le moment de s'équiper et de faire un repli sur des positions identifiées à l'avance!
"C'est quand il n'y a plus d'espoir qu'il ne faut désespérer de rien" Sénèque
https://youtu.be/0pK01iKwb1U

Avatar de l’utilisateur
GillesH38
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 14029
Inscription : 10 sept. 2005, 17:07
Localisation : Berceau de la Houille Blanche !
Contact :

Re: Jour J, quoi acheter et comment se préparer ?

Message par GillesH38 » 04 févr. 2019, 18:38

mobar a écrit :
04 févr. 2019, 18:18

Les différentes rétroactions (optimisations, sobriétés, philosophies ...) dues au changement de conditions aux limites définissent un nouvel équilibre Offre/Demande, de nouveaux niveaux de prix et de consommations
et qu'est ce qui t'assure que ce nouveau niveau assure la même qualité de vie , voire une qualité de vie supérieure à l'ancien ?
... et le monde continue comme avant ou presque
un monde en croissance , pas plus qu'un monde en décroissance, n'est un monde qui "continue comme avant". La seule façon de continuer "comme avant", ce serait un état stationnaire, et rien de montre en quoi que ce soit que le futur soit stationnaire.
- Je suis Charlie - "I do not see any harm in people making money if it leads to a lower carbon society " R.K. Pachauri, président du GIEC, interview du 6 mai 2008 à Emirates Business.

Paulad
Brut lourd
Brut lourd
Messages : 366
Inscription : 31 janv. 2019, 08:11

Re: Jour J, quoi acheter et comment se préparer ?

Message par Paulad » 04 févr. 2019, 19:00

Du coup Gilles mon scénario ne serait-il pas valable lors d'une crise financière induite par la demande en pétrole supérieur à l'offre ?

Avatar de l’utilisateur
GillesH38
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 14029
Inscription : 10 sept. 2005, 17:07
Localisation : Berceau de la Houille Blanche !
Contact :

Re: Jour J, quoi acheter et comment se préparer ?

Message par GillesH38 » 04 févr. 2019, 19:31

ben si tu as une crise financière massive comme en Grece, tu te retrouveras surtout en manque d'argent.
Le problème est analogue à ceux qui se retrouvent sans boulot. Ils ne règlent pas leur problème en allant se précipiter acheter des trucs de survie. Ils cherchent juste comment regagner plus d'argent. Donc le mieux c'est de se trouver un boulot qui assure d'être utile à la société (ce qui n'est pas vraiment mon cas :-D )
- Je suis Charlie - "I do not see any harm in people making money if it leads to a lower carbon society " R.K. Pachauri, président du GIEC, interview du 6 mai 2008 à Emirates Business.

Avatar de l’utilisateur
mobar
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 10508
Inscription : 02 mai 2006, 12:10
Localisation : Essonne

Re: Jour J, quoi acheter et comment se préparer ?

Message par mobar » 04 févr. 2019, 19:41

GillesH38 a écrit :
04 févr. 2019, 18:38
mobar a écrit :
04 févr. 2019, 18:18

Les différentes rétroactions (optimisations, sobriétés, philosophies ...) dues au changement de conditions aux limites définissent un nouvel équilibre Offre/Demande, de nouveaux niveaux de prix et de consommations
et qu'est ce qui t'assure que ce nouveau niveau assure la même qualité de vie , voire une qualité de vie supérieure à l'ancien ?
... et le monde continue comme avant ou presque
un monde en croissance , pas plus qu'un monde en décroissance, n'est un monde qui "continue comme avant". La seule façon de continuer "comme avant", ce serait un état stationnaire, et rien de montre en quoi que ce soit que le futur soit stationnaire.
La qualité de vie c'est du ressenti, ce n'est pas mesurable par un niveau de revenu ou quelque indicateur chiffré que ce soit un revenu ou un rendement boursier!
Continuer comme avant c'est avoir les mêmes mécanismes qui sous tendent l'action, aucun système complexe n'est stable, il se déplace dans un continuum entre des bornes qui le rendent possible
Si les fondamentaux ne sont pas remis en cause le système grandit et se rétracte au gré des disponibilités et des influences externes
Seule la remise en cause des fondamentaux qui l'ont rendu possible peut faire basculer vers un autre système, sauf évènement extra-ordinaire (météorite géante, super volcan, guerre nuke généralisée ...)
Tant que ces fondamentaux perdurent le système se perpétue tant bien que mal, et quand le mal est supérieur au bien, le système est remplacé
L'évolution naturelle quoi!

Le seul comportement rationnel est l'adaptation de la particule aux conditions du système et à la compréhension fine de son fonctionnement
"C'est quand il n'y a plus d'espoir qu'il ne faut désespérer de rien" Sénèque
https://youtu.be/0pK01iKwb1U

Avatar de l’utilisateur
GillesH38
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 14029
Inscription : 10 sept. 2005, 17:07
Localisation : Berceau de la Houille Blanche !
Contact :

Re: Jour J, quoi acheter et comment se préparer ?

Message par GillesH38 » 04 févr. 2019, 20:08

mobar a écrit :
04 févr. 2019, 19:41

La qualité de vie c'est du ressenti, ce n'est pas mesurable par un niveau de revenu ou quelque indicateur chiffré que ce soit un revenu ou un rendement boursier!
ah ouais? alors faut m'expliquer pourquoi les GJ manifestent d'abord pour leur revenu, et pourquoi toi tu ramènes tout aussi à l'argent qu'on nous pique selon toi, si c'est pas ça qui est important !
- Je suis Charlie - "I do not see any harm in people making money if it leads to a lower carbon society " R.K. Pachauri, président du GIEC, interview du 6 mai 2008 à Emirates Business.

Avatar de l’utilisateur
Silenius
Gaz naturel
Gaz naturel
Messages : 1030
Inscription : 06 avr. 2007, 00:56

Re: Jour J, quoi acheter et comment se préparer ?

Message par Silenius » 04 févr. 2019, 20:25

Paulad a écrit :
04 févr. 2019, 19:00
Du coup Gilles mon scénario ne serait-il pas valable lors d'une crise financière induite par la demande en pétrole supérieur à l'offre ?
On peut deja considerer que la demande actuelle est superieure a l'offre, sinon le baril serait a 20$.
Puisque tu est branche survivalisme, je te conseille les bouquins de Piero san Giorgio et ses videos Youtube. C'est un Suisse Francophone.
Dernière modification par Silenius le 04 févr. 2019, 20:28, modifié 1 fois.

Répondre