2016 , une nouvelle crise financière ? ou bien 2017 ? 2018 ? 2019 ?

Discussions traitant de l'impact du pic pétrolier sur l'économie.

Modérateurs : Rod, Modérateurs

energy_isere a supprimé le message publié par Paulad le 10 févr. 2019, 11:22.
Afficher le message.

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59120
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: 2016 , une nouvelle crise financière ? ou bien 2017 ? 2018 ?

Message par energy_isere » 25 mars 2019, 20:26

«La finance va vivre un tsunami d’ici fin 2020», selon l’ex-n°2 de Wall Street

Delphine Denuit et Matthieu Pelloli| 25 mars 2019,

Ancien vice-président de la Bourse de New York, Georges Ugeux tire la sonnette d’alarme sur le niveau de surendettement explosif des pays industrialisés.

L’ancien numéro deux de la Bourse de New York est formel. Il faut se préparer à vivre une crise financière mondiale sans précédent avant la fin 2020. À 74 ans, l’actuel président et patron belge de la société de conseil Galileo Global Advisors, Georges Ugeux, tire la sonnette d’alarme et en décrypte les ressorts dans son dernier ouvrage « la Descente aux enfers de la finance »*.

Plus dévastatrice encore que celle qui a secoué la planète en 2008, cette crise serait cette fois non plus causée par les mauvais placements des banques mais par le niveau extrêmement élevé de l’endettement des États. Il nous explique ce qui lui fait craindre le pire.

Dix ans après la crise de 2008, qu’est-ce qui vous fait dire qu’on va dans le mur ?

GEORGES UGEUX. Depuis des années, les États ont pu s’endetter dans des conditions excessivement favorables et ne s’en sont pas privés. À tel point que des pays comme l’Italie, la France, les États-Unis et le Japon sont arrivés à niveau d’endettement qui n’est plus soutenable. Le montant de la dette publique mondiale s’élève désormais à 63 000 milliards de dollars (55 000 milliards d’euros) dont 10 000 milliards de dollars (8 800 milliards d’euros) émanant de l’Europe, 10 000 milliards de dollars du Japon et 22 000 milliards de dollars (19 000 milliards d’euros) des États-Unis… Au fur et à mesure que les taux d’intérêt augmentent -comme c’est déjà le cas-, les déficits budgétaires augmentent et menacent la notation de ces pays et leur capacité à se refinancer sans exploser. C’est arithmétique. C’est ce qui me fait dire que d’ici à fin 2020, nous allons vivre un tsunami financier. Ce qui est arrivé à Lehman Brothers, c’est lilliputien à côté de ce qui nous attend !

Quelle serait l’étincelle ?

Je ne connais pas l’élément déclencheur… Les banques centrales et les gouvernements vont peut-être la déclencher par leur action. En se rendant compte de la dangerosité et du niveau de leurs emprunts d’État, certains de ces acteurs risquent de commencer à les vendre et lancer la spirale qui va faire grimper les taux d’intérêt et on connaît la suite.

Quelles solutions préconisez-vous ?

Il faut sortir du déni. Les banques centrales doivent absolument arrêter progressivement d’emprunter de l’argent facile. Les gouvernements doivent avoir une meilleure discipline budgétaire. Et il faut tester la hausse graduelle des taux d’intérêt comme l’ont fait les États-Unis pour sortir d’urgence des taux négatifs. Je suis convaincu que lorsqu’on a des taux extrêmement bas, le fait de les bouger dans un sens ou un autre n’a aucun impact sur la décision d’un chef d’entreprise ou d’un ménage d’investir.

La France est secouée par la crise des Gilets jaunes, comment l’interprétez-vous ?

Nous vivons une perversion du capitalisme où les entreprises parviennent à faire faire aux États à peu près ce qu’elles veulent alors qu’elles contribuent peu aux besoins de l’État. Typiquement, un dispositif, le CICE (Crédit d’impôt compétitivité emploi), mis en place sous la présidence de François Hollande, a permis d’octroyer 40 milliards d’euros aux entreprises. Et alors qu’on avait demandé au Medef de s’engager sur la création d’un million d’emplois, rien n’a été fait…

Le gouvernement a pourtant mis sur la table 11 milliards d’euros, était-ce une erreur ?

Ce qui s’est passé sur les Champs-Élysées n’est pas un problème d’argent. Le problème, c’est qu’une classe moyenne entière se sent complètement déconnectée, que son vote ne sert à rien, que le président, élu théoriquement d’un gouvernement de gauche, mène une politique de droite. Emmanuel Macron a joué avec le feu. Ce qui pèche, c’est davantage la séquence des mesures lancées par Emmanuel Macron que les mesures elles-mêmes…

Que voulez-vous dire ? Il ne fallait pas supprimer l’Impôt sur la fortune (ISF) ?

Si, bien sûr. L’ISF est une aberration fiscale non parce qu’elle taxe les riches mais parce qu’elle taxe le stock de richesses qu’on appauvrit, ce qui ne sert à rien. Il aurait fallu le remplacer par une tranche d’impôt supplémentaire, une cinquième tranche imposée à 55 % à partir de 1 million d’euros de revenus par exemple. Si le citoyen a le sentiment que le système fiscal est inéquitable, il devient désespéré et c’est ce à quoi on assiste avec la crise des Gilets jaunes.

Votre discours dénote de la part d’un banquier… Seriez-vous un banquier de gauche ?

Non, d’ailleurs je ne suis plus tout à fait un banquier mais un financier. J’ai vu la finance évoluer et j’ai vécu mon chemin de Damas en 2008 en voyant à quel point les banques avaient agi de manière irresponsable et mon regard critique s’est acéré. Parce que, soyons clairs, on ment aux citoyens.

*La Descente aux enfers de la finance, préfacé par Jean-Claude Trichet, éditions Odile Jacob, 336 pages, 23,90 euros.
http://www.leparisien.fr/economie/georg ... 039421.php

Aussi il faut voir des phrases chocs pour la promotion de son livre.

Avatar de l’utilisateur
phyvette
Modérateur
Modérateur
Messages : 7694
Inscription : 19 janv. 2006, 03:34

Re: 2016 , une nouvelle crise financière ? ou bien 2017 ? 2018 ?

Message par phyvette » 25 mars 2019, 20:40

Le S&P 500 pourrait chuter de 40% si la courbe de rendement s'inverse, selon l'analyste de l'un des meilleurs rendements des hedge funds en 2018.
Stock investors should heed the warning emanating from the bond market, says at least one hedge-fund manager, as the yield curve staged a stunning inversion Friday.

“I think people are going to be surprised where the S&P 500 is trading at the end of the year. We’re going at least for a 40% decline from the S&P’s top,” Otavio Costa, a macro analyst at Crescat Capital, a hedge fund that oversees $52 million, told MarketWatch in an interview.

The analyst of the investment firm, says the inversion of the yield curve, where short-dated yields rise above their longer-dated peers, signals an ignominious end to a 10-year bull run for the S&P 500 index, which bottomed in March of 2009 but has mounted a record-long rally, by some measures, since that point.
https://www.marketwatch.com/story/sp-50 ... 2019-03-22
Gilles a raison
Gilles a tjs raison
Si un membre a raison les 1 et 2 s'appliquent
Gilles ne contredit pas il éduque
Les idées de Gilles sont tjs bonnes
Gilles est obligé de penser pour tout le monde
Seul Gilles a une vision globale de la société

Avatar de l’utilisateur
paradigme
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 1350
Inscription : 23 mai 2006, 22:56

Re: 2016 , une nouvelle crise financière ? ou bien 2017 ? 2018 ?

Message par paradigme » 25 mars 2019, 21:12

Les banques centrales font vraiment un travail dégueulasse, après avoir permis le laisser-faire en terme d'endettement des pays au profit des banques notamment, ils ont ensuite renfloués les banques voyous en augmentant leur bilan comme ils disent, en fait en endettant les pays de l'Euro et de l'UE. Ces s...... ont récupérés les dettes pourris des bankster pour les répartir sur le dos des populations européennes !

Maintenant ils ont tellement de dettes qu'ils deviennent fous : des taux négatifs par là, des QE par ici et autres stratagèmes non conventionnels comme ils disent ces fieffés menteurs !

Mais pire aujourd'hui au lieu de laisser aller le Krach se produire car il est inévitable !! Ils soutiennent les plus riches en maintenant le cours des actions au plus haut !
C'est pas moi qui le dit que le Krach va arriver, doit arriver, c'est "Le monde " !!
"Pourquoi des spécialistes en économie anticipent-ils un nouveau krach, dix ans après l’épisode de 2007, alors que les marchés semblent se porter mieux que jamais ? Explications. "
https://www.lemonde.fr/economie-mondial ... 56941.html

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59120
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: 2016 , une nouvelle crise financière ? ou bien 2017 ? 2018 ?

Message par energy_isere » 25 mars 2019, 22:18

paradigme a écrit :
25 mars 2019, 21:12
Les banques centrales font vraiment un travail dégueulasse, après avoir permis le laisser-faire en terme d'endettement des pays au profit des banques notamment, ils ont ensuite renfloués les banques voyous en augmentant leur bilan comme ils disent, en fait en endettant les pays de l'Euro et de l'UE. Ces s...... ont récupérés les dettes pourris des bankster pour les répartir sur le dos des populations européennes !

Maintenant ils ont tellement de dettes qu'ils deviennent fous : des taux négatifs par là, des QE par ici et autres stratagèmes non conventionnels comme ils disent ces fieffés menteurs !

Mais pire aujourd'hui au lieu de laisser aller le Krach se produire car il est inévitable !! Ils soutiennent les plus riches en maintenant le cours des actions au plus haut !
C'est pas moi qui le dit que le Krach va arriver, doit arriver, c'est "Le monde " !!
"Pourquoi des spécialistes en économie anticipent-ils un nouveau krach, dix ans après l’épisode de 2007, alors que les marchés semblent se porter mieux que jamais ? Explications. "
https://www.lemonde.fr/economie-mondial ... 56941.html
cette vidéo du Monde date d'il y a un an ! c'est mars 2018 pas mars 2019. :idea:
Ca a été posté l' an dernier ici, et je l' avais déjà regardé.
Niveau d'analyse simpliste qui ne m' a pas vraiment convaincu.

Avatar de l’utilisateur
paradigme
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 1350
Inscription : 23 mai 2006, 22:56

Re: 2016 , une nouvelle crise financière ? ou bien 2017 ? 2018 ?

Message par paradigme » 25 mars 2019, 23:24

Je te trouve un peu dur !

Le titre dit bien :
""Un krach boursier en 2019 : science-fiction ou prémonition ?"
vidéo Pourquoi des spécialistes en économie anticipent-ils un nouveau krach, dix ans après l’épisode de 2007, alors que les marchés semblent se porter mieux que jamais ? Explications.
Publié le 29 mars 2018 à 15h28 - Mis à jour le 29 mars 2018 à 15h37 "

Pour l'instant il ne s'est pas trompé !

Paulad
Brut lourd
Brut lourd
Messages : 333
Inscription : 31 janv. 2019, 08:11

Re: 2016 , une nouvelle crise financière ? ou bien 2017 ? 2018 ?

Message par Paulad » 26 mars 2019, 10:42

Perso j'écoute assez régulièrement BFM Business et bien qu'il ne parle jamais de krach, ils s'étonnent chaque jour de la croissance de la bourse ces dernières semaines face aux perspectives de croissance futures.

tita
Gaz naturel
Gaz naturel
Messages : 1193
Inscription : 07 juin 2005, 11:22
Localisation : Franches-Montagnes (Suisse)

Re: 2016 , une nouvelle crise financière ? ou bien 2017 ? 2018 ?

Message par tita » 26 mars 2019, 15:38

energy_isere a écrit :
25 mars 2019, 20:26
Aussi il faut voir des phrases chocs pour la promotion de son livre.
Bien vu!

Un truc qu'il faut comprendre avec la dette des états, c'est comment elle se rembourse. En principe, la stimulation de l'économie par ce biais augmente la croissance et augmente l'inflation et les salaires, ce qui réduit mécaniquement la dette (en gros, politique Keynésienne). Sauf que là, l'inflation et les salaires n'augmentent pas dans les pays industrialisés... C'est l'énorme problème, on en est à un stade où le développement hyper-consumériste tel qu'il s'est réalisé par le passé n'est plus vraiment possible. C'est surtout le développement de la Chine et de l'Inde qui maintient une certaine croissance.

Il y a un truc qui est cassé dans nos modèles économiques. Alors oui, il y a bien le développement du digital qui attire les capitaux... Mais c'est surtout quelque chose qui ne fait au mieux que remplacer des entreprises par des autres sans apporter de valeur en plus.

C'est un peu limité de juste rejeter la faute sur les politiques financières étatiques. Il y a un problème de fond, qui est que même en gonflant la masse de monnaie du secteur financier, il n'y a pas vraiment de débouchés où investir dans l'économie réelle. La recherche de rendement élevés et risqués et la concentration des flux financiers dans ces secteurs ne fait que créer une nouvelle bulle financière.

Quelle sera l'étincelle qui mettra le feu aux poudres? J'avais tendance à penser qu'un des gros acteurs du digital (Apple p. ex) allait flancher et entraîner avec lui tout le secteur. Mais dans le fond, je ne saurais pas quoi dire. Chaque année, on a un lot de prédicateurs de l'apocalypse (y'a qu'à voir le titre du sujet), et chaque année passe sans effondrement.

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59120
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: 2016 , une nouvelle crise financière ? ou bien 2017 ? 2018 ?

Message par energy_isere » 04 mai 2019, 11:52

La montagne de dettes privées des entreprises sera au coeur de la prochaine crise financière, par Eric Toussaint

4 mai 2019

Les ingrédients d’une nouvelle crise financière internationale majeure sont réunis. Les dirigeants des banques centrales le savent de même que les dirigeants d’institutions comme le FMI, l’OCDE et la Banque des règlements internationaux. De nombreux articles de la presse spécialisée y sont consacrés. Un des facteurs qui mènent l’économie vers une crise vers une nouvelle crise internationale de grande ampleur, c’est l’énorme accumulation de dettes par les grandes entreprises privées et l’usage qui est fait de ces dettes.

Pourtant les gouvernements des principales économies de la planète avaient promis de rétablir une discipline financière qui respecterait l’intérêt général et éviterait de nouvelles crises aux effets douloureux pour la population. Afin de défendre ce système capitaliste qui écœure une majorité de l’opinion publique, ils ont multiplié les effets d’annonce de mesures fortes visant à réformer le système pour lui donner un “visage humain”, mais bien sûr sans que cela ne change quoi que ce soit en pratique. En réalité, la politique que les gouvernements et les dirigeants des banques centrales ont menée a ménagé et favorisé les intérêts du grand capital, notamment celui des grandes sociétés financières. Aucune mesure stricte n’a sérieusement obligé les capitalistes à mettre un frein à la prise de risque, à réduire la spéculation, à investir dans la production.

Les crises font partie du métabolisme du système capitaliste mais elles ne se ressemblent pas toutes. Dans le présent article, il ne s’agit pas de revenir sur les causes générales des crises capitalistes. Il s’agit ici de diagnostiquer des facteurs qui conduisent certainement à une nouvelle crise de grande ampleur.


Quand elle éclatera, les gouvernements, les dirigeants des banques centrales et la presse dominante feindront l’étonnement comme à chaque fois.

......
......
https://www.les-crises.fr/la-montagne-d ... toussaint/

tita
Gaz naturel
Gaz naturel
Messages : 1193
Inscription : 07 juin 2005, 11:22
Localisation : Franches-Montagnes (Suisse)

Re: 2016 , une nouvelle crise financière ? ou bien 2017 ? 2018 ?

Message par tita » 06 juil. 2019, 14:05

tita a écrit :
26 mars 2019, 15:38
Quelle sera l'étincelle qui mettra le feu aux poudres? J'avais tendance à penser qu'un des gros acteurs du digital (Apple p. ex) allait flancher et entraîner avec lui tout le secteur. Mais dans le fond, je ne saurais pas quoi dire. Chaque année, on a un lot de prédicateurs de l'apocalypse (y'a qu'à voir le titre du sujet), et chaque année passe sans effondrement.
Je commence à entrevoir par quel biais un effet domino pourrait se produire. Je viens de voir une vidéo au sujet d'Amazon, qui est je le rappelle un des très gros acteur du digital même si pour le consommateur lambda c'est une entreprise de commerce en ligne.
https://www.youtube.com/watch?v=osf_JyZtoX0

Et je n'avais jamais réalisé qu'Amazon était connecté à une belle brochette de gros acteurs du digital (Netflix, Spotify, Linkedin, Slack, etc.) par leur filiale de service web (Amazon web service), qui génère le profit nécessaire son expansion... C'est le nerf financier central d'Amazon.

Depuis une dizaine d'année, toutes ces nouvelles entreprises digitales affichent des progressions exponentielles énormes. Il suffirait donc qu'un de ces gros acteurs flanche pour contaminer tout l'ensemble vu qu'ils sont tous reliés financièrement au mothership qu'est Amazon.

Amazon fait partie des géants du digital, aux côtés d'Apple, Facebook, Alphabet ou encore Microsoft. Si la confiance disparaît par l'échec de l'un d'entre eux à atteindre ses objectifs, tous vont subir des répercussions. Mais Amazon me semble le plus fragile de par sa structure très dépendante d'autres acteurs qu'ils ne contrôlent finalement pas.

Peut-être que je me trompe complètement, c'est juste une idée qui m'a traversé l'esprit... Mais je reste assez convaincu qu'on est dans une bulle du digital et qu'elle va éclater d'une façon ou d'une autre.

Avatar de l’utilisateur
marc0
Condensat
Condensat
Messages : 694
Inscription : 06 juil. 2007, 15:24

Re: 2016 , une nouvelle crise financière ? ou bien 2017 ? 2018 ?

Message par marc0 » 08 juil. 2019, 10:17

je suis assez d'accord avec ca : https://insolentiae.com/crise-pas-financiere-monetaire/

n'attendez pas la crise boursière, elle ne viendra pas puisqu'il suffit d'imprimer du papier monnaie a l'infini..

tita
Gaz naturel
Gaz naturel
Messages : 1193
Inscription : 07 juin 2005, 11:22
Localisation : Franches-Montagnes (Suisse)

Re: 2016 , une nouvelle crise financière ? ou bien 2017 ? 2018 ?

Message par tita » 08 juil. 2019, 12:32

marc0 a écrit :
08 juil. 2019, 10:17
je suis assez d'accord avec ca : https://insolentiae.com/crise-pas-financiere-monetaire/

n'attendez pas la crise boursière, elle ne viendra pas puisqu'il suffit d'imprimer du papier monnaie a l'infini..
Donc ce sera une crise de bonnets blancs et non pas une crise de blancs bonnets?

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59120
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: 2016 , une nouvelle crise financière ? ou bien 2017 ? 2018 ?

Message par energy_isere » 08 juil. 2019, 12:39

marc0 a écrit :
08 juil. 2019, 10:17
je suis assez d'accord avec ca : https://insolentiae.com/crise-pas-financiere-monetaire/

n'attendez pas la crise boursière, elle ne viendra pas puisqu'il suffit d'imprimer du papier monnaie a l'infini..
pouf pouf.

Encore un qui écrit ça pour faire de la pub dans l' investissement sur l' Or.

Comme par hasard dans le bandeau publicitaire à droite il y a de la pub pour l'investisssement en Or. :mrgreen:

Avatar de l’utilisateur
kercoz
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 8485
Inscription : 18 nov. 2007, 21:46
Localisation : SUD GIRONDE GRAVE DE GRAVE

Re: 2016 , une nouvelle crise financière ? ou bien 2017 ? 2018 ?

Message par kercoz » 08 juil. 2019, 18:00

Ce qui me fait peur c'est que tout système doit améliorer ses processus de résilience. Il doit "apprendre" des crises précédentes et mettre en place des solutions les moins traumatisantes pour ceux qui dominent ce système.
L'augmentation de la violence policière me semble etre une de ces rétroactions adaptatrices.
Entre 2 certitudes , il faut toujours choisir la moindre .

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59120
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: 2016 , une nouvelle crise financière ? ou bien 2017 ? 2018 ?

Message par energy_isere » 15 août 2019, 11:53

Ce fil redevient d' actualité.
Wall Street redoute une récession mondiale

Paris Match | Publié le 14/08/2019
La Rédaction avec AFP
.........
https://www.parismatch.com/Actu/Economi ... le-1642163
Vers une nouvelle crise économique mondiale à la fin de l’été ?
Les soubresauts sur les marchés financiers, bousculés par la crise entre les Etats-Unis et la Chine, font craindre, à certains spécialistes, une très chaude fin d’été.

10 août 2019 Le parisien
http://www.leparisien.fr/economie/vers- ... 131626.php

Répondre