Syrie

Impact de la déplétion sur la géopolitique présente, passée et à venir.

Modérateurs : Rod, Modérateurs

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 60100
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Syrie

Message par energy_isere » 23 mars 2019, 11:37

Game over.
Syrie : avec la chute de Baghouz, l’EI perd son dernier territoire

Les Forces démocratiques syriennes, l’alliance soutenue par les Occidentaux, ont annoncé que « le soi-disant califat a été totalement éliminé ».

Le Monde avec Reuters 23 mars 2019

........
L’annonce était attendue depuis plusieurs jours. Les FDS voulaient passer la zone au peigne fin, déminer notamment les derniers engins explosifs, avant de proclamer victoire. A la date du 18 mars, soit après deux mois de combats, la coalition arabo-kurde recensait 82 morts et 61 blessés dans ses rangs, contre 1 306 morts au sein de l’EI.
........

.......
La bataille finale a été lancée à la fin du mois de janvier et personne n’imaginait alors qu’elle durerait aussi longtemps.

Plusieurs facteurs ont contribué à ralentir les combats. Le réseau de tunnels et de tranchées creusés par les irréductibles de l’EI leur a permis de résister, plus longtemps que prévu, aux bombardements de la coalition, l’aviation américaine en premier lieu mais aussi l’artillerie française, déployée côté irakien. L’entassement dans cette nasse de dizaines de milliers de civils, des femmes et des enfants de combattants mais aussi de simples résidents de la région, pris au piège des combats, a contraint les assaillants à multiplier les trêves pour les faire sortir au compte-gouttes. Le fait que les extrémistes de l’EI détenaient des FDS prisonniers a aussi pesé sur les combats. Certains ont pu être libérés, même si les miliciens ont toujours nié avoir négocié avec les djihadistes.
.......
Pour autant, si elle scelle la fin du califat, la chute de Baghouz ne met pas un terme au danger djihadiste en Syrie et en Irak. A défaut de contrôler des pans de territoire, le mouvement dispose encore de cellules, dispersées dans le désert, qui se sont déjà converties à l’art de la guérilla. Entre la mi-décembre et la fin février, le groupe a mené quelque 180 attaques en Syrie. Plus de 600 personnes ont été tuées ou blessées, dont quatre Américains morts à Manbij, dans le nord du pays, d’où l’organisation avait pourtant été chassée à l’été 2016.
https://www.lemonde.fr/international/ar ... _3210.html

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 60100
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Syrie

Message par energy_isere » 14 avr. 2019, 22:26

Syrie: nouvelles mesures gouvernementales pour enrayer la pénurie d'essence

AFP parue le 14 avr. 2019

Le gouvernement syrien a annoncé dimanche de nouvelles mesures pour enrayer la pénurie d'essence que le régime de Bachar al-Assad impute aux sanctions économiques occidentales visant notamment les importations d'hydrocarbures dans le pays en guerre depuis 2011.

Le gouvernement de Damas a toujours été l'unique importateur d'essence ou de fioul en Syrie. Mais depuis le début du conflit, il est confronté à de sévères sanctions économiques imposées par les Etats-Unis et l'Union européenne.

A Damas, agglomération d'environ cinq millions d'habitants, les files de voitures s'allongent depuis plusieurs jours devant les stations-service.

Dimanche, l'agence officielle Sana a dévoilé une série de mesures adoptées en Conseil des ministres.

Le gouvernement a notamment décidé de réduire de moitié la quantité d'essence allouée aux institutions publiques, d'établir des points de distribution mobiles et de rouvrir des stations fermées, selon Sana.

Les autorités cherchent à "réguler la distribution dans les stations essence, en tenant compte de la densité de population dans toutes les régions", pour assurer une répartition équitable, mais aussi pour "empêcher le gaspillage et la contrebande", d'après l'agence.

Le ministère du Pétrole avait déjà annoncé début avril une réduction du quota d'essence subventionné distribué aux utilisateurs. Les pompistes syriens avaient reçu pour instruction de n'octroyer que 20 litres tous les deux jours.

"Les sanctions économiques" visant le secteur et "empêchant l'arrivée des pétroliers en Syrie" sont à l'origine de la crise, accuse le ministère sur sa page Facebook, promettant toutefois une résolution dans les prochains jours.

Cité par la presse locale, le Premier ministre Emad Khamis avait récemment évoqué l'arrêt de la fourniture de pétrole par l'Iran, Téhéran faisant l'objet de sanctions américaines.

M. Khamis avait également expliqué que les pétroliers fournissant du carburant à la Syrie n'avaient plus le droit depuis six mois d'emprunter le canal de Suez.

Ces derniers mois, des pénuries de fioul ont également touché le pays, qui bénéficiait, avant la guerre, d'une relative autonomie énergétique.

Mais depuis 2011, son secteur pétrolier et gazier a subi des pertes estimées par les autorités à 74 milliards de dollars, alors que les principaux champs pétroliers échappent toujours au contrôle de Damas.

La guerre a entraîné par ailleurs des destructions estimées par l'ONU à quelque 400 milliards de dollars (345 milliards d'euros).
https://www.connaissancedesenergies.org ... nce-190414

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 60100
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Syrie

Message par energy_isere » 25 juin 2019, 01:14

Syrie: Damas dénonce des actes de sabotage contre des oléoducs sous-marins

AFP parue le 24 juin 2019

Des oléoducs sous-marins reliés à une raffinerie dans la ville de Banyas, dans l'ouest de la Syrie, ont subi des actes de sabotage commis avec l'aide de pays étrangers, a accusé lundi un haut responsable en Syrie.

Sans nommer les auteurs présumés de ces actes ou les pays qui seraient impliqués, le chef adjoint de la Société syrienne pour le transport du pétrole, Qais Dib, a affirmé que l'attaque constituait un "message" à l'adresse de Damas. Le régime du président Bachar al-Assad est sous la coupe de sanctions économiques occidentales, dont un embargo sur le pétrole que les États-Unis et leurs partenaires n'hésitent pas à faire appliquer parfois de manière musclée.

L'agence de presse syrienne Sana a publié dimanche des images sur lesquelles apparaissent des restes présumés d'explosifs utilisés contre des oléoducs près de Banyas. "Une fuite de pétrole a été découverte samedi et des plongeurs ont inspecté" les fonds marins, a indiqué Sana. Ils ont découvert "que cinq oléoducs ont été endommagés", selon l'agence.

Sana rapporté en outre que le ministre des Affaires pétrolières et minières, Ali Ghanem, a fait état dimanche de six pipelines sous-marins endommagés. Lundi, M. Dib a indiqué à la radio Sham FM que les dégâts étaient importants et qu'il était temporairement impossible pour les pétroliers de décharger leurs navires.

Il a qualifié l'acte de sabotage de hautement "professionnel", affirmant qu'il n'aurait pu être réalisé sans l'intervention "de pays étrangers". "L'idée était d'attaquer notre pays et d'envoyer un message", a déclaré le responsable, précisant que les travaux de réparation étaient déjà en cours.

La Syrie souffre d'une crise de carburants depuis plusieurs mois, exacerbée par les sanctions imposées par les pays occidentaux, États-Unis en tête. Le pays a reçu des livraisons de pétrole iranien cette année visant à atténuer les pénuries.

Avant le début de la guerre en 2011, la Syrie était un pays exportateur de pétrole produisant environ 400 000 barils par jour (b/j). Sa production actuelle s'élève à 24 000 b/j, un niveau bien en-deçà de celui nécessaire à une auto-suffisance.
https://www.connaissancedesenergies.org ... mas-190624

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 60100
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Syrie

Message par energy_isere » 15 juil. 2019, 08:14

Syrie: sabotage "terroriste" d'un gazoduc dans le centre (média d'Etat)

AFP parue le 14 juill. 2019

Un gazoduc dans le centre de la Syrie a été mis hors-service après un sabotage, a rapporté dimanche l'agence de presse officielle Sana, qui dénonce un "acte terroriste" sans nommer de responsables.

L'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH) a confirmé qu'une attaque à la bombe avait visé le gazoduc dans un secteur de la Badiya, le vaste désert du centre syrien où des jihadistes du groupe Etat islamique (EI) sont encore présents.

Le pipeline permet de transporter quotidiennement 2,5 millions de m3 de gaz entre le champ gazier de Chaer, le plus grand du pays, et l'importante usine à gaz d'Ebla, dans la province centrale de Homs, selon Sana.

"Le gazoduc a été mis hors-service par un acte terroriste", a indiqué Sana, précisant que "les équipes techniques oeuvrent pour sa réparation dans les prochaines heures".

Ni Sana ni l'OSDH n'étaient en mesure de nommer les auteurs du sabotage. Mais la Badiya est régulièrement le théâtre d'affrontements entre les forces du régime de Bachar al-Assad et des jihadistes du groupe Etat islamique (EI) dispersés à travers le désert.

Fin juin, des oléoducs sous-marins reliés à une raffinerie dans la ville de Banyas (ouest) avaient subi des actes de sabotage commis, selon un haut responsable, avec l'aide de "pays étrangers".

Avant la guerre déclenchée en 2011, les hydrocarbures représentaient l'une des principales sources de revenus des autorités syriennes.

Mais le pouvoir central a aujourd'hui perdu le contrôle des principaux champs pétroliers, et les puissances occidentales ont imposé des sanctions économiques contre Damas.

Avec les combats, les infrastructures ont été lourdement endommagées, entraînant parfois un arrêt de la production.

Ces derniers mois, les zones gouvernementales ont connu une pénurie de carburants qui s'était accentuée durant l'hiver, notamment en raison des sanctions imposées par Washington contre l'Iran, allié indéfectible de Damas qui est devenu un de ses principaux fournisseurs.
https://www.connaissancedesenergies.org ... tat-190714

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 60100
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Syrie

Message par energy_isere » 09 oct. 2019, 19:31

Syrie : Erdogan lance l'offensive turque contre les forces kurdes

LE PARISIEN•09/10/2019

On la savait imminente. Le président turc Erdogan a annoncé ce mercredi peu après 15 heures le lancement d'une nouvelle opération militaire contre la milice kurde des Unités de protection du peuple (YPG) soutenue par les pays occidentaux.

« Les Forces armées turques et l'Armée nationale syrienne (des rebelles syriens soutenus par Ankara) ont débuté l'opération Source de paix dans le nord de la Syrie », a déclaré Recep Tayyip Erdogan sur Twitter.
Selon les forces kurdes, les premières frappes turques ont entraîné des pertes civiles à la frontière. Il y a eu des « bombardements intensifs des avions turcs sur des positions militaires et des villages de civils » à Tal Abyad, Ras al-Aïn, Qamichli ou encore Ain Issa, ont annoncé sur Twitter les Forces démocratiques syriennes (FDS).

Dès les premiers dégâts matériels occasionnés, la France, par l'intermédiaire de la secrétaire d'État aux Affaires européennes, Amélie de Montchalin, avait condamné « très fermement » l'offensive turque. « La France, l'Allemagne et le Royaume-Uni sont en train de finaliser une déclaration commune qui sera extrêmement claire », a-t-elle tonné devant la commission des Affaires étrangères de l'Assemblée nationale. Le Conseil de sécurité des Nations unies a été saisi, a-t-elle ajouté.
.................
https://www.boursorama.com/actualite-ec ... 3758d60bb7

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 60100
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Syrie

Message par energy_isere » 13 oct. 2019, 21:30

Le régime syrien envoie des troupes face à l'offensive turque

Par Le Figaro avec AFP

L'armée syrienne va envoyer des troupes dans le nord du pays pour «affronter l'agression» de la Turquie, qui y mène depuis cinq jours une offensive contre une milice kurde, a annoncé dimanche l'agence de presse étatique Sana.

À lire aussi : Syrie: Damas envoie des troupes dans le Nord face aux Turcs
L'agence ne donne pas plus de détails sur la mobilisation de l'armée syrienne qui, par le passé, s'était déployée dans certains secteurs kurdes pour éviter une offensive turque. Un responsable kurde s'exprimant sous le couvert de l'anonymat a rapporté des «négociations» entre l'administration semi-autonome kurde et le gouvernement syrien
https://www.lefigaro.fr/flash-actu/le-r ... e-20191013

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 60100
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Syrie

Message par energy_isere » 20 oct. 2019, 11:58

Syrie: les soldats américains se retirent d'une base dans le Nord (ONG, AFP)

AFP•20/10/2019

Les forces américaines se sont retirées dimanche de leur plus grande base dans le nord de la Syrie, dans le cadre du retrait d'environ 1.000 soldats de cette région annoncé par Washington, selon un correspondant de l'AFP sur place et une ONG.

Plus de 70 véhicules blindés arborant un drapeau américain transportant du matériel militaire et escortés par des hélicoptères ont traversé la route internationale en passant par la ville de Tal Tamr, a constaté le correspondant de l'AFP.

Selon l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH), le convoi s'est retiré de la base de Sarrine, près de la ville de Kobané, et s'est dirigé vers la province de Hassaké plus à l'est.

Le 14 octobre, cinq jours après le début de l'offensive turque contre la milice kurde syrienne des YPG dans le nord de la Syrie en guerre, les Etats-Unis avaient annoncé que les quelque 1.000 militaires américains déployés dans cette région avaient reçu l'ordre de quitter le pays.

C'est un premier retrait le 7 octobre des soldats américains des abords de la frontière turque dans le nord syrien, qui avait ouvert la voie à cette offensive turque.

Une trêve fragile ponctuée de combats et de bombardements sporadiques est en vigueur depuis l'annonce jeudi d'un accord arraché par les Etats-Unis auprès de la Turquie.

"Il s'agit de la plus grande base militaire américaine dans le nord et du quatrième départ des forces américaines d'une base en Syrie", a indiqué à l'AFP le directeur de l'OSDH, Rami Abdel Rahmane.

Ces derniers jours, les Américains se sont retirés de trois autres bases, dont celle de la ville clé de Minbej et d'une autre située aussi près de Kobané, près de la frontière turque.

Désormais, toutes les bases "dans le nord de la province de Raqa et le nord-est de celle d'Alep sont vides de toute présence militaire américaine", a dit M. Abdel Rahmane. Les Etats-Unis conservent encore des positions dans les provinces de Deir Ezzor et de Hassaké, selon lui.

L'accord de trêve prévoit la suspension pour 120 heures de l'offensive turque pour permettre un retrait des forces kurdes des YPG des zones frontalières, et la mise en place d'une "zone de sécurité" de 32 km de largeur en territoire syrien le long de la frontière turque.

La base de Sarrine se trouve aux abords de cette zone tampon, selon l'OSDH.

Les forces kurdes et la Turquie s'accusent mutuellement de violer l'accord de trêve.
https://www.boursorama.com/actualite-ec ... 5be36611ee

Ça dit pas par où ils se replient. Par l'Irak ?

nemo
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 4189
Inscription : 11 oct. 2005, 03:46
Localisation : Limoges

Re: Syrie

Message par nemo » 20 oct. 2019, 12:59

L'article dit vers Hassaké à l'est de la Syrie et de là l'Irak probablement en effet.
"Tu connaîtras la vérité et la vérité te rendra libre"
Saint Jean 8, 32

"N'est pas musulman celui dont le voisin doit craindre la nuisance"
Prophète Mohamed

"Dans le spectacle la vérité est un moment du mensonge"
Debord

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 60100
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Syrie

Message par energy_isere » 25 oct. 2019, 08:50

Syrie: Washington annonce des renforts sur les champs pétroliers, les Russes patrouillent

AFP•25/10/2019

Les Etats-Unis ont annoncé jeudi l'envoi de renforts militaires pour protéger les champs pétroliers de l'est syrien, après leur retrait de zones frontalières avec la Turquie qui avait laissé le champ libre à l'opération militaire d'Ankara contre les forces kurdes, aujourd'hui forcées de quitter des positions qu'elles tenaient depuis des années.

"Les Etats-Unis sont déterminés à renforcer leurs positions, en coopération avec nos partenaires des FDS, avec des renforts militaires", a indiqué un responsable militaire, sans préciser l'ampleur du dispositif prévu.

Malgré le retrait américain du nord, les Forces démocratiques syriennes (FDS) --la coalition arabo-kurde sur laquelle Washington s'est appuyée dans la lutte contre le groupe Etat islamique (EI)-- coopèrent encore avec les Etats-Unis dans la province de Deir Ezzor (est), non loin de la frontière irakienne, où se trouvent les plus grands champs pétroliers du pays. Quelque 200 soldats américains y sont encore postés.


"L'objectif est d'empêcher ces champs pétroliers de tomber entre les mains de l'EI ou d'autres groupes déstabilisateurs", a ajouté ce responsable ayant requis l'anonymat. "Nous devons interdire à l'EI cette source de revenus pour prévenir toute résurgence" du groupe jihadiste.

Le président américain Donald Trump avait dit mercredi qu'un "petit nombre de soldats" américains resterait en Syrie, "dans les zones où il y a du pétrole". Il a précisé que le chef des FDS, Mazloum Abdi, l'avait remercié et s'était montré "extrêmement reconnaissant".
https://www.boursorama.com/actualite-ec ... 4738a42b4e

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 60100
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Syrie

Message par energy_isere » 26 oct. 2019, 20:21

Protéger le pétrole syrien: Moscou accuse Washington de "banditisme"

AFP parue le 26 oct. 2019

La Russie a accusé samedi les Etats-Unis de "banditisme international", après l'annonce par Washington de son intention de protéger les champs pétroliers de l'est de la Syrie repris par les milices kurdes aux combattants du groupe jihadiste Etat islamique.


"Ce que Washington fait actuellement - saisir et placer sous contrôle armé les champs de pétrole de l'est de la Syrie - relève tout simplement du banditisme international", a déclaré samedi le ministère de la Défense russe dans un communiqué.

"Absolument aucun des gisements d'hydrocarbures (...) situés sur le territoire de la République arabe syrienne n'appartient aux terroristes de l'État islamique et encore moins aux +défenseurs américains des terroristes de l'État islamique+, mais exclusivement à la République arabe syrienne", a ajouté le ministère de la Défense russe.

Vendredi, le chef du Pentagone Mark Esper a annoncé l'intention des Etats-Unis de défendre les champs pétroliers syriens de Deir Ezzor, les plus grands du pays, non loin de la frontière irakienne, où quelque 200 soldats américains sont stationnés.

"Nous prenons maintenant des mesures pour renforcer notre position à Deir Ezzor, et cela inclura des forces mécanisées, pour nous assurer que le groupe Etat islamique n'aura pas accès à une source de revenus qui lui permettrait de frapper dans la région, en Europe, aux États-Unis", a-t-il précisé à l'Otan
https://www.connaissancedesenergies.org ... sme-191026

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 60100
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Syrie

Message par energy_isere » 27 oct. 2019, 12:36

Syrie: le chef de l'EI présumé mort dans une opération américaine selon des médias

AFP•27/10/2019

Dans la nuit de samedi à dimanche, les chaînes de télévision américaines CNN et ABC ont fait état de ce raid visant Abou Bakr al-Baghdadi, considéré comme responsable de multiples attentats sanglants à travers le monde.

Selon CNN, des tests sont en cours afin de pouvoir confirmer formellement la mort du chef du groupe jihadiste qui aurait fait exploser sa veste chargée d'explosifs pour se suicider au moment du raid.

Les tirs de huit hélicoptères ont visé après minuit une maison et une voiture aux abords du village de Baricha (nord-ouest), a déclaré à l'AFP le directeur de l'OSDH, Rami Abdel Rahmane.

.......
https://www.boursorama.com/actualite-ec ... 433cec94c3

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 60100
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Syrie

Message par energy_isere » 27 oct. 2019, 19:35

Annonce par D. Trump
Trump annonce que le chef de l'EI est mort dans un raid américain

27 oct 2019

Le président des Etats-Unis Donald Trump annonce la mort du chef de l'EI, Abou Bakr al-Baghdadi lors d'une opération militaire américaine dans le nord-ouest de la Syrie. Durée : 1 min 27 sec
https://www.boursorama.com/videos/actua ... 6d0cdb9f3c

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 60100
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Syrie

Message par energy_isere » 28 oct. 2019, 08:50

Comment un disciple de Baghdadi a mené à sa capture
REUTERS•28/10/2019
.......
Lire https://www.boursorama.com/actualite-ec ... 6afc686692

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 60100
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Syrie

Message par energy_isere » 29 oct. 2019, 07:51

Daech : le corps d'Al-Baghdadi immergé en mer par l'armée américaine

LE PARISIEN•29/10/2019

Comme celui d'Oussama ben Laden en 2011, le corps d'Abou Bakr al-Baghdadi, mort lors d'un assaut américain, a été immergé en mer.Un responsable du Pentagone, qui s'exprimait sous le sceau de l'anonymat, a confirmé lundi cette inhumation en mer.
Comme pour le chef d'Al-Qaïda, la sépulture en mer a été choisie pour éviter qu'une éventuelle tombe ne devienne un lieu de pèlerinage.
Le « traitement » du corps d'Al-Baghdadi a été fait « de façon appropriée, selon la procédure (militaire) et en accord avec les lois de la guerre », avait auparavant affirmé à la presse à Washington le chef d'état-major de l'armée américaine, le général Mark Milley.L
https://www.boursorama.com/actualite-ec ... 07274b0d9e

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 60100
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Syrie

Message par energy_isere » 31 oct. 2019, 17:46

L'EI confirme la mort de son chef al-Baghdadi et annonce un successeur

AFP•31/10/2019

L'organisation ultraradicale Etat islamique (EI) a confirmé jeudi la mort de son chef Abou Bakr al-Baghdadi, cinq jours après l'annonce de son décès par Donald Trump dans une opération américaine en Syrie, et nommé son successeur en menaçant les Etats-Unis de représailles.
................
https://www.boursorama.com/actualite-ec ... 7876418385

Répondre