Maroc / énergie - environnement

Toutes discussions pour les habitants francophones d'Afrique.

Modérateurs : Rod, Modérateurs

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 60043
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Maroc / énergie - environnement

Message par energy_isere » 26 juil. 2019, 14:57

Maroc : la BEI débloque 129 millions € pour le programme solaire de Noor Atlas

Agence Ecofin. 26 juillet 2019

La Banque européenne d’investissement (BEI) vient d’approuver un financement de 129 millions € sous forme de prêt pour la mise en œuvre du programme Noor Atlas. L’initiative permettra la construction de 7 centrales photovoltaïques réparties dans l’ensemble du pays et d’une capacité totale d’environ 200 MW.

Les centrales permettront d’alimenter en électricité environ 350 000 foyers marocains. Le coût total de leur mise en place a été évalué à 272 millions €. Le programme pourra bénéficier de l’accompagnement financier de la Banque allemande de développement, KfW, qui s’est engagée à le soutenir jusqu’à hauteur de 130 millions €, à travers un prêt bonifié. Il pourra également compter sur un don promis par la Commission européenne.

Le projet Noor Atlas vise la sécurisation de l’alimentation en énergie des régions situées aux extrémités des réseaux électriques. Elles sont généralement alimentées par des lignes de 60 kV et situées à des distances éloignées des centres de transformation électrique. Les centrales seront implantées dans les localités de Tata, Tan Tan, Ouat El Haj, Aïn Beni Mathar, Boudnib, Bouanane et Enjil.

En janvier 2019, le gouvernement a lancé la procédure de présélection des compagnies devant effectuer les travaux. Ces derniers devraient démarrer en 2020.
https://www.agenceecofin.com/solaire/26 ... noor-atlas

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 60043
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Maroc / énergie - environnement

Message par energy_isere » 10 août 2019, 11:54

Deux institutions marocaines lancent des cursus d’ingénieurs en énergies renouvelables et efficacité énergétique

Agence Ecofin. 5 août 2019

L’Institut de recherche en énergie solaire et énergies nouvelles (Iresen) et l’Université Mohammed VI polytechnique (UM6P) viennent d’annoncer le lancement dès la prochaine rentrée de septembre de deux Masters dans les domaines des énergies renouvelables et de l’efficacité énergétique.

Le premier Master est consacré à la formation d’ingénieurs spécialisés dans le domaine électrique. Il est orienté vers les énergies renouvelables et les réseaux intelligents. Dénommé RESMA, il sera abrité par l’Innovation Lab for Operations de l’UM6P. Baptisé Green Bee, le deuxième Master lui est destiné à former des ingénieurs dans le domaine de l’Ingénierie en bâtiments verts et efficacité énergétique (Green Building Engineering and Energy Efficiency). Il est abrité par le centre d’innovation en architecture, planification et design de de l’UM6P.

Les deux Masters ciblent les lauréats d’écoles d’architecture et d’ingénieurs désirant acquérir une spécialisation. Ils se dérouleront sur une durée de formation alternée de 18 mois et offre la possibilité d’obtenir une double diplomation.

Ces formations bénéficieront de l’appui des institutions françaises telles que l’École nationale française des travaux publics de l’État et l’École Polytechnique.
https://www.agenceecofin.com/actualites ... nergetique

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 60043
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Maroc / énergie - environnement

Message par energy_isere » 24 août 2019, 11:09

Maroc : Genel compte attirer un investisseur sur la licence d’exploration Sidi Moussa pour une amodiation

Image

Agence Ecofin. 19 août 2019

L’explorateur britannique de pétrole et de gaz Genel Energy s’engage à lancer une procédure de recherche d’investisseur sur sa licence d’exploration Sidi Moussa, située en offshore. L’objectif est de lui faire signer un accord d’amodiation, dans l’optique d’un partage des charges liées au développement du périmètre.

Genel qui contrôle une participation opérée de 75% sur la licence aux côtés de l’ONHYM, envisage de se lancer dans cette aventure au cours du premier trimestre de 2020. Cette information a été donnée dans le document récapitulatif des résultats non audités de la compagnie, pour le premier semestre de 2019.

Par ailleurs, Genel a déclaré que le traitement des données sismiques 3D multi-azimutal à large bande, recueillies en 2018, se poursuit. C’est à la fin de ceci que le processus de recherche d’un investisseur sera lancé. Actuellement, des négociations sont en cours avec le gouvernement pour la prolongation de la licence de Genel sur le site.

Rappelons qu’au quatrième trimestre de 2014, Genel a foré avec succès le puits SM-1 de Sidi Moussa avec une huile API de 26 degrés, récupérée à la surface.

Le site est l’un des périmètres en exploration les plus prolifiques du Royaume, avec un potentiel de 750 millions de barils d’équivalent pétrole récupérables.
https://www.agenceecofin.com/investisse ... amodiation

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 60043
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Maroc / énergie - environnement

Message par energy_isere » 21 sept. 2019, 12:09

Maroc : les ressources récupérables de gaz sur le permis offshore Lixus, revues à la hausse

Agence Ecofin. 19 sept 2019

Au Maroc, un rapport de personne compétente (CPR) a permis de porter à la hausse les estimations de ressources récupérables sur le permis d’exploration Lixus, contrôlé par le britannique Chariot Oil and Gas. Avant cinq perspectives additionnelles, celles-ci offrent un potentiel à la hausse de plus de 1,2 Tcf pour un total de plus de 2 Tcf.

Rappelons qu’une première étude des géologues de Netherland Sewell & Associates (NSA) a permis de porter le potentiel à 900 milliards de pieds cubes, avec la découverte Anchois-1 qui, à elle seule, a une taille de 307 milliards de pieds cubes.

« L'évaluation indépendante des prospects additionnels dans le permis Lixus définit une ressource d'importance stratégique adjacente à un marché de l'énergie en pleine croissance, avec des prix élevés du gaz et un besoin d'approvisionnement accru », s’est ravi Larry Bottomley (photo), le patron de Chariot Oil and Gas.

En juin dernier, une étude de faisabilité a permis de retenir que la production est déjà techniquement réalisable avec la possibilité, soit d'une phase unique, soit d'un développement échelonné. Cela servira à optimiser commercialement l'accès aux différents segments du marché local du gaz. Le gazoduc GME sera mis à contribution.
https://www.agenceecofin.com/exploratio ... -la-hausse

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 60043
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Maroc / énergie - environnement

Message par energy_isere » 26 oct. 2019, 10:56

Maroc : une entreprise locale va construire avec l’aide de la Russie, une nouvelle raffinerie pétrolière de 200 000 b/j

Agence Ecofin. 24 oct 2019

Mercredi, la société marocaine Mya Energy a signé avec la Banque russe VEB, un accord pour financer et construire une nouvelle raffinerie de 200 000 barils par jour dans le royaume chérifien. L’installation aura une capacité initiale de 100 000 barils par jour.

Le document a été paraphé par Youssef El Alaoui, patron de Mya Energy, Daniil Algulyan, président de la Banque et Nikita Gusakov, vice-président du Centre russe des exportations.

Selon les termes de l’accord, la partie russe injectera 2 milliards de dollars dans le projet qui sera ensuite exécuté par des entreprises russes. Les responsables de Mya Energy ont indiqué qu’ils voulaient profiter de l’expérience des entreprises russes dans ce domaine. Aucun calendrier n’a été annoncé pour la mise en œuvre du projet.

Pour Mya Energy, l’installation de raffinage ouvrira la voie à des possibilités d’emplois directs et indirects qui contribueront à réduire le chômage. Plusieurs milliers d’emplois directs et indirects sont prévus pour être créés dans ce cadre.

Les deux parties devraient prochainement fournir de nouvelles mises à jour concernant cette opération.

L’installation d’une nouvelle raffinerie dans le pays, devrait relancer l’industrie domestique des produits pétroliers et permettre de réduire les devises allouées à l’importation d’énergie. La seule raffinerie locale, la SAMIR reste fermée depuis 2015 en raison de difficultés financières liées à de lourdes dettes.
https://www.agenceecofin.com/investisse ... 00-000-b/j

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 60043
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Maroc / énergie - environnement

Message par energy_isere » 26 oct. 2019, 11:03

Maroc : SDX se lance dans une campagne de forage de 12 puits de gaz naturel

Agence Ecofin. 25 oct 2019

Au Maroc, le producteur britannique de gaz SDX Energy a annoncé le début d’une nouvelle campagne de forage de 12 puits dans le bassin du Gharb. La société s’attend à mettre la main sur 15 milliards de pieds cubes de ressources potentielles brutes non risquées, au terme des travaux.

Elle a expliqué dans un communiqué que sept puits sont situés dans les zones de production de la firme à Sebou et Gharb Centre. Ce sont notamment des puits d’évaluation à faible risque ciblant des prospects proches des infrastructures existantes. En cas de découverte, ils seront donc rapidement raccordés, à faible coût.

Par ailleurs, ces sept premiers puits présentent des risques géologiques semblables à ceux des découvertes déjà faites et en production dans cette région.

Après le forage de ces puits, SDX mettra le cap sur deux puits d’exploration plus au nord de Gharb Centre et hors de portée des infrastructures existantes. Ces deux puits d’exploration ciblent des prospects similaires aux découvertes faites à Sebou et Gharb Centre, bien qu’ils soient considérés à plus haut risque, la région étant très peu fouillée.

Le reste des puits de la campagne sont de caractère exploratoire à plus haut risque. Ils sont situés dans la concession de Lalla Mimouna Nord et ciblent des prospects plus importants dans des horizons plus profonds, non encore prouvés.

SDX avait annoncé ce programme en janvier dernier et avait précisé qu’il démarrerait au début du dernier trimestre de 2019 pour s’achever au premier semestre de 2020.
https://www.agenceecofin.com/exploratio ... az-naturel

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 60043
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Maroc / énergie - environnement

Message par energy_isere » 02 nov. 2019, 09:57

Suite de ce post du 9 mars 2019 viewtopic.php?p=2281623#p2281623
Maroc : le producteur public d’électricité signe avec Sound Energy un accord d’achat du gaz de Tendrara sur 10 ans

Agence Ecofin 31 Oct 2019

Mardi dernier, l'Office national de l'électricité et de l'eau Potable (ONEE) et le producteur britannique de gaz naturel Sound Energy ont acté un protocole d’accord (MoU) pour la vente au premier de la production de gaz naturel de la concession de Tendrara, dans l’est du Maroc.

L’opération fait suite à une offre non contraignante des autorités, formulée le 1er mai, indiquant que la totalité du gaz produit sur Tendrara sera livrée à la société publique.

Le document a été paraphé par Abderrahim El Hafidi, le patron de l’ONEE et Mohamed Seghiri, celui de Sound.

Les termes du contrat couvrent un volume initial de 0,5 milliard de mètres cubes par an, soit 48,4 millions de pieds cubes par jour, pour une durée de 10 ans. Les deux parties ont prévu que les dispositions relatives au taux de production moyen de 60 millions de pieds cubes par jour (équivalent à la pleine puissance du site) seront négociées ultérieurement, dans le cadre de l’accord final de vente de gaz (GSA).

Ce MoU entrera en vigueur à la date de signature officielle du GSA. Il sera automatiquement renouvelé pour des périodes supplémentaires de cinq ans, à moins que l'une des parties n'y mette fin, après un préavis d'un an.

Un prix unique a été fixé pour un volume annuel minimum de 0,3 milliard de mètres cubes. Le protocole d'accord stipule que cette première tranche de production sera à la fois un engagement take or pay de l'ONEE et un engagement send or pay de Sound. L’achat du gaz devrait coûter 84 millions de dollars par an aux caisses publiques.

Le prix du gaz au-dessus de 0,3 milliard de mètres cubes par an, n'a pas encore fait l'objet d'un accord et sera négocié dans le cadre du GSA. Il faut dire qu’en convenant d'un prix fixe pour les volumes initiaux, Sound bénéficie du fait qu'une partie de ses produits d'exploitation ne sera pas assujettie aux fluctuations du marché.

Le portefeuille de Sound Energy dans l'est du Maroc comprend la concession de Tendrara et environ 24 000 km2 de superficie d'exploration. Il a permis de mettre en évidence plusieurs gisements de gaz au cours de ces dernières années.
https://www.agenceecofin.com/trade/3110 ... sur-10-ans

Répondre