Filiére bois - energie

Modérateurs : Rod, Modérateurs

Avatar de l’utilisateur
mobar
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 12543
Inscription : 02 mai 2006, 12:10
Localisation : PR des Vosges du Nord

Re: Filiére bois - energie

Message par mobar » 04 mars 2020, 08:39

energy_isere a écrit :
03 mars 2020, 20:17
C'est bien ce qui a été fait à la centrale de Cestas en Gironde.

superficie de 260 hectares pour une puissance globale de 300 MWc, production annuelle estimée à 350 GWh.
https://fr.wikipedia.org/wiki/Centrale_ ... _de_Cestas

( c'est à dire 350/260 = 1346 MWh par ha, pas 2000 comme le dit Mobar, on a pas l'ensoleillement comme en Algérie ou au Maroc)

Si ma mémoire est juste il y a eu pas mal d'ha de foret abattue pour l' implanter, genre ce que fait Tesla prés de Berlin.
Image

Si on avait fait une centrale électrique biomasse alimenté par les 260 hectares de forêt qui ont été équipés de PV, cette surface aurait produit bon an mal an, 2 600 tonnes de bois (4 MWh PCI/t) soit 10 000 MWh de PCI, transformé par la chaudière et le GTA en 3.5 GWh d'électricité (rendement élec = 35%)

Une centrale biomasse et la surface de forêt nécessaire pour l'alimenter produit 100 fois moins d'électricité qu'une centrale PV installée sur la même surface
CQFD

Pourquoi continu t'on à construire et installer des centrales biomasse? :-"

On doit avoir trop de bois et trop d'électricité :wtf: :wtf:
"C'est quand il n'y a plus d'espoir qu'il ne faut désespérer de rien" Sénèque
https://youtu.be/0pK01iKwb1U

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 65018
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Filiére bois - energie

Message par energy_isere » 01 mai 2020, 21:29

Les cendres issues de la combustion du bois possèdent des caractéristiques intéressantes pour être valorisées sur des sols agricoles ou forestiers.

Frédéric DOUARD15 avril 2020

La société Biocombustibles SAS est l’un des principaux acteurs du Schéma régional des cendres issues des chaufferies bois en Normandie.

Ce schéma organise le maillage de huit plateformes de stockage mutualisées sur le territoire normand pour la valorisation agronomique des cendres foyères par un retour au sol sur la base d’un gisement est de 4000 tonnes par an. Ce schéma doit démontrer l’intérêt agronomique des cendres comme fertilisant minéral renouvelable, alternatif aux fertilisants commerciaux, et la simplicité de l’épandage des cendres.

L’exemple de l’épandage de Brosville dans le département de l’Eure a servi d’exemple pour cette vidéo.
vidéo : https://www.bioenergie-promotion.fr/658 ... replanter/

La valorisation agricole des cendres de bois de la papeterie de Saillat-sur-Vie

Frédéric DOUARD15 avril 2020

Les cendres de bois issues de la combustion de bois non pollué, récupérées sous les grilles des chaudières, peuvent constituer un excellent apport de minéraux forts utiles à la croissance des plantes et donc à l’agriculture. Afin d’éviter de mettre ce produit en décharge, pratique qui génère un gaspillage de matière noble et des coûts en pure perte, le fabricant de papier International Paper a initié dès 1996 une réflexion sur la valorisation agricole des 10 000 tonnes de cendres issues chaque année de la combustion d’écorces dans la chaudière de son site de production de Saillat-sur-Vienne.

Après une première étape de rapprochement avec le monde agricole au travers de la mise en place d’un partenariat avec les Chambres d’Agriculture de la Haute-Vienne et de Charente, des études avec essais en plein champs ont été engagées pour définir précisément la valeur agronomique des cendres et les seuils d’écotoxicité. En 2000, les conditions ont ainsi pu être réunies pour engager une procédure de plan d’épandage agricole. Les premières cendres ont ainsi pu être épandues dès 2001.

Pour encadrer et faciliter la gestion de cette activité avec ses nombreux intervenants, il a ensuite été décidé de constituer un Groupement d’Intérêt Economique et Environnemental, Cendrecor qui est la contraction de cendres d’écorces. Cette association, qui regroupe les 100 agriculteurs du plan d’épandage, encadre ainsi la valorisation à chacune de ses étapes : qualité, logistique, agronomie et gestion administrative.

Image
vidéo 5 mn https://www.bioenergie-promotion.fr/658 ... e-saillat/

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 65018
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Filiére bois - energie

Message par energy_isere » 01 mai 2020, 23:29

Comprendre la filière du chauffage automatique au bois en vidéo

Frédéric DOUARD19 mars 2020

Vidéo réalisée par la société Hargassner France et qui explique les fondamentaux du chauffage au bois au bois déchiqueté : ressource, combustion, économie, utilisation, entretien et témoignages.
14mn de vidéo : https://www.bioenergie-promotion.fr/650 ... -en-video/

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 65018
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Filiére bois - energie

Message par energy_isere » 18 juin 2020, 21:07

Européenne de biomasse planifie 50 à 100 millions d’euros d’investissements à Fessenheim

PHILIPPE BOHLINGER Usine Nouvelle 18/06/2020

Européenne de biomasse compte mobiliser entre 50 et 100 millions d’euros à Fessenheim (Haut-Rhin) en vue de produire des granules de bois à haut pouvoir calorifique ou "black pellets".

Européenne de biomasse, une société d’ingénierie basée à Paris, annonce son intention d’investir entre 50 et 100 millions d’euros à Fessenheim (Haut-Rhin) dans une usine de granules de bois à haut pouvoir calorifique ou "black pellets". Le projet prendrait pied sur la future zone d’activité EcoRhéna dont les 200 hectares au bord du Rhin doivent compenser les pertes d’emplois liées à l’arrêt de la centrale nucléaire.

Jean-Baptiste Marin, le PDG d’Européenne de biomasse, explique "avoir engagé des études en vue de construire à Fessenheim une unité de production d’une capacité de 125 000 à 250 000 pellets par an. Afin de mener à bien ce projet, nous nous associerons à des investisseurs, comme nous avons pu le faire dans la Marne".

Européenne de biomasse mettra en service en septembre 2020 à Pomacle-Bazancourt (Marne) une unité capable de produire 130 000 tonnes de "black pellets" à partir de résidus forestiers. 110 millions d’euros y ont été injectés et 40 emplois directs créés par la PME française et ses partenaires, le fonds Meridiam et la Banque des territoires. Ces derniers se sont associés au sein d’une société dédiée, FICA HPCI, en vue d’assurer la maîtrise d’ouvrage, la gestion et l’exploitation des installations. Meridiam détient 80,5 % des parts, la Banque des territoires 14,5 % et Européenne de biomasse 5 %.

La technologie repose sur le vapocraquage du bois, qui permet d’obtenir sous haute température et forte pression, un granule bois de couleur noire "dont le potentiel énergétique est supérieur de 40 % à un pellet classique", assure Jean-Baptiste Marin. A Pomacle-Bazancourt, les énergies électrique et thermique nécessaires aux procédés sont fournies par une centrale de cogénération biomasse dont la mise en service interviendra cet été. Une telle unité ne devrait pas être associée au projet alsacien, précise l’entreprise.
https://www.usinenouvelle.com/article/e ... im.N976861

Répondre