[Acteurs] Le secteur parapétrolier

Toute l'acualité, discutée à la lumière de la déplétion des réserves d'hydrocarbures.

Modérateurs : Rod, Modérateurs

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 66209
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: [Acteurs] Le secteur parapétrolier

Message par energy_isere » 20 nov. 2019, 20:00

Nouveau record de levage en vue pour le « Boka Vanguard » de Boskalis

Publié le 20/11/2019 lemarin

Le Boka Vanguard de Boskalis devrait bientôt battre un nouveau record mondial en transportant la cargaison la plus lourde jamais acheminée par un navire de levage lourd semi-submersible.

Image

Le « Boka Vanguard » transportera un FPSO représentant plus de 91 000 tonnes entre la Chine et le Brésil. (Photo : Boskalis)
https://lemarin.ouest-france.fr/secteur ... e-boskalis

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 66209
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: [Acteurs] Le secteur parapétrolier

Message par energy_isere » 04 déc. 2019, 09:01

Halliburton doit couper dans ses effectifs, 800 licenciements en Oklahoma.
Halliburton Slashes 800 Oklahoma Jobs As Shale Slowdown Bites

By Tsvetana Paraskova - Dec 03, 2019

Oilfield services provider Halliburton has notified the Oklahoma Office of Workforce Development that it would dismiss 800 employees, the Oklahoma agency’s spokesman David Crow tells The Associated Press, as oilfield services firms continue to cut costs amid slowing U.S. shale growth.

Halliburton sent a letter to the Oklahoman agency, announcing “mass layoff” of 808 employees in what is expected to be permanent job cuts in El Reno, Oklahoma. The company is also closing an office just outside Oklahoma City.

The facility which Halliburton is closing served as the command center for Halliburton’s Remote Operations to monitor well completions across all of Oklahoma and areas in Colorado, Kansas, and Texas, according to The Oklahoman.

El Reno’s mayor Matt White told The Oklahoman that Halliburton’s decision to permanently eliminate more than 800 jobs did not come as a complete surprise, because officials had expected potential layoffs for some time amid slowing activity in Oklahoma’s oil and gas sector.
.......
https://oilprice.com/Latest-Energy-News ... Bites.html

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 66209
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: [Acteurs] Le secteur parapétrolier

Message par energy_isere » 24 déc. 2019, 19:33

BOURBON : CLAP DE FIN POUR L'ÉQUIPEMENTIER PÉTROLIER, REPRIS PAR CINQ BANQUES FRANÇAISES

lundi 23 décembre 2019

Le tribunal de commerce de Marseille a décidé lundi de la cession des actifs du groupe de services maritimes pour l'industrie pétrolière Bourbon à la Société phocéenne de participations (SPP), un consortium de banques. Cette décision "conduit à la liquidation de la société cotée et à une perte totale pour les actionnaires et les porteurs d'obligations", comme avait prévenu le PDG de Bourbon Jacques de Chateauvieux.
......
https://www.tradingsat.com/bourbon-FR00 ... 93367.html

alain2908
Gaz naturel
Gaz naturel
Messages : 813
Inscription : 13 nov. 2005, 09:58

Re: [Acteurs] Le secteur parapétrolier

Message par alain2908 » 26 déc. 2019, 07:29

ce n'est pas un clap de fin ;
juste un clap de fin boursier.
L'entreprise continue son activité avec 5 nouveaux actionnaires mais ne sera plus cotée.

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 66209
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: [Acteurs] Le secteur parapétrolier

Message par energy_isere » 08 janv. 2020, 20:18

CGG : LA REPRISE SE CONFIRME

le 08/01/2020

(AOF) - Le redressement de CGG se confirme et le marché apprécie. En hausse de plus de 3% à 3,05 euros, le titre du spécialiste de la recherche sismique signe la plus forte progression du SBF 120 pour évoluer sur ses plus hauts niveaux depuis deux ans. Le groupe, durement frappé par la chute des cours du pétrole ces dernières années et sauvé de la faillite en 2017, s'attend à réaliser un chiffre d'affaires 2019 de 1,397 milliard de dollars, en hausse de 14%. CGG, qui avait révisé par deux fois son objectif de croissance au cours de ces derniers mois, tablait sur plus de 11%.
...........
https://www.capital.fr/entreprises-marc ... me-1359158

tita
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 2566
Inscription : 07 juin 2005, 11:22
Localisation : Franches-Montagnes (Suisse)

Re: [Acteurs] Le secteur parapétrolier

Message par tita » 11 janv. 2020, 10:36

Au sujet de Bourbon. En juillet 2019, la capitalisation s'élevait à 239 millions d'euros. C'est une perte totale pour les actionnaires.

Quand à la dette, elle s'élevait à €2.4 milliards et va être convertie en "capital" à hauteur de €1.7 milliards. Au lieu d'avoir un titre de dette ou des obligations, les créanciers (les banques donc) détiendront la majeur partie du capital-action de l'entreprise.

J'ai l'impression que les faillites par restructuration aux Etats-Unis (chapter 11) sont assez similaires... Les actionnaires perdent tout (mais en général, le titre est déjà au fond du gouffre) tandis que les créanciers (les banques) convertissent leur dette en capital et prennent le contrôle de l'entreprise. En général, il y a aussi des ventes d'actifs et des licenciements qui interviennent. Ici, ça n'a pas l'air d'être le cas, Bourbon reste intact. C'est juste une perte financière et un transfert de propriété. Ce qui est un peu curieux... Si l'entreprise avait un fonctionnement déficitaire, comment pourra-t-elle continuer à fonctionner sans restructuration de l'activité? Certes, la dette sera allégée et réduira les coûts des intérêts qui y sont liés. Mais c'est pas ça qui avait produit un déficit de 460 millions d'euros en 2018.

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 66209
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: [Acteurs] Le secteur parapétrolier

Message par energy_isere » 11 janv. 2020, 14:31

La société française CGG se retire de l’activité d’acquisition de données sismiques sur les fonds marins

Agence Ecofin 6 janv 2020

Très présente dans l’étude des fonds marins africains pour le compte de l’industrie pétrolière, la société française de relevés sismiques CGG a annoncé qu’elle se retire des activités d’acquisition de données sur les fonds marins. Elle a mis fin à son accord de coentreprise avec Seabed Geosolutions. Une fin de coopération en date du 31 décembre 2019.

Conformément à sa stratégie de retrait de ce segment, CGG a convenu de transférer sa participation de 40 % dans Seabed Geosolutions à la société néerlandaise d’expertise et d’assistance géotechnique à l’industrie Fugro. Cette opération sera conclue avant la fin du premier trimestre de 2020. CGG devra verser à Fugro une somme de 35 millions de dollars, en vertu des termes de l’accord entre les deux parties.

Avant la fin de l’année, les questions liées au financement et aux clauses de non-concurrence avec Seabed Geosolutions seront également réglées.

En incluant ce paiement, CGG prévoit, au terme de l’analyse des résultats de 2019, des flux de trésorerie nets positifs significatifs supérieurs à ses attentes. CGG est actuellement engagée sur plusieurs points intéressants en Afrique dont le Gabon, le Bénin, l’Angola, le Niger, le Mozambique, etc.
https://www.agenceecofin.com/exploratio ... nds-marins

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 66209
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: [Acteurs] Le secteur parapétrolier

Message par energy_isere » 21 janv. 2020, 20:24

Services pétroliers : une lourde charge plonge le groupe américain Halliburton dans le rouge

AFP parue le 21 janv. 2020

Le groupe de services pétroliers américain Halliburton est tombé dans le rouge en 2019, à cause d'une lourde charge de 2,2 milliards de dollars liée à l'activité de forage et à des indemnités de licenciement. L'entreprise, basée à Houston (Texas, sud), a enregistré une perte nette annuelle de 1,1 milliard de dollars, contre un bénéfice net de 1,66 milliard en 2018.

Le plus gros de ce déficit est survenu au quatrième trimestre: lors de cette période, Halliburton a essuyé une perte nette de 1,65 milliard en raison de charges. Mais si on exclut ces éléments exceptionnels, le groupe est dans le vert, présentant un profit de 295 millions de dollars, soit un bénéfice par action de 0,34 dollar supérieur au 0,29 dollar attendu en moyenne par les analystes financiers.

Les charges sont dues à des dépréciations d'actifs, dans l'activité de pompage et des équipements de forage des hydrocarbures, et à des indemnités de licenciement.

Halliburton a supprimé des milliers de postes l'an dernier, notamment dans les fonctions support, mais n'en donne pas le décompte exact.

Les sociétés de services pétroliers, comme Halliburton, pâtissent d'un ralentissement des activités de leurs clients aux États-Unis, où depuis quelques mois les majors réduisent leurs dépenses pour choyer leurs investisseurs.

Ces entreprises, qui fournissent des technologies et équipements nécessaires aux activités d'exploration, de forage et d'exploitation des puits, ont ainsi été contraintes de réduire drastiquement les prix de leurs services liés au pompage à pression et à la construction de puits pétroliers.

Le chiffre d'affaires de Halliburton a par exemple plongé de 17,6% à 11,88 milliards de dollars l'an dernier en Amérique du Nord. "Les clients ont réduit leur activité, ce qui a affecté nos prix", a expliqué le PDG Jeff Miller, cité dans le communiqué.

Dans l'ensemble, le chiffre d'affaires annuel du groupe a diminué de 6,6% à 22,41 milliards de dollars. La chute était de 12,6% au seul quatrième trimestre.

Misant sur l'international, Halliburton se veut optimiste pour 2020 et espère améliorer ses marges via une amélioration de ses prix. "En 2020, notre croissance à l'international devrait se poursuivre", a promis M. Miller.

Les recettes générées à l'international ont augmenté de 10% l'an dernier et représentent désormais 47% du chiffre d'affaires total, contre 40% en 2018.

La région Moyen-Orient/Asie a vu ses recettes progresser de 7% à 4,88 milliards de dollars, celles de l'Europe/Afrique ont bondi d'environ 11,5% à 3,29 milliards et enfin celles de l'Amérique latine ont augmenté de 14,5% à 2,36 milliards.
https://www.connaissancedesenergies.org ... uge-200121

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 66209
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: [Acteurs] Le secteur parapétrolier

Message par energy_isere » 22 janv. 2020, 20:41

La compagnie américaine McDermott en faillite

Publié le 22/01/2020

La compagnie parapétrolière américaine McDermott a annoncé le 21 janvier qu’elle se plaçait sous la protection du chapitre 11 de la loi américaine sur les faillites.
https://lemarin.ouest-france.fr/secteur ... n-faillite

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 66209
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: [Acteurs] Le secteur parapétrolier

Message par energy_isere » 30 janv. 2020, 20:06

Modec fournira le plus grand FPSO à ce jour du Brésil

Publié le 30/01/2020

Le nippon Modec a conclu un accord avec le norvégien Equinor en vue de concevoir et construire l’unité de production et stockage (FPSO) du champ présalifère brésilien Bacalhau, a-t-il annoncé le 30 janvier.

Image

L’unité de Bacalhau conduira à la deuxième application du concept de coque M350, la première étant destinée au FPSO du champ de gaz et condensats Barossa de ConocoPhillips, au large de l’Australie. (Illustration : Modec)
https://lemarin.ouest-france.fr/secteur ... -du-bresil

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 66209
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: [Acteurs] Le secteur parapétrolier

Message par energy_isere » 11 févr. 2020, 00:08

TechnipFMC annonce une dépréciation de 2,4 milliards de dollars

AFP parue le 10 févr. 2020

Le groupe de services pétroliers TechnipFMC a annoncé lundi une dépréciation de 2,4 milliards de dollars au quatrième trimestre "en grande partie due à l'évolution de se capitalisation boursière".

Le groupe indique avoir constaté lors "du test annuel de dépréciation de l'écart d'acquisition de la société" que sa capitalisation boursière "avait diminué de manière significative", essentiellement "à cause d'une plus grande incertitude géopolitique et de la baisse des prix des matières premières", affirme-t-il dans un communiqué.

La société, née de la fusion en 2017 de l'américain FMC Technologies et du français Technip, doit publier ses résultats le 26 février.

Elle doit dans les prochains mois se scinder entre "Technip Energies", basée à Paris mais immatriculée aux Pays-Bas, et "TechnipFMC", basée à Houston, qui reprendra notamment les activités sous-marines (segment Subsea).

La division des activités sous-marines est la plus touchée avec 1,3 milliard de dollars de dépréciation "en raison de la baisse de la capitalisation boursière de la société", précise le groupe pour qui cette charge "ne reflète pas un changement" des perspectives pour 2020.

L'activité Technologies de surface enregistre elle aussi une dépréciation de 700 millions de dollars. L'entreprise dit en effet revoir à la baisse ses perspectives pour le marché nord-américain en raison de l'"environnement compétitif" et du recentrage de ses activités dans la région.

L'activité "Onshore/Offshore", dédiée aux installations pétrolières terrestres et marines et qui reviendra à Technip Energies, n'enregistre en revanche pas de dépréciation en raison d'une "amélioration des perspectives de marché", selon le groupe qui évoque la croissance du carnet de commande dans les projets de gaz naturel liquéfié (GNL).

Par ailleurs, la société va enregistrer d'autres charges de dépréciation d'un montant d'environ 400 millions de dollars, la plupart dans le segment des activités sous-marines. TechnipFMC prévoit par ailleurs 50 millions de dollars de charges liés notamment à la séparation des deux entités et à leur restructuration.

Le groupe prévoit un chiffre d'affaires 2019 "proche de la médiane des prévisions" à 13,5 milliards de dollars.

L'entreprise, comme le reste du secteur des services pétroliers, a souffert après la chute des cours de 2014, lorsque les grandes compagnies se sont mises à réaliser des économies et abandonner des projets. L'environnement s'est depuis peu à peu amélioré mais TechnipFMC a subi en 2018 une perte de près de deux milliards de dollars, conséquence d'importantes dépréciations et d'une provision pour couvrir des problèmes judiciaires.
https://www.connaissancedesenergies.org ... ars-200210

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 66209
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: [Acteurs] Le secteur parapétrolier

Message par energy_isere » 21 févr. 2020, 18:43

Vallourec accroît son chiffre d’affaires Oil & Gas de 11 % en 2019

Publié le 21/02/2020

Le spécialiste français des solutions tubulaires Vallourec a vu son chiffre d’affaires Pétrole et Gaz croître de 11 % l’an dernier.
https://lemarin.ouest-france.fr/secteur ... 11-en-2019

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 66209
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: [Acteurs] Le secteur parapétrolier

Message par energy_isere » 27 févr. 2020, 21:25

TechnipFMC annonce une nouvelle perte en 2019 en raison de dépréciations d'actifs

AFP parue le 27 févr. 2020

Le groupe de services pétroliers franco-américain TechnipFMC s'est enfoncé dans le rouge en 2019, avec une perte de 2,4 milliards de dollars contre 1,9 milliard un an plus tôt, pénalisé par des dépréciations d'actifs qui ont atteint 2,3 milliards de dollars, selon un communiqué.

Le groupe, qui avait annoncé cette dépréciation le 10 février, a également fait face à des charges de transaction et d'intégration d'entreprises d'un montant de 148,2 millions de dollars. Il a aussi passé une provision de 46,3 millions de dollars pour couvrir des problèmes judiciaires. L'excédent brut d'exploitation (Ebitda) ajusté est resté quasiment stable (-0,5%) à 1,5 milliard de dollars.

TechnipFMC, comme le reste du secteur des services pétroliers, avait souffert après la chute des cours du brut de 2014, lorsque les grandes compagnies se sont mises à réaliser des économies et abandonner des projets. L'environnement s'est depuis peu à peu amélioré. Les voyants d'activité sont ainsi au vert pour le groupe: son chiffre d'affaires a progressé de 6,8% l'an dernier pour atteindre 13,4 milliards de dollars et les prises de commandes ont bondi de 58,8% en un an pour atteindre 22,7 milliards.

"Au-delà de cette remarquable réussite commerciale enregistrée en 2019, nous avons de manière proactive pris des mesures pour mieux nous positionner en 2020 et au-delà", a commenté Doug Pferdehirt, PDG de TechnipFMC, cité dans le communiqué. "Notre annonce de scission en deux leaders industriels (...) diversifiés est à cet égard un mouvement ambitieux et visible", a-t-il ajouté.

Moins de trois ans après la fusion qui lui avait donné naissance, TechnipFMC avait annoncé le 10 février sa scission, qui se traduira par une division entre deux entreprises, Technip Energies", basée à Paris, et "TechnipFMC", basée à Houston, qui reprendra notamment les activités sous-marines (segment Subsea). L'opération doit avoir lieu dans les prochains mois.
https://www.connaissancedesenergies.org ... ifs-200227

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 66209
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: [Acteurs] Le secteur parapétrolier

Message par energy_isere » 27 févr. 2020, 21:30

Pertes nettes enregistrées en 2019 par le groupe parapétrolier Subsea 7

Publié le 26/02/2020

Le parapétrolier Subsea 7 a vu son chiffre d’affaires fondre de 10 % l’an dernier, à 3,7 milliards de dollars, a-t-il annoncé le 26 février.
https://lemarin.ouest-france.fr/secteur ... apetrolier

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 66209
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: [Acteurs] Le secteur parapétrolier

Message par energy_isere » 06 mars 2020, 08:21

CGG réduit sa perte en 2019, vigilant sur le coronavirus

AFP parue le 06 mars 2020

Le groupe parapétrolier CGG a continué de réduire sa perte en 2019 et veut poursuivre sa croissance cette année, tout en se disant vendredi vigilant sur l'impact du nouveau coronavirus sur les cours et les projets pétroliers.


La perte nette a atteint 61,5 millions de dollars l'an dernier, réduite par rapport aux 95,8 millions en 2018, a indiqué l'entreprise dans un communiqué.

Le bénéfice net des seules activités poursuivies a atteint 126,2 millions de dollars en 2019, en net recul par rapport aux 504,2 millions de 2018.

Le chiffre d'affaires de CGG a pour sa part progressé de 13% à 1,356 milliard.

L'entreprise, spécialisée dans les géosciences pour la recherche d'hydrocarbures, avait durement souffert, comme l'ensemble du secteur parapétrolier, à la suite de la chute des cours du brut il y a quelques années. Les compagnies pétrolières et gazières avaient alors taillé dans leurs dépenses et abandonné des projets.

A la suite de ces difficultés, CGG a subi une restructuration financière et s'est recentré sur certains activités.

Pour 2020, CGG table sur une "croissance à un chiffre, en milieu de fourchette" de son chiffre d'affaires (par rapport à un chiffre d'affaires 2019 retraité de 50 millions de dollars des commissions de transferts exceptionnels).

Cela compte tenu d'un "impact limité" du coronavirus Covid-19.

"Nous restons vigilants sur l'évolution de la situation sur nos activités et sur une révision possible par nos clients des plans E&P (exploration et production) compte tenu de la volatilité du prix du pétrole", prévient toutefois CGG.

Les cours ont effet reculé ces dernières semaines. Le baril de Brent de la mer du nord a terminé jeudi à son plus bas niveau en deux ans et demi, sous les 50 dollars.
https://www.connaissancedesenergies.org ... rus-200306

Répondre