[Acteurs] La compagnie TOTAL

Toute l'acualité, discutée à la lumière de la déplétion des réserves d'hydrocarbures.

Modérateurs : Rod, Modérateurs

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 65545
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: [Acteurs] La compagnie TOTAL

Message par energy_isere » 02 sept. 2020, 12:47

Total : rentrée solaire

Par Johann Corric le 01/09/2020

Le groupe dirigé par Patrick Pouyanné sépare en deux parties sa filiale Sunpower spécialisée dans l’énergie solaire. Total demeure l’actionnaire principal des deux entités. Notre conseil sur l’action en amont de la journée investisseurs du 30 septembre.

Le géant du pétrole scinde en deux Sunpower, dont il détient 51,7% du capital.

Le producteur d’énergie photovoltaïque introduit en Bourse son activité de fabrication de panneaux solaires.

Total demeure actionnaire à hauteur de 34,6% de cette nouvelle société baptisée Maxeon Solar Technology.

En attendant le 30 septembre

Cette scission doit permettre aux deux groupes «d’exploiter pleinement leurs atouts en se concentrant chacun sur ses business et marchés», estime le PDG de groupe français, Patrick Pouyanné.

Relativement anecdotique à l’échelle de Total, cette opération confirme une nouvelle fois que le pétrolier reste très actif dans les énergies renouvelables.

Les dirigeants pourraient d’ailleurs y préciser leurs ambitions lors de la journée investisseurs du 30 septembre prochain.

En cas d'investissements accrus dans le secteur, un ajustement de la politique de rémunération des actionnaires ne peut être exclu mais nous n’anticipons pas une baisse du dividende, sécurisé par le récent rebond du prix du pétrole.

Au cours actuel de l’action, le coupon offre un rendement très attrayant de 7,8%.
https://www.lerevenu.com/bourse/conseil ... ee-solaire

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 65545
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: [Acteurs] La compagnie TOTAL

Message par energy_isere » 07 sept. 2020, 22:17

Brésil : Total renonce à opérer ses blocs du delta de l’Amazone

Publié le 07/09/2020 lemarin

Total a informé en août ses partenaires Petrobras et BP qu’il démissionnait de son rôle d’opérateur des cinq blocs d’exploration qu’ils détiennent ensemble dans le bassin Foz de Amazonas, a-t-il fait savoir le 7 septembre.
https://lemarin.ouest-france.fr/secteur ... e-lamazone

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 65545
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: [Acteurs] La compagnie TOTAL

Message par energy_isere » 07 sept. 2020, 22:36

Pourquoi Total lâche l’exploration offshore controversée du bassin Foz do Amazonas au Brésil

AURÉLIE BARBAUX Usine Nouvelle le 07/09/2020

Total a annoncé démissionner de son rôle d’opérateur dans l’exploration offshore de cinq blocs dans le bassin de Foz DO Amazonas, au Brésil. La raison invoquée, une incertitude réglementaire, n’est pas la seule.

Aidé par la crise pétrolière et du Covid, Greenpeace vient de marquer un point contre Total. La major a décidé d'abandonner son rôle d’opérateur dans l’exploration pétrolière de cinq blocs du bassin de Foz do Amazonas, à 120 kilomètres au large du Brésil, devant l’embouchure de l’Amazone.

Dans un communiqué daté du 9 septembre 2020, Total indique avoir notifié le 19 août 2020 à ses partenaires sa démission de son rôle d'opérateur des blocs FZAM- 57, FZA-M-86, FZA-M-88, FZA-M-125 et FZA-M-127. Il a aussi informé l'Agence nationale du pétrole, du gaz naturel et des biocarburants (ANP) de cette décision. Total devra néanmoins continuer de mener les processus administratifs, pour le compte de ses partenaires Petrobras et BP jusqu’en février 2021, le temps de désigner un nouvel opérateur et de lui transférer les activités.

Image

UN PLAN D'ÉCONOMIE

Cette décision ne marque en rien un retrait de Total de l’exploration-production au Brésil, un pays où il est présent depuis 40 ans et où il emploie 3 000 personnes. Au contraire, le 17 août dernier, le Français annonçait lancer la phase 3 du champ de Mero, exploité depuis 2017 avec une unité flottante de production, de stockage et de déchargement située en eaux profondes à 180 kilomètres des côtes de Rio de Janeiro. Mero 3 aura une capacité de traitement liquide de 180 000 barils par jour. Son démarrage est prévu d’ici à 2024. En novembre 2019, Total annonçait aussi le démarrage de la production du projet Iara (block BM-S-11A), situé dans les eaux profondes du bassin pré-salifère de Santos.

Mais Total, durement touché par la crise de surproduction pétrolière amplifiée par la crise sanitaire, doit faire des économies pour boucher les 13 milliards de manque à gagner prévus pour 2020. Et son plan d’économie comporte, entre autres, une réduction de 4 milliards de dollars de ses investissements d’exploration production en 2020.

AUTORISATION ENVIRONNEMENTALE REFUSÉE

Ce n’est pas la principale raison de ce désengagement de Total dans ce projet d’exploration de blocs acquis en 2013, suite à un appel d’offres de l’ANP. Malgré des études de Total démontrant que les forages exploratoires seraient effectués à 40 km d’un massif corallien que souhaitent défendre les écologiques de Greenpeace, la demande d’autorisation environnementale, déposée dès 2014 a été refusée en décembre 2018, avec confirmation en avril 2019, à la coentreprise gérant ce projet. Elle est composée de Total (40%), BP (30%) et Petrobras (30%).

Total, déjà sous les feux d’autres critiques d’ONG sur des sites d’exploration au Mozambique et en Ouganda, ferme ainsi un front de lutte avec les ONG environnementales.

Ce n'est qu'un début, car Total reste, pour l’instant, actionnaire du projet. Le Français pourrait chercher à se désengager. Le pétrolier brésilien Petrobras serait peut-être mieux à même de valoriser ces blocs.
https://www.usinenouvelle.com/article/p ... l.N1000644

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 65545
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: [Acteurs] La compagnie TOTAL

Message par energy_isere » 22 sept. 2020, 09:15

Total : BlackRock dépasse les 5% du capital

CERCLE FINANCE•21/09/2020

La société BlackRock agissant pour le compte de clients et de fonds dont elle assure la gestion, a déclaré avoir franchi en hausse, le 18 septembre 2020, le seuil de 5% des droits de vote de la société Total SE et détenir, pour le compte desdits clients et fonds, 144 213 712 actions Total SE représentant autant de droits de vote, soit 5,44% du capital et 5,14% des droits de vote de cette société.

Ce franchissement de seuil résulte d'une augmentation du nombre d'actions Total SE détenues à titre de collatéral.
https://www.google.com/amp/s/www.bourso ... 6a5fccaa8d

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 65545
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: [Acteurs] La compagnie TOTAL

Message par energy_isere » 25 sept. 2020, 16:50

Total se renforce sur le marché solaire espagnol

REUTERS•25/09/2020

Le groupe Total annonce vendredi avoir conclu un accord avec l'espagnol Ignis en vue de développer 3,3 gigawatts (GW) de projets solaires situés à proximité de Madrid et en Andalousie.

Cet accord porte à plus de 5 GW le portefeuille de Total dans des projets solaires en développement en Espagne d'ici 2025, lui permettant de contribuer à l'ambition de l'Espagne de produire 70% de son électricité à partir d'énergies renouvelables d'ici 2030, puis 100% d'ici le milieu du siècle.

Ce portefeuille d'électricité solaire devrait en outre permettre à Total de couvrir l'intégralité de la consommation électrique de ses sites industriels en Europe d'ici 2025.

Les premiers projets du portefeuille d'Ignis sont prévus pour démarrer en 2022 avec l'objectif de les mettre tous en production d'ici 2025, précise le groupe dans un communiqué.

Face au déclin anticipé de la consommation de pétrole, Total s'est donné pour ambition de long terme de faire partie des cinq plus grands producteurs mondiaux d'énergies renouvelables, déclare son PDG Patrick Pouyanné dans un entretien mis en ligne sur le site internet du Parisien.
https://www.boursorama.com/bourse/actua ... mbol=1rPFP
Solaire : Total renforce son implantation en Espagne avec 3,3 GW de nouveaux projets

AFP parue le 25 sept. 2020

Total a annoncé vendredi avoir investi dans le développement de fermes solaires en Espagne auprès de la société espagnole Ignis pour une capacité de 3,3 gigawatts. La construction des premières fermes solaires doit débuter en 2022, et la production d'électricité sera effective sur tous les sites d'ici 2025.

Ces fermes solaires seront construites puis opérées par Total près de Madrid et en Andalousie. Elles feront l'objet d'une joint venture les cinq premières années, possédée à 70% par Total et 30% par le développeur espagnol Ignis. A l'issue des cinq premières années, Total possèdera et exploitera en nom propre les fermes solaires ainsi créées.

"L'Espagne est un pays prioritaire pour Total en Europe et nous comptons bien tirer parti des opportunités de croissance que le pays propose pour répondre concrètement aux défis de la transition énergétique en route vers la neutralité carbone" a déclaré le PDG de Total Patrick Pouyanné, cité dans un communiqué. Le groupe souligne que "cette opération porte à plus de 5 GW son portefeuille de projets solaires en développement en Espagne d'ici 2025."

En février 2020, Total avait déjà acquis un portefeuille de 1,2 GW de projets à la société espagnole Solarbay et lancé une coentreprise avec le développeur de centrales solaires Powertis pour le développement de 800 MW de projets photovoltaïques en Espagne. En outre, "ce portefeuille d'électricité solaire permettra au groupe de couvrir l'intégralité de la consommation électrique de ses sites industriels en Europe d'ici 2025", en achetant près de 6 TWh par an d'électricité verte produite par ces sites solaires espagnols, selon ce communiqué.

"Cette décision, a déclaré M. Pouyanné, apporte une preuve concrète de notre décision d'avancer vers la décarbonation de nos opérations européennes en ligne avec notre nouvelle ambition climat." Le groupe s'est engagé à la neutralité carbone en Europe en 2050 et a pour objectif d'installer 25 gigawatts de capacités d'énergies renouvelables d'ici à 2025.
https://www.connaissancedesenergies.org ... ets-200925

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 65545
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: [Acteurs] La compagnie TOTAL

Message par energy_isere » 25 sept. 2020, 19:13

Total veut être dans le top 5 mondial des producteurs d'énergies renouvelables

Usine Nouvelle 24/09/2020

Total se donne pour ambition de long terme de faire partie des cinq plus grands producteurs mondiaux d'énergies renouvelables face au déclin anticipé de la consommation de pétrole, déclare son PDG Patrick Pouyanné dans un entretien au Parisien.

A l'horizon 2050, l'industriel français Total se fixe pour objectif de produire 20% de pétrole, 40% de gaz et 40% de renouvelable contre respectivement 55% de pétrole, 40% de gaz, et moins de 5% d'électricité renouvelable aujourd'hui. "Total a ainsi l'ambition d'être dans le Top 5 mondial des producteurs d'énergies renouvelables", explique son PDG Patrick Pouyanné dans un entretien publié sur le site internet du Parisien.

Total va donc continuer à chercher du pétrole pas cher mais on n'investira plus dans des projets trop coûteux", ajoute-t-il.

Total doit annoncer vendredi 25 septembre de nouveaux projets solaires en Espagne, représentant une production supplémentaire de 3 gigawatts.

Multiplication des projets d'électricité renouvelable

Depuis le début de l'année, il a annoncé des projets d'électricité renouvelable représentant 12 gigawatts, soit l'équivalent d'une "dizaine de gros réacteurs nucléaires", explique Patrick Pouyanné, ajoutant que la société vise un doublement de ses capacités au cours des cinq prochaines années.

Total s'est en outre engagé dans l'installation de bornes de recharge destinées aux voitures électriques avec la reprise cette semaine du réseau exploité par l'entrepreneur Vincent Bolloré (groupe Bolloré) à Londres après celle d'un réseau de 20 000 bornes à Amsterdam aux Pays-Bas.
https://www.usinenouvelle.com/article/t ... s.N1009004

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 65545
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: [Acteurs] La compagnie TOTAL

Message par energy_isere » 28 sept. 2020, 12:02

Forages d'exploration au Brésil: Total se retire d'un projet controversé

AFP•28/09/2020

Le groupe pétrolier français Total a annoncé lundi transférer à Petrobras sa participation dans un projet d'exploration au Brésil, situé dans l'embouchure de l'Amazone et contesté depuis plusieurs années par des organisations de défense de l'environnement.

Début septembre, Total avait déjà annoncé mettre fin à son rôle "d'opérateur" dans les cinq secteurs d'exploration en question, un projet ou il était associé depuis 2013 avec le britannique BP et le brésilien Petrobras.

Lundi, le groupe français a annoncé "quitter" le bassin de Foz do Amazonas, après avoir conclu un accord avec Petrobras "le 24 septembre pour lui transférer sa participation de cinq blocs d'exploration", situés à 120 kilomètres au large du Brésil.

"Ces blocs sont référencés FZA-M-57, FZA-M-86, FZA-M-88, FZA-M-125 et FZA-M-127. La clôture de la transaction est soumise aux droits de préemption des partenaires dans les blocs et aux approbations réglementaires standards", précise le communiqué.

En décembre 2018, Total s'était vu refuser par le Brésil la licence environnementale pour effectuer des forages dans ces blocs d'exploration, en raison d'"importantes incertitudes" lors de situations d'urgence, la presse locale ayant à l'époque notamment évoqué "la possibilité d'une fuite de pétrole qui pourrait affecter les récifs coralliens présents dans la région et par extension la biodiversité marine.

Le refus de ce permis avait été demandé par le parquet du Brésil et par des organisations de défense de l'environnement.

Selon l'ONG Greenpeace qui avait publié un communiqué début septembre, Total avait récemment "relancé le processus d'acquisition des licences environnementales pour forer près du Récif de l'Amazone, un écosystème unique et vulnérable, encore méconnu".

L'association environnementale affirmait que le groupe pétrolier "misait sur Jair Bolsonaro, président d'extrême-droite, climato-sceptique notoire, pour relancer ses projets de forages au large du Brésil".
https://www.boursorama.com/actualite-ec ... e1fed1158a

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 65545
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: [Acteurs] La compagnie TOTAL

Message par energy_isere » 30 sept. 2020, 20:57

Total n'envisage pas de déclin de la demande de pétrole au cours des prochaines années

29/09/2020 DOWJONES

La demande de pétrole n'a pas encore entamé son déclin car elle est notamment soutenue par la demande des pays émergents, a estimé le président-directeur général de Total, Patrick Pouyanné, mardi lors de la présentation des perspectives énergétiques du groupe à l'horizon 2050.

Total envisage un plateau de la demande "autour de 2030". "A vrai dire, personne ne sait quand le pic sera atteint", a souligné Patrick Pouyanné lors d'une journée investisseurs.

"Certains pensent que le pic est peut-être déjà là. Il est évident que le Covid a un impact à court terme. Mais nous ne sommes pas de ceux qui pensent que la demande ne reviendra pas aux niveaux de l'année dernière", a-t-il ajouté.

Le groupe britannique BP avait estimé plus tôt ce mois que la demande mondiale de pétrole devrait atteindre son pic au cours des prochaines années. La major britannique estimait également que la consommation de pétrole pourrait ne jamais retrouver les niveaux atteints en 2019.
https://www.google.com/amp/s/investir.l ... 928583.php

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 65545
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: [Acteurs] La compagnie TOTAL

Message par energy_isere » 01 oct. 2020, 21:02

Image

Total délaisse le brut pour le GNL et l’électricité

Publié le 30/09/2020 lemarin

Patrick Pouyanné, PDG de Total, a présenté le 30 septembre à Paris la stratégie et les perspectives du groupe, qui ne parie plus sur le brut pour sa croissance.

Total intègre deux fondements dans sa stratégie : la croissance de la demande énergétique et la neutralité carbone, objectif fixé pour 2050. « La stratégie de Total vise à se transformer en un groupe multiénergie en faisant croître de manière rentable sa production d'énergie à partir de gaz naturel liquéfié et d'électricité, les deux marchés en plus forte croissance, pour créer de la valeur à long terme pour ses actionnaires », indique le groupe.

Dans la prochaine décennie, Total ambitionne d'augmenter d’un tiers sa production d'énergie, qui passerait d’environ 3 à 4 millions de barils équivalents pétrole par jour. Cette croissance proviendra pour moitié du GNL et pour l'autre de l’électricité, principalement à partir d'énergies renouvelables. Les investissements rentables dans les renouvelables et l’électricité augmenteront progressivement, en passant de 2 à 3 milliards de dollars par an, et représenteront alors plus de 20 % des investissements nets du groupe (évalués entre 13 et 16 milliards de dollars sur la période 2022-2025 mais seulement à 12 en 2021).


30 % de produits pétroliers

Au cours de la prochaine décennie, les ventes de produits pétroliers du groupe diminueront de près de 30 %, et les ventes de Total seront alors composées de 30 % de produits pétroliers, 5 % de biocarburants, 50 % de gaz et 15 % d’électricité, essentiellement renouvelable. Total se concentrera sur les projets pétroliers à bas coût, en privilégiant la valeur par rapport au volume, et développera son portefeuille de projets pétroliers, ayant tous une rentabilité supérieure à 15 % à 50 dollars le baril, tout en s’assurant que le choix de ses investissements est cohérent avec son ambition climat. D’où la cession récente de ses intérêts dans le bassin amazonien.

Les ventes de GNL de Total atteindront 50 millions de tonnes par an d’ici à 2025 et doubleront entre 2020 et 2030. Le cash-flow de l’activité intégrée de GNL augmentera de 40 %, à plus de 4 milliards de dollars en 2025 dans un environnement où Total estime le prix du baril de brut à 50 dollars.

Développant un modèle intégré de la production d’électricité jusqu’aux ventes aux clients résidentiels et commerciaux, en passant par le stockage et le négoce, Total vise une production nette de 50 TWh et des ventes de 80 TWh à 9 millions de clients d'ici à 2025. Total a pour ambition de devenir un leader mondial dans le domaine des énergies renouvelables, et porte son objectif à 35 GW de capacité brute en 2025 (70 % déjà en portefeuille) avec l’ambition d’une croissance de 10 GW par an au-delà, comme il l’a réalisé en 2020.


Adapter la capacité de raffinage

Comme en témoigne la cession de la raffinerie anglaise de Lindsey et la transformation qui vient d'être annoncée de celle de Grandpuits en une plateforme zéro pétrole, Total continuera d’adapter la capacité de raffinage et les ventes à l’évolution de la demande, notamment en Europe. Dans le même temps, le groupe augmentera sa production et ses ventes de biocarburants, la demande pour ces produits renouvelables étant soutenue par des politiques visant la neutralité carbone. La production de diesel renouvelable de Total devrait atteindre plus de 2 millions de tonnes par an d'ici 2025.
https://lemarin.ouest-france.fr/secteur ... lectricite

Pas un mot sur une stratégie future sur l' hydrogène.

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 65545
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: [Acteurs] La compagnie TOTAL

Message par energy_isere » 05 oct. 2020, 13:10

dans le post ci dessus energy_isere a écrit :
01 oct. 2020, 21:02
.......

Pas un mot sur une stratégie future sur l' hydrogène.
Et oui Usine Nouvelle le remarque aussi :
L'hydrogène, le trou dans la raquette de Patrick Pouyanné pour la nouvelle stratégie multi-énergies de Total
AURÉLIE BARBAUX Usine Nouvelle le 05/10/2020

ANALYSE Total n’a pas anticipé le virage vers l’hydrogène vert de l’Europe et de la Chine. L'analyse d'Aurélie Barbaux, grand reporter à L'Usine Nouvelle.

La nouvelle stratégie à dix ans de Total est simple. La major française va produire plus d’énergies pour répondre à la demande croissante des pays émergents. De 3 millions de barils équivalent pétrole par jour, Total va passer à 4 Mbep/j.

Cette énergie sera plus diversifiée, avec au moins autant de pétrole qu’aujourd’hui, plus de gaz naturel, 15 % d’électricité produite à partir de renouvelables et de gaz, 5 % de biocarburants et un soupçon de biogaz.

Ce virage vers les électrons – entamé depuis 2011 avec l’acquisition de SunPower et renforcé avec celle de Saft en 2016, de 30 % de Total Eren en 2017 et de Quadran en 2018 – permet à Total de s’inscrire dans l’autre grande tendance des marchés de l’énergie, l’électrification du monde. Le groupe prend très au sérieux les ambitions de neutralité carbone de l’Europe en 2050 et de la Chine en 2060.

À FOND SUR L'ÉLECTRON ET LE BIODIÉSEL…

Patrick Pouyanné compte sur les revenus du pétrole pour financer la construction, très capitalistique, de près de 80 gigawatts de nouvelles capacités de production d’électricité d’ici à 2030. Il investit dans les bornes de charge électrique en Europe et se positionne sur le marché des batteries de véhicules électriques via une coentreprise Saft-Opel.

Total va également construire une deuxième bioraffinerie en France pour produire du biodiésel sans huile de palme pour l’aérien. Pour aider ses grands clients industriels à réduire leurs émissions, Total investit également dans le captage et stockage de CO2 à échelle industrielle en Norvège.

… MAIS L'HYDROGÈNE VERT À LA TRAÎNE

Tout y est pour décarboner son mix énergétique, ou presque. Total n’a pas anticipé le virage vers l’hydrogène vert de l’Europe et de la Chine. Or l’électrolyse de l‘eau pourrait mobiliser jusqu’à 25 % de la production électrique. Les scénarios prospectifs à 2050 du Total Outlook n’en tiennent quasiment pas compte. Patrick Pouyanné, qui y voit surtout une solution de stockage des renouvelables, avait laissé l’hydrogène à Engie lorsqu’il lui a racheté ses activités GNL. Il doit s’en mordre les doigts.
https://www.usinenouvelle.com/article/l ... l.N1012029

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 65545
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: [Acteurs] La compagnie TOTAL

Message par energy_isere » 07 oct. 2020, 20:23

Total lance la cession de ses activités résine

Le 07/10/2020 FRANCFORT (Reuters)

Total va céder ses activités résine dans le cadre de son plan stratégique qui prévoit de se séparer d'actifs non stratégiques pour accélérer sa transition vers les énergies renouvelables, a-t-on déclaré à Reuters de sources proches du dossier.

Le groupe pétrolier français est conseillé par Credit Suisse pour cette opération, dont le montant est évalué à 500-600 millions d'euros, dette comprise.

Total et Credit Suisse ont refusé de commenter ces informations.
https://www.usinenouvelle.com/article/t ... e.N1013714

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 65545
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: [Acteurs] La compagnie TOTAL

Message par energy_isere » 13 oct. 2020, 23:52

Suite de ce post du 4 juin 2019 viewtopic.php?p=2284291#p2284291
Transneft et Rosneft remboursent Total pour les livraisons de pétrole pollué via l'oléoduc Droujba

AFP parue le 13 oct. 2020

Les groupes Transneft, qui détient le monopole des oléoducs en Russie, et Rosneft, premier exportateur de pétrole russe, ont remboursé Total pour les livraisons de pétrole pollué via l'oléoduc Droujba en 2019, a indiqué mardi Transneft.

"Le groupe (Transneft), Rosneft et Total ont conclu un accord concernant les volumes de pétrole livrés par oléoduc à la raffinerie allemande Leine, propriété du groupe Total", a déclaré Transneft dans un communiqué, qui ne mentionne pas le montant du remboursement. Il s'agit d'une indemnisation pour la livraison en avril 2019 de pétrole pollué par l'oléoduc Droujba ("Amitié" en russe), l'un des plus longs du monde, vers un certain nombre de pays dont l'Allemagne, la Slovaquie et la Pologne.

La découverte de pétrole russe de mauvaise qualité, car contaminé par des chlorures, avait entraîné l'interruption des approvisionnements au printemps 2019. Si le communiqué ne précise pas la somme versée à Total, on sait néanmoins que Transneft s'est engagé à rembourser jusqu'à 15 dollars par baril de pétrole pollué livré, et a mis de côté plus de 20 milliards de roubles pour ce faire.

En tout, au premier semestre 2020, Transneft a versé 5,2 milliards de roubles (52,3 millions d'euros au taux actuel) de compensations en lien avec cet incident. On ignore le montant remboursé par Rosneft, de manière générale et à Total en particulier, une demande de l'AFP étant restée sans réponse.

Cette pollution, qui a contaminé plusieurs millions de tonnes de pétrole, a provoqué une baisse des exportations russes et a affecté les résultats de Rosneft au deuxième trimestre 2019. Elle a également provoqué un énième conflit d'envergure entre Rosneft et Transneft, tous deux dirigés par des proches du président.

Le patron de Transneft Nikolaï Tokarev avait affirmé au président russe Vladimir Poutine que la contamination avait eu lieu au sein d'un groupe privé chargé de recueillir du pétrole auprès de petits producteurs dans la région de Samara et de l'acheminer vers les oléoducs.
https://www.connaissancedesenergies.org ... lue-201013

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 65545
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: [Acteurs] La compagnie TOTAL

Message par energy_isere » 21 oct. 2020, 20:14

Total dévoile ses recherches dans l'utilisation du calcul quantique lors du Quantum Computing in Paris-Saclay

KEVIN POIREAULT Publié le 21/10/2020à

Au milieu de présentations des acteurs français majeurs du calcul quantique qui défilaient lors de Quantum Computing in Paris-Saclay, un événement en ligne organisé le 20 octobre, Total est venu faire le point sur son implication dans le domaine, en tant qu'utilisateur final. Si elles n’en sont encore qu’à l’étape de recherche, les ambitions quantiques du géant français de l’énergie sont bien plus que des simples velléités.

............
Lire : https://www.industrie-techno.com/articl ... clay.62264

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 65545
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: [Acteurs] La compagnie TOTAL

Message par energy_isere » Hier, 14:06

Ah j'avais loupé ça du 7 octobre :
Dans le recyclage, Total fait feu de tout plastique

MYRTILLE DELAMARCHE Usine Nouvelle 07/10/2020

Le groupe énergétique français Total, qui diversifie peu à peu ses activités hors des hydrocarbures fossiles, accélère dans le recyclage des plastiques. L’Usine Nouvelle a dressé un bilan de ses projets en cours avec sa directrice polymères, Valérie Goff.

Total a annoncé, le 24 septembre en présentant son projet de reconversion de la raffinerie de Grandpuits (Seine-et-Marne) en plate-forme de chimie verte, la construction d’ici 2023 d’une usine de recyclage chimique des plastiques. Cette unité de pyrolyse sera construite d’ici 2023 avec son partenaire espagnol Plastic Energy. Ce dernier porte désormais mal son nom, puisque le Tacoil, l’huile synthétique qu’il tire du chauffage à plusieurs centaines de degrés de différentes résines plastiques, ne servira plus uniquement de combustible énergétique mais bien de matière première pour re-produire des polymères.

RECYCLER DES PLASTIQUES DESTINÉS À L'INCINÉRATION

"Le flux de déchets qui alimentera Grandpuits ne viendra pas concurrencer le recyclage mécanique", précise à L'Usine Nouvelle Valérie Goff, directrice polymères de Total. "Il fallait que nous alimentions cette unité avec un flux jusque-là destiné à l’incinération." L’usine traitera des plastiques complexes, "principalement du polyéthylène mais aussi du polypropylène et – c’est très important pour nous – du polystyrène, dans des proportions bien supérieures à celles qu’on trouve habituellement dans les déchets issus de la collecte sélective". Ce qui suppose différentes sources d’approvisionnements, et une filière qui reste à consolider.

Si Total a choisi Plastic Energy comme partenaire à Grandpuits, c’est parce qu’il a pu tester son Tacoil. "Nous achetons une partie de la production de son usine à Séville, et sommes en train de produire des polymères avec dans notre unité pétrochimique d’Anvers", explique Valérie Goff. "Nous avons pu vérifier que cette huile de pyrolyse était compatible avec nos craqueurs et nos unités de polymères."

Le projet de Grandpuits est l’un des plus ambitieux de Total dans le recyclage de plastiques. Mais c’est loin d’être le seul. L’objectif affiché par le groupe est de produire 30% de ses polymères via le recyclage d’ici 2030. Pour l’atteindre, pas question de faire la fine bouche sur une technologie.

LE RECYCLAGE DU POLYSTYRÈNE, PAR TOUS LES MOYENS

Total teste aussi à Carling le recyclage du polystyrène par dissolution. Chaque année, quelque 110 000 tonnes d’emballages en polystyrène sont mis sur le marché en France, qui ne trouvent pour la plupart pas d’exutoire. Après avoir établi, en 2018, un partenariat avec Citeo, Syndifrais, Soprema et Saint-Gobain pour diriger vers l’isolation les matières récupérées des pots de yaourt, Total s’intéresse de plus en plus au recyclage pour sa capacité à alimenter sa propre production de polymères. "Les tests continuent à Carling, avec pour objectif d’en tirer un premier bilan d’ici un an ou deux", précise Valérie Goff. A plus court terme, la vice-présidente s’est engagée à dresser à l’intention de Jean Hornain, président de Citeo, un bilan de toutes les voies possibles de recyclage du polystyrène.

Avec la start-up québécoise Polystyvert, Total a inauguré en août 2018 à Montréal un démonstrateur de recyclage du polystyrène post-consommation (emballages de produits électroniques, barquettes alimentaires, pots de yaourt, produits isolants) par dissolution.

DU POLYPROPYLÈNE POUR L’AUTO ET L’EMBALLAGE

Ce qui ne veut pas dire que Total se désintéresse des autres résines. Le polypropylène (PP) notamment. Avec Purecycle Technologies, le groupe a signé un accord stratégique, mais surtout un accord offtake par lequel il s’engage à acquérir une part de la future production de PP recyclé produit dans la future usine que PureCycle Technologies construit dans l'Ohio, aux Etats-Unis (48 000 tonnes de capacité annuelle). Les deux partenaires étudient la possibilité d’ouvrir une usine de ce type en Europe.

DANS LE RECYCLAGE MÉCANIQUE, DES ACQUISITIONS PRÉVUES "DANS LES MOIS QUI VIENNENT"

Mais Total – ou plutôt Synova, qu’il a racheté en février 2019 – recycle déjà du polypropylène en France, par voie mécanique cette fois. Synova produit pour les équipementiers et constructeurs automobiles 20 000 tonnes de rPP haute performance, une capacité que Total entend doubler pour la porter à 40 000 tonnes d’ici la fin de l’année 2020. Le groupe étudie d’autres acquisitions dans le recyclage mécanique, mais Valérie Goff n’en dira pas plus pour l’instant. "Nous avons quelques cibles pour les mois qui viennent", confie-t-elle tout de même à l'Usine Nouvelle.

ENCORE DES PROJETS EN R&D

Sur un projet moins mature, Total a rejoint Nestlé, Mars et Citeo sur un projet de recherche sur le recyclage de petits emballages complexes, comme ceux des barres chocolatées. Le partenaire technologique est ici le britannique Recycling Technologies. Son procédé de pyrolyse, la RT7000, permet de recycler des emballages en plastique, notamment des films, sacs et plastiques laminés en une huile, appelée Plaxx®, utilisée comme matière première dans la fabrication des plastiques.

Enfin, non content de pousser ses pions dans le recyclage, Total avance également sur le terrain des plastiques biosourcés, notamment avec Corbion. Il a convaincu son partenaire dans le PLA en Thaïlande d'ouvrir une seconde usine... à Grandpuits.
https://www.usinenouvelle.com/article/d ... e.N1013449

Répondre