Lancement de l' éolien offshore en France !

Modérateurs : Rod, Modérateurs

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59084
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Lancement de l' éolien offshore en France !

Message par energy_isere » 24 août 2010, 20:35

Effet d' annonce ou véritable coup d' envoi ?
Le gouvernement mise sur les éoliennes en mer

L'Expansion.com - 24/08/2010

Un appel d'offres va être lancé pour la construction de 600 éoliennes au large des côtes françaises. Au total, dix milliards d'euros d'investissement.

Le gouvernement va lancer en septembre un appel d'offres pour la construction de 600 éoliennes au large des côtes françaises, un programme qui représentera 10 milliards d'euros d'investissements, a-t-on appris mardi auprès du ministère de l'Ecologie et de l'Energie.

Cette première série d'appels d'offres vise l'implantation de 3.000 mégawatts (MW) de capacité de production d'électricité éolienne dans une dizaine de zones maritimes propices.

"Au coût actuel de 3,5 millions d'euros par mégawatt installé, cela représente un programme d'investissements de 10 milliards d'euros", a indiqué le ministère de l'Ecologie à l'AFP. A l'horizon 2020, le gouvernement entend porter la puissance totale de l'énergie éolienne en mer à 6.000 mégawatts. Elle est aujourd'hui inexistante.

En tablant sur des réductions de coûts potentielles d'ici à 2020, le programme total de construction d'éoliennes offshore représente un investissement "de 15 à 20 milliards d'euros", précise le ministère.

Les zones retenues pour la construction de parcs éoliens devraient se situer dans la Manche et la Mer du nord, au nord de la Bretagne, au large des Pays-de-la-Loire et de la région Languedoc-Roussillon. Les premières éoliennes ne seront pas installées avant 2015, le gouvernement souhaitant laisser le temps aux candidats à l'appel d'offre d'élaborer un projet prévoyant le développement d'un tissu industriel local.

Les éoliennes installées en France sont actuellement importées de l'étranger, l'Hexagone n'ayant jamais développé une industrie présente sur toute la chaîne industrielle de ce secteur.

"Pendant longtemps, l'Etat et les responsables politiques n'ont pas cru au développement de l'éolien, ils pensaient que c'était une industrie-gadget", a indiqué à l'AFP Jean-Philippe Roudil, délégué général du syndicat des énergies renouvelables (SER).

Pour lui, "aujourd'hui, il s'agit de rattraper notre retard, c'est possible d'autres pays l'ont fait".
http://www.lexpansion.com/economie/actu ... 37644.html

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59084
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Lancement de l' éolien offshore en France ?

Message par energy_isere » 05 janv. 2011, 12:56

L'île de Groix mise sur les éoliennes flottantes

Un site d'essai d'éoliennes flottantes situé au sud de l'île de Groix (Morbihan) pourrait bientôt accueillir différents prototypes d'industriels français.
Cependant il n'est pas le seul en lice, deux autres sites lui font concurrence, dont un en mer méditerranée.

Image

Parmi 7 projets français actuellement à l'étude, nous avons déjà évoqué dans nos colonnes, le cas du Winflo. L'Etat vient d'ailleurs de lui accorder 14 millions d'euros sous la forme d'une avance remboursable.

Développé par un consortium de 5 entreprises dont DCNS, Il s'agit d'un démonstrateur de 100 m de haut, pesant pas moins de 1.500 tonnes et qui coûte 40 millions d'euros. Sa mise à l'eau à 100 kms du rivage pourrait intervenir d'ici 2 ans.

"Nous sommes les meilleurs car nous jouons collectif", a déclaré le Président du conseil régional de Bretagne, Jean-Yves Drian, faisant référence aux dialogues entretenus avec les pêcheurs. Trois sites sont en concurrence en France, dont Groix, "l'un des rares à pouvoir accueillir de telles machines". En effet, la profondeur de l'eau, le régime des vents et des courants en feraient un endroit idéal. Par ailleurs, le développement industriel d'une nouvelle filière et ses retombées économiques constituent également des arguments défendables.

Concernant le choix du site, l'Etat devrait rendre son verdict dans les prochains mois.

(src : Le Telegramme, France3)
http://www.enerzine.com/7/11076+lile-de ... ntes+.html

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59084
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Lancement de l' éolien offshore en France ?

Message par energy_isere » 24 janv. 2011, 21:07

http://www.lefigaro.fr/conjoncture/2011 ... caises.php

23/01/2011 Le Figaro

Nicolas Sarkozy annoncera mardi le lancement d'un appel à projets portant sur cinq sites côtiers pour un investissement de 10 milliards d'euros. Industriels français et étrangers sont mobilisés pour cette compétition.

Image

................
long article ici :

http://www.lefigaro.fr/conjoncture/2011 ... caises.php

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59084
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Lancement de l' éolien offshore en France ?

Message par energy_isere » 25 janv. 2011, 18:58

Sarkozy lance l'éolien marin en France

Plusieurs fois reporté, cet appel d'offres prévu pour le deuxième trimestre portera sur 600 éoliennes d'une puissance installée de 3000 MW. Il représente un investissement de 10 milliards d'euros pour les industriels.

La France veut rattraper son retard dans l'éolien marin. Et elle y met les moyens. Nicolas Sarkozy, en visite aux chantiers de construction navale STX de Saint-Nazaire (Loire-Atlantique) ce mardi, a officiellement lancé un appel d'offres géant, portant sur l'installation de 600 éoliennes au large des côtes françaises. Un parc qui développera une puissance installée de 3000 mégawatts (MW), soit la capacité de près de deux réacteurs nucléaires EPR. Annoncé en août dernier, puis plusieurs fois reporté, cet appel d'offres représente un investissement de 10 milliards d'euros pour les industriels candidats, soit un coût de construction d'environ 3,5 millions d'euros par mégawatt. Il sera ouvert au deuxième trimestre de 2011.

Les candidats retenus pour cette première tranche de l'appel d'offres seront sélectionnés en 2012, a ajouté Nicolas Sarkozy. Cinq zones de développement ont d'ores et déjà été définies, situées sur la façade Atlantique et la Manche, entre Saint-Nazaire (Loire-Atlantique) et Le Tréport (Seine-Maritime). «Notre objectif est de faire émerger une filière nationale performante pour construire ces moyens de production et également se projeter à l'export», a déclaré le chef de l'Etat, précisant que ce premier appel d'offres a été reporté pour que «les industriels du secteur se structurent».

Le président de la République pose ainsi la première pierre d'un chantier très ambitieux. Contrairement à des pays voisins comme le Royaume-Uni ou le Danemark, la France ne possède à ce jour aucun parc éolien offshore, alors qu'elle dispose d'une immense façade maritime de 3500 kilomètres. L'Europe a installé 308 éoliennes en mer en 2010, soit 51% de plus que l'année précédente, a annoncé l'association européenne de l'industrie éolienne (EWEA) la semaine dernière. Au total, 883 mégawatts (MW) de nouvelles capacités de production d'électricité à partir d'éoliennes en mer ont été installées l'année dernière, dans neuf fermes éoliennes réparties dans cinq pays. Cela a représenté un investissement de 2,6 milliards d'euros, selon l'EWEA.


Un programme à la mesure du retard français

Fin 2010, on comptait 1136 éoliennes en mer d'une capacité de production totale de 2964 MW en Europe. Le Royaume-Uni fait figure de leader européen de l'éolien en mer avec une capacité de production de 1341 MW, suivi du Danemark (854 MW), des Pays-Bas (249 MW) et de la Belgique (195 MW). A terme, Paris veut installer 6000 MW en mer d'ici à 2020. Un programme à la mesure de son retard. D'ores et déjà, les grands opérateurs électriques européens, comme le suédois Vattenfall ou l'allemand E.ON, sont sur les rangs.

De son côté, la filière française s'organise pour ne pas manquer cette opportunité. EDF Énergies Nouvelles et Alstom ont annoncé la semaine dernière un «accord exclusif» pour répondre ensemble à l'appel à projets. «D'après le contrat conclu entre les deux groupes, Alstom doit assurer la fourniture en exclusivité d'éoliennes offshore de 6 mégawatts», sont souligné les deux groupes. GDF Suez entend également entrer dans le jeu, via sa filiale La Compagnie du vent, qui devra remettre en concurrence son projet de parc au large du Tréport qu'elle menait depuis cinq ans.


Une filière nationale prête à décoller

Pour le cabinet de consulting Capgemini, qui a publié récemment une étude sur le potentiel du tissu industriel français en matière d'éolien pour le Syndicat des énergies renouvelables (SER) et l'Ademe, la construction de parcs offshore dopera le projet de la France de se doter d'une filière nationale de l'éolien. «Les industriels français ont les capacités de conception et de construction de l'ensemble des composants d'une éolienne», conclut cette évaluation. Autrement dit, les entreprises françaises, fortes de leurs compétences dans certains secteurs comme la métallurgie, la mécanique, l'aérodynamique, le BTP ou l'électronique, présentent tous les atouts nécessaires pour constituer une filière compétitive, tant au niveau national qu'international.

Même analyse chez PricewaterhouseCoopers. Dans un rapport publié en décembre dernier, le cabinet de consulting soulignait les «atouts de la France» pour rattraper son retard, à condition toutefois de «lancer rapidement l'appel d'offres». L'innovation permettra aux acteurs français de se différencier et de revenir dans la course de l'éolien offshore, selon PwC. «Des sauts technologiques devraient intervenir d'ici à 2015 avec par exemple l'émergence d'éoliennes offshore dépourvues de multiplicateur ou de boîte de vitesse», analyse Alexis Chauffert-Yvart, consultant senior du Groupe Strategy chez PwC. «Cela représentera une réelle opportunité pour les industriels français de pénétrer le marché européen», ajoute-t-il. A commencer par le Royaume-Uni, qui vise la construction de 3500 éoliennes offshore au cours des 12 prochaines années...
http://www.lefigaro.fr/conjoncture/2011 ... france.php

Avatar de l’utilisateur
Alter Egaux
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 4302
Inscription : 08 févr. 2006, 15:18
Localisation : Ile de France
Contact :

Re: Lancement de l' éolien offshore en France ?

Message par Alter Egaux » 25 janv. 2011, 19:11

Espérons que Giscard ne bloque pas le projet...
Etape n°1 : Les africains nomment le pétrole : la "merde" du diable.
Etape n°2 : Restons cool, le PO arrive...
Etape n°3 : "Mais à cet endroit, en ce moment, l'humanité, c'est nous, que cela nous plaise ou non", Samuel Beckett

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59084
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Lancement de l' éolien offshore en France ?

Message par energy_isere » 28 janv. 2011, 13:45

La cartographie des 5 sites éoliens en mer (3000 MW)
.............

• Le Tréport (Seine-Maritime, Somme) : 111 km2, pour une puissance maximale de 750MW ;

• Fécamp (Seine-Maritime) : 88 km2, pour une puissance maximale de 500MW ;

• Courseulles-sur-Mer (Calvados) : 77 km2, pour une puissance maximale de 500MW ;

• Saint-Brieuc (Côtes d’Armor) : 180 km2, pour une puissance maximale de 500MW ;

• Saint-Nazaire (Loire-Atlantique) : 78 km2, pour une puissance maximale de 750MW ;

.......

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59084
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Lancement de l' éolien offshore en France ?

Message par energy_isere » 21 mars 2011, 19:54

Eolien offshore : nouvelle génération de turbine 6 MW

Un partenariat a été créé entre Converteam, spécialiste de la conversion d'énergie et l'industriel français Alstom, en vue de créer le plus grand générateur à aimant permanent et entraînement direct au monde destiné à une éolienne.
Dans un premier temps, Converteam équipera deux prototypes d'éolienne offshore de 6 MW d'Alstom, qui seront installés sur terre et en mer en Europe au cours de l'hiver 2011 et en 2012.

La nouvelle génération de turbine de 6 MW d'Alstom a été conçue afin de réduire le coût de l'énergie de l'éolien offshore. Parmi les technologies employées dans cette version, on trouve le système d'Alstom** qui transfère la la tension indésirable du vent directement au mât de l'éolienne ainsi que le générateur à aimant permanent et entraînement direct de Converteam.

Ensemble, les 2 entités assurent que ces technologies assureront "une fiabilité exceptionnelle du système de transmission mécanique de l'éolienne."

...........
en entier : http://www.enerzine.com/3/11623+eolien- ... 6-mw+.html

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59084
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Lancement de l' éolien offshore en France ?

Message par energy_isere » 27 avr. 2011, 19:35

Ce plan éolien offshore Français se lance réellement.

Pour le parc de Fécamp :

Image

source : Usine Nouvelle du 21 Avril 2011

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59084
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Lancement de l' éolien offshore en France ?

Message par energy_isere » 04 mai 2011, 22:29

Éolien en mer: appel d'offres fin mai

Reuters 04/05/2011

L'appel d'offres pour l'implantation d'éoliennes en mer pour une puissance cumulée de 3.000 mégawatts (MW) sera lancé fin mai, a déclaré mercredi la ministre de l'Ecologie, Nathalie Kosciusko-Morizet.

Après plusieurs mois de retard, Nicolas Sarkozy avait annoncé en janvier le début du programme éolien off-shore français avec ce premier appel d'offres attendu pour le deuxième trimestre 2011. "On lance à la fin du mois de mai l'appel d'offres sur l'éolien off-shore", a dit Nathalie Kosciusko-Morizet devant des parlementaires.

Cet appel d'offres correspond à la moitié de l'objectif français d'installer 6.000 MW off-shore d'ici 2020, soit l'équivalent de près de quatre fois la puissance d'un réacteur de type EPR. La France, qui a comme objectif de porter à 23% la part des énergies renouvelables dans sa consommation finale d'énergie à l'horizon 2020, ne possède aucun parc éolien en mer, contrairement au Royaume-Uni ou au Danemark.
http://www.lefigaro.fr/flash-eco/2011/0 ... in-mai.php

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59084
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Lancement de l' éolien offshore en France ?

Message par energy_isere » 18 mai 2011, 19:32

Vinci : s'allie à Areva et à GDF Suez pour l'éolien en mer.

CercleFinance.com 18 Mai 2011

GDF Suez, Vinci et Areva ont signé un accord de partenariat pour créer une filière industrielle de l'éolien en mer.

Cette alliance vise à répondre conjointement à l'appel d'offres annoncé en janvier 2011 pour la mise en place de cinq parcs éoliens au large des côtes françaises, dans le cadre d'un programme de développement de 6.000 MW offshore prévu à l'horizon 2020.

Le présent accord crée une plateforme industrielle autour de trois acteurs majeurs avec des expertises complémentaires dans les domaines des énergies renouvelables et de la construction.

Il est exclusif sur trois champs (Dieppe-Le Tréport, Courseulles-sur-Mer et Fécamp) qui permettraient de couvrir pour une durée moyenne de 30 ans la consommation d'électricité de plusieurs millions d'habitants.
http://www.boursorama.com/infos/actuali ... bffb6ded0b

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59084
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Lancement de l' éolien offshore en France !

Message par energy_isere » 14 juin 2011, 21:00

Eolien offshore : Le projet vendéen sera bien dans le deuxième appel d'offres


14/06/2011 meretmarine.com

Le projet de champs éolien offshore entre l'île d'Yeu et Noirmoutier, baptisé « Deux Iles », sera bien inclus dans un deuxième appel d'offres « qui sera lancé au premier semestre 2012 », a précisé François Fillon lors du Conseil Interministériel de la Mer (CIMER) du 10 juin dernier. Le projet, historiquement développé par WPD Offshore, avait été abandonné par le président Nicolas Sarkozy en 2009, notamment en raison de l'opposition de Philippe de Villiers, alors président du Conseil général de Vendée. Bruno Retailleau, successeur de Philippe de Villiers, a relancé le projet aux côtés de la région des Pays de Loire, qui est donc à nouveau officiellement à l'agenda. François Fillon, s'il a salué les travaux menés par les élus locaux et « l'atout considérable » que représente l'implantation des champs offshores, a néanmoins tempéré les ardeurs des uns et des autres sur les énergies renouvelables. « Nous nous sommes engagés, avec la Grenelle de l'Environnement, à ce qu'en 2020, notre consommation d'énergie soit issue à 23% de sources renouvelables.
Cela suppose beaucoup de progrès dans le secteur des transports, de la chaleur et de l'électricité. Mais, en même temps, nous devons rester vigilants quant aux coûts de ces nouvelles énergies. Nous sommes en train d'établir un mix énergétique qui garantisse un prix de l'électricité acceptable pour les citoyens. Nous bénéficions actuellement d'une électricité bon marché grâce à la production nucléaire. Il s'agit évidemment d'introduire les énergies renouvelables dans ce mix énergétique mais sans faire exploser le prix pour le consommateur final ».
http://www.meretmarine.com/article.cfm?id=116507

Avatar de l’utilisateur
phyvette
Modérateur
Modérateur
Messages : 7692
Inscription : 19 janv. 2006, 03:34

Re: Lancement de l' éolien offshore en France !

Message par phyvette » 21 juin 2011, 18:20

EDF : RTE prépare activement le projet français d'éolien off-shore
[...Le gouvernement français a lancé l'appel d'offres relatif au développement de l'éolien offshore. RTE a été associé en amont à la préparation de ce projet qui a pour objectif une capacité de production de 6.000 MW à base d'éoliennes offshore et d'autres énergies marines. Face à cet enjeu, le Réseau de Transport de l'Electricité se doit de penser l'insertion de ces nouveaux moyens de production en amont. Ses équipes ont ainsi été sollicitées par les pouvoirs publics pour anticiper les possibilités de raccordement au réseau électrique. Aussi, RTE mobilise ses compétences d'ingénierie de liaisons à haute puissance pour anticiper les solutions techniques permettant le raccordement des zones choisies par le gouvernement...]
Gilles a raison
Gilles a tjs raison
Si un membre a raison les 1 et 2 s'appliquent
Gilles ne contredit pas il éduque
Les idées de Gilles sont tjs bonnes
Gilles est obligé de penser pour tout le monde
Seul Gilles a une vision globale de la société

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59084
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Lancement de l' éolien offshore en France !

Message par energy_isere » 04 juil. 2011, 10:47

Éolien en mer : EDF s'associe à DONG Energy

04 Juillet 2011

EDF EN, filiale d'EDF, a annoncer la création d'une coentreprise avec le champion danois de l'éolien en mer, DONG Energy, pour mettre la main sur le contrat de 10 milliards d'euros.
La bataille pour remporter le gros contrat français de l'éolien en mer s'organise. Après Areva, qui s'est allié à l'espagnol Iberdrola la semaine dernière, c'est au tour d'EDF Energies Nouvelles de s'associer à un groupe étranger spécialisé dans l'éolien offshore. La filiale d'EDF a dévoilé ce lundi matin la signature d'un partenariat exclusif avec le danois DONG Energy pour répondre à l'appel d'offres qui devrait être publié en juillet pour des réponses attendues début janvier 2012 et une désignation des lauréats début avril 2012. Le tandem tentera de mettre la main sur l'ensemble de la commande d'une valeur globale de 10 milliards d'euros.
http://www.boursorama.com/infos/actuali ... 981c72a075

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59084
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Lancement de l' éolien offshore en France !

Message par energy_isere » 10 juil. 2011, 11:51

Eolien offshore: la France lance son appel d'offres géant.

Lundi, le gouvernement lancera le premier appel d'offres pour l'installation de 600 éoliennes en mer. La liste des candidats retenus devrait être annoncée en avril 2012.


L'Expansion.com avec AFP - le 08/07/2011

Le gouvernement doit lancer lundi le premier appel d'offres pour l'installation de 600 éoliennes en mer sur cinq sites retenus au large des côtes de la Manche et de l'Atlantique, qui devraient être opérationnelles en 2015.

"Je lance lundi l'appel d'offres sur les éoliennes en mer avec l'objectif d'une production de 6 gigawatts, soit 6.000 mégawatts en 2020 et 3.000 mégawatts (MW) dès maintenant, et surtout plus de 10.000 emplois attendus", a indiqué vendredi sur France2 la ministre de l'Ecologie et du Développement durable, Nathalie Kosciusko-Morizet.

Les cinq sites couvrent une surface de 533 km2: Le Tréport (Seine-Maritime, Somme) avec 110 km2 et une puissance maximale de 750 MW, Fécamp (Seine-Maritime) avec 88 km2 et une puissance de 500 MW, Courseulles-sur-Mer (Calvados) avec 77 km2 et 500 MW, Saint-Brieuc (Côtes d'Armor) avec 180 km2 et 500 MW et Saint-Nazaire (Loire-Atlantique) avec 78 km2 pour 750 MW.

La liste des dossiers retenus devrait être annoncée en avril 2012, de même que le lancement d'un second appel d'offres pour la 2e tranche du projet. Le ministre de l'Energie, Eric Besson, a, lui, prévu une réunion avec les industriels pour leur détailler le cahier des charges qui sera "ouvert à tous", y compris les entreprises étrangères. Récemment Mme Kosciusko-Morizet avait souligné que les critères environnementaux compteraient pour 20% dans l'appel d'offre.

Sans attendre l'ouverture officielle de cet appel, GDF Suez, qui se présente comme le premier producteur éolien national, s'est associé pour l'occasion au groupe de BTP Vinci et au nucléaire Areva pour déposer conjointement leur candidature sur trois des cinq zones concernées (Tréport, Courseulles-sur-Mer et Fécamp).

Un investissement chiffré à 20 milliards d'euros
Le projet éolien en mer s'inscrit dans l'objectif, fixé par le Grenelle de l'environnement, de consacrer 23% de l'énergie consommée en 2020 aux sources renouvelables. Sur les 25.000 MW produits par l'éolien, 6.000 MW doivent venir d'installations marines pour assurer 3,5% de l'électricité consommée en France.

Aujourd'hui, l'éolien terrestre fournit moins de 2% de la consommation française. L'investissement a été chiffré à 20 milliards d'euros financé au final par le consommateur au titre de la contribution au service public de l'électricité (CSPE) incluse dans les factures d'électricité, selon le gouvernement. Le surcoût a été évalué à 25 euros par ménage et par an.

Pour la ministre de l'Ecologie, le projet est prometteur en termes de développement économique "parce qu'on a tous les atouts pour avoir un secteur leader mondial de l'éolien en mer". Dans la perspective de l'appel d'offres, plusieurs régions ont déjà mis en place des filières pour s'assurer une part du marché, comme celles de Nantes-Saint-Nazaire, de Basse-Normandie autour des Ports Normands Associés et de Bretagne avec le regroupement d'entreprises Bretagne Pôle Naval.

Enfin, avant toute construction de parcs d'éoliennes, les pêcheurs réunis au sein du Comité national des pêches ont récemment renouvelé leur demande "d'être associés aux décisions d'implantation".
http://lexpansion.lexpress.fr/entrepris ... 58548.html

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59084
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Lancement de l' éolien offshore en France !

Message par energy_isere » 11 juil. 2011, 19:51

La France lance son appel d'offres pour l'éolien offshore

Le 11 juillet 2011 Usine Nouvelle

C'est parti ! La France se donne enfin les moyens de s'équiper d'un grand outil de production éolien offshore. L'appel d'offres a pour enjeu la création d'une véritable filière industrielle.

Après des années d'atermoiements, la France va enfin se doter de ses premières éoliennes offshore. Ce lundi 12 juillet, le gouvernement publie les conditions de l'appel d'offres pour la réalisation de cinq parcs éoliens en mer représentant une puissance totale de 3 000 MW.

Demain, le 13 juillet, le ministère de l'Environnement réunira les industriels pour discuter des modalités à venir. Les offres des consortiums devront être rendues en janvier 2012 pour une attribution en avril 2012. A cette date, un deuxième appel d'offres pour 3000 MW supplémentaires sera lancé.

La première phase verra se développer cette énergie au large de Saint-Brieuc (Côtes-d'Armor), de Saint-Nazaire (Loire-Atlantique), de Courseulles-sur-Mer (Calvados), de Fécamp et du Tréport (Seine-Maritime). À terme, la France s'est donné pour objectif d'obtenir une puissance installée de 6 000 MW d'ici à 2020.

Pour prendre position sur le marché français, les industriels européens s'organisent et s'allient. Pour l'heure, ce sont essentiellement les industriels français qui se sont déclarés. EDF Energies Nouvelles s'est positionné en premier. Le Français, qui s'est d'abord associé à Alstom, vient de conclure un partenariat exclusif avec le danois Dong Energy.

Un autre groupement hexagonal réunit Areva, GDF Suez et Vinci. Le spécialiste de l'atome a même formé un deuxième consortium avec l'espagnol Iberdrola. Enfin, côté construction navales, STX et DCNS ont annoncé leur collaboration.
Mais les cartes ne sont pas encore complètement distribuées car des acteurs étrangers se joindront également à la bagarre comme l'électricien allemand E.on et les fabricants Siemens et Vestas.

Du Tréport à Saint-Nazaire, des dizaines d'entreprises, petites et grandes, rêvent de donner naissance à une filière industrielle 100 % hexagonale. "L'appel d'offres permet de donner une visibilité suffisante pour s'organiser", assure Frédéric Le Lidec, directeur de l'incubateur Énergies renouvelables chez DCNS.

La concurrence est rude. Certes, la France compte des sous-traitants de premier rang dans l'éolien, comme Converteam (convertisseurs, générateurs, etc.), Rollix Defontaine (roulements) et Leroy-Somer (générateurs, etc.). Mais elle ne place aucun fabricant de turbines dans le top 10 mondial que dominent Vestas et Siemens.

Seul Areva tire son épingle du jeu, après avoir acquis en 2007 l'allemand Multibrid et sa robuste éolienne de 5 MW, la M5000. Le champion du nucléaire occupait l'an dernier la troisième place européenne dans l'offshore avec 13 % des commandes. Aujourd'hui, Areva exploite un parc de 30 MW en Allemagne et affiche 600 MW de commandes, soit 1,2 milliard d'euros.

De son côté, Alstom espère se hisser parmi les plus grands. L'électrotechnicien français a acquis l'espagnol Ecotècnia et conçu une éolienne offshore de 6 MW répondant aux contraintes lourdes de l'environnement marin. La production industrielle verra le jour au mieux en 2014. Juste à temps pour être installée sur les parcs français.

Pour les français, cet appel d'offres servira de marche-pied pour grimper à l'échelon européen. Selon l'association européenne de l'énergie éolienne, 200 à 300 milliards d'euros d'investissements seront nécessaires d'ici à 2030 pour répondre aux ambitieux objectifs fixés par les pays européens. A ce jour, le Vieux Continent compte un peu moins de 3 GW installés, pour 1 139 éoliennes en service.

Mais, rien qu'en 2010, 308 aérogénérateurs nouveaux ont été installés, pour une puissance de 883 MW. Ce qui représente une croissance de 51 % par rapport à 2009.

Les champions en la matière sont le Royaume-Uni et le Danemark. À eux deux, ces pays possèdent 75 % de la puissance installée. Le royaume danois s'est engagé le premier dans l'éolien offshore, dès les années 90.

En 2003, les Britanniques lui ont emboîté le pas en lançant les premiers projets de parcs. Aujourd'hui, ils disposent de 1,3 GW de puissance offshore. Le gouvernement britannique souhaite passer la vitesse supérieure et vise un objectif de 33 GW supplémentaires d'ici à 2020.

"Ce qui est intéressant dans l'exemple britannique, c'est l'effet d'échelle. Avec de tels objectifs, une industrie de l'éolien offshore est possible", s'enthousiasme Henri Ducré, directeur de la branche Énergie France chez GDF Suez. Le gigantisme du marché britannique fait rêver les industriels de ce côté-ci de la Manche.
http://www.usinenouvelle.com/article/la ... re.N155406

Répondre