Décision des États-Unis sur le pétrole en Alaska

Modérateurs : Rod, Modérateurs

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 54132
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Décision des États-Unis sur le pétrole en Alaska

Message par energy_isere » 06 avr. 2010, 19:44

geopolis a écrit :Shell obtient un permis pour l'exploration et le forage en Alaska cette année dans la région de Chukchi Sea.
mais c' est Raminagrobis qui nous a déjà parle de ca dans la mer des Tchouktches, ce qui est ..... la méme chose. :)

dans une autre entrée : viewtopic.php?p=270443#p270443

Avatar de l’utilisateur
Raminagrobis
Modérateur
Modérateur
Messages : 5051
Inscription : 17 août 2006, 18:05
Localisation : Tours, Lille parfois

Re: Décision des États-Unis sur le pétrole en Alaska

Message par Raminagrobis » 06 avr. 2010, 20:52

Oui il s'agit bien de la mer au nord du détroit de Béring.

Pas la peine de prendre le maillot de bain.
Toujours moins.

geopolis
Brut lourd
Brut lourd
Messages : 312
Inscription : 06 févr. 2010, 17:46

Re: Décision des États-Unis sur le pétrole en Alaska

Message par geopolis » 26 mai 2010, 16:54

Sa va mal pour BP...

Fuite de pétrole sur un oléoduc détenu par BP en Alaska

SDA/ATS 26/05/2010

L'oléoduc Trans-Alaska, en partie détenu par BP, a été fermé mardi après une fuite qui a laissé échapper du pétrole brut. Le flux de brut qui sort des champs pétrolifères d'Alaska s'en trouve fortement réduit.
Cet accident survient à un moment délicat pour le groupe pétrolier britannique, qui doit déjà faire face à une marée noire de proportions historiques dans le Golfe du Mexique.
En Alaska, ce sont une série d'incidents causés par un test du système anti-incendie sur une station de pompage qui ont entraîné une coupure de courant. Cette dernière a déclenché l'ouverture de valves chargées de soulager la pression dans la conduite, et du pétrole a débordé d'un réservoir de stockage.

Les faits se sont produits à un peu plus de 150 km au sud de Fairbanks, a fait savoir l'opérateur de l'oléoduc, Alyeska Pipeline Service, groupe détenu à 47% par BP. Des parts de moindre ampleur sont détenues par ConocoPhillips et Exxon Mobil, ainsi que par Unocal et Koch.
Selon Alyeska, quelques milliers de barils ont débordé du réservoir, lequel à une capacité totale de 104'500 barils. Selon une porte-parole du groupe, le volume répandu est très largement inférieur à celui du réservoir.
On ne déplore aucun blessé, mais le site a été évacué.
L'oléoduc Trans-Alaska, qui relie Prudhoe Bay au port pétrolier de Valdez, achemine en temps normal 667'000 barils de pétrole par jour.

Avatar de l’utilisateur
Raminagrobis
Modérateur
Modérateur
Messages : 5051
Inscription : 17 août 2006, 18:05
Localisation : Tours, Lille parfois

Re: Décision des États-Unis sur le pétrole en Alaska

Message par Raminagrobis » 27 mai 2010, 08:08

energy_isere a écrit :
geopolis a écrit :Shell obtient un permis pour l'exploration et le forage en Alaska cette année dans la région de Chukchi Sea.
mais c' est Raminagrobis qui nous a déjà parle de ca dans la mer des Tchouktches, ce qui est ..... la méme chose. :)

dans une autre entrée : viewtopic.php?p=270443#p270443

lien Ce ne sera pas pour cette année finaement ! La marée noire est passée par là.
Toujours moins.

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 54132
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Décision des États-Unis sur le pétrole en Alaska

Message par energy_isere » 14 juin 2010, 20:40

Un article interessant dans Rigzone au sujet de l' oleoduc transAlaska.
Comme chacun sait la production de l' Alaska diminue et continuera à diminuer.
Or ce pétrole est convoyé dans l' oléoduc, et celui demande un débit minimal, sinon le froid fait geler ou rend trés visqueux le pétrole, et l' oléoduc devient inutilisable en deca d' un débit critique. :-"

D 'ou l' interet de retrouver de la production, en offshore par exemple.
Drilling Rules Hit Trans-Alaska Pipeline
http://www.rigzone.com/news/article.asp?a_id=94679
....
That is a lot less than the two million barrels a day the pipeline carried at its peak back in 1988, because of a rapid -- and probably permanent -- decline in Alaska's onshore oil production.

Volumes may fall low enough to halt operations by the middle of the next decade without an expensive modification of the pipeline to handle less oil. At a reduced flow, oil in the pipeline can freeze or form into a waxy buildup, raising the risk of interruptions and spills.

Offshore oil production could help refill the pipeline just when the flow from the North Slope is projected to reach critical lows.

.......

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 54132
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Décision des États-Unis sur le pétrole en Alaska

Message par energy_isere » 27 oct. 2010, 15:10

l' USGS réduit trés fortement le potentiel pétrolier de la zone "U.S. National Petroleum Reserve-Alaska" en Alaska versant Nord par rapport a ce qui ét estimé en 2002.

Suite à des forages d' exploratione et test sismiques.

C' est la douche froide pour ConocoPhillips qui s' était bien investi la bas.

USGS downgrades oil potential in Alaska reserve

Wed Oct 27, 2010 Reurters

ANCHORAGE, Alaska, Oct 26 (Reuters) - The U.S. National Petroleum Reserve-Alaska, an Indiana-sized mass of federal land on Alaska's North Slope, holds far less oil than previously estimated, according to a U.S. Geological Survey report issued on Tuesday.

The 23 million acre reserve holds only about 896 million barrels of undiscovered oil, the USGS resource assessment said.

That total, plus with the approximately 120 million to 200 million barrels discovered in recently drilled prospects, is only about a tenth of the 10.5 billion barrels that the USGS in 2002 estimated was contained in the land unit.

The more pessimistic resource evaluation is based on exploration drilling and seismic tests conducted over the past decade by companies that acquired leases, the USGS said.

Recent activities, which span six federal lease sales totaling more than $250 million in bonus bids and 30 exploration wells, "indicate in key formations more gas than oil and poorer reservoir quality than anticipated," the USGS report said.
............
http://af.reuters.com/article/energyOil ... 27?sp=true

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 54132
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Décision des États-Unis sur le pétrole en Alaska

Message par energy_isere » 27 oct. 2010, 15:10

l' USGS réduit trés fortement le potentiel pétrolier de la zone "U.S. National Petroleum Reserve-Alaska" en Alaska versant Nord par rapport a ce qui était estimé en 2002.

Suite à des forages d' exploration et test sismiques.

C' est la douche froide pour ConocoPhillips qui s' était bien investi la bas.

USGS downgrades oil potential in Alaska reserve

Wed Oct 27, 2010 Reurters

ANCHORAGE, Alaska, Oct 26 (Reuters) - The U.S. National Petroleum Reserve-Alaska, an Indiana-sized mass of federal land on Alaska's North Slope, holds far less oil than previously estimated, according to a U.S. Geological Survey report issued on Tuesday.

The 23 million acre reserve holds only about 896 million barrels of undiscovered oil, the USGS resource assessment said.

That total, plus with the approximately 120 million to 200 million barrels discovered in recently drilled prospects, is only about a tenth of the 10.5 billion barrels that the USGS in 2002 estimated was contained in the land unit.

The more pessimistic resource evaluation is based on exploration drilling and seismic tests conducted over the past decade by companies that acquired leases, the USGS said.

Recent activities, which span six federal lease sales totaling more than $250 million in bonus bids and 30 exploration wells, "indicate in key formations more gas than oil and poorer reservoir quality than anticipated," the USGS report said.
............
http://af.reuters.com/article/energyOil ... 27?sp=true

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 54132
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Décision des États-Unis sur le pétrole en Alaska

Message par energy_isere » 08 mars 2011, 18:05

L' Espagnol Repsol investi 768 millions de $ pour explorer conjointement avec 2 partenaires US des blocs couvrant 2000 km2 dans le North Slope.

Ca devrait démarer l' hiver prochain.
Repsol to Invest $768MM in Alaska Block Stake

MADRID (Dow Jones Newswires), March 7, 2011

Repsol has agreed with two U.S. companies to explore for resources jointly in Alaska and will invest at least $768 million there, as part of a recent push to increase oil production in the U.S. market.

Repsol, which has a strategic objective of increasing its presence in member countries of the Organization for Economic Cooperation and Development, said it plans to acquire stakes in development blocks in Alaska's North Slope. The deal is with GMT Exploration and a unit of Armstrong Oil & Gas Inc.

The blocks are located close to large producing fields and cover an area of 2,000 square kilometers, Repsol said, adding it has "agreed to carry out the investment necessary to explore and evaluate the economic viability of the resources contained in these blocks."

...............

The start of exploratory work is scheduled for next winter, Repsol said.
http://www.rigzone.com/news/article.asp?a_id=104854

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 54132
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Décision des États-Unis sur le pétrole en Alaska

Message par energy_isere » 13 mars 2011, 12:32

Ce soir sur M6 à 22h45.
Enquête exclusive - Alaska : voyage au bout du monde

Genre : Informations - Culture Infos
Durée : 1h25

SYNOPSIS

Le sous-sol de l'Alaska renferme du gaz et du pétrole et ses zones de pêche sont parmi les plus riches du monde. C'est une terre promise qui attire les aventuriers. Chaque année, 10 000 travailleurs saisonniers arrivent, attirés par des salaires pouvant dépasser 6000 euros par mois. Venus d'Asie et même d'Afrique, ils déchargent le fameux colin d'Alaska sur des docks où règne un froid polaire. D'autres, comme Michel, un Français, ont fait fortune grâce à la nature grandiose de l'Alaska : pour 35 000 euros, les clients de ce trappeur des temps modernes peuvent partir une semaine traquer l'ours dans des paysages encore vierges. Grâce au pétrole, l'Etat est devenu si riche qu'il n'y a pas d'impôt sur le revenu. Même les esquimaux vivent soudain dans la prospérité, mais voient leurs traditions ancestrales bouleversées.

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 54132
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Décision des États-Unis sur le pétrole en Alaska

Message par energy_isere » 03 mai 2011, 19:12

Shell a toujours ses ambitions en Alaska, ils veulent faire 10 forages en mer d' ici fin 2013.

Shell to Seek U.S. Approval to Drill as Many as 10 Oil Wells Off Alaska

May 2, 2011

Royal Dutch Shell Plc (RDSA), which has been blocked from developing leases it holds off Alaska’s Arctic coast, this week will ask the U.S. to approve drilling as many as 10 oil exploration wells by the end of 2013.

The Hague-based company will submit an Alaska Plan of Exploration for 2012 through 2013 to the Bureau of Ocean Energy Management, Regulation and Enforcement, Kelly op de Weegh, a spokeswoman for Shell, said today in an e-mail.

“After five years of not being permitted to drill in its 10-year lease blocks, we are now forced to plan on increased activity each year,” she said.

Shell plans for as many as two wells a year in Camden Bay in the Beaufort Sea, and as many as three per year in the Chukchi Sea, she said. A delay in issuing an air permit last year forced the company to postpone exploratory drilling in the Beaufort Sea initially planned for 2011. Shell’s Beaufort Sea leases expire in 2015.

The Beaufort Sea and Chukchi Sea are among “the most unique places of the planet” and oil exploration might pose a threat to polar bears and walruses, the Natural Resources Defense Council said.

“The Arctic is ice pack for half the year,” Chuck Clusen, director of National Parks and Alaska Projects at council, said in an e-mail. “The ice pack could freeze over before a well shut-in.”
http://www.bloomberg.com/news/2011-05-0 ... wells.html

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 54132
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Décision des États-Unis sur le pétrole en Alaska

Message par energy_isere » 05 août 2011, 15:46

Approbation conditionelle des US pour les demandes d' exploration de Shell en Alaska offshore.
Shell Wins U.S. Approval to Explore for Crude in Alaska’s Beaufort Sea

Aug 4, 2011

Royal Dutch Shell Plc (RDSA) won conditional U.S. approval for its exploration plan in Alaska’s Beaufort Sea, a step toward tapping oil leases bought in 2005 and 2007 in which it has invested more than $3.5 billion.

The Hague-based company may begin exploring in July 2012 if it gets permits from the Environmental Protection Agency, the U.S. Fish and Wildlife Service, and the National Marine Fisheries Service, the Bureau of Ocean Energy Management, Regulation and Enforcement said today in an e-mailed statement.

“We base our decisions regarding energy exploration and development in the Arctic on the best scientific information available,” Director Michael Bromwich said in an e-mail. “We will closely review and monitor Shell’s proposed activities” under the plan to ensure that operations are “conducted in a safe and environmentally responsible manner.”

Shell’s pursuit of oil in Alaska’s icy waters has been portrayed by industry and environmentalists as a first test for U.S. offshore drilling regulators beyond the Gulf of Mexico, where exploration has resumed under restrictions set after BP Plc’s spill last year.

The company said it’s ready to respond to any spill in the remote Arctic region, home to rare animal species such as polar bears and beluga whales.

The approval “is welcome news,” Shell spokeswoman Kelly op de Weegh said in an e-mail. “We look forward to continued progress as we pursue the permits necessary to drill.”
http://www.bloomberg.com/news/2011-08-0 ... an-1-.html

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 54132
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Décision des États-Unis sur le pétrole en Alaska

Message par energy_isere » 18 sept. 2011, 20:03

energy_isere a écrit :
geopolis a écrit :Shell obtient un permis pour l'exploration et le forage en Alaska cette année dans la région de Chukchi Sea.
mais c' est Raminagrobis qui nous a déjà parle de ca dans la mer des Tchouktches, ce qui est ..... la méme chose. :)

dans une autre entrée : viewtopic.php?p=270443#p270443
Une carte pour y voir clair :

Image
Relative location of the proposed new drilling activity off Alaska

Vu dans The Oil Drum : http://www.theoildrum.com/node/8326#more

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 54132
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Décision des États-Unis sur le pétrole en Alaska

Message par energy_isere » 21 sept. 2011, 20:07

Shell obtient les permis d' eploration en Nord Alaska ofshore mais avec des conditions environnementales trés strictes.
Shell wins Arctic oil permits but with strict environmental conditions
Royal Dutch Shell has moved a step closer to drilling for oil in the Arctic, after US authorities granted it two crucial permits with strict environmental conditions.


The Environmental Protection Agency (EPA) awarded two air-quality permits for drilling ships, clearing another hurdle in Shell's battle to be allowed to drill in the Arctic.

The oil major was given the permits last year only to have them taken away following appeals by green and local interest groups.

These new permits require Shell to reduce emissions of soot and nitrogen dioxide by more than half compared with its previous plans. It will be able to drill for 120 days a year.

Shell is hoping to start work on up to three wells in the Beaufort Sea by July next year, having delayed its plans following the ban on new offshore exploration last year. This was brought in after BP's US oil spill and only lifted this year.

Shell is also having to clear lengthy regulatory processes, amid renewed concern about whether companies would be able to clean up any oil spills in the sensitive Arctic environment. It is still waiting for around half a dozen final approvals for various permits.
http://www.telegraph.co.uk/finance/news ... tions.html

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 54132
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Décision des États-Unis sur le pétrole en Alaska

Message par energy_isere » 24 déc. 2011, 01:10

ConocoPhillips obtient un permis de forage et exploitation en Alaska.
The American authorities have issued a permit to ConocoPhillips to develop the National Petroleum Reserves in Alaska.

The production of oil could start in 2015, and in the beginning, it will be up to 18,000 barrels per day. ConocoPhillips plan to invest over half a billion dollars in the project. The reserves at the field are estimated at about one billion barrels. The lack of infrastructure and complicated natural conditions increase the cost of production, but the company is ready to bear these additional costs. In fact, ConocoPhillips is not the only company that will develop natural resources in Alaska. According to President Barack Obama, auctions to sell licenses to develop the National Petroleum Reserve will be held annually.
..........................
http://english.ruvr.ru/2011/12/22/62708611.html

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 54132
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Décision des États-Unis sur le pétrole en Alaska

Message par energy_isere » 24 févr. 2012, 17:07

Shell autorisé à explorer des gisements au large de l'Alaska

Le pétrolier Shell a annoncé mercredi dernier avoir obtenu le feu vert du département américain de l'Intérieur (DOI) pour pouvoir explorer des gisements de pétrole offshore au large de l'Alaska.
Cependant, les forages ne pourront réellement débuter dans la mesure où le DOI aura validé les équipements prévus à cet effet par la compagnie anglo-néerlandaise.

Shell aurait donc respecté dans son cahier des charges les nouvelles normes de sécurité américaines qui ont été renforcées après la marée noire (Plateforme Deepwater Horizon) survenue dans le golfe du Mexique en 2010.

Six puits devraient être forés dans la mer des Tchouktches, à environ 110 kilomètres des côtes nord-ouest de l'Alaska. Le potentiel d'hydrocarbures a été évalué par Shell à 400 milliards de barils.
:-" il y a comme une coquille car ce n' est pas 400 milliards de barils, mais 400 millions de barils.

ici un article en Anglais qui corrobore ce que dit Enerzine (a part les reserves): http://www.platts.com/RSSFeedDetailedNe ... il/6971787

Par aileurs la difficulté n' est pas la profondeur puisque selon cet autre article http://royaldutchshellplc.com/tag/chukchi-sea/page/2/ il n' y a que 160 feet d' eau (soit environ 50 métres) mais que c' est trés au Nord et donc froid.

et selon cet article http://www.eenews.net/public/Greenwire/2011/12/19/2 Shell prevoit de dépenser 350 millions de $ pour fabriquer deux navires de soutien pétrolier brises glaces.

Répondre