Débat à Grenoble vendredi 13 (!) 18h30

Conférences et réunions en rapport avec le pic pétrolier et l'épuisement des ressources naturelles.

Modérateurs : Rod, Modérateurs

Avatar de l’utilisateur
GillesH38
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 13981
Inscription : 10 sept. 2005, 17:07
Localisation : Berceau de la Houille Blanche !
Contact :

Message par GillesH38 » 16 oct. 2006, 18:47

Pura Vida a écrit : Maintenant pourquoi le progrès serait-il exclu du champ énergétique?
Il n'est pas exclu... mais il a DEJA eu lieu !

la progrès de ces derniers siècles a été permis entièrement par l'apparition d'énergies de plus en plus rentables. Le déclin pétrolier sera absolument nouveau dans l'histoire, c'est la première fois qu'une énergie decroitra sans qu'on ait d'alternative plus rentable. Le raisonnement faux, c'est de dire "on trouvera toujours quelque chose de mieux". Il y a un nombre fini de sources d'énergie, et tout ensemble fini admettant un maximum, il y en a une plus rentable que toutes les autres. Malheureusement, c'est le pétrole, et il est en quantité finie. Rien à voir avec les défauts du système financier !
- Je suis Charlie - "I do not see any harm in people making money if it leads to a lower carbon society " R.K. Pachauri, président du GIEC, interview du 6 mai 2008 à Emirates Business.

Pura Vida
Condensat
Condensat
Messages : 552
Inscription : 21 mars 2006, 21:38

Message par Pura Vida » 16 oct. 2006, 19:30

Cette fois j'ai pu rester un peu plus longtemps sur le forum.

Gilles 38 écrit:"Rien à voir avec les défauts du système financier !"

Mais bien sûr que si!
Je suis absolument d'accord avec vous et ne retrancherais pas une virgule de ce que vous dites. Mais les bâtons dans les roues du système financier sont, en particulier dans cette situation d'énergie finie, d'autant une GÈNE considérable dans les recherches adjacentes possibles pour une vraie diversification énergétique démultipliant d'autant, mûrissant et s'améliorant peu à peu tout en commandant impérativement et DE TOUTE FAçON à terme un autre style de vie que cela nous plaise ou pas.

Il y a deux barrages l'un naturel ou divin, en principe absolu, ainsi nous en concluons dans notre époque, c'est l'entropie (jusqu'à nouvel ordre) qui inclue l'énergie fossile finie. Et l'autre entièrement dans lnos têtes d' hommes, c'est le système financier qui, venant des hommes peut nécéssairement s'améliorer au lieu de se faire passer pour indispensable tel qu'il fonctionne. J'ai tendance à croire les producteurs en général, les vrais inventeurs, les techniciens et les ingénieurs, mais sûrement pas les tenants du système financier. Ce système représente le contraire d'un quelconque progrès. Alors qu'il doit devenir aussi un progrès étant bien compris les limitations qui sont les nôtres.

Répondre