Production pétrolière en Norvège

Impact de la déplétion sur la géopolitique présente, passée et à venir.

Modérateurs : Rod, Modérateurs

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58232
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Production pétrolière en Norvège

Message par energy_isere » 28 août 2018, 19:17

Equinor réfléchit à des éoliennes flottantes pour ses gisements en mer

Usine Nouvelle le 28/08/2018

par Terje Solsvik et Nerijus Adomaitis
STAVANGER, Norvège (Reuters)

Le groupe norvégien Equinor a annoncé mardi réfléchir à la construction d'un parc éolien flottant destiné à alimenter en électricité ses gisements de pétrole Gullfaks et Snorre en mer du Nord.

Le projet baptisé Hywind Tampen, s'il voyait le jour, serait le premier parc éolien offshore flottant au monde alimentant des plates-formes pétrolières. Son coût est estimé à environ cinq milliards de couronnes norvégiennes (514 millions d'euros) et il permettrait de réduire les émissions de dioxyde de carbone de plus de 200.000 tonnes par an, a précisé Equinor.

"Pour préserver la rentabilité des opérations (au large des côtes norvégiennes) à long terme, il est essentiel que nous fassions tout notre possible pour réduire davantage l'empreinte carbone de nos activités", a déclaré Arne Sigve Nylund, vice-président exécutif Equinor, lors de la conférence Offshore Northern Seas (ONS) organisée à Stavanger, en Norvège.

Anciennement connu sous le nom de Statoil, Equinor, sous la direction d'Eldar Sætre, a changé de raison social cette année pour souligner l'importance des énergies renouvelables, même si le pétrole et le gaz resteront sa principale activité dans les prochaines décennies.

Le premier parc éolien offshore flottant du groupe a été inauguré l'an dernier en Ecosse et fournit de l'électricité à des sites terrestres. Le groupe a aussi annoncé des projets d'éolien offshore aux Etats-Unis, en Pologne et au Royaume-Uni.

Pour les gisements de Snorre et Gullfaks, la décision définitive sera prise en 2019, a-t-il dit, dont l'objectif reste surtout à réduire le coût d'exploitation des plates-formes.

Les 11 turbines de Hywind Tampen, d'une capacité de huit mégawatts chacune, permettraient de fournir environ 35% de l'électricité nécessaire aux deux gisements, selon Equinor.

Le gisement Gullfaks appartient à Equinor, à OMV et à la société publique norvégienne Petoro, tandis que Snorre est détenu par Equinor, Petoro, ExxonMobil, Idemitsu, DEA et Point Resources.
https://www.usinenouvelle.com/article/e ... er.N734154

Avatar de l’utilisateur
Glycogène
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 2350
Inscription : 05 oct. 2005, 00:06
Localisation : Grenoble

Re: Production pétrolière en Norvège

Message par Glycogène » 28 août 2018, 21:22

energy_isere a écrit :
28 août 2018, 19:17
Les 11 turbines de Hywind Tampen, d'une capacité de huit mégawatts chacune, permettraient de fournir environ 35% de l'électricité nécessaire aux deux gisements, selon Equinor.
Ah ouais !
Ca signifie que les 2 gisements consomment en tout 250 MW !

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58232
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Production pétrolière en Norvège

Message par energy_isere » 14 sept. 2018, 12:38

Un Kerviel miniature :
Quand la météo ruine un des hommes les plus riches de Norvège

AFP Publié le 14 septembre 2018 à


Il avait bâti sa fortune sur des paris vertigineux, des averses ont tout emporté: Einar Aas, un des hommes les plus riches de Norvège, est au bord de la ruine après un coup de dés malavisé.


Celui qui fuit les médias comme la peste faisait les gros titres de la presse vendredi, d'autant que ses mésaventures coïncident avec le dixième anniversaire de la chute de Lehman Brothers. Dans un communiqué, le courtier en électricité de 47 ans a révélé la veille qu'il risquait la "faillite personnelle".

La cause de ses déboires? Une prise de positions massives sur les marchés de l'électricité reflétant sa conviction que l'écart entre les prix de l'énergie sur les marchés de l'électricité nordique et allemand allait se resserrer. Hélas pour lui, arès un été exceptionnellement sec, d'abondantes précipitations sont venues remplir en début de semaine les réservoirs des barrages hydroélectriques qui fournissent le plus gros de l'électricité en Europe du Nord, poussant ainsi les prix à la baisse. Parallèlement, la hausse du prix du carbone a sensiblement renchéri les tarifs de l'électricité, d'origine largement fossile, en Allemagne. Résultat: les écarts entre les deux marchés n'ont jamais été aussi élevés, jusqu'à 17 fois la normale selon le Financial Times.

Bien qu'il ait épuisé ses dernières liquidités disponibles -350 millions de couronnes (36 millions d'euros), selon lui- pour faire face à ses obligations, Einar Aas a fini par se retrouver en défaut de paiement. "J'avais des positions trop élevées par rapport à la liquidité sur le marché", a-t-il reconnu mercredi.

Un revenu de 10.000 euros par heure

C'est une déchéance brutale pour un homme, né dans une ferme de Grimstad (sud), qui a plusieurs fois trôné en tête des revenus les plus élevés de Norvège.

L'ex-courtier d'Agder Energi, établi à son propre compte depuis 2005, a gagné 833 millions de couronnes (86,5 millions d'euros) en 2016, selon les données fiscales, publiques dans le royaume nordique, soit un revenu horaire supérieur à 95.000 couronnes (près de 10.00 euros) et une fortune personnelle évaluée à 2,17 milliards. Décrit par la presse norvégienne comme un élève brillant, invétéré de poker et de paris hippiques dès le lycée, il risque désormais de devoir céder ses luxueuses propriétés immobilières, dont un superbe appartement de 350 m2 dans le centre d'Oslo. L'ampleur des dégâts financiers reste à chiffrer précisément, mais la presse norvégienne évoque déjà "la plus grosse perte jamais essuyée" par un individu privé en Norvège.
......
http://www.lalibre.be/actu/internationa ... f8b49e12e3

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58232
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Production pétrolière en Norvège

Message par energy_isere » 06 oct. 2018, 13:22

Equinor Doubles Cape vulture Norwegian Sea Oil Field Reserves With New Discovery

By Tsvetana Paraskova - Oct 04

Equinor has completed the appraisal of the Cape Vulture oil discovery in the Norwegian Sea, confirming up to 70 million recoverable barrels of oil potential, which more than doubles the remaining oil reserves to be produced at the nearby Norne field that has been operational since 1997.

The Norne field had been originally planned to shut down in 2014, but its life has been extended through 2036, and the Cape Vulture oil discovery will increase production, Equinor said on Thursday.

The Cape Vulture discovery is 7 kilometers (4 miles) northwest of the production vessel on the Norne field.

Cape Vulture, discovered in 2017 and appraised now, highlights the ambition of operators to ‘do more with less’ and hook up adjacent fields to existing production platforms.

“Exploration results like Cape Vulture are essential to Equinor. We will explore for this type of resources in the years ahead. Discoveries like this will be key to supporting our ambition to extend the lifespan of existing infrastructure,” Nick Ashton, Equinor’s senior vice president, Exploration, Norway & UK, said in the company statement.

“The appraisal well confirms a new play on the Nordland Ridge in the Norwegian Sea,” Ashton added.

There is still a lot of oil to be discovered on the Norwegian Continental Shelf, the Norwegian Petroleum Directorate (NPD) says, estimating that the undiscovered resources are equal to around 40 Johan Castberg fields. Johan Castberg in the Barents Sea is estimated to have recoverable resources of 450-650 million barrels of oil equivalent, field operator Equinor says.

Another Equinor-developed field, the giant Johan Sverdrup in the North Sea, is slated to start production in late 2019 and will be the main contributor to Norway’s rising oil production until 2023.

But from the mid-2020s onward, production offshore Norway will start to decline “so making new and large discoveries quickly is necessary for maintaining production at the same level from the mid-2020s,” Torgeir Stordal, Director exploration at the NPD, said in the directorate’s 2018 resource and exploration report in June.

By Tsvetana Paraskova for Oilprice.com
https://oilprice.com/Latest-Energy-News ... overy.html

sceptique
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 4671
Inscription : 21 nov. 2005, 17:42
Localisation : versailles

Re: Production pétrolière en Norvège

Message par sceptique » 08 oct. 2018, 16:53

Glycogène a écrit :
28 août 2018, 21:22
energy_isere a écrit :
28 août 2018, 19:17
Les 11 turbines de Hywind Tampen, d'une capacité de huit mégawatts chacune, permettraient de fournir environ 35% de l'électricité nécessaire aux deux gisements, selon Equinor.
Ah ouais !
Ca signifie que les 2 gisements consomment en tout 250 MW !
Ou alors les 2 gisements consomment 88 MW mais les turbines ont un facteur de charge de 35%.
Et que pour le reste soit 65% on a de bons groupes électrogènes.
On retombe sur le problème de l'intermittence : 1/3 éolien 2/3 de gasoil.

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58232
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Production pétrolière en Norvège

Message par energy_isere » 19 oct. 2018, 10:29

Norvège: la production de pétrole chute en septembre

AFP le 19 oct. 2018

La production pétrolière de la Norvège, plus gros producteur d'Europe de l'Ouest, a fortement reculé en septembre en raison de travaux de maintenance imprévus, a indiqué la Direction norvégienne du pétrole vendredi.

La production est ressortie à 1,302 million de barils par jour (mbj), selon une première estimation, soit une baisse de 13% par rapport à août (1,496 mbj).

C'est 11,9% de moins qu'attendu par la Direction du pétrole.

"La raison la plus importante pour laquelle la production de septembre est plus faible qu'attendu est liée à des fermetures pour maintenance sur plusieurs champs (d'hydrocarbures) qui n'étaient pas intégrées dans les prévisions", a-t-elle expliqué dans un communiqué.

Les ventes de gaz naturel ont aussi nettement reculé, à 9 milliards de m3 sur l'ensemble du mois contre 10,2 milliards de m3 en août.
https://www.connaissancedesenergies.org ... bre-181019

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58232
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Production pétrolière en Norvège

Message par energy_isere » 25 oct. 2018, 08:17

Equinor repasse solidement dans le vert au 3T

AFP le 25 oct. 2018

Le géant énergétique norvégien Equinor a renoué avec de solides bénéfices au troisième trimestre, avec un résultat net proche de 1,7 milliard de dollars, grâce à la hausse des cours et à la maîtrise des coûts.

A la même période de l'an dernier, le groupe, qui s'appelait alors Statoil, avait essuyé une perte nette de 480 millions de dollars.

"Nous avons significativement amélioré nos coûts ces dernières années, ce qui nous permet d'engranger plus de valeur quand les prix sont élevés", a noté le directeur général d'Equinor, Eldar Saetre.

Au cours du trimestre écoulé, le groupe norvégien a obtenu en moyenne 67,5 dollars par baril contre 47 dollars un an plus tôt.

Référence sur le marché, le résultat net ajusté a frôlé les 2 milliards de dollars, plus du double par rapport à l'an dernier (819 millions).

C'est sensiblement au-dessus des attentes du consensus fourni par le groupe, lequel tablait sur un peu plus de 1,8 milliard.

La production d'hydrocarbures a légèrement augmenté (+1%), à 2,07 millions de barils équivalent-pétrole par jour (mbep/j).

Le chiffre d'affaires est également en forte hausse, à 19,1 milliards de dollars contre 13,6 milliards au troisième trimestre 2017.

Tirant les leçons du passé, le groupe détenu à 67% par l'État norvégien dit vouloir rester discipliné en matière de coûts: il a abaissé ses prévisions de dépenses d'investissement pour l'année, à 10 milliards de dollars contre 11 milliards précédemment.
https://www.connaissancedesenergies.org ... -3t-181025

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58232
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Production pétrolière en Norvège

Message par energy_isere » 21 nov. 2018, 00:34

Norvège: la production de pétrole rebondit en octobre

AFP le 20 nov. 2018

La production pétrolière de la Norvège, plus gros producteur d'Europe de l'Ouest, a rebondi en octobre mais est restée inférieure aux attentes, a indiqué la Direction norvégienne du pétrole mardi.

Le pays scandinave a produit 1,5 million de barils par jour (Mb/j) le mois dernier, selon une première estimation, soit 15,3% de plus qu'en septembre. La production avait alors été plombée par des travaux de maintenance.

Malgré cette remontée, la production nationale d'or noir en octobre est restée inférieure de 5,1% aux attentes de la Direction du pétrole, qui a invoqué des "problèmes techniques sur certains gisements".

Les ventes de gaz naturel ont aussi nettement augmenté, à 10,6 milliards de m3 sur l'ensemble du mois contre 9 milliards de m3 en septembre.
https://www.connaissancedesenergies.org ... bre-181120

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58232
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Production pétrolière en Norvège

Message par energy_isere » 25 déc. 2018, 12:00

Des nouvelles du champs geants de Sverdrup.
Demarage prévu en nov 2019.
1ere phase à 440 000 b/j
Giant North Sea Discovery Progressing

by Andreas Exarheas|Rigzone Staff December 19, 2018


The topside is heading for the Kvaerner yard on Stord where two pedestal cranes will be mounted, and further preparations will be made, before it is lifted into position at the Johan Sverdrup field in spring next year.

“The Johan Sverdrup project has been on a formidable improvement journey the last few years, mostly thanks to high quality in the execution phase. This has also been a defining characteristic of the delivery of the processing topside currently en route from South Korea to Norway,” Trond Bokn, Equinor’s senior vice president for the Johan Sverdrup development, said in a company statement.

“In cooperation with Aker Solutions, Samsung has delivered another high-quality topside for Johan Sverdrup according to plan and without serious incidents. Such deliveries are imperative to ensure a safe start-up of Johan Sverdrup in November 2019,” he added.

The processing platform is one of four platforms that make up the Johan Sverdrup field center in the first phase of the project. This platform, which will handle the processing and refining of all oil and gas from the first phase of Johan Sverdrup, has capacity for 440,000 barrels of oil per day.

In the second phase of Johan Sverdrup the field center will be extended with another processing platform with capacity for an additional 220,000 barrels of oil per day.

Johan Sverdrup is one of the largest oil discoveries ever made on the Norwegian Continental Shelf, Equinor highlights on its website. According to the company, the field has a resource estimate of between 2.2 and 3.2 billion barrels of oil equivalent and, at peak output, it will constitute 25 percent of all Norwegian petroleum production at the time.

The Johan Sverdrup field, described as a “giant” on Equinor’s website, was discovered in the North Sea in 2010-2011.

Partners in the field comprise Equinor (40.0267 percent operated interest), Lundin Norway (22.6 percent interest), Petoro (17.36 percent interest), Aker BP (11.5733 percent interest) and Total (8.44 percent interest).
https://www.rigzone.com/news/giant_nort ... 3-article/

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58232
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Production pétrolière en Norvège

Message par energy_isere » 08 janv. 2019, 07:25

Après 18.64 milliards de dollars d'investissements en 2018 dans le pétrole gaz en Norvège les investissements 2019 seront de 21.5 milliards de dollars.

According to the industry lobby group, total investments will increase from around US$18.64 billion (160 billion Norwegian crowns) in 2018 to US$21.5 billion (184.5 billion crowns) in 2019. In the years 2020 and 2021, investments in Norway’s oil and gas industry will be higher than the 2018 investments, but lower than the projection for 2019, according to NOG.
.......
https://oilprice.com/Latest-Energy-News ... -Year.html

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58232
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Production pétrolière en Norvège

Message par energy_isere » 10 janv. 2019, 21:40

Pétrole: La Norvège abaisse sa prévision de production pour 2019

Publié le 10/01/2019 STAVANGER, Norvège (Reuters)

La production de pétrole de la Norvège sera plus faible qu'initialement anticipé cette année et à son niveau le plus bas depuis 30 ans, même si elle devrait rebondir dans les années à venir, a annoncé jeudi le régulateur de l'industrie pétrolière locale.

Les investissements du premier producteur pétrolier d'Europe occidentale et deuxième producteur gazier d'Europe après la Russie vont croissant après avoir diminué à la suite de la chute des cours du brut entre 2014 et 2016.

Toutefois, la production pétrolière a atteint 86,2 millions de mètres cube (m3) en 2018 *, l'équivalent de 542 millions de barils, soit moins que la prévision de 90,2 millions de m3 * réalisée il y a un an, a annoncé le directoire norvégien du pétrole (DNP).

Le directeur du DNP, Bente Nyland, a indiqué à Reuters que la production pétrolère en 2018 et la prévision faite pour 2019 étaient moins élevées que prévu en raison de retards de développement et de difficultés dans la production de plusieurs champs pétroliers.

La prévision de production de pétrole pour 2019 s'établit à 82,2 millions de m3, contre une précédente prévision de 87,2 millions de m3, mais elle progressera à 100 millions de m3 en 2020 après le démarrage par le groupe norvégien Equinor de la production du gisement Johan Sverdrup en mer du Nord.

La production de gaz de la Norvège a atteint 119,3 milliards de m3 l'an dernier, soit moins que la prévision de 121,2 milliards. Elle est attendue en 2019 à 119,5 milliards de m3, là aussi en-deça d'une estimation précédente à 121,4 milliards.

Elle avait atteint en 2017 un record de 122 milliards de m3.

La production combinée de pétrole et gaz de la Norvège devrait avoisiner d'ici 2023 le record établi en 2004, quand la production du gisement Sverdrup sera maximale. Ce gisement représentera à lui seul environ 40% de la production pétrolière de la Norvège après 2022.
https://www.usinenouvelle.com/article/p ... 19.N791019

:!: * Il y a une grossiére erreur sur 86,2 millions de mètres cube (m3) de Gaz en 2018 c'est des milliards de m3.

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58232
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Production pétrolière en Norvège

Message par energy_isere » 17 janv. 2019, 08:40

Suite de ce post du 18 novembre 2016 http://www.oleocene.org/phpBB3/viewtopi ... 23#p395523

Le champs de Wisting découvert en 2013 et qui le plus au Nord (Arctique offshore) de la Norvege serait mis en production pour 2026. Demande 5 milliards de dollars d'investissements.
Il y aurait 440 millions de barils récupérables.
Norway’s Northernmost Discovery Could Begin Pumping Oil In 2026

By Tsvetana Paraskova - Jan 16, 2019

OMV, the operator of the northernmost oil discovery offshore Norway—Wisting in the Barents Sea—could begin production in 2026, the Senior Vice President of OMV’s Norwegian unit, Knut Mauseth, told Reuters on Wednesday, in what could be some relief for Norway’s oil industry amid current forecasts that production will decline from the mid-2020s in the absence of new major oil discoveries.

Earlier this week, OMV said that the estimated recoverable volumes in the Wisting discovery had increased to 440 million barrels of oil in place, from 350 million barrels previously estimated.

“Data from the latest appraisal well and the seismic data acquired have given us a better understanding of the area and the resources. We now see the increased potential of Wisting”, Mauseth said in a statement.

Currently, OMV and partners are studying the option to produce oil from the discovery via a floating production storage and offloading (FPSO) unit. The final concept selection is expected in 2020, OMV said.

The development of Wisting will probably need investments of US$4.7 billion-US$5.8 billion (40 billion-50 billion Norwegian crowns), Mauseth told Norwegian industry outlet petro.no on Wednesday.

OMV is the operator with a 25-percent working interest in the production license where the Wisting discovery was made in 2013. The other shareholders are Norway’s Equinor with 35 percent and Petoro with 20 percent, as well as the Norwegian unit of Japanese petroleum firm Idemitsu with the remaining 20 percent.

Speaking to Reuters on Wednesday, OMV’s Mauseth said that production at Wisting could begin in 2026.

According to the Norwegian Petroleum Directorate (NPD), production at Wisting is likely, but not yet clarified.

In the Barents Sea, Snøhvit and Goliat are currently in production and then comes Equinor’s Johan Castberg, scheduled for first oil in 2022—this will lead to more infrastructure construction in the Barents Sea that could boost exploration in the area, Mauseth told petro.no.

According to the NPD’s resource estimate, nearly two-thirds of the undiscovered resources on the Norwegian Continental Shelf lie in the Barents Sea. The industry and the oil regulator are concerned that Norway faces a decline in oil production from the mid-2020s unless major new oil discoveries are made.

By Tsvetana Paraskova for Oilprice.com
https://oilprice.com/Latest-Energy-News ... -2026.html

Avatar de l’utilisateur
mobar
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 9462
Inscription : 02 mai 2006, 12:10
Localisation : Essonne

Re: Production pétrolière en Norvège

Message par mobar » 17 janv. 2019, 08:48

energy_isere a écrit :
17 janv. 2019, 08:40
Suite de ce post du 18 novembre 2016 http://www.oleocene.org/phpBB3/viewtopi ... 23#p395523

Le champs de Wisting découvert en 2013 et qui le plus au Nord (Arctique offshore) de la Norvege serait mis en production pour 2026. Demande 5 milliards de dollars d'investissements.
Il y aurait 440 millions de barils récupérables.
Si le récupérable est récupéré et vendu à 50 $/bl, ça fait un rendement intéressant de 400 % en réservant 100 000 dollar par jour pour les faux frais d'exploitation sur 10 ans!
"C'est quand il n'y a plus d'espoir qu'il ne faut désespérer de rien" Sénèque
https://youtu.be/0pK01iKwb1U

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58232
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Production pétrolière en Norvège

Message par energy_isere » 06 févr. 2019, 08:07

Equinor: bond des résultats 2018 tirés par une production et des prix en hausse

AFP le 06 févr. 2019

Le géant énergétique norvégien Equinor a fait état mercredi de résultats en forte progression pour l'année 2018, tirés par la hausse des cours et de la production d'hydrocarbures.

Le bénéfice net a bondi de 64% pour ressortir 7,5 milliards de dollars contre 4,6 milliards en 2017, un exercice encore marqué par la déprime du marché pétrolier.

"Nous avons affiché une production record en 2018 et nous sommes bien positionnés pour une croissance rentable dans les années à venir", a commenté le directeur général, Eldar Saetre, dans le rapport.

Référence sur le marché, le résultat net ajusté a progressé de 48%, à 6,7 milliards de dollars, pour un chiffre d'affaires en hausse de 30%, à 79,6 milliards.

Comme le reste de l'industrie pétrolière, Equinor a tiré parti de la remontée du prix du baril qui a atteint en moyenne 63,1 dollars l'année dernière contre 49,1 dollars un an plus tôt.

Il a aussi bénéficié d'une hausse de 1% de sa production, à 2,111 millions de barils équivalent-pétrole par jour (Mbep/j), et de la maîtrise des coûts, nettement réduits depuis les années fastes.

Pour 2019, le groupe contrôlé à 67% par l'État norvégien dit s'attendre à une production à peu près stable par rapport à l'an dernier, tout en tablant sur une progression annuelle moyenne de 3% d'ici à 2025.

Il prévoit aussi d'investir environ 11 milliards de dollars sur l'année.

Celle-ci devrait être marquée par la mise en exploitation de Johan Sverdrup: ce gisement géant de la mer du Nord devrait doper la production d'Equinor à hauteur d'environ 300.000 barils par jour et être rentable avec un baril inférieur à 20 dollars.
https://www.connaissancedesenergies.org ... sse-190206

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58232
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Production pétrolière en Norvège

Message par energy_isere » 09 févr. 2019, 10:09

Norvège: croissance "solide" en 2018 après un bon 4e trimestre

AFP le 08 févr. 2019

La croissance de l'économie norvégienne s'est accélérée en 2018, ressortant à 2,2%, après une fin d'année en fanfare, a annoncé vendredi l'institut national de statistique SSB dans un communiqué.

En 2017, le Produit intérieur brut (PIB) du pays scandinave avait progressé de 2,0%.

Ces statistiques portent sur le PIB "continental", à savoir hors production d'hydrocarbures et transport maritime, un indicateur privilégié pour la Norvège car il exclut les fortes variations cycliques du pétrole dont le pays est un gros producteur.

L'année 2018 s'est finie en beauté avec une croissance de 0,9%, grâce notamment à un rebond du secteur agricole, après un troisième trimestre difficile dû à la sécheresse.

C'est plus qu'attendu par la Banque de Norvège qui tablait sur 0,7%.

Qualifiés de "solides" tant par SSB que par les économistes, ces chiffres confortent les chances d'une nouvelle hausse du taux directeur norvégien, largement attendue en mars.

D'autant que "la hausse des investissements pétroliers va continuer à soutenir la croissance en 2019", a noté Marius Gonsholt Hov chez Handelsbanken.

Actant la reprise économique du pays, la banque centrale norvégienne a augmenté son taux, à 0,75%, en septembre pour la première fois depuis sept ans, et promis de continuer à le relever graduellement dans les années venir.

En incluant les hydrocarbures et le transport maritime, le PIB global a progressé de 1,4% l'an dernier après 2,0% en 2017, et de 0,5% sur les trois derniers mois de l'année.
https://www.connaissancedesenergies.org ... t-190208-0

Répondre