[Nucléaire] Le nucléaire et ses déchets / démantèlement

Modérateurs : Rod, Modérateurs

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 63911
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: [Nucléaire] Le nucléaire et ses déchets / démantèlement

Message par energy_isere » 25 janv. 2020, 20:04

Le démentelement des 2 réacteurs de la centrale de San Onofre en Californie va bientôt commencer.
Les réacteurs ont été mis à l'arrêt en 2013.
San Onofre dismantlement starts next month

24 January 2020

Dismantlement of the San Onofre Nuclear Generating Station is to begin in February, Southern California Edison (SCE) has announced. This follows the receipt in October of the final permit required for the decommissioning and dismantlement of the plant which closed in 2013

Image

SCE is required by the California State Lands Commission to provide 30 days' notice to residents before the start of deconstruction. It duly mailed its Notice of Deconstruction to residents within a five-mile radius of the plant on 22 January. The notification provides key timeframes for initial dismantlement activity and resources to learn more about overall decommissioning of the site.

"We're going to be a good neighbour throughout the decommissioning process, and that means providing timely, usable information to the community and to the people who use the recreational resources next door to us," Doug Bauder, SCE vice president and chief nuclear officer for San Onofre, said. The company will provide quarterly updates "so folks are aware of the work that is happening on site", he added.

The dismantlement process will take eight years and involves the removal of buildings, containment domes and other above-grade structures associated with the two units in compliance with US Nuclear Regulatory Commission requirements, as well as the partial removal of the offshore conduits that brought and discharged ocean cooling water to the plant, and the removal of offshore buoys and anchors, SCE said. Initial work will focus on preparatory activities and site characterisation. This will take place within the plant's boundaries and is expected to have minimal impact on the surrounding recreational areas.

Units 2 and 3 at the plant - also known as SONGS - were permanently retired in June 2013 owing to regulatory delay and uncertainty after problems were found in replacement steam generators. The two-unit pressurised water reactor plant is located on the Pacific coast of California, in the northwestern corner of San Diego County. Unit 1 at the site was shut down in November 1992.
https://www.world-nuclear-news.org/Arti ... mantlement

Ces réacteurs 2 et 3 sont des réacteurs à eau pressurisée de 1.17 GW.

https://www.world-nuclear-news.org/Arti ... mantlement

Avatar de l’utilisateur
mobar
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 12500
Inscription : 02 mai 2006, 12:10
Localisation : PR des Vosges du Nord

Re: [Nucléaire] Le nucléaire et ses déchets / démantèlement

Message par mobar » 12 févr. 2020, 07:29

Rapport sur les déchets du nuke
https://cdn.greenpeace.fr/site/uploads/ ... 1550358929
Leur toxicité, en termes généraux, à la fois radioactive et chimique, est de loin supérieure à celle de nʼimporte quel matériau industriel auquel nous ayons été confrontés jusquʼà maintenant, que ce soit dans ce pays ou dans tout autre pays, expliquait Abel Wolman, professeur à lʼUniversité Johns Hopkins, lors de la première audition sur les déchets nucléaires devant le Congrès américain, en janvier 1959.
Rien de neuf depuis, si ce n'est 250 000 tonnes de combustibles usés disséminés sur plus de 400 sites répartis dans 14 pays :wtf: :shock:
ça fait peur, mais bizarrement les catastrophistes ne nous en parlent pas, serait ce parce que cette peur là serait justifiée ! :-k
Actuellement, dans le monde entier, on peut estimer que les stocks de déchets nucléaires sont les suivants :
• 2,4 milliards de tonnes de résidus de traitement de l’uranium.
• 1 188 200 tonnes (tU) d’uranium appauvri (en 1999, avec une augmentation de 60 000 tU par an), ce qui pourrait correspondre aujourd’hui à environ 2 millions de tonnes.
• 246 686 tML de combustibles usés dans 14 pays ;

l’AIEA estime que 370 000 tML de combustibles usés ont été produites depuis le début de la production électronucléaire civile, dont 120 000 tML ont été retraitées.
• 373 313 m3 de déchets liquides de haute activité.
• un stock mondial de plutonium de 520 tonnes.
Il faut 7 à 8 kg de plutonium pour fabriquer une bombinette, soit un potentiel de 65 000 bombes équivalent à 11 milliards de tonnes de TNT :-" !
La fission d'un kilogramme de plutonium 239 peut produire une explosion équivalente à 21 000 t de TNT (88 000 GJ).
"C'est quand il n'y a plus d'espoir qu'il ne faut désespérer de rien" Sénèque
https://youtu.be/0pK01iKwb1U

Avatar de l’utilisateur
mobar
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 12500
Inscription : 02 mai 2006, 12:10
Localisation : PR des Vosges du Nord

Re: [Nucléaire] Le nucléaire et ses déchets / démantèlement

Message par mobar » 21 févr. 2020, 15:44

Quelques images des sites de stockage et d'entreposage français
https://youtu.be/hTfHZb5xH6E
"C'est quand il n'y a plus d'espoir qu'il ne faut désespérer de rien" Sénèque
https://youtu.be/0pK01iKwb1U

Jeuf
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 1336
Inscription : 01 janv. 2005, 18:08
Localisation : St Quentin en 78

Re: [Nucléaire] Le nucléaire et ses déchets / démantèlement

Message par Jeuf » 21 févr. 2020, 16:46

mobar a écrit :
21 févr. 2020, 15:44
Quelques images des sites de stockage et d'entreposage français
https://youtu.be/hTfHZb5xH6E
c'est très court, ça va très vite, on a rien le temps de voir. à croire qu'il y a rien à montrer.


Ici une autre image de déchets radioactifs qui ont l'air bien rangés, et il semble même qu'on peut se promener au milieu

Image

Avatar de l’utilisateur
mobar
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 12500
Inscription : 02 mai 2006, 12:10
Localisation : PR des Vosges du Nord

Re: [Nucléaire] Le nucléaire et ses déchets / démantèlement

Message par mobar » 21 févr. 2020, 17:30

De la propagande … suisse!
Derrière la barrière de sécurité, Jean-Christophe Niel, directeur général de l’Institut de radioprotection et de sûreté nucléaire (IRSN) français, déchiffre l’écran du dosimètre qui calcule en temps réel le débit de dose radioactive reçu par les visiteurs à proximité des conteneurs : « 24 à 25 microsieverts par heure [μSv/h]. Deux cents fois la dose reçue dans le hall de l’IRSN, à Fontenay-aux-Roses, où elle est de 0,1 μSv/h. En quarante heures dans cette salle suisse, on dépasse la dose annuelle maximale fixée à 1 millisievert (mSv) par an pour les citoyens français. »
Pas folichon comme solution, non plus!
https://reporterre.net/Dechets-nucleair ... sage-a-sec

Un exemple de plus qui montre s'il en était besoin qu'on n'a pas de solution et qu'il est grand temps d'arrêter cette folie
"C'est quand il n'y a plus d'espoir qu'il ne faut désespérer de rien" Sénèque
https://youtu.be/0pK01iKwb1U

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 63911
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: [Nucléaire] Le nucléaire et ses déchets / démantèlement

Message par energy_isere » 21 févr. 2020, 18:37

mobar a écrit :
21 févr. 2020, 15:44
Quelques images des sites de stockage et d'entreposage français
https://youtu.be/hTfHZb5xH6E
Oui, la propagande-de-Greenpeace-pour-te-faire-peur.

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 63911
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: [Nucléaire] Le nucléaire et ses déchets / démantèlement

Message par energy_isere » 21 févr. 2020, 20:40

Les sept points à retenir du nouveau Plan de gestion des matières et déchets radioactifs

AURÉLIE BARBAUX Usine Nouvelle 21/02/2020

Suite à une longue consultation publique, le gouvernement et l’Autorité de sûreté nucléaire ont dévoilé les grandes orientations du cinquième Plan national de gestion des matières et des déchets radioactifs (PNGMDR). Elles ouvrent la voie au recyclage des déchets à très faible activité notamment issus du démantèlement des centrales et à une révision des combustibles usés en déchets.

Sujet technique s’il en est, la gestion des déchets et matières radioactifs, essentiellement issus du nucléaire, fait débat. Et les questions posées ne sont pas si compliquées. Faut-il considérer les combustibles usés comme des déchets, sachant qu’une très faible proportion est effectivement recyclée?

Faut-il donner la possibilité de recycler certains des déchets de très faible activité (TFA), notamment métalliques, produits sur les centrales nucléaires en activité ou en démantèlement, sachant qu’il ne sont en fait pas radioactifs ? Faudra-t-il stoker sur place les déchets issus du démantèlement des centrales, ou leur faire traverser la France pour les concentrer dans un unique lieu de stockage ?

Applicables fin 2020

Pour répondre à ces questions, et toutes celles liées aux déchets et matière nucléaire, la France a établi un Plan national de gestion des matières et déchets radioactifs (PNGMDR), créé par une loi de 2006. Et révisable tous les trois ans. La loi de Transition énergétique pour la croissance verte de 2015 oblige à le soumettre à consultation publique. Cette dernière s’est tenue du 17 avril au 25 septembre 2019 et la Commission nationale du débat public a publié son compte-rendu le 26 novembre dernier.

Le gouvernement et l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN) en ont pris acte et ont publié, vendredi 21 février 2020, les grandes orientations retenues pour le prochain PNGMDR, qui doit être mis à jour, après consultation, d’ici à fin 2020. Voilà les sept choix à retenir.

Valoriser les déchets métalliques de très faible activité

Ce cinquième plan ouvre la porte à la valorisation des déchets métalliques de très faible activité, et donc à un éventuel seuil de libération (pour déclassifier le caractère radioactif). Ce sera possible lorsque "cela est pertinent et par des dérogations ciblées". Le texte précisera les modalités d'une telle valorisation.

Concernant les combustibles usés, qui ne sont pas valorisés, les industriels devront "s’engager sur des échéances intermédiaires dans des plans d’actions, qui seront périodiquement réévalués". En clair, le PNGMDR laisse encore le soin à EDF et Orano de décider quand et comment ils décideront d’inscrire les combustibles usés au registre des déchets qu’il faudra entreposer à long terme, mais ils devront le préciser. EDF obtenant aussi l’autorisation de construire une nouvelle piscine d’entreposage de ces combustibles usés en attendant leur possible recyclage.

Etudier des alternatives à Cigéo

Quant au point le plus conflictuel, l’enfouissement géologique profond des déchets nucléaires les plus radioactifs et le plus longtemps, ou CIG2O, le gouvernement et l’ASN proposent d’inscrire dans le PNGMDR la "poursuite de la définition des conditions de mise en œuvre du projet Cigéo, en particulier les modalités d’association du public aux étapes structurantes du projet, ainsi que la R&D sur les voies alternatives de gestion". En clair, on avance sur le projet prévu en Haute-Marne, tout en continuant de regarder si une autre solution est possible.

Le PNGMDR revu tous les 5 ans

Les autres grandes orientations sont plus de l’ordre de la gouvernance. Le PNGMDR ne sera plus révisé que tous les cinq ans, pour être mis en cohérence avec la feuille de route énergie du pays, la fameuse Programmation pluriannuelle de l’énergie (PPE), qui définit notamment le calendrier de fermeture de réacteurs nucléaire pour ramener la part de l’atome à 50% dans le mix électrique français. Les élus de la Nation, la société civile et des représentants des collectivités locales seront associés à l’élaboration et au suivi du plan. Et l’évaluation de l’impact des choix de gestion sur le territoire et sur les enjeux économiques, sanitaires et environnementaux devra être renforcée.
https://www.usinenouvelle.com/article/l ... fs.N932584

tita
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 2113
Inscription : 07 juin 2005, 11:22
Localisation : Franches-Montagnes (Suisse)

Re: [Nucléaire] Le nucléaire et ses déchets / démantèlement

Message par tita » 22 févr. 2020, 14:07

Elles ouvrent la voie au recyclage des déchets à très faible activité notamment issus du démantèlement des centrales et à une révision des combustibles usés en déchets.
ENFIN!! C'est clair que c'est débile de traiter différemment des matériaux qui émettent moins de radioactivité que du granit.

Sans oublier le radon qui est un poison naturel dans énormément d'habitations et qui à l'origine de la plus grande quantité de radioactivité auquel on est exposé.

Sorry du coup de gueule. Même si je suis assez favorable à l'abandon du nucléaire, je suis contre la psychose et la désinformation des branches activistes dures qui crée des mesures absurdes.

Avatar de l’utilisateur
Silenius
Gaz naturel
Gaz naturel
Messages : 1166
Inscription : 06 avr. 2007, 00:56

Re: [Nucléaire] Le nucléaire et ses déchets / démantèlement

Message par Silenius » 22 févr. 2020, 16:47

Avec le fuel usage, on peut encore produire de l'energie : une microcentrale de 1,5 MW va etre construite aux USA

https://www.smart2zero.com/news/clean-e ... clear-fuel
Specifically, Okla would use the material in its 1.5-MW Aurora microreactor plant that can be used in remote or off-grid locations to generate power.

Occupying less than a quarter of an acre, the Aurora, which also integrates solar panels, has the capability to turn nuclear waste into clean energy and can produce clean energy for decades without needing to refuel. In addition, the plant can save 1,000,000 tons of carbon emissions during its operation over diesel generator alternatives.

Avatar de l’utilisateur
mobar
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 12500
Inscription : 02 mai 2006, 12:10
Localisation : PR des Vosges du Nord

Re: [Nucléaire] Le nucléaire et ses déchets / démantèlement

Message par mobar » 22 févr. 2020, 17:25

tita a écrit :
22 févr. 2020, 14:07
Même si je suis assez favorable à l'abandon du nucléaire, je suis contre la psychose et la désinformation des branches activistes dures qui crée des mesures absurdes.
Quelles mesures absurdes?
La première des mesures absurdes c'est de persister dans une voie que l'on sait sans issue depuis plus de 50 ans!
Il n'y a pas de psychose, mais des faits indéniables ;
- des déchets que l'on ne sait pas détruire
- une technologie ayant un rendement déplorable
- une technique dangereuse que l'on est incapable de maitriser
- une solution qui n'a été développée que pour fournir le nuke militaire

Et pour ce qui est de la désinformation, elle est alimentée depuis le début par le lobby nucléaire et les militaires!

Faut pas inverser les responsabilités, les anti nuke défendent la démocratie et la transparence contre des super menteurs et des enfumeurs
"C'est quand il n'y a plus d'espoir qu'il ne faut désespérer de rien" Sénèque
https://youtu.be/0pK01iKwb1U

tita
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 2113
Inscription : 07 juin 2005, 11:22
Localisation : Franches-Montagnes (Suisse)

Re: [Nucléaire] Le nucléaire et ses déchets / démantèlement

Message par tita » 22 févr. 2020, 18:42

mobar a écrit :
22 févr. 2020, 17:25
Quelles mesures absurdes?
La première des mesures absurdes c'est de persister dans une voie que l'on sait sans issue depuis plus de 50 ans!
Il n'y a pas de psychose, mais des faits indéniables ;
- des déchets que l'on ne sait pas détruire
- une technologie ayant un rendement déplorable
- une technique dangereuse que l'on est incapable de maitriser
- une solution qui n'a été développée que pour fournir le nuke militaire

Et pour ce qui est de la désinformation, elle est alimentée depuis le début par le lobby nucléaire et les militaires!

Faut pas inverser les responsabilités, les anti nuke défendent la démocratie et la transparence contre des super menteurs et des enfumeurs
Une partie des déchets que l'on ne sait pas réellement gérer. Et c'est la principale raison pour laquelle je suis pour l'abandon du nucléaire. Mais pas en brandissant des chiffres de centaine de milliers de tonnes de déchets dangereux... Faut arrêter de dire que les déchets TFA doivent être traités différemment que d'autres déchets d'industrie alors qu'ils sont manipulés sans aucune protection et ne représentent pas de danger.

La seconde raison est en effet le risque d'une contamination à grande échelle à la suite d'un accident nucléaire. Mais là aussi, c'est pas avec des images de centrales qui explosent qu'on va faire comprendre le danger réel.

C'est le problème en exagérant les choses, un moment donné ça peut se retourner contre soi. C'est le problème de Greenpeace qui essuie des critiques fondées sur les informations qu'ils fournissent et décrédibilisent leur organisation.

C'est exactement la même logique avec le RC où le catastrophisme nuit à une analyse posée. Pour moi, vous n'êtes pas tant différent des activistes qui suivent Greta Thunberg, c'est juste que votre cause est différente.

Avatar de l’utilisateur
mobar
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 12500
Inscription : 02 mai 2006, 12:10
Localisation : PR des Vosges du Nord

Re: [Nucléaire] Le nucléaire et ses déchets / démantèlement

Message par mobar » 22 févr. 2020, 18:52

Dans les TFA, tu as les milliers de tonne de ferrailles irradies des générateurs de vapeur, les tuyauteries des circuits primaires et secondaires

Si on écoutait certains, ces matières devraient être recyclées en métaux banalisés et tu te retrouverais avec des casseroles ou des carrosserie de voiture réalisées avec des stocks de métaux irradiés et faiblement radioactifs!

Ces gens sont dangereux et devraient être en prison!
"C'est quand il n'y a plus d'espoir qu'il ne faut désespérer de rien" Sénèque
https://youtu.be/0pK01iKwb1U

Avatar de l’utilisateur
Remundo
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 9753
Inscription : 16 févr. 2008, 19:26
Localisation : Clermont Ferrand
Contact :

Re: [Nucléaire] Le nucléaire et ses déchets / démantèlement

Message par Remundo » 22 févr. 2020, 19:16

bah ça se discute...

la dilution de la radioactivité n'est peut-être pas stupide à condition de la diluer suffisamment.

tu mettrais 1 kg de métaux TFA sans chaque tonne d'acier livrée, à mon avis on aurait même du mal à distinguer l'acier "normal" et l'autre.

Avatar de l’utilisateur
mobar
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 12500
Inscription : 02 mai 2006, 12:10
Localisation : PR des Vosges du Nord

Re: [Nucléaire] Le nucléaire et ses déchets / démantèlement

Message par mobar » 22 févr. 2020, 22:02

Tu distingueras la différence cinquante ans plus tard, comme l'amiante quand ton petit fils naitra sans bras ou avec 3 yeux :-D

Le nuke est une connerie qui a fini par être identifié comme tel, la seule solution raisonnable est de refermer la boite de Pandore et de réparer les dégâts qui sont réparables et d'arrêter les frais le plus tôt possible

On est dans l'inconnu le plus complet, quand même en prenant un max de précautions on se fait piéger c'est que l'on ne maitrise rien et que le truc doit être écarté

Tout ça n'a comme justification que l'hubris de certains et le renoncement des autres
"C'est quand il n'y a plus d'espoir qu'il ne faut désespérer de rien" Sénèque
https://youtu.be/0pK01iKwb1U

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 63911
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: [Nucléaire] Le nucléaire et ses déchets / démantèlement

Message par energy_isere » 01 juil. 2020, 07:57

Combustibles nucléaires usés : EDF envisage d'implanter sa future piscine sur le site de La Hague

AFP parue le 30 juin 2020

EDF envisage d'implanter sa future piscine centralisée pour entreposer des combustibles nucléaires usés sur le site existant de La Hague (Manche) du groupe Orano, a indiqué mardi le producteur d'électricité.

"On a demandé à Orano de réaliser une étude de faisabilité pour l'implantation d'une nouvelle piscine d'entreposage à La Hague", a indiqué à l'AFP une porte-parole d'EDF. Orano, qui a confirmé avoir été saisi, doit remettre son étude d'ici la fin de l'année. "Sur la base ce cette étude, on prendra une décision", a ajouté EDF, qui n'a pour l'instant sélectionné aucun site.

En France, les combustibles nucléaires usés sont entreposés en piscine quand ils sortent du réacteur très chauds et radioactifs, d'abord quelques années dans l'enceinte de la centrale puis sur le site Orano de La Hague avant leur éventuel traitement.

Alors que les piscines d'entreposage de La Hague risquent d'arriver à saturation d'ici 2030, EDF projette depuis longtemps la construction d'un nouveau bassin.

La localisation de cette piscine centralisée a fait l'objet de beaucoup de spéculations, le nom de la centrale nucléaire de Belleville-sur-Loire (Cher) étant souvent évoqué. Mais EDF a indiqué mardi avoir finalement renoncé à ce site.

François Bonneau, président du conseil régional Centre-Val de Loire, a salué "une très belle victoire, pour nos habitants et notre territoire". "Nous n'aurions su accepter que notre si belle région devienne la poubelle nucléaire de la France", a déclaré l'élu socialiste dans un communiqué.
https://www.connaissancedesenergies.org ... ses-200630

Répondre