Tight Oil USA

Modérateurs : Rod, Modérateurs

tita
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 2176
Inscription : 07 juin 2005, 11:22
Localisation : Franches-Montagnes (Suisse)

Re: Tight Oil USA

Message par tita » 25 mai 2020, 12:15

alain2908 a écrit :
24 mai 2020, 19:21
a raison de 20 barils / jour, ca fait quand même beaucoup de trous pour stabiliser une production de 10 M barils / jour ;)
J'ai donné une moyenne. En regardant de plus près sur Shaleprofile, en classant les puits de 2012 par niveau de production, je remarque un truc un poil étrange... La réapparition de puits qui produisent plus de 400 b/j tardivement. Pas en grand nombre, mais forcément ça aide à maintenir une production. Du coup, j'associe ça au re-fracking, càd d'appliquer des techniques nouvelles à d'anciens puits.

(J'ai exploré pas mal de données, et je répondais tout autrement à la base au sujet des stripper wells, je laisse ma réponse initiale suivante)

On estimait, en 2015, la production des Stripper Wells atteignant 915 kb/j pour 420'000 puits. Soit 2-3 barils par jour en moyenne. La définition, c'est quand un puits descend en-dessous d'une production de 15 b/j. Une grande partie de ces puits sont opérés par de tous petits producteurs indépendants, privés.

Visiblement, c'est difficile de savoir exactement ce que représente la production des stripper wells. Sur shaleprofile, les puits qui produisent moins de 25kb/j représentent 23% du nombre total de forages horizontaux pour seulement 5% de la production. Mais c'est une statistique sur 130'000 puits. Il y a entre 600'000 et 700'000 puits qui sont exploités aux USA, et le boom du schiste représente 130'000 pour 8 Mb/j de production. J'ai un peu tergiversé, mais je pense que l'estimation est assez correcte en fait.

C'est un fait que les US ont creusé beaucoup de trous, en creusent beaucoup plus que les autres, et exploitent ces trous le plus longtemps possible. Mais cette quantité faramineuse de puits à faible production reste très marginale en terme de volume de production total.

sceptique
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 5472
Inscription : 21 nov. 2005, 17:42
Localisation : versailles

Re: Tight Oil USA

Message par sceptique » 25 mai 2020, 13:45

C'est la fameuse loi des 10-20% de puits qui font 80-90% de la production
Réciproquement 80-90% des puis font 10-20% de la production
C'est une loi assez universelle qui s'applique dans plein de domaines très variés.

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 64349
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Tight Oil USA

Message par energy_isere » 13 juin 2020, 14:15

Pioneer Energy sort du chapter 11 après restructuration.
Pioneer Energy Emerges From Chapter 11

by Bertie Melinda Taylor|Rigzone StaffWednesday, June 03, 2020

Pioneer Energy Services Corp. has emerged from Chapter 11 bankruptcy protection, completing its debt restructuring process and implementing the previously announced reorganization plan.

In connection with the restructuring, Pioneer slashed its debt by about $267 million, from $475 million to $208 million, eliminated a substantial portion of its cash interest obligations, and obtained a new $75 million asset backed revolving credit facility.
........

Pioneer Energy Services provides well servicing and wireline services to producers primarily in Texas and Rocky Mountain regions. It also provides contract land drilling services to oil and gas operators in Texas and Appalachia regions and internationally in Colombia.
https://www.rigzone.com/news/pioneer_en ... 9-article/

tita
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 2176
Inscription : 07 juin 2005, 11:22
Localisation : Franches-Montagnes (Suisse)

Re: Tight Oil USA

Message par tita » 15 juin 2020, 07:36

Pioneer Energy Services, entreprise de services pétroliers (parapétrolier), à ne pas confondre avec Pioneer Natural Resources, opérateur principalement actif dans le LTO.

L'entreprise n'est pas énorme, mais pourrait tirer son épingle du jeu dans le cas où le marché se ressaisit.

tita
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 2176
Inscription : 07 juin 2005, 11:22
Localisation : Franches-Montagnes (Suisse)

Re: Tight Oil USA

Message par tita » 17 juin 2020, 12:50

Outre le décompte des puits, il y a chaque mois le "drilling productivity report" de l'eia. Il fait un décompte des puits forés et aussi des puits complétés.

Sans surprise, le décompte des puits forés est passé de 1014 en février à 428 en mai, soit une baisse de 58%. Sur une année (mai 2019), c'est une baisse
Le décompte des puits complétés est passé de 1082 en février à 461 en mai, soit une baisse de 57%.

Du coup, les deux baisses sont similaires... Et elles suivent en fait le décompte des forages hebdomadaires. Et on est au taux d'activité le plus bas depuis le début de ce rapport (2014), qui est axé sur l'évolution du LTO.

De janvier à février, les nouveaux puits US avaient ajoutés 530 kb/j de production (shaleprofile), ce qui compensait tout juste la perte des anciens puits (on était à peu près en équilibre). Du coup, avec une telle baisse, on peut s'attendre que l'ajout en mai et en juin soit de 210 kb/j, mais que du coup la production US diminue de 320 kb/j chaque mois. Et ceci tant que les activités de complétion de puits ne reprennent pas.

Mais il y a très certainement eu une réduction volontaire de la production aussi, en dehors de cette baisse d'activité. Mais cette réduction volontaire peut être très rapidement augmentée, tandis que la baisse d'activité des forages/complétion influence la capacité totale... Donc chaque mois qui passe, c'est 300 kb/j environ de capacité de production US en moins.

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 64349
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Tight Oil USA

Message par energy_isere » 23 juin 2020, 22:22

Cheasapeake Energy toujours plus près du chapter 11.
Shale Giant On The Brink Of Bankruptcy Receives Federal Lifeline
By Irina Slav - Jun 23, 2020
https://oilprice.com/Latest-Energy-News ... eline.html

emmort
Condensat
Condensat
Messages : 704
Inscription : 25 févr. 2009, 21:48
Localisation : Ans (Belgique)

Re: Tight Oil USA

Message par emmort » 23 juin 2020, 22:48

petite question; en fait le célèbre "Chapter 11" n'est-il pas plus près de ce que nous appelons le concordat que la faillite proprement dite??

tita
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 2176
Inscription : 07 juin 2005, 11:22
Localisation : Franches-Montagnes (Suisse)

Re: Tight Oil USA

Message par tita » 24 juin 2020, 10:40

emmort a écrit :
23 juin 2020, 22:48
petite question; en fait le célèbre "Chapter 11" n'est-il pas plus près de ce que nous appelons le concordat que la faillite proprement dite??
On parle de procédure de sauvegarde en France. Le concordat, ce serait plutôt le chapter 13. Mais toutes ces procédures partent du même problème de base, résoudre l'insolvabilité d'une entreprise ou d'un individu sans passer par la liquidation pure et simple (la faillite proprement dite).
https://fr.wikipedia.org/wiki/Proc%C3%A ... %C3%A7ais)

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 64349
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Tight Oil USA

Message par energy_isere » 29 juin 2020, 07:59

Pionnier du schiste, Chesapeake Energy dépose le bilan

REUTERS•29/06/2020

Chesapeake Energy a déposé le bilan dimanche, devenant le plus grand groupe gazier et pétrolier américain à demander à être placé sous la protection du chapitre 11 de la loi sur les faillites aux Etats-Unis, plombé par une lourde dette et l'impact du coronavirus sur le secteur de l'énergie.

La société, basée dans la ville d'Oklahoma, a enclenché la procédure devant un tribunal du Texas, selon un communiqué du groupe.

"Chesapeake compte utiliser la procédure pour renforcer son bilan et restructurer ses obligations légales contractuelles pour parvenir à une structure de capital plus durable", peut-on lire dans le communiqué selon lequel les activités du groupe vont continuer pendant la procédure.

Chesapeake va tenter d'effacer environ 7 milliards de dollars de dette. La société a trouvé un accord de restructuration qui a le soutien des créanciers de sa principale facilité de crédit renouvelable et des soutiens à des degrés divers d'autres types de créanciers.
https://www.boursorama.com/actualite-ec ... 40ca49ec09
Chesapeake Energy dépose une demande de protection contre la faillite au titre du chapitre 11, annonce la société

28 juin 2020

Cette décision fait suite à des années d’efforts déployés par la société pour réduire les coûts et réduire les montagnes de dettes laissées par la direction des dépenses libres de l’ancien PDG Aubrey McClendon.

Le PDG actuel, Doug Lawler, a déclaré que Chesapeake Energy continuera de fonctionner comme d’habitude et paiera ses employés. Le chapitre 11 permet aux entreprises de restructurer leur dette et leur entreprise, par opposition à une faillite du chapitre 7, où une entreprise liquidera ses actifs et cessera ses activités.

« Nous réinitialisons fondamentalement la structure du capital et les activités de Chesapeake afin de remédier à nos faiblesses financières héritées et de capitaliser sur nos forces opérationnelles substantielles », a déclaré Lawler dans un communiqué. « En éliminant environ 7 milliards de dollars de dettes et en respectant les obligations contractuelles héritées qui ont nui à notre performance, nous positionnons Chesapeake pour capitaliser sur notre plate-forme d’exploitation diversifiée et nos antécédents éprouvés en matière d’amélioration du capital et d’efficacité opérationnelle et d’excellence technique. »

<< Grâce à ces atouts démontrés et aux avantages d’une structure de capital de taille appropriée, Chesapeake sera particulièrement bien placée pour émerger du processus du chapitre 11 en tant qu’entreprise plus forte et plus compétitive.

« En plus d’obtenir du financement pour financer nos activités en cours et faciliter notre sortie de ce processus, nous sommes heureux d’avoir le soutien de nos prêteurs à terme et des détenteurs de billets garantis pour soutenir une offre de droits de 600 millions de dollars, démontrant leur confiance dans la plate-forme d’exploitation de Chesapeake et l’avenir. »

Aucun impact immédiat ou à long terme n’a été donné aux centaines d’employés de Chesapeake, dont beaucoup sont basés en Oklahoma. L’entreprise avait considérablement réduit ses effectifs au cours des dernières années.

« Nous apprécions profondément le travail acharné et l’engagement de nos employés, qui restent concentrés sur l’exécution sûre et efficace de nos activités », a déclaré Lawler. Nous sommes impatients de travailler de manière productive avec nos fournisseurs, partenaires commerciaux et toutes les parties prenantes tout au long de ce processus. »

Des informations supplémentaires sur le dépôt de Chesapeake Energy dimanche seront disponibles sur son site Web. Les dossiers judiciaires et des informations sur le processus de réclamation sont disponibles ici.

Chesapeake a été l’un des pionniers de la révolution du schiste. La fracturation a permis à l’entreprise de croître et de croître rapidement, mais à mesure que la dette s’accumulait, les prix de l’énergie ne pouvaient pas suivre. Des sources familières avec les défis auxquels Chesapeake fait face disent que l’expansion et les dépenses ont été imprudentes.

Entre 2010 et 2012, au cours de deux des dernières années où McClendon a dirigé l’entreprise, Chesapeake a dépensé environ 30 milliards de dollars de plus en forage et en location que ce qu’elle a réalisé dans ses opérations.

Des sources parlent de dépenses somptueuses pour les avantages sociaux et les équipements pour son campus d’Oklahoma City. Une personne familière avec les dépenses de l’entreprise a déclaré que Chesapeake payait de gros dons de bienfaisance en empruntant de l’argent.

McClendon a été forcé de quitter ses fonctions en 2013. Lorsque le PDG actuel, Doug Lawler, a pris le pouvoir, Chesapeake avait 21,5 milliards de dollars de dettes et de dettes dans ses livres, ce qui était presque autant qu’Exxon et Chevron réunis. Chesapeake a éliminé une grande partie de la dette, mais les versements d’intérêts annuels sont devenus trop importants alors que les prix de l’énergie chutaient et restaient bas.

..........
https://www.fr24news.com/fr/a/2020/06/c ... ciete.html


D'après ce lien https://m.zonebourse.com/CHESAPEAKE-ENE ... 5/societe/ Il y aurait 2300 employés chez Chesapeake Energy.

Le plus gros actionnaire est Carlyle group. Ils vont donc bien morfler.

tita
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 2176
Inscription : 07 juin 2005, 11:22
Localisation : Franches-Montagnes (Suisse)

Re: Tight Oil USA

Message par tita » 29 juin 2020, 09:32

energy_isere a écrit :
29 juin 2020, 07:59
Le plus gros actionnaire est Carlyle group. Ils vont donc bien morfler.
Ils ont déjà bien morflé... Chesapeake était passé d'une capitalisation de $20 milliards en juin 2014 à $5.5 milliards en avril 2019, et $115 millions actuellement.

Le problème, c'est plutôt la lente agonie d'un opérateur qui avait quasiment tout misé sur le gaz de schiste, et qui était le plus gros opérateur du secteur aux USA jusqu'en 2017, et le second depuis que EQT avait fusionné avec Rice Energy en 2017. Du coup, ça va peut-être jeter un doute sur toute la viabilité économique du secteur... En particulier si les prix du pétrole restent sous les $40 pour le reste de l'année!

Avatar de l’utilisateur
LeLama
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 1510
Inscription : 08 août 2006, 23:12
Localisation : Angers, France
Contact :

Re: Tight Oil USA

Message par LeLama » 29 juin 2020, 10:05

On s'y attend depuis qq années, mais quand même. Les chiffres donnent le vertige. 21 milliards de dettes en 2013. Maintenant on veut effacer 7 milliards de dettes. Pour une seule entreprise du secteur :shock: Les subprimes, c'est de la rigolade a coté : 10 milliards de dettes, c'est 100 mille maisons a 100 mille euros chacune pour une seule entreprise, sachant qu'on revend plus facilement une maison qu'une entreprise structurellement deficitaire, et donc que les pertes se lissent davantage dans l'immo et sont moins susceptibles de déstabiliser l'economie mondiale.

Va ptête falloir accrocher les ceintures, les gars...

EDIT: les prets hypothecaires aux US, c'etait quand meme une augmentation de 400 milliards ( de 200 a 600 milliards) entre 2002 et 2006. Donc ça relativise mon message ci-dessus.
Dernière modification par LeLama le 29 juin 2020, 10:27, modifié 1 fois.

Rod
Brut lourd
Brut lourd
Messages : 371
Inscription : 19 juin 2008, 14:08
Localisation : au milieu des vignes
Contact :

Re: Tight Oil USA

Message par Rod » 29 juin 2020, 10:20

Perso, si le secteur du schiste (gaz et petrole) se pète la gueule au USA; je débouche le champagne!
moins vite, moins loin, moins souvent: le transport post PO
Des couches lavables
Chauffage bois solaire

Avatar de l’utilisateur
LeLama
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 1510
Inscription : 08 août 2006, 23:12
Localisation : Angers, France
Contact :

Re: Tight Oil USA

Message par LeLama » 29 juin 2020, 10:39

Je lis dans le lien suivant pour les ordres de grandeur que 160 milliards de dettes sur le petrole de schiste arriveraient a echeance dans les 3 ans ( Une autre source, moodys', donne 86 milliards en 4 ans). Donc ca semble en ligne avec les subprime en termes d'ordre de grandeur, plutot plus important (600 milliards d'encours pour les prets hypothecaires au plus haut en 2006 selon wikipedia/lefigaro, mais remboursables a priori sur plusieurs dizaines d'annees).
https://www.investigaction.net/fr/petro ... promesses/

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 64349
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Tight Oil USA

Message par energy_isere » 03 juil. 2020, 16:18

Faillite de Chesapeake, le pionnier des gaz et pétrole de schiste aux États-Unis

Publié le : 30/06/2020

La compagnie avait lancé les États-Unis dans l’aventure de la fracturation hydraulique. Mais Chesapeake n’a pas résisté au coup porté par le coronavirus au prix du pétrole et du gaz. Le groupe, surendetté, s’est mis sous la protection de la loi sur les faillites.

La faillite de Chesapeake est celle d'un pionnier de la fracturation horizontale et hydraulique aux États-Unis. Fondée en 1989, entrée en bourse en 1993, la petite société met en œuvre cette nouvelle technologie dans le bassin des Marcellus Shale au milieu des années 2000, grâce à l'envolée des prix des hydrocarbures. La production de gaz et de gaz associé aux huiles de pétrole est multipliée par cinq en 2009, par huit en 2014. Chesapeake devient le 3e producteur de gaz des États-Unis. La même année le pays devient le premier producteur de pétrole au monde, devant l’Arabie saoudite et la Russie.

Folie des grandeurs

Mais cette révolution pétrolière et gazière s’est faite au prix d’un endettement très lourd. Achats de permis de la Pennsylvanie au Texas, investissement dans l’immobilier, le basket, le vin… La société d’Oklahoma City a la folie des grandeurs, son premier PDG Aubrey McClendon parvient à vendre aux investisseurs des perspectives de production toujours plus grandes. Mort dans un accident de voiture quelques jours après avoir été mis en cause par la justice pour malversations foncières, il est remplacé par Doug Lawler, qui certes diminue les dépenses, mais qui choisit d'investir davantage dans le pétrole, juste avant le premier plongeon des cours du brut en 2014. Avec le Covid-19, 8 milliards de dollars au premier trimestre 2020, l'action Chesapeake plonge de 93%. La compagnie ne peut pas payer son échéance du mois de juin aux créanciers.

Dette gelée

Est-ce la mort de Chesapeake et des gaz et pétrole de schiste ? Non, si les États-Unis ont diminué la voilure d’au moins 2 millions de barils jour, ils restent les premiers producteurs au monde. Et Chesapeake, grâce au chapitre 11 de la loi sur les faillites, suspend le paiement de sa dette, le temps de se renflouer en vendant une partie de ses actifs. La compagnie peut continuer à produire, même si c’est au ralenti. Les investisseurs échaudés ne vont sans doute pas se jeter sur les nouvelles actions Chesapeake, mais il y a toujours de nouveaux entrants qui espèrent gagner en achetant des titres au plus bas. En attendant que les cours du WTI repassent au-dessus des 45 dollars, le seuil de rentabilité des pétroles de schiste américains.
http://www.rfi.fr/fr/podcasts/20200630- ... 9tats-unis

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 64349
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Tight Oil USA

Message par energy_isere » 21 juil. 2020, 08:16

Une autre boîte de service dans le fracking passe sous chapter 11 : BJ Services basé au Texas.
By Charles Kennedy - Jul 20, 2020, 1:00 PM CDT
Join Our Community

The low oil prices and drastically reduced fracking activity in North America claimed another victim as oilfield services provider BJ Services filed on Monday for Chapter 11 bankruptcy protection.

Texas-based BJ Services, a provider of hydraulic fracturing and cementing services, operates in every major basin in the U.S. and Canada, but it is feeling the sting from the uncertainty on the commodity markets and the significantly reduced demand due to the COVID-19 pandemic.

“Despite maintaining a leading market position and strong client support, the severe downturn in activity and subsequent lack of liquidity resulted in an unmanageable capital structure. After exhausting every possible alternative to address these issues and improve our liquidity, we have made the very difficult decision to proceed with a Chapter 11 process,” Warren Zemlak, President and CEO of BJ Services, said in a statement.


As part of the Chapter 11 process, BJ Services plans to sell its assets, and is in active discussions with bidders regarding both its cementing business and portions of its fracturing business.

BJ Services is the latest company in the U.S. oil patch to have sought bankruptcy protection after oil prices and oil demand crashed in March due to the pandemic and the brief spat between Saudi Arabia and Russia which resulted in the Saudis flooding the market with oil in April, when global demand was at its weakest.

California Resources, the largest oil driller in the state, filed for Chapter 11 bankruptcy protection last week.
......

https://oilprice.com/Energy/Crude-Oil/U ... uptcy.html

Répondre